AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur DMTH Invité envoi coeur
Adopte un scenario et gagne des amis pour la vie ! :caddy:
Trouve un partenaire de jeu rapidement ! :bouya:
Découvrez l' intrigue en cours ! :olala:

Partagez | .
 

 Hymne à la Nuit - Épisode 2⎜Mickael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Simple membre de l'Essaim - Caste des Moissonneurs
→ NUISANCE DEPUIS : Elle donne l'air d'avoir à peine 25 ans mais à déjà 119 ans au compteur.
→ SOUS L'EMPRISE DE : Nécromancie - Voie des Ossements - Niveau II
→ ERRANCE : Un cuillière de sang dans la bouche - Au QG de la Mani Rosse
→ TROMPE L'ENNUI : Sommelière vampirique - Elle déniche les meilleurs crus pour les vampires fortunés. Elle s'occupe en partie de la chaine de distribution de sang pour les Carleone ainsi que des relations clients
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Intelligente - Manipulatrice - Mélange parfait de douceur et de cruauté, de délicatesse et de bestialité - Rêveuse - Constamment insatisfaite - Parfois impassible - Parfois incohérente - Gracieuse - Joueuse, elle adore les énigmes et les charades - Colérique - Capricieuse - Fragile mentalement - Folle - Mélange du Chapelier Fou, de Lol. V Stein et d’Edward Nygma.
Poupée de porcelaine démoniaque

→ AVATAR : Bella Heathcote
→ CREDITS : Shiya
→ MENSONGES : 409

†


MessageSujet: Hymne à la Nuit - Épisode 2⎜Mickael   Lun 6 Aoû 2018 - 18:34

Hymne à la Nuit 2
@Mickael Redstone & @Amalia von Württemberg

Les mois d’hivers se sont écoulés sans qu’elle ne les voit. Son emploi du temps a été plus que chargé, mais elle n’a pas pour autant oublié le médium qu’elle a rencontré en février. Au départ, elle lui avait dit qu’elle le recontacterait la semaine suivante, mais la Saint-Valentin et les complications avec Arun l’avaient empêché d’honorer ce rendez-vous. Son cœur s’était mis à battre différemment ce soir-là et elle en avait été grandement troublée. Elle s’était terrée un moment, se perdant pendant des heures et des jours dans ses pensées, dans ses sentiments, dans ce labyrinthe complexe qu’est son esprit. Auparavant, elle connaissait la carte par coeur : à droit, à droite, à gauche, à droite. Depuis cette nuit, elle a changé, si bien que la poupée a mis un long moment à en dresser une nouvelle. Lorsqu’elle est sortie de son hibernation forcée, au printemps, elle est allée découvrir, de son plein gré cette fois, ce que c’est que de presser son corps contre celui d’un autre. Si l’affaire venait à s’ébruiter, on lui dirait qu’elle aurait pu choisir quelqu’un de mieux qu’Alessandro Llywlyn, l’ancien Prince de la ville. Ils auraient bien raison. Le personnage n’a pas la meilleure des réputations, mais il est le seul vampire qu’elle connaisse qui soit porté sur ce genre de … chose. Les vampires ne ressentent les envies de presser leur chair contre celle d’un autre être ni de partager des fluides, qu’ils n’ont plus d’ailleurs.

La semaine où ils devaient se retrouver, elle l’avait appelé et était tombée sur sa messagerie. Elle lui avait laissé un message qui disait : « Bonsoir, c’est Amalia. Nous nous sommes rencontrés la semaine dernière sur le campus de l’université. Je vous avais dit que j’organiserai une lecture de Novalis cette semaine, mais je vais devoir l’annuler. Des choses se sont produites en début de semaine… Des affaires de vampires. Je ne serais pas disponible pendant les semaines qui arrivent, mais je vous promets que j’organiserai cette lecture. Elle sera parfaite. Bonne soirée Mickeal.» Et comme la Duchesse l’a annoncé, elle ne l’a pas recontacté jusqu’au printemps. Au printemps, après avoir recouvrait un peu de ses esprits, elle l’avait de nouveau appelait. Cette fois, il avait décroché et elle avait réitéré son intention de le revoir dans un lieu approprié pour la lecture. Le printemps avait de nouveau couru plus vite que ce qu’elle aurait pensé. Entre Alessandro, les jalousies de son marqué et l’adoption d’une Infante par Lucian, et donc sa propre jalousie, Amalia était déboussolée et elle avait peur de mal réagir face au médium. De colère, elle aurait pu le décapiter. Car c’est ainsi que la femme enfant régi quand elle est offensée, meurtri. Ses ongles peints s’enfoncent dans sa chair jusqu’à ce que le sang perle et tache le tapis persan. Ses grands yeux de poupée se colorent de rouge, laissent échapper une rivière pourpre qui souille ses joues de porcelaine. Sa petite bouche se crispe comme un petit bouton de rose et puis la tempête. Les meubles qui explosent, les objets qui volent dans la pièce, les teintures et les oreilles remplies de plume d’oie qui sont déchirées. Et si par mégarde un être non surnaturel ou trop faible, non aimé se trouve dans la pièce, il voit ses os brisés, son torse déchiré, lacéré, éviscéré. Lorsqu’elle n’était qu’une nouveau-née vampirique, la colère d’Amalia était encore plus dévastatrice. Lucian et Pia les avaient couverts, et puis dans cette Sicile de la mafia, les Corleone étaient des rois. Si quelqu’un disparait, on sait qui il faut accuser et personne ne va chercher plus loin.

Lorsqu’elle s’était sentie mieux, elle avait dû faire face à la folie du monde… Cette fameuse nuit où elle avait souffert le martyre. Ensorcelée par un foutu grimoire lui donnant des visions accompagnées de maux de tête, mordue par un lycan, noyée dans les égouts, désarticulée comme une vulgaire poupée de chiffon… Ces souvenirs lui tirent toujours une grimace… Elle les chasse le plus rapidement possible, préférant se concentrer sur des choses heureuses, non complexes. En cette semaine d’août, elle se sent mieux, elle a envie de voir du monde, de rire et de passer du bon temps. Moins en colère, moins étourdie par les événements passés, elle a donc appelé le médium pour lui donner rendez-vous. Il avait décroché. Anxieuse, timidement, elle avait bredouillé quelques excuses et lui avait donné rendez-vous et il avait accepté. Elle n’avait pas caché sa joie. Elle lui a dit qu’elle enverrait quelqu’un le chercher une heure après le coucher du soleil soit vers 20h30, car le lieu se trouve en dehors de la ville, perdu à la campagne et qu’il n’y a pas de transport en commun pour s’y rendre. Après avoir raccroché, elle a appelé d’autres personnes, des larbins, des gens qui servaient la famille, des cuisiniers et du personnel de maison. Elle n’avait pas lésiné sur les dépenses. Après tout, elle connaissait encore le code de la carte de crédit de Lucian… Un prix bien ridicule par rapport au trou qu’il avait fait dans son coeur…

La vieille bâtisse date d’avant la Guerre d’Indépendance : un sublime monument construit avec le goût anglais de l’époque, mais avec les matériaux des environs, une petite merveille coloniale. La superficie autour du domaine est encore plus impressionnante, des dizaines d’hectares aménagés à la fin du XIXe siècle en quatre jardins distincts, tous dans un style anglais, soit une nature qui se veut sauvage, mais que les jardiniers viennent entretenir tous les jours. La propriété appartient à la même famille depuis sa construction : des anciens Lords anglais qui sont venus chercher la richesse en Louisiane, malgré qu’elle soit une possession française. Aller savoir ce qui les a conduits ici plutôt qu’ailleurs. Ils ont perdu leurs titres de noblesse en préférant devenir Américain après la Déclaration d’Indépendance, mais avaient gardé des liens étroits avec leurs cousins rosbifs, si bien que l’été les propriétaires actuelles se retirent dans leur bâtisse du Yorkshire ou d’ailleurs pour échapper à la chaleur moite et aux flots de touristes de la région. La maison peut être louée sur recommandation et moyennant une jolie petite bourse d’or (façon de parler). Amalia qui les connait maintenant depuis plus deux ans, aime venir de temps en temps profiter de cet écrin afin d’échapper à la monotonie de la ville.
 
Elle se place de sorte à pouvoir embrasser d’un seul coup d’œil tout le jardin ; elle l’observe toutes les couleurs et les nuances dont il se part en été. Ce petit jardin à l’anglaise était une vraie beauté, un petit paradis radieux qui était connu de peu. Même s’il fait nuit, les fleurs embrasent et enluminent le regard. Elle est à peine arrivée et n’a pas encore eu le temps de faire le tour du propriétaire pour voir si tout a été préparé comme elle le désire. Déjà, on sonne à la porte. Elle entend son marqué aller ouvrir la porte pour accueillir le professeur. Malgré sa jalousie, le russe fait preuve de courtoisie. Il est le majordome parfait. «  Entrez, Monsieur Redstone. Son Altesse Royale la duchesse de Wurtemberg vous attend sur la terrasse d’été. Je vais vous y conduire. » Les lèvres peintes de rose de la poupée s’étirent en un sourire. Après quelques longues secondes, il se tient devant elle. Amalia s’avance, une légère brise joue dans sa robe taille haute et jupe corolle d’un style année 60 couleur lavande, et rafraichit l’air ambiant. « Bonsoir Mickeal. Merci d’avoir accepté mon invitation après tout ce temps ! J’espère que la route n’a pas été trop fatigante. »

©️ DMTH begins


_________________
Creepy China Doll
Troublé de la voir assise si calme, de l’autre côté de la pièce illuminée, je posais le livre pour la regarder. Alors elle bougeait, comme une poupée s’éveillant à la vie, et disait de sa voix la plus douce que je devais lire encore un peu. - Anne Rice
code: @DMTH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2662-amalia-von-wurttemberg http://dmthbegins.forumactif.org/t2846-inventaire-amalia http://dmthbegins.forumactif.org/t2697-amalia-creepy-china-doll http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Solitaire et bien entouré
→ NUISANCE DEPUIS : 31 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : son sens radar, petit médium sans embition
→ ERRANCE : L'université assurement
→ TROMPE L'ENNUI : Professeur de Langues
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Doux – Rieur – Sarcastique – Blagueur – Secret – Courageux, mais pas téméraire – Essaye de ne pas prendre grand chose au sérieux – Déteste sa cécité, il fait en sorte de toujours la tourner en dérision – Physiquement bien faible, moralement bien sensible – Nerveux.


→ AVATAR : Julian Morris
→ CREDITS : Eden Memories
→ MENSONGES : 399

†


MessageSujet: Re: Hymne à la Nuit - Épisode 2⎜Mickael   Sam 11 Aoû 2018 - 13:57

La manière dont ils se sont séparés la dernière fois l'a laissé perplexe et il a attendu patiemment l'appel de la Vampire, appel qui est venu sous forme de message vocal pour une annulation. Il a encore moins comprit ce qu'il se passait mais Mike est quelqu'un de compréhensif envers autrui et jamais il ne pose de questions embarrassantes. Ce n'est pas dans sa nature et il part du principe que si on ne lui en parle pas, il n'a pas à demandé. Il s'est inquiété cependant, bien sûr, sans nouvelle de la jeune femme pendant des semaines, quelques mois, difficile de ne pas se demander si elle est encore dans le coin. Mais il s'est toujours rassuré en se disant qu'étant vampire, Amalia avait une perception du temps qui passe bien différente de la sienne. Avec sa vie à rallonge d'être de la nuit, il ne peux même pas imaginé à quoi ses semaines à elles ressemblent en terme de durée. Il c'est longtemps demandé si c'est à lui de reprendre contact ou non... Et le temps à passé et enfin, son téléphone a sonné. La voix sucrée d'Amalia avait charmé ses oreilles une nouvelle fois, comme au début, bien que ce n'est pas aussi assurée que la première fois, comme si elle avait peur de ne pas être pardonné. Mais non, de l'autre côté de l'appareil, Mike sourit, il est heureux de pouvoir partager une nouvelle soirée en sa compagnie. Elle à l'air d'être un puits de connaissance et c'est toujours agréable ce genre de conversation.

La demande d'être devant chez lui une heure après le couché du soleil ne l'a pas surprit, au contraire mais le fait qu'un chauffeur le récupère l'a laissé perplexe. Mais il s’exécute pourtant sans posé de question. Mickael Redstone est quelqu'un de naïf et confiant, il croit que la nature de chacun est fondamentalement bonne. Un jour, ca lui jouera des tours. Mais pas ce soir, ce soir il monte dans le véhicule et se laisse guidé sur une durée qu'il a du mal a évalué et parfois, pendant le trajet, il se demande si il n'a pas fait une bêtise en montant... Mais quand l'idée lui passe par la tête une troisième fois, le véhicule s'arrête. Il en descend et suit son guide à l'aura humaine typé de l'emprise vampirique. Où est ce qu'il est ?

On ouvre la porte et il se retrouve seul face à ce qui semble être une armoire à glace. Une armoire qui le salut d'une façon étrangement polie et le titre qu'il donne à Amalia l’étonne franchement. Qu'est ce qu'il a raté ? Il reconnaît cependant la voix du russe qui était venu au café pendant leur première rencontre. Hum … Au moins quelque chose de familier. Il suit le marqué, son regard vide planté dans il ne sait quoi. Ses yeux ne peuvent pas embrasser la beauté historique des lieux, lui n'a le droit qu'à l'odeur de bois vieilli caractéristique.

Jusqu'à ce qu'il arrive sur la fameuse terrasse. Les odeurs présentent étaient exquises. Doucement transportées par la la brise nocturne. Des parfum floral doux et sucrée ou au contraire plein de caractère. C'était entêtant et délicieusement magique.

Il affiche un sourire ravi alors qu'il entend et perçoit Amalia.

-Bonsoir Amalia, non, la route a été calme. Mais je ne peux pas m'empêcher de me demander où nous sommes. Est ce que ca restera un mystère ou allez vous m'éclaircir ? Oh, et comment allez vous ? Depuis le temps ….

Ce n'est pas un reproche ni rien, loin de là cette pensé, il s'est juste inquiété finalement.

_________________
Medium cherche
esprit frappeur
pour coup de pieds occulte
Mickael
aurait bien aimé mettre une belle
citation bien pensée sur la cécité
ou le mediumisme mais ça le saoul
de chercher, alors il a choisi de
mettre quelque chose qui lui
correspond vraiment : une connerie.
code: @DRAG ME TO HELL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2293-you-can-call-me-batman-o http://dmthbegins.forumactif.org/t2334-ou-est-ce-sac-encore#52087 http://dmthbegins.forumactif.org/t2325-les-liens-sont-invisibles-surtout-pour-lui#51945 http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
 

Hymne à la Nuit - Épisode 2⎜Mickael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La nuit du renouveau.
» Yes we can ou l’hymne d’Obama
» [TERMINÉ ] Episode n°2 : Sur la promenade de Miami... [ A & P]
» Dans la nuit noire (Pollo)
» idées d' hymne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DRAG ME TO HELL | Begins. ::  :: Louisiane et le reste du monde-