AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur DMTH Invité envoi coeur
Adopte un scenario et gagne des amis pour la vie ! :caddy:
Trouve un partenaire de jeu rapidement ! :bouya:
Découvrez l' intrigue en cours ! :olala:

Partagez | .
 

 Un croisement chargé de tension [PV Ama & Jaspouille]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : La Horde
→ NUISANCE DEPUIS : 47 ans
→ ERRANCE : Dans la rue ou chez les gitans
→ TROMPE L'ENNUI : Vagabonder, suivre les chats et rencontrer du monde
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Prudent, attirant, impulsif, débrouillard, galant, bagarreur, réfléchi, habile, tactile, dépendant.


→ AVATAR : Jensen Ackles
→ MENSONGES : 206

†


MessageSujet: Un croisement chargé de tension [PV Ama & Jaspouille]   Dim 27 Mai 2018 - 8:14



C'était plutôt une belle journée, malgré l'humidité le soleil nous partageaient ses rayons. J'avais passé la matinée à dormir. Pour une fois je profitais de mon manque d'emploi pour ne rien faire. Pas d'entraînement physique pour aujourd'hui, néanmoins je sentais bien un manque dans les jambes. Elles avaient besoin de faire une promenade. C'est donc après un riche repas que je décidais de faire une longue marche digestive dans la ville. Habillé d'une simple chemise et d'un jean, je traînais sans but en espérant ne pas encore tomber sur des emmerdes. Même si celles-ci apportaient beaucoup de divertissement, elles ne facilitaient pas mon insertion et ma bonne image auprès des autres.

Comme je n'avais pas de but précis, je décidais de trouver quelque chose qui pourrait me distraire. Aucun bruit n'avait l'air d'avoir une origine à m'occuper. Je me concentrais donc sur les effluves qu'une brise légère m'offrait. Il y avait de tout, mais le plus intéressant était le chat. Effectivement cette grande passion ne nous laissait toujours pas indifférents. C'est grâce à cette bonne surprise que nous décidions de suivre la piste afin de rattraper le matou. Ma bête, proche de moi aujourd'hui, était tout aussi emballée par cette occupation opportune. L'animal se situait derrière une galerie marchande, là où des petites maisons étaient serrées les unes contre les autres sans le moindre charme.

Je ralentis lorsque nous captâmes une odeur spécifique, quelque chose que nous n'avions rencontré que très rarement. Je ne m'arrêtais pas pour autant me retrouvant dans un virage nez à nez avec un jeune homme brun. Ma bête me pris de vitesse et poussa un grognement de désapprobation. Toutou avait tout de suite reconnu une hérésie. Je ne sais pas pourquoi mais cet être surnaturel nous envoyait de telle onde négative que je les avait pratiquement toujours évité. Avec un tel "pouvoir" il était très difficile de rester en leurs compagnies. Pour ma moitié je ressentais bien ce dégout et son jugement radical sur le fait que c'était une abomination. Ce vide qui l'occupait ne pouvait qu'ouvrir les portes à un mal beaucoup trop grand pour nos petits travers. C'est sûre que de notre côté on jouait dans la cour de maternelle. Je ne pouvais cesser de me poser de multiples questions. Était-il capable de nous faire du mal ? Le fera-t-il sans raison apparente ? Pourquoi arpentait-il cette Terre ? qu'était-il capable d'apporter de bien, si cela était possible ? Toutou avait grogné mais c'était davantage par reflexe d'horreur que de vouloir réellement chercher les noises. Malgré le danger qu'il pouvait représenter, je ne ressentais pas le besoin de m'excuser auprès de ce type.

Le chat était tout près de lui, pourtant je n'avais senti que ce dernier. Sans doute que mes principales occupations me faisaient dévier du reste. C'était vraiment une très mauvaise chose parce que cela aurait pu m'emmener dans de graves problèmes. Il était impossible de dire si ce n'était pas déjà le cas. Pourtant je restais là à le fixer sans savoir vraiment quoi dire. Mes muscles se contractèrent légèrement prêt à se défendre en cas du moindre signe d'agressivité. Le mieux serait de fuir, mais ce serait dommage de ne pas profiter de cette occasion pour voir de quoi il était réellement capable. Dans l'idée que celui-ci m'attaquerait, ce qui n'était pas forcément le cas. Je n'en savais rien, mais il était toujours mieux de prévenir que de guérir, surtout s'il m'injecterait un poison ou une malédiction. Je visualisais très bien ma bête, les babines retrousser, le grognement non loin de la gorge, prêts à remettre à la place cette abomination.

_________________




Dialogue : [color=#cc3333]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t375-i-m-j-l-jasper-is-back
avatar
WEIRDO.

Mr Cat eyed


→ ORDRE CLANIQUE : Solitaire
→ NUISANCE DEPUIS : 22 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Circé, son œil se transforme en œil de félin lui offrant les capacités visuelles d'un chat et celles de l'homme par son œil gauche, ce phénomène lui donne un visage tout à fait effrayant.
→ ERRANCE : Partout et nulle part
→ TROMPE L'ENNUI : Cambrioleur et pickpocket.
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Particulièrement perturbé, souffre de symptomes de troubles autistiques


→ AVATAR : Andy Biersack
→ CREDITS : LEV (merci grand père !)
→ MENSONGES : 418

†


MessageSujet: Re: Un croisement chargé de tension [PV Ama & Jaspouille]   Ven 1 Juin 2018 - 6:17

Ce n’était pas une âme généreuse, ni même altruiste. D’ailleurs, ce n’était pas une âme entière. Pourtant, l’hérésie était capable de geste doux, d’attentions désintéressées.  En particuliers envers les animaux, issu de la ligné de Circé il avait un excellent feeling avec ceux-ci, quand ils ne le fuyaient pas à cause de son aura. Ceux qui l’approchaient le plus, étaient les chats. Tout comme celui-ci, qui marchait à ses côtés depuis dix minutes, comme un animal domestique. Amadeo s’occupait d’engloutir un sandwich au pâté, volé sur un étale au marché. Cette boulangère devrait davantage garder un œil sur ses sandwiches plutôt que de discuter avec des personnes. Quoi qu’il en soit, c’était délicieux. Un long miaulement de la part de l’animal le fit s’accroupir auprès de celui-ci. La nourriture était particulièrement sacrée pour l’hérésie en permanence affamé malgré sa silhouette plutôt fine bien que relativement athlétique. Non pas comme un joueur de rugby mais comme un coureur du 100 mètres. Il tendit un morceau de pain que l’animal renifla avant de se mettre à lécher le dessus. Ce n’était pas du tout quelque chose d’inné chez lui que de donner de la nourriture à autrui, mais concernant les chats, c’était une autre histoire. Non pas une sorte de solidarité, mais un instinct naturel, une logique lui était propre… Comme elle l’était envers chaque chose.

Hérésie et chat relevèrent la tête à la même seconde, parfaitement synchronisés. Un grognement était sorti de le gorge de cet homme auquel il faisait face, car il s’était redressait avec autant d’habilité et d’agilité qu’un animal. Amadeo avait rarement l’occasion d’avoir à faire à quelqu’un d’aussi grand que lui, celui-ci e dérogeait pas à la règle. L’hérésie faisait une dizaine de centimètres de plus que ce garou. Oui, il distinguait parfaitement cette aura, et le grognement lui paru compréhensible en cette raison. Enfin une logique acceptable pour le reste du monde.

Le garou ne dit rien, ne sembla pas le menacer. Amadeo ne se senti pas en danger, il n’avait pas peur, pas le moins du monde. Le chat lui, était venu se réfugier contre la jambe de l’hérésie, plantant ses griffes dans son jeans avant de venir monter sur son corps, piquant ses vêtements et sa peau. Le matou fini par planter ses griffes dans le cou d’Amadeo pour venir se stabiliser sur son épaule. Comme pour provoquer le garou, comme les gens sont arrogants. Amadeo ne sourcillait pas, il ne sentait pas la douleur, il une perle de sang était chaude sur sa peau. Il appuya son majeur et index sur la plaie avant de regarder le sang sur ses doigts. Détaché du garou beaucoup trop proche, comme si ce dernier n’existait pas. Il porte le sang sur ses lèvres, ce sang démoniaque qui coulait dans ses veines. Son regard azuré vint à la rencontre des yeux verts du garou, une sensation désagréable le parcouru. Il ferma les yeux et effectua un pas de recul. Comme cela lui était insupportable que de se perdre dans les pupilles d’autrui. Ce léger trouble laissait souvent ses barrières se lever, permettant aux esprits d’entrer en contact avec lui, une chose qu’il ne permettait pas bien longtemps. Il ouvrit de nouveau les paupières, retour au silence, si ce n’était que sa respiration puis sa voix terriblement grave qui ce fit finalement entendre « Beaucoup d’esprits en colère, tu es un garou du mal, il n’en a jamais vu un autre avant. » Il avait croisé des agressifs, des qui ne se contrôlent pas, mais pas de garou avec l’esprit entaché comme celui-ci…  Il devait avoir bien des ennuis si tous ces esprits rodent autour de lui, à moi que quelque chose ou quelqu’un les ait attiré à cet homme ? Pourquoi Amadeo s’en soucierait-il ?  Il n’était ni généreux, ni altruiste, n’oublions pas… Pourtant, il restait un chat curieux, et les garous l’on toujours intéressés. Pourtant, il sait qu’il doit se méfier. « Tu veux faire du mal à Amadeo ? Il est difficile à tuer, il ne laisse pas faire. » Mise en garde, il sait les autres espèces réticente à la confrontation avec lui, ils préfèrent l’ignorer ou le fuir. Seuls les sorciers veulent le côtoyer, mais pour de bien mauvaises raisons…

_________________
Crise existentielle❞
Je rêve que je peux sourire à nouveau, je me réveille en larmes.
Tu sais, quand quelqu’un sort un truc vraiment drôle, un truc qui arrive à me fait rire, je me retourne pour voir si ça te fait rire aussi, même si tu n'es plus là, à chaque fois...
(icon sunkiss./code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t621-the-resurrectionist-or-an-existential-crisis http://dmthbegins.forumactif.org/t1424-contenu-d-une-coquille-vide-amadeo-gallen-kallela http://dmthbegins.forumactif.org/t639-stomachaches
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : La Horde
→ NUISANCE DEPUIS : 47 ans
→ ERRANCE : Dans la rue ou chez les gitans
→ TROMPE L'ENNUI : Vagabonder, suivre les chats et rencontrer du monde
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Prudent, attirant, impulsif, débrouillard, galant, bagarreur, réfléchi, habile, tactile, dépendant.


→ AVATAR : Jensen Ackles
→ MENSONGES : 206

†


MessageSujet: Re: Un croisement chargé de tension [PV Ama & Jaspouille]   Dim 3 Juin 2018 - 10:46



Le chat escalada l'être sans hésiter à planter ses griffes dans sa chair, le sang qui sortit était rouge, comme quasiment toutes les créatures. Néanmoins, ce n'est pas ça qui fera cahier Toutou d'avis. Pour ma part, j'avais plus du mal à comprendre toute cette haine que de l'approuver aveuglément. C'était très dur de repousser ses instincts, mais c'était cette toutes petites part d'humanité qui avait l'air de proposer d'autres alternatives.

Poltron de chat, comme s'il pensait être en sécurité sur l'hérésie. Ce dernier se concentra davantage sur le sang sur son doigt que moi. Ma bête n'arrêtait pas de se rapprocher des commandes pour nous protéger. Elle fut plus qu'offusquer de le voir boire son sang, ce n'était pas l'acte en lui-même mais la façon de le faire qui le rendait dingue. Si nous avions été chien, son petit pas en arrière aurait suffi pour nous donner l'assaut. Mais je n'en fis rien. Je voulais essayer de comprendre.

Mon regard se durcit davantage lorsqu'il me traita de méchant. Franchement entre nous deux il m'héritait plus se titre que moi ! Ce n'est pas parce que les esprits ne m'aimaient pas que je fusse maléfique, au contraire, c'était très vilain les esprits. Je voyais bien l'état de Yoric, sans eux il se porterait mieux. Ses avertissements ne nous effrayaient pas, loin de là l'idée d'avoir peur d'une telle créature. Ce n'est pas un paquet de muscles qui allaient nous faire reculer. On n'avait déjà subi des défaites, mais jamais sans nous battre ! L'envie était si grande, nos muscles de plus en plus contracter n'attendaient plus que notre accord pour se jeter sur ce malotru. Pourtant quelque chose me retenait. Il ne nous avait rien fait et n'avait pas l'air agressif. Dangereux certes, mais rien de plus. S'il ne nous voulait pas de mal nous n'avions aucun intérêt à ce jeter sur lui juste de par sa mauvaise naissance.

- Vous êtes combien là-dedans ? Lequel est Amadeo ? Demandais-je d'une voix grondante.

Je préférais me retenir encore afin de vraiment cibler la personne. Peut-être qu'en essayant de comprendre la situation pourrait s'améliorer.

- Qu'est-ce que tu veux ? Grondais-je davantage.

Tendu des orteils à la tête j'étais prêt au moindre geste d'agressivité de sa part, je n'allais pas me laisser faire non plus. Et si c'est vraiment ça qu'il attendait il allait être servi. On n'était pas loin d'être des dégonflés, on préférait mourir au combat plutôt de fuir en se laissant agoniser par la peur.

_________________




Dialogue : [color=#cc3333]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t375-i-m-j-l-jasper-is-back
avatar
WEIRDO.

Mr Cat eyed


→ ORDRE CLANIQUE : Solitaire
→ NUISANCE DEPUIS : 22 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Circé, son œil se transforme en œil de félin lui offrant les capacités visuelles d'un chat et celles de l'homme par son œil gauche, ce phénomène lui donne un visage tout à fait effrayant.
→ ERRANCE : Partout et nulle part
→ TROMPE L'ENNUI : Cambrioleur et pickpocket.
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Particulièrement perturbé, souffre de symptomes de troubles autistiques


→ AVATAR : Andy Biersack
→ CREDITS : LEV (merci grand père !)
→ MENSONGES : 418

†


MessageSujet: Re: Un croisement chargé de tension [PV Ama & Jaspouille]   Jeu 7 Juin 2018 - 2:24

Il n’était pas peu habituel qu’Amadeo n’ait aucune idée de savoir comment réagir face à quelqu’un. Celui-ci avait une aura peu réjouissante, probablement était-il malfaisant. L’instinct aurait voulu qu’il prenne du recul, ne le provoque, pas, fasse profil bas. Cependant, l’instinct et la logique de cette hérésie étaient plus que faussées. Lui-même avait une aura particulièrement malfaisante et même si toutes les espèces ne peuvent voir sn aura, ils ressentaient un évident mal être en sa compagnie. Une répulsion viscérale que même sa belle gueule ne peut contrer ! Il tente de mettre en garde le garou resté jusque là silencieux. Il ne perçoit pas les signes chez l’autre, ou plutôt, il ne le comprend pas. Il le voyait tendu, les muscles contractés… Le sens de tant de tensions lui échappait. Les esprits étaient en permanence présents autours de lui, il était un véritable aimant pour celui-ci, pourtant, il ne leur autorisait que peu de place. Il ne comprenait rien à ce qu’ils disaient, leurs demandes sont souvent folles et bien plus encore à ses yeux. Il n’entrait que rarement en communication avec les gens, ce n’était pas pour faire la causette avec l’au-delà !

Combien en dedans ? Qui est Amadeo ? L’hérésie eut un léger froncement de sourcils, comme s’il venait d’entendre deux questions absolument stupides. A ses yeux ça l’était. Son détachement avec sa propre identité lui jouait des tours, il fit l’effort de le remarquer pour prononcer un mot qui était sorti de son vocabulaire depuis bien longtemps « Moi. » Comme ce mot est étrange dans sa bouche, il se serait presque retourné pour voir qui avait dit cela, mais ce fut bel et bien sa voix, de cette tonalité unique, particulièrement grave. Il ne voulait cependant pas parler d’avantage, pas sur ce sujet. Il leva lentement son bras le plus éloigné du garou pour le lever au dessus de son épaule et caresser le pelage de l’animal qui y était perché.

Nouveau froncement de sourcil. Nouvelle question idiote. Que voulait-il ? Avait-il l’air de désirer quelque chose ? Il était simplement là, sans aucune raison, comme toujours, comme toute hérésie… Mais le jeune homme ne répondit pas cela, il lui semble plus judicieux de faire remarquer « Amadeo était là en premier. » Il lui était dont légitime de se trouver ici, n’est-ce pas ? Dans sa logique, cela semblait implacable. Le chat se mit à produire un ronronnement assez important, lui était bien plus provocateur que l’hérésie. « Il ne veut pas la bagarre, il a trouvé de la nourriture. » Il désigne le morceau de pain au sol, c’était assez regrettable d’ailleurs ; le chat avait fait preuve de gaspillage ce qui déplaisait fortement à Amadeo qui ne mangeait tout simplement jamais à sa faim.

C’est là que le matou feula en direction du garou et donna un coup de patte dans les airs, comme s’il avait détecté un mouvement ou ressentait bien trop la présence de l’alter ego de cet homme. L’hérésie se prit une griffure au passage, entaillé au niveau de la pommette qui se mit à saigner. Il ne s’en rendit pas compte, se contenta d’un pas de recul, comme pour éloigner les animaux l’un de l’autre, avec le monstre entre deux… Il n’avait pas le meilleur rôle.

_________________
Crise existentielle❞
Je rêve que je peux sourire à nouveau, je me réveille en larmes.
Tu sais, quand quelqu’un sort un truc vraiment drôle, un truc qui arrive à me fait rire, je me retourne pour voir si ça te fait rire aussi, même si tu n'es plus là, à chaque fois...
(icon sunkiss./code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t621-the-resurrectionist-or-an-existential-crisis http://dmthbegins.forumactif.org/t1424-contenu-d-une-coquille-vide-amadeo-gallen-kallela http://dmthbegins.forumactif.org/t639-stomachaches
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : La Horde
→ NUISANCE DEPUIS : 47 ans
→ ERRANCE : Dans la rue ou chez les gitans
→ TROMPE L'ENNUI : Vagabonder, suivre les chats et rencontrer du monde
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Prudent, attirant, impulsif, débrouillard, galant, bagarreur, réfléchi, habile, tactile, dépendant.


→ AVATAR : Jensen Ackles
→ MENSONGES : 206

†


MessageSujet: Re: Un croisement chargé de tension [PV Ama & Jaspouille]   Lun 18 Juin 2018 - 16:13



Toutou commençait à tourner comme un lion en cage, il n'avait plus de patience. Il ne comprenait pas ce qu'on attendait. On ne pouvait pas rester là éternellement, il voulait soit partir soit agir. Le suspens n'était que facteur de stress et laissait le temps à une quelconque aide d'arriver. Ce type était un être incompréhensible, dans ses gestes comme dans ses propos. Je ne le comprenais pas, même un torturé comme Yoric était beaucoup plus simple à capter. J'étais également assez troublé pas mes réactions face à lui, mais une chose était sûre, c'est qu'il avait grand besoin de politesse.

J'avais l'impression de faire davantage de rencontres négatives que positives, même si en fin de compte toutes les rencontres apportaient du savoir et donc étaient constructives. Qu'est-ce que cela devait m'apporter à long terme ? Rencontrer tous les problèmes de la terre allait il m'apportait un savoir si bouleversant . Les apprendrais-je à d'autres pour leur faire gagner du temps et passer à un niveau supérieur ? À éviter des guerres ? Gagner des batailles ?

Je m'efforçais de l'écouter mais même ses réponses ne me satisfaisaient pas. En plus d'être de moitié à l'intérieur il avait également un demi-cerveau . Décidément, c'était une véritable calamité. À quoi servait -il dans la chaîne alimentaire ? Et même dans le fonctionnement de la vie ?

J'avais également beaucoup de mal à comprendre le chat. Comment pouvait-il avoir plus peur de moi que de cette chose ? Je ne savais pas quoi faire, mais il répondit à toutes mes questions. Pourtant je n'étais toujours pas satisfait. c'était plus des énigmes que des véritables explications.

Je restais perplexe face à sa réplique sur la nourriture. De qui parlait-il ? Du chat ou de lui ? Son estomac aussi était à moitié vide . Décidément... Peut-être qu'un peu de clémence pourrait m'aider à le comprendre davantage. Et puis cela ferait un excellent travail de patience.

Ce chat était visiblement le plus con de tout ce que je pouvais croiser, et encourager dans cette connerie l'hérésie fit un mouvement qu'il n'aurait pas dû. Exécrable au plus au point, Toutou relança un grognement agressif en nous faisant avancer de deux pas. Je ne l'autorisais pas à aller plus loin, qui sait ce qui pouvait se passer en se jetant aveuglement sur eux.

Il fallait que je mette toute cette colère un peu de coté pour réussir à réfléchir à quelque chose de logique. Car en soi c'était une personne avec un handicap intégral. Il avait la moitié de tout, donc je devais réussir à être compréhensif pour améliorer cette mauvaise situation.

- C'est Amadeo qui a faim ? Essayais-je de demander de façon neutre.

Je commençais par la seule chose dont j'étais réellement sûre, quelqu'un avait faim et qui que ce soit cela ferait un sujet de communication.


_________________




Dialogue : [color=#cc3333]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t375-i-m-j-l-jasper-is-back
avatar
WEIRDO.

Mr Cat eyed


→ ORDRE CLANIQUE : Solitaire
→ NUISANCE DEPUIS : 22 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Circé, son œil se transforme en œil de félin lui offrant les capacités visuelles d'un chat et celles de l'homme par son œil gauche, ce phénomène lui donne un visage tout à fait effrayant.
→ ERRANCE : Partout et nulle part
→ TROMPE L'ENNUI : Cambrioleur et pickpocket.
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Particulièrement perturbé, souffre de symptomes de troubles autistiques


→ AVATAR : Andy Biersack
→ CREDITS : LEV (merci grand père !)
→ MENSONGES : 418

†


MessageSujet: Re: Un croisement chargé de tension [PV Ama & Jaspouille]   Mer 27 Juin 2018 - 18:08

Quand il eut reculé, le garou c’était approché, plus que ce que l’hérésie n’avait reculé. Le chat sur son épaule se tendit davantage. Amadeo ne bougea pas, il ne savait pas pourquoi ce garou en avait après lui, cependant il avait arrêté de se demander pourquoi. Les gens le détestent, le rejette, c’était comme ça. C’était sa vie. Rares sont ceux qui lui tendent la main, alors qu’il était flagrant qu’il avait besoin d’aide, besoin d’un guide. Quelqu’un pour lui dire quoi faire, comment faire et pourquoi. Quelqu’un pour lui apprendre à vivre en société, pour l’y placer. Oh bien sur, l’on pourrait dire : débrouille-toi, je me suis bien débrouillé seul. Ces gens sont des menteurs, ils ont eu la chance d’avoir des parents, d’aller à l’école un jour, pas lui. Il avait été livré à lui-même, enfermé dans un cocon magique pour annihiler son existence avant qu’il ne se retrouve là, plongé dans la réalité qu’il ne peut pas comprendre en dépit de multiples efforts pour trouver sa place. Mais son aura, ce qu’il est, fait de lui un être repoussant en surface et pourtant plus joli que bien des humains en dedans.

Amadeo comprit que l’homme n’arrivait à la distinguer, lui-même ayant un tel détachement pour sa propre personne qu’il parlait des agissements et besoin de son corps comme s’il s’agissait d’un autre. Il posa doucement sa main sur son torse pour répondre « Il a toujours faim, il est maudit. » Il, celui qu’il fut. Amadeo qui était-il ? Il n’était que le passé de ce qu’il est à chaque seconde. « Moi. » Ce mot à l’air tellement étrange dans sa bouche. Le fils de démon releva sa  main pour attraper le chat par la peau du dos. Il le souleva de son épaule, celui-ci se laissa faire sans broncher. L’hérésie était protectrice des chats, des animaux en général. Pour les garous, c’était une autre musique.

« Le chat vient avec Amadeo, il se bat avec les autres chats. Il est ami avec personne de son espèce, comme Amadeo. » Il présentait l’animal à hauteur de visage de l’homme un petit peu plus petit que lui. Comme pour montrer à celui-ci le visage de son compagnie, pour prouver que celui-ci est sous sa protection. Il l’avait décidé c’est tout, car l’hérésie avait constaté une chose par rapport aux animaux qu’il affectionnait particulièrement : il était un animal plus gros qu’eux. Alors il se devait de les protéger. Les chevaux eux n’ont pas besoin de lui, c’était comme cela qu’il voyait les choses. Comme les humains protègent les petits humains qu’ils appellent enfants. Amadeo ne savait pas pourquoi les humains se limitaient à leur propre espèce. Mais surtout, il montrait le chat dans cette position pour que le garou puisse voir son ventre dégarnis de poils, un entre avec une vilaine cicatrice. Amadeo n’ayant aucune notion de médecine en dehors des plantes, il avait fait ce qu’il pouvait pour sauver cet animal et cela avait fonctionné. « Tu n’as pas vraiment l’air d’un garou du mal comme ils ont dit, mais quelque chose de mal est arrivé... » Non il ne devait pas être si diabolique, sans quoi celui-ci les aurait déjà attaqués, n’est-ce pas ?

_________________
Crise existentielle❞
Je rêve que je peux sourire à nouveau, je me réveille en larmes.
Tu sais, quand quelqu’un sort un truc vraiment drôle, un truc qui arrive à me fait rire, je me retourne pour voir si ça te fait rire aussi, même si tu n'es plus là, à chaque fois...
(icon sunkiss./code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t621-the-resurrectionist-or-an-existential-crisis http://dmthbegins.forumactif.org/t1424-contenu-d-une-coquille-vide-amadeo-gallen-kallela http://dmthbegins.forumactif.org/t639-stomachaches
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : La Horde
→ NUISANCE DEPUIS : 47 ans
→ ERRANCE : Dans la rue ou chez les gitans
→ TROMPE L'ENNUI : Vagabonder, suivre les chats et rencontrer du monde
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Prudent, attirant, impulsif, débrouillard, galant, bagarreur, réfléchi, habile, tactile, dépendant.


→ AVATAR : Jensen Ackles
→ MENSONGES : 206

†


MessageSujet: Re: Un croisement chargé de tension [PV Ama & Jaspouille]   Dim 15 Juil 2018 - 20:46



Je regardais attentivement ses mouvements, surtout poussé par Toutou, qui n'attendait qu'une autre excuse pour agir. C'est en m'efforçant de respirer calmement que j'essayais de comprendre ce qu'il tentait de m'expliquer. Après plusieurs secondes de réflexion, je compris son premier développement. Et après avoir enfin capté qu'il parlait de lui à la troisième personne, ce fut beaucoup plus simple. Monsieur avait faim, et a priori toujours. Maudit, juste par la faim ? Et de quoi, un type aussi louche, pouvait-il avoir faim ? J'avais des doutes que ce ne soit pas que de la nourriture légale.

Demi-Amadeo était un vilain petit canard qui avait trouvé sa moitié qu'auprès d'un chat. Même si je n'avais pas beaucoup d'amis, n'étais pas dans le même cas qu'eux. C'était presque moi qui rejetais les autres avec cette habitude d'éviter les foules suspicieuses. Ce n'est pas pace qu'ils étaient rejetés qu'ils étaient forcés de se battre avec les autres. Il y avait toujours un moyen d'arranger les conflits. Les premiers abords ne sont pas toujours les bons, mais avec le temps on peut réussir à faire changer les choses. Utopie me chuchota en encore Toutou avec un grondement désapprobateur en pensée. Je l'ignorais tout bonnement, malgré tout ce qui se passait, je voulais en savoir plus.

Est-ce que ce chat en était vraiment un ? Peut-être qu'il avait été un être différent avant de devenir cette créature. La malédiction d'une sorcière ? Un pacte avec un démon ? Autre ? Une de ses propositions pourrait expliquer pourquoi tous ses congénères l'écartaient. Pour ma part, je ne sentais rien de particulier, sauf qu'il semblait me juger comme une menace, ce qui pouvait être le cas vue ma réaction. Mais lorsque je leur courrais après, je ne leur faisais jamais de mal. Une fois choper, je les relâchais sans attendre. Surtout parce que certains le prenaient très mal. Mais je n'avais pas grand-chose à craindre, hormis de quelques griffures sans grand danger.

Je sortis de mes pensées pleines de chat pour l'écouter avec un haussement de sourcils de surprise. Je n'étais pas un méchant type, même si j'avais des gros défauts. Je ne sais pas s'ils faillaient vraiment qu'il écoute ses esprits. Quand je vois ce qu'ils font à Yoric, je ne vois aucune positivité à leurs interventions dans nos vies. Je m'efforçais de ne pas penser à la fin de sa phrase, ceci ne le regardait pas.

- De quoi as-tu faim ? Demandais-je encore tendu.

Il était vraiment compliqué de se calmer, surtout avec ma moitié qui n'avait pas perdu en pression. La conversation commençait et rien de mal ne se passait. Amadeo ne faisait aucun geste agressif, juste un peu de dédain. Je me demandais vraiment qui pouvait être les gens capables d'élever des bébés jusqu'à cet âge-là sans rencontrer de difficulté à les maintenir en vie.

- Le reste du temps, tu crois vraiment ce qu'ils disent ? Posais-je d'une voix un peu plus neutre.

Je voulais en savoir plus, je voulais essayer de comprendre. Pourquoi tout ça était comme tel. Il devait y avoir une explication. Ou une raison valable pour aller lui laminer sa chère petite gueule de blanbec. Un gamin que personne n'irait envier. Mes pensées et celle de mon compagnon se mélangeait. J'avais du mal à garder le nord. Il commençait à perdre patience, il avait besoin que quelque chose se passe. Pour lui c'était un suspense insoutenable. Pour moi c'était un combat mental. Apprendre davantage et ne pas me laisser aller par cette envie si alléchante d'aller coller mon poing contre son visage.

_________________




Dialogue : [color=#cc3333]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t375-i-m-j-l-jasper-is-back
avatar
WEIRDO.

Mr Cat eyed


→ ORDRE CLANIQUE : Solitaire
→ NUISANCE DEPUIS : 22 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Circé, son œil se transforme en œil de félin lui offrant les capacités visuelles d'un chat et celles de l'homme par son œil gauche, ce phénomène lui donne un visage tout à fait effrayant.
→ ERRANCE : Partout et nulle part
→ TROMPE L'ENNUI : Cambrioleur et pickpocket.
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Particulièrement perturbé, souffre de symptomes de troubles autistiques


→ AVATAR : Andy Biersack
→ CREDITS : LEV (merci grand père !)
→ MENSONGES : 418

†


MessageSujet: Re: Un croisement chargé de tension [PV Ama & Jaspouille]   Ven 20 Juil 2018 - 9:21



Ce n’est pas habituel. Cet homme qui lui parle. Qui s’intéresse à lui. Il ne passe pas son chemin. Ne se détourne pas avec dégout. Quelque chose est différente. Quelque chose qu’il ne pouvait pas comprendre. Il ne comprenait rien aux autres. Il ne comprenait rien à lui-même. A l’aberration qu’il est.  De quoi avait-il faim ? Amadeo ne s’était pas attendu à cette étrange question à laquelle il répondit « De nourriture… » Sans savoir ce qu’il était sensé dire de plus. Qu’aimait-il manger ? Il ne savait pas, il se contentait de ce qu’il trouvait en général. Il devait admettre avoir un faible pour les pizzas. Mais depuis qu’il avait entendu parler des buffets à volonté, Amadeo rêvait d’y mettre les pieds un jour. Ses yeux bleus cristallins fixèrent les mains de l’autre, se demandant si celle-ci allaient venir le frapper. Non pas lui faire de mal, il ne ressentirait rien. Mais des mains violentes peuvent l’étourdir ou le tuer. Pourtant, il ne semble pas aussi mauvais que les esprits l’eurent dit. Il s’était de nouveau fermé à eux, il n’avait pas besoin de leur compagnie, ni de leur mots. « Il se passe de leur avis. » Les esprits ne possèdent pas la vérité. Amadeo avait beau être dans son petit monde, son demi-monde si l’on veut, mais il avait bien appris une chose sur la vérité. Il n’y a pas Une vérité. Il y a la vérité pour chacun. Ce qui est vérité pour l’un, est différente pour l’autre.

« Il ne comprend pas toujours ce qu’ils disent, souvent ils ne veulent utilisés Amadeo que pour faire peur ou du mal aux vivants. Comme les sorciers veulent utiliser le sang de hérésie pour faire de la magie démoniaque. » Tous ne se servaient que de lui. Il en avait bien conscience, mais que pouvait-il y faire ? Il était un portail ouvrant sur le monde obscur des démons et des esprits. « Amadeo n’écoute pas les esprits, parfois ils viennent tout de même chuchoter. » Pour ce qui est des sorciers, il les fuyait évidement, cela lui semblait logique.

Amadeo caressa doucement la nuque du chat qui émit un ronronnement gras. Amadeo ignorait si ce Chat avait une histoire particulière, une raison pour être ainsi attaqué par ses congénères. Mais c’était comme cela, alors ils seraient ensemble. Jusqu’à ce que le matou trouve une meilleure occupation. L’hérésie le savait, il ne comptait pour personne. Pas plus pour un chat des rues. « Tu peux te transformer en quel animal ? » Demanda l’hérésie sans savoir si le garou lui répondra. Il avait eut l’occasion de voir une chauve souris, une cigogne et un chien par le passé. Une époque, Amadeo était si perdu qu’il avait essayé de rejoindre une horde à la Nouvelle Orléans, suppliant de changer sa nature. Mais il du accepter que cela était impossible. Monstre un jour. Monstre toujours.

_________________
Crise existentielle❞
Je rêve que je peux sourire à nouveau, je me réveille en larmes.
Tu sais, quand quelqu’un sort un truc vraiment drôle, un truc qui arrive à me fait rire, je me retourne pour voir si ça te fait rire aussi, même si tu n'es plus là, à chaque fois...
(icon sunkiss./code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t621-the-resurrectionist-or-an-existential-crisis http://dmthbegins.forumactif.org/t1424-contenu-d-une-coquille-vide-amadeo-gallen-kallela http://dmthbegins.forumactif.org/t639-stomachaches
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : La Horde
→ NUISANCE DEPUIS : 47 ans
→ ERRANCE : Dans la rue ou chez les gitans
→ TROMPE L'ENNUI : Vagabonder, suivre les chats et rencontrer du monde
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Prudent, attirant, impulsif, débrouillard, galant, bagarreur, réfléchi, habile, tactile, dépendant.


→ AVATAR : Jensen Ackles
→ MENSONGES : 206

†


MessageSujet: Re: Un croisement chargé de tension [PV Ama & Jaspouille]   Dim 12 Aoû 2018 - 15:14



Les réponses de ce jeune homme avaient l'air convaincantes, du moins il était convaincu de ses propres réponses. Mais était-ce la réelle vérité ? Avec des paroles juste et un peu de jugeote, n'importe quel mot pouvait être remplacé. Néanmoins, si je continuais sur la voie de la présomption, je pouvais partir du principe que ça n'avait pas l'air d'un mauvais gars. Il mangeait de la nourriture, comme moi, il n'écoutait pas les esprits malin et il avait de la curiosité. Si je continuais dans cette idée de moitié, il avait de la place pour n'importe qui est n'importe quoi. Voilà, peut-être, pourquoi les esprits lui parlaient et que les sorciers en avaient besoin. Mais surtout, pourquoi Toutou était aussi fou. On ne laissait pas quelqu'un ou quelque chose avoir une demi-vie. C'était suite à des actes si abominable qu'il n'y avait que la mort pour y remédier. Mon fidèle compagnon était assez radical sur ce genre de sujet.

On ne s'tait jamais considéré comme bon ou mauvais, mais lorsque nous croisions le chemin de quelqu'un plus que négatif on se donnait le devoir d'arrêter ses faits. Si cela avait l'air dans nos capacités, évidemment. Devions-nous le tuer pour le bien de tous ? Pour seule réponse, je sentis ma moitié prendre les commandes aussi aisément que d'entrer dans un bain moussant à bonne température. Comme une cuillère qui ramasse la chantilly, mes yeux virèrent au vert accompagné d'un grognement bestial. Mes jambes s'élancèrent pour se jeter sur l'individu. La main gauche lui maintenant la gorge, tandis que la droite était prête à frapper.

Toutou était aussi poli que moi, ce qui le poussa tout de même à répondre à la question avant de faire autre chose de plus violent. C'est en rapprochant notre visage, plus que nécessaire, près de celui d'Amadeo que nous prononcions d'une voix grondante.

- Un chien qui ne t'aime pas beaucoup.

À cet instant, mon compagnon s'en foutait pas mal des conséquences. Il savait que ça ne serait jamais plus douloureux que ce que nous avions fait à Londres. Depuis ce jour tout était devenu presque superflu. On s'efforçait d'aller mieux, de trouver des solutions, de nouvelles motivations. Ça resterait toujours là au fond de notre cœur, comme une tumeur inaccessible. On savait qu'elle était là, on la sentait que trop et pourtant on ne pouvait s'en défaire.

_________________




Dialogue : [color=#cc3333]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t375-i-m-j-l-jasper-is-back
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un croisement chargé de tension [PV Ama & Jaspouille]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un croisement chargé de tension [PV Ama & Jaspouille]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le chargé d’Affaires haïtien à la Jamaïque rappelé pour consultation
» ATTENTION ,HAUTE TENSION...
» Tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi, tu creuses [Rochers maudits, Rang D, Qu'importe, Mine powa]
» 'tension je passe [20.12.10 - 14H30]
» Idée de mise sous tension

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DRAG ME TO HELL | Begins. ::  :: Valley Park-