AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur DMTH Invité envoi coeur
Adopte un scenario et gagne des amis pour la vie ! :caddy:
Découvrez l' intrigue en cours ! :olala:

Partagez | .
 

 Mr Believer, pretty sleeper, your twisted mind is like snow on the road - Annalisa & Yoric

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

→ ORDRE CLANIQUE : Essaim, en tant que Calice favori et âme soeur de Yuri.
→ NUISANCE DEPUIS : 26 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Voit et communique avec les esprits. Peut invoquer des esprits et a des visions de leurs derniers instants. Perçoit les auras.
→ ERRANCE : Au musée, chez les Stakavold, à flâner
→ TROMPE L'ENNUI : Guide au History Museum, Calice à plein temps
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Emotif - Hyperactif - Passionné - Fûté - Têtu - Bavard - Curieux - Sensible - Combattif - Sociable - Clownesque


→ AVATAR : Tyler Joseph
→ MENSONGES : 281

†


MessageSujet: Mr Believer, pretty sleeper, your twisted mind is like snow on the road - Annalisa & Yoric   Mar 20 Fév - 12:55



Quelque chose avait changé ici. Il ne saurait dire, c’était le même bar, la même décoration, le même nom de bar, les mêmes serveurs, la même vaisselle… Non, le plus important n’était pas comme d’habitude : le café. Où est Caleb ? Il lève les yeux, observe les clients, eux aussi ont changé. Il s’enfonce dans la banquette, quelque peu mal à l’aise, il fait des tortillons avec la serviette en papier qui fini par se déchirer. Alors il la transforme en boulettes de papiers qui envahissent la table à laquelle il était installé. Il était encore tôt dans l’après midi, les nuages dansaient dans le ciel c’était un spectacle auquel il aimait attarder son regard. Puis quelqu’un vint s’asseoir en face de lui
_ T’as du papier dans ton café.
Il sursaute, son regard rivé vers cette étrangère. Elle lui souriait, jolie petite humaine, ses cheveux sont un peu sale, elle portait du rouge à lèvre écarlate. Mais la beauté de ses lèvres ne cachent pas la noirceur de ces cernes, elle n’avait pas l’air de dormir beaucoup, à moins que ça ne soit une junkie. Comment savoir ? Il lui adresse un sourire amical, naïf et innocent comme toujours.
_ Alors, c’est quoi ton petit nom ?

La conversation c’est engagée comme ça. Sa tasse de café à finit remplie de papier au fils de leur mots, lui n’ayant bu qu’une gorgée, pendant qu’elle parle, il ne décroche pas son attention d’elle. Il était comme ça, attentif. Elle aime cela chez lui, la grande brune, lui espère avoir une nouvelle amie. Môme immature.
Finalement, elle lui propose d’aller ailleurs. Il réalise qu’il a passé beaucoup de temps avec elle.
« Où ça ? » qu’il demande gentiment.
_ Quelque part, répondait-elle mutine.
Une seconde tasse de café était arrivée à coté de celle pleine de papier, elle ouvre une flasque et verse dedans ce qui doit être du whisky. L’ancien alcoolique fixe la tasse avec intensité. C’est fou comme parfois dire simplement non est impossible… Boire une goutte, ça serait foutu pour lui. Il replongerait, se dégraderait, redeviendrait ce déchet que l’on manipule, que l’on abuse… Elle lui fit un clin d’œil, c’était donc ça le visage de la tentation ? Il repasse dans sa tête toutes les bonnes raisons qu’il avait de ne pas céder et pourtant, son regard ne peut pas décrocher. T’es majeur, et vacciné, tu peux faire ce que tu veux. C’est pas un petit verre qui va te tuer… Tout de même….

Ses doigts sont venus se poser sur la tasse. Il pense à Yuri qui l’avait tiré de là, à Ludmila qui l’avait couvé sans jamais le montrer… Puis il la voit, débouler droit sur lui. Annalisa. Celle qui avait toujours été là pour le secouer, pour lui faire ouvrir les yeux sur la nature humaine. Il n’était plus ce gamin de vingt ans, et pourtant, il faisait toujours les mêmes erreurs : il croit. Il relâche immédiatement la tasse, Annalisa était une figure impressionnante à ses yeux. Non pas qu’elle soit imposante, mais elle ne se laissait pas faire. Ils s’étaient liés d’amitié quelques années auparavant, quant Yoric batifolait beaucoup trop, en mal d’amour… « A… Anna… » qu’il bafouille, le rouge au joues. Prit en flagrant délit ou peut-être pas, il se trahissait tout seul. La brune resta de marbre, se contente de battre des cils à l’attention du petit médium. Il sourit, maladroit, flottant dans son incertitude. Yoric avait beau être un garçon très intelligent, il était vraiment nul face aux relations humaines.
_ Alors trésors tu le fini ton café ? demande la brune.



_________________

I know a thing or two about pain and darkness

Je ne sais pas pourquoi je me nourris d'émotions
Il y a un estomac à l'intérieur de mon cerveau
J'ai pris un peu de nourriture pour mes pensées
Quelque chose plus puissant que mon imagination

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t1231-everything-is-backwards-like-dream-out-there-is-the-true-world http://dmthbegins.forumactif.org/t1423-la-bat-cave-de-yoric-o-neil http://dmthbegins.forumactif.org/t1251-i-found-my-way-right-time-wrong-place-as-i-pled-my-case
avatar
Influenceur
→ ORDRE CLANIQUE : Consortium
→ NUISANCE DEPUIS : 29 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Sirène
→ ERRANCE : ça dépend des jours
→ TROMPE L'ENNUI : escort-girl
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Calculatrice. Tacticienne. Attentive. Obsessionnelle. Excentrique. Séductrice. Ordonnée. Secrète. Joueuse.

→ AVATAR : Camila Flores
→ MENSONGES : 63

†


MessageSujet: Re: Mr Believer, pretty sleeper, your twisted mind is like snow on the road - Annalisa & Yoric   Dim 25 Fév - 19:23

Je ne sais pas ce qui m’emmène à Valley Park, ni même par quel hasard je m’y retrouve. Sans doute après avoir entendu parler de ce fameux bar… Inconsciemment, j’ai eu envie d’y aller. C’est sans doute ça. Petit sourire aux lèvres, je profite de l’air doux et frais, respirant de longues goulées d’air frais. J’aime ces moments de quiétude et de solitudes, ces instants que je prends trop peu souvent pour moi, tant j’aime la compagnie. Mais ce sont des temps que je chéris, vraiment, quand je les vis. Il faudrait que j’y ai recours plus souvent. Me retrouver, seule, avec moi-même, c’est clairement le pied.

Je profite du peu de voitures pour traverser et m’arrête devant le bar, si on peut appeler ça ainsi. Plus un shop de boissons chaudes et réconfortante et de pâtisseries aussi bonnes que grasses et sucrées. Mais ça ne me pose aucun souci, je ne prends pas un gramme, là-dessus, j’ai de la chance. Je regarde leur carte avant d’entrer. Après tout, pourquoi ne pas se laisser tenter ? C’est juste une petite douceur, je peux me le permettre de temps en temps. Après tout, que serait la vie sans un peu de beurre et de chocolat ?

J’entre. Il n’y a pas tellement, de monde, à vrai dire, je ne fais pas attention, pour le moment. J’attends que le couple s’éloigne vers une table avant de sourire à la serveuse.

Un double chocolat crémeux s’il vous plait et une tarte au citron meringuée.

Mon gâteau préféré, j’en salive d’avance. Elle me dit de prendre place, le temps de préparer ma commande. Je cherche une table quand un mouvement attire mon regard. Yoric… Et une grande poule brune aux seins siliconés. Dieu seul, s’il existe, sait à quel point j’adore Yoric. Il en a bavé. Et je hais le savoir en mauvaise position. Et là, il est clairement en mauvaise position. Cette abeille, qui lui tourne autour, ne cherche qu’à le butiner jusqu’à la moelle… Et vue la flasque qu’elle cache, je doute qu’elle ait de très bonnes intentions. Je me précipite vers lui et m’interpose entre elle et mon ami, avant de me pencher vers mon ami et de l’embrasser à la commissure des lèvres. Puis, je me tourne vers elle, le regard noir, un sourire mauvais sur les lèvres.

Désolée chérie, ce Don Juan là est déjà pris.

Elle me fixe, choquée, avant de hausser les épaules, de tourner les talons et de s’éloigner. Je commande un café noir et renverse celui de mon ami dans une plante, après l’avoir reniflé. Puis, je m’installe face à lui, croise les jambes et sourit à mon ami, le regard interrogateur, sans même poser la moindre question. S’il veut parler, il sait que je suis là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2770-une-sirene-au-consortium-annalisa-finie#60994 http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/t2779-la-sociabilite-d-une-espagnole-annalisa#61004 http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar

→ ORDRE CLANIQUE : Essaim, en tant que Calice favori et âme soeur de Yuri.
→ NUISANCE DEPUIS : 26 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Voit et communique avec les esprits. Peut invoquer des esprits et a des visions de leurs derniers instants. Perçoit les auras.
→ ERRANCE : Au musée, chez les Stakavold, à flâner
→ TROMPE L'ENNUI : Guide au History Museum, Calice à plein temps
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Emotif - Hyperactif - Passionné - Fûté - Têtu - Bavard - Curieux - Sensible - Combattif - Sociable - Clownesque


→ AVATAR : Tyler Joseph
→ MENSONGES : 281

†


MessageSujet: Re: Mr Believer, pretty sleeper, your twisted mind is like snow on the road - Annalisa & Yoric   Lun 26 Fév - 21:48

Annalisa n’était pas du genre à emprunter quatre chemins, c’était ce qu’il appréciait chez elle, même si ce petit baiser, aussi innocent soit-il le surprit grandement. Elle avait été là de ombreuses fois pour lui, lorsque ces anciennes fréquentations venaient à lui, elle avait fait en sorte de l’en en protéger, parce qu’il était malheureusement du genre à foncer la tête première dans quelque chose qu’il ne souhaite pas nécessairement faire. Yoric observe la jeune femme partir, elle devait avoir une vie des plus misérables. Sa bonne nature aurait voulu l’aider, c’était d’ailleurs pour cela qu’il l’avait aisé s’asseoir à sa table avant de se sentir totalement embourbé, incapable de lutter  contre la spirale de déchéance dans les yeux de cette créature. Elle ne quitte pas même le café, elle retourne commander quelque chose, mais déjà Yoric centre son attention sur son amie assise face à lui. Elle lui souriait, alors il lui rendit ce petit sourire là. Toujours près à l’offrir, sa bonne humeur contagieuse, masquant des raz de marée d’émotions dans son cerveau, des tempêtes contre lesquelles il luttait, qui lui donnaient la migraine, le mal de tête d’exister. Face à son regard, il tapote le coin de la table du bout des doigts. Il savait qu’avec elle, ils pouvaient rester des heures l’un à côté de l’autre sans rien faire, sans rien se dire. Mais pour l’hyperactif qu’il était, ce programme se faisait rare.

« Je suis content de te voir. » Qu’il lâche comme à tout hasard, mais des plus sincèrement qu’il soit. Yoric n’avait aucun talent de menteur, c’était une excellente qualité comme un terrible handicape dans la société actuelle ! « Et tu sens bon… » Vraiment, il venait de dire cela. Yoric était un étrange individu sans filtre et ce qui sonne chez lui comme un compliment peut parfois paraitre étrange et mettre mal à l’aise. Le serveur apporta un café noir pour Yoric qui la remercia de son charmant sourire. Il n’était pas un athlète, pas non plus au physique de mannequin ou d’acteur. Contrairement à la jeune femme qui était magnifique, son harmonie était digne des femmes posant sur les magasines. Lui était assez maigrichon comme homme, mais son énergie dégageait quelque chose qui faisait tout son charme. Ses yeux sont rapidement accaparés par Annalisa.

« Merci. » Pour le café, mais aussi de l’avoir sorti d’une mauvaise situation, probablement. Il sourit à nouveau, fait tourner la petite tasse sur la table. Mouvement perpétuel. Le jeune homme ne se fatigue jamais. « Je ne me rends pas toujours compte de ce que je fais. » Qu’il confie sans en avoir besoin, ce n’était pas un grand secret ! Plutôt une manière de s’excuser, il hausse les épaules, comme si ça n’avait pas d’importance. Il le pensait, il imaginait avoir un assez bon karma pour toujours s’en sortir, même lorsque sa vie le fuyait alors qu’il n’avait que dix-sept ans, Yuri était venu le sauver. Insouciant, il devait gagner en maturité mais c’était un véritable challenge pour cette boule de nerfs. « Tu chante toujours ? » qu’il demande innocemment, sa qualité de médium l’immunisait contre le don de la jeune femme, en théorie. Cependant, Yoric était attiré comme une abeille par le miel par toutes les beautés de ce monde, et la voix de la jeune femme était merveilleuse. L’on pourrait croire que le chant de sirène fait effet sur son esprit, mais c’étaient sa curiosité et son admiration qui le rendait aussi manipulable.


_________________

I know a thing or two about pain and darkness

Je ne sais pas pourquoi je me nourris d'émotions
Il y a un estomac à l'intérieur de mon cerveau
J'ai pris un peu de nourriture pour mes pensées
Quelque chose plus puissant que mon imagination

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t1231-everything-is-backwards-like-dream-out-there-is-the-true-world http://dmthbegins.forumactif.org/t1423-la-bat-cave-de-yoric-o-neil http://dmthbegins.forumactif.org/t1251-i-found-my-way-right-time-wrong-place-as-i-pled-my-case
avatar
Influenceur
→ ORDRE CLANIQUE : Consortium
→ NUISANCE DEPUIS : 29 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Sirène
→ ERRANCE : ça dépend des jours
→ TROMPE L'ENNUI : escort-girl
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Calculatrice. Tacticienne. Attentive. Obsessionnelle. Excentrique. Séductrice. Ordonnée. Secrète. Joueuse.

→ AVATAR : Camila Flores
→ MENSONGES : 63

†


MessageSujet: Re: Mr Believer, pretty sleeper, your twisted mind is like snow on the road - Annalisa & Yoric   Mar 13 Mar - 21:27

Je tends le bras et pose ma main sur la sienne. Je rosis légèrement sous le compliment. Mon odeur… Un parfum fruité que j’achetais à prix moyen dans une parfumerie de quartier. Inconsciemment, je passe une main dans les cheveux. Oui, ce compliment me fait plaisir, surtout venant de lui. Oh, je sais bien qu’il a cette fâcheuse tendance à vouloir aider tout le monde. Et à s’enticher de n’importe qui, soi dit en passant. Par chance, ce n’est pas cette brunette chaude comme la braise qui l’aura aujourd’hui, certainement pas. Avec la chance, il aurait chopé la chaude pisse par dessus… Je préfère même pas y penser. Ça ne part pas d’un mauvais sentiment chez lui, je le sais bien, c’est juste qu’il a tendance à attirer les ennuis. Et ce n’est pas fait pour me plaire. Depuis que je le connais, j’essaie à tout prix de le protéger. Une chance que je sois présente aujourd’hui. Qui sait dans quel état je l’aurai retrouvé.

Moi aussi je suis contente de te voir… Comment tu te sens ?

Oui, il est un peu comme mon meilleur ami, même si je n’arrive pas bien à évaluer ce que je peux ressentir à son égard. Un peu comme Peter Pan avec les garçons perdus, je suppose ? Non, c’est bien plus poussé que ça. Un lien presque fraternel, je ne peux vraiment décrire notre relation, elle est bien trop complexe.

Il me remercie pour le café et je sirote mon chocolat chaud, lorgnant un peu sur la tarte, qui me fait de l’œil. Pourtant je ne lâche pas sa main et lui sourit, toujours. Je hoche la tête.

T’en fais pas, va. Cette poupée ne cherchait sans doute qu’un pénis en érection pour la combler. Je m’en serai voulue de te laisser faire, elle avait pas l’air très nette, si tu veux mon avis.

Je prends une bouchée de tarte avant de le regarder à nouveau avec un petit rire.

Seulement au Consortium. J’ai peur de ne pas réussir à me maîtriser si je chante devant du monde. Les humains lambda ne résisteraient pas, tu sais bien… C’est assez cocasse comme situation tu penses pas ? Ne pas pouvoir chanter par peur d’envoûter tout être humain.

Je baisse un peu la tête, un peu triste à cette idée. Ouais, j’adore chanter. j’ai toujours aimé ça. Mais devoir m’en empêcher, à cause de mon don, c’était parfois un peu triste. Mais je me reprends vite.

Avec un peu de chance, je pourrais te chanter un ou deux morceaux, un de ces quatre !

Je lui fais un petit clin d’œil, discret, mais visible tout de même pour lui, en espérant que cela le détende un peu et le fasse rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2770-une-sirene-au-consortium-annalisa-finie#60994 http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/t2779-la-sociabilite-d-une-espagnole-annalisa#61004 http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar

→ ORDRE CLANIQUE : Essaim, en tant que Calice favori et âme soeur de Yuri.
→ NUISANCE DEPUIS : 26 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Voit et communique avec les esprits. Peut invoquer des esprits et a des visions de leurs derniers instants. Perçoit les auras.
→ ERRANCE : Au musée, chez les Stakavold, à flâner
→ TROMPE L'ENNUI : Guide au History Museum, Calice à plein temps
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Emotif - Hyperactif - Passionné - Fûté - Têtu - Bavard - Curieux - Sensible - Combattif - Sociable - Clownesque


→ AVATAR : Tyler Joseph
→ MENSONGES : 281

†


MessageSujet: Re: Mr Believer, pretty sleeper, your twisted mind is like snow on the road - Annalisa & Yoric   Ven 16 Mar - 19:08

C’était toujours appréciable de faire rougir quelqu’un, car cela prouve que l’autre n’est pas insensible au charme, que les propos portés atteignent la personne. Anna était une très belle femme, Yoric avait toujours été attiré comme une abeille au miel par tout ce qui est agréable  regarder. Il n’était pas superficiel pour autant, mais ça l’attirait, il était comme ça. A aimer les belles choses, les belles personnes. Il avait probablement décroché l’homme le plus charismatique d’ailleurs en la personne de Yuri, ça l’était à ses yeux. Annalisa était son amie, c’était quelque chose de rare pour le jeune homme qui peinait à avoir des relations longues avec autrui. Rapidement les gens dit normaux, le trouvent bizarre, trop excentrique. Alors il s’éloignent, Yoric a toujours vécu avec ce sentiment d’abandon, il avait même su se montrer oppressant une période avec la jeune femme, craignant qu’elle en fasse de même. Ce genre de comportement aurait pu la faire redoubler d’envie de fuir, mais non, elle avait su le rassurer.

Il sourit lorsqu’elle lui demande comment il se sent. Un peu idiot, mais ça c’était assez habituel pour lui ! « Ça va. » qu’il assure. Malgré tout il s’excuse d’être lui-même, celui qui ne fait pas gaffe, celui dont le comportement le dépasse la plupart du temps. Il rougit à son tour, de plus bel ! Assez honteux d’entendre de tel propos au sujet de la jeune femme qui était face à lui un peu plus tôt ! « Toi alors ! » vraiment, il n’avait rien trouvé de mieux à dire… Mais il souriait, amusé de sa bêtise, il fallait bien et puis du franc parlé de la jeune femme, cela ne la rendait pas moins délicieuse. « Mais merci… » Oui, parce qu’encore il n’arrivait pas à se dépatouiller tout seul face à ce monde, à y voir les combine, à saisir le mal qui erre partout. Vraiment partout. Même dans la plus douce des voix. « Si j’avais cette capacité, je crois que j’en aurais abusé. » Non, en fait c’est sur ! Un don pareil, c’est la garanti de ne jamais être seul, la grande angoisse de Yoric. Annalisa était quelqu’un de raisonnable, elle n’avait probablement pas autant de trouble affectif que le jeune médium. « Mais non, moi j’ai eu l’droit à faire des tas de cauchemars jusqu’à la fin de mes jours et d’passer pour un fou aux yeux de tous. » Il disait ça sur le ton de la plaisanterie, mais la vérité était qu’il en avait énormément souffert, encore à ce jour d’ailleurs, mais il ne le montre plus.

Il ne cesse de sourire cependant, parce qu’elle propose de chanter pour lui, alors il ajoute avec un regard complice « Tu pourras me chanter une berceuse ? A moins que tu aie peur que je te saute dessus ! » Oh non pas qu’il n’en serait pas capable, mais il savait se tenir et il était en couple avec Yuri et depuis se montrait fidèle. Oui, Yoric cessait de batifoler, même si parfois il n’en avait pas l’air. Il avait encore besoin de temps pour se faire à ces principes nouveaux auxquels il voulait réellement adhérer. De plus, il n’est pas évident de ne se satisfaire que de plaisir de canaite à savoir les morsures aussi intense que cela puisse être, ses besoin humains parfois aussi aimerait s’exprimer. « J’aimerai que tu puisse faire ce que tu aime. » Ajoute-t-il très sérieusement. Il trouvait ça injuste que d’une manière ou d’une autre, leurs soit-disant pouvoirs leur gâchent la vie.

_________________

I know a thing or two about pain and darkness

Je ne sais pas pourquoi je me nourris d'émotions
Il y a un estomac à l'intérieur de mon cerveau
J'ai pris un peu de nourriture pour mes pensées
Quelque chose plus puissant que mon imagination

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t1231-everything-is-backwards-like-dream-out-there-is-the-true-world http://dmthbegins.forumactif.org/t1423-la-bat-cave-de-yoric-o-neil http://dmthbegins.forumactif.org/t1251-i-found-my-way-right-time-wrong-place-as-i-pled-my-case
avatar
Influenceur
→ ORDRE CLANIQUE : Consortium
→ NUISANCE DEPUIS : 29 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Sirène
→ ERRANCE : ça dépend des jours
→ TROMPE L'ENNUI : escort-girl
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Calculatrice. Tacticienne. Attentive. Obsessionnelle. Excentrique. Séductrice. Ordonnée. Secrète. Joueuse.

→ AVATAR : Camila Flores
→ MENSONGES : 63

†


MessageSujet: Re: Mr Believer, pretty sleeper, your twisted mind is like snow on the road - Annalisa & Yoric   Lun 9 Avr - 14:38

Oh, Yoric, mon bel ami, n’as-tu pas encore compris que je serai toujours là pour toi ? Toujours derrière toi, à te rattraper en cas de chute et à aider en cas de besoin ? Non, je ne t’abandonnerai jamais, je ne le pourrais pas, je tiens bien plus à toi que tu ne l’imagines. Il m’a sortie de ma solitude et de ma routine quand je suis arrivée en Amérique, lui qui m’a rendu le sourire. Alors, je ne laisserai pas couler, c’est une question d’honneur et de loyauté. Une des rares personnes dans ce monde envers qui je le suis. Lui, et ma mère actuellement. Je lui offre un sourire franc et tendre.

Mais, je me tends légèrement lorsqu’on en vient à parler de mon don de sirène. Je sais qu’il est tentant. Je sais qu’il est vraiment attrayant comparé à certains autres dons plus lourds à supporter. Des dons comme le sien. Oui, je les vois passer furtivement dans son regard, cette solitude et ce mal-être. Dieu qu’il a dû être seul et mis à part à cause de cela. Je me sens soudain mal à l’aise. Oui, mon don est facile à porter. Il ne faut juste pas que je chante. Pas en public en tout cas, vu que je suis passionnée, j’ai du mal à me retenir, mais ça… Non, je ne peux pas dire que c’est parfois compliqué. Rien n’est compliqué quand on a un don si facile. J’essaie de masquer ma gêne et ma peine passagère à son égard et souris.

Ca c’est le piège, mon grand ! J’ai un don cool, mais on a envie de l’utiliser tout le temps ! Et quand tu as des chasseurs de sorcières aux fesses, surtout en Espagne, tu fais gaffe. Une fois j’ai utilisé mon don, ronde comme une queue de pelle. Je l’ai regretté pendant des jours… Mais c’est comme ça que le consortium est venu me trouver, cela dit… Et c’est grâce à ça que je suis ici maintenant.

Je pose ma main sur la sienne et redeviens un instant sérieuse. C’est bien beau de plaisanter, mais ce don… Je ne peux vraiment pas l’utiliser à la légère, pas comme ça, pas sur un ami. Je m’éclaircis la gorge.

Yoric… Ce pouvoir annihile toute volonté, une fois sous mon contrôle, tu ne décideras de plus rien, c’est moi qui prend les décisions, tu vois ?… Je n’ai pas envie de te faire ça, c’est trop… Difficile. Tu es mon ami, pas une proie à abattre ou un criminel en fuite.

Faire cela au Consortium et le faire à un ami, c’était deux choses bien distinctes. Je lui souris à nouveau.

Ça viendra… Et pour toi aussi, j’en suis sûre ! Ça a déjà commencé, non ?

Je me suis laissée dire qu’il avait changé dernièrement. Je ne suis pas au courant de toute sa vie privée, mais je ne pouvais qu’espérer qu’il aille de mieux en mieux. Je ne pouvais que lui souhaiter le meilleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2770-une-sirene-au-consortium-annalisa-finie#60994 http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/t2779-la-sociabilite-d-une-espagnole-annalisa#61004 http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar

→ ORDRE CLANIQUE : Essaim, en tant que Calice favori et âme soeur de Yuri.
→ NUISANCE DEPUIS : 26 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Voit et communique avec les esprits. Peut invoquer des esprits et a des visions de leurs derniers instants. Perçoit les auras.
→ ERRANCE : Au musée, chez les Stakavold, à flâner
→ TROMPE L'ENNUI : Guide au History Museum, Calice à plein temps
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Emotif - Hyperactif - Passionné - Fûté - Têtu - Bavard - Curieux - Sensible - Combattif - Sociable - Clownesque


→ AVATAR : Tyler Joseph
→ MENSONGES : 281

†


MessageSujet: Re: Mr Believer, pretty sleeper, your twisted mind is like snow on the road - Annalisa & Yoric   Ven 20 Avr - 15:23

Un regard d’homme brisé, de destin en lambeaux et pourtant pétillant de vitalité, de rêveries, d’émerveillements. Il rêve éveillé, de son monde si mobile, un monde instable et irrationnel. Les couleurs virevoltent, les aura dansantes à ses yeux comme les flammes qui nous habitent. Certains ont plus de feu que d’autres. A donner lui-même une définition au monde, il ne se laisse plus décevoir par la réalité. Quelle étrangeté que la vie. Ce cycle sans fin. Peuplé de papillons multicolores, comme l’est Annalisa. Un papillon merveilleux. De ceux dont les petits garçons hyperactifs courent après, les attraper, pour mieux le voir s’envoler. Elle ne veut pas voler, dans des envolées lyriques. Elle ne chante pas, parce qu’elle est dangereuse. Qui ne l’est pas ? Yoric comprend cependant, mieux que quiconque. Elle devait en avoir vu des vertes et des pas mûres elle aussi,  à ça manière. Yoric ignore ce que cela fait d’être traqué, même s’il doit vivre caché. Le nid est un grand secret. Mais jamais il ne s’était véritablement sentit menacé. Insouciant, c’était peut-être son problème à lui. Il voit encore le bien autour de lui, il croit encore aux papillons.

Elle ne veut pas chanter pour lui, il eut un petit sourire attendri.
C’était si doux au cœur de telles paroles. Quelqu’un qui se soucie de vous.
Comme du coton qui vous enveloppe gentiment.

« Peut-être que ça ne marcherait pas sur moi. » Qu’il lui annonce avec un petit sourire espiègle bien que la remarque n’est pas si bête. « Si un vampire ne peut pas m’hypnotiser, alors toi non plus ! » C’était décidé ! Enfin, à prouver !  Ceci dit, il n’est pas certain que Yuri ait déjà réellement tenté de l’hypnotiser, il n’en avait pas besoin. Ceci dit, il se doutait que s’il pouvait le faire, il l’aurait probablement fait, non ? Ne serais-ce que pour calmer son esprit tourmenté. « Et si ça marche, tu pourras peut-être m’ordonner de pioncer tranquille pour une fois ! » qu’il plaisante, qu’à moitié. On ne dit jamais rien par hasard, même quand on est un individu qui parle de trop !

Finalement, il rougit un peu à la question. Emotif comme il est. Yoric ne se plaignait pas de sa vie, il maudissait simplement son don et sa nature de medium. Il aimerait être comme les autres et puis, parfois non, car il n’est pas sur d’avoir Yuri dans sa vie sans ça. Il se tourmente, parce qu’il réfléchit constamment. Il n’y a pas de bouton stop, c’est constamment en accéléré. « Euh, oui, oui, oui ! » Il faisait ce qu’il aimait, et vivait avec celui qu’il aime. Yoric ne pouvait rien espérer davantage de la vie. Il était déjà heureux, comblé. Qu’importe les nuits blanches, les doutes, la douleur des visions, l’absence d’origine, les souvenirs qui font mal.  Il n’y a qu’un temps qui compte, c’était le présent. « Depuis que je sais que je ne suis pas… Vraiment fou… C’est aussi différent pour moi. » Oui, maintenant il essayait de faire la part des choses, mais aussi de garder le contrôle, tâche peu aisée. Yoric lâche la main de la jeune femme, il ne va plus aux réunions des AA depuis un moment, mais Yuri lui a procuré le petit jeton. 2 ans. Dire qu’il avait failli le perdre quelques minutes plus tôt à cause de cette aguicheuse ! Il se sentait bien stupide. Il le montre fièrement à la jeune femme. « Quand on me l’a donné… J’espérais que ma mère quelque part en ait un comme ça elle aussi. » Cette confession le fit baisser les yeux. C’était quelque chose qu’il ne disait jamais, un sujet qu’il évitait avec soin. Pourtant, c’était bien ce qu’il avait pensé. Il ne se souvenait plus vraiment d’elle, pas de son visage, mais des cadavres de bouteilles vides dans leur appartement. Vide, comme ses yeux quand elle le regardait ivre… Il se souvenait de ces yeux là et pourtant, elle lui avait manqué toutes ces années.

_________________

I know a thing or two about pain and darkness

Je ne sais pas pourquoi je me nourris d'émotions
Il y a un estomac à l'intérieur de mon cerveau
J'ai pris un peu de nourriture pour mes pensées
Quelque chose plus puissant que mon imagination

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t1231-everything-is-backwards-like-dream-out-there-is-the-true-world http://dmthbegins.forumactif.org/t1423-la-bat-cave-de-yoric-o-neil http://dmthbegins.forumactif.org/t1251-i-found-my-way-right-time-wrong-place-as-i-pled-my-case
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Mr Believer, pretty sleeper, your twisted mind is like snow on the road - Annalisa & Yoric   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mr Believer, pretty sleeper, your twisted mind is like snow on the road - Annalisa & Yoric

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PLACID ♔ Twisted Mind.
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» 01. Losing your mind
» Pretty Little Liars [Drame]
» 1.04 Where is my mind ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DRAG ME TO HELL | Begins. ::  :: Valley Park-