AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur DMTH Invité envoi coeur
Adopte un scenario et gagne des amis pour la vie ! :caddy:
Trouve un partenaire de jeu rapidement ! :bouya:
Découvrez l' intrigue en cours ! :olala:

Partagez | .
 

 Heroes ft. Lou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

→ ORDRE CLANIQUE : Traine avec les gitans criminels à ce qu'on raconte, dort dans une de ces péniches accolées au camp.
→ NUISANCE DEPUIS : 27 ans qu'il ne fait pas à ce qu'on raconte.
→ SOUS L'EMPRISE DE : Tisserand, illusionniste, il créer des illusions dans lesquelles il s'enferme.
→ ERRANCE : Vit dans une caravane, traine dans le camp gitan, erre parfois dans le bayou à la recherche d'une secte.
→ TROMPE L'ENNUI : Créer des illusions pour les Lochlainn, utilise sa magie à des fins criminelles.
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Menteur comme un aracheur de dent, tricheur, comédien, lâche, pleurtre, attiré par le mal, mesquin, fiel.


→ AVATAR : Cole Sprouse
→ CREDITS : kawaiinekoj
→ MENSONGES : 323

†


MessageSujet: Heroes ft. Lou   Jeu 19 Avr 2018 - 0:30

AMBIANCE MUSICALE.
— Heroes —

Un fourgon repeint par divers tags leur sert d’abri, pas le plus discret mais dans quelques instants, Caïn et sa magie lui donneront une toute autre apparence, et le noieront dans le trafique des voitures, le banaliseront. A l’intérieur, une véritable bande de sauvage aux looks et aux apparences trop hirsutes pour passer inaperçu, mais cela non plus n’est pas un problème. Le sorcier pourvoie à toutes ces problématiques. Depuis qu’il est entré au camp gitan, il a mit ses talents d’illusionniste à la portée des Lochlainn. Mieux que cela, il assure leurs arrières et leur permet de filer discrètement sans qu’ils aient besoin pour autant de jouer la carte discrétion. Ses illusions suffisent, la plupart du temps, même s’il arrive qu’il déraille, qu’il perde le contrôle de sa magie et que soudainement la police finisse par croire à une hallucination générale.

Devant eux, une banque. Pas de celles énormes avec des caméras de partout que même la magie de Caïn ne pourrait abuser, non, une petite banque locale, de celles qui émettent des crédits que les gens n’arrivent jamais à payer. Cette petite banque là avait foutu quelques gitans dehors. Et pas qu’eux. Mais par voie de conséquence elle était devenue une cible de choix pour nos voleurs au cœur rempli de rage à son encontre. Cette idée lumineuse, Caïn ne sait plus qui l’avait eut au juste. Il a du mal à se rappeler quand exactement ils en avaient parlé la première fois, tout ce dont il se souvient c’est de cette soirée où ils se sont mis à en parler sérieusement et où une sorte de plan est né dans leur caboche.

Il s’en souvient comme si c’était hier. C’était une soirée chaude, l’hiver s’en allait, et le printemps arrivait. Ça sentait le bougainvillier et le bayou à la fois. L’air était chargé de diverses odeurs comme celle des cigarettes bon marché qu’ils s’enfilaient et du cocktail improbable qu’ils buvaient dans des verres en plastiques. Caïn observait Lou. Ce dernier avait toujours cet air angélique qui séduisait les femmes. C’était le beau gosse du duo improbable qu’ils formaient. Caïn était invisible ou presque lorsqu’ils trainaient ensembles que ça soit dans le camp ou hors du camp. Le jeune sorcier avait la faculté de se fondre dans le décor, enfonçant capuche ou bonnet sur sa tête comme s’il voulait disparaître. Il faut dire qu’il se sentait mal à l’aise sous les projecteurs. Mais avec son pote, et quelques verres dans le gosier, il pouvait avoir soudainement une assurance qui habituellement lui était étrangère.

« On devrait faire ce braquage. » qu’il se souvenait avoir dit. « J’en fais plein avec les Lochlainn, et entre nous, c’est pas si difficile. » C’était peut-être l’alcool qui avait parlé à cet instant ou peut-être qu’il se vantait juste auprès de son pote. L’un comme l’autre sont plus probable qu’une poussée de courage improbable chez lui. Caïn était le dernier des lâches et tout le monde d’un peu malin le devinait assez vite. Ses illusions lui avaient toujours sauvé la vie et lui donnaient une forme de courage. Une sorte de poudre aux yeux qui faisait illusion un bref instant. Quand l’illusion se dissipait, il était déjà loin.

_________________
We are walking dead
Ne dites pas : mourir ; dites : naître. Croyez.
On voit ce que je vois et ce que vous voyez ;
On est l'homme mauvais que je suis, que vous êtes ;
On se rue aux plaisirs, aux tourbillons, aux fêtes ;
On tâche d'oublier le bas, la fin, l'écueil,
La sombre égalité du mal et du cercueil ;
Quoique le plus petit vaille le plus prospère ;
Car tous les hommes sont les fils du même père ;
Ils sont la même larme et sortent du même oeil.
code: @DRAG ME TO HELL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2646-miroir-aux-alouettes-cain http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/f34-fiche-de-liens http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Gitan, forain.
→ NUISANCE DEPUIS : 26 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Porteur du gène Lupin.
→ ERRANCE : Camp Gitan, Mississippi, zone portuaire. Rarement en ville.
→ TROMPE L'ENNUI : Lanceur de couteaux
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Colérique. Asociable, voire sauvage. Violent, n'hésite pas à frapper en premier. Agile, endurant, un garçon très sportif. Persévérant, travaille dur pour exceller dans son métier. Rancunier, ne pardonne qu'après s'être vengé. Grossier,vulgaire et insultant (ne respecte que les anciens et ceux qui l'ont élevé), sans aucune classe mais a du charisme pour sauver le tout. Territorial, possessif, du genre dominant mais solitaire. Magouilleur, cherche toujours le profit.


→ AVATAR : Samuel Larsen
→ CREDITS : shiva
→ MENSONGES : 188

†


MessageSujet: Re: Heroes ft. Lou   Mer 25 Avr 2018 - 1:01

Certains gitans ont fait de leur malveillance leur réputation. Lou-Selesio ne faisait pas parti de cela, alors qu’il en avait tout le profil. Le gitan avait décidé de gagner sa vie autrement, en perpétuant la tradition de son père – qu’il pensait adoptif- en devenant forain à son tour. Pourtant, ses actions ont souvent été dignes des pires d’entre eux. Notamment des Lochlainn, avec qui, il ne faisait que rarement affaire. Il ne souhaitait pas s’associer à eux, ses objectifs étaient différents. Lou-Selesio n’avait jamais véritablement d’attirance pour l’argent. Il était un jeune homme qui aimait la simplicité, il ne cherchait pas à vivre dans le luxe, ce n’était pas ce qu’il recherchait dans la vie. Il avait son petit confort, c’était bien suffisant. Il ne voulait pas vivre comme un Prince, il préférait continuer de se battre pour ce qu’il croyait être juste. Pourtant il était là, assit dans ce van à regarder la devanture de cette banque. En compagnie de De Lafourche, un sorcier à la botte des Lochlainn justement. Ils avaient parlé de cela, initialement comme une blague. Estimant que cette banque mériterait d’être braquée pour avoir mis des gitans à la porte, pire, engagé des procédures pénales envers l’un d’entre eux. C’était inacceptable. Ce qui n’aurait du être qu’une idée avait été creusée d’une discussion un autre soir où ils élaboraient des cocktails infectes et dévastateur. Il était assez rare que Lou-Selesio consomme de l’alcool. Il était un garçon clean, du genre à ne pas faire d’écart pour pouvoir être droit dans ses bottes. Il mettait un point d’honneur à ne pas flancher, à ne céder à aucune déviance qui pourrait l’éloigner de son image de perfection. Il avait besoin d’être parfait, de ne pas faire de faux pas, il pensait qu’il n’y avait qu’avec cette attitude qu’il pourrait obtenir sa vengeance. Il ne devait pas se détruire, s’il voulait anéantir son frère.

Lou appréciait Cain, c’était un type plein d’esprit qui ne cherchait pas à jouer les malins avec lui. Ils avaient un accord assez simple, Cain ne se servait pas de ses pouvoirs sur lui et Lou lui servait de bras de temps à autre ou même défendait gratuitement l’honneur du sorcier qui était souvent bien trop lâche pour le faire lui même. Ce deal faisait qu’ils pouvaient se revoir, entretenir des relations plutôt amicales bien que Lou avait du mal avec les concepts d’amitié.

En tout cas, ce soir là, ils avaient décidé de faire ce braquage. Cain avait l’habitude de ce genre de choses, mais pas le forain. Lou se contentait dans les mois difficiles de jouer les pickpockets, mais pas les braqueurs. Jamais. L’homme aux longues dreadlocks était accoudé à la vitre, regardant la banque et ses murs tranquilles. Pourquoi était-il là ? De quoi avait-il besoin ? Cela semblait évident que Lou-Selesio devrait profiter de cet argent pour s’acheter une caravane convenable et se débarrasser de cette bicoque dans laquelle il vivait, pourtant, ce n’était pas ce qu’il projetait d’acheter. A vrai dire, il s’était imaginé faire l’acquisition d’une arme à feu différente de ce qu’il avait déjà. Quelque chose qui pourrait faire très mal, si les choses venaient à dégénérer en ville… Lou était un jeune homme fort, mais pas trop épais, ce qui lui permettait d’être terriblement agile. Le profil physique parfait pour réaliser leur plan. « Tu ferais quoi avec cet argent ? » Drôle de question, pour quelqu’un qui n’en pose quasiment jamais. Pourtant, il se demande si ça en vaut la peine… Si les raisons de risquer leur liberté sont suffisantes. Derrière son air impassible, il avait parfois besoin d’une raison particulière pour agir. Il en avait une pour chaque matin, une pensée pour son objectif. Pour la justice qu’il aimerait apporter à ce monde de tordus.

_________________

As you fade into the night
Who will tell the story of your life?


De verts jardins,
Ne poussent pas dans ma psyché,
C'est un moi différent, Une bête délicate
Se régalant sur des arbres abattus et brûlés,
Derrière mes paupières se trouvent des îles de violence,
Mon esprit est perdu en mer,
C'est la seule terre que mon esprit pourrait trouver ;
Je ne savais pas que c'était une île si violente...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2855-you-ll-never-know-the-freakshow-sitting-next-to-you-you-ll-think-how-did-i-get-here-sitting-next-to-you http://dmthbegins.forumactif.org/t2870-lou-inventaire-du-non-loup http://dmthbegins.forumactif.org/t2869-lou-all-my-friends-are-heathens-take-it-slow http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar

→ ORDRE CLANIQUE : Traine avec les gitans criminels à ce qu'on raconte, dort dans une de ces péniches accolées au camp.
→ NUISANCE DEPUIS : 27 ans qu'il ne fait pas à ce qu'on raconte.
→ SOUS L'EMPRISE DE : Tisserand, illusionniste, il créer des illusions dans lesquelles il s'enferme.
→ ERRANCE : Vit dans une caravane, traine dans le camp gitan, erre parfois dans le bayou à la recherche d'une secte.
→ TROMPE L'ENNUI : Créer des illusions pour les Lochlainn, utilise sa magie à des fins criminelles.
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Menteur comme un aracheur de dent, tricheur, comédien, lâche, pleurtre, attiré par le mal, mesquin, fiel.


→ AVATAR : Cole Sprouse
→ CREDITS : kawaiinekoj
→ MENSONGES : 323

†


MessageSujet: Re: Heroes ft. Lou   Ven 11 Mai 2018 - 18:48

AMBIANCE MUSICALE.
— Heroes —

Le sorcier ne sent pas le doute chez son ami. Lou est ce qui s’approche le plus d’un ami pour Caïn dont la lâcheté et la timidité en font quelqu’un d’assez peu sociable. Lorsqu’il était un junkie, il était bien plus sociable alors, capable de se lier d’amitié avec le premier type aussi défoncé que lui qu’il croisait. Depuis qu’il avait débarqué ici, à la recherche d’une secte légendaire et mystique mais totalement invisible, tous ceux qu’il avait croisé avaient tenté de le connaître un peu plus et s’étaient heurtés plus ou moins à un mur. Bizarrement avec Lou, ça n’avait pas été le cas. Le jeune homme était aussi taciturne qu’il était humainement possible, devenant aussitôt de bonne compagnie aux yeux du sorcier peu affable. Caïn étant un peu bipolaire sur les bords, il y avait peu de monde pour le supporter, et il en avait conscience n’en demandant pas tant aux gens. Lou lui avait même proposé de lui couvrir ses arrières s’il n’utilisait sa magie sur lui. Caïn avait accepté.

L’idée de braquage, après réflexion, c’était sans doute lui qui l’avait eut. Il n’avait pas de souvenirs précis, mais en revanche, il se souvenait parfaitement de Lou appuyant ses propos quand il disait que cet argent était le leur, celui des gitans, des gens du peuple, et des pauvres ! Comme il était alors plein de verve et de passion, convaincu de la justesse de son propos et de la raison de ses dires. A son habitude, Lou ne l’avait contredit. Caïn était capable de beaux discours, mais passer à l’action, ce n’était pas toujours son fort. Enfin, il le pouvait, le faisait, ne reculant guère, car il pouvait toujours se cacher derrière sa magie. Le fait est qu’il usait de sa malice et de sa magie pour toujours s’en sortir, le problème c’était plutôt pour les autres qu’il oubliait au passage ou simplement négligeait. Caïn avait besoin de se prouver qu’il avait de la valeur, qu’il était bon à ce jeu là, qu’il valait autant que les hommes pour lesquels il travaillait. Et ce coup là, le laissait rêveur.

La question de son ami le ramena à la réalité. Il regarda Lou. « Aucune idée. J’imagine que je me paierais ma propre roulotte ? J’en ai marre de squater dans le mobile home des invités. » Où se trouvait logés tous les nouveaux arrivants dans le camp. Les roulottes ancestrales appartenaient aux lignés, on en héritait. Les nouveaux venus devaient s’acheter ou se construire la leur. Caïn n’ayant jamais été vraiment doué en bricolage visait l’achat mais pour cela, il fallait de la thune. Et les coups auquel il participait ne suffisait pas, puisqu’il n’avait qu’une partie du gain. Mais ce n’était pas l’argent qui le motivait. C’était l’idée de faire un coup avec Lou. « Mec, j’suis vraiment content qu’on fasse ça tous les deux. » qu’il lui dit en tendant sa main pour un check pour se donner chance avant d’aller au front.

Les dernières lueurs du soleil disparaissaient alors que l’employé de la banque fermait la porte principale. Le plan était d’attendre que la banque soit fermée pour frapper. Ils allaient récupérer la thune déposée, ainsi que celle des distributeurs laissant le reste. Ce type de petit banque se contentait de quelques employés. Ce jour là, il n’y en avait que deux qui faisaient la fermeture. Le vigile était l’un d’eux. « Bon, alors on suit le plan. A savoir, je les occupe avec une petite illusion de mon cru pendant que tu attrape les clés des distributeurs. L’employé devrait avoir un sac en tissu avec la thune qu’il doit placer dans le coffre, si on se plante pas niveau timing, il devrait être en train de le ranger dans le coffre. » répéta Caïn. « Ça te va ? » demanda-t-il afin de s’assurer que son ami était ok avec le plan et son exécution. On sait jamais, le doute peut survenir au dernier moment.  


_________________
We are walking dead
Ne dites pas : mourir ; dites : naître. Croyez.
On voit ce que je vois et ce que vous voyez ;
On est l'homme mauvais que je suis, que vous êtes ;
On se rue aux plaisirs, aux tourbillons, aux fêtes ;
On tâche d'oublier le bas, la fin, l'écueil,
La sombre égalité du mal et du cercueil ;
Quoique le plus petit vaille le plus prospère ;
Car tous les hommes sont les fils du même père ;
Ils sont la même larme et sortent du même oeil.
code: @DRAG ME TO HELL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2646-miroir-aux-alouettes-cain http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/f34-fiche-de-liens http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Gitan, forain.
→ NUISANCE DEPUIS : 26 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Porteur du gène Lupin.
→ ERRANCE : Camp Gitan, Mississippi, zone portuaire. Rarement en ville.
→ TROMPE L'ENNUI : Lanceur de couteaux
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Colérique. Asociable, voire sauvage. Violent, n'hésite pas à frapper en premier. Agile, endurant, un garçon très sportif. Persévérant, travaille dur pour exceller dans son métier. Rancunier, ne pardonne qu'après s'être vengé. Grossier,vulgaire et insultant (ne respecte que les anciens et ceux qui l'ont élevé), sans aucune classe mais a du charisme pour sauver le tout. Territorial, possessif, du genre dominant mais solitaire. Magouilleur, cherche toujours le profit.


→ AVATAR : Samuel Larsen
→ CREDITS : shiva
→ MENSONGES : 188

†


MessageSujet: Re: Heroes ft. Lou   Dim 17 Juin 2018 - 3:42

Ce ut assez appréciable que de voir que son ami ne trouvait pas sa question étrange, Lou n’était pas du genre à réellement se soucier des conséquences lorsqu’il agissait. C’était un faux calme et tout le monde au camp le savait. Que son air imperturbable cachait un homme violent et colérique près à surgit à n’importe quel moment. Acheter une roulotte, voila une noble raison de prendre aux plus riches… Après tout, les banques servent à quoi, à part se remplir de numéro, d’argent totalement fictif. La richesse n’est qu’un score, autrefois, les paiements avaient un sens. Les gitans exercent encore le troc, la seule monnaie qui donnait véritablement de la valeur à un échange. Lou avait la chance d’avoir sa propre caravane depuis des années, bon cela avait commencé avec une épave, et même si tout le monde avait pu s’accorder à dire qu’elle fut une horreur, il n’avait eut aucune envie de s’en séparer. Mais vivre avec Forest l’avait conduit à faire ce choix, qu’il ne cessait de lui reprocher. Il y avait toujours un bon prétexte pour râler après Forest après tout, elle était sa partenaire de piste pour de nombreux numéro, s’ils ne s’engueulaient jamais l’on pourrait croire qu’ils s’aiment. D’ailleurs, beaucoup de personne semble avoir oublié que Forest était une femme, Lou ne pouvait leur en tenir rigueur, parfois, il oubliait lui aussi. DaSilva fut également soulagé que Cain ne lui retourne pas la question : tu veux faire quoi de ce fric ? Oh, juste acheter quelque armes à feu auprès de la mafia russe, tu sais, des armes spéciales pour déglinguer des créatures surnaturelles. Non, jamais il n’aurait dit une telle chose, il aurait inventé n’importe quoi d’autre…

Lou regarde un moment cette main tendue vers lui, avant de répondre à ce check. Il faut dire, qu’il n’avait pas vraiment d’amis, qu’il ne montait de coup avec personne et qu’au cirque, il n’était pas du genre à faire de câlin d’encouragement, sauf s’il s’agissait de mettre nue une danseuse ou une acrobate avant d’y aller. Il ne montra en rien sa gène face à son manque de reflexe d gestes amicaux. Quelle importance après tout ? Ce n’était pas comme s’il allait faire semblant d’être un autre.

« Oui bien sur, je te fais confiance. » Ce n’était pas une chose qu’il disait souvent ça non plus. Il posa la main sur la poignée de porte avant de jeter un dernier regard à son ami « J’en connais deux qui seront sans emploi demain. » Ou deux derrière les barreaux, plutôt un, il ne doutait pas que Cain serait capable de prendre la fuite si les choses tournent mal. Jamais Lou ne lui en voudrait pour ça, il ne lui demandait pas non plus d’être quelqu’un d’autre. Il fini cul sec son verre de-on-ne-sait-quoi, en signe de départ. Il ouvrit la portière pour sortir du véhicule. Il prit une courte inspiration, l’odeur de la ville ne valait pas qu’on l’inhale à plein poumons. D’un pas décidé, mais pas pour autant trop pressé, il se dirigea vers la banque. Le vigile se tenait à la droite de la porte, il ne sembla pas même le voir quand il enfila une cagoule avant d’entrer dans le champ de vision des camera de surveillance. Il se planta face au gorille avant d’hausser les épaules et de lui prendre son trousseau. Comment savoir laquelle serait celle du distributeur ? Il y en avait beaucoup trop. Il décide de toutes les prendre, il avisera par la suite. Il ouvrit la porte pas encore verrouillée, se retrouva dans le sas de la banque puis dans le hall. Il n’avait pas le plan de la banque en tête, mais elle était petite, il pensa suivre sa propre logique et son instinct qui étaient assez bons en règle générale. Il trouva sans peine la porte menant à l’arrière des guichets, il ne savait pas si Cain était prêt pour détourner l’esprit de l’employé, mais Lou-Selesio était prêt pour une petite bagarre. D’ordinaire ces gens ne savent pas même esquiver un coup direct, cela ne sera même pas drôle…

_________________

As you fade into the night
Who will tell the story of your life?


De verts jardins,
Ne poussent pas dans ma psyché,
C'est un moi différent, Une bête délicate
Se régalant sur des arbres abattus et brûlés,
Derrière mes paupières se trouvent des îles de violence,
Mon esprit est perdu en mer,
C'est la seule terre que mon esprit pourrait trouver ;
Je ne savais pas que c'était une île si violente...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2855-you-ll-never-know-the-freakshow-sitting-next-to-you-you-ll-think-how-did-i-get-here-sitting-next-to-you http://dmthbegins.forumactif.org/t2870-lou-inventaire-du-non-loup http://dmthbegins.forumactif.org/t2869-lou-all-my-friends-are-heathens-take-it-slow http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar

→ ORDRE CLANIQUE : Traine avec les gitans criminels à ce qu'on raconte, dort dans une de ces péniches accolées au camp.
→ NUISANCE DEPUIS : 27 ans qu'il ne fait pas à ce qu'on raconte.
→ SOUS L'EMPRISE DE : Tisserand, illusionniste, il créer des illusions dans lesquelles il s'enferme.
→ ERRANCE : Vit dans une caravane, traine dans le camp gitan, erre parfois dans le bayou à la recherche d'une secte.
→ TROMPE L'ENNUI : Créer des illusions pour les Lochlainn, utilise sa magie à des fins criminelles.
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Menteur comme un aracheur de dent, tricheur, comédien, lâche, pleurtre, attiré par le mal, mesquin, fiel.


→ AVATAR : Cole Sprouse
→ CREDITS : kawaiinekoj
→ MENSONGES : 323

†


MessageSujet: Re: Heroes ft. Lou   Lun 2 Juil 2018 - 21:44

Caïn s’attachait vite, il faut dire que la solitude c’était pas son truc. Il avait grandit dans un coven, dans une maison toujours remplie, au milieu d’une grande famille. Etre seul le poussait souvent à faire des conneries. Cela ne voulait pas dire qu’en compagnie il était plus sage. Tout dépendait de la compagnie à dire vrai. Et Caïn semblait aimer la présence de ceux qui comme lui flirtait avec les limites, avec la loi, les règles, ce qu’il ne faut pas faire. Avec Maria, ils s’étaient perdus dans la drogue, à présent, avec Lou, il envisageait le braquage. C’était lui à chaque fois qui plantait la mauvaise graine, sachant parfaitement qu’elle pousserait là où il la mettait. C’était le sang pourris des Lafourche, un sens inimitable pour le vice et un rejet massif de toute forme de vertu.

Lou fonça sans plus se poser de question au grand soulagement de Caïn qui aurait été bien incapable de lui expliquer plus que cela le plan car de plan, il n’y en avait pas vraiment. Tout était de l’impro ou presque, mais basé sur une expérience réelle faite avec les Lochlainn. Il connaissait les banques à force d’implanter des illusions dans la tête des employés, il finissait par connaître le tréfond de leurs pensées et de leurs rêves. Aucun d’eux ne rêvaient d’argent, étonnement. A chaque fois les illusions produisaient peu ou prou la même chose, un espace large, verdoyant, parfois une ferme, souvent un parc ou une forêt, un ciel bleu ou une nuit dévorée d’étoiles. Cette fois encore, il leur offrit ce dont ils rêvaient. S’échapper de leur train train, de leur espace restreint. A force de côtoyer l’argent, ils en étaient dégoûtés. Ils voulaient retrouver la nature, les grands espaces, des paysages envoûtants, étourdissants, et il les leur offrait, tout ce qu’ils rêvaient, tout ce à quoi ils aspiraient en secret pendant leurs heures de travail. L’un après l’autre, il les plongea dans l’illusion d’un doux rêve, et chacun se laissa faire. Seule la caméra semblait résister à son charme, il n’avait certes aucun pouvoir sur elle, mais en revanche, il endormit d’une belle illusion l’homme derrière la caméra qui aurait pu donner l’alerte. Il l’avait fait mille fois auparavant.

Concentré, Caïn s’était placé devant la banque, il marchait d’un pas incertain vers la banque afin de s’approcher de ses victimes consentantes, n’ayant aucune conscience de ce qu’il se passait autour de lui. Dans sa démarche aveugle et maladroite, il ne voit pas les autres passants, la plupart d’entre eux l’évitent en poussant un soupire voire en le chipant, lorsque l’un des passants le frôle, pendant un bref instant, l’équilibre manque au sorcier qui bascule et se rattrape au dernier moment. Pendant ce moment d’égarement, son illusion se dissipe. Cela ne dure que quelques secondes, pendant lesquels les employés comme les clients regardent autour d’eux hagard, lancent un « quoi ? » avant que le sorcier ne les replonge dans l’illusion. Ces quelques secondes durent une éternité pour ceux en étant témoin…



HS: j'ai lancé les dés pour savoir si les passants évitaient Caïn ;)

_________________
We are walking dead
Ne dites pas : mourir ; dites : naître. Croyez.
On voit ce que je vois et ce que vous voyez ;
On est l'homme mauvais que je suis, que vous êtes ;
On se rue aux plaisirs, aux tourbillons, aux fêtes ;
On tâche d'oublier le bas, la fin, l'écueil,
La sombre égalité du mal et du cercueil ;
Quoique le plus petit vaille le plus prospère ;
Car tous les hommes sont les fils du même père ;
Ils sont la même larme et sortent du même oeil.
code: @DRAG ME TO HELL


Dernière édition par Caïn De Lafourche le Lun 2 Juil 2018 - 21:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2646-miroir-aux-alouettes-cain http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/f34-fiche-de-liens http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
DON'T PLAY WITH ME.


→ MENSONGES : 881
COMPTE ADMIN † NE PAS MP
COMPTE ADMIN † NE PAS MP


MessageSujet: Re: Heroes ft. Lou   Lun 2 Juil 2018 - 21:44

Le membre 'Caïn De Lafourche' a effectué l'action suivante : Le sort en est jeté


'Hasard' : 7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Gitan, forain.
→ NUISANCE DEPUIS : 26 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Porteur du gène Lupin.
→ ERRANCE : Camp Gitan, Mississippi, zone portuaire. Rarement en ville.
→ TROMPE L'ENNUI : Lanceur de couteaux
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Colérique. Asociable, voire sauvage. Violent, n'hésite pas à frapper en premier. Agile, endurant, un garçon très sportif. Persévérant, travaille dur pour exceller dans son métier. Rancunier, ne pardonne qu'après s'être vengé. Grossier,vulgaire et insultant (ne respecte que les anciens et ceux qui l'ont élevé), sans aucune classe mais a du charisme pour sauver le tout. Territorial, possessif, du genre dominant mais solitaire. Magouilleur, cherche toujours le profit.


→ AVATAR : Samuel Larsen
→ CREDITS : shiva
→ MENSONGES : 188

†


MessageSujet: Re: Heroes ft. Lou   Ven 20 Juil 2018 - 9:47


Suivre le plan de Cain lui convenait parfaitement. Lou n’était pas vraiment de ceux qui échafaudent des plans. Il était du genre assez frontal comme jeune homme. Pourtant pas idiot, seulement avec un ego surdimensionné qui surestimait grandement ses capacités. Il était bon combattant, l’un des meilleurs lanceurs de couteaux de sa génération et un excellent tireur à l’arme à feu. Mais il n’était pas infaillible. Surtout lorsqu’il se laissait dicter par ses émotions. En particulier parce qu’il passait son temps à refouler ses dernières. Jugeant qu’elles le rendaient faible. Il ne pouvait pas avoir davantage raison. Ses émotions avaient le on de brouiller sa perception lorsqu’elle prenait le dessus. Il restait humain, c’était inévitable qu’elles finissent tôt ou tard par le submerger. Pourtant, il ne voulait pas entendre raison. Il ne voulait se permettre de se plonger dans son ressentiment.
Trop de douleur prisonnière dans cette tête.

Il se dirigea vers la banque en tut confiance. Déjouant le vigile par magie. La camera avec un simple vêtement. Il porte une veste noire, ses cheveux sont attachés. Il pourrait être n’importe qui. Même si le fait d’avoir des dreadlocks puisse être un indice. Cette ville était immense. Il pouvait être n’importe qui. Pour ce qui était des empreintes, il n’était pas fiché mais par précaution, probablement inutile, il portait également des gants. Cet équipement n’était pas à lui. Il n’aimait pas porter les affaires d’un autre, mais pour une fois, il en faisait abstraction.

Le vigile ne le remarqua pas. Lou-Selesio se faufila dans l’établissement. Ils improvisaient. Le forain était assez doué pour ça en général. Il n’était pas touché par l’illusion. Les gars avaient l’air de bien planer. Lou accéda rapidement à la salle du coffre. Grande ouverte. Elle lui tendait les bras. Pour tout dire, c’était trop facile. Presque ennuyant. Jusqu’à ce que pour une raison mystérieuse, l’employé sembla reprendre ses esprits. Il fixa avec des yeux ronds Lou, s’apprêtant à ouvrir grand la bouche pour crier un mot idiot comme : sécurité, police ! Lou ne perdit pas une seconde. Il donna à celui-ci un violent coup de boule qui fit chuter le gringalet. Lui-même avait un peu mal à la tête après ça, c’était assez rare qu’il réagisse par un coup de tête, mais cela avait été particulièrement spontané. Il ignorait si c’était le coup ou l’illusion. Mais le gars semblait bien loin d’ici. Ne restait qu’à se servir !

Il ouvrit un large sac noir et commença à le charger en liasse de billets verts. Au début, il avait une idée de combien cela représentait, puis le compte lui échappa complètement. Une fois rempli, il referma le sac, le jeta sur son épaule. Il ne lui restait qu’à rebrousser chemin. Cependant, l’employé de banque n’était plus sous l’effet de l’illusion, le coup porté à la tète l’avait littéralement assommé. Lou-Selesio lui jeta un dernier coup d’œil, incertain que celui-ci ne se réveille pas dans les secondes à venir, ce qui serait de nouveau compromettant car il ignorait combien de temps Cain pourrait tous les tenir en ‘sommeil’. Il n’avait aucune envie de dormir en prison ce soir.

HJ : je lance les dés pour savoir si l’employé est bien assommé ou pas. Comme je ne sais pas interpréter les dès, je te laisse continuer XD

_________________

As you fade into the night
Who will tell the story of your life?


De verts jardins,
Ne poussent pas dans ma psyché,
C'est un moi différent, Une bête délicate
Se régalant sur des arbres abattus et brûlés,
Derrière mes paupières se trouvent des îles de violence,
Mon esprit est perdu en mer,
C'est la seule terre que mon esprit pourrait trouver ;
Je ne savais pas que c'était une île si violente...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2855-you-ll-never-know-the-freakshow-sitting-next-to-you-you-ll-think-how-did-i-get-here-sitting-next-to-you http://dmthbegins.forumactif.org/t2870-lou-inventaire-du-non-loup http://dmthbegins.forumactif.org/t2869-lou-all-my-friends-are-heathens-take-it-slow http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
DON'T PLAY WITH ME.


→ MENSONGES : 881
COMPTE ADMIN † NE PAS MP
COMPTE ADMIN † NE PAS MP


MessageSujet: Re: Heroes ft. Lou   Ven 20 Juil 2018 - 9:47

Le membre 'Lou-Selesio DaSilva' a effectué l'action suivante : Le sort en est jeté


'Hasard' : 9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org
avatar

→ ORDRE CLANIQUE : Traine avec les gitans criminels à ce qu'on raconte, dort dans une de ces péniches accolées au camp.
→ NUISANCE DEPUIS : 27 ans qu'il ne fait pas à ce qu'on raconte.
→ SOUS L'EMPRISE DE : Tisserand, illusionniste, il créer des illusions dans lesquelles il s'enferme.
→ ERRANCE : Vit dans une caravane, traine dans le camp gitan, erre parfois dans le bayou à la recherche d'une secte.
→ TROMPE L'ENNUI : Créer des illusions pour les Lochlainn, utilise sa magie à des fins criminelles.
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Menteur comme un aracheur de dent, tricheur, comédien, lâche, pleurtre, attiré par le mal, mesquin, fiel.


→ AVATAR : Cole Sprouse
→ CREDITS : kawaiinekoj
→ MENSONGES : 323

†


MessageSujet: Re: Heroes ft. Lou   Lun 30 Juil 2018 - 12:24

L’illusion s’étendit à tous les employés, à chacun des clients présents, tous baignaient dans une béatitude assez jouissive, pour eux, comme pour le sorcier qui profitait lui aussi de cet instant extatique. Cette béatitude s’étendait, doucement, gentiment, comme un tapis rouge se déroulant sur chacun des pas du gitan qui s’aventurait à l’intérieur de la banque. Caïn avait besoin de rester concentré sur la réalité afin d’assurer que Lou soit bien couvert. Il senti une résistance se faire au niveau de la salle du coffre, dont il était plus éloigné physiquement. Etait-ce la distance ou bien simplement un individu moins rêveur ? Peu importait, car Lou l’assomma. Caïn senti le choc, il était connecté au pauvre type après tout, tous connectés. Il y eut un frémissement dans l’illusion. Et cependant, ce petit choc, amorti par le jeune sorcier n’eut de répercutions directe, du moins, l’espérait-il.

Ce qu’ils risquaient ? Que l’illusion ne bascule de doux rêve en cauchemar, que les gens plongés dedans sentent la panique les gagner, et ne tente de sortir de l’illusion. S’il devait leur forcer la main, Caïn allait consommer une énergie considérable, et perdrait sans doute la main sur ses victimes, dès lors, Lou serait alors seul face à des gens ayant ressenti une bonne vague de panique et soudainement, parfaitement éveillé. Caïn se concentra donc de toutes ses forces afin de maintenir l’illusion autant qu’il le pouvait. Il s’efforça de ne pas songer au type assommé ni à ce que Lou pouvait faire pendant ce temps. Le fait que le type soit brusquement assommé sans le moindre avertissement avait surpris Caïn. Ce n’était pas la première fois que cela arrivait, mais Lou n’était pas habitué et avait agit spontanément, presque trop. Caïn grimaçait en se concentrant, ignorant le sang qui s’écoulait hors de son nez, saignement dû à la concentration et à l’énergie considérable que cela lui demandait.

Depuis sa tendre enfance, il plongeait les gens dans ses illusions, sa sœur jumelle d’abord, puis ses camarades de classes au coven qu’il avait fréquenté gamin. Enfant, il ne sentait que peu de résistance, ses illusions amusaient la galerie, paraissait touchante, attendrissante. En grandissant, il se heurta à des esprits de plus en plus résistants qui trouvaient ses incursions dans le monde des rêves et illusions en pleine journée plus ennuyeuses qu’autre chose. Il se souvenait de la gifle d’une jeune fille qui n’avait pas apprécié l’illusion sensuelle dans laquelle il l’avait plongé. Sa mère l’avait durement réprimandé. Ses pouvoirs, sa magie, n’était pas un jeu. Il devait s’exercer, et l’utiliser qu’à des fins utiles. Caïn avait détesté sa mère pour cela, il avait fuit dès qu’il avait pu, au Mexique, auprès de Marie qui aimait ses illusions. La moindre résistance à ses illusions l’épuisait, pas seulement physiquement, mentalement. Cela zappait ses forces, et réduisait la puissance de ses illusions, parfois les perturbait. Il espérait vraiment que cela ne se produirait cette fois-ci, alors qu’il venait d’entrer dans la banque, risquant à son tour d’être mis en prison.

HS: ça va tu t'en es bien tiré, 9 ! Bon je lance les dés pour savoir si le vigile s'étant réveillé a perturbé son illusion. Si plus de 5, l'illusion se tient, si moins de 5, des gens commencent à s'agiter, si moins de 3 y'en a qui se réveillent. Oh et si plus de 7, tout va bien.

_________________
We are walking dead
Ne dites pas : mourir ; dites : naître. Croyez.
On voit ce que je vois et ce que vous voyez ;
On est l'homme mauvais que je suis, que vous êtes ;
On se rue aux plaisirs, aux tourbillons, aux fêtes ;
On tâche d'oublier le bas, la fin, l'écueil,
La sombre égalité du mal et du cercueil ;
Quoique le plus petit vaille le plus prospère ;
Car tous les hommes sont les fils du même père ;
Ils sont la même larme et sortent du même oeil.
code: @DRAG ME TO HELL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2646-miroir-aux-alouettes-cain http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/f34-fiche-de-liens http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
DON'T PLAY WITH ME.


→ MENSONGES : 881
COMPTE ADMIN † NE PAS MP
COMPTE ADMIN † NE PAS MP


MessageSujet: Re: Heroes ft. Lou   Lun 30 Juil 2018 - 12:24

Le membre 'Caïn De Lafourche' a effectué l'action suivante : Le sort en est jeté


'Hasard' : 7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Gitan, forain.
→ NUISANCE DEPUIS : 26 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Porteur du gène Lupin.
→ ERRANCE : Camp Gitan, Mississippi, zone portuaire. Rarement en ville.
→ TROMPE L'ENNUI : Lanceur de couteaux
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Colérique. Asociable, voire sauvage. Violent, n'hésite pas à frapper en premier. Agile, endurant, un garçon très sportif. Persévérant, travaille dur pour exceller dans son métier. Rancunier, ne pardonne qu'après s'être vengé. Grossier,vulgaire et insultant (ne respecte que les anciens et ceux qui l'ont élevé), sans aucune classe mais a du charisme pour sauver le tout. Territorial, possessif, du genre dominant mais solitaire. Magouilleur, cherche toujours le profit.


→ AVATAR : Samuel Larsen
→ CREDITS : shiva
→ MENSONGES : 188

†


MessageSujet: Re: Heroes ft. Lou   Mer 8 Aoû 2018 - 1:13

Son coup de boule avait au moins eu le mérite d’être radical et particulièrement efficace. Lou ignorait que cela avait perturbé Cain, mais fort heureusement pour eux, c’était sans gravité. Le gitan se pressa cependant pour prendre le chemin du retour. Ne sachant pas combien de temps le sorcier pouvait tenir ainsi et surtout, rien ne servait de lambiner. Cain devait avoir du mal à ne pas impacter l’esprit de Lou-Selesio qui se trouvait au cœur de l’action. Da Silva, le sac chargé sur son épaule se dirrgea en direction de la sortie. Il trouva tous ces gens sous l’emprise de la magie. Quelque part, c’était effrayant. Une fois de plus, l’humanité ne pouvait rien faire contre ça. Ils étaient devenu, ou étaient depuis toujours d’ailleurs, une sous espèce. Lou refusait cette idée. Cela lui faisait bien trop mal d’admettre qu’il faisait parti des faibles en ce bas monde. Cette idée le rebutait. Il pensait que l’humain était la meilleure des espèces, que el reste n’était que monstruosité. La magie était à ses yeux de la corruption, de la pactisassions avec le diable. Rien n’est gratuit, il en est persuadé. Il en voulait à Forest, lorsqu’elle songeait à la magie avec envie…

DaSilva, arriva au niveau des caisses, il tabassa ce qui semblait être un tour de disques durs à coup de pieds n’ayant rien trouvé de mieux pour plus d’efficacité. Peut-être que cela suffira de désamorcer le système de vidéo surveillance. En faire davantage, ce serait gaspiller de leur temps si précieux. Lou n’y connaissait rien en informatique, il devait s’avouer totalement dépassé.  Ils n’allaient pas se faire reconnaitre, il en était persuadé. Ils s’étaient garés assez loin, Lou ne trainant que très pu en ville serait difficilement reconnaissable. Les gitans étaient en dehors de cette société. Cet argent sera dépensé entre eux en grande partie. Qu’importe les conséquences, ils avaient choisi de le faire. Ce n’était pas le casse du siècle, il n’y en avait pas pour une fortune. Peut-être six ou sept mille dollars chacun. Pas mal ; pour une seule soirée de travail.

Il contourna les comptoirs de banque et trouva Cain dans un sale état. Cet abruti venait de s’exposer visage découvert… Lou leva les yeux au ciel, décidément, pour le cerveau du groupe…. Pourvu que les coups de pieds suffissent pour anéantir les preuves de leur passage sans quoi il devra se planquer quelque temps. Heureusement, les gitans ont cet avantage là… Ils se planquent les uns les autres. Lou l’attrapa par le bras, son regard vert croisa celui de son ami. Son nez dégoulinait de sang, le prix de la magie, hein ? Le regard du forain voulait dire : magne, on se tire. Le lanceur de couteaux le poussait vers la sortie, plus de temps à perdre, de toute évidence, Cain était sur le point de flancher. Hors de question de partir sans lui, mais il n’était pas non plus motivé à l’idée de le porter sur son dos en plus du sac plein de billets. Le moment était venu de battre en retraite.

hj : lancé de dés pour savoir à quel point les disque durs sont endommagés ou s'il a réussit à déclencher l'alarme silencieuse comme un gros con.
Eh merde XD

_________________

As you fade into the night
Who will tell the story of your life?


De verts jardins,
Ne poussent pas dans ma psyché,
C'est un moi différent, Une bête délicate
Se régalant sur des arbres abattus et brûlés,
Derrière mes paupières se trouvent des îles de violence,
Mon esprit est perdu en mer,
C'est la seule terre que mon esprit pourrait trouver ;
Je ne savais pas que c'était une île si violente...




Dernière édition par Lou-Selesio DaSilva le Mer 8 Aoû 2018 - 1:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2855-you-ll-never-know-the-freakshow-sitting-next-to-you-you-ll-think-how-did-i-get-here-sitting-next-to-you http://dmthbegins.forumactif.org/t2870-lou-inventaire-du-non-loup http://dmthbegins.forumactif.org/t2869-lou-all-my-friends-are-heathens-take-it-slow http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
DON'T PLAY WITH ME.


→ MENSONGES : 881
COMPTE ADMIN † NE PAS MP
COMPTE ADMIN † NE PAS MP


MessageSujet: Re: Heroes ft. Lou   Mer 8 Aoû 2018 - 1:13

Le membre 'Lou-Selesio DaSilva' a effectué l'action suivante : Le sort en est jeté


'Hasard' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org
avatar

→ ORDRE CLANIQUE : Traine avec les gitans criminels à ce qu'on raconte, dort dans une de ces péniches accolées au camp.
→ NUISANCE DEPUIS : 27 ans qu'il ne fait pas à ce qu'on raconte.
→ SOUS L'EMPRISE DE : Tisserand, illusionniste, il créer des illusions dans lesquelles il s'enferme.
→ ERRANCE : Vit dans une caravane, traine dans le camp gitan, erre parfois dans le bayou à la recherche d'une secte.
→ TROMPE L'ENNUI : Créer des illusions pour les Lochlainn, utilise sa magie à des fins criminelles.
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Menteur comme un aracheur de dent, tricheur, comédien, lâche, pleurtre, attiré par le mal, mesquin, fiel.


→ AVATAR : Cole Sprouse
→ CREDITS : kawaiinekoj
→ MENSONGES : 323

†


MessageSujet: Re: Heroes ft. Lou   Mer 12 Sep 2018 - 22:47

Pour ne pas être en forme, il n’était pas en forme du tout. Caïn n’avait même plus assez de force pour se faire la réflexion que son plan était sans doute foireux, qu’ils n’étaient pas assez préparés, qu’il aurait dû se montrer plus vigilent, qu’il aurait dû… tout cela passait et disparaissait tel des étoiles filantes dans sa caboche fiévreuse. Ce qui restait était cette unique pensée : Tiens bon. Il devait tenir jusqu’à ce qu’ils soient loin, maintenir l’illusion, afin qu’aucun d’eux ne se réveille, qu’aucun d’eux ne comprennent ce qu’il s’était passé. Le sorcier ne pensait pas aux caméras, évidemment que non. Il n’avait jamais mis les pieds sur un braquage. Il n’avait même pas d’arme sur lui. Que penseraient les flics en visionnant les caméras, voyant le braqueur aider l’un des otages ? Le témoignage des clients, des employés iraient dans un tout autre sens, et le bordel généré allait faire planter l’enquête. Caïn n’en doutait pas. Néanmoins, il devait simplement marcher et continuer à faire tourner l’illusion, c’est tout ce qui importait pensait-il au moment où soudainement l’alarme se déclencha.

Rien de tel qu’un son strident et alarmant pour briser immédiatement l’illusion ou du moins, la modifier du tout ou tout. Car s’il y a bien un sens toujours en éveil quoi qu’il arrive c’est bien l’ouï. Pas étonnant que les alarmes soient présentes partout, que les notifications sur nos téléphones soient bruyantes, le seul sens qu’on ne peut jamais éteindre c’est bien l’ouï à moins d’être sourd. C’est l’un des seuls sens que Caïn ne parvenait à abuser. Il ne pouvait pas empêcher chacun d’entendre l’alarme en revanche, il pouvait faire en sorte que l’illusion s’adapte à ce son inquiétant, le transforme en autre chose qu’une alarme de sécurité puisque de toute façon, ils étaient plongés dans un tout autre lieu. L’alarme se transforma donc en cor de chasse, en sonnerie de téléphone, en sirène de police résonnant durant un test, tout cela variait selon les individus, chacun ayant son propre petit paradis en train de se transformer en cauchemar. Peu importait. Ils restaient comateux, ailleurs. Lou et Caïn pouvaient s’échapper encore, restait l’autre problème, les voitures de police qui n’allaient pas tarder à pointer le bout de leur nez.

Alors qu’ils sortaient dans la rue, Caïn attrapa une boite de gateau que portait un passant dans la rue, il englouti toute la boîte cherchant à un regain d’énergie. Le passant voulu s’indigner mais Caïn lui laissa l’illusion qu’il tenait encore sa boite, aussitôt il eut l’air étonné mais continua son chemin. Il fit pareil avec le porteur d’un café allongé. Il avait besoin d’énergie pour tenir, surtout si les flics déboulaient maintenant. Ça risquait de faire un paquet de personne à tromper. Caïn était à moitié aveugle, plongé dans sa concentration, pissant toujours du sang du nez. Hagard, il avait à présent plein de miettes sur lui et des tâches de cafés sur son tee-shirt représentant Loki version marvel.

Lancé de dé pour savoir si les voitures de flic déboule à la fin de ma réponse. Si résultat élevé, pas de voiture de flic, et personne ne les poursuit.

_________________
We are walking dead
Ne dites pas : mourir ; dites : naître. Croyez.
On voit ce que je vois et ce que vous voyez ;
On est l'homme mauvais que je suis, que vous êtes ;
On se rue aux plaisirs, aux tourbillons, aux fêtes ;
On tâche d'oublier le bas, la fin, l'écueil,
La sombre égalité du mal et du cercueil ;
Quoique le plus petit vaille le plus prospère ;
Car tous les hommes sont les fils du même père ;
Ils sont la même larme et sortent du même oeil.
code: @DRAG ME TO HELL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2646-miroir-aux-alouettes-cain http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/f34-fiche-de-liens http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
DON'T PLAY WITH ME.


→ MENSONGES : 881
COMPTE ADMIN † NE PAS MP
COMPTE ADMIN † NE PAS MP


MessageSujet: Re: Heroes ft. Lou   Mer 12 Sep 2018 - 22:47

Le membre 'Caïn De Lafourche' a effectué l'action suivante : Le sort en est jeté


'Hasard' : 8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Heroes ft. Lou   

Revenir en haut Aller en bas
 

Heroes ft. Lou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Age of Heroes [DVDRiP]
» City of Heroes Freedom
» Coup de Coeur : Star City Heroes - [Rpg Super Héros]
» [Cycle Échos de la Force] Paquet de Force 1 : Héros et Légendes - Heroes and Legends
» Blood Of Heroes - Rpg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DRAG ME TO HELL | Begins. ::  :: Brightside-