AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur DMTH Invité envoi coeur
Adopte un scenario et gagne des amis pour la vie ! :caddy:
Découvrez les mésaventures d'Halloween dans l'Event bouh !
Soyez à la page et découvrez l'intrigue en cours. :olala:

Partagez | .
 

 le club des sorciers † le coven

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
DON'T PLAY WITH ME.


→ MENSONGES : 640
COMPTE ADMIN † NE PAS MP
COMPTE ADMIN † NE PAS MP


MessageSujet: le club des sorciers † le coven   Jeu 5 Mai 2016 - 18:48

Le cercle de magie local
Le Coven


Les liens utiles
LIEU DE RÉSIDENCE
QG OFFICIEL
LES PRÉDÉFINIS
INFOS SUR LE MAGISTÈRE

Petite histoire du Coven
Les communautés de sorcières ont toujours existé de tous temps. S'il est vrai qu'aux temps des premiers hommes, il y avait une sorcière par tribu, il est fait mention en Amazonie de l'existence d'une république de femmes guerrières et magiciennes. L'église, en persécutant les sorcières, les a poussées à aller toujours plus loin, dans des terres sauvages et reculées. C'est ainsi que la communauté de sorcières en Louisiane s'est considérablement agrandie, surtout après l'épisode de Salem. Toutes les sorcières vivant dans des contrées où l'homme maniait la torche a fui dans le fin fond du bayou.
Durant la guerre de Sécession, un puissant Coven a prit naissance ici, au sud de Bâton Rouge, au sein d'une ancienne plantation délaissée par les hommes. La légende de ces femmes apprenant à manipuler la magie et se débrouillant seules a dépassé les frontières de l'Amérique et à l'orée du 21e siècle a vu émigrer des sorcières et sorciers du monde entier attirés par leur savoir et surtout leur légende. Car il se dit que ce seraient elles qui auraient mis fin ux agissement d'un tueur en série s'en prenant aux femmes, elles qui auraient trouvé la potion afin de soigner la fièvre jaune et les diverses maladies pullulant dans le bayou.
Si l'histoire du Coven Louisianais s'est faite en opposition avec la société patriarcale et moderne qui bannit toute magie et toute croyance en les anciennes traditions, elle a aussi été le rassemblement de beaucoup de sorcières blanches. Les sorcières noires ayant plutôt traditionnellement rejoint le camp de la vaudou queen. Si l'opposition entre les deux a pu être par le passé parfois épique, aujourd'hui les deux clans savent s'associer face à l'adversité et se montrer plus intelligents en ces temps troubles où la magie semble disparaître.

L'essence du Coven
Apporter l'enseignement de la magie aux plus jeunes a toujours été l'essence même, le but premier d'un Coven. Sa seconde mission est bien évidemment de protéger les sorciers des inquisiteurs comme des chasseurs ou des vampires, de toute menace pouvant les atteindre. La nécessité de former des cercles de magie vient essentiellement de là. Unir ses forces afin d'être plus fort. Mais la vie en communauté permet également de partager ses traditions, des rites secrets et sacrés, de préserver ses grimoires ancestraux, et les croyances d'un monde que les hommes pensent disparu.

Aujourd'hui, en une époque où l'homme a cessé de croire en la magie, celle-ci s'est appauvrie. Les sorciers les plus puissants peuvent le sentir, la magie étant pour eux comme l'air qu'on respire, vitale, nécessaire, perceptible. Le Coven de Bâton Rouge poursuit donc le but de restaurer la puissance de la magie en plus d'assurer sa mission première d'enseignement de la magie, et de la protection des sorciers. De fait, pour eux, un coven appelle le sacré dans un monde où la divinité a été oubliée.

Les fonctions & le fonctionnement

la formation des plus jeunes
L'éducation magique est la toute première des missions d'un coven. Cette éducation passe à travers des niveaux d'apprentissages qu'on atteint en passant des épreuves afin de prouver sa force, sa vaillance, mais aussi son intelligence dans l'utilisation de sa magie. Elle est assurée par des sorciers ayant montré leur sagacité. La fin de la formation des jeunes sorciers est célébrée lors du solstice d'été et donne lieu à de grandes festivités pouvant durer un mois.

la protection
Le Coven est en charge de protéger les sorciers qu'ils fassent parti du coven ou pas. Il a pour mission principale de protéger la magie et ses représentants sur le territoire lui étant alloué. Cette protection passe par la surveillance étroite de l'autre monde et de son état bien sûr, mais aussi par la protection des terres sacrées (souvent liées à des sources d'eau), à la protection des sorciers résidant sur son sol, mais aussi des grimoires, et des artéfacts qu'ils peuvent, et doivent récupérer.

préserver le passé, cultiver le futur
Le passé réside dans les grimoires, ce sont les anciens rituels que le coven doit préserver. Sa tâche va au delà de préserver les grimoires en sa possession, il doit chercher ceux égarés, et si possible, retrouver les anciens rituels perdus, ceux datant de l'âge où les druides et chamans ne consignaient absolument rien par écrit de peur que leur magie ne leur soit retirée. Mais un coven ne peut se contenter de regarder vers le passé, il doit aussi tourner son visage vers l'avenir : trouver de nouveau rituels, en inventer, créer de nouvelles potions, de nouveaux enchantements, la magie pour être préservée, pour grandir et grossir doit être alimentée.

les cérémonies et la foi
La pratique de la magie repose sur la croyance de l'existence d'un autre monde, de créatures que l'homme a oubliées, de l'existence de la magie elle-même, mais aussi la croyance en l'existence de dieux. Les sorciers croient en l'existence d'une mère de tout, la nature, d'où provient la terre, et la magie, d'où provient tout. Cette mère est symbolisée pour eux par la lune, quand au soleil, c'est le père de tout, mais c'est aussi la symbolique du corps terrestre, de la matière. Le père se meurt et renait, et la mère elle, éternelle, veille sur lui, l'élève, l'aime, et l'enterre à la fin de l'été. Cette foi est fêtée et célébrée lors des sabbath. Un coven ne se repose pas sur une seule croyance, une seule tradition, plus que tout autre, le coven de Bâton Rouge est issu du métissage et du mélange des croyances des différents émigrés l'ayant rejoint.




Dernière édition par Yellow King le Sam 7 Oct 2017 - 12:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DON'T PLAY WITH ME.


→ MENSONGES : 640
COMPTE ADMIN † NE PAS MP
COMPTE ADMIN † NE PAS MP


MessageSujet: Re: le club des sorciers † le coven   Sam 11 Juin 2016 - 17:02

Les rôles à jouer dans cette grande famille
Les statuts

Toute communauté a ses règles et sa hiérarchie. Les sorciers laissent le soin aux anciens de décider des règles et du fonctionnement de leur communauté. Ainsi les parques, les trois plus anciennes et plus puissantes sorcières du Coven régissent la vie de la communauté tandis que la Grande Prêtresse les inspire. Chacun a sa place, chacun a son importance au sein de la communauté.
Les femmes dirigent le Coven, mais les hommes ont un rôle à jouer. Ainsi, la divination, la médecine et la justice sont laissées entre leurs mains, car une neutralité est nécessaire. On raconte que l'intégration des hommes aux Covens est assez récente, et il est vrai qu'auparavant, dans ce genre de communauté, on ne trouvait que des femmes. Les temps changent, évidemment. Mais les hommes ont aussi prouvé leur valeur dans la manipulation de la magie.

→ LA GRANDE PRÊTRESSE.
Au sein d'un Coven seule une sorcière peut être nommée à ce statut de véritable leader. C'est elle qui doit inspirer la communauté, et la guider au mieux. Une grande prêtresse est dotée de tous les talents, et doit avoir touché, au moins en théorie, à toutes les magies. Son rôle est très maternel. Elle doit guider les membres de la communauté, et surtout, les protéger de toute attaque, de tout danger. Les pouvoirs qui l'accompagnent sont immenses, mais ses devoirs également.
Chaque future grande prêtresse devra passer les 7 épreuves, appelées aussi les 7 merveilles, qui lui permet de toucher à toutes les magies qu'elle doit maîtriser. Ces épreuves peuvent être mortelles.
Être Grande Prêtresse implique des devoirs : ne jamais quitter le Coven, pareil à un capitaine, elle doit être la dernière à partir en cas de danger. C'est aussi la chef guerrière, celle qui doit mener les troupes en cas de conflit. Et elle est en charge également de la cohésion du groupe, devant s'assurer donc que tout le monde s'intègre.
Places ♠️ 0/1 rôle réservé

→ LES PARQUES.
Au nombre de 3, ces trois anciennes prêtresses ayant prit leur retraite du fait de leur grand âge statuent au conseil, prennent les décisions importantes que la Grande Prêtresse applique. Elles ont un statut semblable aux Druides dans la culture celtique, c'est à dire qu'elles sont à la fois juge (en cas de conflit, mais aussi durant les épreuves), président les cérémonies et sont garantes des traditions et des croyances.
Place ♠️ 2/3 voir les prédéfinis, uniquement des femmes.

→ LE SANGOMA.
C'est un prophète, un devin dont les prédictions sont encouragées, par des potions, de la fumée magique, des champignons ou d'autres substances aidant à entrer en transe. Un devin a un statut particulier si proche du divin, et des dieux. Certains le pensent maudit, d'autres au contraire, pensent que les dieux anciens parlent à travers lui. Bras droit de la grande prêtresse, il la conseille à travers les visions qu'il a. Celles-ci doivent également l'aider à prévenir tout danger pour la communauté.
Place ♠️ 1/1 Rôle réservé aux hommes

→ LES VALKYRIES.
Sorcières guerrières, elles forment une véritable garde rapprochée au service de la Grande Prêtresse. Leur mission est évidemment de protéger les membres du Coven, mais plus largement, elles ont pour but de protéger tout sorcier en danger, qu'il soit membre du Coven ou pas. Récemment leur mission a été élargie, elles doivent protéger également les médiums et nécromanciens. En règle générale, elles ont été formés par les Valskjakf (voir le magistère).
Place ♠️ 3/3 Réservé aux femmes

→ LES EINHERJAR.
Sortes de moines guerriers, ce sont des exorcistes sorciers qui ont pour mission de combattre la magie noire. Ils exercent la mission sacrée de trouver les esprits malveillants hantant les vivants et de libérer ces derniers de leur emprise. Souvent ils collaborent avec la Guilde. Cette collaboration demeure secrète aux yeux de l'ensemble du Coven, seule la Grande Prêtresse peut être mise dans la confidence selon le danger représenté par l'esprit maléfique.
Place ♠️ 2/2 Rôle rare, demander au staff pour en faire parti.

→ LES SIHRS.
Rechercher les anciens grimoires, les artéfacts perdus et répandus dans le monde, se mettre en quête des armes mythiques forgées par la magie, et de tout objet magique, enchanté, est leur mission première. Ce sont à la fois des historiens et des sortes d'archéologues. Afin de poursuivre leur mission, ils connaissent bien sûr les runes mieux que quiconque, connaissent sur le bout des doigts les enchantements et comment les défaire. Mieux encore, ils ont des talents d'espions, capables de se faire passer pour ce qu'ils ne sont pas, souvent ils usent de sortilèges visant à masquer leur aura et leur identité afin d'approcher au mieux de leur but, et parfois, ils se font voleur pour parvenir à leur fin.
Place ♠️ 6/7 ouvert à tous les sorciers confirmés qui le désirent, faites votre fiche en conséquent.

→ LES VÖLSUNG
Gardien des artéfacts, le Völsung est un puissant sorcier passer maître dans l'occlumencie. Il est quasiment impossible de mentir à un gardien. Ayant ouvert son troisième œil, il est en mesure de détecter toute tromperie. On dit qu'aucune magie ne peut l'atteindre ni l'envoûter. Il est impossible d'échapper à sa surveillance, et de tromper sa vigilance. Il y a toujours un couple de gardiens, l'un, Sol, veille le jour et ne voit jamais la nuit ni ses étoiles tandis que l'autre, Máni, veille la nuit et ses yeux habitués à l'obscurité ne supporteraient les rayons du soleil.
Place ♠️ 2/2

→ LE INYANGA
Guérisseur du Coven, il est chargé de panser les blessures, que ce soit les bobos du quotidien ou les maux plus graves pouvant frapper un corps humain. Ses onguents et potions permettent selon la rumeur, de guérir de tout, excepté de la vieillesse. Mais le Inyanga est aussi un sorcier spécialiste dans l'annulation des malédictions et dans les rituels de protections qu'il manie à la perfection.
Place ♠️ 1/1 rôle réservé en général aux hommes, 1 apprenti peut être en enseignement auprès de lui.

→ LE PTAH
Chargé de la justice, il a la tâche de remettre aux mains des parques les sorciers ayant enfreint les règles du Coven, trahi celui-ci ou pratiqué une magie noire néfaste pour la survie du Coven. Les parques jugent ensuite les accusés et décident de la peine. Il n'existe qu'un seul crime chez les sorciers puni par la peine de mort (le bucher) : c'est le meurtre d'un autre sorcier. Pour tous les autres crimes, il peut y avoir un bannissement de décidé ou alors, pire encore, un rituel enlevant la magie du coupable. Rien n'est pire pour un sorcier que de perdre sa magie, invariablement il tombera ensuite dans un état dépressif le menant aux portes du suicide. Le Ptath est généralement un sorcier ayant des capacités à détecter la magie noire (généralement en cause) et à la combattre. C'est un vrai détective, qui de fait, garde le secret sur les enquêtes qu'il doit mener ce qui lui donne une vraie solitude. Il peut être amené à travailler avec les Einherjar.
Place ♠️ 1/1 Rôle plutôt masculin, il est l'omega des walkyries, choisi en général pour sa neutralité et impartialité.

→ LES STRIGES.
Chargés de l'éducation des apprentis, les Striges ont la lourde tâche de veiller à ce qu'ils apprennent les rudiments de la magie, mais surtout à contrôler leurs capacités. Un strige a généralement un ou deux apprentis parfois trois mais c'est relativement rare. Il se charge de l'éducation de son disciple jusqu'à ce qu'il passe les épreuves prouvant sa valeur et achève ainsi sa formation.
Chaque Strige n'enseigne que son type de magie et selon sa spécialité. Ainsi un tisserand de la voie de l'esprit n'enseignera que sa spécialité. Il n'y a qu'un seul strige par spécialité.
Devenir Strige n'est pas forcément à la portée de tout le monde, pour pouvoir l'être, il faut démontrer une certaine sagesse : c'est pour cela que tout aspirant Strige passe une épreuve face aux parques qui déterminent ainsi sa sagesse durant un entretien qui en réalité, est une épreuve de force spirituelle.
Place ♠️ Limité, il n'y a qu'un strige par spécialité dans chaque type de magie.

→ LES MÉLIADES
En référence aux nymphes qui veillaient sur les enfants abandonnés, les Méliades ont pour mission de repérer les amateurs sorciers et de les ramener au sein du Coven. Les Méliades sont des apprentis ayant achevé leur apprentissage depuis peu (moins d'un an). Ce sont de jeunes sorciers qui connaissent mieux que personne ce que c'est de ne pas arriver à maîtriser ses dons et se demander ce qu'on est. Vous pouvez les voir comme les grands frères bienveillant des lucioles.
Place ♠️ LIMITE ouvert à tous les jeunes sorciers qui le désirent (en dessous de trente ans), faites votre fiche en conséquent.

→ LES MEMBRES DU COVEN
Tout sorcier né dans une lignée locale est de fait membre du coven à moins qu'il n'en soit banni. Tout sorcier débarquant en ville aspire à faire parti d'un coven (ne pas en faire parti revient à être un apatride, un banni, un exilé, en gros pour un sorcier c'est la honte de ne pas appartenir à un coven) et à moins de trahir à peine arrivé le coven, tout nouvel arrivant est assez rapidement intégré (les sorciers en profitent généralement pour donner de grands banquets et faire la fête).
Place ♠️ ILLIMITE ouvert à tous les sorciers et les nécromanciens qui le désirent, les médiums ne peuvent en faire parti.

→ LES LUCIOLES
La mission sacrée d'un coven est d'apprendre la magie à tous ceux le désirant. Dans les fondations du Coven, il est inscrit, qu'on ne nait pas sorcier, on le devient à force d'apprentissage et d'entrainement. Tous sorcier né au sein d'une lignée est automatiquement pris en charge par un Strige dès ses 7 ans, parfois plus tôt. Mais le Coven adopte également tout sorcier orphelin. Bien sûr, les humains et médiums souhaitant apprendre la magie sont accueillis chaleureusement et rapidement pris en charge par les striges.
Pendant longtemps, les nécromanciens étaient niés par les covens, mais celui de Bâton Rouge est suffisamment tolérant pour en accepter dans ses rangs, cependant la plupart préférerons aller du côté du vaudou.
TOUT SORCIER NAISSANT DANS UNE LIGNÉE FAIT AUTOMATIQUEMENT PARTI DU COVEN, et sera donc un apprenti jusqu'à l'épreuve de fin d'apprentissage.
Place ♠️ ILLIMITEouvert à tous les sorciers (pour les humains / médiums voyez le sujet évolution) qui le désirent, les nécromanciens peuvent en faire parti sous certaines conditions, il vous faudra regarder du côté du vaudou.

NOTES: Les sorciers doivent ainsi passer de nombreuses épreuves, il y a celles qui l'attendent à la fin de sa formation magique puis il a celles qu'il choisira d'affronter ensuite afin de remplir un rôle, s'obtenir un statut au sein du Coven. Mais ces épreuves supposées désigner ceux qui sont dignes sont aussi un honneur, et lorsqu'on les remporte, c'est tout le Coven qui festoie et célèbre la victoire. Chaque épreuve est supervisée et jugée par les parques.




Dernière édition par Yellow King le Sam 7 Oct 2017 - 12:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

le club des sorciers † le coven

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» le club des sorciers † le coven
» Club de medecine
» Club de Shogi
» Achats groupés club?
» Parties / Campagnes / jeux / Activités au Club :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DRAG ME TO HELL | Begins. ::  :: The Yellow Brick Road :: Annexes :: The secret society-