AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur DMTH Invité envoi coeur
Adopte un scenario et gagne des amis pour la vie ! :caddy:
Trouve un partenaire de jeu rapidement ! :bouya:
Découvrez l' intrigue en cours !pink witch
Réalise les défi de noyel ! rudolf
Bonne année 2019 !! :fuir:

Partagez | .
 

 il y a des nuits comme celle là... | Sienna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : solitaire
→ NUISANCE DEPUIS : 35 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : L'humanité
→ TROMPE L'ENNUI : Agent du NCIS
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Taiseux – Renfermé – Tacticien – Froid – Attentionné – Protecteur – Faux calme – Passionné – Intuitif - Observateur

→ AVATAR : Gaspard Ulliel
→ CREDITS : Shiya
→ MENSONGES : 51

†


MessageSujet: il y a des nuits comme celle là... | Sienna   Mer 4 Juil 2018 - 9:41

Son rapport avançait bien, même si, en toute objectivité, il était plutôt maigre. Connor n'avançait pas vraiment dans son enquête, mais au moins avait il les coudées franches. Il mentionna son intention de prendre contact avec la force policière locale avant que son téléphone ne le déconcentre. Habitué a répondre sèchement, il le fit une nouvelle fois. «  Mason j'écoute. » Seulement ce ne fut pas la voix de son supérieur qui retentit dans l'appareil mais plutôt celle ennuyée d'un barman du centre ville. Fronçant les sourcils, Connor mit un certain temps a comprendre ce que l'autre lui voulait et il raccrocha dans un juron. Dans quel guêpier s'était mise Sienna ?! Apparemment, mademoiselle était totalement soûle et tenait des propos plutôt incohérents. Pourquoi l'avait on appelé lui ? Tout simplement parce qu'il était le premier dans son répertoire.

Connor se passa la main sur le visage avant de se lever et d'enfiler sa veste. L'idée de ne pas y aller ne l'effleura même pas, mais Sienna allait entendre parler de lui longtemps. Pourtant ce n'était pas dans les habitudes de la jeune femme de boire a outrance...bon c'était déjà arrivée bien sûr mais pas au point qu'on lui téléphone pour venir la récupérer parce qu'elle embêtait les autres clients. Il se demanda un instant les raisons de ce comportement avant qu'une pointe de culpabilité ne vienne le piquer au cœur. Etait ce de sa faute ? Peut être, il n'en savait rien, bien trop occupé a la repousser il en oubliait parfois de prendre des gants et les souvenirs de leur dernière rencontre venaient parfois encore le hanter. Avait il était trop dur ? Trop direct ? Sans doute. Etait ce réellement la bonne manière de faire ? Ca il n'en savait strictement rien. Il était dur oui, désireux qu'il était qu'elle perde ses oeillières et vive enfin pour elle. Trop sec parce qu'il avait peur de lui même parfois surtout lorsque cela la concernait. Parce qu'il savait, au fond de lui, qu'il suffirait d'un rien pour qu'il cueille ce qu'elle désirait si fort lui offrir et ça, sans doute ne se le pardonnerait il pas.

Une demie heure plus tard, il pénétrait l'ambiance enfumée et musicale du Street Vaudou, un bar à thème fréquenté majoritairement par les touristes. A voir les poupées vaudou qui traînaient partout, c'était clairement un piège a touristes friqués et pas un véritable établissement vaudou. Le barman le vit arriver avec un soulagement évident et, du menton, lui indiqua la table où était Sienna...pas seule. Connor serra un peu les mâchoires. La jeune femme était presque avachie sur les genoux d'un type qui semblait fortement apprécier la situation d'ailleurs. Il s'approcha rapidement. « Pose ta main là et il va te manquer quelques dents. » fit il d'un ton tranquille mais le sourire vibrant d'une menace très explicite, interrompant le geste du type qui allait tranquillement poser sa paume a un endroit charnue du corps de Sienna. « Quoi ? Kestuveux ?! » Connor leva les yeux au ciel. Parfait. Tout ce dont il avait besoin. Un type bourré qui se prenait pour un lion. Rapide comme l'éclair, il agrippa fermement la masse de cheveux gras du gars et lui renversa brutalement la tête en arrière, le forçant a croiser son regard froid, meurtrier. « Si y a un truc que tu n'as pas compris, je peux me faire un plaisir de répéter.» susurra l'ex militaire d'une voix dure comme le granit. L'autre le jaugea du regard durant quelques secondes, partagé sans doute entre l'envie de lui exploser la tronche et celle de fuir la queue entre les jambes mais entier...Apparemment, la seconde remporta la manche, se dégageant de la poigne du militaire, il glissa sur le banc recouvert de vinyle et partir en espérant avoir l'air classe. Connor esquissa un sourire méprisant avant de poser les yeux sur Sienna. « Lèves toi. » Il savait que sa colère était légèrement exagérée mais il ne sentait pas d'être tolérant en la voyant là, dans cette tenue et aussi éméché qu'une vieille coupe de porcelaine. « Ne me force pas a te sortir d'ici en sac sur mon épaule. » ajouta-t-il en vrillant ses iris de glace sur la jeune vaudou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2768-connor-mason http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/f34-fiche-de-liens http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Mawuipa
→ NUISANCE DEPUIS : 23 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Nécromancie, magie vaudou
→ TROMPE L'ENNUI : Trapéziste, serveuse
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Têtue. Capricieuse. Boudeuse. Curieuse. Enjouée. Électron libre. Indisciplinée. Touche à tout. Adore apprendre. Ambitieuse


→ AVATAR : Rose Bertram
→ CREDITS : Kiri
→ MENSONGES : 134

†


MessageSujet: Re: il y a des nuits comme celle là... | Sienna   Mer 1 Aoû 2018 - 12:02

J'en avais marre. Marre, marre, marre. D'attendre après un mec qui me rendait complètement dingue ! Connor était revenu dans ma vie sans en demander la permission, venant s'installer dans la ville où j'étais venue vivre pour le fuir et fuir mon passé et il ne m'accordait toujours aucun crédit, persuadé qu'il n'était pas un mec fait pour moi, que je me trompais, que ce que je ressentais pour lui, c'était un amour de gamine ou je ne savais quelle autre ânerie au juste. Mais de quel droit est-ce qu'il déboulait comme ça pour venir tout chambouler ? Et me refusait-il son amour ? Et pourquoi est-ce que je trouvais aucun mec qui lui arrive à la cheville ? Parce que merde, Connor était certes, très bel homme, mais il avait quantité de défauts qui m'horripilaient. Il devait y avoir plein de mecs plus charmants, plus gentils, plus attentionnés, qui ne soient pas de gros traumatisés convaincus qu'ils n'avaient rien à offrir et qui prenaient les décisions pour les autres. Parce que oui, en l'occurrence, il décidait pour moi cet idiot ! Ah je le détestais.

Et ce fut pour cela, que je décidais de sortir ce soir. De me laisser aller. Je n'avais pas trente six façons de me détendre malheureusement. Alors, pour essayer d'oublier l'autre idiot, je me mis à boire, un peu plus que de raison. Une jolie fille seule, habillée court. J'avais mis un bustier noir à lacet, une jupe en cuir et des escarpins bottines ouverts sur le bout du pied, à talons. J'étais parée comme ça. Et clairement en chasse. Du moins, les hommes recevaient ce genre de signal quand une fille s'habillait comme ça. Je perdis le compte des verres de tequila, alors qu'un mec plutôt canon venait me chauffer. Je le laissai faire, avant de m'emparer de ses lèvres sans honte. Ce n'était pas Connor. Cela me frappa assez rapidement. Je m'étais assise sur ses genoux. Mais tant pis s ce n'était pas le bon. Ce mec là, au moins, je lui faisais envie. Je le sentais à travers le tissu de son jean, c'est pour dire ! C'était un peu bizarre de draguer ici, dans ce bar vaudou. Typiquement le genre d'endroit où Connor n'aimait pas mettre les pieds. Et bordel, pourquoi est-ce que je pensais encore à ce crétin ? Je gloussai quand une main se glissa vers ma poitrine, alors qu'une petite voix en moi me soufflait que j'étais en train de faire une connerie monumentale et que je m'en mordrais les doigts demain. Tant pis ! Je la fis taire tout aussi rapidement.

Et puis brutalement, il y eut Connor. Je clignais stupidement des paupières, en me faisant la réflexion que ça devenait grave de penser à lui au point d'avoir des hallucinations. Ou que j'avais vraiment beaucoup trop bu. J'avais la tête toute légère. Et ça tournait aussi. Sauf que c'était pas une hallucination, alors que mon copain de la soirée répondait. Je poussai un cri quand Connor attrapa monsieur l'inconnu bourré aux mains baladeuses, lui proférant une petite menace de son cru, si bien que je me retrouvais abandonnée. Interdite, je ne bougeai pas alors qu'il me donnait des ordres. Qu'il osait me donner des ordres ! Je me levai alors brutalement, folle de rage et tanguai alors que le monde se mettait à tourner, mais cela ne m'empêcha pas de râler d'une voix pâteuse : « Non mais pour qui tu te prends ?! Qu'est-ce que tu fous là ? T'as aucun droit sur moi, Connor ! AUCUN ! Tu en as perdu tout droit quand tu m'as rejetée ! ALORS BORDEL FOUS MOI LA PAIX, LAISSE MOI ME TAPER QUI JE VEUX ET COMME JE VEUX ! » Folle de rage, je tambourinai sa poitrine, laissant sortir toute ma frustration, l'alcool aidant clairement. « CHUIS MALHEUREUSE A CAUSE DE TOI CRETIN ! JE CREVE D'AMOUR POUR TOI ET TOI TU N'EN AS RIEN A FOUTRE ! » Je m'emparai alors de sa main pour la coller sur ma poitrine, trop serrée dans le petit haut à lacets. « T'AIMES PAS CE QUE TU TOUCHES CONNOR ? CA TE FAIT PAS ENVIE ? SUIS PLUS UNE GAMINE OK ? SUIS UNE FEMME MOI MAINTENANT ! » Je m'interrompis brutalement, nauséeuse. « Je crois que je vais vomir... »

_________________
Voodoo Princess
It is not death that a man should fear, but he should fear never beginning to live.
code: @DMTH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2738-sienna-voodoo-princess http://dmthbegins.forumactif.org/t3010-sienna-voodoo-princess#64753 http://dmthbegins.forumactif.org/t2744-sienna-voodoo-princess#60289 http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : solitaire
→ NUISANCE DEPUIS : 35 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : L'humanité
→ TROMPE L'ENNUI : Agent du NCIS
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Taiseux – Renfermé – Tacticien – Froid – Attentionné – Protecteur – Faux calme – Passionné – Intuitif - Observateur

→ AVATAR : Gaspard Ulliel
→ CREDITS : Shiya
→ MENSONGES : 51

†


MessageSujet: Re: il y a des nuits comme celle là... | Sienna   Jeu 23 Aoû 2018 - 19:28

Je ne m'étais pas attendu a une telle explosion de colère, mais a bien y réfléchir, cela ne me surprenait pas outre mesure. Stoïque, je laissai Sienna déverser sa rage, sentant à peine ses poings me marteler la poitrine. Stoïque ? Oui, en apparence, il n'y avait que l'orage envahissant mes iris qui laissait voir ma propre colère. Je savais encaisser, ça il n'y avait pas de soucis, mais elle déconnait clairement, en rejeter la faute sur moi, c'était la chose la plus facile à faire. Cependant, je ne m'attendis pas a ce qu'elle me colle carrément son sein dans la paume. Non là, fallait arrêter de déconner. Je serrais les dents, arrachant ma main a ce contact un peu trop doux à mon goût et lui agrippai les poignets. « Ca suffit Sienna ! Si tu veux que je te traite en adulte, conduis toi comme telle bordel ! » Je perdais rarement mon sang froid, c'était un fait, malgré tout ce que j'avais traversé, ce que j'avais enduré, je conservais un contrôle presque absolu sur mes humeurs...Presque parce que Sienna était bien la seule a pouvoir me faire sortir de mes gonds. Comme maintenant. Je résistai à l'envie de la secouer comme un prunier en rugissant entre mes dents : « Te vautrer sur les genoux du premier type qui se montre sympa avec toi n'est clairement pas une preuve de maturité a mes yeux. »

Mais si Sienna savait me mettre en colère comme personne, elle savait aussi les désamorcer. Soudainement inquiet, je fronçais les sourcils. « Bordel c'est pas vrai ! » grommelais je avant de la sortir de l'endroit vite fait bien fait, non sans laisser un billet de 20 sur le comptoir. Une fois sur le trottoir, soutenant une Sienna beurrée comme un coing, je respirai l'air de la nuit en me demandant ce que j'allais faire d'elle... «  Si tu dois dégueuler, fais le maintenant, hors de question que tu salope ma bagnole. » Parce qu'elle était foutue de le faire, juste pour me faire enrager. Je me pinçai l'arête du nez. Il était, bien sur, hors de question que je la laisse seule dans cet état. Malgré moi je me radoucis. « Allez viens...On va te faire décuver. » Ca tombait bien, on avait quelques mètres a faire avant d'atteindre ma voiture. Un bras glissé autour de la taille de la jeune femme, je l'aidais a conserver son équilibre, prêt a la soutenir si elle devait dégobiller soudainement. « Bon sang qu'est ce qui t'a prit de te mettre dans un état pareil, Sienna ? » murmurais je autant pour moi que pour elle. Pourtant, c'était une question dont j'avais déjà la réponse. Je détestais la voir dans cet état, je détestais en être responsable et parfois, je me sentais tellement impuissant, perdu aussi, tiraillé le plus souvent. Elle me demandait de l'aimer mais je savais aussi que je n'étais pas ce qu'il lui fallait, l'aimer était facile, trop sans doute, mais la rendre heureuse....Ca c'était une autre paire de manche. J'étais revenu brisé, cassé, le jeune homme plein de hargne, de morgue s'était cassé les dents sur la cruauté humaine...Combien de temps avant que Sienna en ai sa claque de ramasser les pots cassés ? Je secouai la tête pour m'éclaircir les idées. Non, j'avais pris la bonne décision, même si celle ci me déchirait de l'intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2768-connor-mason http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/f34-fiche-de-liens http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Mawuipa
→ NUISANCE DEPUIS : 23 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Nécromancie, magie vaudou
→ TROMPE L'ENNUI : Trapéziste, serveuse
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Têtue. Capricieuse. Boudeuse. Curieuse. Enjouée. Électron libre. Indisciplinée. Touche à tout. Adore apprendre. Ambitieuse


→ AVATAR : Rose Bertram
→ CREDITS : Kiri
→ MENSONGES : 134

†


MessageSujet: Re: il y a des nuits comme celle là... | Sienna   Sam 8 Sep 2018 - 19:33

Le rappel à l'ordre était douloureux... j'étais allée trop loin, mais... J'avais frémi le temps, trop court, où sa main avait englobé mon sein. J'aurai aimé qu'il ne me lâche jamais, qu'il se laisse envahir par le désir. Mais rien... Il contrôlait trop bien ses nerfs pour ça, malheureusement. Non, là, il était simplement indifférent. Il était indifférent à ma colère, à mes pleurs, à mes supplications ou à ma propre indifférence. Rien ne le touchait venant de moi. J'avais beau tout tenter, rien n'y faisait. Je me figeai donc quand il haussa le ton, exaspéré. « Cela me prouve que je peux plaire à un mec. » J'avais murmuré pour le coup, alors que je doutais grandement de mon pouvoir de séduction, après l'échec cuisant qu'avait été la tentative de le séduire lui. Ma colère s'était envolée. Il ne restait que le profond chagrin d'être si proche de lui, sans pourtant pouvoir l'atteindre. Et puis, j'avais aussi le malaise du à l'alcool ingéré trop vite. J'avais envie de vomir, ce qui mit fin à cette petite scène grotesque, tandis qu'il prenait les choses en mains et nous emmenait dehors. Déjà, rien que l'air frais me faisait un peu de bien, chassant, un peu, les vapeurs de l'ivresse.

Cependant, à sa réflexion, je me braquai, me redressant pour lui jeter un regard noir... et sans doute un peu vitreux aussi. « Je vais vomir sur tes godasses. » Et ce serait bien fait pour lui. Sauf que je n'arrivais pas à forcer la chose. C'était bloqué. Merde. Je voulais vraiment lui gerber dessus pour le punir d'être aussi méchant avec moi. Je restai muette alors qu'il décidait de nous emmener jusqu'à sa voiture. Je me laissais juste trimbaler, m'accrochant à lui malgré moi, parce que si jamais je décidais de le repousser et de marcher comme une grande, il y avait 9 chances sur 10 pour que je me vautre lamentablement en me tordant une cheville. Ou en me faisant un croche-pied parce que je ne marchais pas très droit. La chaleur de sa main à travers mes vêtements me brûlait, comme si cela avait été appliqué avec un fer chauffé à blanc...

Et à sa question, je ne répondis rien. Non, je me mis juste à pleurer. Silencieusement. De honte, de chagrin. De plein de choses. Il savait très bien ce qui m'avait prit. Il savait ce que je voulais. Je lui avais déjà dit, plusieurs fois. Je venais de lui hurler. Et il avait soigneusement évité de répondre. Je m'arrêtai et le repoussai, avant de m'asseoir sur le sol, en me fichant totalement qu'on puisse me voir, que je sois en jupe et assise de façon indécente. Je remontai juste mes genoux vers ma poitrine, avant de me recroqueviller pitoyablement afin de pleurer tout mon saoul. J'étais malheureuse. J'avais beau faire mon possible pour voler de mes propres ailes, sans lui, je n'y arrivais pas. J'avais essayé. Vraiment. Mais rien à faire. Peut-être... Peut-être qu'il existait quelque chose de magique pour me dépouiller de cet amour à sens unique ? Oui, cela devait exister... peut-être en faisant appel à Erzulie ? Peut-être pourrais-je marchander cet amour qui me faisait souffrir ? « Pourquoi es-tu venu ici, Connor ? Tu as ton enquête à mener, bien sûr, mais... il faudrait te décider... Soit tu restes dans ma vie et tu acceptes d'en faire partie comme mon compagnon. Soit tu en sors et tu n'y reviens jamais. Je ne peux plus faire semblant. Je ne peux plus me contenter des miettes de ton affection. Tu comprends ? »

_________________
Voodoo Princess
It is not death that a man should fear, but he should fear never beginning to live.
code: @DMTH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2738-sienna-voodoo-princess http://dmthbegins.forumactif.org/t3010-sienna-voodoo-princess#64753 http://dmthbegins.forumactif.org/t2744-sienna-voodoo-princess#60289 http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : solitaire
→ NUISANCE DEPUIS : 35 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : L'humanité
→ TROMPE L'ENNUI : Agent du NCIS
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Taiseux – Renfermé – Tacticien – Froid – Attentionné – Protecteur – Faux calme – Passionné – Intuitif - Observateur

→ AVATAR : Gaspard Ulliel
→ CREDITS : Shiya
→ MENSONGES : 51

†


MessageSujet: Re: il y a des nuits comme celle là... | Sienna   Dim 9 Sep 2018 - 19:53

Sa réponse me fit grincer des dents. Sienna n'avait pas besoin de ça. Je n'étais pas aveugle, loin de là et en la regardant, j'aurais aimé pouvoir l'être. La gamine maladroite et teigneuse c'était depuis longtemps transformée en une jeune femme magnifique et volontaire. Je le savais même si je le niais lorsqu'elle me le demandait. Evidemment qu'un homme la trouverait attirante, évidemment qu'il prendrait ce qu'elle offrirait et cette pensée ne faisait que décupler ma colère. Je la savais incohérente, folle, parce que c'était moi qui refusait ce qu'elle désirait tant. Je n'avais pas le droit de m'emporter contre elle. Je me mordis l'intérieur de la joue. « Imbécile. » Comment ne pourrait elle pas plaire ?

J'avais autant envie de la secouer que de la protéger, c'était un sentiment dérangeant, malaisant dont je me débarrassait par la colère. Mais lorsqu'elle m'avoua être malade, ce fut mon envie de la protéger qui prit le dessus. L'aidant a marcher je l'emmenais a l'air libre, la menaçant si elle venait a vomir dans ma voiture et je souris légèrement en l'écoutant me défier. Sa combativité était revenue, du moins en partie, c'était déjà ça. La serrant contre moi, je marmonnais dans ma barbe tout en sachant qu'elle m'avait parfaitement entendu. Je ne me rendis pas compte tout de suite des larmes qui dévalaient ses joues puis, elle s'échappa de mes bras. « Sienna... » commençais je avant de me taire devant son discours. Je levai les yeux au ciel en soupirant avant de m'accroupir devant elle. Je dégageai son visage des mèches qui étaient venues s'y coller et essuyai d'un pouce les larmes encore présentes à la lisière de ses cils. Je n'avais jamais sut résister a ses larmes, je ne les avait jamais supportées. Mon regard s'assombrit doucement. « Je ne peux pas sortir totalement de ta vie Sienna, et tu le sais n'est ce pas ? »

Mais je comprenais oui. La repousser était facile, rester loin d'elle l'était beaucoup moins. Sans rien dire de plus, je glissai mes bras sous elle pour la soulever. « Je te ramène.... » a la maison...C'est ce que j'aurais aimé dire mais je n'en avais pas le droit alors je me contentais de cela. Je l'installais dans ma voiture avant de prendre place derrière le volant. Je nous conduit a l'hotel où j'avais élu domicile et la portait dans le hall. Le préposé a l’accueil trottina vers moi, le visage impassible mais je pouvais presque voir ce qu'il pensait. « Affaires de famille » fis je en extirpant ma plaque de mon jean tout en maintenant Sienna contre moi. Je laissai le jeune homme inspecter ma carte avant qu'il ne hoche la tête....Voilà que je passai pour un potentiel serial killer...C'était tellement risible, songeais je en m'engouffrant dans l’ascenseur. Quelques minutes plus tard, je déposais Sienna sur mon lit. « Je vais te faire coule un bain, ensuite tu dormiras. » fis je d'un ton sans réplique avant de m'éclipser dans la salle de bain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2768-connor-mason http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/f34-fiche-de-liens http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Mawuipa
→ NUISANCE DEPUIS : 23 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Nécromancie, magie vaudou
→ TROMPE L'ENNUI : Trapéziste, serveuse
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Têtue. Capricieuse. Boudeuse. Curieuse. Enjouée. Électron libre. Indisciplinée. Touche à tout. Adore apprendre. Ambitieuse


→ AVATAR : Rose Bertram
→ CREDITS : Kiri
→ MENSONGES : 134

†


MessageSujet: Re: il y a des nuits comme celle là... | Sienna   Sam 29 Sep 2018 - 14:11

Une insulte. A mon désespoir, il répondait par une insulte... imbécile... vraiment ? Alors que son refus obstiné de me considérer comme une femme me rendait si malheureuse et même maladroite ? Alors que je venais à douter de mes attraits ? Je venais de me tourner en ridicule, je le savais bien. Mon comportement n'était pas vraiment digne de la femme que j'étais, mais l'alcool venait tout embrumer, me décomplexait alors que je pouvais enfin dire ce que j'avais sur le cœur, sans aucune classe, cependant. Il avait retiré sa main bien trop vite de ma poitrine... Même si ce geste était déplacé, dicté par l'ivresse, j'avais adoré sentir ce contact, bien trop fugace. La chaleur de sa paume qui transperçait mes vêtements et s'imprimait sur ma chair... Je m'étais donnée en spectacle avant d'être sortie de là par un Connor en colère. Et immanquablement, alors que la tête me tournait, je sentis la nausée me gagner. Vomir sur lui serait une mesquine vengeance, mais également une honte intersidérale finalement.

Le désespoir me gagna alors que j'échappais à son étreinte et me mettais à pleurer. Je ne lui montrais pas souvent ce mal lancinant qu'il causait. Je m'étais éloignée de lui, physiquement, déménageant dans une autre ville, pour tenter de lui masquer et tourner la page. mais il était revenu. Prenait-il un malin plaisir à me torturer de la sorte ? Je relevais un regard humide vers lui alors qu'il s'accroupissait face à moi et essuyait mes larmes, mon cœur faisant un bond violent et sauvage dans ma poitrine, comme s'il voulait s'en échapper. Sa douceur et sa prévenance étaient autant de coups de poignard dans mon âme. Quand il était comme ça, il était si aisé de me rappeler pourquoi j'étais tombée amoureuse de lui... Je hochai la tête à ses paroles, consciente de leur véracité. "C'est bien le problème..." Ce n'était qu'un murmure étouffé et je n'étais même pas sûre qu'il ai tout entendu. Je regardai dans le vide alors qu'il se décidait à me porter. Je demeurai muette le temps du trajet, à ruminer. Il ne me ramenait pas chez moi. Il me ramenait dans sa chambre d'hôtel. Je me laissais guider comme une poupée de chiffon, sans volonté et sans âme. Je ne regardai même pas le type de l’accueil alors que Connor le rassurait me concernant. Non je m'enivrais simplement de son odeur. J'étais tellement pathétique à grappiller ainsi quelque miette de l'attention qu'il daignait m'accorder...

Je me laissais tomber sur le lit, amorphe, alors qu'il m'annonçait la suite des événements. Un bain et dormir... J'avais toujours la nausée. Envie de dormir aussi. Mais tout tournait autour de moi... J'étais seule avec Connor, dans une chambre d'hôtel... Et je n'étais pas en état de le séduire. Non, il allait prendre soin de moi, comme il l'aurait fait avec sa sœur turbulente qui avait fait une connerie. Je couvris mes yeux de mon bras, cachant de nouveau mes larmes. J'avais vraiment l'alcool triste et pitoyable. Finalement, je soupirai et me redressai, trop vite, si bien que je dus m'agripper au bord du lit. Je serrai les dents et me levai pour le rejoindre dans la salle de bain. Sur le chemin, je retirai mes vêtements et je terminai par mes sous-vêtements devant lui, sans le regarder. Etait-il seulement sensible à mon physique ? Lui inspirais-je un peu de désir ? Sans un mot, je me glissai dans la baignoire, le regard toujours totalement vide, dénué d'émotion. J'évitai toujours soigneusement de le regarder. "Tu peux me laisser, je peux m'occuper de moi." Je l'avais brillamment montré ce soir, non ? Je sentis mes joues s'embraser de honte.

_________________
Voodoo Princess
It is not death that a man should fear, but he should fear never beginning to live.
code: @DMTH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2738-sienna-voodoo-princess http://dmthbegins.forumactif.org/t3010-sienna-voodoo-princess#64753 http://dmthbegins.forumactif.org/t2744-sienna-voodoo-princess#60289 http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : solitaire
→ NUISANCE DEPUIS : 35 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : L'humanité
→ TROMPE L'ENNUI : Agent du NCIS
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Taiseux – Renfermé – Tacticien – Froid – Attentionné – Protecteur – Faux calme – Passionné – Intuitif - Observateur

→ AVATAR : Gaspard Ulliel
→ CREDITS : Shiya
→ MENSONGES : 51

†


MessageSujet: Re: il y a des nuits comme celle là... | Sienna   Mar 16 Oct 2018 - 17:29

Le son de l'eau s'écoulant dans la baignoire avait quelque chose d'apaisant. Pourtant mes pensées étaient bien loin de l'être. Appuyé contre le lavabo, les bras croisés sur la poitrine, je fermai un instant les yeux, repassant en revue cette soirée totalement foirée. Sienna n'avait jamais réellement su me cacher quoique ce soit et je ne savais pas ce qui était pire, faire comme si je ne voyais rien ou tuer dans l'oeuf la moindre once de sentiment ? Évidemment, j'avais sans doute choisis le plus facile, faire comme si...Mais a faire comme si, je lui faisais sans doute plus de mal que de bien. Déstabilisé, je me pinçais l'arête du nez...Bon sang ! Il était plus facile de traiter avec un taliban endoctriné qu'avec ma propre conscience ! Je sentais poindre une migraine carabinée, qui, je le savais, n'aurait cette fois rien a voir avec mes blessures...

Un frottement me fit lever la tête et j'avisais Sienna qui entrait. Nue. Totalement. J'étouffai de justesse un putain de juron alors que je me raidissais, comme un réflexe. J'avais beaucoup de mal a détourner les yeux et, en une seconde, j'imprimais la couleur doré de sa peau, les déliés de ses courbes, l'arrogance de ses seins, le plat tentant de son ventre...La voir comme une sœur ? Pour un peu j'en aurais rit avec toute l'amertume dont j'étais capable, comment pouvait elle croire ça alors que je serrais les poings avec force pour m'empêcher de la toucher ? Finalement, j'aurais peut être dût me reconvertir dans la comédie.

D'un geste brusque, je lui jetai une serviette. En d'autres circonstance, j'aurais sans doute émit un doute sur sa capacité a prendre soin d'elle mais là, je n'étais pas capable de dire quoique ce soit. Il fallait que je sorte de cette pièce. Ce que je fis a grands pas, trouvant tout de même la force de jeter depuis le seuil : « Ne vas pas te noyer. »

Je trouvai refuge dans ma chambre, expirant lentement, presque écœuré par ma propre lâcheté, en colère contre moi même, contre elle aussi de façon totalement illogique. Je balançai ma veste sur une chaise, mon holster suivit le même chemin dans un juron étouffé. M'approchant de la fenêtre, j'y posai mon front enfiévré, peinant un peu a reprendre le contrôle de mes humeurs. Une fois de plus, je me maudis d'avoir prit cette enquête, d'avoir cédé a un désir caché, une envie contradictoire. J'étais épuisé aussi, de me battre contre moi même, même si je savais que mes décisions étaient sans aucune doute les plus sages...Et au loin, j'entendais les clapotis de l'eau. Mon esprit me joua des tours, voyant sans le voir vraiment, l'eau dégoulinant sur la peau dorée, les mains dévalant les courbes, la mousse...Stop. De colère, mon front entra un instant en collision avec la vitre avant qu'un ricanement sarcastique ne me traverse.

Ah. Que c'était pathétique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2768-connor-mason http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/f34-fiche-de-liens http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Mawuipa
→ NUISANCE DEPUIS : 23 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Nécromancie, magie vaudou
→ TROMPE L'ENNUI : Trapéziste, serveuse
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Têtue. Capricieuse. Boudeuse. Curieuse. Enjouée. Électron libre. Indisciplinée. Touche à tout. Adore apprendre. Ambitieuse


→ AVATAR : Rose Bertram
→ CREDITS : Kiri
→ MENSONGES : 134

†


MessageSujet: Re: il y a des nuits comme celle là... | Sienna   Mer 31 Oct 2018 - 10:31

Je ne m'attendais pas pas à ce que Connor me jette aussi violemment la serviette. Je la rattrapai par réflexe, mais refusai encore de le regarder. je me sentais vide. Voilà, c'était le mot. Ce n'était même pas du chagrin ou du désespoir. C'était un grand rien. Il avait réussi à éteindre totalement la flamme. Je m'étais livrée à lui, une fois de plus, je m'étais mise à nue, dans tous les sens du terme, m'offrant totalement, et il était parti. Encore. Mon regard se porta sur la porte qu'il avait refermé. Je venais de me montrer totalement nue devant lui... Mes joues s'embrasèrent, alors que je me laissais glisser dans la baignoire, l'eau venant submerger mon menton, mes lèvres, mon nez, mes yeux... Toute ma tête. Je fermai les yeux, me laissant envelopper par cette atmosphère aquatique, retenant ma respiration. Longtemps. Pourquoi Connor m'avait-il dit de ne pas me noyer ? Une plaisanterie ? Le moment ne s'y prêtait pas vraiment... Pensait-il que je puisse faire une connerie de ce genre ? J'étais, certes, totalement folle de lui, mais pas au point de me tuer pour lui. Je n'étais pas de ce genre là. Tuer pour lui, en revanche... Oui.

Je ressortis la tête de l'eau en prenant une grande goulée d'eau. Ah, je devais ressembler un un panda maintenant, mon maquillage coulant avec les larmes et l'eau. J'entrepris de me laver consciencieusement, frottant ma peau et mes cheveux, avant de me rincer et de sortir de la baignoire précautionneusement, pas encore bien assurée sur mes jambes. J'étais un peu dégrisée, mais ma tête me semblait à la fois lourde et légère. J'aurai pu dormir, mais en même temps, quand je fermais les yeux, cela avait tendance à tourner... J'observai mon reflet dans le miroir, dépitée. Je n'étais pas très fraîche... Je soupirai, essayant d'arranger un peu tout ça et mes boucles indisciplinées... Je n'avais pas l'habitude de céder comme ça au désespoir, j'étais une battante, mais ce soir, quelque chose s'était fissuré... Pourtant, j'avais conscience de la présence de l'objet de mon désir dans la pièce d'à côté. Serait-il possible que je tente une dernière fois ma chance ? Que je profite de me trouver dans sa chambre d'hôtel pour abuser de sa faiblesse d"homme ? Mais s'il n'éprouvait pas de désir pour moi, cela ne servirait à rien...

Je m'emparai du peignoir qui traînait sur le portant de la salle de bain, avant de me stopper net en me rendant compte qu'il avait du le porter aussi. Nu... Je frémis, avant de respirer son odeur sur le tissu éponge. J'étais pathétique. Pieds nus, sans un bruit, je sortis de la salle de bain, remarquant Connor qui était appuyé contre la vitre. La soirée avait été compliquée pour lui aussi... J'approchai alors pour venir l'enlacer par derrière, posant ma joue contre son dos large. Je voulais juste profiter de sa présence, de sa chaleur, sans hostilité, sans fuite... "Tu vois, je ne me suis pas noyée. Je ne suis pas une lâche qui trouve le repos de cette façon Connor."

_________________
Voodoo Princess
It is not death that a man should fear, but he should fear never beginning to live.
code: @DMTH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2738-sienna-voodoo-princess http://dmthbegins.forumactif.org/t3010-sienna-voodoo-princess#64753 http://dmthbegins.forumactif.org/t2744-sienna-voodoo-princess#60289 http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : solitaire
→ NUISANCE DEPUIS : 35 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : L'humanité
→ TROMPE L'ENNUI : Agent du NCIS
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Taiseux – Renfermé – Tacticien – Froid – Attentionné – Protecteur – Faux calme – Passionné – Intuitif - Observateur

→ AVATAR : Gaspard Ulliel
→ CREDITS : Shiya
→ MENSONGES : 51

†


MessageSujet: Re: il y a des nuits comme celle là... | Sienna   Dim 18 Nov 2018 - 10:43

J'étais a ce point perdu dans mes propres pensées que je sursautai lorsque deux mains fines vinrent m'enlacer. Au fond de mes poches, mes mains se crispèrent en poing si serré que je crus un instant me briser les phalanges, j'avais une conscience bien trop aigu de son corps appuyé contre le mien et l'épaisseur du peignoir n'y changeait pas grand chose en vérité. « Je n'ai jamais pensé le contraire. » Ce qui était vrai. Sienna était une battante ça je n'en avais jamais douté. Elle avait supporté la mort de sa mère, celle de mes parents, mon départ et pour finir la mort de Mama. Quiconque se serait sans doute écrouler mais pas elle, bien au contraire, elle s'était résolu a vivre sa propre vie, même si c'était sans moi. Un beau rêve que je venais d’allègrement piétiner. Ah. Je n'aurais jamais dût accepter cette enquête, mais une fois le vin tiré, il faut le boire n'est ce pas ? Mon père ne m'avait pas appris la lâcheté....non ça je l'avais appris tout seul comme un grand.

Mon regard errait par la fenêtre, sans les voir, j'avais conscience des lumières de la ville, elle était comme New York, peut être pire. Elle ne dormait jamais. Si j'ouvrais le panneau de verre, j'étais sûr d'entendre de la musique...Je comprenais pourquoi cette ville attirait tant de monde, un peu moins pourquoi la plupart n'était pas humain.  «  Tu te sens mieux ? » dis je en m'arrachant au spectacle de la rue pour jeter un œil par dessus mon épaule. La normalité voulait que je me retourne et que je la câline mais autant l'avouer, je ne m'en sentais pas capable. Pas maintenant. Alors je me contentais d'extirper une main de mes poches pour la poser sur les siennes, croisées sur mon ventre. « Tu devrais aller dormir, je prendrais le canapé. » Même si mes pieds risquaient de dépasser un peu hors de question qu'elle y dorme, mon éducation s'y refusait et puis, elle avait besoin d'une bonne nuit de sommeil...Le réveil sera déjà difficile en soi, une bonne gueule de bois vaccinait généralement contre l'alcool en surdose. Oh et puis Sienna n'était pas franchement du genre a enchaîner les cuites non plus.

Encore que, je n'étais pas sûr de dormir cette nuit, le boulot pouvait être une excuse mais je savais, au fond, que les nuits n'étaient plus mes amies depuis longtemps. Mon flacon de somnifères me narguait depuis ma table de nuit mais je refusai de m'abrutir avec ce truc. Du moins, jusqu'à ce que je n'en puisse plus de manque de sommeil. Mais cette nuit je m'en passerais. Pas quand Sienna dormirait a quelques pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2768-connor-mason http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/f34-fiche-de-liens http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Mawuipa
→ NUISANCE DEPUIS : 23 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Nécromancie, magie vaudou
→ TROMPE L'ENNUI : Trapéziste, serveuse
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Têtue. Capricieuse. Boudeuse. Curieuse. Enjouée. Électron libre. Indisciplinée. Touche à tout. Adore apprendre. Ambitieuse


→ AVATAR : Rose Bertram
→ CREDITS : Kiri
→ MENSONGES : 134

†


MessageSujet: Re: il y a des nuits comme celle là... | Sienna   Mar 20 Nov 2018 - 15:29

Je sentis la crispation de Connor, mais ne le lâchai pas pour autant. Il n'était pourtant pas du genre à se laisser surprendre ou distraire... Il ne me repoussa pas, fort heureusement. Je n'étais pas sûre de pouvoir supporter un rejet de sa part... Je souris contre son dos alors qu'il approuvait mes dires. J'étais fière, quelque part, qu'il me sache courageuse malgré tout. je n'avais pas enduré ce qu'il avait vécu. Je n'avais pas vu mourir mes camarades dans des conflits bien plus grands que moi. Il avait choisi de partir, à la mort de ses parents... Il avait choisi de m'abandonner derrière, cherchant à exorciser ses propres démons en en tuant d'autres. Pour ce que cela avait servi... Mon sourire se fit désabusé. Connor en était revenu bardé de traumatismes qu'il refusait de me laisser approcher. Il les gardait profondément enfoui en lui, se débattait seul avec ses cauchemars et m'en refusait l'accès. Cet idiot pensait me protéger ainsi. Pensait qu'il n'était pas assez bien pour moi, parce qu'il avait été abîmé par la vie. Pourquoi ne comprenait-il pas que je n'attendais que cela de pouvoir embrasser ses traumatismes, de pouvoir effleurer ses plaies ? Même si je n'étais pas en capacité de les soigner, je le prenais lui, tout entier, avec ses qualités, ses défauts, son passé et son présent. Et je voulais être de son futur.

Sa question me sortit de mes pensées alors que je hochais la tête contre lui. "Oui." Je ne me sentais plus aussi mal. Je n'avais plus envie de vomir. Je ne pouvais pas tourner la tête trop vite non plus, mais j'avais dessaoulé. Sa main sur la mienne me fit frissonner et je sentis les larmes perler alors que j'enfouissais mon visage contre son dos, quitte à mouiller un peu sa chemise. Mes mains se crispèrent l'une contre l'autre. "Viens avec moi..." J'avais parlé d'une petite voix. Je n'étais même pas certaine qu'il m'ait entendu d'ailleurs. Parce que j'avais peur de sa réponse à cette demande... Il ne voudrait pas partager le lit avec moi n'est-ce pas ? Il me semblait que je lui plaisais physiquement... Serait-ce de la torture que de lui demander de simplement me garder contre lui ? Peut-être... mais alors, il n'avait qu'à être honnête et me dire les choses, au lieu de fuir et de se montrer évasif. Je n'étais pas télépathe moi.

Forte de cette résolution, je raffermis ma voix et redemandai : "Dors avec moi. Sinon, je ne quitte pas cette position. Je ne te lâcherai plus jamais. Je suis bien là, comme ça." Contre lui, dans cette illusion qu'il appréciait mon contact, ma présence, alors que je profitais de sa chaleur, de ce corps qui me faisait envie depuis bien longtemps, que je voulais explorer de nouveau. Une fois... une seule fois, cela avait été trop court... J'avais besoin de davantage. "Pour une fois Connor, ne peux-tu pas simplement écouter tes envies, plutôt que tes peurs ? Ne peux-tu pas me faire confiance pour savoir ce qui est bon pour moi au lieu de décider à ma place ?" Pourquoi refuser de se laisser aller ? Je n'avais jamais rien regretter. J'assumais ce que je faisais et même ce soir, même si j'avais bu, je savais ce que je voulais. Lui. Même si ce n'était que sa tendresse... J'acceptais sa protection. Quand j'étais blottie dans ses bras.

_________________
Voodoo Princess
It is not death that a man should fear, but he should fear never beginning to live.
code: @DMTH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2738-sienna-voodoo-princess http://dmthbegins.forumactif.org/t3010-sienna-voodoo-princess#64753 http://dmthbegins.forumactif.org/t2744-sienna-voodoo-princess#60289 http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : solitaire
→ NUISANCE DEPUIS : 35 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : L'humanité
→ TROMPE L'ENNUI : Agent du NCIS
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Taiseux – Renfermé – Tacticien – Froid – Attentionné – Protecteur – Faux calme – Passionné – Intuitif - Observateur

→ AVATAR : Gaspard Ulliel
→ CREDITS : Shiya
→ MENSONGES : 51

†


MessageSujet: Re: il y a des nuits comme celle là... | Sienna   Lun 10 Déc 2018 - 17:13

Le soulagement traversa mes iris, même si j'aurais tout de même pris soin d'elle, je n'aimais pas la savoir malade, même si ce n'était rien. Je serrai un instant mes doigts sur son poignet, prenant note de sa réponse avant de me raidir, retenant de justesse une exclamation. « Sienna... » commençais je sans pourtant pouvoir finir. Pourquoi ? C'était stupide, un simple non n'avait jamais eu de difficulté a passer mes lèvres, bien au contraire. Pourquoi, là maintenant, étais je incapable de le lui dire ? L'écho de sa voix et de ses pleurs dans cette ruelle, de ses fêlures dont j'étais responsable. Il suffirait d'un rien pour les guérir...Du moins, c'était ainsi qu'elle pensait. Moi, je n'en étais pas certain. Guérir celles ci pour en rouvrir d'autre, était ce vraiment ce qu'elle voulait ?

J'eus un ricanement lorsqu'elle me menaça...Vraiment ? Il ne suffirait d'un rien pour que je me dégage, mais une partie de moi ne le voulait pas, pourquoi ? Mystère. Ou peut être que je ne le savais que trop. Parce qu'elle me manquait, parce qu'elle rognait lentement mais sûrement mes résolutions...C'était pathétique, n'étais je pas fier de ma volonté et de ma détermination ? Elles ne valaient rien face a elle. « Tu ne me facilite pas les choses, Sienna...vraiment pas... » A vrai dire, c'était même carrément le contraire. Il m'était difficile d'ignorer sa petite voix et même si je lui tournais le dos, j'imaginais aisément l'éclat de ses prunelles. Une supplique sans en être une parce qu'il y avait toujours une petite étincelle de fierté dans ses yeux.

Finalement, je me retournai dans un soupir quelque peu vaincu pour l'entourer de mes bras, posant mon menton sur le sommet de son crâne. Ce n'était pas facile de faire abstraction de ses formes collées aux miennes, mais je me fis violence pour les ignorer. Elle avait bu et n'était pas totalement dégrisée, j'aurais sans doute été le dernier des salops si...Je ravissais ce qu'elle voulait si fort m'offrir dans ce genre de condition. La seule fois où j'avais cédé, c'était moi qui avait bu et j'avais presque été dégoûté de la facilité avec laquelle je m'étais caché derrière l'ivresse. Me secouant mentalement, je la pris par les épaules pour le conduire au lit « Si tu ronfles, je te fous par terre. » repris je dans une tentative d'humour un peu pathétique sur le coup. Je n'étais même pas sûr qu'elle me laisse faire. J'avais l'impression dérangeante de me diriger vers un piège dont je n'étais pas sûr de sortir entier...Un piège délicieux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2768-connor-mason http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/f34-fiche-de-liens http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Mawuipa
→ NUISANCE DEPUIS : 23 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Nécromancie, magie vaudou
→ TROMPE L'ENNUI : Trapéziste, serveuse
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Têtue. Capricieuse. Boudeuse. Curieuse. Enjouée. Électron libre. Indisciplinée. Touche à tout. Adore apprendre. Ambitieuse


→ AVATAR : Rose Bertram
→ CREDITS : Kiri
→ MENSONGES : 134

†


MessageSujet: Re: il y a des nuits comme celle là... | Sienna   Mer 19 Déc 2018 - 12:00

Est-ce que sa résolution était en train de faiblir ? Sa façon de prononcer mon nom n'était pas très convaincue. Il semblait plutôt rendre les armes, vaincu, enfin épuisé de m'opposer une résistance futile. Que je ne comprenais toujours pas bien en vérité. C'était fou qu'il s’échine à ce point à me repousser en réalité. Alors que je lui plaisais. Il semblait s’embarrasser d'un code moral débile me concernant. Parce qu'il n'était pas aussi regardant avec d'autres femmes. Et mon cœur meurtri fit une petite embardée quand il continua sur sa lancée, en avouant que je ne lui facilitais pas les choses. Je voyais là une éclatante victoire. Enfin ! Après tout ce temps. j'avais réussi à le toucher suffisamment pour qu'il mette de côté sa morale stupide et accepte de rester avec moi. De dormir avec moi. Je pourrai profiter de la chaleur de son corps et du délié de ses muscles en toute impunité. De quoi chasser mes cauchemars. Il revint vers moi et je soupirai d'aise alors qu'il m'enlaçait et m'embrassait. Bon j'aurai préféré qu'il s'empare de mes lèvres plutôt que de m'embrasser le crâne comme une petite fille, mais il ne fuyait pas mon contact, c'était toujours cela de gagné. Fallait-il vraiment que je me mette à boire et faire n'importe quoi pour qu'il décide de retrouver la raison ? C'était triste quelque part... Parce qu'il n'avait pas conscience que pour ces simples moments, j'étais prête à me faire du mal et me mettre en danger, juste pour avoir le plaisir qu'il veille sur moi et se rapproche de moi... J'espérai ne pas avoir à en arriver là quand même, même si une petite voix perfide me soufflait que demain matin, il ferait comme si de rien n'était, comme la fois précédente... Mais je serai sage cette nuit. Demain en revanche... Dégrisée, je serai en pleine possession de mes moyens et il ne pourrait plus se cacher lâchement derrière des prétexte fallacieux.

Il m'empoigna soudainement les épaules et je me laissais entraîner vers le lit alors qu'il me glissait rudement que je n'avais pas intérêt à ronfler, masquant sans doute son embarras. Cela me fit sourire et je hochai la tête. "Peut-être que c'est toi qui ronfles." Mais je ne le mettrais pas par terre non... Je le réveillerai. De façon beaucoup plus douce. Le piège se refermait sur Connor. Même si, en l'état actuel, il ne risquait pas grand chose de ma part. Ma libido était aussi alcoolisée que mon cerveau. J'avais juste besoin de sa présence. J'avais terriblement sommeil maintenant. Il était tard et l'alcool n'aidait pas. Je grimpai sur le lit, me cachant sous la couette avec délectation et laissant à Connor la place de s'installer. Il était tout crispé. Je me nichai contre lui avec simplicité, ma tête dans le creux de son épaule, ma main sur son torse. Je sentais les battement de son cœur sous ma paume d'ailleurs. Je murmurai, amusée : "Détends-toi soldat. Je ne suis pas ton ennemie. Et je ne suis pas en état d'attenter à ta précieuse vertu." Pour le moment. Et je n'étais pas certaine que cela suffise à le détendre. J'avais terriblement envie de glisser ma main sous sa chemise, d'entrer en contact avec sa peau, avec les muscles fermes de son ventre, mais c'était un coup à le voir bondir hors du lit comme si un serpent s'y était glissé. Alors je restais sage. Et je sombrai même dans le sommeil sans même m'en rendre compte, mettant temporairement fin au supplice de Connor.

_________________
Voodoo Princess
It is not death that a man should fear, but he should fear never beginning to live.
code: @DMTH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2738-sienna-voodoo-princess http://dmthbegins.forumactif.org/t3010-sienna-voodoo-princess#64753 http://dmthbegins.forumactif.org/t2744-sienna-voodoo-princess#60289 http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : solitaire
→ NUISANCE DEPUIS : 35 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : L'humanité
→ TROMPE L'ENNUI : Agent du NCIS
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Taiseux – Renfermé – Tacticien – Froid – Attentionné – Protecteur – Faux calme – Passionné – Intuitif - Observateur

→ AVATAR : Gaspard Ulliel
→ CREDITS : Shiya
→ MENSONGES : 51

†


MessageSujet: Re: il y a des nuits comme celle là... | Sienna   Sam 5 Jan 2019 - 23:24

Je savais que je faisais une connerie. Que j'aurais sans doute bien du mal a m'extirper de ce lit si jamais j'y entrais. Alors pouvait on me dire ce que j'étais en train de faire exactement ? Sienna n'était plus une petite fille depuis longtemps et je savais ce que je risquais a trop jouer avec le feu. Je lui avais caché mes blessures les plus profondes et même l'étendue de ce que je pouvais ressentir pour elle. Alors elle me dirait sans doute que ce n'était là que des excuses faciles, débiles et illogiques, mais elle ne savait pas. Elle ne savait rien. Il serait facile de le lui dire mais je préférais la garder dans l'ignorance, étais je trop protecteur ? Oui sans aucun doute, mais cela faisait partit de moi, encore plus depuis que Mama n'était plus là pour veiller sur elle en mon absence.

Je laissai échapper un rire amusé a sa réplique. « Je ne ronfle pas, sinon ça aurait fait belle lurette que mes compagnons de régiment m'aurait fait dormir dans le désert. » Sans parler de se faire repérer. Je sais, ça paraît extrême, mais en temps de guerre, avait on le choix ? Pas vraiment. Pas quand même des enfants s'avançaient vers vous la taille entourée de bâtons d'explosif. Et parfois leurs regards me hantaient encore. Finalement, je me pris a la conduire jusqu'au lit, m'y glissant après elle. C'était vraiment une très mauvaise idée... un bras sous ma tête, je la laissai prendre ses aises et, encore une fois, je fus frappé de la justesse avec laquelle son être s’emboîtait au mien. Dans la pénombre, je fixai le plafond avant d'esquisser un sourire presque triste a sa pique. Me détendre.... Plus facile a dire qu'a faire...Je ne répondis rien sur le moment. Je ne savais pas si je devais aimer son étreinte ou la fuir, mais j'avais déjà accepter la coupe, alors autant boire le vin jusqu'au bout. Sa respiration lente et profonde m'apaisa. « J'ai toujours su faire avec un ennemi...Mais comment faire avec toi... » finis par murmurer dans un soupir.

Je fermai les yeux mais je restai vigilant. C'était stupide. Je n'osais pas me lever pour ne pas la déranger et j'étais incapable de trouver le sommeil. Ces foutues insomnies ne me lâchaient pas. La présence de Sienna m'avait empêché de prendre des somnifères, même si je n'aimais pas ça. Je baissai les yeux sur son visage. Endormie, elle était sereine, presque fragile, qui aurait cru qu'il y avait un tempérament bouillonnant derrière ce front noble ?

La sonnerie stridente de mon téléphone me fit sursauter. Et c'est là que je me rendis compte que je m'étais endormi. Et que j'avais dormi. Réellement dormi. Comme cela ne m'était plus arrivé depuis des siècles. Encore dans le coltard, je tendis ma main vers la table de nuit. « Mason. » J'avais la voix un peu rocailleuse et j'étais même pas sûr de bien comprendre ce que l'on me disait dans l'oreille. « Ouais...Zaria Sullivan...ouais...13h c'est bon j'ai compris... » marmonnais je avant de lâcher mon téléphone dans l'espoir de me rendormir. Je sentis Sienna bouger contre moi. « Rendors toi. »

_________________
The love of death
Chante moi tes rêves...Je tairais mes cauchemars
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2768-connor-mason http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/f34-fiche-de-liens http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: il y a des nuits comme celle là... | Sienna   

Revenir en haut Aller en bas
 

il y a des nuits comme celle là... | Sienna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LA TARTE AUX EPINARDS (comme celle de ma mère)
» Une amie dans une situation comme celle là ?
» tu es le soleil de mes nuits, inutile et gênant
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DRAG ME TO HELL | Begins. ::  :: Bernard Terrace-