AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur DMTH Invité envoi coeur
Adopte un scenario et gagne des amis pour la vie ! :caddy:
Découvrez l' intrigue en cours ! :olala:

Partagez | .
 

 Ce soir, nous irons tous en enfer (et surtout toi) | ft. Lev

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Gitan, enfant Balatta
→ NUISANCE DEPUIS : 36 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Nécromancie - Vagabondage
→ ERRANCE : Sur les routes / camp des gitans (rarement)
→ TROMPE L'ENNUI : Aucun
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Apathique, addcit, impulsif
Charlie Hunnam. SoA

→ AVATAR : Charlie Hunnam
→ MENSONGES : 81

†


MessageSujet: Ce soir, nous irons tous en enfer (et surtout toi) | ft. Lev   Lun 14 Mai 2018 - 2:16

Udeh & Lev
Ce soir, nous irons tous en enfer



Enfin, surtout toi.
Le lieu ainsi que l'heure du rendez-vous lui avaient été transmis par le biais d'un inter- -médiaire : un homme ayant plus ou moins la quarantaine, cheveux grisonnants, l'air iras- -cible. Ces dernières semaines, il s'était habitué à quelques allées et venues entre la berge du Mississippi et Bernard Terrace. Le boulot, encore le boulot. Néanmoins, cette fois-ci c'était différent. Il ne trimait pas pour quelques dollars avec lesquels ils n'arriverait pas à joindre les deux bouts. Son employeur avait confiance en lui, et il payait bien. Dans tous les cas, les instructions restaient les suivantes : Vingt-trois heures précises à la salle de jeu. Mais attention, pas une seule minute de plus, sinon le job reviendrait à quelqu'un d'autre et dieu sait qu'il avait besoin de cet argent. Maudits soient les russes avec leur propension à viser le sommet du panier - aucune erreur admise, quelle qu'elle soit.

Dès lors qu'il mit un pied à terre, Udeh fit taire le ronronnement incessant du moteur de sa bécane. Puis, sans attendre davantage, il abandonna son tas de ferraille devant la bâtisse, désireux de rejoindre au plus vite l'endroit indiqué par le messager de Zakhraov. Ce soir là, il portait un lourd blouson en cuir recélant une poche intérieure et comme à son habitude, il y avait enfouit son revolver, un calibre quarante-cinq lui ayant déjà servi par le passé. Après tout, dans ce genre de milieu, les choses pouvaient très rapidement dégénérer. Tandis qu'il passait la porte du casino clandestin, une lourde odeur de tabac se heurta à ses narines. On aurait pu croire qu'une brume épaisse s'était engouffrée dans les lieux tant les effluves émanant des cigares et autres sortes de cancérettes les rendaient plus ternes, plus troubles. Fort heureusement pour lui, cet environnement ne le dérangeait guère et ce malgré le fait qu'il n'était aucunement accoutumé aux jeux de bluff. Subséquemment, le nécromancien finit par traverser la pièce - passant outre les quelques tables installées pour les divers clients, qu'ils soient des joueurs compulsifs ou de petits poissons susceptible d'être dépouillés par les plus imposants. De toute façon, nul besoin de s'attarder plus que nécessaire dans cette salle car l'objet de sa venue se trouvait un peu plus loin, au sein d'un bureau adjacent.

Accoudé contre un mur, un homme de main attendait que l'héroïnomane daigne lui faire part de sa présence. Vraisemblablement, celui-ci était supposé le mener auprès de son employeur, Lev Zakhraov. Contournant le reste des obstacles, il atteignit enfin son flanc gauche : « J'ai rendez-vous avec ton patron. Vingt-trois heures précises. Udeh. » Lui dit-il sur un ton assez bas et ce nonobstant le brouhaha intempestif qui régnait dans les parages. D'ailleurs, ses mains étaient enfouies au sein de ses poches, probablement pour faire taire les nombreux soubresauts qui menaçaient de rendre cet instant plus pénible encore - les conséquences ô combien néfastes d'une très mauvaise habitude. De plus, son teint était pâle, ses prunelles rougies non seulement par la fumée asservissant les lieux, mais également par une fatigue qui lui était difficile d'alléger. Ses nuits étaient courtes, dominées par des pensées tout bonnement grotesques, et plus si affinités. Sans daigner répondre, le sbire fit un petit signe de main à Udeh tout en prenant le pas en direction de la porte. Celle-ci se trouvait au bout d'un aigre couloir seulement éclairé par quelques spots de lumière, les murs dépourvus d'une quelconque teinte. Cet endroit n'était clairement pas accueillant mais il n'en avait que faire. Seul le travail comptait, ainsi que la petite liasse de billets qui suivrait. Si des secrets devaient être enterrés, il n'hésiterait pas un instant car la brûlure intérieure était devenue trop intense, trop lancinante. Il faudrait bien que cela cesse un jour, mais certainement pas ce soir.

Arrivé devant la porte, l'homme de main pris soin de toquer.
Dans quelle merde allait-il encore se fourrer ?

_________________

C'EST UNE HISTOIRE DE FAMILLE
« Un homme au cœur impur creuse lui-même sa tombe »
Fiche de Udeh : ICI  /  Liens : ICI


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t3009-udeh-lars-balatta-la-main-d-un-monstre http://dmthbegins.forumactif.org/t3021-inventaire-udeh-lars-balatta#64919 http://dmthbegins.forumactif.org/t3020-adepte-du-mauvais-oeil http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
Doctor Zak

→ ORDRE CLANIQUE : Allégeance depuis longtemps offerte à la Podolskaïa ici il est solitaire
→ NUISANCE DEPUIS : 54 balles tirées
→ SOUS L'EMPRISE DE : Sa magie et ses vieux démons
→ ERRANCE : Quelque part à Baton-Rouge (actuel) Le monde (flashback)
→ TROMPE L'ENNUI : L'officiel lui offre un doctorat en crimologie. Amusant pour un mafieux en cherche d'alliés
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Perfectioniste - Méticuleux - Observateur - Solitaire - Glaçant et glacé - Calculateur


→ AVATAR : Mads Mikkelsen
→ CREDITS : Gainsboro. (ava)
→ MENSONGES : 113

†


MessageSujet: Re: Ce soir, nous irons tous en enfer (et surtout toi) | ft. Lev   Lun 14 Mai 2018 - 22:15


Ce soir, nous irons tous en enfer
Udeh & Lev

« Et c’est encore la vie ! – Si la damnation est éternelle ! Un homme qui veut se mutiler est bien damné, n’est-ce pas  ? Je me crois en enfer, donc j’y suis. »
Lev n'était pas homme à apprécier l'attente. Pas plus qu'il n'aimait le jeu et les hommes qui se presaient dans cette salle clandestine, à miser des sommes toutes plus folles les unes que les autres, des bimbos accrochées aux jambes, entraînées à mettre en avant leurs atouts pour faire perdre la tête aux fous qui osaient les regarder un peu trop longtemps. Lev supervisait le tout, posté contre un mur, un verre de vin rouge à la main. Marque de fabrique qui rendait bien moins idiot que les alcools forts que tous buvaient. Ses yeux ne rataient aucune passe, surveillant les tricheurs et les menteurs, s'attardant sur ceux qui maîtrisaient le mieux le jeu des dupes. Son visage ne laissait rien voir de ses pensées, aucun murmure, aucun sentiment. Aussi froid que les vastes plaines de Russie. L'homme n'était pas arrivé depuis longtemps dans les bas fonds de Baton Rouge mais il avait déjà des hommes présent, lui ouvrant une galerie dans laquelle il s'était enfoncé. Il creusait toujours plus. Accrochant des pions à chaque petites ruelles, enfonçant des portes ouvertes et des maisons abandonnées. La mafia locale était une toile d'araignée sur laquelle il avançait sans même faire bouger le moindre fil. Il le ferait au moment opportun. Il se contentait pour l'heure de regarder. Et de s'amuser comme un fou.

Une femme s'approcha de lui, ondulante dans une robe aussi rouge que les braises. Elle minauda, à peine quelques secondes. Le regard du russe suffit à lui faire comprendre que rien n'y ferait. Elle avait vu l'alliance à sa main droite mais l'avait cru identique aux hommes présent. Il était bien plus. Se considérait comme bien plus. Réajustant sa cravate et sa veste, Lev jeta un oeil à sa montre. Les aiguilles s'étaient enfin mises en mouvement et son rendez-vous ne tarderait pas. Udeh... Petit homme mit sur son chemin par les joies du destin. Pour l'instant fidèle. Le russe savait bien que seul l'argent motivait des hommes comme le toxicomane. Il avait fait ses recherches, l'avait fait suivre pendant quelques semaines avant de dresser un portrait précis et pointilleux.  S'assurer de sa confiance était autre chose, que lui seul pouvait faire. Il n'avait pas de personnes ou d'objets pour faire pression mais préférait agir sans. Dans la peur, pas de confiance et Lev préférait les alliances et la manipulation à la terreur de voir ses proches mourir. Ne restait aujourd'hui que la dernière épreuve pour qu'Udeh devienne véritablement l'un des siens. Le dernier repas sanglant pour s'assurer pour de bon de l'allégeance de celui qui pliait trop souvent le genou devant la drogue. Il ne s'alliait normalement jamais à des hommes comme lui. Une simple exception qu'il espérait ne pas vouloir regretter, trop peu enclin à faire encore gicler plus de sang.

Lev adressa un signe de tête au barman, redressant une sécurité étrange qui se tapissait dans l'ombre. Lui aussi tisait sa toile. Il savait le nom de chaque homme assit ici. Le nom de tous les joueurs, leur lien, leur richesse et leur historique. Il disparu dans une pièce à l'arrière, n'adressant qu'un seul regard à celui qui se plaça devant la porte, la bosse de son arme à feu parfaitement visible sous son costume de pingouin. Tout le monde ne pouvait se permettre de porter le costume avait élégance et assurance. Un mince sourire glissa sur les lèvres du mafieux alors qu'il s'enfonçait dans les ténèbres. Son bureau n'était pas vraiment là. Il préférait travailler à domicile où l'attendait des plans trop précis de la ville. Mais jamais il ne ramènerait des hommes de mains à l’hôtel si particulier. Hors de question que quiconque apprenne son lien avec Allegra. Se serait beaucoup trop facile de l'utiliser contre lui.

Il ouvrit une nouvelle bouteille de vin avant de poser un autre verre juste en face. Remplissant le sien, il s'assit et, le dos tourné à la porte, il fixa son regard sur l'immense tableau qui lui faisait face. La nature morte n'avait pas vraiment de valeur, signée d'aucune griffes célébrissime. Mais Lev avait trouvé dans ce panier qui commençait lentement à geler par la droite un soupçon de romantisme qui manquait à cette ville. On toqua à la porte, pile dans les temps et il se retourna sans un sourire, comme à son habitude.

Entre. lança-t-il en russe.

Sa langue maternelle était parlé par les hommes les plus proches, ceux venu avec lui de la magnifique Moscou. Des orphelins entraînés et élevés par la mafia. Il ne leur faisait pas vraiment confiance. Tous étaient trop stupides pour être véritablement fidèles. Lev n'était pas paranoïaque. Juste beaucoup trop prudent. Portant le verre à ses lèvres, il évalua l'homme en face de lui, semblant le passer aux rayons x avant de lui indiquer la chaise inconfortable en face de lui. D'un signe de tête il congédia l'autre et la porte sembla sonner comme le gong de l'enfer dans lequel Udeh tombait avec plaisir.

J'ai du travail pour toi, comme tu dois parfaitement t'en douter. Dix milles dollars à la clé. Et l'assurance que tu travailleras toujours pour moi dans le reste de tes journées.

Lev le fixait, sans montrer la moindre émotion avant de se lever, prenant soin de poser son verre au préalable. Il tendit sa main jusqu'à la bouteille de vin rouge, remplie le second verre et le tendit à l'américain.

Comme toujours, il me faudra toute ta discrétion et j'attends de toi un travail implacable. Pas besoin d'en rajouter plus. Il était clair qu'il le saurait si la moindre chose débordait. Es-tu toujours partant pour faire affaire avec la Podolskaïa ? Il n'y aura plus de retour en arrière possible après ce contrat.
(c) DΛNDELION

_________________

Russian bad blood
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t3086-in-blood-i-draw-the-line-lev http://dmthbegins.forumactif.org/t3097-us-et-coutumes-de-la-podolskaia-ou-l-inventaire-de-lev http://dmthbegins.forumactif.org/t3098-l-envergure-de-la-russie-lev http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Gitan, enfant Balatta
→ NUISANCE DEPUIS : 36 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Nécromancie - Vagabondage
→ ERRANCE : Sur les routes / camp des gitans (rarement)
→ TROMPE L'ENNUI : Aucun
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Apathique, addcit, impulsif
Charlie Hunnam. SoA

→ AVATAR : Charlie Hunnam
→ MENSONGES : 81

†


MessageSujet: Re: Ce soir, nous irons tous en enfer (et surtout toi) | ft. Lev   Jeu 17 Mai 2018 - 14:20

Udeh & Lev
Ce soir, nous irons tous en enfer



Dès lors que le mafieux eut prononcé ses derniers mots, Udeh s'avança de quelques pas. Aussi, tandis qu'il s'approchait de la chaise sur laquelle il finirait par s'asseoir, l'homme de main l'ayant accompagné fit volte-face pour finalement quitter ce petit bureau de fortune - sans doute après qu'un ordre silencieux ait été donné par le sorcier. Porte close, le brouhaha incessant émanant de la grande salle fut subitement étouffé au détriment de quelques claquements nerveux, ceux des doigts du nécromancien qui se heurtaient de façon continue à son casque. Il n'était pas difficile de remarquer que ce dernier paraissait particulièrement mal à l'aise. Étaient-ce les lieux qui le rendaient si turbulent ? Le manque ? Ou peut-être l’appréhension d'une nouvelle besogne Ô combien crapuleuse. De toute façon, quelques-uns de ses principes demeuraient clairs comme de l'eau de roche et ce nonobstant les exigences de ses employeurs. Quoi que depuis quelques semaines, voire des mois, ses talents ne servaient qu'à un seul homme, Lev Zakhraov. Puis, vinrent de doucereuses paroles : dix-milles dollars à la clé. Une sacrée somme que voilà ! Cependant, aussi peu scrupuleux était-il, certaines limites ne devaient aucunement être franchies - sinon Dieu sait que sa pénitence serait intimement tortu- -reuse. Que pouvait-il bien avoir derrière la tête pour oser lui proposer autant d'argent : de l’extorsion ? Un enlèvement ? Pire, un meurtre.

« C'est... plutôt bien rémunéré. Bien plus que d'habitude en tout cas. »

Machinalement, la dextre de Udeh se laissa glisser au sein de sa chevelure, ramenant de ce fait quelques mèches en arrière. Aucun retour possible, aucune porte de sortie autre que sa propre mort. Allait-il enfin lui demander de passer le cap ? De commettre l'irréparable ? Et lui, en serait-il seulement capable ? Difficile à dire. Une chose était pourtant sûre, en cet instant précis, rien n'avait encore été demandé, rien susceptible de le faire sombrer à jamais dans les limbes. Malgré ça, il savait que quelque chose de mauvais était sur le point de se produire, sinon pourquoi diable vouloir acheter ses services à ce prix ?

Accablé par un sinueux frisson, le hors-la-loi fit rouler ses épaules tout en essayant de garder autant de contenance que possible. Après tout, son état n'arrangeait aux idées déraisonnables obscurcissant ses songes : « En plus de l'assurance... je me demande bien ce qu'un homme comme vous peut vouloir contre ce genre de récompense. Je suppose néanmoins que ça ne va pas me plaire, du moins pas au premier abord. » Et à l'évidence, il n'était pas au bout de ses peines. L'échine écrasée contre le dossier de sa chaise, il tendit la main en direction du verre lui ayant été proposé un petit peu plus tôt. Udeh préférait sans conteste le whisky, mais s'il s'agissait d'un moyen pour scellé un accord, alors il s'y plierait volontiers : « Que voulez-vous que je fasse cette fois-ci ? »

La litanie absconse d'une longue et périlleuse descente aux enfers.

_________________

C'EST UNE HISTOIRE DE FAMILLE
« Un homme au cœur impur creuse lui-même sa tombe »
Fiche de Udeh : ICI  /  Liens : ICI


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t3009-udeh-lars-balatta-la-main-d-un-monstre http://dmthbegins.forumactif.org/t3021-inventaire-udeh-lars-balatta#64919 http://dmthbegins.forumactif.org/t3020-adepte-du-mauvais-oeil http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Ce soir, nous irons tous en enfer (et surtout toi) | ft. Lev   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ce soir, nous irons tous en enfer (et surtout toi) | ft. Lev

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DRAG ME TO HELL | Begins. ::  :: Bernard Terrace-