AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur DMTH Invité envoi coeur
Adopte un scenario et gagne des amis pour la vie ! :caddy:
Priez pour votre survie dans l'event de Septembre qui vous plonge du temps des dino
et des bûchers !!
:frank:
Festoyer avec nous pour l'anniversaire dragien envoi coeur
Derniers jours pour attraper un numéro à la loterie magique Crazy choupi
N'oubliez pas de voter pour les awards de Drag ! :aime:

Partagez | .
 

 Point de rupture [Samuel Marshal] ! attention sujet sensible !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Louveteau de la Meute

→ ORDRE CLANIQUE : la Meute
→ NUISANCE DEPUIS : 25 ans et tous ses crocs
→ SOUS L'EMPRISE DE : Lycanthrope, auspice Cahalith (rêves prophétiques, le visionnaire, conteur et gardiens des lois de la meute)
→ ERRANCE : Le Caern, la bibliothèque, les rues, la forêt,
→ TROMPE L'ENNUI : Bibliothècaire, artiste de rue
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Discret . Timide. Fidèle. Observateur. Brisé. En colère. Serviable. Têtu. En recherche d'affection. Intelligent. Rêveur. Créatif. Passionné.


→ AVATAR : Dylan O'Brien
→ CREDITS : Babine & Tumblr
→ MENSONGES : 1842

†


MessageSujet: Point de rupture [Samuel Marshal] ! attention sujet sensible !    Mar 28 Fév 2017 - 17:43


Point de rupture
Samuel Marshal & Cillian O'Connor
 Les mauvaises habitudes ont la vie dures. Ou alors chasser le naturel, il revient au galop… Mais au final, peu importe quelle citation on choisit, le résultats est le même. On retombe toujours dans ses mauvais travers. Et je ne fais pas exception à la règle. Je devrais me sentir pathétique et nul. Je le suis non ? Il ne faut pas être tout juste dans sa tête pour avoir ce genre de comportement autodestructeur ? Heureusement, un des avantages de la condition de Lycanthrope, c’est de guérir vite. Avec le temps, j’ai appris à me blesser ce qu’il fallait pour avoir mal mais pas trop profond pour que cela guérisse assez vite. Ensuite, il suffit de laver les bras. Et hop, personne ne devine ce que je me suis infligé, quand je me suis isolé.

Je réfléchis froidement à cela. Alors que je me concentre sur mon avant-bras. Le faire n’apporte rien, si ce n’est une paix temporaire. Mais je ne sais pas extérioriser tout ce que je ressens autrement. Je sais que je dois m’exprimer différemment. Je sais que ça n’arrangera rien. J’avais même arrêté cette pratique en acceptant ma nature, en étant en harmonie avec mon Loup. Lui, en moi s’agite, geint et cherche à me consoler. Il ne comprend pas qu’on puisse s’affliger une blessure volontairement. Il ne voit pas cela comme un moyen de soulager mon esprit, bouffé par des pensées noires et l’incompréhension. Mais qu’ai-je d’autre comme moyen pour que le silence se fasse là-haut dans ma tête, pour qu’un moment de paix sereine s’impose à moi après des jours à geindre, pleurer…. J’ai l’impression pendant un instant, j’ai la sensation que mes problèmes, questions, pensées noires filent à travers le sang, qui coule sur mon bras. Les griffes sont assez profondes pour saigner, pas pour laisser des cicatrices plus que quelques minutes….

Les plaies picotent. La douleur physique estompe temporairement la douleur morale. Mais les larmes sont toujours là, accumulées au bords de mes yeux rougis et fatigués. Et lentement alors que je cligne des paupières, les perles cristallines cascadent silencieuses sur mes joues irritées par leurs passages incessant. Je suis à genoux, je regarde les traces carmines sur mes deux avant-bras observant rouler les perles  rougeâtres par lesquels j’espère toute idée noire part. Rêve illusoire alors que le saignement s’arrêtent. L’odeur du sang se mélange à celle salée des larmes. Je renifle. Je ferme les yeux. Pour quelques minutes, je savoure le calme qui est revenu en moi.

Mais presque aussitôt la culpabilité se pointe. Je me mords violemment la lèvre pour ne pas hurler. Je m’en veux d’être aussi faible et pitoyable. Je m’en veux de ne pas savoir gérer une situation, que tout le monde semble avoir compris dans la Meute. Je m’en veux d’être effrayé par une Médium, qui me fait croire ce qu’elle veut, qui sait me faire peur, me faire me sentir encore plus inutile et horrible qu’habituellement. Je m’en veux pour les griffes sur mes bras, pour avoir cédé à la facilité. Je passe le dos de ma main sur mes joues humides. J’ai mal. Et pas juste à cause des picotements sur mes plaies. J’ai mal, là, au fond de moi. Et ça, ni rien d’autre d’ailleurs, n’arrive à le changer, à l’apaiser.

Un bruit de pas me fait relever la tête. Pourtant je me suis éloigné du Caern pour être sure qu’aucun Lycanthrope ne me tomberait dessus, que personne ne me verrait dans cette état lamentable… L’odeur d’un Loup-garou flotte dans l’air. Je regarde autour de moi, légèrement paniqué, les yeux rougies par les larmes et les bras souillés de mon sang. Mes plaies ne sont pas encore refermées…

_________________
Louveteau
"“Un loup est mieux caché parmi d'autres loups, que dans une forêt vierge seul, si vierge fut-elle.”.” de Andrée Maillet
code: @DMTH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t863-louveteau-de-la-meute-cillian-termine http://dmthbegins.forumactif.org/t1420-l-inventaire-du-louveteau-cillian-o-connor http://dmthbegins.forumactif.org/t879-louveteau-de-la-meute-cillian
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : La Guilde
→ NUISANCE DEPUIS : 100 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Rapidité - Force - Ouïe + - Odorat + - Vue +
→ ERRANCE : Dans la nature -
→ TROMPE L'ENNUI : Agent du SWAT - bourreau de la Guilde
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Franc, courageux, intrépide, doppé à l'action, volontaire, énergique, coriace, loyal, homme de confiance, patriote, applique la justie selon ses propres valeurs

→ AVATAR : Dwayne Johnson
→ CREDITS : Me
→ MENSONGES : 68

†


MessageSujet: Re: Point de rupture [Samuel Marshal] ! attention sujet sensible !    Mar 28 Fév 2017 - 22:36

J’ai trouvé cette maison il y a un an et j’ai toujours des travaux à effectuer pour la mettre à mon goût. Y arriverai-je un jour ? Probablement. Heureusement, elle est habitable et même hyper bien remise à neuve. Alors aujourd’hui, comme il fait beau et que les enfants sont au Caern, j’en profite pour leur préparer une petite surprise. En revenant ce soir, ils auront chacun leur coin aménagé dans le jardin immense de 900m². L’un aura son abri de jardin aménagé avec des bibliothèques et un canapé avec poufs, l’autre ce sera un abri de jardin modifié en salle de jeux vidéos avec une insonorisation complète pour qu’il puisse jouer de son instrument préféré. Bref, il est temps de se mettre au travail et pour ça je m’atèle déjà à récupérer le matériel au fond de la propriété.

Lorsque j’arrive à la limite de mon territoire, le vent m’apporte une odeur familière. Bien trop familière. Celle que je n’ai que trop senti pendant mon service au sein de l’armée. Je m’arrête et j’éveille alors mes sens. Du sang de lycan. J’en suis certain. Je traque alors l’odeur pour parvenir à la personne qui le perd. Et il ne me faudra pas longtemps pour trouver le lycan en question. C’est un jeune. Je le vois, il est à une dizaine de mètres de moi.

Cela ne sert à rien de me dissimuler, il m’a senti. Je m’approche alors de lui. Je l’ai déjà vu au sein de la meute alors que j’y déposais mes enfants. Je crois qu’il était avec la Lupa d’ailleurs.

« Hey gamin, ça va ? » je lui demande alors.

Je sais très bien que cela ne va pas mais je ne veux pas le forcer à me parler non plus. Pas comme ça alors qu’il ne me connaît pas. Cependant aussi dur je peux faire, cela me fait mal au cœur de voir un gosse comme lui, qui doit pas être bien plus vieux que le neveu de mon meilleur pote se taillader les bras parce que ça ne va pas. Il me renvoie à des temps anciens où j’utilisais la violence pour passer mes nerfs. Mais il y a des méthodes plus saines. Enfin, le combat fait encore partie de ma vie, mais de manière plus « légale ». Soit.

Je m’approche un peu plus de lui et sans rien dire je lui prends ses avants bras. Je regarde. Il s’est fait ça avec ses propres griffes. Il essaye de dissimuler son mal être aux siens en profitant de sa nature. C’est redoutablement intelligent comme procédé mais pas dans le fond. C’est plutôt stupide même de s’enfermer dans sa solitude et son mal être.

« Viens, ma maison n’est pas loin. J’ai de quoi nettoyer tes plaies et te donner à boire si tu veux. Ca laissera le temps à tout ça de cicatriser

Bon je sais que j’ai pas l’allure du type le plus sympa du monde mais il pourrait être mon fils et justement j’ai deux enfants qui évoluent au sein de la meute depuis quelques jours alors je peux faire ça pour lui. Je commence alors à marcher pour lui montrer le chemin tout en me demandant ce qu'à bien pu vivre ce pauvre gosse pour en venir à cette extrémité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/f29-welcome-to-hell
avatar
Louveteau de la Meute

→ ORDRE CLANIQUE : la Meute
→ NUISANCE DEPUIS : 25 ans et tous ses crocs
→ SOUS L'EMPRISE DE : Lycanthrope, auspice Cahalith (rêves prophétiques, le visionnaire, conteur et gardiens des lois de la meute)
→ ERRANCE : Le Caern, la bibliothèque, les rues, la forêt,
→ TROMPE L'ENNUI : Bibliothècaire, artiste de rue
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Discret . Timide. Fidèle. Observateur. Brisé. En colère. Serviable. Têtu. En recherche d'affection. Intelligent. Rêveur. Créatif. Passionné.


→ AVATAR : Dylan O'Brien
→ CREDITS : Babine & Tumblr
→ MENSONGES : 1842

†


MessageSujet: Re: Point de rupture [Samuel Marshal] ! attention sujet sensible !    Mar 7 Mar 2017 - 20:12


Point de rupture
Samuel Marshal & Cillian O'Connor
 M'éloigner du Caern me permet, en théorie, d'éviter de rencontrer d'autres Loup-garous, qu'un membre de la Meute voit mes bras scarifiés. Je sais que cela est un aveu de faiblesse, que cela serait mal vu. En même temps, ils ne comprendraient pas. Ils aiment leur nature de Lycanthrope, ils ont tous attendu leur première transformation en loup avec impatience. Ils présentent ça comme une fierté. Et moi ? Moi, j'avais une famille aimante, un avenir facile, j'avais des amis, de bonnes notes… Et puis un jour tout a basculé parce que je suis un Lycan, parce que j'ai vécu ma première transformation, qui fût une torture physique, une douleur insurmontable quand mon corps a changé, quand mes os ont craqué… Je ne savais pas ce qui m'arrivait. Mais eux, ils ne peuvent pas le comprendre. Tout comme je sais que personne ne peut m'aider à trouver ma place dans la Meute, celle qui était assurée par l'affection de Micah.

La Meute est une famille. C'est ce qu'on m'a répété inlassablement. Mais dans une famille, on ne tue pas ses frères. Je ne m'y sens plus en sécurité. J'avais déjà vu de dominants combattre, mais jamais jusqu'à la mort de l'un d'entre eux. Je n'ai pas compris ce qui se passait cette nuit-là. Personne n'a eu le temps de m'expliquer. Alors par instinct, parce que mon Loup sait que seuls nous ne survivrons pas, je me suis soumis à Ciàran devenu Ulfric. Mais je ne comprends pas pourquoi il a tué les deux autres. Je ne sais pas pourquoi Micah a dû partir, alors qu'il a été mon père de substitution. Je déteste cette nature, qui me force à vivre dans la violence.

Et il y a la Médium, qui apparaît toujours quelque part. Je n'arrive pas à lui échapper, ni à elle, ni à ses propos murmurés suavement. Elle dit que je suis faible, un poids pour la Meute, que ma place n'est pas ici. Elle ajoute que je dois retourner dans ma Meute biologique, que seuls eux pourraient accepter quelqu'un de faible comme moi, un danger permanent pour la Meute. Ses paroles tournent en boucle et se mêlent à mes propres pensées chaotiques. Je ne sais plus où je suis. Je ne sais plus comment agir, quel est ma place… Alors j'évacue la souffrance morale liée à la perte et la peur par des griffes sur mes bras. Les perles carmins symbolisent mon mal-être. Et à ce que je ressens se mêle la honte et la culpabilité d'être si faible, si inutile.

Le bruit de pas et l'odeur m'indiquent qu'un Loup-garou m'a trouvé. Je relève les yeux et je te chercher du regard. Inutilement je frotte mes bras dans l'espoir de faire disparaître les traces de sang et les griffures. L'aura d'un dominant se répand. J'ai baisse instinctivement la tête et je tente de me faire le plus petit possible. Tu n'es pas un membre de la Meute, mais je te connais. Tu es l'ami de Piotr, je t'ai vu venir au Caern. Seulement étant un dominé, je suis resté loin de toi. Un léger gémissement m'échappe. Je tente vainement de tirer sur mes manches pour dissimuler les traces de ma stupidité. Il m'est difficile de répondre oui à ta question, quand tu as pu sentir l'odeur du sang et voir les traces rougeâtres sur mes bras. J'évite ton regard, me mettant en position soumise.

Je tremble un peu. Je me sens mal de m’être fait prendre. Je ne bouge pas. À quoi cela me servirait-il de fuir ? Je t’observe du coin de l’œil avancer vers moi, gardant la tête baissée pour dévoiler ma nuque. Je me laisse faire quand tu agrippes mes avant bras pour les observer. J’attends ton commentaire, un reproche ou quelque chose prouvant mon inutilité et à quel point je suis faible et stupide. Mais rien ne vient. Pas de propos acerbe ou rabaissant. Juste une invitation à te suivre pour nettoyer mes bras souillés et rougis. Aucune jugement ne tombe ni aucune sanction. Je papillonne des yeux surpris.

Après avoir hésité, je me relève lentement. Et je te suis. Après tout, je n’ai rien à perdre. Et tu ne sembles pas vouloir me faire la morale alors… « Vous êtes un ami à Piotr, n’est-ce pas ? » Je questionne me rappelant t’avoir vu parler avec lui lors de tes visites à la Meute. Je te suis sans difficulté, mais je ne sais pas trop quoi te dire. « Merci. » Je finis par murmurer, certain que tu as entendu ce simple petit mot de reconnaissance. Parce que au fond rien ne t’oblige à prendre soin de moi, à m’aider. Je ne suis personne pour toi. « Dites… Vous pourriez éviter d’en parler à Piotr … et peut-être à Ashaya aussi … Ou à un membre de la Meute ? » Je ne veux pas qu’ils sachent à quel point je suis mal et brisé, à quel point je suis faible. Car un loup faible est un danger pour la Meute, qu’on doit éliminer… C’est comme cela que ça marche dans la nature non ?

_________________
Louveteau
"“Un loup est mieux caché parmi d'autres loups, que dans une forêt vierge seul, si vierge fut-elle.”.” de Andrée Maillet
code: @DMTH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t863-louveteau-de-la-meute-cillian-termine http://dmthbegins.forumactif.org/t1420-l-inventaire-du-louveteau-cillian-o-connor http://dmthbegins.forumactif.org/t879-louveteau-de-la-meute-cillian
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : La Guilde
→ NUISANCE DEPUIS : 100 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Rapidité - Force - Ouïe + - Odorat + - Vue +
→ ERRANCE : Dans la nature -
→ TROMPE L'ENNUI : Agent du SWAT - bourreau de la Guilde
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Franc, courageux, intrépide, doppé à l'action, volontaire, énergique, coriace, loyal, homme de confiance, patriote, applique la justie selon ses propres valeurs

→ AVATAR : Dwayne Johnson
→ CREDITS : Me
→ MENSONGES : 68

†


MessageSujet: Re: Point de rupture [Samuel Marshal] ! attention sujet sensible !    Mar 7 Mar 2017 - 22:14

Voir ce gamin se planter les griffes dans la chaire me rappelle ma petite sœur alors qu’elle venait de se transformer pour la première fois. Cela fait bien longtemps que nous ne nous sommes pas vus, mais je sais que maintenant elle a appris à gérer les choses autrement. Quoi qu’il en soit, nous sommes nés d’une lignée qui gère mal son osmose avec sa bête, nous devons nous défouler et nous battre pour arriver à une certaine harmonie. Personnellement, je me suis penché sur le combat, elle sur la danse. Mais elle a commencé par les scarifications aussi et malheureusement, mon engagement auprès de l’armée m’a éloigné d’elle et ne m’a pas permis de l’aider autant que je le souhaiterais. Bref tout ça pour dire que ce gamin et son comportement font écho en moi, en mon passé. Ma famille était importante pour moi mais je m’en suis éloigné physiquement. Cela ne veut pas dire que mon cœur n’a pas continué de battre pour certains de ses membres.

C’est ainsi que je ne le juge pas. Je sais que cela pourrait être bien pire si je le faisais. D’autant qu’il est clairement l’un des loups dominés de la Meute. Ces pauvres gosses sont toujours des têtes de turcs en plus et ont profite bien souvent de leur faiblesse. Je n’aime pas ce comportement. Je suis peut être brute de décoffrage mais je profite pas des faiblesses d’autrui inutilement, juste par principe. C’est donc de bon cœur que je l’invite à la maison nouvellement acquise pour lui filer un coup de patte.

« Oui je suis un ami de Piotr un très bon ami même… et d’ailleurs tu n’as pas à te soumettre devant moi. Je ne veux pas de ce rapport avec les loups de la Meute. Mais tu connais Piotr si je comprends bien ? Ohhhh tu es peut être Cillian son neveu ? »

La lumière se fait en quelques secondes. Qui d’autre cela pourrait-il être ? Piotr n’est pas proche de grand monde après tout.

« Mais merci de quoi ? » dis-je surpris.

Ce gosse est étonnant. Cependant je grimace alors qu’il me demande de me taire. Je pense qu’il ne veut pas inquiéter ses proches, ce que je comprends parfaitement, mais ayant été dans le cas de la personne qui ne sait pas pour son proche, je sais aussi le sentiment que j’ai senti quand j’ai découvert la vérité. On se sent trahi et impuissant et finalement on culpabilise parce que l’on a rien vu et que l’on n’a rien pu faire pour la personne.

« Je ne parlerai pas de tes scarifications Cillian »

Mais je ne promets pas de rester muet face à sa détresse. Je sais ce qu’il pense. Il doit se dire qu’il va passer pour un faible, pour un poids à éliminer, il a peur de ne plus être la fierté de sa mère de cœur ou encore d’être abandonné par Piotr et de l’inquiéter… mais c’est le lot de toute famille. S’inquiéter les uns pour les autres. Et en tant que père je suis bien placé pour dire qu’un père ou une mère ou même un frère ou une sœur n’ont besoin d’aucun prétexte pour s’inquiéter pour son enfant ou son frère ou sa sœur.

Puis nous arrivons enfin et je le fais entrer devant moi. Je le laisse quelques instants le temps d’aller chercher de quoi nettoyer ses plaies dans la salle de bain. Compresses et désinfectant. Lorsque je reviens, j’enchaîne :

« Tu veux un chocolat chaud ? C’est bon pour le moral paraît-il… moi je suis plutôt tisane. »

Je pense qu’il va rire en m’entendant dire ça. Je sais que cela paraît toujours super étrange un type aussi baraqué que moi boire de la tisane. Mais j’aime les différentes saveurs et le côté naturel bienfaiteur des tisanes. Enfin, je laisse l’eau chauffer et pendant ce temps je récupère ses bras pour les soigner.

« Tu veux me dire comment tu en es arrivé là ? »

C’est une question ouverte à laquelle j’ajoute un sourire sincère et aussi doux que possible. Je ne veux surtout pas le forcer à me parler. Après tout il ne me connait pas mais je sais aussi par expérience que l’on parle plus facilement à des gens qui ne sont pas impliqués.

« Au fait, je suis un vieux crouton mais tu peux me tutoyer. T’as presque l’âge de mon fils alors je t’avoue que ça me fait un tantinet bizarre d’être vouvoyer là. »

Je souris à nouveau. Qui l’eut cru, Samuel Marshal, The Rock, sait sourire ! Et je le fais tout en jetant les compresses souillées avant de me laver les mains et de servir le chocolat et la tisane. Je lui fais signe pour qu’il prenne place à table et je l’accompagne tout en déposant les tasses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/f29-welcome-to-hell
avatar
Louveteau de la Meute

→ ORDRE CLANIQUE : la Meute
→ NUISANCE DEPUIS : 25 ans et tous ses crocs
→ SOUS L'EMPRISE DE : Lycanthrope, auspice Cahalith (rêves prophétiques, le visionnaire, conteur et gardiens des lois de la meute)
→ ERRANCE : Le Caern, la bibliothèque, les rues, la forêt,
→ TROMPE L'ENNUI : Bibliothècaire, artiste de rue
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Discret . Timide. Fidèle. Observateur. Brisé. En colère. Serviable. Têtu. En recherche d'affection. Intelligent. Rêveur. Créatif. Passionné.


→ AVATAR : Dylan O'Brien
→ CREDITS : Babine & Tumblr
→ MENSONGES : 1842

†


MessageSujet: Re: Point de rupture [Samuel Marshal] ! attention sujet sensible !    Dim 12 Mar 2017 - 17:33


Point de rupture
Samuel Marshal & Cillian O'Connor
     Je te suis. Pour ce que j’en sais, tu es ami avec Piotr, qui est accessoirement mon oncle biologique et avec Luaine. Un allié de la Meute aussi, puisque tu peux pénétrer sur notre territoire. Et j’avoue que ton aura a quelque chose de réconfortant et sécurisant. Tu sais comme celle d’un père au fond. Je regarde un instant mes bras, et je me dis qu’effectivement ils ont besoin d’être nettoyés. Que penses-tu de moi ? Tu n’as fait aucun commentaire sur mon état. Tu n’as pas eu de grimace de dégoût, ni un regard empli de pitié et de jugement. On dirait presque que tu t’inquiètes pour moi et que tu veux vraiment m’aider. C’est étrange compte tenu qu’on ne se connaît pas vraiment.

  Je me concentre sur mes questions à ton sujet, cela m’offre un instant de répit dans mes réminiscences sombres de ces derniers jours. En réalité, la seule personne, qui sait et qui m’aide généralement à passer outre cela, c’est Levah ma tante. Elle sait. Elle comprend. Et on partage un lien, qui dépasse le moment où j’ai découvert ma vraie nature, qui date de ma petite enfance. Même si au final, c’est plus une grande sœur qu’une tante à mes yeux. « C’est instinctif. On m’a toujours dit que si je me soumettais directement, j’évitais les problèmes. » Je confie alors que mon Loup redresse le museau, curieux envers le dominant qui ne s’impose pas. Pour le moment, il cherche à te comprendre. Moi aussi, j’ai un peu de mal à suivre ton raisonnement.

  Mais parler d’autre chose est presque apaisant, au moins je ne rumine pas mes problèmes. « Oui, Cillian son neveu depuis un mois... » Je grimace un peu. « On est de la même famille biologique. Mais j’ai plus facile à considérer Levah comme une tante, que Piotr comme un oncle. » Je confesse quelque chose que je n’avais encore pas dit à voix haute à quelqu’un. Je n’aime pas considérer mon passé comme compliqué. Je ne veux pas avoir d’excuse pour la manière dont je gère mes problèmes. Je suis déjà assez faible et pitoyable comme cela, cherchant à ne rien montrer au sein de la Meute pour ne pas m’en faire chasser. Les paroles de la Médium font écho en moi, se mélangent à mes propres démons. Et si elle avait raison ? Je cligne des yeux à ta question. « Merci pour votre aide, de pas… Enfin... » De ne pas juger voilà ce que j’aimerais dire.

  Je soupire de soulagement quand tu acceptes de ne pas parler de mes scarifications à un membre de la Meute. Ils n’ont jamais su. Et ils ne doivent jamais savoir. C’est important parce qu’au fond je sais comment je serais vu. Je suis déjà un dominé incapable de défendre la Meute… Alors s’ils découvrent que je suis faible, que je rame toujours avec ma nature de Lycan, que je n’apprécie pas spécialement ce que je suis, que je m’en veux pour tout ça, que je ne gère pas mes problèmes de famille biologique, et qu’une Médium s’attaque à moi sans que je n’arrive à la dégager…. Ils me jugeront inutile. Et comme je n’ai aucun honneur, ils me chasseront comme Micah. Et je serais seul. Et mon Loup et moi, on sait que cela signifie la mort. Je tremble un peu alors je croise mes bras en faisant attention de ne pas tâcher mes vêtements. Micah me manque. J’aurais aimé pouvoir aller lui parler, il m’aurait rassuré sur ma place dans la Meute. Mais il n’est plus là. Je n’ai plus sa protection.

  Une fois arrivés, je pénètre dans ta tanière. Mais je reste debout dans la cuisine ne sachant pas trop si je peux m’asseoir ou pas. Après tout, je ne suis pas chez moi, et je ne veux pas m’imposer. «Ah je veux bien. J’aime bien le chocolat chaud. » Je commente avec un petit sourire triste en essayant de ne pas penser. « Luaine, elle prépare toujours des tisanes, quand on va mal avec du miel. » Je raconte tentant de ne me focaliser que sur des détails sans importance. J’ai un vague sourire à l’idée, que tu bois de la tisane comme la Vagarmor. Elle aussi doit savoir, quand j’y pense, pour mes habitudes. Elle a dû autrefois soigner mes bras lacérés.

  Je me laisse faire quand tu prends mes bras pour les nettoyer et désinfecter les griffes. Je commence déjà à guérir lentement. Dans quelques heures, il ne restera aucune trace de mes actes. Je mords ma lèvre inférieure, et quelques larmes roulent sur mes joues lentement. Mes pleurs sont silencieux en général. J’ai appris à ne pas faire de bruit pour ne réveiller personne à la maison, ou n’alerter personne. « C’est… long et ennuyant. » Je réponds peu sure que tu as vraiment envie d’entendre un Louveteau s’apitoyer sur son sort. « Juste ça aide un peu… À ne plus penser. » J’ajoute dans un murmure, et je baisse la tête honteux. Je n’ai jamais tout raconté en bloc. Parfois je parle avec Levah, mais c’est toujours de ce qui m’ennuie sur le moment, de ce qui me perturbe. Et elle aussi à ses propres souvenirs sombres et problèmes. « D’accord » Je murmure quand tu me donnes l’autorisation de te tutoyer.

  Je m’assieds à table et je pose mes deux mains sur la tasse fumante de chocolat chaud. Je me contente d’observer le liquide et sa fumée pendant quelques minutes. « J’allais bien avant… Quand je vivais avec ma famille adoptive… Quand j’étais humain. » Je murmure à voix basse avec un soupire. « Enfin non, j’ai toujours été un Lycanthrope. C’est de naissance, juste avant je ne le savais pas… Puis tout ça, la transformation et tout, ça a détruit ma vie complètement… Et y a le fait qu’on a banni Micah aussi, c’était mon mentor dans la Meute… Et la Médium aussi, qui est toujours là, partout… Et puis j’ai peur de perdre le contrôle… Et aussi que la Meute sache et me bannisse parce que je suis faible…. Et … Et... » Je fais silence en bloquant ma respiration pour m’éviter de pleurer et pour couper le flot de paroles discontinu et incompréhensible. Finalement, je bois une gorgée de mon chocolat chaud sans te regarder.  

_________________
Louveteau
"“Un loup est mieux caché parmi d'autres loups, que dans une forêt vierge seul, si vierge fut-elle.”.” de Andrée Maillet
code: @DMTH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t863-louveteau-de-la-meute-cillian-termine http://dmthbegins.forumactif.org/t1420-l-inventaire-du-louveteau-cillian-o-connor http://dmthbegins.forumactif.org/t879-louveteau-de-la-meute-cillian
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : La Guilde
→ NUISANCE DEPUIS : 100 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Rapidité - Force - Ouïe + - Odorat + - Vue +
→ ERRANCE : Dans la nature -
→ TROMPE L'ENNUI : Agent du SWAT - bourreau de la Guilde
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Franc, courageux, intrépide, doppé à l'action, volontaire, énergique, coriace, loyal, homme de confiance, patriote, applique la justie selon ses propres valeurs

→ AVATAR : Dwayne Johnson
→ CREDITS : Me
→ MENSONGES : 68

†


MessageSujet: Re: Point de rupture [Samuel Marshal] ! attention sujet sensible !    Dim 9 Avr 2017 - 14:01

Si je dois trouver un aspect bénéfique sur les dernières années de ma vie c’est le fait de m’être marié et d’avoir eu des enfants. Ils m’ont permis, à eux trois, de calmer la bête en moi et de trouver un côté paternel que je ne soupçonnais pas posséder jusqu’alors. C’est ainsi qu’en voyant se gamin se taillader les veines tout en sachant que s’il attend assez longtemps aucun de ses proches ne le saura me fend le cœur. Que subit-il en ce moment pour s’infliger telle souffrance ? Je ne suis pas là pour le juger cependant j’aimerais comprendre et l’aider. Après tout il n’est pas si loin en âge de mon propre fils.
Alors je l’invite chez moi, nous allons discuter et puis je vais nettoyer ses plaies. Car même si nous les lycans guérissons plus vite que la normale, nous ne sommes pas totalement immuniser contre certaines maladies infectieuses. J’ai pu le tester pendant la guerre. Après cela reste toujours minime pour un loup mais désagréable quand même.

« Oui tu as raison mais pour ma part je trouve ça un peu trop stupide. Les dominants sont censés protéger les dominés, alors il ne devrait pas y avoir de soumission visible. Je trouve que le statut doit bien être assez difficile à vivre comme ça sans en rajouter. »

Ma propre fille est une dominée d’ailleurs. Cela ne s’explique pas vraiment je crois. Mais j’imagine qu’entre deux hommes dominants les choses ne sont pas forcément aisé. C‘est peut être ça aussi qui fait que je n’aime pas ce rapport dominant/dominé. Et d’ailleurs, en parlant de famille, je me renseigne sur celle de Cillian. Piotr et lui semblent se connaître peut-être sont-ils de la même famille… mais lorsque le jeune loup se confie c’est la douche froide pour moi… Y’a trop d’informations d’un coup !

« Comment ça depuis un mois ? Et tu connais Levah ? »

J’ai comme l’impression que je vais devoir avoir une discussion avec mon meilleur ami… Et je remarque à quel point le monde des garous est tout petit… Levah. Si j’avais imaginé trouver un loup proche d’elle, je n’aurais pas parié sur un si jeune… J’espère qu’elle… non il m’a dit qu’il la considère plus comme une tante que Piotr… ouf.

Voilà qu’il me remercie et me sort de mes pensées qui vagabondaient vers Levah. Mais me remercier de quoi ? De l’aide que je lui apporte ? Pff ce n’est rien ça ! J’ai bien aidé des tas d’inconnus pendant la guerre, je peux bien aider un gosse que je ne connais pas encore mais que je sais proche des miens.

« Ce n’est rien Cillian. Nous devrions tous pouvoir évacuer nos démons auprès de quelqu’un qui ne nous juge pas et essaye de nous comprendre. Et puis si mon siècle d’expériences peut t’aider, tant mieux. Au moins je sers à quelque chose moi aussi. »

Je souris, un peu bourru dans mes propos mais toujours avec cette petite marque plus douce pour montrer que je suis une grosse brute à l’extérieur mais pas forcément à l’intérieur. Je dis bien pas forcément parce que parfois, le rock c’est bien moi ! Celui qui se contente d’éclater une tête contre l’asphalte, je peux le devenir d’une seconde à l’autre.

Nous finissons par arriver chez moi et j’essaye de le mettre à l’aise le plus rapidement possible lui offrant même un chocolat chaud. Il aime ça, comme mes enfants. Quel gosse n’aime pas ça de toute façon ? Y’a un côté rassurant dans cette boisson. C‘est chaud et sucré, toute la douceur dont nous avons besoin lorsque ça ne va pas. Il évoque alors Luaine et ses tisanes.

« M’en parle pas, j’adore ses tisanes ! Je vais aller m’incruster chez elle en allant chercher mes enfants un de ces quatre pour lui en voler une tasse. »

Et oui, je connais également Luaine. Cette femme somptueuse et toujours présente pour vous lorsque vous en avez besoin. La dernière fois, ce fut mon tour d’être présent pour elle alors qu’elle s’écroulait au milieu de la forêt, perdue au milieu des tourments liés au changement d’Ulfric. Elle aussi a eu besoin d’être rassurée. C’est peut-être aussi ce qui m’a poussé à m’occuper de Cillian aujourd’hui. J’imagine que comme mon amie, il a du mal à comprendre ce changement et surtout le côté impassible de la plupart des loups.

Personnellement je ne peux pas rester de marbre face à la détresse de mes frères et sœur loups. Je prends ses bras et les nettoie aussi délicatement que mes grandes mains me le permettent. Je sens alors l’odeur caractéristique de l’eau salée qui coule sur les joues lorsque l’on pleure. Je demande donc à Cillian s’il veut me raconter pourquoi il est dans cet état. Et lorsqu’il me répond que c’est long et ennuyant en baissant la tête, à l’aide d’un doigt je remonte son visage et je le regarde droit dans les yeux :

« Si ça te touche à ce point-là Cillian, ce n’est pas long et ennuyant. C’est brise moral et important d’évacuer le mal… tu comprends ? »

Je le serre brièvement dans mes bras avant de le lâcher et de déposer son chocolat chaud et ma tisane à table. Nous prenons alors chacun place à table et je récupère la boîte de biscuits que je dépose au centre, entre nous deux. Il semble avoir compris mes intentions ou bien lâcher prise, que sais-je et il m’explique enfin. Enfin il me balance un flot d’informations décousues et je comprends qu’il est d’abord complètement perdu et surtout qu’il a peur d’être banni de la Meute, il est temps de rétablir la vérité. Et puis j’ai une chance c’est que ma place dans la Guilde me permet de connaître un peu Ciàran, le nouvel Ulfric, c’est d’ailleurs grâce à ça que j’ai pu le convaincre de prendre soin de mes enfants… Et je sais qu’il est un homme bon et qu’il ne virera jamais un dominé sous quelque prétexte que ce soit.

« Attends, attends Cillian, on va reprendre lentement. Déjà, il va falloir que tu me donnes ta définition de « faible ? »… non parce que si tu résume le fait d’être un dominé à être faible, ce n’est pas totalement vrai tu sais. Tu as certes un désavantage par rapport aux dominant, mais ça ne t’autorise pas à te laisser dominer par tes émotions et par le monde extérieur. Tu peux apprendre à te battre, tu peux renforcer ton caractère, gagner en confiance et t’affirmer. Ton comportement ne sera jamais le même au sein de la Meute et à l’extérieur mais c’est aussi l’équilibre que tous les loups doivent trouver indépendamment de leur nature de dominant / dominé. »

Je laisse un petite pause le temps de boire une gorgée de thé.

« Ensuite, je connais Ciàran, jamais il ne te jettera de la Meute … jamais tu entends. Et puis tu es le protégé de la Lupa et le neveu de Piotr. Honnêtement, est ce que tu crois que tu n’es pas assez protégé comme ça ? Tu vis sous le toit de l’Ulfric également. Et puis je peux t’assurer que même si je ne vis pas avec vous, étant le neveu de mon meilleur ami t’as gagné au jackpot t’es sous ma protection également. Alors ne doute pas de ça. Tu es protégé, que Micah soit là ou non. Après bien évidemment, tu as le droit d’être attristé par son départ et déstabilisé. Des dominants doivent l’être également, mais ça, avec le temps ça ira mieux. »

Une nouvelle gorgée de tisane. Je parle beaucoup par rapport à d’habitude.

« Maintenant explique moi cette histoire de médium… et pourquoi tu perdrais le contrôle. »

Je n’ai pas tout démêler encore, mais chaque chose en son temps. J’ai clairement compris que sa nature de loup lui pose problème mais ça a aussi l’air d’être un souci majeur et qui nécessitera donc plus de temps. Je le garde pour la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/f29-welcome-to-hell
avatar
Louveteau de la Meute

→ ORDRE CLANIQUE : la Meute
→ NUISANCE DEPUIS : 25 ans et tous ses crocs
→ SOUS L'EMPRISE DE : Lycanthrope, auspice Cahalith (rêves prophétiques, le visionnaire, conteur et gardiens des lois de la meute)
→ ERRANCE : Le Caern, la bibliothèque, les rues, la forêt,
→ TROMPE L'ENNUI : Bibliothècaire, artiste de rue
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Discret . Timide. Fidèle. Observateur. Brisé. En colère. Serviable. Têtu. En recherche d'affection. Intelligent. Rêveur. Créatif. Passionné.


→ AVATAR : Dylan O'Brien
→ CREDITS : Babine & Tumblr
→ MENSONGES : 1842

†


MessageSujet: Re: Point de rupture [Samuel Marshal] ! attention sujet sensible !    Ven 21 Avr 2017 - 21:57


Point de rupture
Samuel Marshal & Cillian O'Connor
Je suis toujours paumé. Je me sens mal de m’être fait prendre avec les bras en sang, et le tracé de mes griffes encore bien dessiné. Tu sais ce que j’ai fait. Pourtant tu n’en parles pas vraiment. Tu te contentes de m’inviter chez toi pour me soigner. Tu agis comme si tu ne voyais pas vraiment mes blessures. Cela me soulage en partie. Je n’ai pas envie de parler du fait que je me scarifie, ni de me faire juger par un Lycanthrope plus vieux. Je sais que je suis faible, fragile. Je ne suis pas un bon Loup-garou capable de défendre la Meute au besoin, de ramener une proie. Elle me l’a dit plus d’une fois. Et elle a raison, c’est un fait avéré. Je n’ai jamais ramené une proie à la Meute. En fait, je suis du genre à courir après les lapins et insectes, qui passent devant ma truffe lors des chasses collectives.

Je penche un peu la tête surpris par ta remarque sur les dominants et dominés. Cela me distrait de mes pensées sombres un moment. « Et bien, c’est comme ça qu’on me l’a expliqué. Si on se soumet le dominant ne fait rien. De toute manière, il n’y a rien à gagner à combattre un dominé. C’est parfois arrivé, que des jeunes mâles dominants se montrent un peu agressifs et cherchent à me faire réagir…. Cela finit toujours mal pour eux. » C’est vrai que face à Ashaya ou Ciàran, ou même une Sasha en colère, ils ne font pas toujours le poids. Mais de manière général, hormis les jeunes mâles dominants et les nouveaux de la Meute, on me laisse tranquille. « Vous n’avez jamais vécu en Meute ? » Je questionne, curieux parce que sa vision ne colle pas avec un Lycanthrope habitué à vivre avec une Meute. « Ce n’est pas difficile d’être un dominé » J’ajoute, mais je ne suis pas sure que tu fasses références à cela.

À ta question sur mon lien à Piotr et Levah, je soupire. C’est vrai que le monde entier ne connaît pas mon histoire personnelle, qui n’a rien d’intéressant ni d’exceptionnelle. Mais si je veux te répondre, il faut bien tout te raconter. « Ah oui, vous ne savez pas… Enfin disons que je viens de découvrir que je suis un Lipov, et que je suis le neveu biologique de Piotr. » Je commente lentement. « En fait, je suis né sous X. Et j’ai été adopté par les O’Connor quand j’avais quelques semaines… Ils sont Humains. Levah était l’épouse de mon oncle, enfin du frère de mon père adoptif. » Je me demande si je suis clair dans mes explications. « Du coup, c’est ma tante. Je la connais depuis que je suis bébé…. C’est la première que j’ai contacté quand j’ai rejoint la Meute. Et en fait, j’ai découvert que mon géniteur c’est le frère aîné de Piotr. Donc oui, c’est mon oncle depuis un mois parce que avant je ne le savais pas… Je ne sais pas trop bien comment me comporter avec lui. » J’ajoute en fixant le sol couvert de mousse et de feuilles mortes.

On continue d’avancer alors que je te remercie lentement d’une voix faible. « Un siècle ? J’ai un quart de votre âge… Wow…. » Je m’étonne un instant de cet âge. Si tu étais humains, tu serais un vieillard. Mais on ne peut pas soupçonner ton âge réel avec ton physique. Au mieux tu fais la quarantaine. « Oui, mais je ne vois pas bien à qui je peux parler dans la Meute. Ils ont tous des problèmes à régler, des choses importantes à faire... » Je soupire à nouveau. Je me sens seul ces derniers temps au sein du clan. Finalement, nous arrivons chez toi. C’est plutôt une chouette maison avec un grand terrain en bordure de forêt. Mais on aime tous la nature, c’est lié à notre nature profonde. Je te suis à l’intérieure. Un moment mon Loup se manifeste à nouveau. Et la curiosité du Louveteau que je suis refait surface, j’observe tout avec intérêt et attention.

Je m’installe à la cuisine sur une chaise. Et à nouveau, mes yeux se posent sur tout avec curiosité. « Je suis sure qu’elle vous en préparerait pour vous en faire chez vous. » Luaine est du genre ultra généreuse. Elle est la seule à avoir vu mes blessures. Elle les a même soignées parfois, sans poser de question. Par contre, elle m’a souvent après coup refilé une tisane. Et cela m’ toujours permis de passer une bonne nuit. Je devrais peut-être aller lui parler. Je sais qu’elle m’écoutera et ne jugera pas. Mais je sens aussi sa tristesse et une légère colère, que je ne comprends pas. « Vos enfants, ils vont rejoindre la Meute ? Ils ont quel âge ? » Je questionne curieux de savoir si je vais me faire de nouveaux copains de jeu ou si ils sont déjà plus vieux que moi.

Je ne veux pas t’ennuyer avec mes problèmes futiles. Je devrais me gérer. Pour les Humains du haut de mes vingt-cinq ans, je suis un adulte. Je me laisse soigner par contre, tout en versant quelques larmes. Je ne peux pas résister quand tu me relèves la tête pour croiser mon regard humide. Et je me contente de hocher positivement de la tête quand tu dis que si ça me perturbe c’est important. Ce n’est qu’après avoir chipé un biscuit dans la boite et bu une gorgée de chocolat chaud, que je laisse tout sortir pêle-mêle de moi. Je n’ai jamais rien dit à personne. Je ne cherche pas à mettre de l’ordre. j’évacue juste mes émotions et idées noires en un résumé assez brouillon. Puis je fais silence, mes mains serrant la tasse fumante. Sa chaleur m’apaise l’âme un peu.

Je mordille ma lèvre inférieure tout en regardant la fumée s’échapper de ma tasse. Qu’est-ce que j’entends par faible ? C’est une bonne question, non ? Je sais que parfois un simple regard suffit à faire reculer des importuns en rue. Je sais que face à un Humain lambda je gagne. Je l’ai expérimenté. Et dans ces occasions-là, mon Loup est plus présent, montre les crocs…. «Faible parce que je n’ai jamais ramené de proie à la Meute, que je ne peux pas la protéger contre un ennemi, que je ne sais pas me battre. Enfin sauf contre des Humains. Là, je sais que j’ai l’avantage. Je l’ai appris au lycée quand j’ai dû me défendre…. Mais en fait, je fuis la confrontation. Je suis peureux. Je me cache derrière les dominants quand ça devient violent. Je sais à qui me coller pour qu’on me foute la paix lors des pleines lunes. » Je devrais avoir honte ? J’ai appris que j’étais en bas de l’échelle de la Meute. Je sais où est ma place ou je crois le savoir. « Je peux vraiment apprendre à me battre ? Je suis un dominé…. Ça se bat pas un dominé. » J’ai toujours été persuadé que cela, ce statut de dominé, conditionnait toute mon existence tant humaine que lupine.

Je relève la tête quand tu parles de Ciàran. « C’est quelqu’un de bien. » Je souffle avec un sourire triste. « Ciàran, je veux dire. Je lui dois beaucoup. Parfois il joue avec moi lors des pleines lunes après la chasse… Il m’a appris à jouer de la guitare. Je l’aime beaucoup, un peu comme le grand frère que je n’ai pas eu. » Et j’aimerais l’aider à mieux accepter son nouveau statut. Je voudrais être utile pour une fois. « Oui enfin, je suis pas sure que Piotr s’inquiète de mon sort. Je lui rappelle sa famille après tout. Et puis il a Yasia, sa fille…. Ashaya elle va mal. Elle est triste, je le sens. J’aimerais l’aider, mais je ne sais pas comment. Pourtant je l’aime beaucoup Maman, elle est toujours là et gentille et aidante et protectrice… Mais elle semble casée à l’intérieure depuis le départ de Micah. » Et j’ignore comment l’aider à recoller les morceaux.

Je croisse les bras sur la table, et je dépose mon menton dessus, comme un Loup dépose son museau sur ses pattes avant pour se reposer. « Je n’ai pas compris pourquoi on l’a chassé. » J’avoue lentement. « Personne ne m’a expliqué. Ça semblait tellement normal pour eux. Et moi, moi je ne sais pas. Je suis là à essayer de comprendre pourquoi on a viré Micah, pourquoi on a  tué deux de nos frères… J’avais déjà vu des combats de dominants, mais jamais à mort. Je pensais qu’on était une famille, que dans la Meute j’étais protégé… Mais ce n’est pas le cas. Un autre Lycan peut me tuer comme eux. » J’avoue d’une voix basse et brisée cela. J’ai peur en fait qu’un jour je sois celui qu’on tue.

Je relève un peu la tête à la dernière question. « Ah ça… J’ai toujours peur de perdre le contrôle, depuis ma première transformation en fait. Je ne savais pas ce que j’étais. Je me suis réveillé couvert de sang. J’ai paniqué et j’ai fugué… Jusqu’à ce que la Meute me récupère. Après on m’a expliqué. Mais depuis, j’ai peur de ne pas me contrôler, de dévoiler le Secret… Même si depuis deux ans, je suis en harmonie avec mon Loup. On est jamais trop prudent, n’est-ce pas ? » J’explique lentement une de mes plus grande craintes. « La Médium, elle travaille pour mon géniteur, le frère de Piotr. Elle veut que je le rejoigne en fait. Elle est toujours là en ville, elle dit plein de trucs pour me convaincre de partir, que la Meute voudra pas de moi éternellement vu mes faiblesses… Enfin ce genre de truc. » Je ne m’étends guère. Je n’aime pas parler d’elle.

_________________
Louveteau
"“Un loup est mieux caché parmi d'autres loups, que dans une forêt vierge seul, si vierge fut-elle.”.” de Andrée Maillet
code: @DMTH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t863-louveteau-de-la-meute-cillian-termine http://dmthbegins.forumactif.org/t1420-l-inventaire-du-louveteau-cillian-o-connor http://dmthbegins.forumactif.org/t879-louveteau-de-la-meute-cillian
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : La Guilde
→ NUISANCE DEPUIS : 100 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Rapidité - Force - Ouïe + - Odorat + - Vue +
→ ERRANCE : Dans la nature -
→ TROMPE L'ENNUI : Agent du SWAT - bourreau de la Guilde
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Franc, courageux, intrépide, doppé à l'action, volontaire, énergique, coriace, loyal, homme de confiance, patriote, applique la justie selon ses propres valeurs

→ AVATAR : Dwayne Johnson
→ CREDITS : Me
→ MENSONGES : 68

†


MessageSujet: Re: Point de rupture [Samuel Marshal] ! attention sujet sensible !    Dim 28 Mai 2017 - 19:34

Si l’âge m’apporte quelque chose c’est bien une autre manière d’aborder des situations compliquées. Plus jeune, j’étais juste brute de décoffrage et je disais uniquement ce qui me passait par la tête. Mais avec le temps, j’ai appris à analyser et j’ai lu quelques bouquins sur la psychologie. Alors certes je fais les choses au feeling mais je pense ne pas tomber trop loin de la bonne réaction dans la plupart des cas. C’est ainsi qu’avec ce jeune loup j’ai la sensation que ne pas parler directement de ses scarifications reste la meilleure attaque. Je vais y aller en douceur. Quelqu’un qui en vient à une telle extrême a la volonté de se prouver qu’elle existe.  

« Oui te soumettre en cas d’attaque te permet de gagner du temps ou de te faire bouffer… » Devrais-je vraiment lui parler comme on l’a fait avec moi pour m’élever à la dure ? Je suis un loup sans Meute après tout… je n’ai pas cette notion de vouloir vivre  coûte que coûte avec les miens puisque cela a toujours été l’inverse. Mais j’ai à cœur de voir les jeunes loups pouvoir se défendre, dominés ou non.  Pour moi, un dominé à toutes ses chances contre un dominant dès lors qu’il met de côté ses instincts. Il sera toujours plus faible, certes, mais il peut être plus rusé et fuir avant d’en arriver au point de non-retour. J’ai peut-être tort. Je n’ai pas vécu auprès d’une Meute ou dans une Meute depuis bien longtemps. Je n’adhère pas forcément aux lois ancestrales non plus.

« Non jamais… Je suis un loup solitaire. Je n’adhère pas forcément aux lois ancestrales. » J’explique doucement. « Tant mieux si tu ne trouves pas cela difficile. J’ai une vision plus dure des dominés sans cesse en train de se soumettre et de faire attention à leur vie… »

Et surtout ils ne le choisissent pas d’être dominés.  M’enfin, j’ai la sensation que malgré tout Cillian possède certains piliers au sein de cette Meute. Moi-même j’y connais quelques personnes et je saurai qui contacter en cas de besoin. C’est alors que deux prénoms s’immiscent dans la conversation : Piotr et Levannah.  Autant le dire directement je suis surpris par ces révélations. Je questionne alors le jeune loup. Mes yeux s’arrondissent alors que je sirote ma tisane.  Son histoire est plutôt compliquée mais si je comprends bien alors que Piotr est de sa famille biologique Levah est de celle humaine adoptive… Cela doit faire beaucoup à avaler pour une seule personne et en une seule fois…

« Eh bien je dois te dire à quel point le monde est très petit… Piotr est un très bon ami de longue date (trèèès longue date) et Levah est ma belle-sœur. » Je suis beaucoup plus synthétique que le gosse mais c’est aussi beaucoup plus simple. « Tu n’as pas hérité du meilleur oncle qui soit je pense. Piotr est un électron libre aussi, c’est pour ça que nous nous entendions si bien à l’époque. Mais tu sais tu devrais juste être franc avec lui. Je sais que ta dominance te freine mais n’hésite pas à aller lui parler. Il faut parfois lui rentrer dans le lard. »

Je n’hésiterai pas à le faire de toute manière.  Mais pour le moment je m’occupe donc de son neveu qui s’inquiète de me déranger et me remercie alors que je ne fais que l’écouter.  L’écouter et user de mn expérience pour le guider. Il est jeune et il semble ne pas avoir eu une vie facile alors je peux comprendre. Je ris également un peu alors qu’il s’étonne de mon âge.

« Et oui, déjà une bonne centaine entamée. D’un point de vue humain je serais un exploit de la nature n’est-ce pas ? Mais pour en revenir à nos moutons, c’est justement parce que tes proches ont des soucis et des devoirs qu’il faut que toi tu ailles leur parler. Tu sais parfois, quand on a un certain rôle à tenir, on a la tête dans le guidons et on aura beau penser à nos proches on est aussi humain et on les délaisse malgré nous. Ne les laisse pas te délaisser. Ils t’aiment j’en suis certain, mais ils ont la tête dans le guidon. »

Surtout que connaissant Ciàran de par notre lien Meute / Guilde, je peux assurer que ce garçon n’est pas un lâcheur, bien au contraire. Et puis il est de taille à aider Cillian.  Tout comme Luaine effectivement. Ce qui me fait penser :

« Oh oui, je sais qu’elle m’en fera une volontiers. Mais n’hésite pas à aller la voir, je pense que vous pourriez avoir autant besoin l’un de l’autre finalement. Luaine a été également très touchée par ce qui est arrivé. Micah était comme un frère pour elle et elle n’a pas compris ni même, je pense, toléré, le choix d’Ashaya. Elle a besoin de soutien. Tu pourrais lui en apporté un peu et en échange elle t’aidera aussi. »

Je pense effectivement que cela pourrait être un bon partenariat. Pauvre gosse il doit être surpris que je connaisse presque tout son monde, mais je suis dans le coin depuis quelques années maintenant et je suis un loup. Il est normal que je connaisse mes compatriotes.

« Oui, ils vont y entrer. Avec Micah, je n’osais pas vraiment, je ne le connaissais pas trop. Mais Ciàran, je sais qu’il n’aura pas de problème avec l’idée.  Et Johanna vient de vivre sa première transformation je serai donc plus tranquille si elle peut évoluer au sein d’une Meute. Peut-être pourras tu garder un œil sur eux ? Seth a dix-neuf ans et Johanna treize ans. Les deux sont plus jeunes que toi si je ne m’abuse. »

Je souris doucement pour essayer de paraître parental… j’espère que cela fonctionne soit dit en passant.  Au fond, nous sommes de la même famille. J’avoue ne pas vraiment réaliser. Mais ça me plaît assez je dois dire. Enfin, je le soigne et alors qu’il s’excuse je balaye d’une phrase sa retenue. S’il est si mal c’est que c’est important. Malgré moi, je ne peux laisser un gamin si troublé. Alors je le serre contre moi comme un père le ferait avec son fils. Puis nous nous installons autour de la table avec notre boisson chaude et des gâteaux. Cillian finit par lâcher les vannes. J’écoute attentivement, prêt à le soutenir, répondre à ses questions ou encore rétablir la vérité.

Je souris doucement quand il me pose des questions. Il est complètement perdu et ne sait pas se placer au sein de la Meute. Il y a des choses plus normales que d’autres et des stéréotypes à cassés selon mon expérience.

« Ecoute Cillian, tu es un dominé. Je sens ton loup s’abaisser devant le mien, c’est un fait. Mais cela ne veut en aucun cas dire que tu es faible et inutile. Nous avons tous une place donnée dans la Meute. Les dominants la protègent et se battent pour le pouvoir, les dominés la font vivre et amène une certaine douceur qui tempère les dominants. Ne crois-tu pas que sans dominés, il y aurait des bains de sang tous les jours ? Quand les dominants ont un dominé à protéger, ils font appel à la meilleure part d’eux, ils font appel au côté bon et maternant du loup.  Cela donne un certain équilibre à une Meute finalement. Du moins, c’est mon avis, Cillian.  Quant à saovir si tu peux vraiment apprendre à te battre, une seule réponse : OUI ! Pourquoi tu ne pourrais pas ? »

La question, je la pose vraiment car j’aimerais savoir ce qui le bloque réellement. La peur d’être battu peut être ? Ou bien seulement lui a-t-on dit qu’un dominé ne se battait pas et devait juste se faire taper dessus inlassablement ?  J’espère que Ciàran saura également l’aider à comprendre sa vraie nature et sa place au sein de la Meute, à rétablir un peu la vérité. Tout comme je sais qu’il ne l’éjectera pas de sa famille.

« Oui Ciàran est quelqu’un de bien. Je pense qu’il fera un très bon Ulfric. Quant à ta mère de cœur, Ashaya, parles lui. Il n’y a que comme ça que tu comprendras les choses Cillian. Pour Piotr, je vais m’en occuper. »

Je souris et j’ajoute.

« Tu vois Cillian, ce que tu ne fais pas c’est utiliser les liens forts que tu possèdes avec les autres loups. Tu te sens seul, mais être dominé ne veut pas dire que tu n’as pas le droit d’aller voir ceux que tu aimes pour proposer ton aide, donner un câlin ou même juste écouter. Tu as le droit d’intervenir. Utilise les liens forts que tu possèdes avec eux et ton instinct. Tu verras tout ira bien. »

Moi qui ne suis pas toujours le plus bavard des types, ce gamin me fait parler plus que de raison. Mais j’espère pouvoir le guider vers un chemin meilleur et surtout l’aider à arrêter de se scarifier. Ce n’est décidemment pas une solution.

« Cillian, ton statut fait que tu ne crains pas grand-chose dans la Meute. C’est dommage que personne n’ait pris le temps de t’expliquer les choses.  Brièvement, Ciàran a défié Micah. Il a appris quelque chose le concernant qui l’a mis hors de lui. Ca tu devras voir avec Ciàran et AShaya pour qu’ils t’en parlent. Et quand un alpha dominant défi l’Ulfric, c’est pour prendre sa place. A la fin il y a toujours un mort. L’ancien Ulfric ou le prétendant.  Maintenant, vois les choses du point de vue d’Ashaya : soit elle perdait Micah soit elle perdait Ciàran dans la mort… elle a décidé de voir mourir aucun des deux en bannissant Micah. Son choix lui appartient qu’il soit bon ou mauvais et il vous a tous impacté de même que celui de Ciàran. Mais comme Ciàran a remporté le combat par la bannissement de Micah il était le nouvel Ulfric, les deux autres dominants qui l’ont défié briguaient simplement la place d’Ulfric, voilà pourquoi ils sont morts.  Ce n’était qu’une question de pouvoir au final, même si Ciàran, à première vue ne le voulait pas ce poste. »

J’espère qu’ainsi il va mieux comprendre. Heureusement, avoir pu prendre soin de Luaine avant m’aide à coller les pièces du puzzle. De même que mon indépendance me permet d’avoir un regard sur les choses plus objectif que la plupart des loups de la Meute.

Vient alors l’histoire de la Medium. Cela m’intrigue. J’écoute attentivement le jeune loup avant de grogner sévèrement. Hérésie !

« Et toi, tu penses quoi de tout ce qu’elle te dit… Tu veux retourner avec ton père ? Non parce que je peux m’en charger si tu veux. Tu n’es pas obligé de partir de la Meute et ne doute jamais de ta place parmi les tiens. Je doute vraiment que Ciàran ou Ashaya et même Piotr qui fait son imbécile avec toi, te laissent partir pour de telles raisons. Et même pour rien…. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/f29-welcome-to-hell
avatar
Louveteau de la Meute

→ ORDRE CLANIQUE : la Meute
→ NUISANCE DEPUIS : 25 ans et tous ses crocs
→ SOUS L'EMPRISE DE : Lycanthrope, auspice Cahalith (rêves prophétiques, le visionnaire, conteur et gardiens des lois de la meute)
→ ERRANCE : Le Caern, la bibliothèque, les rues, la forêt,
→ TROMPE L'ENNUI : Bibliothècaire, artiste de rue
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Discret . Timide. Fidèle. Observateur. Brisé. En colère. Serviable. Têtu. En recherche d'affection. Intelligent. Rêveur. Créatif. Passionné.


→ AVATAR : Dylan O'Brien
→ CREDITS : Babine & Tumblr
→ MENSONGES : 1842

†


MessageSujet: Re: Point de rupture [Samuel Marshal] ! attention sujet sensible !    Ven 23 Juin 2017 - 21:01


Point de rupture
Samuel Marshal & Cillian O'Connor
Je fronce des sourcils à ta remarque. Me soumettre m’a jusqu’à présent épargné. Je suis même encore plus dominé que d’autres dominés de la Meute, plus prompt à m’allonger et à présenter ma nuque à n’importe qui de plus puissants, dominants ou vieux dominés. Peut-être ai-je une peur irrationnelle quelque part. Je te regarde surpris par le côté assez catégorique de ta réponse. Je comprends mieux, quand tu avoues n’avoir jamais vécu en Meute. Même si je sais que mes connaissances sont vagues. « Je ne pense pas que ce soit une question de soumission. C’est plus la place de chacun et un rôle qu’on joue. Ciàran dit que les dominés sont importants pour la Meute. Et qu’un dominé n’a rien à craindre, parce que les dominants le protègent. Il paraît aussi qu’on est adulte qu’à 50 ans et que comme j’ai que 25 ans, je suis un Louveteau, et donc on me pardonne tout… J’avoue que je ne teste pas les limites. J’essaie de ne pas trop me faire remarquer et de faire ma part dans le clan. » Micah n’a pas eu beaucoup de temps à m’accorder pour tout m’expliquer. Mais j’ai dit l’essentiel de ce que je connais.

Puis on parle de mes liens avec Levah et Piotr. Si je connais Levah depuis ma petite enfance, Piotr c’est un nouveau lien. Le monde est petit comme tu le dis. « Donc on est presque de la même famille par alliance ? » Je questionne peu sûre d’avoir suivi ton raisonnement synthétique. « Piotr…  Si je n’avais pas eu besoin qu’un dominant réponde à une question, je n’aurais pas été le déranger. Je n’aurais pas parlé de mon géniteur et on n’aurait jamais su qu’on avait les mêmes gènes alors qu’on est membre de la même Meute depuis des années… Mais je ne sais pas. C’est un lien biologique, et jusqu’à présent j’ai toujours rejeté mes géniteurs. Je leur en veux énormément. Je suis en colère. Mais Piotr… Je sais pas comment me positionner avec lui. » Je soupire, et je pose mon front sur la table. Tout est devenu si compliqué en quelques semaines.

Je ne sais pas trop quoi répondre à la suite, alors je plonge mon nez dans mon chocolat chaud. J’en bois une gorgée doucement, la boisson chaude et sucrée à un côté réconfortant. Maman m’en faisait enfant. Je m’en rappelle. C’était sa manière de chasser mes chagrins. Je soupire un peu, attristé par ce que j’ai perdu à cause de ma nature. « Peut-être. Mais ils ont des problèmes, les changements de la Meute à gérer. Alors, je peux attendre. Je peux me gérer seul. Pour les Humains je suis adulte après tout. Je ne veux pas les ennuyer avec ça, c’est pas si grave comparé au reste » Et le reste c’est la survie et le bien -être de la Meute. Ciàran, Ashaya, Piotr… Ils ont tous des responsabilités et peu de temps. Ils m’ont tous promis qu’on parlerait. Mais je vois bien que ce serait égoïste de ma part de monopoliser leur temps.

Je redresse le museau, intrigué, quand tu mentionnes Luaine. « Ô je sais. Elle m’a souvent aidé par le passé. » Je commente avec un léger sourire. Je ne préciserais guère qu’elle a soigné mes blessures en silence, attendant que je me confie. Elle est rassurante. « Mais elle pue la tristesse et la colère depuis que Micah a été chassé. Et on dirait qu’elle est fâchée sur tout le monde. Personne n’ose aller vers elle, sauf en cas de besoin. J’aimerais la consoler, mais je ne sais pas ce que je pourrais lui dire… » Je confesse à voix basse avant de jouer de nouveau avec ma tasse. Puis tu mentionnes tes enfants. Cela m’intrigue « Pourquoi ? Tu as dit être un solitaire, donc pourquoi vouloir qu’ils soient de la Meute ? Tu ne sembles pas apprécie la Litanie et le reste. » Je me montre peut-être trop curieux envers ta famille. J’essaie juste de comprendre ton raisonnement. « Pas de problème, si je peux aider… Puis c’est cool, je ne suis plus le plus jeune Louveteau de la Meute. » J’ajoute avec un grand sourire, qui se fane assez vite.

Je prends un gâteau pour le grignoter alors que tu m’expliques au mieux ma place dans la Meute. Il est vrai que je me suis fait mes propres opinions seul, avec le peu d’informations que j’avais. Et Micah m’a toujours tellement impressionné, que je n’ai pas osé l’importuner avec des questions. Et puis, ma peur de dominants, de les déranger prend toujours le dessus. Je réfléchis un moment à ce que tu me dis. « Je ne sais pas. Je suppose que tu as raison, que les dominés servent à calmer les autres », je fronce de sourcils et je prends le temps de boire une autre gorgée de chocolat pour mettre en place mes idées. « Je ne suis pas un combattant. En soi à moins qu’on m’agresse et que je n’ai pas d’autres choix, je ne me bats pas. Et dans la Meute, c’est rare qu’on me cherche. Je ne sais pas. Mes parents m’ont appris à ne rien résoudre par la violence. Micah disait que je n’avais pas à combattre, parce que j’étais un dominé et un Louveteau… J’en sais rien. Je n’ai jamais réfléchi en fait à la question. Je ne me bats que pour jouer avec Sasha et Ciàran en fait. » Je hausse des épaules. Je ne sais pas expliquer d’où vient cette idée. Il y a des choses que je ne sais pas comprendre, ni verbaliser correctement quand ça me concerne.

Je mordille ma lèvre inférieure. « Ashaya a besoin de temps. Micah est parti. Ciàran vit à la maison. Elle a une relation étrange avec Aodh et puis il y a Danaé. Ce n’est pas simple. Elle gère la Meute aussi. Je lui parlerais, plus tard quand elle n’aura plus autant de préoccupations. Elle a besoin de soutien et d’être aidée. Et cela, je peux pas vraiment le faire avec mon statut de dominé. Alors je ne veux pas lui ajouter des soucis. » Je soupire, et je finis mon chocolat chaud lentement, me léchant les lèvres. Je suis déçu que ma tasse soit vide. « Piotr, je ne sais pas. C’est compliqué je crois. Mais il a dit qu’il voulait bien qu’on fasse un test ADN pour voir si on est de la même famille… Je ne sais pas, si je le veux. Je suis un peu perdu. Trop de choses en même temps à gérer, je n’y arrive pas. » Je confesse d’une voix basse et triste. « Ah ça moi, je ne sais pas faire. Mon Loup saurait sûrement faire ça lors de la prochaine pleine lune. Mais moi… » Je suis un inadapté social en fait. Ironique pour un Lycanthrope non ?

Je repousse ma tasse vide, et je te lance un regard. Avant de tendre lentement la main pour chiper un second gâteau. Je suppose que si j’abuse tu vas me grogner dessus ? Mais vu que tu ne dis rien, je le porte à ma bouche pour le grignoter lentement tout en t’écoutant avec attention. « Micah avait trop de choses à gérer. Il m’a dit l’essentiel, m’a aidé à me contrôler. » Je décharge mon ancien Ulfric, qui a aussi été une figure paternelle pendant dix ans. Je grimace et je finis mon gâteau tellement. « Je comprends. Enfin je crois. C’est une question qui ne concerne que les dominants… Je verrais avec Ciàran, s’il a du temps, pour en parler. » Je ne suis pas sûre que je le ferais, ni que le nouvel Ulfric aura du temps pour me répondre. Mais je garde l’idée pour plus tard en mémoire. Je me doute qu’à un moment Ciàran aura moins d’obligations et un peu de temps libre. Cela me manque de passer du temps avec lui et Maman. Mais je comprends qu’il y a plus important à gérer dans la Meute.

« Piotr m’a dit le même » Je confesse quand on en vient à parler de la Médium. « Je ne veux pas partir. Je ne connais pas mon père biologique, vu que je suis né sous X. Personne ne voulait de moi à la naissance. Je suis né et j’ai eu droit à un numéro de dossier. J’étais encombrant pour mon géniteur et la famille de ma génitrice. Seuls les O’Connor ont voulu de moi. Eux, ils me manquent. Même si on s’écrit et se téléphone. Ce sont eux mes parents. J’ai dit à la Médium que je ne voulais pas rencontrer ce Dmitri Lipov. » J’explique en tentant de ne pas m’énerver. Heureusement la tasse n’est plus dans mes mains, sinon je l’aurais sûrement brisé par accident. « Elle me trouve toujours. Elle revient à la charge avec plein de mots, d’idées. Et ça reste dans ma tête, ça se mélange à mes propres idées noires et ça reste ancré. C’est comme si elle marquait mon esprit de ses mots au fer rouge. C’est compliqué à expliquer, c’est de la suggestion. Un truc de Médium. Il n’y a que dans le bayou ou au Caern qu’elle me laisse en paix. »

_________________
Louveteau
"“Un loup est mieux caché parmi d'autres loups, que dans une forêt vierge seul, si vierge fut-elle.”.” de Andrée Maillet
code: @DMTH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t863-louveteau-de-la-meute-cillian-termine http://dmthbegins.forumactif.org/t1420-l-inventaire-du-louveteau-cillian-o-connor http://dmthbegins.forumactif.org/t879-louveteau-de-la-meute-cillian
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : La Guilde
→ NUISANCE DEPUIS : 100 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Rapidité - Force - Ouïe + - Odorat + - Vue +
→ ERRANCE : Dans la nature -
→ TROMPE L'ENNUI : Agent du SWAT - bourreau de la Guilde
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Franc, courageux, intrépide, doppé à l'action, volontaire, énergique, coriace, loyal, homme de confiance, patriote, applique la justie selon ses propres valeurs

→ AVATAR : Dwayne Johnson
→ CREDITS : Me
→ MENSONGES : 68

†


MessageSujet: Re: Point de rupture [Samuel Marshal] ! attention sujet sensible !    Sam 5 Aoû 2017 - 14:56

Plus nous aprlons et plus j’apprécie ce gosse. Il a tout de celui qu’on veut aider à s’endurcir. Cela me rappelle un peu mes jeunes années. Cette famille oubliée depuis bien longtemps. Ce frère soumis mutilé par ses « compagnons ». Enfin tout cela pour dire que je ne suis pas d’accord avec les lois ancestrales des Meutes. Elles nous affaiblissent, elles nous dictent un comportement que l’on dit inné mais qui ne l’est pas du tout. On peut tous changer, loup ou non, dominé ou dominant.  J’aimerais bien le faire comprendre au jeune Cillian.

« Effectivement tu es encore un enfant à nos yeux. Nous vivons bien trop longtemps pour avoir les mêmes règles au niveau de l’âge que les hommes non lycanthropes. Cependant, même si Micah t’a expliqué qu’un dominé est essentiel à une Meute, crois-moi sur parole, ça ne te protège pas de tous les loups et c’est à ce moment-là qu’il faut savoir se battre. »

S’il ne me croit pas je suis prêt à lui raconter un pan de ma vie pour lui faire comprendre que certes il est dominé et soit disant essentiel à la Meute, mais il n’est pas à l’abris d’un loup qui souhaite le défier, un dominé qui veut se faire remarquer ou encore embrigadé dans un pari pourri ou autre. Il faut se protéger. Se protéger, savoir se défendre c’est aussi renforcer son esprit et résister au mieux aux attaques diverses et variées, qu’elles soient physiques, émotionnelles ou mentales.

Et alors que j’apprends que Piotr est l’oncle de Cillian, j’aurais préféré entendre qu’il l’aidait plus que cela. Je suis déçu. Mon ami n’est plus celui qu’il était autrefois. Il se laisse ronger et n’aide même pas sa propre famille.

« Oui, je suppose que nous sommes de la même famille par alliance. Tu sais je suis assez mauvais avec ces trucs de famille.  Et puis je n’ai pas besoin de liens du sang ou de mariage pour considérer quelqu’un comme étant de ma propre famille. C’est l’avantage d’être un loup. Qui sait, si tu veux de mon aide, peut être qu’un jour je te considèrerai comme mon fils Cillian. »

Je souris doucement, avec autant de douceur dont je suis capable du moins.

« Tu sais Piotr a ses propres problèmes et démons. Tu sais, nous étions extrêmement proches avant, mais maintenant, il me fuit. Je crois qu’il fuit un peu tout le monde ou tout ce qui peut lui rappeler le passé. Mais j’irai lui parler. »

Pas que pour Cillian, mais aussi pour Luaine et surtout pour notre amitié. Il y a des non-dit à briser, je les briserai.

« Si je peux me permettre, pourquoi tu fuis tes géniteurs ? »

Je ne connais pas toute l’histoire de ce côté de la famille de Piotr. Tout comme lui ne connaît pas mon enfance. J’ai toujours été discret sur cette partie de ma vie.  Malgré tout, je connais l’homme qu’il est depuis quelques dizaines d’années et je sais qu’il a besoin qu’on lui secoue les puces parfois et Cillian ne devrait pas s’en gêner, cependant, son côté dominé l’empêchera d’oser aller le voir, je le sais je le sens et il le confirme.

« Oui ils sont occupés, mais ne les laisse pas trop longtemps sans venir te parler, et oses aller les voir, comme je te l’ai expliqué quand le cerveau est ailleurs, le cœur n’est pas toujours assez fort pour le ramener à la réalité. »

Je pose alors l’une de mes grosses pâtes sur la main de Cillian en signe de réconfort.

« Ca va aller mon grand, au pire tu sais que tu as trouvé une maison pour trouver des réponses et du réconfort. »

Je souris à nouveau. Au fond de moi c’est décidé, je vais aider ce garçon. Et s’il y a besoin de faire du ménage autour de lui, je le ferai sans problème.  Après tout il n’est bien plus âgé que mon propre fils qui a d’ores et déjà trouvé une oreille attentive en Luaine, qui lui explique la vie au sein de la Meute lorsqu’il a des questions.

Luaine… voilà que nous parlons d’elle. Je ferme les yeux quelques secondes et revois son minois, sur mon canapé, alors que je viens de la retrouver, hurlant sa tristesse en plein milieu de la forêt. Elle semble souvent prendre soin des autres, mais ne paraît recevoir beaucoup des autres.

« Luaine a un cœur en or. Je pense que tu peux lui faire remettre ta vie entre ses mains sans problème. En tout cas, je le ferais si j’en avais besoin.  Mais le problème c’est qu’elle a un rôle au sein de la Meute qui la rend essentielle et un caractère qui fait qu’elle ne demande jamais rien en retour. Et son calme olympien a été camouflé par sa tristesse. Tout cela l’un dans l’autre, je pense qu’elle se sent terriblement seule face à une décision qu’elle trouve injuste. Et comme tout le monde semble bien le vivre c’est d’autant pire pour elle. Si tu veux vraiment l’aider, va la voir, aide là dans ses tâches, occupes toi d’elle, propose lui de l’aider à faire des gâteaux… Tu vois des choses simples et agréables. Je pense qu’elle a besoin de se sentir aimé tout simplement. Elle a perdu un frère, comme tu as perdu une figure paternelle.»

Je ne sais pas tout c’est certain, j’essaye d’analyser les situations que je vois ou que l’on me décrit et je peux me tromper, mais en ce moment je parle autant avec mon cœur qu’avec mon esprit à Cillian et je suis convaincu que je ne me trompe pas s’agissant de Luaine. Elle a besoin d’amour. Et peut-être aussi d’une discussion avec Ashaya, celle qui a pris la décision de bannir Micah. Tout comme je pense que Cillian a besoin de s’occuper l’esprit pour aller mieux et voir que le monde autour peut avoir besoin de lui. C’est pourquoi je lui propose de garder un œil sur mes enfants pour moi.

« Parce que j’ai mes raisons de ne pas vouloir être au sein d’une Meute et de ne pas suivre la Litanie, mais mes enfants ont le choix et je suis conscient qu’une Meute est bien plus puissante qu’un loup seul. Et dans le monde actuel, je préfère que mes enfants aient une bonne éducation et protection. E veux qu’ils grandissent en connaissant toutes les règles. »

Cela peut paraître assez vague pour Cillian, mais je ne lui expliquerai pas tout de suite ma vie et qui je suis, tout comme je ne peux pas lui révéler faire partie de la Guilde. C’est une informaiton que je dois garder pour moi. Alors il saura l’essentiel, sauf ça. Je peux d’ailleurs ajouter une information concrète et de taille.

« Je travaille au sein du SWAT, en soit c’est un métier dangereux. S’il m’arrive quelque chose, je sais qu’ils auront une famille. Ils ont déjà perdu leur mère, je veux donc m’assurer qu’ils seront entre de bonnes mains. »

Je souris tendrement en pensant à mes enfants. Johanna et Seth sont toute ma vie actuellement.

« En tout cas merci Cillian. Je sais que je peux avoir confiance en toi. Et tu verras des responsabilités te feront du bien. »

Je lui lance un clin d’œil avant de changer à nouveau de sujet. Je lui explique qu’en effet les dominés sont essentiels à une Meute. Que selon moi, ils apaisent les dominants.  Vient alors le moment de lui expliquer pourquoi je pense qu’il peut apprendre à se battre.

« Ecoute Cillian, j’entends ce que tu me dis mais je vais te raconter une histoire. Personne ne le sait, même pas ton oncle, mais j’ai un frère. Plus jeune. Nous ne vivions pas en Meute, certes, parce que notre lignée est ainsi, et un jour un loup dominé de la Meute l’a attaqué. Il se savait protégé par sa  meute et mon frangin et lui ne s’entendaient pas. L’inconstance des débuts a joué et mon frère  a été gravement blessé. Ce n’est que lorsque mon père l’a durement entraîné et renforcé mentalement qu’il a su se défendre et plus jamais on ne s’en est pris à lui. Et mieux encore, il a été plus fort mentalement, si bien que même dominé il a vite trouvé sa place dans le monde. »

J’espère que ma petite histoire va faire écho en lui. J’espère être clair déjà. Mais je ne le forcerai pas. Je sens qu’il a besoin de temps pour réfléchir et mettre ses idées en place. Je note aussi qu’il semble apprécier le chocolat chaud et mes gâteaux. A garder dans un coin de ma tête !  En tout cas, tout ce que je peux lui conseiller, maintenant, c’est d’en parler aux gens proches de lui, à ses parents d’adopte, à Ashaya et Ciàran. Ce sont des gens bien, je le sais, même si je connais beaucoup moins Ashaya.

Je pose à nouveau ma main sur son bras, prenant garde de ne pas a poser sur ses poignets blessés.

« Ecoute Cillian, tu penses à trop de choses en même temps. Dans des moments comme cela, il faut être basique. Un souci à la fois.  Commence par parler à Ashaya, elle fait office de maman pour toi non ? Et tu verras tout va se suivre ensuite.  Un fois tes questions à propos de la Meute réglées, tu pourras passer à autre chose. Il faut être méthodique et voir ce qui est le plus important et le gérer en premier et ainsi de suite. Tu vas y arriver Cillian. Ne t’inquiète pas. Il y a des gens qui peuvent t’aider. Au final demande toi ce qui est primordial pour toi. Et surtout, n’hésites pas à t’appuyer sur les gens qui sont là pour toi. Tu peux compter sur mon soutien aussi, je le ferai pour ton oncle. »

Je prends alors la tasse que Cillian vient de repousser et la remplie à nouveau avant de la reposer devant lui.

« Je suis certain que tu feras les bons choix Cillian. Il suffit d’avoir un peu confiance en toi et en tes proches. Si tu le demandes Ciàran aura du temps pour toi, Ashaya aussi… quant à Piotr, je pense que c’est un sujet que tu dois remettre à plus tard, quand tu iras mieux. »

Les sujets les plus profonds méritent plus de réflexion et d’énergie alors autant régler en premier les soucis les plus faciles à régler.  Mais voilà qu’il me parle d’un ultime souci qu’il gère tout seul. Une médium, qui le harcèle, un grognement se fait alors entendre. Non pas contre Cillian mais le loup s’éveil alors qu’il entend qu’un autre loup est en danger. Il n’aime pas ça.

« Cillian, ce que tu me dis est grave tu le sais. Elle ne menace pas seulement toi mais toute la Meute derrière.  Si tu n’en parles pas toi-même à Ciàran, je vais devoir le faire. Tu es en danger et je refuse de laisser faire, tu comprends ? Chasse-moi toutes ces idées de ton esprit. Regarde-moi droit dans les yeux et dis-moi ce qui importe le plus : ce que tu sais, ce que tu ressens ou bien ce qu’elle te dit ? Elle une inconnue qui ne te connaît pas et connaît rien de ta vie ? Si tu me la décris, on peut s’arranger avec le reste de la Meute pour qu’elle ne soit plus un problème, tu le sais ça ? »

La Guilde aussi bien que le Skoll ou encore l’Ulfric pourraient s’en occuper.

« Sais-tu pourquoi elle te poursuit ? Quels sont ses desseins ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/f29-welcome-to-hell
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Point de rupture [Samuel Marshal] ! attention sujet sensible !    

Revenir en haut Aller en bas
 

Point de rupture [Samuel Marshal] ! attention sujet sensible !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une leçon X avec grand-père (Victor) (Attention sujet Hot)
» Attention chien méchant... [PV: Karas ♫][Rang B ]
» "Rien ne sert de courir, il faut partir à point." Hum!
» Rupture de fiançailles
» Rien ne sert de courir ; il faut partir à point. [Seth & Eden]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DRAG ME TO HELL | Begins. ::  :: Louisiane-