AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur DMTH Invité envoi coeur
Adopte un scenario et gagne des amis pour la vie ! :caddy:
Découvrez les mésaventures d'Halloween dans l'Event bouh !
Soyez à la page et découvrez l'intrigue en cours. :olala:

Partagez | .
 

 Cas particulier † les cas de possession

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
DON'T PLAY WITH ME.


→ MENSONGES : 640
COMPTE ADMIN † NE PAS MP
COMPTE ADMIN † NE PAS MP


MessageSujet: Cas particulier † les cas de possession   Lun 23 Mai 2016 - 21:52

Nous sommes plusieurs en un seul corps.

Les possédés


Le cas des possessions par un esprit lambda


Un possédé est généralement un être humain* dont le corps est possédé par un esprit (*les cas de possessions d'un médium par un esprit sont relativement rares). Par esprit, nous entendons un esprit errant, un fantôme (lire l'annexe sur les esprits). L'esprit a combattu la psyché de l'hôte et a réussi à la vaincre. L'âme du possédé ne disparaît pas, elle est simplement cloîtrée dans une prison psychique à l'intérieur de son propre corps, obligée de contempler sans pouvoir agir ce que fait l'esprit errant de son corps, parfois de manière consciente, d'autres fois inconsciente. Cela constitue une terrible torture pour l'hôte. Parfois l'hôte peut prendre le contrôle pendant de brefs instants : lorsqu'ils est ivre mort, lorsqu'il somnole ou sous l'effet de certaines drogues qui détruisent les barrières psychiques. Mais l'hôte ne peut absolument pas reprendre le dessus sans une aide extérieure.

L'esprit errant donc, prend le contrôle du corps. Tous les esprits qui sont parvenus à posséder un être humain ne sont pas forcément méchants, mais étant donné qu'ils sont capables de condamner leur hôte à la pire des tortures, ils ont une vision de la moralité forcément particulière. Mais il faut se rappeler que ce sont des esprits à la base, ils n'ont donc pas la même manière de penser qu'un être humain. Maintenant il existe de nombreuses variations selon l'état et disons l'humeur de l'esprit.

Premier cas
Lorsqu'il s'agit d'un esprit n'ayant pas conscience de sa mort, souvent quelqu'un ayant subi une mort violente survenue lorsque la personne était encore jeune, l'esprit ne se souvenant pas de sa mort va curieusement combler le manque avec les souvenirs récents de l'hôte. On assiste alors à un phénomène proche du dédoublement de personnalité, l'esprit perdu laissant la porte ouverte à l'hôte mais pouvant reprendre le dessus à n'importe quel instant. L'hôte et l'esprit sont généralement complètement perdus, inconscients de la situation.


Second cas
Un esprit belliqueux, un esprit dit mauvais, en colère pour X ou Y raison, ayant bien souvent oublié la cause de sa colère (qui reste néanmoins très présente) sera rendu plus fort par cette dernière, suffisamment pour qu'il écrase complètement la psyché de l'hôte qu'il aura passablement effrayé avant cela. Ce genre d'esprit s'attaquant volontiers aux humains ou aux médiums, les cas de possessions sont assez réguliers. Ils peuvent ne pas durer ou au contraire s'éterniser. L'esprit aura un souvenir précis de tout ce qui est relatif à son existence d'esprit. En revanche, aucun souvenir de l'hôte ne subsiste mais ils peuvent revenir en rêves. Dans ce genre de cas on assiste à des phénomènes de poltergeist que l'esprit possesseur ne contrôle pas, inhérent à sa rage, il projette alors des objets autour de lui quand il est en colère et ne peut le contrôler.


Troisième cas
Quand l'esprit est brumeux, errant depuis trop longtemps, n'ayant plus exactement conscience de lui-même ou du monde autour de lui, ce genre d'esprit ne possède pas volontairement. Généralement ce sont des esprits bloqués du fait de l'activité des nécromanciens ou des sorciers. Quoi qu'il en soit ce genre de possession est forcée. Le résultat en est que les souvenirs de l'hôte et sa personnalité vont s'entrechoquer avec l'esprit errant, les deux se mêlent, l'esprit s'accrochant, s'insinuant dans la psyché de l'hôte si bien que la personne adoptera un comportement étrange, dira des choses obscures, il passera pour fou et probablement qu'il le sera.


Une personne possédée par un esprit sera dotée de la mémoire de l’esprit, et d’une partie de ses facultés, ainsi le possédé pourra percevoir les autres esprits et communiquer aisément avec eux. Le possédé pourra également déplacer des objets par la pensée lorsqu'il est sous le joug d'émotions intenses et dévastatrices allant jusqu'à parfois créer des phénomènes de poltergeist autour de lui, mais pas de manière contrôlable. L'esprit fait bénéficier à son hôte d’une capacité à résister à toute agression surnaturelle (pouvoirs ou effets d’une morsure de vampire), mais également le maintiendra en vie s’il vient à mourir. En revanche dès que l’esprit quitte son hôte, si celui-ci est mort physiquement, il le sera définitivement. C'est pour cette raison que la pratique d'un exorcisme doit être soumise à une grande vigilance.

Le cas des possessions par un daïmon


Les daimōns sont différents (lire l'annexe sur les daïmons). Faciles à invoquer, ils profitent de la moindre faiblesse pour posséder un médium. En effet, ils sont incapables de posséder un humain dont le corps serait trop inapte à les accueillir. Pour parvenir à posséder un médium, un daïmon doit en passer par une longue phase de séduction à moins qu'il n'ai réussi à convaincre un sorcier de lui offrir une enveloppe corporelle. Les daïmons ont de redoutables pouvoirs mais dépendent des incantations des sorciers afin de se manifester sur notre plan. S'ils possèdent un corps, celui d'un médium, ils peuvent alors aller librement sur terre. En contrepartie, une grande partie de leurs pouvoirs sont inefficaces voire ont complètement disparu.

Un daïmon lorsqu’il possède quelqu’un, perd quasiment toutes ses facultés magiques. Il conserve toutefois une prédominance sur toute attaque ou manifestation surnaturelle (aucun rituel ne pourra l’atteindre, aucun vampire ne pourra le contraindre), et une capacité à charmer les humains tout particulière grâce à son aura de dieu vivant. Ses pouvoirs sont en berne mais peuvent se manifester en cas d’urgence. Il accorde, comme l’esprit, au corps de son hôte une haute résistance à la plupart des coups mortels et maladies en tous genres (ils sont des porteurs sains) en revanche l’hôte ne résiste pas à la naissance d’une hérésie. La plupart des personnes possédées par des daïmons sont des femmes, et sont des médiums, un sorcier ne peut être possédé par un daïmon.

Quatrième cas
La possession dans ces cas là est complète, l'esprit préparé possède pleinement le médium, écrase totalement sa psyché. Ses capacités sont moins étendues que lorsqu'il est dans les limbes, mais il a néanmoins sa capacité à manipuler les limbes et généralement quelques pouvoirs de base capables de provoquer quelques frissons. Seulement il est dans un corps de médium n'ayant aucune formation magique et ne peut donc avoir une pleine maîtrise de ses capacités. Attention, en revanche, le corps humain n'a pas la capacité à supporter très longtemps la possession, au fil du temps, il se corrompt, s'étiole, et finit par mourir.


Comment la possession s'opère-t-elle ?

Les cas d'un esprit possédant un humain sans élément déclencheur, sans aide extérieure sont très très rares. Évidemment, un esprit très en colère rencontrant un humain sensible et fragile peut le travailler au corps et finir par le posséder. Mais c'est un très long travail et ça ne fonctionne pas toujours. Bien souvent les cas de possession ont une source précise. Cela peut être un accident, une séance de spiritisme qui tourne mal, mais bien souvent un nécromancien ou un sorcier est derrière tout cela. Les nécromants manipulent souvent les morts, ils en finissent à les préférer au vivant. Alors si un esprit leur demandait de leur donner un corps vivant ils n'auraient pas beaucoup de scrupules à le faire. Cependant cela exige d'approcher un humain pour cela. Les sorciers en revanche peuvent le faire en échange de services, d'informations, de pouvoirs supplémentaires. Les raisons sont nombreuses.

Comment déceler une possession et quelles en sont les limites ?

› Un esprit est lié à un objet ou une personne, même possédant quelqu’un, il restera limité au lieu où est ancrée son âme ou proche de la personne ou de l’objet auquel il est relié, il ne pourra donc géographiquement s’en éloigner longtemps (le rayon variant plus largement avec le phénomène de possession).
› Les miroirs sont des portails vers l’au-delà, les premières routes magiques et les dernières encore ouvertes, de sorte que, le miroir reflétera non pas l’hôte mais l’esprit ou le daïmon possédant la personne. Ce reflet étant toutefois trompeur car ayant exactement la même posture que le possédé.
› Les daïmons sont fâchés avec la technologie qui pour eux sont le détournement de la foi, par conséquent en présence de personne possédée par un daïmon la technologie bug complètement, signe de leur présence, et ils sont incapables d’utiliser un ordinateur ou un smartphone.
› C'est impossible de déceler un humain possédé à moins d'être un médium de naissance (sorcier, nécromant compris donc). Ils n'ont aucun signe particulier si ce n'est un changement de comportement pour leurs proches. C'est l'unique signe que l'on peut remarquer. Donc pas de purée de pois vomi ou de tête tournant à 180°. On n'est pas dan sL'exorciste !
› Les médiums & les sorciers verront immédiatement qu’une personne est possédée, puisqu’ils ne verront pas l’hôte mais l’esprit ou le daïmon possédant le corps. Un esprit ayant un aspect assez particulier comme les daïmons, les médiums un minimum cultivés peuvent voir la possession mais ne peuvent malheureusement pas spécialement agir.

Comment combattre une possession ?

En revanche pour chasser l'esprit de l'hôte, un médium, un sorcier ou un nécromant peut procéder à ce qu'on appelle un exorcisme (lire l'annexe exorciste). C'est un rituel particulièrement épuisant pour le médium au cour duquel il combat l'esprit possesseur pour le chasser du corps. Il peut enfermer l'esprit dans une boîte en usant de la magie et d'un peu de gros sel ou d'un cercle fermé par la magie. L'humain redevenu maître de lui-même conservera tous les souvenirs des faits et gestes de lorsqu'il était possédé. S'il n'a aucun souvenir c'est simplement qu'il refuse de se souvenir.

Sans passer par un exorcisme conventionnel une bonne décharge électrique (une vraie décharge électrique façon 220w) est terriblement efficace pour expulser un esprit ou un daïmon du corps possédé. Attention, toutefois, cela peut être mortel pour l’hôte dont le cœur peut ne pas supporter une seconde décharge pour la réanimation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Cas particulier † les cas de possession

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Garde du corps particulier cherche employeur aisé.
» Chercher un bijou particulier
» Un cours vraiment très particulier
» Cours particulier ? [Libre]
» Questions sur la Seith Magic (animal possession)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DRAG ME TO HELL | Begins. ::  :: The Yellow Brick Road :: Annexes :: The Monster Book of Monsters :: We want believe-