AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur DMTH Invité envoi coeur
Adopte un scenario et gagne des amis pour la vie ! :caddy:
Découvrez l' intrigue en cours ! :olala:

Partagez | .
 

 Éphémère ✦ PV Gabriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Sangoma du Coven
→ NUISANCE DEPUIS : 35 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : L'alchimie égyptienne. Les ondes sonores sont son atout. À travers son chant il sait apaiser la douleur. Manipule les runes, notamment pour les soins.
→ ERRANCE : Chez lui, au coven, à l'église, dans des bars le soir
→ TROMPE L'ENNUI : Psychologue - Chanteur dans des bars pour le plaisir
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Élégant, il se fait souvent remarqué. Dévoué et patient, quand cela touche le coven. Toujours prêt à aider son prochain, à écouter surtout au sein de son métier. Dévasté, il l’est depuis la mort de sa femme. Alors il est devenu chaotique dans ses relations qui ne durent jamais bien longtemps. Artiste, sa sensibilité est ce qui nourrit son art, le chant, mais également sa magie. Érudit, il connait plusieurs langues, dont celle du silence qui ne le laisse jamais indifférent. Bienveillant, curieux, sage, mais aussi torturé, mélancolique (par moment) et passionné.


→ AVATAR : Jared Leto
→ CREDITS : Eden Memories
→ MENSONGES : 108

†


MessageSujet: Éphémère ✦ PV Gabriel   Lun 12 Mar 2018 - 21:36

Éphémère
‹ Raphaël Ricci & @Gabriel Lestrange





ambiance

✦ Perdition. Il ne craint pas les ombres. Nonchalance. Bâton-Rouge a toujours eu le chic de lui faire emprunter des ruelles sans trop savoir où aller. Au final, l’important était l’instant, ce fil quasi transparent, qui pouvait rompre à chaque instant. C’est ce fil qu’il suivait suite à une audition dans un bar où il chanterait prochainement. En plein quartier cajun, il appréciait les odeurs qui venaient flirter avec ses narines. Il ne pouvait qu’aimer cette ville qui l’a vu naître et connaître le bonheur. Et même si ce dernier s’est éteint il y a six mois, il ne peut se résoudre à en partir.

✦ Il y a bien entendu sa position au sein du coven et sa certitude qu’ils ont besoin de lui. Mais la réelle raison était surtout que ce quartier en particulier lui remémorait des souvenirs qui le faisaient souffrir autant que sourire. Il ne pouvait les abandonner comme il l’avait abandonné elle. Il ne pouvait simplement fuir et laisser ses patients, autant que ses amis. Même s’il était loin d’être l’ami modèle dernièrement, il croyait encore qu’il pourrait redevenir comme avant. Si cette tendance à oublier ne cessait de guider ses pas. Lui qui avait été si fidèle, si peu aventureux dans son relationnel, devenait de plus en plus audacieux. Est-ce qu’il était en quête d’une rencontre ce soir? Consciemment non. Il se laissait vivre si vous lui posiez la question. Mais dans le fond, il savait aussi que pousser la porte de ce bar à la musique rock tonitruante, était une opportunité à une rencontre et donc à un réconfort éphémère.

✦ Car elle était là toute son ambiguïté. Rester à Bâton-Rouge pour se torturer, et coucher pour oublier. Non, pour se détruire. Était-ce possible? Un plan bien huilé? Non. Juste une façon de vivre qui n’avait pas besoin de s’ébruiter. C’est ainsi qu’il avait eu la chance jusqu’à présent de ne jamais se faire surprendre par ses proches, notamment par sa famille. Et au pire, que risquait-il? Il saurait mentir, dire qu’il profite de la vie, lui à qui on reprochait son sérieux.

✦ La musique était bonne. La foule dansait, se déchaînait, vivait. Un sourire s’inscrit sur ses traits. Il savait qu’il n’allait pas pouvoir rester longtemps. La foule avait tendance à lui bouffer de son énergie car il était bien trop sensible au son, aux ondes pour être précis. Il se dirigea ainsi vers le bar tout en découvrant l’endroit. Son regard contempla un instant la décoration avant de se poser dans les yeux du barman à qui il commanda une tequila. Après avoir tendu l’argent, il s’assit, suite à quoi il observa son voisin de droite. Ce dernier semblait en pleine drague auprès d’une femme à la chevelure de feu. Il tourna ensuite la tête sur sa gauche et fut surpris du visage du jeune homme qui se trouvait là. Il ne le remit pas immédiatement, ne serait-ce en raison de l’ambiance tamisée et des quelques années qui s’était écoulé depuis leur dernière rencontre.

✦ Un sourire étira doucement ses lèvres tandis qu’il questionna, le temps d’avoir une confirmation dans le regard de cet inconnu qui n’en était un que partiellement: «Gabriel? C’est bien toi?» Les souvenirs commencèrent à affluer. Des instants volés à écouter l’adolescent d’autrefois dans sa confusion...Il n’avait jamais vraiment su ce qu’il lui était arrivé, pourquoi il avait disparu si promptement. Le seigneur tentait-il de lui faire voir que l’espoir réside n’importe quand? «Je ne sais si tu te souviens de moi...Raphaël…» Après tout, il avait une mémoire assez bonne et l’histoire de Gabriel, du moins la souffrance de ce dernier l’avait marqué autrefois. L’inverse n’était pas forcément vrai.




©️ Eden Memories

_________________
Dévotion

Offre moi tes ténèbres que je les engloutisse. Mais si je me noie, n'interviens surtout pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2562-raphael-ricci-chante-moi-ta-vie http://dmthbegins.forumactif.org/t2885-something-magic#62723 http://dmthbegins.forumactif.org/t2582-take-a-look-carnet-de-lien http://dmthbegins.forumactif.org/t2582-take-a-look-carnet-de-lien
avatar


→ ORDRE CLANIQUE : Consortium
→ NUISANCE DEPUIS : 27 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Voir les auras - Communiquer avec les esprits, avec une affinité avec le voile - Résister partiellement au charme et à l'hypnose - Voyager dans les rêves
→ ERRANCE : Chez lui, au QG du Consortium, à la Bibliothèque, en train de suivre un certain vampire, ou juste n'importe où à Bâton Rouge
→ TROMPE L'ENNUI : Bibliothécaire et Omniscient pour le Consortium
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Réservé - Timide - Pudique - Secret - Silencieux - Introverti - Solitaire - A l'écoute - Tolérant - Ouvert d'esprit - Pragmatique - Rêveur - Curieux - Pas très courageux ni ambitieux


→ AVATAR : Bill Skarsgård
→ CREDITS : Avatar @Lulla(by) (moi-même)
→ MENSONGES : 150

†


MessageSujet: Re: Éphémère ✦ PV Gabriel   Dim 8 Avr 2018 - 20:17


Ephémère
Raphaël Ricci & Gabriel Lestrange


Musique assourdissante et alcool. La clé pour occuper mon esprit et mon temps. Mon temps parce que je ne voulais pas aller me coucher tout de suite. Il était trop tôt – ou trop tard selon le point de vue – pour que je m’endorme en étant sûr de ne pas finir dans les rêves tordus ou les cauchemars de mes voisins. Alors j’attendais l’aube avec impatience, le lendemain étant jour de congé pour moi, je pouvais me le permettre, et ainsi j’avais espoir de ne partager les rêves de personne. Ce serait reposant pour changer. Juste mes propres rêves incompréhensibles, l’idée était apaisante. Quant à mon esprit, il avait besoin d’être occupé par quelque chose de positif. Parce que j’avais passé une sale journée, un esprit particulièrement hostile ayant achevé ce jour peu agréable. Sans même parler des choses qui hantaient habituellement mes pensées, souvent inavouables, parfois juste gênantes, mais surtout de quoi me mettre d’une humeur encore plus morose. Parfois mon propre cerveau m’épuisait. Pourquoi n’étais-je pas capable d’être quelqu’un d’optimiste qui profitait sans se plaindre de la vie. Malheureusement se changer soi-même n’était pas évident et vraisemblablement pas à ma portée. Heureusement à cet instant, ça n’avait aucune importance. Mes pensées désordonnées sous l’effet du joint que j’avais fumé avant d’entrer, l’alcool aidant, je me laissais emporter par la musique, mon pied battant en rythme de la musique, mouvement modeste en comparaison de ce qui se déchainait au milieu du bar. Je n’étais pas quelqu’un d’expressif en même temps, trop l’habitude de tout garder pour moi, depuis toujours à vrai dire. Sans doute parce que je n’avais eu personne à qui me confier adolescent. Ou alors c’était juste dans mon caractère. Je bus une gorgée supplémentaire de mon whisky, appréciant le musique rock qui s’échappait des enceintes, inconscient des allées-venues autour de moi.

Pourtant une voix masculine m’interpella, me poussant à me retourner vers celui qui visiblement m’avait reconnu, surpris. Le brun aux cheveux longs était plus âgé que moi, et familier également, sans que je ne parvienne pas immédiatement à remettre un nom sur son visage, les stupéfiants dont j’avais usé n’aidant pas dans l’entreprise. Répondant tout de même à la question, je lui dis donc, en haussant le ton pour me faire entendre par-dessus la musique : « Oui c’est bien moi. ». Ce disant, je parvins enfin à replacer ces yeux bruns curieux mais aussi chaleureux. Enfin à l’époque ils m’avaient semblé chaleureux, mais le manque de luminosité ne permettait pas de les sonder correctement. Au moment Où il me rappela son prénom, son patronyme complet me revint au même titre que mes souvenirs. « Raphaël Ricci … Oui, je me souviens. ». Et pour cause, il était un psy que l’école m’avait poussé à consulter quand ma mère avait été internée. Je me rappelais l’avoir apprécié, attentif qu’il était, sans chercher à me pousser pour autant. A l’époque où j’étais totalement perdu, il avait été d’un grand réconfort. Sans l’alcool et la drogue, nul doute que je me serais immédiatement rappelé de lui, il n’était pas quelqu’un de facile à oublier, avec son aura mauve qui trahissait sa nature. Cette même nature qui avait poussé mon mentor à me faire couper les ponts avec Raphaël. Un futur membre du Consortium ne pouvait pas vraiment se permettre de se laisser influencer par un sorcier. Je trempai mes lèvres dans le liquide alcoolisé, ravalant mes pensées négatives à l’encontre du Consortium en même temps. A la place, je demandai donc : « Alors qu’est-ce que vous devenez après toutes ces années ? Toujours en train d’aider les autres ? ». Officiellement mon double travail, que ce soit à la Bibliothèque ou pour le Consortium, était censée aider les autres, mais en réalité j’avais déjà bien du mal à m’occuper de moi pour m’occuper d’inconnus.


_________________
I don't know where I'm going
It's not my fault, I'm a maniac, my heart is like a stallion, they love it more when it's broke in...(c)lazare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2591-living-dreams-which-are-not-mine-gabriel#57808 http://dmthbegins.forumactif.org/t2620-les-poches-de-gabriel#58249 http://dmthbegins.forumactif.org/t2619-gabriel-all-linked-to-the-veil#58244 http://dmthbegins.forumactif.org/t2621-gabriel-s-notes#58250
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Sangoma du Coven
→ NUISANCE DEPUIS : 35 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : L'alchimie égyptienne. Les ondes sonores sont son atout. À travers son chant il sait apaiser la douleur. Manipule les runes, notamment pour les soins.
→ ERRANCE : Chez lui, au coven, à l'église, dans des bars le soir
→ TROMPE L'ENNUI : Psychologue - Chanteur dans des bars pour le plaisir
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Élégant, il se fait souvent remarqué. Dévoué et patient, quand cela touche le coven. Toujours prêt à aider son prochain, à écouter surtout au sein de son métier. Dévasté, il l’est depuis la mort de sa femme. Alors il est devenu chaotique dans ses relations qui ne durent jamais bien longtemps. Artiste, sa sensibilité est ce qui nourrit son art, le chant, mais également sa magie. Érudit, il connait plusieurs langues, dont celle du silence qui ne le laisse jamais indifférent. Bienveillant, curieux, sage, mais aussi torturé, mélancolique (par moment) et passionné.


→ AVATAR : Jared Leto
→ CREDITS : Eden Memories
→ MENSONGES : 108

†


MessageSujet: Re: Éphémère ✦ PV Gabriel   Mer 2 Mai 2018 - 12:00

Éphémère
‹ Raphaël Ricci & @Gabriel Lestrange





ambiance

✦ Cela faisait des années que Raphaël s’était interrogé sur la notion de hasard. Existait-il réellement? Où est-ce plutôt la fatalité - le destin - qui guidait les pas des fidèles? À en croire la bible, tout était déjà écrit d’avance...Mais cela n’est-il pas déresponsabilisant au possible, et à la fois déprimant? Que de se dire qu’on ne fait que visiter son existence, et non pas qu’on la crée? En tant qu’homme de savoir, qu’alchimiste accompli, il n’arrivait pas à accorder toute sa confiance à une telle croyance. Pourtant, il avait toujours eu la sensation que certaines rencontres étaient prédestinées comme des indicateurs sur une route dont la destination restait inconnue. Il se souvenait de l’époque où il avait croisé le jeune Gabriel. Il se souvenait de qui il avait été, du bonheur qui avait été le sien...et le recroiser dans cette période de vie où tout s’était écroulé, revêtait un sens bien particulier pour lui: la possibilité de fermer une boucle ou de repartir dans la tornade.


✦ Il n’attendait toutefois rien de cette rencontre. Il ne possédait plus de telles volontés, se laissant guider par la vie et par ses pulsions de vie. Au moins ne cherchait-il pas à rejoindre son épouse dans la mort. Mais tout cela restait bien ancré en profondeur. Rien dans ses yeux bleus ne venaient montrer à celui qu’il avait autrefois aidé, qu’il n’était plus exactement le même homme. Après tout, tout ce qui comptait ici était de renouer connaissance, de se laisser bercer par la vie d’un autre, bien loin de ses propres problématiques. Toutefois, la musique tonitruante n’aidait pas au dialogue...Mais il était trop tôt pour lui proposer un coin plus tranquille. Peut-être que leur échange ne durerait de toutes façons pas.

✦ Il fut agréablement surpris d’entendre que tu te souvenais de lui. Même si votre rencontre passée avait été brève, au moins a-t-elle le mérite d’avoir été marquante. Il s’est longtemps questionné à ton sujet, ne sachant pas comment te joindre, comment obtenir de tes nouvelles. Et ici dans ce bar, il ressent une vacillation dans tes ondes, il sent que quelque chose ne va pas, mais ne peut sciemment aller plus en profondeur en raison du lieu. Il risquerait de s’épuiser et personne ne voulait ça...surtout pas lui.

✦ La tequila arriva. Raphaël en but une lampée avant de te répondre avec un demi-sourire: «Toujours psychologue oui...» Il ne pouvait pas te nommer la douleur qui l’habite. Il ne pouvait en parler à personne. C’était bien trop intime. «Mais je ne sais pas à quel point j’aide les autres...Je pense qu’on ne peut aider que les personnes qui souhaitent l’être, ne crois-tu pas?» Une question lui brûle bien entendu les lèvres...et n’étant pas luné comme habituellement, il se la permet, ne sachant pas s’il y aura réponse: «Pourquoi avoir disparu autrefois Gabriel? Pourquoi ne plus être venu me voir?» Tu avais encore besoin d’écoute et de soutien...avais-je fait ou dit quelque chose qu’il ne fallait pas?

✦ Il amena à nouveau l’alcool à ses lèvres avant de reprendre: «Tu n’es pas obligé de me répondre...Juste...J’ai souvent pensé à toi, à ce que tu es devenu.» Et maintenant te voilà. «Que fais-tu dans la vie de ton côté?» Une discussion qui peut paraître anodine, et pourtant il sentait que tu étais préoccupé. Après tout, ne l’étiez-vous pas tous les deux? Accoudés ainsi au bar avec comme partenaire un verre, deux...une infinité?

Le regard de Raphaël te délaissa pour se porter sur la piste dansante. C’était un réel capharnaum, il y avait du monde et du mouvement dans tous les sens. Il savait qu’il ne pourrait encore rester longtemps ici. Son plan premier avait été de séduire vite et bien, et d’aller se perdre dans une ruelle à côté ou directement chez son ou sa partenaire d’une nuit. Mais à la place, il se retrouvait auprès de toi, ne sachant pas encore comment te proposer d’aller discuter dans un coin plus tranquille. Juste pour éviter qu’il ne commence à se sentir particulièrement mal, son don réclamant le calme et une certaine sérénité que n’offrait pas ce genre d’endroit.

©️ Eden Memories

_________________
Dévotion

Offre moi tes ténèbres que je les engloutisse. Mais si je me noie, n'interviens surtout pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2562-raphael-ricci-chante-moi-ta-vie http://dmthbegins.forumactif.org/t2885-something-magic#62723 http://dmthbegins.forumactif.org/t2582-take-a-look-carnet-de-lien http://dmthbegins.forumactif.org/t2582-take-a-look-carnet-de-lien
avatar


→ ORDRE CLANIQUE : Consortium
→ NUISANCE DEPUIS : 27 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Voir les auras - Communiquer avec les esprits, avec une affinité avec le voile - Résister partiellement au charme et à l'hypnose - Voyager dans les rêves
→ ERRANCE : Chez lui, au QG du Consortium, à la Bibliothèque, en train de suivre un certain vampire, ou juste n'importe où à Bâton Rouge
→ TROMPE L'ENNUI : Bibliothécaire et Omniscient pour le Consortium
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Réservé - Timide - Pudique - Secret - Silencieux - Introverti - Solitaire - A l'écoute - Tolérant - Ouvert d'esprit - Pragmatique - Rêveur - Curieux - Pas très courageux ni ambitieux


→ AVATAR : Bill Skarsgård
→ CREDITS : Avatar @Lulla(by) (moi-même)
→ MENSONGES : 150

†


MessageSujet: Re: Éphémère ✦ PV Gabriel   Mar 5 Juin 2018 - 23:45


Ephémère
Raphaël Ricci & Gabriel Lestrange
Alors que la musique continuait de faire vibrer le sol, me poussant toujours à battre du pied en rythme, j’écoutais la réponse de mon ancien psy. En réalité certains diraient que j’ai encore besoin d’un suivi psychologique. Mais j’avais dans l’idée que les seuls psys que j’aurais le droit de voir seraient ceux pré-approuvés par le Consortium, et j’ignorai s’ils étaient liés par l’éthique de garder le secret sur leurs patients. Dans le doute, je faisais comme si tout allait bien vis-à-vis du Consortium et c’est tout. Pourtant réentendre la voix de Raphaël me donnait envie de me confier, même un peu, comme je l’avais fait auparavant. Mais mon mentor et mes patrons ne seraient pas contents n’est-ce pas ? Peut-être que je pourrais mettre ça sur le compte de l’alcool ? Pourtant serait-ce sage de se confier à un membre du Coven ? Trop de questions auxquels je n’étais pas fichu de répondre, tout simplement parce que mon cerveau n’était pas en état de réfléchir. Drogue, alcool, fatigue et musique trop forte. Je l’avais voulu pour ne plus rien ressentir, juste me laisser aller. Mais maintenant qu’une partie de mon passé et mon présent se télescopaient, j’aurais voulu être en état d’y penser. Je notais vaguement que mon interlocuteur s’était pris une tequila alors qu’il me dit toujours faire le même travail, dans la mesure du possible, avant de me demander pourquoi j’avais cessé de le consulter. Les paroles me poussent à me figer, ne sachant que dire, mes pensées s’embrouillant dans mon esprit. J’ouvris la bouche avant de la refermer. Raphaël ajouta que je n’étais pas obligé de répondre, qu’il s’était juste posé des questions, avant de me proposer une porte de sortie en me proposant de lui dire ce que je faisais dans la vie. J’attrapai mon verre, et bus cul sec le reste de mon Whisky. L’alcool me brûla agréablement la gorge sans m’apporter une once supplémentaire de clarté sur ce que je devrais ou ne devrais pas dire ou faire. De manière absente je glisse mon doigt le long du rebord du verre vide alors que je répondis, la voix à peine assez forte pour couvrir le tumulte environnant : « Je travaille comme bibliothécaire pour la Bibliothèque d’Etat … entre autres. ». Conscient qu’un choix s’offrait à moi, j’essayai vaguement de déterminer ce que pouvait me coûter chaque choix. Finalement j’abandonnais, incapable que j’étais de poursuivre un raisonnement poussé. D’instinct donc, je pris la décision de lui demander : « Pour le reste, je veux bien te raconter mais pas ici. ». Automatiquement j’étais passé au tutoiement tout comme il me tutoyait. D’un geste ample, je désignai la foule gesticulante avant d’ajouter : « Trop de monde. ». Dans tous les cas je ne comptais pas rester. Les lieux avaient perdu de leurs attraits et je ne voulais plus qu’une bouffée d’air frais. Je sortis donc un billet de mon portefeuille pour payer mes boissons au barman. Une fois debout, je jetai un coup d’œil incertain au sorcier, avant de hausser les épaules et de me diriger vers la sortie, slalomant entre les corps s’agitant furieusement, parvenant tant bien que mal à me frayer un chemin au dehors. Je fis quelques pas, m’éloignant un peu du bar, pas trop mais assez pour que notre conversation ne soit pas entendue par des oreilles indiscrètes. Je pris le temps d’allumer une cigarette et d’en inspirer une bouffée avant de lâcher, presque nonchalamment : « Je bosse pour le Consortium. ». Un peu hésitant j’ajoutai : « Ma mère y étais aussi. ». Ce qu’il fallait en déduire de mes paroles … et bien je ne le savais pas moi-même. Mais c’était lui le psy après tout. A lui de tirer ses propres conclusions.


_________________
I don't know where I'm going
It's not my fault, I'm a maniac, my heart is like a stallion, they love it more when it's broke in...(c)lazare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2591-living-dreams-which-are-not-mine-gabriel#57808 http://dmthbegins.forumactif.org/t2620-les-poches-de-gabriel#58249 http://dmthbegins.forumactif.org/t2619-gabriel-all-linked-to-the-veil#58244 http://dmthbegins.forumactif.org/t2621-gabriel-s-notes#58250
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Éphémère ✦ PV Gabriel   

Revenir en haut Aller en bas
 

Éphémère ✦ PV Gabriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» LES Voies DE LA RECONSTRUCTION PAR JEAN GABRIEL FORTUNÉ.
» Chasse entre mère et fille
» LA TARTE AUX EPINARDS (comme celle de ma mère)
» Remèdes de grans mère (santé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DRAG ME TO HELL | Begins. ::  :: Valley Park-