AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur DMTH Invité envoi coeur
Adopte un scenario et gagne des amis pour la vie ! :caddy:
Trouve un partenaire de jeu rapidement ! :bouya:
Découvrez l' intrigue en cours ! :olala:

Partagez | .
 

 The eye of the tiger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Guilde
→ NUISANCE DEPUIS : 30 ans
→ TROMPE L'ENNUI : Prof d'arts martiaux / Bourreau de la Guilde
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Patiente – Apaisante – Consciencieuse – Bienveillante – Sportive – Posée – Intransigeante – Obstinée – Rigide – Discrète – Cérémonieuse – Désabusée


→ AVATAR : Shu Qi
→ CREDITS : Shereen
→ MENSONGES : 29

†


MessageSujet: The eye of the tiger   Jeu 28 Juin 2018 - 22:08

Installée en tailleur sur le bureau bien trop grand qui trône au milieu de la pièce, je pianote sur l’ordinateur portable, avant de lire en détail ce que m’a envoyé mon père. Je ne suis pas, et ne serais jamais, aussi bonne enquêtrice que lui. A dire vrai, je ne sais même pas comment il fait pour rassembler autant d’informations, des coupures de journaux aux tweets en passant par des rapports de police, sans être sur place. Alors oui, je sais GIYF, mais quand même, c’est déjà compliqué en étant sur place et en échangeant avec les principaux intéressés, alors de l’autre bout du monde… mais il y arrive et c’est bien tout ce qui importe. Le problème, avec tout ce qu’il m’envoie, est de parvenir à distinguer ce qui peut être l’œuvre d’un jeune vampire perdu et ce qui découle de tout ce qui semble se passer ici. La Louisiane a toujours été synonyme de magie, comme la forêt de Brocéliande, Stonehenge et Aokigahara, il n’est pas étonnant qu’elle attire les créatures.
Sauf que dernièrement, ça c’est amplifié au point d’inquiéter la Guilde, qui a été heureuse de me voir me rendre sur place. Pour d’autres raisons que celles évoquées certes, mais l’un n’empêche pas l’autre. D’une main, je note les nouveaux incidents sur le plan situé à ma gauche et je l’observe un instant, le stylo tapotant sur le bureau. Cette zone pourrait correspondre et l’abriter. Et si tel est le cas, je ferai quoi ? Qu’il s’agisse de lui ou d’autres, à part me renseigner et prendre contact dirons-nous, je ne pourrais pas faire grand-chose. Pas sans un ordre, pas sans document. Si c’est Wolfgang… je ne sais même pas ce que je lui dirais, ce que je pourrais faire pour l’aider… s’il désire être aidé… Je fronce les sourcils à cette idée et soupire. Je ne sais pas à quel point un changement aussi brutal, pour un chasseur qui plus est, peut être traumatisant, sans parler de ce qu’elle lui a fait subir durant les jours où elle a dû le garder prisonnier… Peut-être qu’il est mort. Depuis des semaines. Je rejette cette idée aussi fermement que toutes les autres fois, et je finis par poser l’ordinateur à ma droite. J’irai demain. Faire un tour. Vérifier et confirmer ce que mon père a relevé… ou infirmer ce que j’espère depuis déjà trop longtemps.

Je relève la tête, en entendant du bruit. Trop de bruit pour que ce soit dangereux. Le propriétaire ? Non, il se serait fait entendre, et je lui ai demandé la permission d’y rester pour essayer de m’y projeter et d’envisager les travaux et aménagements à faire avant la signature définitive.

« Il y a quelqu’un ? »

J’ai beau parler anglais aussi bien que mon père ou presque, j’ai toujours mon accent et cette sonorité chantante dans la voix. Je finis par déplier mes jambes et me lever, saisissant presque malgré moi le bō que j’avais laissé près de la porte. Je m’arrête en voyant une jeune fille. Humaine à priori. Je lui souris doucement.

« Bonjour. Puis-je vous aider ou vous renseigner ? »


_________________

  La force naît de l'adversité et des souffrances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.fhttp://dmthbegins.forumactif.org/t3208-kimiko-katsushiro-le-courage-n-est-pas-l-absence-de-peur-mais-la-capacite-de-la-vaincre http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/t3218-kimiko-katsushiro-big-things-often-have-always-small-beginnings#68949 http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar


→ MENSONGES : 34

†


MessageSujet: Re: The eye of the tiger   Sam 14 Juil 2018 - 22:53

Quelle idée idiote elle avait bien pu avoir. Si Finn le savait, il allait probablement l’engueuler, lui faire la morale et lui dire qu’elle commençait doucement mais sûrement à péter un câble. Oui, oui, au moins tout ça. Il faut dire que depuis qu’ils étaient arrivés dans cette ville, Zoey avait l’impression de perdre pied. Alors, elle avait besoin de se raccrocher à quelque chose de concret, qu’elle puisse maîtriser. Elle avait fait du sport pendant des années pour se défouler et, quand elle avait perdu contact avec Finn, s’était essayée à des sports de contact. Sans grand succès, elle était bien trop dissipée, dans la lune même, pour arriver à quelque chose. Et puis, autant dire qu’elle avait tout laissé tomber quand il avait eu son accident.

Alors pourquoi retenter le coup ? Parce qu’elle avait tendance à être un peu butée quand elle avait une idée derrière la tête. Et si cette ville lui semblait dangereuse, elle voulait être capable se de protéger. Un flingue c’était bien, elle savait s’en servir mais, quand on était à portée de main, ça pouvait toujours déraper et bien trop vite. Donc, elle avait cherché. Vu qu’ils étaient partis pour rester ici quelques temps, qu’il y avait tellement de choses à voir, à comprendre, et qu’elle ne partirait pas de là sans savoir pour sa mère. Elle se demandait vaguement s’ils allaient continuer à alterner entre les motels miteux et le van ou s’ils pouvaient songer à prendre un appartement. Avant de trouver l’idée totalement saugrenue. Un endroit fixe, pour elle et Finn. C’était juste improbable. Et là au moins, il avait encore la décence d’aller dormir chez les filles avec qui il couchait. S’ils avaient leur propre appart, ce serait encore une autre histoire qu’elle n’était pas sure de supporter.

A cette pensée, elle fronça les sourcils. Voilà aussi pourquoi elle avait envie, besoin de se défouler, d’apprendre à maîtriser tout ce qui menaçait de déborder. Notamment pour remettre en ordre ses pensées qui filaient dans tous les sens, comme en cet instant précis. Elle avait regardé sur internet et les clubs étaient tous plus chers les uns que les autres. Pires, ils demandaient une adresse, voire des documents qu’elle ne serait pas en mesure de fournir. Sauf celui-là. Elle tenait serré dans sa main un prospectus qu’elle avait plié et replié un nombre de fois incalculable, pas vraiment sûre de son coup. Mais elle avait fini par y aller. Et elle était entrée, grimaçant alors que tout semblait en travaux. « Quel plan foireux, normal que ce soit pas cher... » Elle avait murmuré ces quelques mots, se demandant à quel moment elle allait se faire agresser ou un truc du genre. Et Finn aurait donc raison, une fois de plus. Soupirant à cette pensée, elle se figea en entendant une voix féminine.

Là, il fallait trouver un truc intelligent à répondre. Autant que possible en tout cas. « … salut. » Bon, elle aurait pu faire mieux. Mais elle aurait pu faire pire. Se mordillant la lèvre, elle agita le papier qu’elle tenait entre ses doigts. « J’ai… vu ça. Et je me demandais… pour suivre des cours. Si c’était possible. Mais ça a pas l’air super ouvert. Je me suis plantée ou quoi ? » Elle détestait ça en plus. Si elle avait raté une information, elle se sentirait, comme à chaque fois, comme la dernière des idiotes. Sauf que ça arrivait de plus en plus ces derniers temps. Et elle avait l’impression que ça n’allait faire qu’empirer.

_________________


Trust is a dangerous game...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/f29-welcome-to-hell http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/f34-fiche-de-liens http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Guilde
→ NUISANCE DEPUIS : 30 ans
→ TROMPE L'ENNUI : Prof d'arts martiaux / Bourreau de la Guilde
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Patiente – Apaisante – Consciencieuse – Bienveillante – Sportive – Posée – Intransigeante – Obstinée – Rigide – Discrète – Cérémonieuse – Désabusée


→ AVATAR : Shu Qi
→ CREDITS : Shereen
→ MENSONGES : 29

†


MessageSujet: Re: The eye of the tiger   Jeu 2 Aoû 2018 - 17:34

Tout va beaucoup trop vite. Depuis que Wolgang a disparu, que j’ai pris la décision de le chercher, tout va beaucoup trop vite. J’ai l’impression que c’est encore pire depuis que j’ai mis un pied sur ce continent, à l’origine pour peu de temps. Et me voilà en train de fignoler la location de salles d’entrainement pour donner des cours… J’ai la sensation de ne plus rien contrôler et j’ai horreur de cela. Mais l’un dans l’autre, mon monde si carré et ordonné est parti en éclat depuis ce dernier message… et je ferai ce qu’il faut pour qu’il le redevienne… même m’établir ici donc.

Tenant le bō de manière presque nonchalante, je fais quelques pas pour tomber sur une jeune femme qui semble un instant perdue et presque surprise de se trouver ici , ou de me trouver face à elle. J’ai appris depuis longtemps à ne pas me fier aux apparences, la frêle demoiselle est souvent plus redoutable que monsieur muscle. Il n’y a qu’à me voir aux côtés de Wolfgang… il n’y avait… J’ai un pincement au cœur, secouant la tête, ce n’est pas le moment de penser à tout cela. Mais le fait est que j’étais bien plus redoutable que lui en corps à corps, j’ai passé ma vie à m’entraîner et à être capable d’affronter n’importe qui, ou n’importe quoi, et pourtant, personne n’aurait misé sur moi. Je sais donc fort bien qu’une mine innocente et un petit gabarit ne sont pas synonymes de faiblesse ou de complaisance, loin de là.
Mais j’ai beau avoir l’habitude d’être sur mes gardes, je ne vois pas vraiment qui pourrait m’en vouloir ici ou, du moins, déjà avoir eu vent de ma présence ici. Qui plus est, elle est visiblement humaine, donc tout va bien n’est-ce pas ?

Je lui souris doucement, avant de hausser les sourcils et de m’avancer jusqu’à elle pour regarder ce qu’elle tient dans la main. Je fronce les sourcils en lisant, laissant échapper un juron, en japonais fort heureusement, et je secoue la tête, avant de la regarder de nouveau.

« Non, vous ne vous êtes nullement trompée. C’est l’imprimeur qui ne connait visiblement pas ses mois de l’année… Il ne devait les imprimer, ou du moins les faire circuler que le mois prochain… Une fois les travaux finis. » Je relis le document. « Ce n’est pas ouvert effectivement, rien n’est… aux normes ? Ni adapté à mes entrainements en vérité. Je peux vous demander où vous l’avez trouvé ? Que je face en sorte que les autres soient retirés pour le moment… » Je la dévisage un instant, la détaillant sans trop y penser. « Vous désirez suivre des cours de self-défense ? De sports plus offensifs ? Voire de combat ? Vous en pratiquez peut-être déjà ? » J’ai un mince sourire. « Mais quoi qu’il en soit, je peux effectivement vous enseigner si vous le désirez.
Pourquoi voulez vous suivre des cours, si ce n’est pas trop indiscret ? »


Cela l’était peut-être, mais j’avais besoin de savoir, car devenir plus puissant ou pouvoir casser la gueule de son ex ne sont pas des réponses acceptables pour moi, même si c’est sans doute le cas pour la plupart de ceux qui pratiquent un art par ici…

_________________

  La force naît de l'adversité et des souffrances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.fhttp://dmthbegins.forumactif.org/t3208-kimiko-katsushiro-le-courage-n-est-pas-l-absence-de-peur-mais-la-capacite-de-la-vaincre http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/t3218-kimiko-katsushiro-big-things-often-have-always-small-beginnings#68949 http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar


→ MENSONGES : 34

†


MessageSujet: Re: The eye of the tiger   Sam 4 Aoû 2018 - 12:19

Bon, le point positif, c’est qu’elle ne s’était pas trompée de lieu ou de prof. C’était bien ici pour… apprendre à se battre ? Le terme était peut-être pas le plus approprié mais il se dégageait de la femme qui lui faisait face cette assurance et cette tranquillité qui lui faisaient de plus en plus défaut. Finalement, venir ici n’était peut-être pas la pire idée du siècle à la réflexion. Même si, visiblement, elle était en avance et pas qu’un peu.

Grimaçant à ce qui devait être un juron, même si elle aurait été incapable d’en définir l’origine, Zoey garda le papier tendu, comme un bouclier. Si c’était vraiment la prof, il aurait été passablement inutile, inutile de se leurrer. Mais cela prouvait qu’elle ne venait pas en ennemi ou en touriste. Enfin, quelque chose dans le genre en tout cas. Haussant les épaules alors que la femme continuait de parler, elle finit par laisser filer un soupir. Ca démarrait sacrément mal en fait. Non pas qu’il y ait la moindre animosité émanant d’elle, mais rien n’était prêt donc. « Au lavomatic, à deux rues d’ici. Y en avait une petite pile mais les gens étaient plus occupés à rendre leurs culottes blanches qu’à regarder ça. Faudra lui dire de mieux cibler l’endroit où il les dépose aussi. En plus d’apprendre quel jour on est donc. »

Se sentant rougir sous le regard de la femme, Zoey piqua du nez un instant. Elle détestait tellement être le centre de l’attention, se faire remarquer. Ca ne faisait que lui rappeler des souvenirs dont elle se serait bien passée. Mais, à la réflexion, les questions qu’elle lui posait étaient légitimes. Après tout, elle venait pour ça, alors autant essayer de répondre. Et intelligemment si possible. « Je ne pratique pas non. J’ai fait de la gym au collège et au lycée et surtout de la course. » Pratique pour échapper aux petites pestes avant qu’elles ne décident qu’elle serait leur nouvelle meilleure amie. Premier point de rupture avec Finn, maintenant qu’elle y pensait. Fronçant légèrement les sourcils, elle finit par souffler, non sans un rire. « Je ne sais pas trop. A froid, j’aurais dit des trucs un peu plus offensifs, mais j’imagine que je dois apprendre beaucoup de trucs avant d’imaginer pouvoir faire yahaaa ou yahaaa. » Oui bon, ce n’était peut-être pas le truc le plus drôle du monde. Mais Zoey n’était pas réputée pour son sens de l’humour. Elle avait déjà arrêté d’être trop sérieuse, à cause de Finn… ou grâce à lui, difficile de se décider, surtout en cet instant précis.

Et elle laissa filer un silence, enfonçant ses mains dans les poches de son jeans avant de se décider à répondre. « Pourquoi ? C’est… comment expliquer… vous voyez votre calme, votre assurance ? J’ai besoin de ça. Quand j’étais plus jeune, quand je courrais, j’arrivais à me canaliser. J’ai continué à la fac, mais je sentais bien que c’était pas suffisant. Mais j’ai jamais osé suivre ce genre de cours en fait. Je pensais que j’étais pas assez forte pour ça. Sauf que depuis mon arrivée ici j’ai… besoin de me sentir plus forte, de me sentir capable de me défendre et de veiller sur mon ami. » Ami, ce n’était pas exactement le meilleur terme pour le définir. Mais elle n’en avait pas d’autres pour le moment. Alors, il faudrait s’en contenter. En attendant, elle fixait son interlocutrice, se demandant comment elle réagirait à ses propos, si elle allait devoir rentrer sans demander son reste ou si elle peut-être enfin pouvoir reprendre un semblant de contrôle sur sa vie.

_________________


Trust is a dangerous game...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/f29-welcome-to-hell http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/f34-fiche-de-liens http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Guilde
→ NUISANCE DEPUIS : 30 ans
→ TROMPE L'ENNUI : Prof d'arts martiaux / Bourreau de la Guilde
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Patiente – Apaisante – Consciencieuse – Bienveillante – Sportive – Posée – Intransigeante – Obstinée – Rigide – Discrète – Cérémonieuse – Désabusée


→ AVATAR : Shu Qi
→ CREDITS : Shereen
→ MENSONGES : 29

†


MessageSujet: Re: The eye of the tiger   Jeu 30 Aoû 2018 - 22:01

Peut-être est-ce une distraction bienvenue, sans doute aurais-je continué de me perdre dans mes pensées et mes préoccupations, sans doute me serais-je perdue quelque peu dans les regrets et les questions sans réponse. Aussi, quand bien même cela m’agace profondément, et quand bien même l’imprimeur aurait le droit à une sacrée remontée de ma part, devrais-je être soulagée et reconnaissante envers cette jeune fille, qui n’y est pour rien qui plus est de toute manière. Je hausse un sourcil en l’entendant parler, me répétant qu’il va également bien falloir que je m’habitue au langage et expressions des habitants, bien moins solennels et courtois que ceux dont j’ai l’habitude. Non pas qu’elle le soit particulièrement pour le moment,  mais il n’est pas donné à tout le monde de parler de culottes ainsi…

« Je lui en ferai part oui. Ou je m’en occuperai moi-même selon, j’aviserai. »

Ce n’est guère le plus important… même si j’aimerais autant éviter de répéter cette situation malgré tout. Je me rends compte que je l’ai sans doute fixé un peu trop longtemps en la voyant piquer du nez, mais cela ne m’empêche pas de la questionner et d’essayer d’en savoir un peu plus. Gym et course. Souplesse et endurance. Si toutefois, elle n’avait pas arrêté depuis trop longtemps, ce qui n’était d’après ses dires pas le cas malheureusement. Je fronce un peu les sourcils, me demandant de quoi elle parle, avant de comprendre qu’elle doit faire référence à des films totalement caricaturaux de kung-fu. Je ne sais toujours pas à quel point le fait d’avoir voulu répandre ainsi ces arts sont une bonne idée, les gens se faisant bien souvent une image trop fausse de tout cela.

« Vous ne pratiquez donc plus ces activités ? Ce n’est nullement un jugement, je cherche à discerner votre… niveau ? » J’ai beau être bilingue, j’ai quand même du mal à transcrire certains mots ou idées, mais elle comprendra. « Et en effet, pour pouvoir faire des yahaa réussis, de nombreux exercices et pratiques sont nécessaires au préalable. »

Je la laisse réfléchir, mes mains posées sur le bō devant moi, et je la dévisage de nouveau. J’ai un léger sourire alors que je hoche la tête en l’entendant. Se canaliser et protéger.

« La force est une notion subjective. On ne suit pas ces enseignements pour devenir forts, pas chez moi du moins… Se plier à un budō est autant un exercice de l’esprit que du corps, c’est une philosophie. Mais les occidentaux ont souvent tendance à oublier les côtés théoriques et religieux des Arts Martiaux. Mon calme et mon assurance comme vous dites sont autant le résultat d’une discipline de fer que de pratiques codifiées et d’un entraînement permanent. » Je lui souris. « Je ne dis pas que c’est impossible à atteindre, mais les arts martiaux seuls, au sens où vous l’entendez, ne suffiront pas à vous satisfaire dans ce cas. Toutefois…  Je comprends votre besoin de vous sentir capable de faire face à l’adversité, tout comme votre besoin de protéger les êtres qui vous sont chers.
Je peux vous apprendre. À être plus sereine et sûre de vous sans craindre le regard des autres. À maîtriser cette énergie que je sens chez vous, à vous en servir pour qu’elle devienne effectivement une force et qu’elle vous permette d’avancer. À vous défendre vous et votre ami. Mais je suis exigeante et… stricte dirons-nous. Il faudra l’accepter. Que ce soit pour répéter 10, 20 ou 100 fois un simple mouvement, ou encore à apprendre les codes régissants une cérémonie du thé. »
J’ai un léger rire et je secoue la tête. « Je plaisante, ça ne fait pas partie des cours, même si je pense que c’est une des disciplines essentielles dans la recherche de son budō… » Je regarde autour de nous. « Mais cela ne change rien au problème actuel. Si vous désirez suivre mes cours, je vous enseignerai avec plaisir, dès que cela sera possible. Le souhaitez-vous toujours ? »

_________________

  La force naît de l'adversité et des souffrances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.fhttp://dmthbegins.forumactif.org/t3208-kimiko-katsushiro-le-courage-n-est-pas-l-absence-de-peur-mais-la-capacite-de-la-vaincre http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/t3218-kimiko-katsushiro-big-things-often-have-always-small-beginnings#68949 http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar


→ MENSONGES : 34

†


MessageSujet: Re: The eye of the tiger   Sam 8 Sep 2018 - 22:27

Le plan avait quand même l’air un peu bancal. Pour autant, Zoey n’avait pas envie de partir et de rentrer bredouille. Après tout, c’était la bonne personne, peu importait si le moment n’était pas le plus approprié. Au moins, elle pourrait se faire une idée et revenir quand il serait temps. L’idée qu’elle puisse rester ici plus de quelques jours avait quelque chose d’effrayant à bien y réfléchir et pourtant, c’était bien ce qui était en train se passer. Comme si le fait de revenir à ses racines l’incitait à ne plus vouloir partir. Elle avait fui cette ville comme la peste durant des années, refusant les cas étranges qu’ils pouvaient découvrir. Et maintenant, elle avait l’impression d’être attirée comme un aimant et incapable de prendre la route de nouveau. Se demandant vaguement ce que Finn penserait de tout ça quand elle se déciderait à lui parler, elle souffla, avec une moue. « Je peux vous filer les coins intéressants si vous voulez. Comme je viens d’arriver, je sais où vont les gens qui n’ont pas encore de club et qui cherchent à s’installer. »

Enfin pour le moment, ce n’était pas le plus important. Zoey se sentait un peu passée au crible et, autant le dire tout de suite, elle ne s’y attendait pas vraiment. Pourtant, elle répondait, aussi franchement que possible, sans bien saisir tous les tenants et aboutissants de ces questions. Elle se fit plus songeuse et secoua la tête à ses interrogations avant de souffler, hésitant. « Pas vraiment non. Je suis… sur les routes, depuis plusieurs mois. C’est la première fois que je reste aussi longtemps au même endroit. Je n’ai eu le temps de rien, même si je continue de courir tous les matins. Et j’ai gardé ma souplesse, je me faufile souvent dans des endroits inattendus. » Elle esquissa un mince sourire avant de reprendre, non sans une moue. « Un rêve qui part en fumée. Mais je comprends. Je suis quelqu’un d’appliqué et d’attentif. Quand je commence quelque chose, je ne m’arrête pas juste parce que ça n’avance pas comme je veux. » Une vraie tête de mule disait Finn. Elle aimait à se dire coriace plutôt, ça sonnait quand même mieux.

Quand la jeune femme reprit, Zoey l’écouta avec attention, fronçant légèrement les sourcils avant de laisser filer un silence à ses propos. Et de répondre, le plus sérieusement du monde. « J’ai appris à faire la cérémonie du thé. Lorsque j’étais à l’université. Je voulais comprendre pourquoi c’était aussi important dans certaines cultures. C’est quelque chose… d’apaisant en vrai. Même si je n’ai pas pu le faire depuis … » Elle écarquilla les yeux, réalisant à quel point le temps était passé à une vitesse alarmante. « … depuis trois ans. Ma colocataire à l’université était japonaise, c’est elle qui m’a appris donc. » Une partie de sa vie qu’elle n’évoquait jamais. Parce qu’elle ne voulait pas que Finn réalise ce qu’elle avait abandonné pour être avec lui, qu’elle ne voulait pas qu’il se sente coupable pour rien. C’était son choix après tout. Pas le sien. Inspirant longuement, elle finit par hocher la tête. « C’est ce que je veux. Je vous l’ai dit, je suis quelqu’un d’attentif et j’écoute. Si je dois refaire un exercice aussi longtemps que vous le demandez, je le ferais. Je ne veux pas qu’on prenne des gants avec moi ou qu’on me traite comme une petite chose fragile. » Elle laissa filer un silence avant de reprendre, plus hésitante. « C’est quoi le budō exactement ? J’avoue, c’est un peu flou pour moi. Et je veux comprendre. »

A sa question, elle hocha la tête. « Oui, je veux toujours suivre vos cours… enfin… ça dépend. Les tarifs sont bien ceux indiqués sur le flyer ou il s’est raté là aussi ? » Non parce qu’elle n’allait pas pouvoir dépenser tout son argent là-dedans non plus. Le traitement de Finn restait plus important que le reste. A ce train-là, elle allait devoir trouver un petit boulot pour qu’il ne manque de rien. Elle avait des doutes quant au fait que lui pourrait tenir le rythme.

_________________


Trust is a dangerous game...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/f29-welcome-to-hell http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/f34-fiche-de-liens http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Guilde
→ NUISANCE DEPUIS : 30 ans
→ TROMPE L'ENNUI : Prof d'arts martiaux / Bourreau de la Guilde
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Patiente – Apaisante – Consciencieuse – Bienveillante – Sportive – Posée – Intransigeante – Obstinée – Rigide – Discrète – Cérémonieuse – Désabusée


→ AVATAR : Shu Qi
→ CREDITS : Shereen
→ MENSONGES : 29

†


MessageSujet: Re: The eye of the tiger   Dim 23 Sep 2018 - 18:06

Quand tu veux que quelque chose soit fait correctement, fais-le toi-même. Sauf que cela n’était ni toujours ni faisable, ni possible. En l’occurrence, je cherche encore à me repérer dans cette ville et je ne vais nullement me perdre dans les endroits attrapes-touristes ou attrayants, les coins perdus ou mal famés m’intéressant bien davantage en vérité. Je lui adresse donc un sourire en acquiesçant quand elle me propose de me donner des endroits appropriés.

« Ce serait aimable à vous. Je n’ai guère eu l’opportunité de visiter, encore moins de me renseigner concernant les endroits intéressants, cela m’aiderait grandement. »

Et peut-être trouverais-je le temps de m’y rendre ou engagerais-je quelqu’un pour cela, mais au moins aurais-je les bonnes informations. Comme en ce qui la concerne elle d’ailleurs. Ce n’est pas inutilement ou par curiosité déplacée que je m’enquiers d’elle. Je ne sais pas encore trop comment cela va se passer, ça ne posera sans doute pas de souci vu que je n’escompte pas avoir des dizaines de disciples, mais je vais tout de même avoir besoin de m’adapter aux niveaux des personnes face à moi. Je hausse un sourcil, avant de reprendre une expression neutre et de hocher la tête.

« Vous voyagez beaucoup. Et vous comptez rester suffisamment longtemps ici pour suivre des cours ? S’entraîner tous les matins est déjà une très bonne chose. La course régulière renforce le cœur et améliore l’endurance, ainsi que la souplesse en vérité, tout en faisant diminuer le stress et… Et vous devez déjà savoir cela. » Je la fixe et j’esquisse un sourire un peu triste. « Les choses avancent rarement comme nous le souhaiterions malheureusement. Ce sont là des qualités essentielles à la pratique d’un art martial, tout comme la ténacité. Si vous travaillez et que vous le désirez réellement, vous serez un jour en mesure de faire des yaha. »

Et j’avoue que pour le coup, mes sourcils se haussent de nouveau, véritablement surprise, alors qu’un sourire vient ourler mes lèvres.

« Apaisant il est vrai, c’est un art qui demande concentration et application, il n’y pas guère de place pour les pensées parasites qui nous entourent sans cesse. Ce rituel, le Cha No Yu, invoque la simplicité, l’harmonie, la pureté, le respect et la tranquillité d’esprit. C’est un moment privilégié de partage pendant lequel on savoure l’instant présent. Il permet de faire le vide et de reconcentrer son énergie sur les choses importantes. » J’ai parlé un peu pour moi-même sans doute, même s’il me semble important de lui expliquer, quand bien même pourrait-elle déjà connaître la signification de ce cérémonial au vu de son histoire. Je souris plus franchement en l’entendant, même si je mets quelques secondes à comprendre l’expression. « N’ayez crainte, il n’y a nul risque que je vous traite ainsi et je ne prends guère de gants comme vous dites lors de mes enseignements. » Je réfléchis, cherchant mes mots, et je reprends plus lentement, les sourcils un peu froncés. « Budō signifie littéralement "Voie de la guerre", mais cela va bien plus loin que ce que ces termes laisseraient présager. Pour faire simple… Disons que c’est un mode de vie, une recherche constante d’amélioration et d’efficacité, principalement martiale évidemment, mais pas uniquement. Cela déborde de la simple pratique d’un art martial, dépasse les portes d’un dojo et s’inscrit dans la vie quotidienne. C’est une philosophie, empreinte de bouddhisme zen, de taoïsme et de shintoïsme selon les pratiquants…  C’est la Voie que vous désirez suivre, avec la discipline, les codes et les pratiques… ça m’est tellement évident que je peine à vous l’expliquer, j’en suis navrée. »

Encore heureux que je sois meilleure enseignante des arts eux-mêmes que de la philosophie et esprit qui l’encadrent. Quoique les deux vont de pairs quand j’enseigne… Je hoche la tête à mon tour.

« Oui, les tarifs sont les bons. Cela vous semble incohérent ?  Je me suis pourtant renseignée sur ce qui se fait ici. » Je lui souris. « Je serais honorée de vous avoir pour première élève si vous acceptez. »

_________________

  La force naît de l'adversité et des souffrances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.fhttp://dmthbegins.forumactif.org/t3208-kimiko-katsushiro-le-courage-n-est-pas-l-absence-de-peur-mais-la-capacite-de-la-vaincre http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/t3218-kimiko-katsushiro-big-things-often-have-always-small-beginnings#68949 http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar


→ MENSONGES : 34

†


MessageSujet: Re: The eye of the tiger   Sam 6 Oct 2018 - 22:01

L’espace d’un instant, Zoey songea à la discussion qu’elle avait pu avoir avec Yuri, dans le musée. Sur le destin, les chemins tracés ou non. Et elle se demanda si cette visite pouvait être considérée comme faisant partie de cette voie qu’elle devait suivre ou si c’était quelque chose qu’elle avait déclenché d’elle-même. En tout cas, elle n’avait pas envie de croire qu’elle n’était pas maîtresse de sa propre existence. C’est pour ça qu’elle avait cherché à rencontrer cette femme, qu’elle voulait apprendre à contrôler au moins un pan de sa vie.

Essayant de chasser ces pensées qui avaient plus tendance à l’embrouiller qu’autre chose, la jeune femme se focalisa sur son interlocutrice. « Je suis moi-même en train de me renseigner sur les lieux qui pourraient m’intéresser. Même si je ne suis pas sûre qu’on ait la même définition du terme. En tout cas, ça me dérange pas de vous aider si c’est dans mes cordes. » Et puis, au moins, elle pourrait avoir de bonnes raisons de déambuler en ville sans Finn. Non pas qu’elle se cherchait des excuses, même s’il était plus facile pour elle de se perdre sans sentir le regard inquiet de son ami peser sur elle. Tout du moins supposait-elle qu’il était inquiet. Parce qu’elle perdait assurément pied depuis qu’ils étaient arrivés ici. Mais elle n’était pas prête à l’admettre, ni à assumer ce qui n’allait pas.

Plutôt penser au reste. Et elle hocha la tête aux propos de la jeune femme. « Oui, je suis sur les routes depuis plus de deux ans et je bouge beaucoup. Mais... » Zoey fronça les sourcils un instant, fixant le vide avant de souffler, songeuse. « Vous ne vous êtes jamais dit que vous deviez arriver à un endroit précis, à un moment précis ? Comme si toute votre vie n’avait été destinée qu’à ça ? » Et elle secoua la tête avant de sourire. « Navrée, je… enfin, peu importe. Je pense que je vais m’installer quelques temps ici oui. Je n’ai pas de raisons de partir, il y a largement de quoi m’occuper un moment. » A l’évocation de l’entraînement, elle eut une ombre de sourire. « Et ça permet aussi de semer les gens, c’est pratique. » C’était bien comme ça qu’elle avait commencé lorsqu’elle était enfant. Pour éviter les autres qui lui jetaient des pierres et se moquaient d’elle. Avant de se réfugier chez Finn. Mais, pourtant, elle avait tout de même envie de pouvoir faire ces fameux yaha, juste pour montrer qu’elle en était capable. Alors elle écouterait, avec toute l’attention dont elle était capable. Et dieu sait qu’elle était têtue et acharnée quand elle s’y mettait.

Son sourire se fit tout de même plus large à la surprise de son interlocutrice quand elle lui avoua connaître la cérémonie du thé. « Mon amie m’a dit que c’était un privilège de connaître ça. Et j’aurais dû partir avec elle au Japon quelques temps mais le… destin en a décidé autrement. Les choses avancent rarement comme nous le souhaitons n’est-ce pas. » Un sourire un peu triste avant qu’elle ne hoche de nouveau la tête. « C’était un moment que j’appréciais, à chaque fois. Me concentrer sur quelque chose d’à la fois simple et complexe. D’important et d’éphémère. C’est rare de pouvoir faire ça aujourd’hui. » Les gens n’avaient pas le temps pour ça. Comme pour regarder les étoiles. C’était peut-être pour ça qu’elle les aimait autant. Pas uniquement pour Finn.

Difficile de ne pas lui rendre son sourire. Son visage se transformait de façon assez impressionnante, même si son regard restait toujours aussi sérieux. « C’est bien. De ne pas prendre de gants. On apprend mieux. Et plus rapidement. » Et voilà qu’elle lui expliquait le Budō. Zoey écouta avec attention, les sourcils légèrement froncés. « Difficile d’expliquer toute une façon de vie à une néophyte n’est-ce pas ? Mais… cette recherche d’améliorations, de trouver mon équilibre… c’est ce que je veux. Je ne sais pas si c’est votre Budō ou tout autre chose. Mais peut-être que si mes pas m’ont menée jusqu’ici, c’est aussi pour l’apprendre. Vous ne croyez pas ? » Voilà maintenant qu’elle voulait de nouveau mêler le destin à ce qu’elle faisait. Contradictoire ? Si peu.

Alors, plutôt que de réfléchir à ce propos, elle se contenta de secouer la tête. « Non, ils sont très bien ! Même un peu moins cher que ce que j’ai pu voir ailleurs. J’avoue que c’est aussi pour ça que je suis venue ici. Et c’est pas loin de l’hôtel où on est installés alors… je serais honorée d’être votre première élève... » Et là, elle réalisa qu’elle ne connaissait même pas son nom. Mais, incapable de savoir comment demander, elle esquissa un sourire. « Oh… je ne me suis pas présentée. Je m’appelle Zoey. Zoey Hamilton. Enchantée. Enfin, je crois que c’est ce qu’on dit, même si le contexte est un peu… particulier. »

_________________


Trust is a dangerous game...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/f29-welcome-to-hell http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/f34-fiche-de-liens http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Guilde
→ NUISANCE DEPUIS : 30 ans
→ TROMPE L'ENNUI : Prof d'arts martiaux / Bourreau de la Guilde
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Patiente – Apaisante – Consciencieuse – Bienveillante – Sportive – Posée – Intransigeante – Obstinée – Rigide – Discrète – Cérémonieuse – Désabusée


→ AVATAR : Shu Qi
→ CREDITS : Shereen
→ MENSONGES : 29

†


MessageSujet: Re: The eye of the tiger   Hier à 20:41

Je la dévisage, curieuse.

« Pourquoi n’aurions-nous pas la même définition ? Si c’est un endroit fréquenté, qui vous intéresse, sachant que vous désirez suivre des cours, cela devrait correspondre n’est-ce pas ? Mais je retiens votre aide quoi qu’il en soit. »

Et si vraiment elle m’aide sans doute devrais-je réfléchir à une rémunération non ? Ou une remise sur les cours peut-être. J’aviserai le moment venu, quand ce sera fait. Je hausse un sourcil alors qu’elle reprend. Oui, j’avais déjà eu cette sensation. Pas toujours dans des circonstances heureuses, mais être persuadée devoir me rendre à tel endroit à tel moment… Oui, je connais ce sentiment.

« Comme si tout tendait à vous diriger vers un instant et une situation précis ? La destinée a de curieuses façons de se faire entendre et de vous amener là où vous devez être… quand bien même vous ne le souhaitiez nullement. »

J’ai un mince sourire, pas vraiment joyeux, juste fataliste. Il y a malheureusement des choses et des résultats que l’on ne peut éviter, malgré tout ses efforts. Je la fixe un instant, me demandant comment et pourquoi une jeune femme comme elle se retrouve à vagabonder sur les routes, sans destination précise visiblement, pour finir par se dire qu’il y a de quoi s’occuper ici. Mais elle n’est pas seule et surtout, cela ne me regarde nullement, et je me contente de hocher la tête à sa remarque. Courir pour échapper à des poursuivants. Devrais-je m’inquiéter pour elle ? Non, elle ne semble pas angoissée, et elle parlait du lycée… De ce que j’ai compris, elle continue de courir pour se défouler et se canaliser, pas par nécessité. Et encore une fois, je ne la connais point, cela ne me concerne pas. Pas vraiment. Pas encore. Plus tard peut-être quand elle serait officiellement mon élève et aura suivi plusieurs de mes cours. Un sensei prend soin de ses disciples, c’est son rôle de les protéger et les guider, même ici je suppose. D’autant que cette jeune fille se révèle particulièrement intéressante, je le reconnais.

« Un endroit précis, un moment précis, c’est cela ? Peut-être aurez-vous l’occasion de vous y rendre plus tard, et peut-être pourrez-vous observer une cérémonie du thé dans une des écoles ou dans un des temples. Cela vous plairait je pense. Peut-être avez-vous saisi l’essentiel de ce que représente cette cérémonie… La simplicité et la profondeur, la perfection et l’imperfection, ce sont là des facettes de cette cérémonie peu connue, qui représente pourtant fort bien la vie au quotidien si on y prend garde. »

Et de nouveau, je hoche la tête, avant de la dévisager plus longuement et de lui sourire.

« Mon Budō ne vous intéresse guère, c’est le vôtre qu’il vous faut trouver, même si effectivement, à vous écouter, vous vous en approchez. Devenir meilleure, plus forte, plus stable, pour vous et votre ami, ce sont de bonnes bases, de bons objectifs… une bonne Voie à suivre, si c’est là ce que vous souhaitez. Et je pense qu’effectivement aucun décision n’est prise sans raison. »

Et quand ce qui arrive vous semble injuste ou incompréhensible ? C’était là source d’égarements et de difficultés. Pour ma part, j’avais décidé il y a longtemps de devenir plus forte pour que cela ne se reproduise plus… et j’avais échoué. De quoi me remettre en question, n’est-ce pas ? Pourtant je suis là et je refuse cette situation, comme si mon entêtement pouvait modifier le cours des événements. Mais qui sait, peut-être…

« Avoir des tarifs élevés ne signifient pas que les cours soient de qualité, ni l’inverse. » Je lui souris et hoche la tête quand elle confirme vouloir être mon élève. Bien. « Zoey Hamilton. » Léger sourire alors que je m’incline légèrement et rapidement. « Je suis Kimiko Katsushiro. Enchantée de faire votre connaissance. Il n’y a aucun contexte qui implique ou non d’être heureux de faire de nouvelles connaissances. Chaque rencontre offre de nouvelles opportunités, il est bon de ne jamais les négliger. » Je la fixe un instant. « Y a-t-il un moyen de vous contacter ? Si vous acceptez de m’aider pour la distribution des tracts, il va sans dire que je vous ferais une remise sur le prix demandé… et je dois pouvoir vous prévenir dès lors que la salle sera prête à accueillir des élèves. »

_________________

  La force naît de l'adversité et des souffrances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.fhttp://dmthbegins.forumactif.org/t3208-kimiko-katsushiro-le-courage-n-est-pas-l-absence-de-peur-mais-la-capacite-de-la-vaincre http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/t3218-kimiko-katsushiro-big-things-often-have-always-small-beginnings#68949 http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: The eye of the tiger   

Revenir en haut Aller en bas
 

The eye of the tiger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tiger Dudu
» Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ]
» F.T. de Tiger D. Wrath
» TIGER & BUNNY
» [Octobre] Byul Tiger Lily

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DRAG ME TO HELL | Begins. ::  :: Valley Park-