AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur DMTH Invité envoi coeur
Adopte un scenario et gagne des amis pour la vie ! :caddy:
Trouve un partenaire de jeu rapidement ! :bouya:
Découvrez l' intrigue en cours ! :olala:

Partagez | .
 

 Lying's all I've learned so be concerned - Forest & Lou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar
Foraine, Gitane, Illusioniste
→ ORDRE CLANIQUE : Gitan
→ NUISANCE DEPUIS : 19 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : sa Colère
→ ERRANCE : Sur le camp Gitan
→ TROMPE L'ENNUI : Illusionniste
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Colérique – Impulsive – Fière – Rebelle – Chieuse – Violente – Jalouse – En manque d'affection mais ne le reconnaîtra jamais – Attachante – Sarcastique – Moralement faible.


→ AVATAR : Erika Linder
→ CREDITS : Eriam
→ MENSONGES : 102

†


MessageSujet: Re: Lying's all I've learned so be concerned - Forest & Lou   Dim 27 Mai 2018 - 3:07

Le coup porta ses fruits et atteignit la mâchoire du garou, elle regarda avec plaisir sa tête partir sur le côté et balaya au fin fond de sa tête qu'elle avait un peu mal. Elle se contenta de figer son visage sur une grimace crispée coincée entre le « Putain j'ai mal » et un sourire forcé. Debout face à Wilfred, elle recula vivement, peu encline à prendre le retour immédiatement. Elle eut le temps de voir les dreadlocks de Lou la doublé pour flanquer son genou elle n'avait pas vu où puisqu'il lui bouchait la vue. Mais ca avait fait mouche ! Le Forain repoussa l'autre avec force avant de lui arracher un grognement en même temps que quelques morceaux de cuisse. Comme un jambon ! Là, l'évidence sauta aux yeux de Forest, c'était maintenant. Ils ne gagnerons pas, ils arrivent à peine à le mettre à terre alors qu'ils sont deux, il n'y a qu'une solution.

-Suis moi !

Elle quitta alors la ruelle en courant, ils devaient juste fuir ! Le plus vite et le plus loin possible ! Retourner au camps où les odeurs trop fortes se mélangeront, au camps où ils ne pourront plus être suivit à la trace. C'est un peu la seule chance qu'ils ont de ne pas finir défiguré. Quoi que dans le cas du lanceur de couteau, y'avait plus grand chose à sauver, l'illusionniste en était sûre et cette idée l'aidait même à dédramatiser. Elle entend Lou derrière elle alors que leur territoire était presque atteignable. Enfin, c'était un petit peu le but.

Mais elle se retrouva coupé dans son élan, étranglé par son pull, elle eu même un petit « han » un brin presque virile. Elle eut envie de se demander se qu'il se passait mais en faite, le mur lui offrit la réponse : Lou, forcement. Elle se massa le cou en attendant de finir de se faire engueuler. Et le forain se détourna pour repartir à la rencontre de Wilfred qu'elle savait beaucoup trop près.

Mais s'était sans compter sur le corps de Lou qui le trahit bien gentiment en le laissant s'écraser sur le bitume. Le gamine ne pu retenir un micro sourire de satisfaction. Elle le regarda grimacer sous la douleur et se dit que oui, ca devait pas être agréable. Mais elle avait pas le temps ! Elle s'accroupit près de lui.

-Tu la fermes, tu me laisses faire et je nous sauve la peau !

Elle tira Lou entre deux poubelles communes adjacentes. Oh, elle allait encore se prendre un savon. Elle attrapa quelques sacs un brin nauséabond et les plaça devant le lanceur de couteaux. L'odeur développée d'un garou ne devrait pas venir s’intéresser à un tas d'ordure.

-T'inquiète pas, je suis illusionniste, il n'y verra que du feu.

Elle avait un sourire narquois de toute beauté. Elle se releva et se doutait bien, trop bien que Wilfred était près.

-Tu bouges pas pour les cinq prochaines minutes qui suivent, le temps de ramasser les morceaux de cerveaux qui te coule par le nez. Retrouve moi sur la place.


La place, huit cent mètre plus loin, facilement accessible et en période de marché. Wilfred devrait abandonner. Finalement, Forest vit son ombre approché, elle se décala des poubelles pour l'insulter et partir en courant, le garou sur les talons.

Un connard bien placé fonctionne toujours.

_________________
Une Illusion peut-elle Exister ?

code: @DMTH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2946-just-an-illusion http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/t2951-l-illusion-est-une-ombre-qui-vaut-mieux-que-la-proie http://dmthbegins.forumactif.org/t2951-l-illusion-est-une-ombre-qui-vaut-mieux-que-la-proie http://Où elle peut ...
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Gitan
→ NUISANCE DEPUIS : 26 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Forain
→ ERRANCE : Camp Gitan
→ TROMPE L'ENNUI : Lanceur de couteaux
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Colérique. Asociable, voire sauvage. Violent, n'hésite pas à frapper en premier. Agile, endurant, un garçon très sportif. Persévérant, travaille dur pour exceller dans son métier. Rancunier, ne pardonne qu'après s'être vengé. Grossier,vulgaire et insultant (ne respecte que les anciens et ceux qui l'ont élevé), sans aucune classe mais a du charisme pour sauver le tout. Territorial, possessif, du genre dominant mais solitaire. Magouilleur, cherche toujours le profit.


→ AVATAR : Samuel Larsen
→ CREDITS : shiva
→ MENSONGES : 132

†


MessageSujet: Re: Lying's all I've learned so be concerned - Forest & Lou   Jeu 7 Juin 2018 - 3:16

Je vais te tuer, songeait-il sans avoir eut le temps de le prononcé.
Car avant même d’avoir pu le réaliser : il était au milieu des poubelles.

Par chance pour elle, il n’avait pas réellement l’intention de la tuer. Par le passé, il avait prouvé qu’il était capable d’ôter la vie, une vie. Pas n’importe qu’elle vie. Une vie qui compte. La vie d’un gitan. Il en était capable, tout le monde le soupçonnait capable, mais lui, savait pertinemment qu’il l’était bel et bien. C’était du déjà fait. Pourtant, cela n’impliquait pas la même chose. Il l’avait fait pour une cause qui lui avait semblé justifier son geste. Une mise à mort. Il aurait pu se contenter de faire perdre ce bébé, s’arranger pour que cet enfant ne vive pas… Ou  lui donner une chance de naitre en étant normal, un risque qu’il n’aurait pas pu prendre… Car il ne se pensait pas capable de tuer un enfant… Il y avait encore cette marge là dans son esprit. Il gardait à l’idée qu’il n’avait tué qu’un embryon, tout au plus un fœtus… Mais pas un petit enfant qui respire… Un enfant sur lequel il pourrait mettre un visage, le visage de a chair et de son sang… Ou bien l’on aurait entendu l’histoire folle d’un homme ayant tué femme et enfant avant de se suicider.

Concernant Forest, ce n’étaient jamais que des menaces en l’air.
Dans le pire des cas, cela se terminait sur une paire de claque, un coup de poings, des insultes, parfois jeter à la porte de chez lui sans aucun scrupule… Il n’avait cependant aucune intention de lui faire de réel mal ou de mettre fin à sa vie. Elle était une jeune femme très particulière, elle n’avait pas réellement d’amis au camp – lui aussi, mais là n’est pas le sujet – elle était cependant la seule à revenir vers lui depuis le début. Inlassablement… A tel point qu’elle avait su faire naitre en lui des sentiments réels, des émotions violentes et trop forte pour une autre personne….

Il entendit ce qui sembla être un : connard. Puis des pas qui courent.
Il mit un certain temps avant de parvenir à se relever. Avec la baisse de l’adrénaline, il commençait à ressentir sérieusement des douleurs musculaires, osseuses et cutanées. Il était affreusement mal fichu, mais il tenait encore debout.  Alors, elle avait dit ? Sur la place ? Il soupira, il ferait bien mieux de rentrer chez lui, directement. C’est ce qu’il aurait fait, s’il ne s’agissait pas de Forest. Il pousse un soupire, qui lui fit affreusement mal à la cage thoracique avant de se diriger vers la place sans trop savoir à quoi s’attendre… Il croise une vieille dame, pas tout à fait, celle-ci le dépassa. Ce qui piqua affreusement son orgueil. Il voulu accélérer, mais ses jambes étaient ne désaccord complet avec sa volonté. Il se jura de garder ça pour lui. Il arriva enfin au niveau de la place, encore déserte. Il tenta de contrôler son inquiétude, si cet enfoiré fait du mal à Forest… Il le lui fera payer a prix de sa vie misérable de raclure de monstre inacceptable !
« Fais chier… » qu’il grogna en s’asseyant sur un banc, il pensa même s’allonger et s’endormir directement. S’il n’y avait pas tous ces bruits de la ville et surtout cette inquiétude pour Forest. Il gardait le visage impassible, mais elle n’était imaginaire ni due aux coups, cette boule au ventre.

_________________

As you fade into the night
Who will tell the story of your life?


De verts jardins,
Ne poussent pas dans ma psyché,
C'est un moi différent, Une bête délicate
Se régalant sur des arbres abattus et brûlés,
Derrière mes paupières se trouvent des îles de violence,
Mon esprit est perdu en mer,
C'est la seule terre que mon esprit pourrait trouver ;
Je ne savais pas que c'était une île si violente...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2855-you-ll-never-know-the-freakshow-sitting-next-to-you-you-ll-think-how-did-i-get-here-sitting-next-to-you http://dmthbegins.forumactif.org/t2870-lou-inventaire-du-non-loup http://dmthbegins.forumactif.org/t2869-lou-all-my-friends-are-heathens-take-it-slow http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
Foraine, Gitane, Illusioniste
→ ORDRE CLANIQUE : Gitan
→ NUISANCE DEPUIS : 19 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : sa Colère
→ ERRANCE : Sur le camp Gitan
→ TROMPE L'ENNUI : Illusionniste
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Colérique – Impulsive – Fière – Rebelle – Chieuse – Violente – Jalouse – En manque d'affection mais ne le reconnaîtra jamais – Attachante – Sarcastique – Moralement faible.


→ AVATAR : Erika Linder
→ CREDITS : Eriam
→ MENSONGES : 102

†


MessageSujet: Re: Lying's all I've learned so be concerned - Forest & Lou   Ven 8 Juin 2018 - 2:01

Un connard bien placé ca avait fonctionné un petit peu trop bien, on allait pas se mentir. Dès qu'il l'avait entendu, Wilfred lui avait couru après. Elle ne s'attendait pas à une vitesse pareille après ce qu'il s'était passé plus haut. Bon, oui Lou et elle-même s'étaient fait laminer mais quand même, il pouvait peut-être être, elle ne savait pas, au moins à bout de souffle, avec un point de côté, n'importe quoi qui pourrait le ralentir. Parce que l'illusionniste, elle est juste humaine et bien qu'elle ai une endurance intéressante, elle l'avait plus après s'être prit un ou deux pains dans la gueule. Et là, même si elle ne voulait pas l'admettre, elle savait qu'elle allait se planter dans pas longtemps. Elle court comme une dératée, son souffle était complètement chaotique. Elle tourne à gauche dans une ruelle et laisse échapper un rire sans joie. Une impasse, il fallait que ce soit une impasse. Une belle impasse vite, même pas de poubelle. Elle se dit alors avec ironie qu'elle allait peut-être mourir là finalement. Elle ne put pas s'empêcher de sourire, un sourire fou et sans joie. Elle était foutue ?

Wilfred s'avançait lentement, comme un prédateur. Forest voyait des griffes bien trop longues et bien trop pointue pour être rassurant. Alala, elle était dans la merde. Ses paumes de mains prenaient doucement contact avec le mur de pierre derrière elle. Foutue, foutue, foutue. Elle eut une pensé pour Lou et se demanda juste combien de temps est ce qu'il allait l'attendre sur la place. Pas longtemps sûrement. Ca ne lui fit ni chaud ni froid, elle le connaît, elle est habituée, il passera à autre chose, c'est comme ça. Elle fini par faire une grimace quand le grognement de Wilfred ricocha sur les murs. Normalement c'est à partir de là que sa vie défile devant ses yeux, non ? Ouais, bah non, elle voyait juste Wilfred. Il ressemblait à un truc coincé entre le l'humain et le fourmiller.Wilfred, ca va bien à un tamanoir ! Forest était bizarrement fière de sa connerie. Ca allait peut-être bien être sa fin et elle pensait à un truc débile, bah oui. Le Garou se lança en avant, toutes griffes dehors et là, elle retint sa respiration. Dans un heureux réflexe, Forest se colla au mur derrière elle et ne sentit qu'un courant d'air et sa clavicule la chauffa sur quelques centimètres. Mais rien de plus.

Elle ouvrit les yeux qu'elle ne se souvint pas avoir fermé et prit une profonde inspiration. Elle posa son regard bleu sur Wilfred bien heureuse de pouvoir encore le faire et se demanda ce qui pouvait bien lui agrandir les yeux comme ça. Et elle le sentit plus qu'elle ne le vit. Ce vent frais qui venait caresser sa poitrine nue. Il l'avait vu ?

Les jambes tremblantes, elle se laissa glisser le long du mur pour finir le cul cloué au sol. Au dessus d'elle, la voix du garou retenti.

-Tuer une femme est indigne de moi, vous êtes trop faibles, vous ne valez rien.

La gitane le regarda partir, les larmes lui montaient aux yeux. Les mots avaient été douloureux, plus que la honte qui lui brûlait la poitrine ou l'estafilade superficielle qui s'étalait sur son torse. Elle resta assise par terre pendant trois bonnes minutes. Et elle se souvint de Lou, sur la place. S'il avait réussi à sortir de ses poubelles.

Elle tira sur les deux pans de son t-shirt pour essayer de cacher sa poitrine malheureusement pas invisible et se releva. La place, elle devait rejoindre Lou, elle voulait rentrer et tout oublier. Elle essaya de se reconstituer un masque, quelque chose d'impassible, elle renifla un coup, essuya le coin de ses yeux et arriva sur la-dite place. Elle eut droit à quelques regards de travers avec son ventre à l'air et sa cache minable. Elle jeta un oeil à gauche, à droite jusqu'à trouver Lou sur un banc. Elle le rejoint, ne se posa pas et lui dit :

-Pas de questions, je ne veux pas en parler, rentrons si tu veux bien.

Elle partit sans attendre qu'il lui répondre, elle voulait aller se cacher, attraper un t-shirt. Et que ce soit chez Lou ou chez son défunt père, elle voulait juste se poser.

_________________
Une Illusion peut-elle Exister ?

code: @DMTH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2946-just-an-illusion http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/t2951-l-illusion-est-une-ombre-qui-vaut-mieux-que-la-proie http://dmthbegins.forumactif.org/t2951-l-illusion-est-une-ombre-qui-vaut-mieux-que-la-proie http://Où elle peut ...
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Gitan
→ NUISANCE DEPUIS : 26 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Forain
→ ERRANCE : Camp Gitan
→ TROMPE L'ENNUI : Lanceur de couteaux
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Colérique. Asociable, voire sauvage. Violent, n'hésite pas à frapper en premier. Agile, endurant, un garçon très sportif. Persévérant, travaille dur pour exceller dans son métier. Rancunier, ne pardonne qu'après s'être vengé. Grossier,vulgaire et insultant (ne respecte que les anciens et ceux qui l'ont élevé), sans aucune classe mais a du charisme pour sauver le tout. Territorial, possessif, du genre dominant mais solitaire. Magouilleur, cherche toujours le profit.


→ AVATAR : Samuel Larsen
→ CREDITS : shiva
→ MENSONGES : 132

†


MessageSujet: Re: Lying's all I've learned so be concerned - Forest & Lou   Jeu 21 Juin 2018 - 18:10

Lou ne releva pas l’état déplorable de son amie, il doutait avoir meilleure allure. Ils furent lamentables. Il savait qu’il devait se trouver des armes pour combattre ce genre de créature, mais il n’était pas suffisamment riche pour cela. Il remarque cependant qu’elle est gêné, par sa pseudo nudité. Il sait qu’elle est mal dans sa peau, qu’elle ne se sent pas être née dans le bon corps. Alors il retira sa chemise après avoir défait les quelques boutons qui avaient survécu. Il ne portait rien en dessous, mais il s’en moquait. Sans rien lui dire il dépose le tissu sur les épaules de la jeune femme. Elle pouvait choisir de la rejeter il s’en formalisera pas. C’était juste sa manière à lui de dire qu’il l’avait regardé, qu’il avait apprit à la regarder, à faire attention à elle, que quelque part il commence à la connaitre, à la comprendre et sa soucier d’elle. Tout ça sans utiliser un seul mot, il doutait qu’elle comprenne ce geste, elle pourrait mal le vivre, comme du mépris ou le dégout de ce qu’il pourrait voir. Il ne pouvait pas être dans sa tête, tout comme ne pouvait être dans celle du lanceur de couteaux. Sans la regarder, il la dépassa, probablement parce qu’elle s’était arrêté de surprise, car ce n’était certainement pas en raison de la vitesse de Lou… Il était pitoyable.

Le chemin pour rentrer lui parut affreusement long. Les rues furent plus ou moins peuplées, on les regardant sans leur prêter assistance. Finalement, la caravane de Lou était beaucoup plus loin que la maison du défunt père de Forest. Le lanceur de couteaux était un peu plus éloigné sur les rives du Mississipi. Un besoin de ne voir personne. Personne ne lui rendait visite, à part elle.

Il ne se retourna pas pour voir si elle s’arrêtait là. C’était probablement plus confortable. Lui, passa son chemin. Hors de question de rester sous le toit de cet homme. Lou-Selesio l’avait en horreur de son vivant, ce n’était pas pour côtoyer son fantôme ! Beaucoup plus tard il arriva devant sa caravane et poussa un soupire qui exprimait un certain soulagement. Il posa une main ensanglanté sur la porte pour l’ouvrir, la dernière fois qu’il avait laissé du sang sur sa porte il avait faillit y passer. Ouvrant la caravane, il se dirigea directement vers la salle de bain, la douche fit beaucoup de bien, même si particulièrement douloureuse par endroit. Une serviette autour des hanches il ressorti de la petite pièce en désordre pour tomber nez à nez avec Forest. Il la détailla quelque secondes avant de lui dire « Tu devrais laisser quelques affaires ici, j’en ai marre de t’filer mes fringues. » C’était une petite pique de rien du tout, et pourtant ces mots là allaient changer leur vie. Le début de leur fameuse collocation, les prémisses de leur vie à deux… Mais deux quoi ?

Des semaines plus tard, la caravane était un véritable souk. Il y avait des affaire partout, un lit improvisé au sol, des vêtements partout, c’était devenu trop petit avec les affaires de Forest. Lou rechignait presque à rentrer chez lui tellement ça débordait de partout. Leurs plaies étaient effacées, mais le renforcement de leur lien certainement pas. Lou état assit en tailleur au bord du fleuve, passant le temps à faire des ricochets sur l’eau. Le reflet du soleil levant dansait sur la surface qu’il troublait par quelques pierres. Ses longs cheveux taquinaient la peau découverte de son dos, le calme de la nature l’aidait à réfléchir. Il devait accepter cette idée : ils vivaient ensemble. Mais comment cela avait-il été possible ? Comment avait-il pu permettre cela ? Il pencha la tête, signe qu’il était particulièrement intrigué. Les seules fois où il semblait si naïf, si… Enfantin. Comme s’il était prêt à se laisser émerveiller avant de brutalement se ressaisir. Non, cet énorme poisson multicolore qu’il venait de voir passer n’était pas réel. Il releva la tête pour voir l’illusionniste. S’il avait beaucoup râlé lorsqu’elle l’utilisait pour tester ses illusions, il s’était rapidement rendu compte qu’il était un public très difficile à berner et donc un bon exercice pour elle, alors il avait décidé de la laisser faire. « Si tu pouvais me donner l’illusion que la caravane est assez grande pour nous deux, ça serait parfait… » Un peu d’humour, il était vraiment levé du bon pied.

_________________

As you fade into the night
Who will tell the story of your life?


De verts jardins,
Ne poussent pas dans ma psyché,
C'est un moi différent, Une bête délicate
Se régalant sur des arbres abattus et brûlés,
Derrière mes paupières se trouvent des îles de violence,
Mon esprit est perdu en mer,
C'est la seule terre que mon esprit pourrait trouver ;
Je ne savais pas que c'était une île si violente...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2855-you-ll-never-know-the-freakshow-sitting-next-to-you-you-ll-think-how-did-i-get-here-sitting-next-to-you http://dmthbegins.forumactif.org/t2870-lou-inventaire-du-non-loup http://dmthbegins.forumactif.org/t2869-lou-all-my-friends-are-heathens-take-it-slow http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
Foraine, Gitane, Illusioniste
→ ORDRE CLANIQUE : Gitan
→ NUISANCE DEPUIS : 19 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : sa Colère
→ ERRANCE : Sur le camp Gitan
→ TROMPE L'ENNUI : Illusionniste
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Colérique – Impulsive – Fière – Rebelle – Chieuse – Violente – Jalouse – En manque d'affection mais ne le reconnaîtra jamais – Attachante – Sarcastique – Moralement faible.


→ AVATAR : Erika Linder
→ CREDITS : Eriam
→ MENSONGES : 102

†


MessageSujet: Re: Lying's all I've learned so be concerned - Forest & Lou   Mar 3 Juil 2018 - 0:07

Elle était énervée, encore. D'avoir perdu aussi lamentablement et encore plus, d'avoir perdu parce qu'elle était une fille, parce qu'elle avait ce corps de femme. Ce corps qui, en plus était bien visible maintenant. Même rapprocher les bords de son haut déchiré ne suffisait pas à caché sa ridicule poitrine déjà bien trop imposante à son goût. Elle marchait vite, elle voulait disparaître le plus rapidement possible mais elle ne voulait pas courir non plus, ça ferait voler les pans de son vêtement. Elle eut un sursaut cependant quand quelque chose de léger se posa sur ses épaules. Comme une caresse lourde de sens. Elle jeta un œil à la chemise tâchée et déchirée de Lou et le regarda la dépasser, comme une invitation à le suivre. C'est comme ça qu'elle le vit et c'est ainsi qu'elle l’interpréta. Elle n'allait pas le remercier, pas pour ça. Les mots dans ce genre était rare entre eux deux, ça ne leur ressemblait pas. Ils ne les faisaient pas passer ou tout du moins, pas comme ça. Elle referma le vêtement trop grand sur sa poitrine et se senti plus calme d'un coup, c'était plus simple de respirer, d'avancer. Le chemin se fit silencieusement, comme si rien ni personne ne pouvait éclater leur bulle. C'était le cas en fait, rien ni personne ne pouvaient éclater leur duo. Ils étaient aussi indestructibles qu'autodestructeurs. Oui, eux seuls pouvaient se détruire, c'était un fait.

Sur le chemin, Forest se força à ne penser à rien, elle n'avait pas envie, juste avancer sans penser, marché droit le regard planté dans le dos nu de Lou, les muscles noués qui roulaient sous sa peau. Un dos bizarrement rassurant quand on connaissait l'homme qui le portait.

Arrivés chez Lou, elle le regarda filer sous la douche sans un mot et s'installa sur un des deux chaises bancales de la caravane qui tenait debout par miracle. Elle se débarrassa des deux chemises qu'elle portait, la sienne et celle de Lou, avant de se rendre compte que l'estafilade qui lui barrait le torse descendait jusqu'à son nombril, que c'était super superficiel et que ses bandages étaient foutus. Faudrait qu'elle investisse dans un binder un de ces quatre, ca coûterait, sur le long terme, moins cher que les bandages. Elle attrapa un des T-shirts de marque publicitaire de Lou qu'elle enfila, elle prendrait une douche plus tard. Elle aimait bien les hauts trop grand du forain, justement parce qu'ils étaient trop grands. Elle flottait dedans et des fois, elle ne sentait même pas le tissus sur la peau de ses hanches, le bonheur. Elle ne se permettait ça qu'avec les t-shirt pub froissés de Lou, les autres, ceux qu'il portait, elle ne voulait même pas y toucher.

Quand il sorti de la douche et qu'il la détailla silencieusement elle se demanda un instant si ce t-shirt « Danone » n'était pas un de ceux qu'il aimait, elle s'apprêtait à hausser un sourcil quand, après la petite phrase de Lou, elle haussa les deux. C'était clairement une invitation non ? Laisser des affaires chez lui... Ca ressemblait à l'oublie de la brosse à dent dans la naissance d'un couple. Ca sonnait bizarrement. Elle resta bouche bée.
Deux semaines plus tard, Forest en avait marre. Elle avait amené quelques vêtements, surtout ses costumes de scènes et quelques accessoires mais cette vieille caravane ne pouvait pas contenir deux vies ou deux univers, dans son coin, elle avait commencé à regarder les différentes caravanes mit en ce moment sur le marché, elle avait aussi regardé les mobile home et un en particulier avait retenu son attention. Par contre, vas y pour en parler ouvertement à Lou. Il aimait cette bicoque encore plus que ses couteaux qui, eux, changeaient régulièrement.
Mais aujourd'hui, elle avait l'impression qu'elle allait peut-être avoir sa chance. Elle sorti, le lanceur de Couteaux devait être près du fleuve, il faisait assez beau pour ça. En pantacourt, pied-nu et en débardeur elle l'observa quelques minutes faire ses ricochets avant de sortir de sa poche un jeu de miroir de différentes tailles et se mit à faire onduler le reflet de l'eau, un gros poisson en mode Arc-en-Ciel. Elle entendit la remarque de Lou et mit fin à son petit jeu.

Elle rit, un rire cristallin et joueur comme elle en avait rarement. La scène pouvait être parfaite. Le soleil qui jouait sur le Mississippi, une bonne ambiance et deux amis baignant dans la lumière chaude. Ca ressemblait à l'arrêt sur image d'un film américain. Il ne manquait plus que la musique pré-générique.

Elle s'approcha de Lou et jeta sur ses genoux un catalogue ouvert sur la page 42, le mobil home qu'elle avait repéré.

-J'ai la solution moi, on investi. Du neuf et du grand. Genre, ce que tu as sur les genoux.

Elle vint se placer à la gauche du forain, en retrait, et se remit à jouer avec son poisson.

-Bien sûr, ca demande sacrifice.

La partie délicate. Elle, elle n'avait plus rien de physique à perdre et elle ne tenait pas à grand chose non plus. Sa peau, et encore, son anonymat en tant que femme et son métier. Absolument rien de physique.

_________________
Une Illusion peut-elle Exister ?

code: @DMTH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2946-just-an-illusion http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/t2951-l-illusion-est-une-ombre-qui-vaut-mieux-que-la-proie http://dmthbegins.forumactif.org/t2951-l-illusion-est-une-ombre-qui-vaut-mieux-que-la-proie http://Où elle peut ...
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Gitan
→ NUISANCE DEPUIS : 26 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Forain
→ ERRANCE : Camp Gitan
→ TROMPE L'ENNUI : Lanceur de couteaux
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Colérique. Asociable, voire sauvage. Violent, n'hésite pas à frapper en premier. Agile, endurant, un garçon très sportif. Persévérant, travaille dur pour exceller dans son métier. Rancunier, ne pardonne qu'après s'être vengé. Grossier,vulgaire et insultant (ne respecte que les anciens et ceux qui l'ont élevé), sans aucune classe mais a du charisme pour sauver le tout. Territorial, possessif, du genre dominant mais solitaire. Magouilleur, cherche toujours le profit.


→ AVATAR : Samuel Larsen
→ CREDITS : shiva
→ MENSONGES : 132

†


MessageSujet: Re: Lying's all I've learned so be concerned - Forest & Lou   Jeu 12 Juil 2018 - 23:56


Elle se mit à rire à sa remarque. Son rire était si léger. Agréable à écouter. Lou-Selesio tourna la tête pour la regarder. Il ne souriait peut-être pas avec les lèvres, mais ses yeux semblaient le faire. Il n’avait aucune raison de penser à sa colère. Elle était suffisamment présente en lui. Il n’avait nullement besoin de l’invoquer. Il était même agréable de parfois s’en éloigner. Elle avait ce don pour lui. Un pouvoir qu’il ne lui cèdera pas. Il faisait bon. Ils étaient deux amis, au bord de l’eau. Il n’avait que si rarement l’occasion d’être à ce point en paix, surtout en compagnie d’autrui. Les autres l’indifférent ou le dérangent. Quelque part, ce dérangement n’est du qu’à la crainte de s’attacher. Une crainte surmontée auprès d’elle. Peut-être avait-il eu tord. Mais cela ne pouvait être défait. Elle avait gagné une part de lui. Quelque chose qu’il n’aurait pas voulu confier. La totalité de son affection. La terre entière contre un seul être : il n’aurait pas hésité. Il n’hésitera jamais.

Ses yeux verts déclinèrent vers un catalogue. Leger froncement de sourcils à la vue des images. Des mobiles hommes. Froncement d’incompréhension ou au contraire, de crainte d’avoir compris. Sa solution il l’entendit. Invertir. Du neuf, du grand. Lou eut un moment, d’absence. Il n’y avait jamais songé. L’idée ne lui avait pas même effleuré l’esprit. Acheter une nouvelle maison ? Un autre toit que celui-ci ? Pourquoi y aurait-il pensé, c’était chez lui. C’était à lui. Ce qui lui restait de son enfance. Des moments intenses ont eut lieu dans cette caravane, il avait faillit y mourir… Changer ? Non, jamais. Il n’aimait pas les changements. Il ne rencontrait pas de nouvelles personnes. Il portait des vetements qui se ressemblaient. Il achetait toujours les mêmes marques de céréales. Alors changer de caravane. La transformer en mobil home même… Ne plus pouvoir se déplacer aussi facilement avec sa maison. Etre lié à Forest, par le lie sacré du toit. Si tel lien existe. Quoi qu’il en soit, cela représentait énorme.

Il reprit ses esprits au mot sacrifice. « Non. » Sec, radical, sans appel.
Voila que le joli calme autour de lui s’effondrait. Il n’avait pas fallut longtemps.

Il repoussa le catalogue. Il avait trop de respect pour cette rivière déjà infesté de détritus pour l’y balancer. Pourtant, cela l’avait bien démangé. Histoire d’être un peu plus catégorique. Son regard se planta dans l’azuré magnifique de Forest en l’attrapant par le menton. « Si on fait ça, tu ne partira jamais. » C’était cruel de sa part, mais ce n’était pas pour lui faire du mal. Comme s’il voulait seulement la faire réagir, la mettre en garde. Mais aussi, il verbalisait indirectement un fait qui lui faisait terriblement peur. Elle ne partira donc jamais ? Est-ce qu’ils pouvaient faire ça ? Il avait juré de la protéger. A sa manière. Il la relâcha en soupirant. Il détourna le regard vers la rivière. « Je ne veux plus jamais en entendre parler. C’est clair ? » Il se leva, peu enclin à se disputer avec elle. Il retourna à l’intérieure, profiter un peu de son espace sans elle.

Huit jours plus tard, alors qu’il rentrait de ville passablement agacé. Il retrouva sa caravane, en piteux état. Mais c’était loin d’être un soulagement comme dans ses souvenirs. Trop. Ce mot définissait bien le contenu de celle-ci. Il laissa la porte grande ouverte et commença à jeté des affaires par celle-ci. Au début il visait principalement des choses secondaires comme des paires de chaussures de rechange, des t-shirt, mais il finit par balancer le grille pain par-dessus bord – croyez le ou non, celui-ci avait déjà vu pire. Ce qui réveilla probablement sa colocataire. Il se stoppa dans sa lancé, micro onde en main. Il croisa son regard dans la semi pénombre car il avait également allumé l’éclairage de la partie cuisine qui prenait cher. Il reposa le micro-onde en soupirant avant de se laisser tomber sur le matelas sur lequel était couchée Forest. Il grogna parce qu’il n’y avait pas vraiment la place pour deux, il posa sa tête contre l’épaule de la gamine. « C’était déjà trop petit pour moi… » C’est vrai, une seule pièce, une sale de bain minuscule… Pas très fou tout ça. Pourtant, c’était tout ce qu’il avait pu s’offrir à l’époque. « Faudrait investir… » Il ferma les yeux, c’était compliqué pour lui… « Un nouveau grille-pain. » Et ? Et du grand, du neuf… Merde, il détestait lorsqu’elle avait raison.




_________________

As you fade into the night
Who will tell the story of your life?


De verts jardins,
Ne poussent pas dans ma psyché,
C'est un moi différent, Une bête délicate
Se régalant sur des arbres abattus et brûlés,
Derrière mes paupières se trouvent des îles de violence,
Mon esprit est perdu en mer,
C'est la seule terre que mon esprit pourrait trouver ;
Je ne savais pas que c'était une île si violente...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2855-you-ll-never-know-the-freakshow-sitting-next-to-you-you-ll-think-how-did-i-get-here-sitting-next-to-you http://dmthbegins.forumactif.org/t2870-lou-inventaire-du-non-loup http://dmthbegins.forumactif.org/t2869-lou-all-my-friends-are-heathens-take-it-slow http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
Foraine, Gitane, Illusioniste
→ ORDRE CLANIQUE : Gitan
→ NUISANCE DEPUIS : 19 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : sa Colère
→ ERRANCE : Sur le camp Gitan
→ TROMPE L'ENNUI : Illusionniste
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Colérique – Impulsive – Fière – Rebelle – Chieuse – Violente – Jalouse – En manque d'affection mais ne le reconnaîtra jamais – Attachante – Sarcastique – Moralement faible.


→ AVATAR : Erika Linder
→ CREDITS : Eriam
→ MENSONGES : 102

†


MessageSujet: Re: Lying's all I've learned so be concerned - Forest & Lou   Dim 15 Juil 2018 - 23:51

Elle se doutait bien que ca passerait pas, pas comme ça. Mais il fallait qu'elle commence à préparer le terrain, sans mauvais jeu de mot. Et même, inconsciemment, il avait été le premier à parler de changement en lui proposant de laisser ses affaires chez lui, non ? Elle s'attendait à une réponse négative, l'inverse l'aurait en fait bien plus étonné. Elle ne perdit pas encore son sourire à sa réponse et à son énervement évident. Elle savait au fond que cca finirait par arriver. Parce qu'eux deux grandissaient et vivaient ensemble en fait, c'était inévitable. Pour le moment Forst n'avait pas de toi, elle n'avait rien à elle à part quelques t-shirt trop grands et deux jeans et sa caisse pour ses représentations qui trainait sous la table, là où il y avait encore de la place. Elle savait qu'elle n'était pas chez elle, qu'elle était tolérée, rien de plus. La situation la pesait peut-être un peu. Elle avait pensé plusieurs fois à réinvestir la maison de son père et laisser à Lou l'espace qu'il méritait mais rien que l'idée lui faisait peur. L'odeur de l'alcool et de son père était omniprésente là bas, la culpabilité et la solitude aussi. Tout entre ces quatre murs lui donnaient la nausée, l'envie de fuir ou de pleure. Elle ne voulait pas y reposer les pieds et ça, Lou le savait. Il savait tout. Sans qu'ils n'aient jamais eu besoin de mots pour le décrire, il savait, elle ne était sûre.

Elle le laisse donc partir, profiter de sa solitude a lui dans son lieu de vie. Elle s'assit au bord du Mississippi à son tours et fini sa journée en feuilletant un autre magazine de vente de caravane. Si dans quelques mois il n'avait pas changé d'avis, alors elle partirait. Elle ne pouvait pas rester comme ça indéfiniment.

Huit nuits après cette non-conversation, Forest, écrasée sur ce lit de fortune coincé entre le matelas de Lou et la table de la cuise, elle pioncait profondément. Longue journée qu'elle avait eu et son repos était bien mérité. Elle n'entendit pas le forain rentrer, ce n'était pas non plus comme si elle se souciait des vas et vient de l'autre. Elle était profondément endormie, sa couette était par terre et elle même n'était pas en boule. Elle n'entendit pas les premiers lancés, des chaussures et des t-shirts en même temps, c'était pas assez lourd pour faire du bruit. Par contre le son métallique du grille pain qui ne grillait plus grand chose contre le sol à l'extérieur, elle eut un sursaut involontaire. Curieuse, elle se redressa pour tomber nez à nez avec Lou, le micro onde entre les mains. Elle haussa un sourcil, la situations étaient plutôt saugrenue. Elle le regarda lentement poser l'appareil avant de venir se poser à côté d'elle. Forest était parfaitement alerte maintenant.

Elle ne s'attendait pas à ce contact intime du posage de tête sur l'épaule. Comme si il avait besoin de soutient. L'illusionniste ne bougea pas et l'écouta. Elle fini par poser sa main sur le haut du crâne de son colocataire forcé. Elle savait à quel point il tenait à cette épave. Elle ne pouvait pas comprendre mais elle savait. Elle eut un sourire à la mention du grille-pain dont le bruit peu engageant devait signifier sa mort. Elle esquissa un sourire.

-Un beau nouveau grille-pain, dans une cuisine qui permet de cuisiner même si ce n'est pas vraiment notre fort. Une cuisine ouverte sur une salle qui permet en faite de s'asseoir pour lire un bouquin. Une salle d'eau qui te permettrait de ne pas te cogner les épaules sur chacune des parois quand tu cherches le savon. Et deux chambres, un endroit à toi, sans moi.


Elle regarda devant elle, soit le lit de Lou, joie, en attendant la réponse de Lou. Est ce qu'elle était allée trop vite ? Elle savait cependant que l'idée d'un espace bien à lui était l'atout, le point le plus séduisant.

-Tu en dirais quoi ?

Elle n'avait pas le pouvoir de décider pour lui, elle n'avait pas de pouvoir ici. Juste des idées.

_________________
Une Illusion peut-elle Exister ?

code: @DMTH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2946-just-an-illusion http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/t2951-l-illusion-est-une-ombre-qui-vaut-mieux-que-la-proie http://dmthbegins.forumactif.org/t2951-l-illusion-est-une-ombre-qui-vaut-mieux-que-la-proie http://Où elle peut ...
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Gitan
→ NUISANCE DEPUIS : 26 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Forain
→ ERRANCE : Camp Gitan
→ TROMPE L'ENNUI : Lanceur de couteaux
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Colérique. Asociable, voire sauvage. Violent, n'hésite pas à frapper en premier. Agile, endurant, un garçon très sportif. Persévérant, travaille dur pour exceller dans son métier. Rancunier, ne pardonne qu'après s'être vengé. Grossier,vulgaire et insultant (ne respecte que les anciens et ceux qui l'ont élevé), sans aucune classe mais a du charisme pour sauver le tout. Territorial, possessif, du genre dominant mais solitaire. Magouilleur, cherche toujours le profit.


→ AVATAR : Samuel Larsen
→ CREDITS : shiva
→ MENSONGES : 132

†


MessageSujet: Re: Lying's all I've learned so be concerned - Forest & Lou   Ven 20 Juil 2018 - 9:46


Il savait qu’il n’était pas vraiment à sa place ici, couché près d’elle. Pourtant, il en avait besoin. C’était assez inhabituel. Il posait sa tête sur son épaule. Il ne savait pas même si elle était habillée. Il s’en moquait. Il n’avait pas ce genre de regard sur elle. Il ferma les yeux, sentant cette main sur sa tête. Pourquoi était-ce à ce point apaisant ? Il y avait quelque chose de doux, bien que maladroit. C’était réconfortant. Il ressentait réellement sa présence. Son support. Il se demandait si elle ressentait un peu de cela auprès de lui. Si elle se sentait en sécurité. Pourtant, elle ne devrait pas. Pas après toutes les choses qu’il eut faite au cours de sa courte vie. Ce sentiment de sécurité, il le ressentait tous les jours, grâce à cette caravane. La sécurité d’avoir un toit, d’être chez lui, dans son domaine. Pourtant, elle venait de lui offrir ce sentiment. Sans ces murs de tôles. Il n’était pas du genre à se résigner. Mais elle avait provoqué en lui une onde de choc. Il écouta sa voix. Elle n’est pas délicate cette voix, mais elle lui est familière. Elle est la voix qu’il entendait le plus souvent désormais. Une voix qu’il pourrait reconnaitre entre mille. Un nouveau grille pain, dans une nouvelle cuisine.

Il soupira lentement. Ne répondant rien. Que pourrait-il lui dire ? Elle avait certainement raison. Non. Elle avait raison. Elle avait toujours eu les mots justes. Bien sur, il aimera retrouver un espace rien qu’à lui. Sa vie sexuelle était au plus bas. Non pas qu’il était du genre à faire le ménage avant de ramener une conquête, mais il y avait un minimum d’intimité dont il pouvait avoir besoin. Elle aussi, pourrait avoir son espace. Ils pourraient décider de ne pas se voir, tout en ayant la présence de l’autre. Quelque part, c’est à ça que ressemble un foyer. C’était la partie la plus effrayante.

Puisqu’il ne répondit pas, elle relança la question. Lou y répondit par un grognement qui ne voulait strictement rien dire. Se tournant finalement sur le coté vers la jeune femme, il garda les paupières closes. Sa main se posa sur la taille de la jeune femme. De manière ni trop haute, ni trop basse, pas trop appuyé. Ce n’était pas vraiment son genre de lui demander ça, de lui imposer ça. C’était la seule manière qu’il eut trouvé pour en faire la demande… La demande d’un câlin. Il avait besoin qu’elle soit son foyer, plus que cette vieille bicoque. Il s’en était sorti grâce à elle, quand son père gitan est décédé. Il n’avait eu que ça, ce toit pourri pour le protéger du reste du monde. Mais qui pour le protéger de lui-même ? « On ira demain… » Qu’il lâche, sans se débattre davantage. Pourtant, pour un fois son corps le trahit royalement. Aussi impensable que cela aurait pu sembler possible. Son ventre émit une sorte de gargouillement. Il n’était pas affamé. C’était le stress qui le secouait littéralement. Il eut un léger froncement de sourcils, n’appréciant pas cette manifestation traitresse de ses pensées qu’il gardait bien silencieuse.

Il ne savait pas s’il pourrait s’endormir ailleurs qu’ici, contre elle. Il se sentait comme la veille d’une opération importante. Quelque chose allait lui être arraché. Mais il n’était pas certain qu’elle tolère leur proximité, ils étaient déjà beaucoup trop souvent ensemble. Lui, n’avait pas l’habitude tout ça. Malgré tout ce temps passé depuis, il était toujours aussi incertain de ces choix. Il avait décidé de se laisser porter par ceux-ci, verra bien où cela le conduira…

_________________

As you fade into the night
Who will tell the story of your life?


De verts jardins,
Ne poussent pas dans ma psyché,
C'est un moi différent, Une bête délicate
Se régalant sur des arbres abattus et brûlés,
Derrière mes paupières se trouvent des îles de violence,
Mon esprit est perdu en mer,
C'est la seule terre que mon esprit pourrait trouver ;
Je ne savais pas que c'était une île si violente...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2855-you-ll-never-know-the-freakshow-sitting-next-to-you-you-ll-think-how-did-i-get-here-sitting-next-to-you http://dmthbegins.forumactif.org/t2870-lou-inventaire-du-non-loup http://dmthbegins.forumactif.org/t2869-lou-all-my-friends-are-heathens-take-it-slow http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Lying's all I've learned so be concerned - Forest & Lou   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lying's all I've learned so be concerned - Forest & Lou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» 06. you found me lying on the floor
» THE LYING GAMES - RPG
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
» ☞ it's not a question but a lesson learned in time..
» [LC XY] How I Learned to Stop Worrying and Love The Hail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DRAG ME TO HELL | Begins. ::  :: Flashback-