AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur DMTH Invité envoi coeur
Adopte un scenario et gagne des amis pour la vie ! :caddy:
Découvrez l' intrigue en cours ! :olala:

Partagez | .
 

 Jeux de Dupes [PV Nath']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Foraine, Gitane, Illusioniste
→ ORDRE CLANIQUE : Gitan
→ NUISANCE DEPUIS : 19 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : sa Colère
→ ERRANCE : Sur le camp Gitan
→ TROMPE L'ENNUI : Illusionniste
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Colérique – Impulsive – Fière – Rebelle – Chieuse – Narcissique – Violente – Jalouse – En manque d'affection mais ne le reconnaîtra jamais – Attachante – Sarcastique – Moralement faible.


→ AVATAR : Erika Linder
→ CREDITS : Paint :D
→ MENSONGES : 76

†


MessageSujet: Jeux de Dupes [PV Nath']   Dim 13 Mai 2018 - 20:12



Elle s'était encore habillée avec son sweat-shirt noir trop grand qui lui permettait de se caché presque complètement derrière la capuche, comme d'habitude. Son Jean régulier cachait ses formes à la perfection, comme d'habitude. Et, bien sûr, comme d'habitude, elle était allée dans un des bars mal famés de la ville, histoire de regarder un petit combat ou de participer à un. Faudrait un jour qu'elle essaye d'en provoquer un sans que ca lui retombe dessus. Ca la ferait sûrement bien rire de voir deux gros bras un peu limités se tapé dessus à cause d'elle. Roh, ca va, faut bien profiter des esprits faibles. Mais ca n'arrivera pas aujourd'hui. Aujourd'hui, un lourdaud, c'était toujours des lourdauds... s'était installé à côté de la foraine avant de la pousser du coude pour pouvoir, apparemment, la virer du comptoir sans aucune raison valable. Forest plongea son regard bleu dans celui de son interlocuteur, un brin énervée. Évidemment qu'une fois de plus ca allait partir en live. Le gars la regardait intensément aussi avant de lui cracher au visage un « Qu'stu fous là, PD » bien senti. L'illusionniste avant alors levé sa bière et répondu cordialement « je bois une bière, comme il est de coutume dans un bar, sauf si tu viens y foutre autre chose, mais ca ne me regarde pas. » Elle but une gorgé comme par provocation et reposa la choppe sur la table. Le regard de l'autre se chargea de colère, il se sentait humilié et il y avait de quoi. Derrière lui, une blonde ria doucement à la scène, ce qui énerva encore plus lourdaud pour le plus grand plaisir de Forest. Elle l'entendit presque grogner. Aller, aujourd'hui encore elle allait être celle qui provoquera la baston si il doit y en avoir une. Oh, elle perdra encore, sûrement mais elle se sera défoulée et c'est tout ce qui compte.

Forest se pencha un petit peu sur le côté pour avoir la blonde en visuel et lui offrit un sourire charmeur et doux, un petit peu joueur aussi. Un sourire qui lui allait bien, un sourire plein de mystère qu'elle avait longtemps travailler pour les occasion comme celles-ci, celles qui nécessitent de plaire.

-Est ce qu'un tour de magie vous plairait, belle demoiselle ?

C'est une question rétorque, bien sûr que ça lui plairait elle la dévorait presque du regard malgré son côté juvénile. Peut-être que c'était même ce qu'elle appréciait chez l'illusionniste.

Forest attrapa une serviette qui traînait là, la déplia lentement, comme lors de son spectacle, la secoua et la posa sur la tête chauve de Lourdau et annonça, haut et fort :

-Et ce soir pour vous, messieurs, dames. Sous vos yeux ébahis, je vais faire disparaître la seule chose qui caractérise cet homme !


Elle tire la serviette d'un coup sec, laissant le visage de l'homme réapparaître.

-Oh mince … Je suis désolé, mon tour n'a pas fonctionné... La bêtise de cette personne est trop incrustée dans son être pour que je lui en débarrasse.


Un sourire plus que provocateur maintenant ornait les lèvres de la gamine.

-Je suis affreusement désolé, messieurs, dames, vos place vous serons remboursé à la sortie, en attendant, je vous conseil de profiter de l'ambiance et des boissons de ce bar ! C'est tout pour m...

Elle n'eut pas le temps de finir sa phrase, Lourdaud l'avait attrapé par le col avant de la traîner brutalement dehors. Elle riait presque. Elle l'avait bien énervé. Il la plaqua violemment contre le mur en béton de la ruelle, sa tête rebondie contre la surface avec un bruit sec. Une sale sensation envahie Forest alors que le poing de Lourdaud s'écrasait contre sa tempe. Le noir fut total. Elle ne senti pas son corps glisser le long de la parois pour finalement gésir au sol, complètement inconsciente. Ca devait être le combat le plus court de sa vie.

_________________
Une Illusion peut-elle Exister ?

code: @DMTH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2946-just-an-illusion http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/t2951-l-illusion-est-une-ombre-qui-vaut-mieux-que-la-proie http://dmthbegins.forumactif.org/t2951-l-illusion-est-une-ombre-qui-vaut-mieux-que-la-proie http://Où elle peut ...
En ligne
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Solitaire
→ NUISANCE DEPUIS : 31 ans
→ ERRANCE : Jefferson Place
→ TROMPE L'ENNUI : Inspecteur de police
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Pragmatique. Sarcastique. Calme. Loyal. Apathique. Obstiné. Désintéressé.


→ AVATAR : Joseph Gordon-Levitt
→ MENSONGES : 16

†


MessageSujet: Re: Jeux de Dupes [PV Nath']   Lun 14 Mai 2018 - 19:04

La rue, déserte quelques secondes plus tôt, était envahie de badauds. Un bar venait de vider ses entrailles fumantes d’alcool le long de la chaussée, suivant ce que j’avais cru être un couple. Mais alors que ma voiture approchait de plus en plus de l’attroupement, je compris que la situation n’était pas telle que je l’avais imaginée deux cent mètres plus tôt. Le groupe semblait suivre un spectacle à la fois effrayant et fascinant. Il n’y a qu’un combat qui provoque ce genre d’expressions. La peur d’intervenir, une curiosité morbide, tout cela se lisait sur les visages de la dizaine de personnes présente. J’arrêtai mon véhicule et en sortis rapidement avant de passer au pas de courses devant la masse de voyeurs qui fixaient tous la ruelle faisant face au bar d’où ils étaient sortis.

Une étrange scène m’y attendait. Je pensais tomber sur deux brutes alcoolisées se frappant avec toute la mollesse qu’un ivrogne peut montrer. Brute alcoolisée il y avait, mais son opposant n’était rien d’autre qu’une silhouette fine effondrée contre le mur, sans doute inconsciente, le visage cachée derrière une énorme capuche Je m’approchai lentement du gaillard alors que je plaquai un air déterminé sur mon visage.

- Hey toi !

J’aurais pu trouver mieux comme phrase d’accroche certes, mais l’inspiration me manquait et si je pouvais calmer la situation sans brandir mon statut d’inspecteur au milieu d’un quartier mal famé cela m’arrangeait.
L’homme ne daigna même pas tourner la tête et se pencha pour saisir sa victime inconsciente au col.
Je continuai de marcher dans sa direction, un seul mètre nous séparait désormais.

- Lâche-le, gros tas !

Pas beaucoup mieux, mais pour attirer l’attention de ce genre de type il suffit de blesser un peu leur orgueil. Le coup que je pris à la lèvre inférieur me confirma que l’accroche avait marché, un peu trop même. La mollesse de l’ivrogne rendit le coup risible, puissant, mais risible. Au moins avait-il lâché sa proie.

- C’est parce que tu frappes comme une fiotte que tu t’en prends à des gosses de trente kilos ? dis-je un sourire aux lèvres tout en écartant légèrement le bas de mon veston pour laisser transparaître mon insigne de police. Casse-toi maintenant.

Je m’étais douté que mon appartenance à la police ne stopperais pas la brute épaisse, mais je m’étais, cette fois-ci, attendu à son attaque que j’évitai sans problème. Je ripostai par un simple coup de pied au genou qui, dans un craquement sourd, le mis à terre et je ne portai plus attention à lui. Comme quoi les plus gros ne sont pas les plus durs.

Je m’approchai de sa victime. Toujours inconsciente, affalée contre le mur,
ses blessures semblaient superficielles malgré la tâche de sang qui transparaissait à travers sa capuche. Je la lui ôtai et découvris un visage juvénile dix-sept ans ans tout au plus. Une rage sourde monta en moi, je me retins de lâcher l’adolescent pour retourner apprendre le respect au type qui gémissait effondré à deux pas, tabasser des gosses quelle raclure ferait ça.

- Ça va aller petit, m’entendis-je murmurer plus pour moi-même que pour lui.

Son pouls était régulier. Je palpai l’arrière de sa tête à la recherche de la plaie. La blessure était ridiculement petite et ne nécessiterait aucune réelle intervention si ce n’est un bout de pansement et de quoi diminuer la bosse qui suivrait inévitablement. Pas la peine de l’emmener aux urgences, il n’en avait sans doute pas les moyens de toute façon. Je saisis le gamin pour le porter à ma voiture, pas question que je laisse ici. J’enjambai le tas de gémissement peu virils et passai devant les clients du bar sans leur jeter un regard. Bordel, dans quel monde vit-on pour que des adultes laissent ce genre de truc arriver sans rien faire.

Le chemin du retour fut court. Mon passager n’émergea pas et sa blessure ne saignait déjà plus. L’adolescent était léger comme une plume et je n’eus aucun problème à le porter de ma voiture jusqu’à chez moi. L’adrénaline qui avait afflué dans mes veines lorsque que j’étais près de ce bar retombait petit à petit et je commençais à sentir une douleur vive au niveau de la mâchoire. Il ne m’avait peut-être pas frappé aussi mollement que je l’avais pensé. Je déposai le gamin sur mon lit et partis m’enquérir de quoi faire désenfler la bosse qui commençait à apparaître à l’arrière de son crâne. Je n’avais pas de glace, merde, bon des petits pois surgelés feraient sans doute l’affaire. Je pris le sachet glacial et l’enveloppai dans un linge humide que je posai derrière la tête du gamin.

Je me défis de mon veston et de mon insigne que je rangeai sur la commode faisant face au lit et alors que j’allais faire de même avec mon arme de service la raison me rattrapa. Je n’allais pas laisser traîner une arme avec un étranger sous mon toit. Je me dirigeai alors vers la salle de bain pour inspecter ma blessure. Le miroir ne m’appris rien que je ne savais déjà. Ma lèvre était fendue et un splendide bleu m’ornait la mâchoire, rien de bien grave en soit. Le sang de l’inconnu mouchetait mon T-shirt. C’était un étrange tableau que je présentais là.

Je ne pus me résigner à aller me changer dans ma chambre. Même si le gamin ne risquait pas de se réveiller de sitôt, avec ma chance fabuleuse, la première chose qu'il risquait de voir en se réveillant dans un lieu inconnu, c'était un étranger torse nu à quelque mètres de lui. Je pris alors le parti d'attendre son réveil dans le salon, un livre à la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t3052-nathaniel-wellington#66055 http://dmthbegins.forumactif.org/t3078-nathaniel-wellington http://dmthbegins.forumactif.org/f34-fiche-de-liens http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
Foraine, Gitane, Illusioniste
→ ORDRE CLANIQUE : Gitan
→ NUISANCE DEPUIS : 19 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : sa Colère
→ ERRANCE : Sur le camp Gitan
→ TROMPE L'ENNUI : Illusionniste
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Colérique – Impulsive – Fière – Rebelle – Chieuse – Narcissique – Violente – Jalouse – En manque d'affection mais ne le reconnaîtra jamais – Attachante – Sarcastique – Moralement faible.


→ AVATAR : Erika Linder
→ CREDITS : Paint :D
→ MENSONGES : 76

†


MessageSujet: Re: Jeux de Dupes [PV Nath']   Mar 22 Mai 2018 - 23:43


Complètement avachie contre le mur de cette ruelle sale, Forest n'entendait plus rien, déconnectée du monde qui l'entourait. Elle ne sentit pas qu'on lui attrapait le col et qu'une tiers personne entrait en scène. Il n'y avait que le noir invisible. L'illusionniste n'entendit pas le craquement et les gémissements, elle ne senti pas plus qu'on lui enlevait sa capuche. Elle ne l'aurait jamais laissé faire dans tout les cas. On ne la touche pas sans son accord ! C'est du moins ce qu'elle aime s'entendre dire ! Mais bon, la ca comptait pas ce qu'elle voulait. Elle n'avait qu'a pas perdre aussi rapidement ! Et la voilà qui se faisait palper d'un peu partout. Heureusement pour elle finalement qu'elle était dans les vapes, ca aurait donné vie à une situation qu'elle refusait d'imaginer en temps normal. Mais bon, elle ne saura juste jamais.

Elle aura aussi sûrement de mal à savoir comment elle s'était retrouvé là. Le retour à la réalité avait été douloureux et compliqué. Elle avait mal à la tête et super froid en même temps. La première chose qu'elle fit en revenant à elle fut inexorablement une grimace et un grognement, elle n'ouvrit pas les yeux immédiatement. Elle se contenta d'abord de palper l'arrière de son crâne et de se dire qu'elle avait mal. Après elle se souvint de Lourdaud et de son fulguropoing, elle se souvint du pavé aussi et du mur dans son dos. Là, elle ouvrit les yeux, en grand, comme exorbités. Elle était dans un lit. Pas l'hosto au moins ? Oh non, elle ne pouvait pas aller à l'hosto ! Lou finirait de la massacrer sinon, ca coûte trop cher et merde, on lui demanderai un contact d'urgence et fallait juste pas que Lou débarque ici ! Elle observa les murs alentours et se rendit vite compte que le blanc n'était pas omniprésent. Elle eut d'abord un soupir avant de se rendre compte qu'elle n'était pas chez elle non plus. Elle sauta du lit bien trop vite et la belle garde qu'elle avait mise en place s'effondra alors qu'elle se recroquevilla sur le sol en se tenant l'arrière du crâne. Elle se retint de gémir trop fort avant de se relever, plus lentement cette fois. Où est ce qu'elle était ? Elle avait encore ses vêtements, c'est déjà ça et le froid de tout à l'heure provenait d'une poche de euh …Petits pois. On avait essayer de prendre soin d'elle. Ca l’énerva un petit peu et le fait d'être dans un lieux totalement inconnu accentua le malaise. Elle rabaissa sa capuche sur ses cheveux et serra les poings. Elle devait sortir de là. Elle se dirigea directement vers la porte quand un éclat lui accrocha l'oeil.

Forest n'est pas une voleuse mais la curiosité est un de ses nombreux défauts. Elle poussa doucement le pan de tissus qui recouvrait l'insigne et, en plus de la colère, la peur prit le dessus. Qu'est ce qu'elle avait foutu pour se retrouver dans cette situation ? Faites que ce soit un déguisement pour une soirée sexuelle un petit peu tordu... Elle avait bien envie de s'accrocher à cette théorie mais c'était bien trop débile pour être vrai. Qu'est ce qu'elle devait faire ? Sortir de cette chambre comme si de rien était, un merci et zou, la porte de sortie ? Rester ici jusqu'à ce que la nuit tombe et attendre qu'il s'endorme ?

Elle fini par arrêter de se poser des questions, arma ses poings et poussa la porte avant de chercher l'individu du regard. Il lisait un livre … Tout ce qu'il y avait de plus normal. Il avait l'air tranquille …

-Ecoutez, je veux pas de problèmes, j'ai rien fait de mal et mon casier est concrètement encore vierge alors je vais partir et on va oublier tout ça si c'est pas trop d'mandé.


Maintenant, il ne lui manquait plus que la porte d'entrée.

_________________
Une Illusion peut-elle Exister ?

code: @DMTH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2946-just-an-illusion http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/t2951-l-illusion-est-une-ombre-qui-vaut-mieux-que-la-proie http://dmthbegins.forumactif.org/t2951-l-illusion-est-une-ombre-qui-vaut-mieux-que-la-proie http://Où elle peut ...
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Jeux de Dupes [PV Nath']   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jeux de Dupes [PV Nath']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DRAG ME TO HELL | Begins. ::  :: Brightside-