AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur DMTH Invité envoi coeur
Adopte un scenario et gagne des amis pour la vie ! :caddy:
Découvrez l' intrigue en cours ! :olala:

Partagez | .
 

 Trouble in your eyes | Annalisa & Gabriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


→ ORDRE CLANIQUE : Consortium
→ NUISANCE DEPUIS : 27 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Voir les auras - Communiquer avec les esprits, avec une affinité avec le voile - Résister partiellement au charme et à l'hypnose - Voyager dans les rêves
→ ERRANCE : Chez lui, au QG du Consortium, à la Bibliothèque, en train de suivre un certain vampire, ou juste n'importe où à Bâton Rouge
→ TROMPE L'ENNUI : Bibliothécaire et Omniscient pour le Consortium
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Réservé - Timide - Pudique - Secret - Silencieux - Introverti - Solitaire - A l'écoute - Tolérant - Ouvert d'esprit - Pragmatique - Rêveur - Curieux - Pas très courageux ni ambitieux


→ AVATAR : Bill Skarsgård
→ CREDITS : Avatar @Lulla(by) (moi-même)
→ MENSONGES : 140

†


MessageSujet: Trouble in your eyes | Annalisa & Gabriel   Ven 16 Fév 2018 - 0:33


Trouble in your eyes
Annalisa Flores & Gabriel Lestrange
D’une main lasse, j’agitais le liquide foncé dans la tasse en face de moi, perdu dans mes pensées. Pour une fois que j’avais fini le travail tôt, j’aurais pu rentrer me coucher et dormir avec plus de chance de ne pas partager les rêves désagréables d’un adulte. A la place je me trouvais dans ce café, en avance pour changer. En même temps j’étais venu directement, sans prendre la peine de faire un crochet par chez moi. De toute façon ce n’était pas en travaillant comme bibliothécaire qu’on se salissait beaucoup. Même pas un peu de poussière comme pourraient le croire certains. Le ménage était fait régulièrement, surtout dans une bibliothèque d’état comme celle où je travaillais. Hors de question que les libres soient soumis à des conditions susceptibles de les détériorer. En conséquence de quoi les employés travaillaient dans de parfaites conditions. De toute façon jamais je ne me serais plaint de mon boulot. Une des rares choses que j’ai vraiment choisi dans ma vie. Pas comme mes dons de médiums, ou même ma capacité à voyager dans les rêves des autres. Ou le fait d’entrer au Consortium. Mes choix propres consistaient à mon job et mes addictions. Mes somnifères pour me forcer à dormir, un peu de marijuana pour gérer les transes ou les moments difficiles avec calme, et le tabac que je n’avais ni l’envie, ni la motivation d’arrêter. Dangereux pour la santé ? Sans doute, mais de toute façon il y avait pire que la mort, chaque jour la pensée de ma mère me le rappelait.

Les difficultés résidaient dans le fait que tout le monde ne pensait pas comme moi, et voyait d’un mauvais œil mes consommations de drogues. Comme mon mentor par exemple. Ou la jeune fille avec laquelle il espérait me caser, parce qu’après tout, il fallait bien continuer la lignée des Lestrange. Comme si j’en mourrais d’envie ! Enfin il fallait reconnaitre que mon mentor avait bon goût. Il m’avait dégoté une très belle influenceuse du Consortium, une sirène au caractère bien trempée, qui ne cessait de me vanter les mérites d’être médium et m’enjoignait de cesser la drogue. J’aurais pu ne pas l’apprécier, mais elle n’était pas particulière mauvaise, et puis, que ce soit à cause de ses donc ou non, il était difficile de lui en vouloir. Du coup j’acceptais de lui accorder un peu de mon temps, pour lui faire plaisir et faire plaisir à mon mentor. Toutefois, influenceuse ou non, elle ne risquait pas de me faire changer de mode de vie. Une légère agitation me tira de mes pensées pour me permettre d’assister à l’arrivée de la jeune femme que j’attendais. Faisant signe à Annalisa, je me levai pour la saluer, reste de politesse et courtoisie qui avait dû m’être inculquer un jour, même si je ne m’en souvenais plus. « Salut. Comment tu vas ? Tu veux quelque chose ? ». Du coin de l’œil, j’avais la position de la serveuse, prêt à lui faire signe pour qu’elle vienne nous servir – enfin servir Annalisa, vu que moi-même je n’avais pas fini le café que j’avais commandé un quart d’heure plus tôt et qui devait être froid désormais.



_________________
I don't know where I'm going
It's not my fault, I'm a maniac, my heart is like a stallion, they love it more when it's broke in...(c)lazare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2591-living-dreams-which-are-not-mine-gabriel#57808 http://dmthbegins.forumactif.org/t2620-les-poches-de-gabriel#58249 http://dmthbegins.forumactif.org/t2619-gabriel-all-linked-to-the-veil#58244 http://dmthbegins.forumactif.org/t2621-gabriel-s-notes#58250
avatar
Influenceur
→ ORDRE CLANIQUE : Consortium
→ NUISANCE DEPUIS : 29 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Sirène
→ ERRANCE : ça dépend des jours
→ TROMPE L'ENNUI : escort-girl
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Calculatrice. Tacticienne. Attentive. Obsessionnelle. Excentrique. Séductrice. Ordonnée. Secrète. Joueuse.

→ AVATAR : Camila Flores
→ MENSONGES : 71

†


MessageSujet: Re: Trouble in your eyes | Annalisa & Gabriel   Dim 25 Fév 2018 - 12:30

Je souffle sur le pinceau afin d’enlever l’excédent de poudre avant de l’appliquer rapidement sur mon visage. Je jette un dernier coup d’œil sur mon miroir de poche. Parfait, je suis présentable. Jamais je e sors débraillée, ce n’est as mon genre. J’apprécie un minimum la sophistication et je ne suis pas le genre à me laisser aller. Même si la fatigue est présente. Mon travail me prend la plupart de mes soirées, et utiliser ma voix pour le Consortium me fatigue pas mal. Pas que cela me déplaise, au contraire, mais j’admets volontiers que ce n’est pas simple tous les jours. Alors oui, j’apprécie ce genre de sorties presque quotidienne, où je peux être sereine et souriante, sans me poser de questions et sans le moindre sérieux.

Gabriel Lestrange. Voilà un spécimen masculin très intéressant. Un médium, comme moi, un Omniscient travaillant pour le Consortium, j’ai eu l’occasion de le croiser à de nombreuses reprises. Jusqu’à ce que son mentor vienne personnellement me voir. Et que je puisse parler avec lui. Certes, il était charmant garçon, ça je ne peux pas le nier. Il me plait assez, je dois bien l’admettre. Mais nous n’avons clairement pas la même vision des choses, ça aussi, c’est certain. S’il pouvait renier ses dons, il le ferait sans la moindre hésitation. Et utiliser les drogues pour adoucir son quotidien fait également parti de sa vie. C’est une chose que j’ai du mal à comprendre. Je ne suis pas moralisatrice, à la base, mais le voir se détruire à petit feu me fait forcément réagir. Que l’on n’accepte pas ses dons, encore, je peux un minimum le comprendre. Mais qu’on se fasse volontairement du mal pour y échapper, je ne peux pas l’intégrer. Alors oui, je prends comme une mission le fait de prendre un minimum soin de lui… Et comme il me plait au moins un peu… Disons que ça pose le tout.

Je lisse mon haut en dentelle noire et mon pantalon en lin, noir également avant d’entrer dans le bar, dans lequel j’ai déjà mes petites habitudes. C’est ici que nous avons rendez-vous. Et il est là, il me fait signe. Je souris et m’approche, le salue et m’installe en face de lui.

Un café crème, s’il vous plait, grand.

J’en ai besoin. Même si le maquillage me fait paraître fraîche, je ne le suis pas forcément. J’avise mon collègue et lui souris.

Comment vas-tu ? Tu sembles las.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2770-une-sirene-au-consortium-annalisa-finie#60994 http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/t2779-la-sociabilite-d-une-espagnole-annalisa#61004 http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar


→ ORDRE CLANIQUE : Consortium
→ NUISANCE DEPUIS : 27 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Voir les auras - Communiquer avec les esprits, avec une affinité avec le voile - Résister partiellement au charme et à l'hypnose - Voyager dans les rêves
→ ERRANCE : Chez lui, au QG du Consortium, à la Bibliothèque, en train de suivre un certain vampire, ou juste n'importe où à Bâton Rouge
→ TROMPE L'ENNUI : Bibliothécaire et Omniscient pour le Consortium
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Réservé - Timide - Pudique - Secret - Silencieux - Introverti - Solitaire - A l'écoute - Tolérant - Ouvert d'esprit - Pragmatique - Rêveur - Curieux - Pas très courageux ni ambitieux


→ AVATAR : Bill Skarsgård
→ CREDITS : Avatar @Lulla(by) (moi-même)
→ MENSONGES : 140

†


MessageSujet: Re: Trouble in your eyes | Annalisa & Gabriel   Lun 5 Mar 2018 - 9:06


Trouble in your eyes
Annalisa Flores & Gabriel Lestrange
Comme à son habitude, la jeune femme était parfaitement apprêtée, toute de noire vêtue. Visage maquillé sans défaut, vêtements ajustés qui mettaient en valeur son corps, un sourire chaleureux sur le visage. Est-ce qu’il lui arrivait seulement d’avoir un cheveu de travers ? Même dans son intimité ? Sans doute pas. Ce n’était pas une critique, au contraire, j’étais plutôt admiratif. Sans être du genre dépenaillé – au moins je mettais des chaussettes assorties contrairement à mon cousin – je n’étais pas un fashionista. Je me contentais d’être présentable quand je sortais, surtout pour le boulot – à la bibliothèque ou le consortium – et les éventuels rendez-vous. Sinon chez moi j’étais capable de trainer en caleçon, surtout pendant les chaleurs d’été. Alors sa capacité à être toujours aussi bien habillée, coiffée et maquillée était impressionnante de mon point de vue. Après nous être salués et s’être installés, nous nous rassîmes, et Annalisa commanda sa boisson. Je notai au passage qu’elle ne m’avait pas dit comme elle allait, sans savoir si c’était un oubli, ou sa volonté de ne pas partager ça avec moi. Au lieu de ça, elle me posa la même question, notant au passage mon air fatigué.

Agitant la cuillère dans ma tasse, je répondis par un petit sourire au sien, avant de lui admettre : « Il y a pas mal d’agitation dans le voile, en ce moment, je fais pas mal d’heures supplémentaires pour le Consortium ces temps-ci, en plus de mon job. ». Vu le but de l’organisation à laquelle nous appartenions, je ne pouvais pas non plus dire non et m’en aller à la fin des heures dues, ce n’était pas un job de fonctionnaire. Je ne disais donc rien et faisais ce qu’on me demandait comme toujours. L’histoire de ma vie. Avec un soupir, j’avalai une gorgée tiédasse de mon café, avant d’ajouter : « Mais bon je fais avec. ». Pas besoin de faire allusion à mes stimulants, nul doute qu’intelligente comme l’était, elle devait deviner ce que je ne disais pas. Je préférais éviter de tendre le baton pour me faire battre, je n’étais pas particulièrement masochiste. « Et toi, pas trop de travail ces derniers temps ? C’est difficile de savoir si tu vas bien ou pas avec toi, t’es toujours parfaite. ». L’admiration se devinait dans ma voix, admiration que je ne cachais pas. De toute façon, je me doutais qu’elle était parfaitement consciente de ce à quoi elle avait l’air, après tout en tant que sirène, elle devait en avoir l’habitude. Puis complimenter une femme ne pouvait pas faire de mal, n’est-ce pas ?


_________________
I don't know where I'm going
It's not my fault, I'm a maniac, my heart is like a stallion, they love it more when it's broke in...(c)lazare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2591-living-dreams-which-are-not-mine-gabriel#57808 http://dmthbegins.forumactif.org/t2620-les-poches-de-gabriel#58249 http://dmthbegins.forumactif.org/t2619-gabriel-all-linked-to-the-veil#58244 http://dmthbegins.forumactif.org/t2621-gabriel-s-notes#58250
avatar
Influenceur
→ ORDRE CLANIQUE : Consortium
→ NUISANCE DEPUIS : 29 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Sirène
→ ERRANCE : ça dépend des jours
→ TROMPE L'ENNUI : escort-girl
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Calculatrice. Tacticienne. Attentive. Obsessionnelle. Excentrique. Séductrice. Ordonnée. Secrète. Joueuse.

→ AVATAR : Camila Flores
→ MENSONGES : 71

†


MessageSujet: Re: Trouble in your eyes | Annalisa & Gabriel   Mer 14 Mar 2018 - 14:31

Il fait avec. Pas besoin d’un dessin. Je sais très bien qu’il se shoote pour tenir le coup. Je me retiens de lever les yeux au ciel et même de soupirer. Il sait ce que j’en pense. Et je ne me sens pas d’humeur à lui faire une pseudo leçon de morale. Pas aujourd’hui. C’est un ami et collègue que je suis venue voir, aujourd’hui, pas quelqu’un à qui je veux apprendre la vie. J’ai juste besoin de me détendre un peu, je me sens si lasse, si fatiguée. Je sais que ce n’est pas dans mon tempérament, mais aujourd’hui, j’ai décidé de le laisser tranquille. Du moins, pour l’instant.

Puis, je lui souris et rosis légèrement sous le compliment. C’est vrai que je mets toujours un point d’honneur à paraître impeccable. Toujours bien habillée, coiffée et maquillée, sans une faute de goût. Je sais que ça peut paraître très superficielle comme ça, mais j’aime être élégante et belle. C’est comme ça. Je ne peux pas m’empêcher d’être comme ça, je déteste ça. Autant, je ne juge pas les autres, mais pour moi, c’est plus fort que tout. Même si, au fond de moi, je ne me sens pas si bien que ça. Je passe une main dans mes cheveux et remercie le serveur, qui pose le café devant moi. Je fais doucement tourner la tasse entre mes mains avant de soupirer. Je l’ai bien entendu, cette admiration dans la voix. Et bien qu’elle soit flatteuse, je ne pense pas la mériter pleinement.

Ce n’est pas parce que je suis bien apprêtée que ça va forcément.

Je bois une gorgée et grimace. Il est trop chaud. Je le repose sur la soucoupe et regarde Gabriel avant de secouer la tête.

Je suis fatiguée. Entre les clients, qui sont parfois bêtes comme leurs pieds et qui cherchent à te forcer à faire des choses que tu refuses… Et le Consortium qui a souvent besoin de moi, en ce moment. Pas que je me plaigne, qu’on soit d’accord, mais je reste humaine, et j’ai besoin de me détendre et de me reposer de temps en temps.

Et me retrouver dans ce bar avec lui me fait du bien, je l’avoue. Je peux être moi-même sans jugement, pas avec lui, du moins je le pense. Puis, je lui souris.

Ça fait du bien de se retrouver ici, avec toi. Un peu de douceur dans une journée bien trop remplie. Tu me racontes quoi de beau ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2770-une-sirene-au-consortium-annalisa-finie#60994 http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/t2779-la-sociabilite-d-une-espagnole-annalisa#61004 http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar


→ ORDRE CLANIQUE : Consortium
→ NUISANCE DEPUIS : 27 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Voir les auras - Communiquer avec les esprits, avec une affinité avec le voile - Résister partiellement au charme et à l'hypnose - Voyager dans les rêves
→ ERRANCE : Chez lui, au QG du Consortium, à la Bibliothèque, en train de suivre un certain vampire, ou juste n'importe où à Bâton Rouge
→ TROMPE L'ENNUI : Bibliothécaire et Omniscient pour le Consortium
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Réservé - Timide - Pudique - Secret - Silencieux - Introverti - Solitaire - A l'écoute - Tolérant - Ouvert d'esprit - Pragmatique - Rêveur - Curieux - Pas très courageux ni ambitieux


→ AVATAR : Bill Skarsgård
→ CREDITS : Avatar @Lulla(by) (moi-même)
→ MENSONGES : 140

†


MessageSujet: Re: Trouble in your eyes | Annalisa & Gabriel   Dim 8 Avr 2018 - 20:14


Trouble in your eyes
Annalisa Flores & Gabriel Lestrange

Le liquide tournoyant dans ma tasse sous l’action de ma cuillère, mes pensées vagabondaient sans réel but. La compagnie d’Annalisa, qui commençait à être familière, n’était pas désagréable, d’autant plus qu’elle ne semblait pas d’humeur à me faire la leçon sur mes mauvaises habitudes, ce dont j’étais bien soulagé. Peut-être est-ce soulagement, ou ma relative bonne humeur, qui me poussait à être accommodant avec elle aujourd’hui. En tout cas cette soirée se passait plutôt bien, et je me laissais gagner par l’ambiance détendue, mes épaules se détendant lentement sans même que je m’en rende réellement compte. J’avais beau être une créature solitaire, il fallait croire que comme tous je recherchais inconsciemment la compagnie des autres. Instinct grégaire.
Observant le visage de mon vis-à-vis, je notai une certaine rougeur qui me fit comprendre que mon éloge avait fait mouche. J’en étais bien content, mal à l’aise en société comme je l’étais, réussir à faire plaisir à la jeune femme avec quelques mots était presque un exploit pour moi. Même s’il avait fallu reconnaitre que je n’avais guère fait preuve d’originalité, et que cela relevait plus de l’observation que de la louange, c’en était pas moins une petite victoire. Toutefois si ma remarque l’avait touché, elle me fit savoir que sa bonne mise ne signifiait pas que tout allait bien. Je haussais maladroitement les épaules ne sachant que répondre. Mimant son geste, je bus également le restant de ma tasse, que je manquai de recracher, ayant oublié que la boisson était froide. Très vite mon attention fut détournée alors que mon regard croisa le sien et qu’elle continua son explication. Lorsqu’elle eut fini de me raconter les raisons de son surmenage, je sentis un élan d’empathie me pousser à poser une main sur la sienne, avant de lui répondre : « C’est normal, bien sûr. ». Un sourire vint me répondre alors qu’elle me répondit qu’elle se sentait bien ici avec moi. Si c’était appréciable pour mon égo, sa question suivante amena un sourire un peu perplexe de ma part. Quoi de beau ? Je n’avais pas la moindre idée de ce dont je pouvais bien lui parler. Mes rencontres récentes avec une hérésie – qui s’était introduite chez moi – et un vampire – que j’avais suivi dans un club dédié à ceux de son espèce – ne me semblaient pas être des sujets à aborder en sa présence, déjà parce que sans nul doute j’aurais le droit à un sermon, et ensuite car je craignais qu’elle ne le rapporte au Consortium, ce qui me voudrait des ennuis sans nul doute. Finalement je parlais de la seule chose « décente » qui me vint à l’esprit : « J’envisage de faire des travaux dans mon appartement. Le mur de ma cuisine est abimé, et je me disais que je pourrais peut-être l’abattre pour faire une cuisine ouverte sur le salon. ». Je n’avais rien de mieux en stock, ce n’était pas non plus comme si ma vie débordait de bonnes nouvelles.


_________________
I don't know where I'm going
It's not my fault, I'm a maniac, my heart is like a stallion, they love it more when it's broke in...(c)lazare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2591-living-dreams-which-are-not-mine-gabriel#57808 http://dmthbegins.forumactif.org/t2620-les-poches-de-gabriel#58249 http://dmthbegins.forumactif.org/t2619-gabriel-all-linked-to-the-veil#58244 http://dmthbegins.forumactif.org/t2621-gabriel-s-notes#58250
avatar
Influenceur
→ ORDRE CLANIQUE : Consortium
→ NUISANCE DEPUIS : 29 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Sirène
→ ERRANCE : ça dépend des jours
→ TROMPE L'ENNUI : escort-girl
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Calculatrice. Tacticienne. Attentive. Obsessionnelle. Excentrique. Séductrice. Ordonnée. Secrète. Joueuse.

→ AVATAR : Camila Flores
→ MENSONGES : 71

†


MessageSujet: Re: Trouble in your eyes | Annalisa & Gabriel   Lun 9 Avr 2018 - 15:18

Il a l’air si décontracté, si nonchalant. J’aimerais tellement être comme ça, de temps en temps. Lâcher prise ma vie, abandonner le contrôle et me laisser porter, sans amarre, sans barre ni gouvernail… Juste pour voir ce que la vie m’apporterait sans tout cela. Mais non. Je suis bien trop dans la maîtrise, j’ai besoin de contrôler ma vie… Mais j’envie tout de même ce genre de personne. Et j’ai le sentiment qu’il est un peu comme ça, mais bon, je ne suis pas omnisciente non plus, je me trompe peut-être. Bref, je ne veux pas m’attarder plus longtemps sur ce genre de pensées.

Je frissonne légèrement lorsqu’il pose sa main sur la mienne. Je souris, heureuse qu’il me prête tout de même un minimum d’attention. En général, je suis la moralisatrice et lui celui qui soupire sous les leçons de moral. aujourd’hui, c’est différent. Sans doute parce que je n’ai pas la force de lui faire la leçon… Est-ce cela qui bloque habituellement ? … Non, quand même pas… Si ? Mais il se met en danger, je déteste quand c’est inconscient comme il le fait. Je retiens un soupir. Non définitivement, pas aujourd’hui.

Je le vois chercher dans sa tête ce qu’il pourrait bien me raconter. Si je ne le connaissais pas, je dirai qu’il n’a rien à raconter, mais j’en doute un peu… Quoi que bon, tout le monde n’a pas une vie palpitante. Même la mienne manque de piquant ses derniers temps, je dois bien le reconnaître. Il me parle des travaux qu’il veut faire dans son salon et sa cuisine. Je souris.

Pour recevoir, une cuisine ouverte, c’est l’idéal. Tu prépares tout en papotant avec des invités, c’est très convivial, c’est cool.


Je le détaille à nouveau physiquement, pendant quelques secondes avant de baisser les yeux. Pourquoi je fais ça à chaque fois. Comme si je ne voulais pas admettre qu’il m’attirait au moins un peu… Non, c’est vrai, je ne veux pas l’avouer. Je secoue la tête et remarque la tasse vide devant lui. Je finis rapidement mon café et appelle la serveuse.

Tu veux boire quelque chose ? C’est moi qui invite.


Je lui souris et lui lance un petit clin d’œil complice, essayant de faire comme deux amis lambda. Mais je ne sais pas pourquoi, aujourd’hui spécialement, je suis particulièrement troublée. Je me racle la gorge avant de regarder la serveuse.

Une redbull, s’il vous plaît, avec un jus d’orange et un verre d’eau. Gabriel ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2770-une-sirene-au-consortium-annalisa-finie#60994 http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/t2779-la-sociabilite-d-une-espagnole-annalisa#61004 http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar


→ ORDRE CLANIQUE : Consortium
→ NUISANCE DEPUIS : 27 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Voir les auras - Communiquer avec les esprits, avec une affinité avec le voile - Résister partiellement au charme et à l'hypnose - Voyager dans les rêves
→ ERRANCE : Chez lui, au QG du Consortium, à la Bibliothèque, en train de suivre un certain vampire, ou juste n'importe où à Bâton Rouge
→ TROMPE L'ENNUI : Bibliothécaire et Omniscient pour le Consortium
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Réservé - Timide - Pudique - Secret - Silencieux - Introverti - Solitaire - A l'écoute - Tolérant - Ouvert d'esprit - Pragmatique - Rêveur - Curieux - Pas très courageux ni ambitieux


→ AVATAR : Bill Skarsgård
→ CREDITS : Avatar @Lulla(by) (moi-même)
→ MENSONGES : 140

†


MessageSujet: Re: Trouble in your eyes | Annalisa & Gabriel   Jeu 26 Avr 2018 - 8:18


Trouble in your eyes
Annalisa Flores & Gabriel Lestrange

L’ambiance était détendue entre nous, plutôt rare quand l’on considérait la plupart de nos interactions jusqu’à maintenant. Peut-être était-ce parce que ne m’attendant plus à énième remontrance de sa part, je n’étais pas sur la défensive. Ou parce que nous commencions à me nous connaitre, à être plus à l’aise l’un avec l’autre. Surtout moi avec elle, je n’étais vraiment pas social par nature. Dans tous les cas, c’était étonnement reposant, moi qui d’habitude fuyais la compagnie des autres. Là pas besoin de fuir et m’enfermer chez moi, dans les brumes générées par la drogue douce. Juste une discussion simple autour d’une boisson, anonyme parmi des inconnus. J’avais l’impression qu’Annalisa était également dans cet état d’esprit, alors qu’elle semblait moins, eh bien, tendue, même si auparavant je n’aurais pas dit qu’elle était tendue, mais plutôt rigide.

Quand je lui expliquais mes envies de travaux – sans expliquer la raison pour laquelle ce mur était abîmé, je n’étais pas bête, je ne voulais pas voir arriver un potentiel débat – elle me fit remarquer que ce serait idéal pour inviter chez moi. Comme si j’invitais grand monde dans mon appartement. Enfin il y avait bien des gens qui s’invitaient d’eux-mêmes chez moi après tout, au moins avec une cuisine ouverte je pouvais continuer de les surveiller tout en me roulant un joint et en me préparant un verre. Je n’étais guère un adepte du changement, mais même moi je ne pensais pas que le réaménagement de mon appartement soit une mauvaise chose. Je répondis donc avec un petit sourire, en tentant une pointe d’humour : « Tu n’as pas tort. Puis ça me fera une porte de moins à ouvrir aussi. ».

Finissant sa tasse de café, elle me proposa à boire, ce à quoi je répliquai en souriant également : « Pourquoi pas ! ». Nul doute qu’un certain mentor de ma connaissance n’apprécierait pas que je laisse une femme payer, arguant que je devais me montrer gentleman, mais quelque chose me disait aussi que ce ne serait pas une bonne idée de contester cette décision. Annalisa était une femme qui ne manquait pas d’assurance, et si elle avait décidé de régler la note, je craignais qu’elle prenne mal le fait de l’en empêcher. Aussi quand la serveuse revint, je me contentai de lui dire : « Un redbull aussi, et un seven up. ». Quand la serveuse s’éloigna, je repris en demandant : « Et toi en dehors du travail, quoi de neuf ? ». Je n’étais pas très doué pour entretenir une conversation intéressante, j’en avais conscience, mais je faisais de mon mieux en l’occurrence.

_________________
I don't know where I'm going
It's not my fault, I'm a maniac, my heart is like a stallion, they love it more when it's broke in...(c)lazare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2591-living-dreams-which-are-not-mine-gabriel#57808 http://dmthbegins.forumactif.org/t2620-les-poches-de-gabriel#58249 http://dmthbegins.forumactif.org/t2619-gabriel-all-linked-to-the-veil#58244 http://dmthbegins.forumactif.org/t2621-gabriel-s-notes#58250
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Trouble in your eyes | Annalisa & Gabriel   

Revenir en haut Aller en bas
 

Trouble in your eyes | Annalisa & Gabriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DRAG ME TO HELL | Begins. ::  :: Downtown-