AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur DMTH Invité envoi coeur
Adopte un scenario et gagne des amis pour la vie ! :caddy:
Priez pour votre survie dans l'event de Septembre qui vous plonge du temps des dino
et des bûchers !!
:frank:
Festoyer avec nous pour l'anniversaire dragien envoi coeur
Derniers jours pour attraper un numéro à la loterie magique Crazy choupi
N'oubliez pas de voter pour les awards de Drag ! :aime:

Partagez | .
 

 Les animaux sont nos amis et sont parfois bien surprenants ! ft Gillian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fouineur de rêve
→ ORDRE CLANIQUE : Aucun
→ NUISANCE DEPUIS : 20 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Humain
→ ERRANCE : Un peu partout en ville de par son titre de journaliste
→ TROMPE L'ENNUI : Etudiant / Journaliste
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Persévérant - Fidèle - Combattant - curieux - Bon enquêteur - Timide et maladroit dans ses relations - Passionné - Téméraire

→ AVATAR : Robbie Amell
→ CREDITS : Eden Memories
→ MENSONGES : 424

†


MessageSujet: Les animaux sont nos amis et sont parfois bien surprenants ! ft Gillian   Jeu 12 Jan 2017 - 23:14

Le crayon tape le cahier, une fois…. Deux fois… trois fois… la main finit par le lâcher puis se diriger vers la tasse pleine de café. Cette même main empoigne le mug et l’amène vers une bouche sèche et qui ne demande que ça : de la caféine. Le liquide glisse le long de l’œsophage pour atterrir dans l’estomac qui va le digérer lentement. La main repose alors son fardeau sur le bureau non sur le cahier en réalité laissant ainsi un cercle marron sur la page blanche. La page obstinément blanche. Puis je finis par souffler. J’en peux plus, j’en ai marre, je n’ai aucune inspiration pour cet article sur le musée du coin ! On me demande un papier pour quelque chose que je ne connais pas ! Je dois d’abord aller voir les lieux et essayer de rencontrer le responsable avant oser espérer pouvoir coucher quelques mots positifs auprès de l’un des bastions de la culture de Bâton-Rouge.

Alors j’abdique et je me dirige vers mon vestiaire ou je récupère mes baskets et mon jogging. C’est décidé, le soleil vient de se coucher mais je vais tout de même me lancer dans un footing, au moins jusqu’au parc. Je récupère également mes clef et mon mp3 et je mets mon sac à dos sur le dos comme ça je rentre directement après mon footing.

Le paysage défile alors que mes pas foulent l’asphalte frais de la tombée de la nuit. J’entends, derrière la musique qui rythme mes pas, le bruit de petits animaux qui se préparent pour vivre leur vie nocturne. C’est assez amusant de voir qu’il y a vraiment une vie après la fin de la journée qui n’appartient pas forcément à l’homme. En tout cas, cette distraction sonore double me permet de me focaliser sur ça plutôt que sur la jeune fille qui peuple mes pensées depuis quelques jours. Je l’ai repérée pendant le seul cours que l’on a en commun. Je ne sais pas si elle a ne serait-ce que remarqué mes regards réguliers. En tout cas, elle est magnifique et surtout très intelligente. J’aimerais tellement savoir comment essayer d’aller plus loin avec elle. Seulement, je suis loin d’être un séducteur.

Soudain, un bruit me fait stopper net. J’ôte les écouteurs de mes oreilles et je regarde les environs. Un chat course quelque chose que je ne distingue d’abord pas. Puis je m’approche et je fais fuir ledit chat, noir. C’est alors que je trouve ce petit écureuil. Il semble blessé. Il ne bouge pas. Le pauvre. Je le récupère délicatement au creux de mes deux mains. Il essaye de me mordre, je pense par peur pour sa vie, mais j’arrive tout de même à l’emmitoufler dans mon t-shirt.

Je remmène le petit être à la maison puis je le dépose sur un tissu déposé sur mon bureau Je dirige alors la lampe de bureau sur son arrière train et je constate une grande plaie qui cours le long de sa cuisse. Je prends alors un coton et désinfecte la plaît avant de déposer l’écureuil dans un petit carton aménager avec du coton et des tissus pour son bien-être. Inquiet pour son bien-être, je dépose la petite boîte sur le lit à mes côtés avant de m’endormir comme un bébé, épuisé par ma journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t299-hayden-no-price-for-knowledge
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : la Horde
→ NUISANCE DEPUIS : 27 ans
→ TROMPE L'ENNUI : Cuisinière au Baum's fine pastries & chocolates
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Exhubérante. Bornée. Attentive. Capricieuse. Espiègle. Désabusée. Persévérante. Agaçante. Distrayante. Maladroite.


→ AVATAR : Emma Watson
→ CREDITS : Elnaie
→ MENSONGES : 706

†


MessageSujet: Re: Les animaux sont nos amis et sont parfois bien surprenants ! ft Gillian   Sam 21 Jan 2017 - 8:17

Gillian ne savait pas ce qu’il s’était passé. C’était la seule pensée qui lui parvenait à l’esprit, ce matin-là. Elle n’aurait jamais dû se trouver dans la rue, à la pleine lune. Pourquoi l’avait-elle fait ? Ce n’était plus sa première transformation, et elle savait. Elle savait le danger qu’encourrait quelqu’un comme elle, lors d’une pleine lune. Il y avait nombre de proies, mais peu d’aussi petites et vulnérables qu’elle… Qui aurait-elle pu chasser, des fourmis-garous ? Si elle n’avait pas aussi mal à la cuisse et n’était pas aussi apeurée de ne savoir où elle se trouvait, cette pensée lui aurait arraché un rire, mais elle essayait simplement de s’enfuir sans faire le moindre bruit. Difficile, quand on se trouvait – nue – à proximité du lit d’un homme inconnu, et dans la pénombre.

Elle frémit, en pensant à cette pénombre, celle qui l’a vue attaquer par un animal plus gros qu’elle. Ses souvenirs se font plus distincts, quoi qu’ils restent flous. Elle n’avait pu se faire attaquer par quelque chose de réellement dangereux, ils n’auraient fait qu’une bouchée d’elle. Et elle se souvenait parfaitement qu’elle n’était pas dans la nature. Mais pourquoi ne s’était-elle pas rendue auprès des autres proies ? Pourquoi s’être trouvée en plein centre ville ? Elle n’avait pas bu, ne s’était pas droguée, rien de ça ne correspondait à ses habitudes. Et bordel, comment allait-elle expliquer à cet homme qu’elle se trouvait là, dans son appartement, nue ? Elle n’était pas réellement douée pour le mensonge, Gillian.

Elle était sacrément dans la merde. Et si la Horde l’apprenait… Elle secoua la tête, ne sachant même pas ce que la Horde ferait. Elle devait fuir, quitter cet appartement dans lequel elle se sentait de plus en plus à l’étroit, alors que son esprit embrumé lui faisait imaginer le pire. Et s’ils l’emprisonnaient ? S’ils la torturaient ? Elle délirait. Et elle devait sortir, le plus vite possible. Mais par où ? Elle pouvait sauter, là, par la fenêtre, mais c’était sans compter la douleur fulgurante qui la prit. Etouffant un cri de douleur, alors qu’elle se cognait dans l’embranchement de la porte, elle fit la première chose – stupide – qui lui vint à l’esprit : se glisser sous la douche. Elle sentit à peine la brûlure de l’eau l’ébouillantant. Elle allait devoir confronter l’homme, et se focalisait là-dessus. Etait-il réveillé ? Elle se retourna brusquement, pour se trouver nez-à-nez avec lui, jurant intérieurement.

Si elle avait été plus… réveillée, plus rapide. Elle balbutia quelque chose sans queue ni tête, la bouche pleine d’eau. Bien. Tout allait bien se passer. Elle arrêta l’eau, incertaine de l’attitude à adopter. « Je… Je me suis fait agresser dans la rue, je… On a voulu me violer. Je… C’était ouvert chez vous. »

Bon. Elle pouvait mieux faire.

|HJ| Désolée, c'est pas terrible ^^'

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t796-gillian-o-je-vole-comme-un-aigle-royal http://dmthbegins.forumactif.org/t2112-gillian-shynnagh http://dmthbegins.forumactif.org/t906-gillian-o-je-vole-comme-un-aigle-royal
avatar
Fouineur de rêve
→ ORDRE CLANIQUE : Aucun
→ NUISANCE DEPUIS : 20 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Humain
→ ERRANCE : Un peu partout en ville de par son titre de journaliste
→ TROMPE L'ENNUI : Etudiant / Journaliste
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Persévérant - Fidèle - Combattant - curieux - Bon enquêteur - Timide et maladroit dans ses relations - Passionné - Téméraire

→ AVATAR : Robbie Amell
→ CREDITS : Eden Memories
→ MENSONGES : 424

†


MessageSujet: Re: Les animaux sont nos amis et sont parfois bien surprenants ! ft Gillian   Mar 31 Jan 2017 - 9:53

La nuit est agitée. Non pas parce que je ne suis pas fatigué ou parce que j’ai un quelconque problème de sommeil mais parce que je m’inquiète pour ce petit écureuil qui s’est fait agresser sous mes yeux parc e gros chat. J’adore les animaux, c’est un fait mais je ne l’ai jamais dit de peur de paraître pour un looser, plus que je ne l’y paraît déjà. Bref, finalement, je ne dors que d’un œil. Plusieurs fois dans la nuit je vérifie délicatement sa plaie. Elle semble propre et puis nous verrons demain matin je l’emmènerai chez le vétérinaire.

Sauf que cette scène n’aura jamais lieu. Je l’ai senti changer à mes côtés. Et je me suis réveillé. J’ai vu une femme allongée. Je ne voulais pas lui faire peur du coup je n’ai pas bougé et j’ai feint le sommeil pour vraiment me rendormir des questions plein la tête. Je crois au monde du surnaturel, mais ma fatigue ne m’a-t-elle pas joué des ours ? ou alors mon esprit cherchant à tout prix l’existence des CESS n’aurait-il pas fait en sorte que je vois quelque chose qui n’est pas ?

Et puis j’entends un sacré vacarme. Je me lève et plus d’écureuil ou de fille que je pensais avoir vu dans mon lit avant de m’endormir profondément. Mais là douche qui coule. Je passe par la porte d’entrée. Elle est bien fermée à clef. Tous les soirs je m’en assure. Je me dirige alors vers la salle de bain et là, je la vois… Exit la nudité, je suis complètement figé, subjugué par ce que je vois. Sa peau est écarlate, agressée par la chaleur trop importante de l’eau qui fouette sa peau. Avec des gestes automatiques, je prends une serviette de bain sous l’évier et je la tends à la demoiselle qui me fait face et qui prononce le plus gros mensonge qu’elle aurait pu prononcer.

« La porte est fermée à clef » dis-je sans la lâcher du regard. « Je pense plutôt que tu es l’écureuil que j’ai récupéré hier soir… » j’ajoute en pointant du doigt la cicatrice à la cuisse. « … trop de coïncidences. »

Je secoue la tête, et tel un zombie je quitte la pièce et je vais préparer deux cafés. La porte est dans mon champ de vision et il est impossible de s’enfuir par la fenêtre de la salle de bain. Donc je la verrai forcément sortir. Je ne sais pas quoi penser de tout ça et j’ai besoin de faire le point dans ma cuisine devant un bon café. J’ai recueilli un métamorphe chez moi ? J’ai recueilli un métamorphe chez moi ! Mon cerveau commence à faire des ronds dans tous les sens et à s’exciter à cette idée. J’ai ENFIN découvert ce monde qui me fermait ses portes jusqu’à présent !?
Lorsque je la vois pointer le bout de son nez :

« Café, thé, chocolat ? » je demande pour lui offrir le petit déjeuner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t299-hayden-no-price-for-knowledge
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : la Horde
→ NUISANCE DEPUIS : 27 ans
→ TROMPE L'ENNUI : Cuisinière au Baum's fine pastries & chocolates
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Exhubérante. Bornée. Attentive. Capricieuse. Espiègle. Désabusée. Persévérante. Agaçante. Distrayante. Maladroite.


→ AVATAR : Emma Watson
→ CREDITS : Elnaie
→ MENSONGES : 706

†


MessageSujet: Re: Les animaux sont nos amis et sont parfois bien surprenants ! ft Gillian   Lun 6 Fév 2017 - 0:38

Elle avait merdé. Définitivement merdé. Et à voir son visage qui était… qui était quoi ? Elle ne savait réellement le dire, ou mettre des mots sur l’expression que dépeignait son visage. Elle se fait pas prier pour saisir la serviette et s’enrouler dedans, la trouvant étonnement chaude – pas que la nudité la gêne tant que ça, mais bon, c’est plus décent. Et ça évitera que son regard se pose encore sur la plaie ouverte qui se situe sur sa jambe. Elle n’aurait pas pu n’être qu’un souvenir ? Elle se mord la lèvre bien trop violemment, à s’en faire légèrement saigner, en l’entendant répliquer, avant de partir dans un grand rire forcé.

« Une petite blessure, une coïncidence ? Et un écureuil ? J’ai une tête d’écureuil ? J’aime bien les noisettes, mais quand même… Je crois que ça fait pas de moi un écureuil. Vous croyez aux contes pour enfants ? »

Elle est peut-être un peu trop sur la défensive, pour être honnête, mais eh… Que peut-elle faire de plus ? Elle peut pas admettre de but en blanc être une CESS. Qu’importe qu’il ait l’air mignon et honnête. Et intelligent – ou plutôt, dommage qu’il le soit. S’il était un peu plus con, elle aurait pu le leurrer facilement, et n’aurait pas eu de problème. Là, si elle devait en référer à la Horde… Que se passerait-il, en fait ? Elle ne le savait même pas. Le silence se fait désagréable pour elle, et elle est soulagée qu’il quitte la pièce. Vraiment. Elle murmure pour elle-même que la porte aurait très bien pu être ouverte quand même.

Elle soupire, incertaine de l’attitude à adopter. Elle pourrait facilement courir, ouvrir la porte, et partir sans demander son reste. Elle était assez sportive pour ça, non ? C’était en oubliant sa blessure, qui lui arracha un jurement, elle qui jurait peu. Résignée, elle garda la serviette autour de la taille, passant la porte, fronçant les sourcils en entendant sa proposition. Qu’attendait-il ?

« Pourquoi vous essayez d’être gentil, et que vous me proposez à boire ? Vous savez que je vais juste vous dire que vous dites des conneries, quand même ? Vous auriez pas des vêtements ? Pas que ça me gêne d’être en serviette, mais je risque de la faire tomber, tôt ou tard, si j’essaye de boire en même temps. Vous attendez quoi de moi ? »

Elle parlait beaucoup, comme d’habitude ; pire encore étant donné la situation à laquelle elle était confrontée. Elle devait trouver une parade, mais laquelle ?

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t796-gillian-o-je-vole-comme-un-aigle-royal http://dmthbegins.forumactif.org/t2112-gillian-shynnagh http://dmthbegins.forumactif.org/t906-gillian-o-je-vole-comme-un-aigle-royal
avatar
Fouineur de rêve
→ ORDRE CLANIQUE : Aucun
→ NUISANCE DEPUIS : 20 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Humain
→ ERRANCE : Un peu partout en ville de par son titre de journaliste
→ TROMPE L'ENNUI : Etudiant / Journaliste
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Persévérant - Fidèle - Combattant - curieux - Bon enquêteur - Timide et maladroit dans ses relations - Passionné - Téméraire

→ AVATAR : Robbie Amell
→ CREDITS : Eden Memories
→ MENSONGES : 424

†


MessageSujet: Re: Les animaux sont nos amis et sont parfois bien surprenants ! ft Gillian   Sam 25 Fév 2017 - 10:20

« Oh je t’en prie me prends pas pour un con ! » fut la seule phrase que je rétorquai avant de changer de pièce.

Elle essayait de me faire croire que je fabule, que je ne suis qu’un illuminé mais là tout allait dans mon sens, même son comportement. Le voyait-elle, Se rendait-elle compte qu’elle est une piètre menteuse.
Depuis que je suis tout jeune je cherche la vérité car je suis convaincu que mon frère n’est pas mort et qu’il y a eu quelque chose d’étrange qui me l’a enlevé. Je l’ai entendu crier de douleur cette nuit-là puis hurler à la mort. Parce que ce second crie ne ressemblait pas à celui que l’on pousse lorsque la douleur nous harassa, comme la jeune femme vient de le faire.   Alors désormais que j’ai une preuve presqu’irréfutable, je n’allais pas la lâcher comme ça, de sitôt.

« Euh, je suis naturellement gentil si j’en crois  les gens autour de moi. Pour le t-shirt, prends en un propre sur l’étendoir là. » dis-je en pointant le dit étendoir à deux mètres derrière près de la fenêtre.

« Par contre pour les conneries, je sais que j’ai raison, donc tu ne pourras pas me dire le contraire bien longtemps. D’une part, tu t’es mordue la lèvre si fort en mentant dans la salle de bain que tu te l’es ouverte. Deuxièmement, ton regard est fuyant comme lorsque l’on ment, d’autre part une coïncidence pour la blessure, j’y crois moyen et enfin  la porte est fermée à clef de l’intérieur. »

Et pour lier la parole au geste, je lui montre le verrou intérieur qui n’est réellement qu’un verrou intérieur que je viens de faire poser d’ailleurs. Tiens, en pensant à cela, je réfléchis de plus belle. J’ai aussi installé un système de vidéo surveillance auquel je peux avoir accès de mon ordinateur et de mon téléphone portable. Et hier soir, je ne l’ai pas éteint avant de me coucher.  Cela m’arrive de temps en temps lorsque j’ai la tête ailleurs. Mais cette fois-ci…

« Oh et puis si je veux être vraiment sûr, je peux aussi visionner mes vidéos surveillance, tu veux le faire avec moi ou me dire la vérité avant ? »

Je souris, un peu avec l’idée d’être vainqueur dans la partie. Tout est de mon côté. Il ne faut pas oublier que je reste un journaliste dans l’âme et que j’ai appris à décrypter le langage corporel et clairement le fait qu’elle soit sur la défensive indique qu’elle ne dit pas la vérité ou du moins pas toute la vérité.

« Cela dit, je pense que tu as le droit de boire quelque chose et que nous te fassions un pansement pour ta blessure. »

Non parce que je suis complètement avide de détails mais pas au point de négliger mon invitée surprise. Je devrais peut être ajouter quelque chose à mon discours car après tout nous ne nous connaissons pas. Je lui tends alors une main.

« Je m’appelle Hayden. T’inquiètes pas je ne vais pas répandre partout dans la presse que tu n’es pas totalement humain. »

Puis je souris avec douceur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t299-hayden-no-price-for-knowledge
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : la Horde
→ NUISANCE DEPUIS : 27 ans
→ TROMPE L'ENNUI : Cuisinière au Baum's fine pastries & chocolates
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Exhubérante. Bornée. Attentive. Capricieuse. Espiègle. Désabusée. Persévérante. Agaçante. Distrayante. Maladroite.


→ AVATAR : Emma Watson
→ CREDITS : Elnaie
→ MENSONGES : 706

†


MessageSujet: Re: Les animaux sont nos amis et sont parfois bien surprenants ! ft Gillian   Dim 26 Fév 2017 - 20:29

Pour un con ? Il s’attendait à quoi ? À ce qu’elle s’enthousiasme, soit trop heureuse d’avoir trouvé quelqu’un qui avait démasqué sa réelle nature, qui, franchement, devait rester secrète ? Elle retint une remarque acerbe, se contentant de froncer les sourcils et de croiser les bras, sans rien dire de plus. À quoi bon se défendre, il était convaincu du bien fondé de sa théorie à la con. Bon, elle aurait eu plus de poids dans son auto-conviction à ce sujet, s’il avait réellement tort, mais peu importait : elle allait pas sauter de joie, et surtout pas acquiescer. Elle pourrait lui dire qu’il était complètement fou, et qu’il ferait mieux d’aller dans un asile, mais elle voulait s’en sortir avec le minimum de dégâts. Et sans que la horde ne croit qu’elle pouvait pas se sortir de situations délicates toute seule – ou ne pas se retrouver dans de telles situations par sa propre faute, déjà.

Soupirant et le fustigeant du regard, elle le suivit, gardant les bras croisés, refusant de dire quoi que ce soit de plus. À ce sujet, du moins – il se comportait bizarrement, autant qu’elle en profite, non ? Et elle pourrait réfléchir à un moyen de s’en sortir, peut-être. Haussant les épaules, elle suivit son doigt du regard, et prit un t-shirt comme il le lui indiquait. Il faisait au moins vingt centimètres de plus qu’elle, le vêtement suffirait à la couvrir. Au pire, bah… elle était vraiment pas pudique, et il venait de la voir nue sous la douche, elle s’en foutait un peu. Elle laissa tomber la serviette en même temps qu’elle enfilait le t-shirt, l’attachant sur l’étendoir. Elle l’avait utilisée qu’une fois, elle était pas vraiment sale.

« Parce que je pourrais pas être embarrassée de m’être introduite chez toi, et que tu m’aies vue nue sous ta douche ? Et tu sais pas si c’est pas un tic, que je me bouffe la lèvre, et que je fais plus attention à la douleur. Et même si je mens, de suite je mentirais sur le fait d’être un petit lutin vert de contes de fées qui existerait vraiment ? Peut-être que c’est juste toi qui a des hallucinations, et que je mens parce que je venais te voler, que j’ai crocheté ta serrure, et que j’ai refermé de l’intérieur. Ou que tu avais réellement laissé ouvert et que j’ai fermé derrière moi parce que j’étais apeurée. »

C’était pas elle, qui semblait folle, à dire ça, après tout. Sauf qu’il semblait pas vouloir lâcher la grappe, et elle était dans une situation sérieusement problématique, pour ne pas dire pire et vulgaire. Elle se mordit à nouveau la lèvre, plus violemment encore, en l’entendant parler de vidéos surveillance. Alors quoi, c’était un psychopathe qui aimait bien tout filmer ? Ou un parano ? Elle n’avait qu’une envie, détaler et ne plus jamais entendre parler de ça, mais elle avait vraiment pas la possibilité de le faire, vu qu’il bloquait les seules issues. Et se jeter par la fenêtre ne lui semblait pas l’idée la plus lumineuse qui soit.

« Sérieux, tu aimes bien te filmer et regarde ce qu’il se passe chez toi ? Ou alors t’es complètement parano. Et tu vas jusqu’à filmer ta salle de bain ? Quoi, tu veux encore me voir nue ? Suffit de demander, tu sais. »

Oui bon, elle se comportait pas de façon forcément sympa, mais elle était acculée, et ne savait pas comment se sortir de là. Elle fronça les sourcils, en l’entendant. Vraiment, pourquoi faisait-il ça ? Elle avait forcément douché son enthousiasme, à le rembarrer comme ça, alors pourquoi il braquait pas le faisceau d’une lampe sur elle, en lui disant qu’il avait les moyens de la faire parler ? Bon, elle devait l’admettre, elle regardait peut-être trop de films… Elle hausse les épaules à sa proposition de la soigner, le regardant toujours avec suspicion, sans rien admettre, encore. Et fronce les sourcils, encore.

« Attends, tu menaces l’air de rien d’en parler à la presse, et je devrais te croire, faire ami ami, et être gentille ? Tu débloques. »

Elle lui dirait pas son nom. Oh non.


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t796-gillian-o-je-vole-comme-un-aigle-royal http://dmthbegins.forumactif.org/t2112-gillian-shynnagh http://dmthbegins.forumactif.org/t906-gillian-o-je-vole-comme-un-aigle-royal
avatar
Fouineur de rêve
→ ORDRE CLANIQUE : Aucun
→ NUISANCE DEPUIS : 20 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Humain
→ ERRANCE : Un peu partout en ville de par son titre de journaliste
→ TROMPE L'ENNUI : Etudiant / Journaliste
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Persévérant - Fidèle - Combattant - curieux - Bon enquêteur - Timide et maladroit dans ses relations - Passionné - Téméraire

→ AVATAR : Robbie Amell
→ CREDITS : Eden Memories
→ MENSONGES : 424

†


MessageSujet: Re: Les animaux sont nos amis et sont parfois bien surprenants ! ft Gillian   Lun 6 Mar 2017 - 9:35

Je crois que je suis un peu brute avec cette fille mais je ne comprends pas son ton. Du moins au début, puis un chemin de pensée s’insinue en moi et me fait comprendre qu’ils doivent tous être soumis à une espèce de secret pour que les humains ne soient au courant de rien. Cela semble logique sinon l’existence des êtres surnaturels seraient connues de tous.  Ce que je ne comprends pas c’est pourquoi laisser les simples humains dans l’ignorance ? Ont-ils peur que nous les chassions et que nous en fassions des bêtes de foire ? En y réfléchissant, je me dis que oui. Certains en seraient bien capable. De mon bord, si je veux connaître la vérité c’est parce qu’il y a eu des signes depuis mon enfance, parce que le sujet me fascine et parce que je veux retrouver mon frère. Cela peut paraître stupide, il est censé être mort. Mais parfois, je reconnais son odeur, du mois j’ai l’impression, tout comme je sens notre lien encore vivant. Je fais même des rêves.

Elle est agacée et elle se sent prise au piège. Je détourne le regard pour la laisser s’habiller. Je l’ai peut être assez vue nue pour le moment. Je ne suis pas ce genre de garçon. Et puis il faut bien que je prépare un petit déjeuner.  Je la laisse aussi me débiter tout un flot d’âneries qui ne sont pas plus convaincantes les unes que les autres. Pour moi elle s’enfonce.  Pour moi, elle ne sait plus quoi faire, tout simplement et elle s’enfonce devenant complètement hystérique. Il faut que je fasse quelque chose mais j’ai l’impression que quoi que je dise elle va mal le prendre.

Tiens bingo, même pour les caméras !

« Je me suis fait cambrioler il n’y a pas longtemps donc j’ai posé un système de surveillance. Mais normalement je l’éteins la nuit. Comme j’ai récupéré ce petit écureuil hier soir et je l’ai soigné comme je pouvais, j’ai oublié de l’éteindre. » dis-je alors très calme tout en regardant le voyant rouge encore allumé de la caméra se situant dans le coin de la pièce et offrant un angle de vue assez grand pour en voir un maximum.  « Ne t’inquiète pas s’il y a quelque chose de compromettant pour toi, je l’effacerai sans problème. »

Je lui tends alors une tasse et j’ajoute alors qu’elle semble plus que jamais sur la défensive :

« Non je ne te menace pas. Ecoute, tu n’as pas de bol tu es tombée sur le gars persuadé de l’existence d’un monde de magie et d’être surnaturel caché. Et je viens de capté mon erreur. Forcément tu ne vas pas me dire la vérité puisque tu es tenue au secret… Mais tu sais si je regarde ces enregistrements, je verrai la vérité.  Alors si nous le fassions tous les deux que je te donne la preuve que je vais tout effacer ? Mais j’ai besoin de savoir…J’ai besoin de cet espoir. Tu peux comprendre ? »

Mon ton est doux et complètement cassé par la sincérité.

« Je ne te veux vraiment pas de mal. Je suis juste très maladroit et complètement surpris par la tournure des évènements. Mais je te promets sur tout ce que j’ai que je ne ferai rien de compromettant pour toi. Ce n’est vraiment pas mon but. »

A elle de voir maintenant, si elle me croit ou non, mais de toute manière j’aurais ma réponse, j’en suis certain.  Je sors alors de la cuisine, et je vais vers la porte. Je la déverrouille.

« Si tu veux partir, tu es libre tu sais. Je ne te retiens pas. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t299-hayden-no-price-for-knowledge
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : la Horde
→ NUISANCE DEPUIS : 27 ans
→ TROMPE L'ENNUI : Cuisinière au Baum's fine pastries & chocolates
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Exhubérante. Bornée. Attentive. Capricieuse. Espiègle. Désabusée. Persévérante. Agaçante. Distrayante. Maladroite.


→ AVATAR : Emma Watson
→ CREDITS : Elnaie
→ MENSONGES : 706

†


MessageSujet: Re: Les animaux sont nos amis et sont parfois bien surprenants ! ft Gillian   Jeu 9 Mar 2017 - 21:24

Elle fronça les sourcils, devant son air… impassible ? Las ? Indifférent ? Elle ne savait pas vraiment, mais ce mec était clairement incompréhensible. Et peut-être un peu idiot, s’il croyait qu’elle allait se confier comme ça, au premier inconnu qui passait. Inconnu qui l’avait soignée et proposait de le faire à nouveau, certes, mais quand même. Il avait des arguments qui semblaient réels, quand même, et qui faisaient peser la balance vers autre chose que le psychopathe qui aimait mater la vie chez lui en son absence, ou remater les gens qu’il recevait, ou que le narcissique qui aimait s’observer lui-même. Elle laissait bêtement sa méfiance s’endormir, alors qu’il lui semblait honnête. Elle s’en voudrait sûrement plus tard, beaucoup même.

« Efface le maintenant, et on verra. »

Elle était presque convaincue – mais ce presque l’obligeait à prendre toutes ses précautions. Même s’il avait l’air honnête, même s’il avait l’air gentil, et même si cette tasse la faisait saliver, elle devait être prudente. Elle essayait, en tout cas. Elle saisit quand même la tasse, respirant son arôme. Il manquait quelque chose… « T’as du sirop de noisettes ? Ou quelque chose du genre ? Ou des noisettes que je peux mettre dedans pour y donner le goût ? » Oui, bon moment pour demander ça.

Elle soupira, sachant déjà qu’elle allait lui dire la vérité, malgré elle, alors qu’il ouvrait la porte, après sa confession. Elle la ferma, un peu plus fort qu’elle aurait dû surement, avant de le regarder pendant quelques secondes, une minute ou presque deux, à vrai dire, comme si elle hésitait encore. Comme si elle essayait de juger le genre de personne dont il s’agissait.

« Je te jure que si tu en parles, moi je serais confrontée à des ennuis, mais toi aussi. J’ai ton adresse, et j’ai ton nom. Donc les miens les auront aussi, sois en assuré. On a un marché ? »

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t796-gillian-o-je-vole-comme-un-aigle-royal http://dmthbegins.forumactif.org/t2112-gillian-shynnagh http://dmthbegins.forumactif.org/t906-gillian-o-je-vole-comme-un-aigle-royal
avatar
Fouineur de rêve
→ ORDRE CLANIQUE : Aucun
→ NUISANCE DEPUIS : 20 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Humain
→ ERRANCE : Un peu partout en ville de par son titre de journaliste
→ TROMPE L'ENNUI : Etudiant / Journaliste
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Persévérant - Fidèle - Combattant - curieux - Bon enquêteur - Timide et maladroit dans ses relations - Passionné - Téméraire

→ AVATAR : Robbie Amell
→ CREDITS : Eden Memories
→ MENSONGES : 424

†


MessageSujet: Re: Les animaux sont nos amis et sont parfois bien surprenants ! ft Gillian   Sam 8 Avr 2017 - 22:20

Si je veux avoir la preuve de l’existence du monde du surnaturel ce n’est pas pour mettre à découvert la magie mais pour pouvoir avancer dans les recherches concernant mon frère jumeau. Je suis persuadé depuis bien longtemps qu’il y a plus qu’un accident de voiture et qu’il ne s’agit que d’une fausse excuse pour cacher quelque chose de plus grand. J’espère alors, que si j’ai la preuve que les garous et lycans existent, c’est que mon frère est peut être vivant quelque part. Je n’oublierai jamais ces cris entendus une nuit de pleine lune, ni même sa détresse et sa douleur qui ont fait écho en moi. C’est aussi cela qui me permet d’assurer qu’il n’est pas mort. J’aurais senti un vide profond sinon, et pourtant ce ne fut pas le cas à l’époque. Pire , j’ai l’impression qu’il est parfois près de moi.

« Je peux l’effacer mais rien ne me dis que tu me diras la vérité ensuite. Alors tu parles d’abord et après j’efface. Je suis journaliste pas crétin de première. »

Enfin, elle peut penser que je suis crétin je m’en moque, je sais très bien que si j’efface cette vidéo et qu’elle décide de ne pas parler, je serai comme un con. Il ne faut pas sortir de la plus prestigieuse école pour comprendre ça. D’autant que je e suis pas un psychopathe capable de torturer pour avoir ce qu’il veut. Dommage non ? Je vais peut-être éviter de lui faire cette réflexion et plutôt essayer de la rassurer, ce que je fais. Je ne sais pas comment je me débrouille sur ce point-là mais au moins elle prend la tasse de chocolat que je viens de lui préparer.

« Et après tu n’es pas un garou écureuil non … » lui dis-je, sarcastique en lui tendant la corbeille de fruits secs où elle pourrait trouver des noisettes fraîches.

Mais je vois bien qu’elle est toujours sur la défensive et quelque part, je ne peux pas lui en vouloir. D’autant que j’insiste tellement pour avoir la vérité. Mais franchement, qui ne serait pas intrigué au-delà de ma fixette personnelle ? Un monde fit de choses étranges à ma porte, comment puis-je résister ? Alors pour parfaire mon argumentation et finir de la convaincre, je déverrouille la porte et lui offre de partir. Je ne la retiens pas et je serais incapable de lui faire du mal.

Ce qui ne semble pas réciproque vu ce qu’elle me dit. Sauf que m’imaginer une armée de petits écureuils sur le seuil de ma porte ne me fait pas franchement peur. Au contraire je souris et dans ma tête j’explose même de rire devant la scène qui se dessine. Expliquer ma vision des choses à la jeune femme serait mal venu n’est-ce pas ? Je reprends alors contenance et je prends à nouveau la parole :

« Bien sûr que non. Je ne te ferai pas de mal et je ne te ferai aucun tort. Je ne suis pas un méchant. Si tu veux après je t’explique pourquoi je veux tant me prouver qu’il existe un autre monde que celui si corrompu des humains. S’il te plaît permets-moi juste d’avancer dans la recherche de mon frère… »

Je joue la carte du sentimentalisme pour abaisser ses dernières barrières. Que c’est petit… mais qui ne tente rien n’a rien n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t299-hayden-no-price-for-knowledge
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : la Horde
→ NUISANCE DEPUIS : 27 ans
→ TROMPE L'ENNUI : Cuisinière au Baum's fine pastries & chocolates
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Exhubérante. Bornée. Attentive. Capricieuse. Espiègle. Désabusée. Persévérante. Agaçante. Distrayante. Maladroite.


→ AVATAR : Emma Watson
→ CREDITS : Elnaie
→ MENSONGES : 706

†


MessageSujet: Re: Les animaux sont nos amis et sont parfois bien surprenants ! ft Gillian   Lun 17 Avr 2017 - 23:21

Rien ne lui prouve qu’il l’effacera, non plus. Il n’est peut-être pas crétin, mais elle non plus. Il prône la confiance, pour qu’elle lui parle, mais pense qu’elle se jouerait de lui ? À raison, considérant la façon dont elle s’est comportée jusqu’à présent, mais elle a bien plus à risquer que lui. Elle ne sait même pas ce que la Horde ferait, si elle venait à être la cause d’une dénonciation par la presse, et à grande échelle, de l’existence des garous. Avec un vidéo à l’appui. Elle pouvait espérer que tous croiraient à un canular, à une manipulation d’image, mais… elle ne pouvait en être certaine. Qu’on la voit nue dans le monde entier ne la gênerait même pas, en comparaison avec ça.

« Donc je dois te croire sur parole, et l’inverse par contre ne marche pas ? Alors que c’est moi qui aurai à y perdre, si c’était vrai, et si je l’admettais ? Cesse donc de me prendre toi-même pour une cruche. »

Elle espérait qu’il soit un imbécile, oui, mais elle ne savait pas s’il en était un ou pas. Visiblement pas, et c’était bien dommage. Enfin bon… Elle ne pouvait pas partir, de toute façon, tant qu’elle n’avait pas statué sur son cas. Et sur ce qu’il pourrait faire de cette information. Mais il l’amadouait, avec un chocolat chaud qui sentait délicieusement bon. Elle s’esclaffa, quand même, en l’entendant. Un garou écureuil, parce qu’elle aimait les noisettes ? Allons bon.

« Et donc selon toi, un humain qui se transforme en chouette serait fan de la nuit ? Ou de manger des souris ? Libre à toi de le penser, hein. Mais je crois pas que ça passerait inaperçu, si c’était le cas. »

Il usait de sarcasme ? La belle affaire, elle aussi. Et il ne serait pas gagnant. Ou peut-être que si, mais elle n’abandonnerait pas aussi facilement. Elle comptait bien défendre sa cause, lui demander d’effacer cette vidéo, pour de bonnes raisons… Quand il lui offre, en retour, de la laisser partir. Elle n’est pas née de la dernière pluie, pourtant.

« Et après, si je pars ? Tu fais quoi, tu prends ton pied sur cette vidéo de moi nue ? Parce que tu verras que ça. Pire, tu la diffuses sur internet, et tu m’infligerais cette humiliation ? »

Elle provoque, elle agresse, parce qu’elle n’a pas d’autre défense. Aucune. Elle soupire, pourtant, en l’entendant, et s’asseoit – en tailleur, par terre. Surement une attitude peu conventionnelle aux yeux de l’homme, mais quelle importance ?

« Vas-y. Raconte moi ton histoire, pleine de douleur et de bons sentiments. Je t’écoute. Je pourrais te raconter la mienne, après. Comment j’ai failli me faire manger par mes copains garous, parce que je suis une proie et sans défense. Comment j’ai failli mourir plusieurs fois. Comment je serais assassinée, si tu révélais ma prétendue vraie nature. »

Elle n’a pas pu s’en empêcher. Mais si elle peut encore le dissuader…

« Je t’écoute vraiment. Sans t’interrompre. »

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t796-gillian-o-je-vole-comme-un-aigle-royal http://dmthbegins.forumactif.org/t2112-gillian-shynnagh http://dmthbegins.forumactif.org/t906-gillian-o-je-vole-comme-un-aigle-royal
avatar
Fouineur de rêve
→ ORDRE CLANIQUE : Aucun
→ NUISANCE DEPUIS : 20 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Humain
→ ERRANCE : Un peu partout en ville de par son titre de journaliste
→ TROMPE L'ENNUI : Etudiant / Journaliste
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Persévérant - Fidèle - Combattant - curieux - Bon enquêteur - Timide et maladroit dans ses relations - Passionné - Téméraire

→ AVATAR : Robbie Amell
→ CREDITS : Eden Memories
→ MENSONGES : 424

†


MessageSujet: Re: Les animaux sont nos amis et sont parfois bien surprenants ! ft Gillian   Sam 22 Avr 2017 - 21:33

Cette fille est coriace, c’est indéniable. Nous campons chacun sur notre position sûr de se faire avoir par l’autre. Je ne peux, cependant, pas lui en vouloir de ne pas me faire confiance. Elle ne me connait ni d’Eve ni d’Adam et elle est en position de faiblesse. Je détiens les clefs. Et ça, on peut en être d’autant plus certain que la personne est sur la défensive et ne s’en sort pas.

« Au contraire je crois que tu es très maligne et que le fait que je puisse savoir te met dans une mauvaise position et que c’est pour cela que tu essayes de t’en sortir comme tu peux. »

Mais oui nous voulons tous les deux nous en sortir avec ce que nous souhaitons sauf qu’au bout du compte il n’y aura pas de demie mesure et l’un ou l’autre sera déçu du résultat. C’est dommage finalement mais ce sont les dures règles de cette réalité qu’est la nôtre. Je ne relèvve pas la suite et je la laisse croire ce qu’elle veut et sortir des remarques acerbes alors que de mon côté j’essaye d’être accueillant en lui offrant un chocolat, lui donnant l’un de mes t-shirt et lui permettant de se mettre à l’aise. Je finis même par lui offrir de partir puisque la discussion semble complètement stérile. Mon but, au final, n’est pas non plus de me mettre un garou à dos et tout l’éventuel clan qui peut être derrière elle.

« Tu sais que m’agresser verbalement et faire de moi ce que je ne suis pas n’arrangera pas les choses. »

Et soudain elle est atteinte d’une diarrhée verbale alors que je lui propose de lui expliquer pourquoi je veux me prouver que le monde du surnaturelle n’est pas qu’un mythe. Elle m’explique, d’une manière pas très directe mais tout de même, elle avoue. Je me détourne alors de la cuisine pour venir m’asseoir face à mon pc que j’allume Je lance alors le logiciel relié à la caméra de surveillance et je lance le film de la nuit dernière. Je cherche l’endroit où on la voit se retransformer en humaine. Je semble d’ailleurs hyper apaisé pendant cette nuit de sommeil bien que très immobile. Surement de peur de faire mal à ce petit écureuil blessé. Et quand j’y arrive, ce moment fâcheux de la transformation inverse, mes yeux s’arrondissent et je regarde, complètement ébahi la jeune femme que j’ai complètement ignorée lors de ces derniers propos. Et avant qu’elle ne puisse dire quoi que ce soit j’appuie sur l’icône de la petite poubelle en haut de mon écran. Un gros « delete » apparaît alors sur mon écran.

« Voilà. Je ne dirai rien, ni à quelqu’un, ni sur internet. Mais merci. »

Elle venait de faire de moi un garçon comblé qui sait qu’il ne cherche vraiment pas dans le vide. Et j’ai tellement de questions qui viennent que je ne sais pas par où commencer et ma première réflexion n’est alors surement pas celle à laquelle j’aurais pensé pour lancer les hostilités.

« Ca fait mal ? »

Oui je demande parce que même sur la vidéo, de mauvaise qualité, faite par la caméra premier prix que j’ai acheté pour la sauvegarde de mon appartement, on entendait les bruits du craquement des os. De quoi flipper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t299-hayden-no-price-for-knowledge
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : la Horde
→ NUISANCE DEPUIS : 27 ans
→ TROMPE L'ENNUI : Cuisinière au Baum's fine pastries & chocolates
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Exhubérante. Bornée. Attentive. Capricieuse. Espiègle. Désabusée. Persévérante. Agaçante. Distrayante. Maladroite.


→ AVATAR : Emma Watson
→ CREDITS : Elnaie
→ MENSONGES : 706

†


MessageSujet: Re: Les animaux sont nos amis et sont parfois bien surprenants ! ft Gillian   Mar 9 Mai 2017 - 16:43

Elle ne peut s’empêcher de sourire, Gillian, malgré sa position, malgré les problèmes qu’elle pense que tout ça va lui causer. Même si elle déplore qu’il soit moins influençable qu’elle ne le souhaiterait, elle apprécie ne pas être prise pour une imbécile, quelle que puisse être son attitude et quelle que soit la façon dont elle essaie de la manipuler, de fuir ses accusations. Elle se contenta de hausser les épaules, sans rien ajouter. À quoi bon, sinon renforcer ses convictions ? Elle commençait à croire qu’il était réellement trop tard, pour le convaincre qu’il se faisait des illusions, surtout s’il disait vrai concernant la vidéo… Et il avait réellement un air sympathique – le provoquer et se montrer détestable, comme elle le faisait si bien, n’était peut-être pas la solution.

Elle soupira malgré elle, sachant pertinemment qu’il avait raison – elle était plus que désagréable, mais pouvait-il réellement la blâmer pour ça ? Elle se sentait acculée, menacée, et craignait pour sa place dans la Horde, pour sa survie même peut-être, mais tout ça, il ne pouvait pas le comprendre. Elle était peut-être parano, à vrai dire, mais le traitement qu’elle avait reçu par les autres garous qu’elle avait connus durant sa jeunesse ne la poussait pas à faire confiance à ses semblables… Peut-être devait-elle leur donner une chance, ne plus être autant en marge mais elle peinait à y arriver.

« Mais je te connais autant que tu me connais, donc tout ça ne sera que suppositions, n’est-ce pas ? Je peux dire ce que je veux, tu n’auras qu’à l’ignorer, si je dis n’importe quoi. »

Elle savait avoir raison, elle ne l’agressait même pas en disant cela, elle se contentait d’émettre une vérité, sans toutefois vouloir batailler ou donner l’impression d’insister – ça n’était pas le cas, et n’était pas son but non plus. Non, elle cherchait juste à limiter les dégâts. Elle fronça les sourcils, plissa les yeux, en regardant cette vidéo, frémissant bien malgré elle. Elle doutait déjà pouvoir le convaincre qu’il mentait, elle savait qu’elle ne le pouvait plus maintenant. Elle frémit encore, en se voyant se transformer, ressentant à nouveau la douleur de la retransformation, grimaçant malgré elle. Elle ferma les yeux, pour retrouver une contenance, les rouvrant pour voir le fichier disparaître – l’avait-il vraiment supprimé ? Elle l’espérait. Elle mourrait d’envie de lui demander s’il n’avait pas d’autres copies, mais il allait fait un peu vers elle, elle le devait aussi, non ?

« Merci. »

Elle avait la voix rauque, incertaine, parce qu’elle ne s’attendait pas à ce qu’il le fasse réellement. Elle serra ses bras contre son corps, soudainement prise de frissons à sa question, et là où elle n’était que bravade et provocation auparavant, elle avait maintenant une voix mortellement sérieuse, trop peut-être.

« Enormément. »

Elle aimait adopter sa forme de garou, ou du moins être écureuil, mais les transformations… Elle ne cesserait jamais de les redouter.

« Pourquoi… Pourquoi tu veux savoir tout ça ? »

Il lui avait bien dit qu’il lui expliquerait, non ?

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t796-gillian-o-je-vole-comme-un-aigle-royal http://dmthbegins.forumactif.org/t2112-gillian-shynnagh http://dmthbegins.forumactif.org/t906-gillian-o-je-vole-comme-un-aigle-royal
avatar
Fouineur de rêve
→ ORDRE CLANIQUE : Aucun
→ NUISANCE DEPUIS : 20 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Humain
→ ERRANCE : Un peu partout en ville de par son titre de journaliste
→ TROMPE L'ENNUI : Etudiant / Journaliste
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Persévérant - Fidèle - Combattant - curieux - Bon enquêteur - Timide et maladroit dans ses relations - Passionné - Téméraire

→ AVATAR : Robbie Amell
→ CREDITS : Eden Memories
→ MENSONGES : 424

†


MessageSujet: Re: Les animaux sont nos amis et sont parfois bien surprenants ! ft Gillian   Lun 5 Juin 2017 - 22:29

Quelque part, enthousiasme à l’idée d’avoir une réponse qui va dans mon sens, j’en oublie l’empathie que je me dois d’avoir envers cette jeune femme complètement paniquée. Parce que c’est ce que je déduis de son comportement. Retranchée et sur la défensive. Ceci est normal quand toute notre vie est en jeu. J’imagine d’ici ce que les êtres différents des humains pensent de nous. L’humanité n’a jamais été très douée pour montrer qu’elle peut faire preuve de gentillesse et de merci. Non bien au contraire nous nous montrons bien plus violents et sans doute que la plupart des humains qui apprendraient l’existence des CESS le crieraient sur tous les toits. Je suis journaliste et finalement cela coulerait de source. Mais non. Cette découverte est purement privée et c’est ce que je souhaite montrer à ce petit écureuil moitié humain.

Une fois un peu moins sur la défensive, je me décide alors à lui montrer la vidéo et à l’effacer sous ses yeux. J’ai vu ce que j’avais à voir et comme promis je détruis les preuves. Mon but n’étant pas de diffuser aux yeux du monde l’existence d’être hors du commun, je ne regrette pas mon acte. Cependant, au vue des images, je ne peux m’empêcher de lui demander si la transformation est douloureuse. En tout cas, les images me font grimacer. Et lorsqu’elle me demande pourquoi je veux savoir tout cela, je me rappelle subitement que je lui avais proposé de lui expliquer les raisons de mes recherches.

« Par curiosité. Comment expliquer ? » dis-je en réfléchissant quelques secondes. « Je vais commencer du début je crois. Mais en résumé, je suis orphelin. Mes parents m’ont envoyé en internat alors que j’étais plus jeune invoquant le passage obligatoire de tous les membres de la famille par là. J’avais un jumeau et celui-ci n’est pas venu, il était malade apparemment. Sauf que je suis convaincu qu’il s’agissait d’autre chose. Je l’ai entendu hurler à la pleine lune… Puis, il y a eu un accident et mes parents et mon jumeau ont été déclarés morts. C’est mon grand frère dont je n’avais pas connaissance qui a alors pris le relai. Mais depuis, je sens encore mon frère, mon jumeau. Parfois, j’ai l’impression qu’il est tout proche et qu’il m’observe. Je suis persuadé qu’il appartient à ton monde et qu’il n’est pas mort »

Tout cela peut paraître farfelu, mais oui toutes mes recherches ont pour seul et unique but de retrouver ma moitié. Sans lui, je ne suis plus le même et chaque jour qui passe me le rappelle. Mon frère me manque terriblement.

« J’espère que tu ne me prends pas pour un fou. Mais voilà, tout ça pour te dire que tout est personnel et mon but n’est pas de foutre la merde dans ta vie. Au contraire, sois sure que je garderai le secret. Et si je peux faire n’importe quoi pour te le prouver, n’hésite pas à me le demander. Je ferai mon nécessaire. »

Je souris alors et j’éteins l’ordinateur.

« Alors c’est douloureux ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t299-hayden-no-price-for-knowledge
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : la Horde
→ NUISANCE DEPUIS : 27 ans
→ TROMPE L'ENNUI : Cuisinière au Baum's fine pastries & chocolates
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Exhubérante. Bornée. Attentive. Capricieuse. Espiègle. Désabusée. Persévérante. Agaçante. Distrayante. Maladroite.


→ AVATAR : Emma Watson
→ CREDITS : Elnaie
→ MENSONGES : 706

†


MessageSujet: Re: Les animaux sont nos amis et sont parfois bien surprenants ! ft Gillian   Dim 25 Juin 2017 - 10:23

Elle se détendit un peu, presque imperceptiblement. Elle avait peut-être, peut-être, réagi impulsivement. Stupidement. Mais qui aurait agi autrement, en se sentant menacé, et en pensant avoir fait une énorme bourde ? Révéler sa nature, malgré elle… Elle n’aurait jamais dû sortir, ce soir-là. Elle n’arrivait toujours pas à se souvenir des raisons pour lesquelles elle l’avait fait, mais elle venait à croire que ça aurait pu se terminer bien plus mal. Même si un humain avait découvert sa nature, même si elle avait manqué de prudence. Elle était en vie, il ne lui voulait pas de mal, ou n’en donnait pas l’impression, et il avait l’air… gentil. Oui, gentil. Pourtant, même si elle était ouverte aux gens, elle ne pouvait pas réellement dire avoir fréquenté tant de gens qui l’étaient, pendant un bon moment. Ou avoir fréquenté beaucoup de gens tout court, même. En même temps, quand on cherche à retrouver une sœur inconnue sur un continent tout aussi inconnu, et qu’on parle la langue avec tellement d’accent qu’on peine à se faire comprendre… quand on parle la langue du continent en question.

Bref. Soupirant, elle haussa les sourcils, surprise par ses interrogations. Il était pas levé, elle en était certaine, quand elle s’est réveillée, et qu’elle s’est autorisée à emprunter la douche de son « hôte ». Son hôte forcé, plus ou moins, mais son hôte malgré tout. Aurait-elle occulté plus longtemps qu’elle ne le pensait son réveil, alors qu’elle se noyait presque sous l’eau, pour tenter de se remettre de sa nuit éprouvante, de sa blessure, et qu’elle essayait de savoir comment se sortir de là ? Sans penser un seul instant qu’il pourrait seulement se douter de sa nature, ou croire à une possibilité aussi surnaturelle, aussi ubuesque. Elle grimaça bien malgré elle, à repenser à tout cela, afin de fixer de nouveau son regard sur l’inconnu. De le dévisager, même, comme pour ancrer ses traits dans sa mémoire. Elle allait devoir parler à Talia. À tout le monde, peut-être. Et elle voulait s’assurer qu’il ne lui arrive rien, même si elle pensait que la punition tomberait sur elle, avant tout.

Elle baissa la tête, à ses paroles, incapable de ne pas se remémorer sa propre enfance. L’attitude de sa mère, qui l’avait marquée à jamais, celle des autres écureuils-garous, le rejet de son père, quand elle l’avait retrouvé... Toutes ces choses joyeuses, qu’elle peinait à accepter. « Je suis désolée. » Sa voix était peu audible, et peut-être penserait-il qu’elle mentait ou qu’elle essayait à nouveau de l’amadouer, mais elle était plus sincère qu’elle ne l’avait été jusqu’à présent. Sa méfiance s’était presque envolée, et elle compatissait réellement. Était-ce cela, ce pensionnat, ces incertitudes, qui avaient fait de lui ce qu’il était ? Quelqu’un qui se souciait tant des autres, d’elle, alors qu’elle avait été détestable. « Je… c’est comment, d’avoir un jumeau ? Vous êtes vraiment qu’un séparé en deux ? Enfin, je vois bien que t’es entier, mais les gens racontent des conneries, comme quoi tu ressens ce que l’autre ressent quand t’as un jumeau, ou quoi… Des fois, ils disent que ça arrive même avec les frères et sœurs, c’est vrai ? Tu as ça aussi avec ton grand-frère, en moins fort ? » Elle aurait ça, avec Sasha ? Peut-être qu’elle l’avait déjà, et que c’était pour ça qu’elle l’avait retrouvée ?

Elle grimaça, baissant la tête à nouveau. « Je… J’ai pas le droit de te demander ça, alors que… Enfin, j’ai pas été sympa. Et puis, ça me regarde pas. Mais peut-être qu’il est en vie, comme tu crois, et qu’il te cherche, mais qu’il ose pas t’approcher… Tu sais, j’ai une sœur, j’ai… Enfin, elle sait pas. Elle a jamais su. Et peut-être qu’elle voudra pas me parler, si elle savait. Tu devrais peut-être lui laisser des messages ? Je sais que c’est stupide, mais… Bah, ça l’aiderait peut-être à venir te voir, si c’est vrai, tu crois pas ? »

Il allait la prendre pour une folle, c’était certain, mais elle n’était pas vraiment à ça près. « Je veux bien te croire… Pour le moment. Et tu... Tu crois que ton frère est un loup ? Y’en a plein d’autres, comme nous. Enfin, les loups, c’est pas pareil. Je crois. Je les fréquente pas trop. Ma sœur, c’est une louve… Mais c’en était pas, avant. Je voulais dire que tu en avais, de plein d’animaux. Il paraît même qu’il y a des esturgeons garous, et des moustiques garous… Bon, j’en ai jamais rencontré. Et je déconne, pour les moustiques, avant que tu fasses une tête impossible à imaginer. » A lui de voir si elle plaisantait pour les esturgeons.

Elle oublia bien vite le sujet, alors qu’il revenait à la charge. Elle aimait pas en parler, mais elle lui devait bien ça, non ?

« J’ai l’impression que mes os se cassent, en brindilles, pour devenir tout neufs et tout différents. J’ai l’impression que ma peau s’étire et rétrécit, que je suis… je sais pas, miniaturisée. Cassée, pour être reconstruite. Je sais pas si je suis claire… Mais c’est récent, plus ou moins, pour moins, j’ai pas connu ça toute ma vie, contrairement à certains. Enfin, ils vivent pas ça toute leur vie, dès qu’ils naissent, mais plus tôt que moi… »

|HJ| Désolée pour l'attente, j'étais débordée au boulot, j'avais la tête sous l'eau... :/

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t796-gillian-o-je-vole-comme-un-aigle-royal http://dmthbegins.forumactif.org/t2112-gillian-shynnagh http://dmthbegins.forumactif.org/t906-gillian-o-je-vole-comme-un-aigle-royal
avatar
Fouineur de rêve
→ ORDRE CLANIQUE : Aucun
→ NUISANCE DEPUIS : 20 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Humain
→ ERRANCE : Un peu partout en ville de par son titre de journaliste
→ TROMPE L'ENNUI : Etudiant / Journaliste
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Persévérant - Fidèle - Combattant - curieux - Bon enquêteur - Timide et maladroit dans ses relations - Passionné - Téméraire

→ AVATAR : Robbie Amell
→ CREDITS : Eden Memories
→ MENSONGES : 424

†


MessageSujet: Re: Les animaux sont nos amis et sont parfois bien surprenants ! ft Gillian   Mar 8 Aoû 2017 - 22:17

En récupérant un petit écureuil la veille pour essayer de le sauver de ce cruel monde extérieur qui nous entoure, jamais je n’aurais osé imaginer découvrir la vérité que cache notre quotidien. Nous partageons effectivement notre vie, notre espace de vie même avec d’autres créatures, à moitié humaines, à moitié animales. Mais ce que je me demande c’est si de telles créatures existent, cela veut-il dire que la magie, les vampires, les goules et j’en passe et des meilleures existent aussi ? Une nouvelle question se pose et une nouvelle enquête va s’ouvrir. Je n’en resterai pas là.

Pour lors, je m’emploie à calmer et rassurer cette jeune femme et non content d’y parvenir je joue désormais le curieux. J’ai envie d’en savoir plus et de pouvoir toucher du doigt ce qu’est, peut-être, un secret familial. Mais malgré ma curiosité j’aspire avant tout à séreiniser notre discussion et à établir une communication positive histoire de pouvoir développer certains points sans être sur la défensive.

« Ne t’excuses pas tu n’y es pour rien. » je lui assure alors.

Après tout c’est vrai, elle n’a pas fait l’histoire de ma famille. Je lui explique simpement ce qui m’a poussé à vouloir découvrir tant de chose, ce qui m’a poussé par une enquête folle qui m’a rendu fou aux yeux de certains ! Parfois je me sentais un peu comme Mulder dans X-Files. Mais tout ça n’a plus d’important, je sais désormais.

« Je le sens parfois. Je veux dire, je pense qu’il y a un lien spécial entre jumeaux, je suis convaincu que l’on peut sentir la présence de l’autre à distance. Peut être via une émotion forte, j’en ai aucune idée. Mais tu sais, si j’ai conservé cet espoir de le revoir vivant toutes ces années c’est parce que parfois, je marche dans la rue, et j’ai l’impression qu’il me suit, qu’il est là et de voir comme un fil virtuel qui nous relie. C’est étrange et difficile à expliquer. Je dois bien l’avouer. »

Mais quand elle aprle de John mon air se tend. Je ne le connais pas vraiment en réalité.

« Non avec mon grand frère c’est complètement différent. Nous sommes des inconnus l’un pour l’autre et il est très secret avec moi, ce qui renforce ma conviction que ma famille garde un énorme secret. Mais pour le coup je ne sens pas de lien particulier avec lui. Peut être car nous n’avons pas grandis ensemble ? Je ne saurais te le dire… »

Je la sens plus en retrait désormais que nous parlons à cœurs ouverts sans faux semblants.

« Des messages ? C’est-à-dire ? Tu as une sœur que tu ne connais pas ? »

Je vois que son histoire ne semble pas mieux que la mienne. Comme quoi, lorsque l’on ne s’agresse on peut se découvrir de petits points communs.

« Un loup ou autre chose, quelle importance ? Tout ce que je sais, tout ce dont je suis persuadé, c’est qu’il est une créature qui est soumise à la lune. Je me souviens tellement ce crie déchirant alors que nous étions plus jeune. Quand j’ai levé les yeux au ciel, il faisait une nuit noire, et la lune était blonde et toute ronde… »

Elle me confie alors qu’il y a pleins de garous comme elle et de toutes sortes. Mes yeux commencent à s’arrondirent alors qu’elle parle d’esturgeon et de moustiques mais elle fait très vite retomber la sauce. Je me permets alors un geste familier en lui donnant un semblant de coup de poing dans les abdos, de manière amicale.

« T’es bête j’ai failli y croire moi ! Et vous tous vous protégez ce secret c’est ça ? »

Et enfin elle répond à ma question, celle de savoir ce que cela fait de se transformer si rapidement en autre chose. Cela doit faire terriblement mal aussi bien dans un sens que dans l’autre. Ce qu’elle confirme. Alors qu’elle parle je ferme les yeux comme pour mieux visualiser et malgré moi une grimace de douleur se forme sur mon visage.

« Oui je visualise bien les choseS. Ce n’est pas une partie de plaisir ensoi. Mais quand tu dis que ce n’est pas inné chez toi, cela veut dire que tu as été mordue par un écureuil garou qui t’a transmis on gêne garou c’est ça ? »

Bah quoi ? Je me suis documenté tout de même ! Les mythes et légendes nous apprennent beaucoup de choses !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t299-hayden-no-price-for-knowledge
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : la Horde
→ NUISANCE DEPUIS : 27 ans
→ TROMPE L'ENNUI : Cuisinière au Baum's fine pastries & chocolates
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Exhubérante. Bornée. Attentive. Capricieuse. Espiègle. Désabusée. Persévérante. Agaçante. Distrayante. Maladroite.


→ AVATAR : Emma Watson
→ CREDITS : Elnaie
→ MENSONGES : 706

†


MessageSujet: Re: Les animaux sont nos amis et sont parfois bien surprenants ! ft Gillian   Jeu 31 Aoû 2017 - 16:57

Elle n’y était pour rien, mais ça ne l’empêchait pas de compatir. Elle lui sourit quand même, haussant les épaules. Elle n’allait pas non plus s’appesantir sur ça et le rendre triste – ou plus triste. Elle fronça malgré elle les sourcils, en l’entendant, et grimaça. Est-ce qu’il voulait pas seulement croire à ça, parce qu’il n’acceptait pas sa mort ? Mais pouvait-elle seulement lui dire ça, anéantir ses espoirs ? Elle doutait d’y arriver, mais elle pourrait le froisser, et elle ne le voulait surtout pas. Parce qu’elle devait protéger à tout prix son secret, et qu’elle ne pouvait pas prévoir sa réaction si elle le bousculait, et qu’elle n’aimait pas faire souffrir les gens. Qui était-elle, pour lui dire qu’il se berçait peut-être d’illusion, uniquement pour se rattacher à une chimère ? Personne.

« J’espère pour toi que tu en auras la preuve, bientôt. Qu’il te reviendra… Tu es le seul à avoir eu cette sensation ? Même si tu es son seul jumeau, forcément, personne d’autre de ta famille n’a eu l’impression de le voir ou quoi ? Je te souhaite de le retrouver, en tout cas. » Elle ne pouvait pas le juger pour cultiver un espoir insensé. Elle était bien à la Nouvelle-Orléans, parce qu’elle désespérait de créer un lien plus étroit avec sa sœur, non ?

Elle haussa à nouveau les épaules, en l’entendant – comme quand elle ne savait pas quoi dire. « Oh. J’ai jamais trop eu de famille, alors bon… Enfin, j’ai pas toujours été proche de celle que j’ai, donc je comprends. » Plutôt jamais été proche, vu leurs relations… Mais ça importait peu, en fin de compte.

« Bah, je sais pas. Des indices, que tu crois en sa présence. Que tu la recherches. Sur internet, peut-être ? Quelque chose, juste un signe. » Elle serra les dents à sa question sur Sasha. « C’est ma demi-sœur. Mon père, je l’avais jamais connu. Et je l’ai trouvé juste pour apprendre qu’il avait abandonné une autre gamine. Et qu’il avait une garce de femme qu’il préférait à nous. Elle sait rien de moi. Pour le moment. » Pour toujours peut-être.

« Et… Tu n’as pas peur de le trouver trop changé ? » Oui bon, elle mettait les pieds dans le plat, cette fois. Elle sourit quand il l’attaqua – heureusement qu’elle n’était qu’une proie, pas habituée à réagir ou à se défendre du tac au tac. « Dis donc, vous êtes bien familier, monsieur ! » Ironie, de la part de celle qui lui avait proposé de la voir nue à nouveau. « Eh, pourquoi pas, après tout ? Je veux dire, je suis un écureuil garou, tu y aurais cru si tu l’avais pas vu ? Moi j’ai jamais vu de moustique garou mais ça veut pas dire que ça existe pas. Et oui, on se protège. Tous. » Et elle venait de mettre tout le monde en danger. Même si elle croyait réellement qu’il était fiable. On ne pouvait jamais être sûr à 100%. À moins qu’il ne devienne l’un des leurs, et elle ne lui souhaitait pas. Ça devait être traumatisant, d’être tué par un prédateur et de renaître. Ça l’avait suffisamment été pour elle, de se révéler réellement garou, après s’être fait rouler dessus par un ouragan.

« C’est plus compliqué. C’est génétique, pour les petits animaux. Je pourrais jamais transformer quelqu’un. Les plus gros, oui. »

Elle avait pas vraiment envie de lui dire que pour transmettre ça, il fallait mordre à mort quelqu’un… Quoi que, si ça pouvait le dissuader de creuser davantage, peut-être qu’elle devrait.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t796-gillian-o-je-vole-comme-un-aigle-royal http://dmthbegins.forumactif.org/t2112-gillian-shynnagh http://dmthbegins.forumactif.org/t906-gillian-o-je-vole-comme-un-aigle-royal
avatar
Fouineur de rêve
→ ORDRE CLANIQUE : Aucun
→ NUISANCE DEPUIS : 20 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Humain
→ ERRANCE : Un peu partout en ville de par son titre de journaliste
→ TROMPE L'ENNUI : Etudiant / Journaliste
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Persévérant - Fidèle - Combattant - curieux - Bon enquêteur - Timide et maladroit dans ses relations - Passionné - Téméraire

→ AVATAR : Robbie Amell
→ CREDITS : Eden Memories
→ MENSONGES : 424

†


MessageSujet: Re: Les animaux sont nos amis et sont parfois bien surprenants ! ft Gillian   Lun 11 Sep 2017 - 21:28

« Eh bien à part mon grand frère il ne reste plus personne de la famille. Mamie est décédée il y a quelques années et John lui il n’a jamais vécu avec nous, je ne savais même pas qu’il existait avant l’enterrement… donc oui il n’y a que moi qui ait eu cette sensation. Mais parfois, je t’avoue que j’ai l’impression d’être fou. » Fou d ‘espérer et de courir après ce que tout le monde jugerai être un espoir vain et complètement insane. Mais comment faire pour abandonner le bout de ficelle qui me tient sur pieds depuis si longtemps. Ce fil si fin qu’il pourrait lâcher à tout moment lâchant la version de mon être la plus sombre et la plus auto destructrice surement. Je n’ai pas la réponse. Alors je préfère continuer à me battre pour un avenir incertain que de croire en un passé fait de mensonges (ce frère caché qu’est John en atteste).

‘est amusant de voir comme nous sommes passés des accusations et de la méfiance aux confidences. Mais je me prends au jeu. C’est vrai que e ne parle pas souvent de ma famille et de la cause que je défends. J’aimerais tellement retrouver mon jumeau, c’est une quête obsessionnelle je le sais mais derrière tout cela se cache le mystère des indices laissés pendant mon adolescence. Je ne peux pas les nier.

« Les indices sont ce qui m’ont conduit à cette quête folle. Lorsque nous étions ado, j’ai entendu Ewan hurler à la mort alors qu’il était censé être très malade…. C’était la pleine lune comme par hasard. Plusieurs fois, alors que j’étais à l’internat j’ai vu un espèce de chien, enfin ses yeux, dans un fourré qui me regardaient à travers la vitre… et toujours cette sensation, un cœur qui se serre, des tripes qui crient aident moi… Je suis peut être fou, mais je sais que quelque chose dans ma famille cloche. Il en va de même pour John. Il s’absente toujours lors de la pleine Lune…hasard ?

HRP:
 
.

Puis elle se confie alors. Je m’assoie sur le dossier du canapé pour l’écouter. Elle a une demie sœur et visiblement un père en commun qui ne mérite pas le titre de père, plus celui de simple géniteur. C’est triste. Je me demande ce qui est pire, avoir un père de cet acabit ou bien être abandonné à la naissance ?
« Je suis désolé pour toi. En tout cas, si tu as besoin d’aide, je suis sincère, tu peux compter sur moi… Mais sinon oui, j’ai peur de le trouver changer, en même temps il le sera obligatoirement au bout de ces années. Et surtout s’il est…. Autre chose. »

Puis elle me fait une blague et je lui fiche un coup de poing gentil dans les abdos pour me venger. J’aime cette atmosphère qui se détend. C’est ce que j’attendais de ma rencontre avec une personne d’une autre nature. Car au fond, pourquoi serait-il si différente de celle que je suis ?

« Oui c’est vrai… mais honnêtement, tu ne dois pas te sentir vaillant de te transformer en moustique … la poisse quoi. Y’a mieux, en plus tu risques de finir écrasé par une main toutes les secondes. »

J’avoue que lorsque j’ai ramassé ce petit écureuil blessé, j’étais loin de m’imaginer qu’une somptueuse jeune femme se cachait sous le déguisement. Comme quoi, tout peut arriver. Littéralement.

« D’accord. S’il faut que tu fasses quelque chose pour te rassurer quant au fait que je ne révèlerait pas ton existence et celle des tiens, n’hésites pas à me le dire. Encore une fois, mon but n’est vraiment pas de vous faire du mal… mais de savoir si mon esprit me joue des tours ou on et visiblement , je suis tout à fait normal. Enfin si l’on peut dire ça. »

En revanche, peut être qu’un jour je serais attiré par l’envie de savoir comment l’on devient un garou. Et d’après ce qu’elle me dit cela passe pas les prédateurs et non les proies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t299-hayden-no-price-for-knowledge
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les animaux sont nos amis et sont parfois bien surprenants ! ft Gillian   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les animaux sont nos amis et sont parfois bien surprenants ! ft Gillian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les produits laitiers sont nos amis pour la vie ♪
» Qui Sont Mes Amis
» Le destin fait parfois bien les choses ? Ft Justin.
» LES DES SONT JETES ,LES DES SONT JETES.
» Les musiques que vous aimez, mais que vos amis n'aiment pas.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DRAG ME TO HELL | Begins. ::  :: Istrouma-