AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur DMTH Invité envoi coeur
Adopte un scenario et gagne des amis pour la vie ! :caddy:
Trouve un partenaire de jeu rapidement ! :bouya:
Découvrez l' intrigue en cours ! :olala:

Partagez | .
 

 Let's make it work | Justyne & Gabriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


→ ORDRE CLANIQUE : Consortium
→ NUISANCE DEPUIS : 27 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Voir les auras - Communiquer avec les esprits, avec une affinité avec le voile - Résister partiellement au charme et à l'hypnose - Voyager dans les rêves
→ ERRANCE : Chez lui, au QG du Consortium, à la Bibliothèque, en train de suivre un certain vampire, ou juste n'importe où à Bâton Rouge
→ TROMPE L'ENNUI : Bibliothécaire et Omniscient pour le Consortium
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Réservé - Timide - Pudique - Secret - Silencieux - Introverti - Solitaire - A l'écoute - Tolérant - Ouvert d'esprit - Pragmatique - Rêveur - Curieux - Pas très courageux ni ambitieux


→ AVATAR : Bill Skarsgård
→ CREDITS : Avatar @Lulla(by) (moi-même)
→ MENSONGES : 150

†


MessageSujet: Let's make it work | Justyne & Gabriel   Ven 1 Juin 2018 - 23:13


Let’s make it work
Justyne J. Montesquieu & Gabriel Lestrange
Installé sur un fauteuil déglingué, sans doute abandonné là dans l’espoir d’être ramassé par les éboueurs, je fumais mon joint d’un air décontracté. On aurait pu me prendre pour un junkie du coin, si ce n’est que j’étais peut-être mieux habillé – même si je ne portais rien de plus sophistiqué qu’un t-shirt, un jean et une veste. Sans être caché, je n’étais pas non plus au milieu de la rue, ce qui me permettait de garder un œil sur l’entrepôt apparemment inutilisé qui se trouvait un peu plus loin. En théorie si la police me choppait en train de fumer, j’aurais le droit de passer quelques jours au frais – plus une grosse amende – voire plus, selon à quel point mon cher mentor se mouillerait. En pratique je ne m’inquiétais. Bernard Terrace était l’un des deux pires quartiers de la ville, quand bien même ce serait une zone touristique. Les flics avaient déjà bien de quoi faire dans le quartier pour venir arrêter un type qui fumait dans son coin sans créer d’emmerdes. D’autant que normalement je n’aurais pas à rester dehors bien longtemps. Certes, ça ne dépendait pas de moi, mais de la nouvelle sentinelle que l’on m’avait attribuée il y a déjà quelques semaines : Justyne Montesquieu. Nos relations étaient … houleuses pour le moins. Elle ne cessait de me faire des remarques sur mon habitude de consommer de la marijuana avant d’entrer en transe. On ne pouvait pas dire que j’avais arrêté pour autant. Je me contentais juste de l’ignorer ou de l’envoyer balader. Sa mission était de me protéger, pas de me materner.

Bref, pour l’instant nos rencontres se baisaient sur un schéma simple : je l’appelais quand je détectais une perturbation dans le voile, elle venait en me balançant des piques, je lui répondais de même ou l’ignorait superbement selon mon humeur, j’entrais en transe, elle me protégeait, et une fois le tout réglé chacun repartait de son côté – sauf quand on devait aller rendre directement nos rapports au Consortium. Tant que ça fonctionnait, je n’allais pas me plaindre. J’avais eu quelques « soucis » si on pouvait dire que la présence d’une sentinelle aurait pu éviter, alors je savais être reconnaissant de sa présence, même si je ne le disais jamais. Quant à cette mission, rien ne prouvait qu’elle n’allait pas se dérouler sur le même schéma. Un peu plus tôt je me trouvais dans une zone un peu active du quartier, là où se trouvait une des meilleures pâtisseries de la ville. Bien sûr je n’avais pas pu aller me chercher une douceur après le boulot sans que mon esprit lié au voile ne ressente un trouble, caractéristique d’une chose anormale se passant au niveau de la séparation entre le monde des esprits et le nôtre. Du coup je l’avais traqué tout en mangeant mon gâteau, et remonté jusqu’à l’entrepôt. Ayant trop de mauvaises expériences passées, j’avais décidé ne pas entrer sans attendre Justyne, que j’avais donc appelé brièvement pour lui dire de me rejoindre. Estimant qu’elle ne devrait plus tarder, j’avais commencé mon joint il y a peu, désireux de l’avoir fini avant d’entrer mais ne voulant pas que ses effets ne se dissipent trop tôt. Quand enfin la jeune femme fit son apparition, je me levais en m’étirant, le rouleau de papier rempli d’herbes fumantes toujours entre mes lèvres. Je lâchai une filet de fumée, avant de lui dire : « Salut. Te voilà enfin, on va pouvoir y aller. ». Ce disant je pointais l’entrepôt de ma main libre avant d’ajouter : « Honneur aux femmes. ».


_________________
I don't know where I'm going
It's not my fault, I'm a maniac, my heart is like a stallion, they love it more when it's broke in...(c)lazare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2591-living-dreams-which-are-not-mine-gabriel#57808 http://dmthbegins.forumactif.org/t2620-les-poches-de-gabriel#58249 http://dmthbegins.forumactif.org/t2619-gabriel-all-linked-to-the-veil#58244 http://dmthbegins.forumactif.org/t2621-gabriel-s-notes#58250
avatar

→ ORDRE CLANIQUE : Sentinelle pour le Consortium
→ NUISANCE DEPUIS : 25 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Voir les auras - Communiquer avec les esprits, avec une affinité avec le voile - Résister partiellement au charme et à l'hypnose - Télékinésie
→ ERRANCE : Chez elle ou dans son bureau ou les deux à la fois
→ TROMPE L'ENNUI : Artiste peintre et gérante d'une galerie d'art
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : lunatique - impulsive - râleuse - gourmande - vulgaire (dans les mots surtout et les gestes, elle a le fuck et le ta gueule facile) - compréhensible - sensible - fêtarde - séductrice - je m'en foutiste - droite - loyale - franche (voire brut de décoffrage) - espiègle (sisi derrière ce grumpy cat se cache une nana qui sourit) - secrète


→ AVATAR : Jennifer Lawrence
→ CREDITS : Ranochja
→ MENSONGES : 60

†


MessageSujet: Re: Let's make it work | Justyne & Gabriel   Dim 3 Juin 2018 - 16:07

Gabriel & Justyne
Let's make it work

Je crois que j'ai certainement surestimé mon boulot. Être Sentinelle me convient, cela va de soi, mais je me suis sans doute imaginée un peu trop comme dans les films en mode ninja, tueuse à gage protectrice. Ou encore comme dans les anime où la grande protectrice du dit personnage principal badass en pouvoir mais nul au combat doit le protéger. Ouais, ça fait limite rêver hein ? Sauf qu'en réalité, je ne suis qu'une ivrogne qui protège un camé. Une vaste blague. Je me mets à rire devant ma toile et soupirer.  « j'aurais dû m'barrer à Hawaï » balance je en soupirant. Mon portable sonne. La notif de Bob Marley m'indique que c'est Gabriel. J'eus un sourire. J'le provoque souvent et l'embête sur son joint, ça sert à rien, j'vais devoir m'y faire. Je prends le portable, les doigts encore dans la peinture « j'arrive de suite et te fume pas un joint avant que j'ne débarque » lance je en fronçant les sourcils. Je me dépêche de me changer, me lave les mains succinctement, il reste encore un peu de couleur mes doigts mais peu importe c'est pas ça qui fera grand chose, et fonce vers le lieu du rendez-vous.

Je me gare et descends de la voiture, la ferme pour ensuite rejoindre le blond. J'arque mon sourcil à sa remarque et fait un écart de tête en grimaçant tout en faisant de l'air avec ma main « Je détesterais toujours autant cette fichue odeur » râle je en soupirant, sourcils froncés « J'suppose que quoi que je te dise, tu continueras de fumer cette merde ? » lâche je tout en sachant que oui, il le fera. Comme oui, je continuerais de me mettre des murges. Il me montre l'entrepôt. J'aime pas trop ça. Vraiment pas. On est deux médiums, même si lui est plus proche du voile que moi, et je sens que ça va être ... particulier. Je soupire, regarde sa main et le regarde « ouais, honneur aux dames » lâche je railleuse tout en entrant dans ledit entrepôt. Mes pas raisonnent que très légèrement. Je porte une longue veste en cuir, un jean et un haut noir, le tout agrémenté d'une pair de rangers. Rien de plus simple. Mon double holster est serré contre ma taille où deux armes à feu sont logées. Mes petites lames sont cachées dans ma veste, mais pas que. Je porte aussi une dague dans ma rangers. D'autres petites affaires pour calmer les esprits aussi, bref, je suis un attirail à moi toute seule. Et heureuse que les flics ne nous ont pas encore arrêtés. Pas sûre qu'ils arrêteraient un junkie dépravé -et sexy mais chut - comme Gabriel ou encore une madame qui se la joue Matrix comme moi. Faut vraiment que j'arrête de me prendre au sérieux. Je marche, aux aguets, sourcils froncés, dans l'entrepôt, nous ouvrant la voie. Je regarde tout autour de nous. Rien. Mon "intuition" me dit de me méfier de ce rien. « Va valoir qu'on se grouille j'aime pas trop cet endroit » dis je en le couvrant attendant qu'il fasse sont petit business. Vivement qu'on déguerpisse d'ici.
©️ code par Nostaw.

_________________


justyne, julianna "jj" montesquieu

« I've got the power » (snap)
(c) endlesslove
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/f29-welcome-to-hell http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/f34-fiche-de-liens http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
 

Let's make it work | Justyne & Gabriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « want to make you feel alright ▲ Gabriel
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» LES Voies DE LA RECONSTRUCTION PAR JEAN GABRIEL FORTUNÉ.
» Gabriel Soap, [validée]
» Justin Gabriel Vs Ted DiBiase Jr

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DRAG ME TO HELL | Begins. ::  :: Bernard Terrace-