AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur DMTH Invité envoi coeur
Adopte un scenario et gagne des amis pour la vie ! :caddy:
Découvrez les mésaventures d'Halloween dans l'Event bouh !
Soyez à la page et découvrez l'intrigue en cours. :olala:

Partagez | .
 

 Type de sorcellerie † L'alchimie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
DON'T PLAY WITH ME.


→ MENSONGES : 644
COMPTE ADMIN † NE PAS MP
COMPTE ADMIN † NE PAS MP


MessageSujet: Type de sorcellerie † L'alchimie   Dim 5 Juin 2016 - 17:43

La voie de la science

L'alchimie

Introduction

Hermès Trismégiste « Ce qui est en bas, est comme ce qui est en haut : & ce qui est en haut, est comme ce qui est en bas, pour faire les miracles d'une seule chose. »

Ne vous méprenez pas. Les alchimistes ne sont pas de vieux croulant qui tentent de changer le plomb en or, même s'ils essayaient il y a des siècles. Leur but n'était même pas de s'enrichir, mais bien d'amener la lumière dans la matière. Si on a retenu cette vieille légende en particulier, c'est parce que les alchimistes ont toujours été secrets sur leur art. Seuls les initiés pouvaient comprendre ce qu’un autre alchimiste disait, et le seul élément connu du commun des mortels est cette vieille histoire de plomb en or.

Pour preuve, notez que dans la racine hébraïque du mot «or» réside le mot «aur» qui signifie lumière. Oui, le but des alchimistes est de transmuter la matière en lumière (terre et le ciel, visible devient invisible, car tout ne forme qu’un). Ils appellent cela le « Grand Œuvre ».

Mais revenons à la base. Les alchimistes sont des humains, des mediums, des tisserands, des élémentaires, etc. qui ont été initiés. Vous ne pouvez être un alchimiste et développer certaines capacités sans avoir eu un mentor. Cela est similaire à tous les alchimistes, peu importe l’origine de leur magie (occidentale ou orientale).  

En revanche, une fois que vous aurez embrassé l'alchimie, vous abandonnerez probablement la magie classique. L'alchimie est un art de rigueur, on peut y voir un lien avec la science, c'est même son degré supérieur, pour certains.

La Transmutation

L'alchimie passe avant toute chose par la transmutation. C'est à dire la métamorphose d'un objet ou d'un être vivant en quelque chose d'autre. Mais la transmutation est un art difficile qui est soumise à des principes et des règles fondamentales.

Principe d'équivalence : Les Alchimistes peuvent transformer à peu près n'importe quel matériau en un autre tant qu'il a la même masse ou la même valeur. Si ce principe n'est pas respecté, il y a des risques de défaut, voire même d'explosion. Ce principe est le même pour toute transmutation y compris animale ou humaine.
Ainsi voici la règle primordiale en alchimie: "Pour obtenir quelque chose, il faut sacrifier quelque de même valeur."
On distingue en alchimie une valeur de l'âme, l'oublier c'est risquer le déséquilibre !

Utilisation des cercles de transmutation : Comme les sorciers, les alchimistes utilisent des cercles tracés à la craie pour réaliser leurs transmutations. Les cercles sont plus ou moins complexes en fonction de la transmutation désirée. Pour activer le pouvoir du cercle, il faut y apposer les mains.


Transmutation humaine interdite : Pour transformer les corps vivants (non végétal), l'alchimie nécessite un tribu de sang et de chair, ainsi la transmutation humaine est l'ultime tabou des Alchimiste. Si en matière de médecine les plus grands alchimistes peuvent guérir toutes les plaies et même ressouder des os brisés, nombreux ont tenté de voir plus grand. L'homme parfait est également un rêve caressé par les alchimistes, mais si la transmutation d'un corps est possible, celle de l'âme ne l'est pas. Le résultat est toujours désastreux créant de véritables monstres. D'où ce tabou.

Les chimères : A défaut de faire des transmutations sur les humains, les alchimistes les plus fous tentent des expériences sur les animaux. Les chimères sont une sorte de mélange entre plusieurs races, donnant un résultat assez répugnant, qualifié de monstre, qui apparaissent d'ailleurs dans la mythologie grecque et romaine. Ces chimères ont une durée de vie très courte et sont souvent très agressives. Certains alchimistes brisent tous les tabous en tentant de créer des chimères à partir d'humains et d'animaux. Les chimères humaines ne demandent qu'une seule chose: mourir, car l'âme humaine souffre le martyr d'être lié ainsi à un autre corps et d'être dépourvu de son identité, d'autant que leur durée de vie est très courte.

Les limites de l'alchimie

Il existe cependant des dangers qui guettent les alchimistes. La chimie à laquelle ils se prêtent est parfois dangereuse pour leur santé. Ainsi le dieu grec qu'ils vénèrent, Mercure, est un composant essentiel à leurs transmutations dont les vapeurs finissent par rendre l'alchimiste fou. D'autres ingrédients sont plus ou moins dangereux aussi bien pour leur santé mentale que leur santé physique. De nombreux alchimistes connaissent une fin funeste en mourant d'un cancer bien avant d'avoir trouver l'immortalité.
Et s'ils la trouvent, ils finissent bien souvent par devenir des liches (cf l'annexe sur les liches).

La transmutation interdite, humaine, peut leur coûter leur propre âme, leur propre vie. Lorsqu'un alchimiste essaie de jouer à dieu, de ramener les âmes des morts au sein de leur propre corps par la transmutation humaine, de créer des créatures infernales et inhumaine en pratiquant la transmutation humaine et animale, ou encore à provoquer leur propre transmutation par la recherche de l'immortalité, ils peuvent tout simplement perdre leur propre vie, leur propre âme. Savez-vous à quoi ressemble un corps dépossédé de son âme ? Avez-vous réellement envie de le savoir ? Alors évitez à tout prix la transmutation humaine, si ce tabou existe c'est à raison !

L’alchimie occidentale
Dans l’alchimie occidentale, qui remonte à la Grèce antique, on va utiliser trois voies vers la transcendance de soi:
- La voie royale : l’alchimiste se considère comme un laboratoire vivant. Ainsi, il va développer la télépathie, télékinésie, précognition, déformation du temps etc.
- La voie du feu : l’alchimiste va user d’un creuset pour travailler sur les métaux. Il développe la pyrokinésie, tout pouvoir aidant à augmenter ou baisser une température, augmentation ou diminution de sa force physique etc).
- La voie humide : l’alchimiste a un laboratoire où il mélange différents produits liquides...il développe en parallèle tout pouvoir en relation à l’eau, aux émotions, empathie, doué pour les potions, poisons etc.

L’alchimiste occidental recherche la transcendance mais pratique essentiellement la transmutation, où le principe d’équivalence est important, tout autant que connaître impeccablement sa chimie ainsi que ses principes physique. En cela, l’alchimie est proche de la science mais également de la magie. Les symboles, les cercles, le langage écrit, tout cela sont les instruments d’un magicien, tout autant que cette quête folle d’immortalité. Un alchimiste compose des potions tout autant qu’un sorcier, mais il ne vise cependant pas le pouvoir: il vise la transcendance.

Les alchimistes occidentaux auraient trouver l'objet permettant toute transmutation possible: la pierre philosophale. Celle-ci demeure légendaire, bien sûr, mais est néanmoins recherchée par tous les alchimistes car pouvant offrir la vie immortelle mais aussi ayant le pouvoir de restaurer les âmes perdues, un rêve que caressent de nombreux alchimistes occidentaux.


Dans l’alchimie orientale, on en distingue deux.

L’alchimie chinoise
La première provient de Chine et s’appuie sur le taoïsme (enseignement de la voie). A l'origine il y a le feu, et c'est dans la maîtrise de celui-ci que vient la magie, et dans le creuset que se trouve le chaos. L'alchimiste doit parvenir à contrôler le second, et user du premier. Le feu est à la fois dangereux mais aussi vital dans l'alchimie chinoise.
Via l'alchimie interne, ils peuvent maîtriser les trois composantes de l'humain: esprit, souffle et essence. A partir de cela ils développent une maîtrise d’eux-mêmes, de leurs humeurs, émotions et santé. Au point qu’on dit même qu’ils ont trouvé le moyen de se rendre immortels.
Leur quête d’équilibre, Yin et Yang, vise avant tout à nourrir leur propre âme, et non pas forcément à détenir un certain pouvoir. Ainsi, ils sont bien souvent humbles, mais aussi disciplinés, ils répondent à des rituels précis dans leur quotidien.
L'alchimie externe leur permet d'acquérir le pouvoir de soigner, soi-même, mais aussi les autres. Au delà de la méditation, l'alchimiste cherche à créer l'élixir amenant à l'immortalité. Tout au long de ses recherches, l'alchimiste va donc créer beaucoup de remèdes, mais également une grande quantité de poisons.
Ces alchimistes ont développé l’astrologie, car tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas. Ainsi, ils usent des constellations dans leurs rituels ou leur compréhension du monde (ou encore pour construire certains édifices) - on retrouve cette pratique de l’astrologie dans toute l’alchimie orientale (voir celle provenant d’Egypte).
Ils usent de la divination par tous les moyens, car ils ont compris que le temps est condensé dans l’instant présent. La mort fait également partie de la vie, c’est ainsi qu’ils sont nombreux à connaitre très tôt la date de leur décès, ce qui les pousse à vivre l’instant, mais aussi à trouver le moyen de transmuter la matière afin qu’elle reste éternelle. (ici leur corps).

Ils croient beaucoup aux talismans, à la chance, et savent enchanter des objets en fonction de leurs intentions. Toutefois, ce qui reste leur particularité, est qu’ils sont très humbles et sages.


L’alchimie égyptienne
La seconde provient d’Egypte antique. Aussi ancienne que la première, ces alchimistes basent leurs connaissances sur les trois vibrations primordiales: le son, la forme, et la couleur. Ainsi, ils excellent en général dans les arts où ils glissent leur connaissance en toute discrétion.
A côté de cela, certains manient à merveille l’art de la guérison grâce à des soins énergétiques basés sur la géométrie sacrée du corps.
Cette dernière est utilisée également dans la construction de lieu à vocation particulière (comme les temples, pyramides initialement).
Ils enchantent également des objets et des personnes, d’où l’expression populaire de mauvais œil, qui provient de l’oeil d’horus (selon la légende, il a été totalement morcelé puis réuni par son épouse Isis). Détruire pour recréer est proche de la transmutation tant recherchée. Cette dernière nous ramène bien entendu à la vie éternelle.
Ils apprennent la langue des oiseaux, comme pour tout alchimiste, mais ils sont devenus très bons dans l’art d’utiliser le verbe créateur. Ainsi, ils savent créer par la parole pour les plus avancés d’entre eux (qui sont peu nombreux). La majorité savent communiquer par télépathie, et développent l’hypnose (demander à une personne de faire ou de dire quelque chose à leur place).




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Type de sorcellerie † L'alchimie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Type de sorcellerie † L'alchimie
» Type de sorcellerie † La magie élémentaire
» Type de sorcellerie † La magie tzigane
» Type de sorcellerie † le chamanisme
» Ce type d'insécurité pourrait être l’œuvre d’un groupe ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DRAG ME TO HELL | Begins. ::  :: The Yellow Brick Road :: Annexes :: The Monster Book of Monsters :: Magic is our temple-