AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur DMTH Invité envoi coeur
Adopte un scenario et gagne des amis pour la vie ! :caddy:
Trouve un partenaire de jeu rapidement ! :bouya:
Découvrez l' intrigue en cours ! :olala:

Partagez | .
 

 Rouge poison ◊ Allegra&Isobel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Ma pomme et personne d'autre. Attention, je suis venimeuse.
→ NUISANCE DEPUIS : 23 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : la magie du feu
→ ERRANCE : dans l'hôtel particulier où elle loge avec son père ou bien dans les entrailles d'un club mal famé
→ TROMPE L'ENNUI : Taper dans les comptes de papa, ça compte?
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Hautaine - Princesse - Dédaigneuse - Solitaire - Jalouse - Séductrice - Capricieuse - Briseuse de coeur et emmasculeuse - Irascible - Susceptible - Brisée - Rancunière - A peur de l’attachement - Marche sur les autres pour ne pas se faire marcher dessus - Impulsive - En plein déni


→ AVATAR : Madelaine Petsch
→ CREDITS : Little Liars + Azrapi + Eden Memories
→ MENSONGES : 188

†


MessageSujet: Rouge poison ◊ Allegra&Isobel   Lun 13 Aoû 2018 - 19:39

Sortir, pour oublier. Allegra en a besoin. Le souvenir de sa nuit avec Camille la hante sans arrêt, chassant les cauchemars qui la torturaient si souvent, pour les remplacer par des songes bien trop exquis. À chaque fois qu’elle ferme les yeux, elle peut encore sentir son corps contre le sien, se mêler au sien. Elle se réveille le souffle court, le cœur en miettes. Chaque jour, elle se demande pourquoi elle est partie au lever du soleil. Pourquoi elle n’a laissé que cette note sur l’oreiller. Puis elle se souvient. Elle se souvient que la seule personne à qui elle avait laissé l’entrée de son cœur est morte. Assassinée après s’être fait violer devant elle. Sous ses yeux. Avant que les flammes ne ravagent tout sur leur passage et que son père soit obligé de l’emmener de force jusqu’en Russie.

Chaque jour elle se demande pourquoi elle ne part pas la retrouver. Chaque jour elle saigne. À chaque réveil, lorsque les bribes de ses songes s’estompent, elle sent les larmes envahir son regard face à cette monstrueuse erreur qu’elle a faite. Chaque matin, elle se demande pourquoi elle ne s’éveille pas dans les bras de celle qui a réussi à faire fondre la glace autour de son cœur en quelques heures à peine...

Elle ne sort presque plus. Ça doit faire le plaisir de son père, même s’il doit se méprendre sur l’origine de ses larmes. Oh, bien évidemment, une partie s’attache toujours à ce souvenir atroce gravé dans sa mémoire... une autre concerne celui encré dans son corps et son cœur. Elle ne sort presque plus, parce qu’elle craint que l’alcool et la drogue ne fassent plus leur effet. Parce qu’elle a peur de croiser Camille au détour d’un rayon dans l’épicerie du coin, même si elle évite Downtown du mieux qu’elle le peut. Peur de tomber sur elle, de ne pas parvenir à maintenir cette distance entre elles deux... Peur que l’attraction de son corps, de son cœur, ne soit plus forte que la raison. Car c’est bien de cela qu’il s’agit : écouter la raison plutôt que son cœur. Elle n’a aimé qu’une fois dans sa vie, et cette personne s’est fait violer et assassiner sous ses yeux. Elle n’a pas envie que ça recommence.

Ça serait plus simple si tout reprenait comme avant. Les sorties, le danger, la luxure. Pour oublier. Peut-être pouvait-elle gommer le désir, l’amour, comme elle l’avait si bien fait avec le chagrin et le désespoir. Alors elle exhume son téléphone de quelque part en-dessous de ses oreillers. Elle cherche rapidement le numéro d’Isobel. Les deux sorcières s’apprécient autant qu’elles se détestent, mais parfois, régner à deux a du bon... alors Allegra envoie vite fait un message à sa compère. Quelques mots, rien de bien sophistiqués. Retrouve-moi à Brightside à 22h, j’ai besoin de me changer les idées. Isobel qui se rapproche certainement le plus d’une amie, dans cette vision quelque peu foireuse qu’elle a des relations humaines.

Il lui restait plusieurs heures avant le rendez-vous qu’elle avait donné à l’autre sorcière. Ça lui donnait le temps de prendre une douche et de se préparer. Elle mit le paquet : cheveux ondulés au fer, rouge criard sur ses lèvres pulpeuses, ses iris marron soulignés de noir, sa peau irisée de quelques paillettes... et une robe outrageusement sexy, trop courte, ses jambes encore plus allongées grâce aux talons vertigineux qu’elle glissa à ses pieds. Au final, lorsqu’elle arriva devant ce club qu’elle avait déjà visité avec Isobel, elle était tout juste à l’heure, même un peu en retard... Mais les reines n’étaient jamais en avance, n’est-ce pas ? Elle poussa la porte et aussitôt une musique langoureuse se colla à elle comme une seconde peau. Les basses faisaient vibrer son ventre alors qu’elle laissait son manteau à l’employé à l’entrée. On lui donna un masque pour dissimuler son visage et elle pénétra enfin dans la pièce principale, son regard acéré cherchant Isobel, ou bien un canapé sur lequel s’installer en attendant son « amie ».

_________________
Rewrite the stars
You think it's easy
You think I don't want to run to you
But there are mountains
And there are doors that we can't walk through
I know you're wondering why
Because we're able to be
Just you and me
Within these walls
But when we go outside
You're going to wake up and see that it was hopeless after all
code: @DRAG ME TO HELL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t3085-let-the-world-burn-i-ll-feed-on-its-ashes-allegra http://dmthbegins.forumactif.org/t3095-allegra-formaglio#66379 http://dmthbegins.forumactif.org/t3094-hold-me-now-i-need-to-feel-you-allegra
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Coven
→ NUISANCE DEPUIS : 28 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Tisserande — Voie de l'esprit ; illusions, cartomancie; invocations daïmoniques
→ ERRANCE : Dans les clubs de Bâton Rouge et au Coven
→ TROMPE L'ENNUI : Héritière ; mannequin ; muse ; future PDG de la Mayfair corp
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Capricieuse ; Emportée ; Méfiante ; Manipulatrice ; Narcissique ; Inflexible ; Rancunière ; Curieuse ; Hédoniste ; Désarmante ; Sensuelle ; Bornée ; Indolente ; Sournoise ; Maligne ; Calculatrice et stratège ; Théâtrale ; Sans scrupules ; Tendances cleptomanes ; Sans limites ; Indépendante ; Insolente, refus d'autorité


→ AVATAR : Krysten Ritter
→ CREDITS : me ; weheartit
→ MENSONGES : 310

†


MessageSujet: Re: Rouge poison ◊ Allegra&Isobel   Mer 15 Aoû 2018 - 11:50



rouge poison

ft. Allegra & Belladonna
a rose for a broken heart





“Retrouve-moi à Brightside à 22h, j’ai besoin de me changer les idées.“

Isobel observe l’écran de son téléphone avec une moue peu convaincue. Ce message ne brille ni par la joie ni par l’éclat haineux auquel on peut s’attendre des deux sorcières. Néanmoins, ça lui suffit à se dire qu’il lui faudra se lever pour se préparer. Si Allegra veut sortir, alors on sort. Ce n’est pas comme si l’idée lui déplaisait, de s’échapper un peu de sa petite bande actuelle qu’elle songe déjà à jeter. Ils ne l’intéressent plus, les anecdotes intéressantes ont fini de l’enchanter, maintenant il lui faut quelqu’un d’un peu plus… Un peu plus fort, un peu plus à la hauteur. Quelqu’un qui n’a pas peur, comme elle. Il est presque étrange pour la brune de pouvoir supporter quelqu’un plus de plusieurs heures, voir jours d’affilée. Elle qui n’aime partager ni l’attention ni la couronne sait exactement pourquoi Allegra a su néanmoins prendre de la place sans trop lui voler. Les deux femmes ont un pacte, implicite, aucune des deux ne doit prendre le dessus sur l’autre. Leurs égos colossaux reliés à des caractères difficiles font que la cohabitation, tant qu’elle n’explose pas, est un calvaire. Pour les autres. Alors oui, parfois, il y a quelque chose de bon à partager le lourd fardeau de la royauté. Elles ne sont stoppées par aucune limite de morale, de ressources financières. Tout s’ouvre sur leur chemin, rien ne résiste à la hauteur des talons glissés à leurs pieds.

Isobel est ravie de considérer Allegra comme une non-ennemie ; ce qui s’apparente le plus à une amie. C’est peut-être l’une des seules qu’elle ne considère pas tout à fait indignes de sa compagnie, à qui elle ne cache pas les noirceurs manipulatrices de son esprit. Elle n’a pas envie de lui mentir. C’est une dynamique tout à fait intéressante à laquelle elle se laisse entrainer.

« Arrête de bouger !!
— J'te demande pardon ? La brune se redresse, nue, dans le lit de satin aux draps défaits. A qui penses-tu parler comme ça, Giovanni ?
— J’ai besoin de finir ce tableau rapidement, j’ai besoin que tu arrêtes de bouger comme ça.
— Et moi j’ai besoin que tu la fermes pendant que je réfléchis, et pourtant tu continues à faire bouger ce morceau de langue que je vais finir par couper, ma parole. Les mots coupent le souffle de l’artiste dont les traits sont modelés par la fatigue et le désespoir. Quelque chose a changé en lui.
— Silje me…
Silje, silje, silje, t’as que ça en tête, si elle te met autant de pression t’as qu’à lui foutre sous les nez les milles et une toiles que t’as de côté.
— Elles ne sont pas parfaites. Isobel se lève d’un coup, laisse échapper un grognement de frustration et lève les yeux au ciel avant de croiser ses bras sous sa poitrine nue.
— Tu sais quoi, je sors. Nan, nan tais-toi. »

Et la voilà qui claque la porte de la salle de bain de son amant. L’artiste est en pleine confusion ces derniers temps et peint sans arrêt, sans pour autant trouver l’œuvre qui saura ravir les profondes prunelles de sa mécène. Il ne pense qu’à elle. Et Isobel est à la fois ravie de constater le malheur du peintre et agacée qu’elle ne soit pas l’objet de ses afflictions. Elle n’arrive pas à savoir si cette tourmente est purement humaine ou aidée par la vampire. Bien ! Tant pis pour lui ce soir, puisqu’Isobel file sous la douche après avoir enclenché la musique dans l’appartement afin de se préparer pour sortir avec Allegra.

Ø

Robe noire serrée, exagérément ouverte dans le dos, les jambes claires découvertes et les pieds parées de talons hauts et le long manteau de fourrure exagéré : la silhouette contrastée d’Isobel entre avec quelques minutes de retard dans le club libertin. On peut même dire à ce stade qu’elle est à l’heure, à l’heure de son retard habituel. La première chose qu’elle fait est de prendre le masque qu’on lui donne à l’entrée, elle se laisse défaire de son manteau et de son sac, non sans garder ses cigarettes. Ils ont l’habitude de la voir ici, doivent s’attendre d’ailleurs à l’arrivée de son amie rousse si elle n’est pas déjà arrivée. C’est d’ailleurs elle qu’elle cherche alors qu’elle fait ses premiers pas dans le club aux basses vibrantes. Isobel sent la musique se répandre sous sa peau, chatouiller ses entrailles, raviver la flamme dans ses yeux verts entourés du masque félin. Allegra n’est pas encore arrivée, sa fabuleuse chevelure de feu lui est invisible, Isobel est arrivée avant elle. La brune hausse alors les épaules et s’avance vers un coin réservé aux clients privilégiés, récupère au passage par le col, un type qu’elle reconnaît facilement sous le masque qu’elle a déjà fait tomber par simple caprice.

Installée sur la banquette, à ses aises, la Mayfair fume et claque des doigts pour qu’on lui apporte de quoi boire. L’homme a déjà les lèvres glissées dans son cou alors qu’elle observe le reste du club dans l’attente d’y voir surgir son amie. L’espace de quelques secondes, la brune hésite à envoyer une photo à son artiste surement encore plongé dans ses tableaux. Peut-être qu’un peu de poison sur sa plaie lui permettrait d’aller plus loin chercher dans son talent. Voir son inspiration et puis l’objet de son désir s’éclipser en même temps devrait le pousser à se surpasser… Hm, nan, ça elle préfèrera lui laisser deviner sans savoir, en respirant l’odeur de quelqu’un d’autre sur sa peau.

« Ah, enfin ! » Quelques longues minutes plus tard, les doigts passant sur son verre de martini, la Mayfair reconnaît la silhouette et la chevelure de l’autre sorcière. Elle se redresse d’un coup, éjecte au passage son jouet du moment pour élancer un bras en l’air et chercher à attirer l’attention de la Formaglio. « Allegra ! » Et la voilà qui arrive, la tête haute, les épaules en arrière : une vraie princesse guerrière marchant sur les cadavres de ses amants. Voilà ce qu’elle aime chez sa soeur sorcière : cette fierté impitoyable et son regard acéré ; si bien qu’Isobel se lève même pour elle, dépose deux baisers sur chacune de ses joues.

« Pousse-toi, toi ! Elle s’adresse au type en costard alangui sur la banquette qu’elle repousse d’un geste de main dans l’air pour leur laisser de la place. Comment ça va ? Prête pour la nuit ? » La brune relève le regard et attire l’attention d’un serveur lui aussi masqué pour lui montrer que son amie est arrivée. Il a l’habitude et acquiesce. Voilà, un monde à mener à la baguette.

© TITANIA

_________________
BELLADONNA ♤ la liaison dangereuse
and he said ;

“she was a catch, we were a match
I was the match,
that would fire up her snatch, but there was a catch,
I was no match
I was fired from her crotch
now I sit around and watch
the mermaids sun themselves,
out on the rocks
they are beyond our touch,
I watch and watch
them wave at me, they wave and slip
back into the sea“
c) nick cave
code: @DRAG ME TO HELL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t3364-dad-i-want-a-squirrel-isobel http://dmthbegins.forumactif.org/t3397-isobel-mayfair#73736 http://dmthbegins.forumactif.org/t3391-isobel-mayfair#73506 http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Ma pomme et personne d'autre. Attention, je suis venimeuse.
→ NUISANCE DEPUIS : 23 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : la magie du feu
→ ERRANCE : dans l'hôtel particulier où elle loge avec son père ou bien dans les entrailles d'un club mal famé
→ TROMPE L'ENNUI : Taper dans les comptes de papa, ça compte?
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Hautaine - Princesse - Dédaigneuse - Solitaire - Jalouse - Séductrice - Capricieuse - Briseuse de coeur et emmasculeuse - Irascible - Susceptible - Brisée - Rancunière - A peur de l’attachement - Marche sur les autres pour ne pas se faire marcher dessus - Impulsive - En plein déni


→ AVATAR : Madelaine Petsch
→ CREDITS : Little Liars + Azrapi + Eden Memories
→ MENSONGES : 188

†


MessageSujet: Re: Rouge poison ◊ Allegra&Isobel   Dim 19 Aoû 2018 - 14:58

Elle la repère enfin, sur le canapé, un verre à la main et un homme accroché à son cou. La musique ronronne en elle, semble la caresser plus qu’aucune personne présente dans cette pièce. Allegra ! La voix de l’autre sorcière lui parvient malgré la musique. Ou peut-être est-ce simplement parce qu’elle l’avait reconnue, malgré le masque, et qu’il était logique qu’elle clame ainsi son prénom. Elle aurait pu lui en vouloir, après tout, les masques étaient là pour dissimuler leur identité… mais Allegra n’en avait rien à faire. En vérité, moins de choses encore qu’auparavant ne revêtait d’importance à ses yeux de puis qu’elle avait rencontré Camille… Il n’y avait plus qu’elle, dans son esprit, rien d’autre… Et c’était une des raisons pour lesquelles elle avait cherché la compagnie d’Isobel. Avec elle, Allegra plongeait un peu plus encore dans ses vices… Avec elle, elle espérait peut-être pouvoir gommer ce souvenir de sa mémoire, de son corps, de son cœur… même si une partie d’elle-même se rebiffait à cette seule idée.

Néanmoins, elle redressa les épaules, menton dressé, fendant la foule comme à son habitude. Faire comme si rien n’avait changé, et alors peut-être que tout serait pareil. Elle dédaigne pour l’instant ceux qui effleurent son corps, indignes d’un regard ou d’une caresse. Elle doit saluer son amie, son homologue. Deux baisers sur chacune des joues claquent doucement. Pousse-toi, toi ! Allegra ne peut empêcher un sourire d’étirer ses lèvres. L’homme en tombe presque du canapé, mais la place est libérée pour elles deux. Il aurait tôt fait de venir les retrouver, elle le savait. Comment ça va ? Prête pour la nuit ? L’Italienne haussa une épaulée, son regard glissant sur le serveur, sur d’autres corps nus à peine cachés par ceux de leurs partenaires. J’ai besoin de me changer des idées. déclara-t-elle, faisant écho au message qu’elle avait envoyé plus tôt dans la soirée.

Le serveur revint avec son verre. Il comportait un cocktail aux couleurs enflammées, zébrées de noir. Elle ne savait guère ce qu’il y avait à l’intérieur, mais il rongeait ses veines et embrasait ses sens, alors c’était le principal. Elle le porta à ses lèvres pour en sentir l’ardeur, espérant qu’elle gommerait celle qui ne s’allumait qu’au souvenir d’une nuit trop courte dans les bras d’une jolie blonde. Son regard passa brièvement sur la foule avant de revenir à celui d’Isobel. As-tu repéré quelques… friandises… de choix, pour cette nuit ? Elle pouvait presque sentir la moiteur qui envahissait la pièce, s’évaporait des corps enlacés pour venir se coller au sien. Ses jambes nues, à peine couvertes par le bas de sa robe courte, étaient déjà trouvées par des phalanges impétueuses. Sur la blancheur opalescente de sa peau, les doigts semblaient sombres. Allegra laissa tomber ses prunelles sur l’homme tombé un peu plus tôt de la banquette, avec un dédain à peine dissimulé. Elle le repoussa de son escarpin, marquant sa chemise entrouverte de la pointe de son talon. Pas toi. Je suis sûre qu’il y a bien mieux ici…

À nouveau, son regard se perdit sur la masse d’amants enlacés. Elle ne savait pas ce qu’elle cherchait… même si, en vérité, son cœur manquait un battement à chaque fois que ses yeux se posaient sur une chevelure blonde. Pour faire passer ce désir cuisant, elle avala une autre gorgée de son cocktail. Je n’ai pas envie des habituels mignons, Isobel. déclara-t-elle séchement. Ils ne sont plus à mon goût. Tout comme l’autre sorcière, elle avait la mauvaise manie de se lasser très vite… sauf peut-être du corps et des lèvres de Camille… Elle fit claquer sa langue contre son palais et le leva, pour déambuler entre les clients du club à la recherche d’une proie qui ne la dégoûterait pas trop…

_________________
Rewrite the stars
You think it's easy
You think I don't want to run to you
But there are mountains
And there are doors that we can't walk through
I know you're wondering why
Because we're able to be
Just you and me
Within these walls
But when we go outside
You're going to wake up and see that it was hopeless after all
code: @DRAG ME TO HELL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t3085-let-the-world-burn-i-ll-feed-on-its-ashes-allegra http://dmthbegins.forumactif.org/t3095-allegra-formaglio#66379 http://dmthbegins.forumactif.org/t3094-hold-me-now-i-need-to-feel-you-allegra
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Coven
→ NUISANCE DEPUIS : 28 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Tisserande — Voie de l'esprit ; illusions, cartomancie; invocations daïmoniques
→ ERRANCE : Dans les clubs de Bâton Rouge et au Coven
→ TROMPE L'ENNUI : Héritière ; mannequin ; muse ; future PDG de la Mayfair corp
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Capricieuse ; Emportée ; Méfiante ; Manipulatrice ; Narcissique ; Inflexible ; Rancunière ; Curieuse ; Hédoniste ; Désarmante ; Sensuelle ; Bornée ; Indolente ; Sournoise ; Maligne ; Calculatrice et stratège ; Théâtrale ; Sans scrupules ; Tendances cleptomanes ; Sans limites ; Indépendante ; Insolente, refus d'autorité


→ AVATAR : Krysten Ritter
→ CREDITS : me ; weheartit
→ MENSONGES : 310

†


MessageSujet: Re: Rouge poison ◊ Allegra&Isobel   Dim 19 Aoû 2018 - 22:47



rouge poison

ft. Allegra & Belladonna
a rose for a broken heart





« J’ai besoin de me changer des idées. » Isobel acquiesce profondément, consciente du problème déjà par rapport au texto de son amie. Les deux sorcières savent généralement y faire dans ce domaine, parfois jusqu’à l’oubli même de la soirée. La brune se retient de lui demander ce qui lui occupe l’esprit pour l’instant, l’idée n’étant pas de la ramener aux idées qui la tracassent mais bel et bien de changer le sujet. C’est pour ce club est parfait, il recèle de mille et un trésors de toutes les tailles et toutes les formes pour leur changer les idées. Et tous sont prêts à se mettre à leur pied, ce qui, elle doit le dire, l’émoustille particulièrement.
Le serveur prévenu de l’arrivée d’Allegra revient avec le cocktail de la sorcière, pas un merci ni un regard à l’employé de la maison qui a l’habitude de ne pas broncher. Au pire, il récupèrera un pourboire plus qu’alléchant, alors il fait bien de ne pas déranger les deux sorcières. Isobel laisse Allegra s’installer, glisser ses lèvres autour de son verre, se mettre dans l’ambiance toute particulière du club libertin alors que la brune est déjà occupée à regarder ce qui pourrait lui faire office de jouet ce soir. Elle n’est même pas sure de ce qu’elle veut, homme, femme, les deux, ou rien… Elle se dit qu’elle verra bien au feeling, qui voudra l’approcher ou sur qui elle refermera ses griffes. A croire que la rousse lit dans ses pensées puisqu’elle élève la voix pour lui demander ce qu’elle a repéré…

« J’sais pas, je viens à peine d’arriver et ne suis même pas sure de ce que je veux ! »  Alors qu’elle lui répond, son regard traverse la foule des corps parfois étrangement imbriqués. Toute cette luxure et cette sensualité lui donne chaud, les corps luisants, les soupirs qu’elle peut deviner, le flirt qui court les veines, Isobel différence l’habitué du nouvel arrivant, capte les regards derrière les masques et pour l’instant elle garde ses lèvres autour de la paille de son cocktail. Sa réflexion est interrompue par une exclamation de son amie, son regard attiré par le talon exagéré appuyé sur le torse du type que la brune a récupéré au passage en attendant.

« Pas toi. Je suis sûre qu’il y a bien mieux ici…
— Va jouer ailleurs. »

L’homme ne prend même pas la peine d’essayer de les contredire. Une dizaine de minutes et il a déjà fait son temps. Mais Isobel ne compte pas rester seule toute la soirée, si elle est venue là c’est pour emprunter le corps et l’âme de quelqu’un l’espace de quelques heures et oublier toutes ses tensions ; et aider Allegra a en faire de même.

« Je n’ai pas envie des habituels mignons, Isobel. Le ton est sec, la rousse n’est vraiment pas de bonne humeur. La Mayfair prend sur elle et va pour réagir, tâcher de lui proposer quelque chose  — ou quelqu’un, mais : Ils ne sont plus à mon goût.
— Et bien, trouvons ce qui te conviendrait ! » S’il y a bien une chose qui ne varie pas, c’est l’incertitude qu’elle ressent face à cette soirée ; comme toutes les autres. L’impatience de découvrir ce qui va leur tomber sur le coin du nez alors qu’une fois sur deux, les sorcières se retrouvent face à l’improbable. Sur ces mots la rousse se redresse tout aussi sèchement et s’avance au milieu des corps enlacés. « Hey, attends-moi ! » Isobel boit à la va-vite une dernière gorgée de son cocktail avant de se relever et rattraper la Formaglio. « Mais c’est qu’t’es pressée dis-moi… Alors, qu’est-ce qui serait plus à ton goût ? » La brune se cale aux côtés de son amie et sonde les regards, les potentiels amants, elles sont entourées de créatures plus ou moins divines et le standard en magasin ce soir ne leur conviendra pas. Il leur faut quelque chose de nouveau. Toujours, Isobel analyse, s’accorde un regard appuyé avec une nana accoudée à bar. Basic. Puis balaye le reste de l’assemblée. Son doigt manucuré se plante en direction d’un premier type, étrangement seul au milieu des couples et plus si affinités et elle cherche l’approbation d’Allegra… qu’elle n’obtient pas. Hm… Les deux avancent, se glissent au milieu des corps lascifs et un en particulier attire son attention. Une nana s’élève au milieu des autres, semblent se satisfaire des regards et touchers d’une petite audience formée autour d’elle. Elle danse, perchée sur une table basse ou une banquette, d’ici, Isobel ne voit pas les meubles. Derrière le masque, un regard brulant encadré par une chevelure blonde qui descend en cascade jusqu’en bas du dos à peine couvert d’un tissu moitié transparent. Isobel secoue le bras de son amie et attire son attention, repointe à nouveau son doigt dans la direction de la danseuse blonde. « Un peu de narcissisme par là… ça te dis pas ? »


© TITANIA

_________________
BELLADONNA ♤ la liaison dangereuse
and he said ;

“she was a catch, we were a match
I was the match,
that would fire up her snatch, but there was a catch,
I was no match
I was fired from her crotch
now I sit around and watch
the mermaids sun themselves,
out on the rocks
they are beyond our touch,
I watch and watch
them wave at me, they wave and slip
back into the sea“
c) nick cave
code: @DRAG ME TO HELL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t3364-dad-i-want-a-squirrel-isobel http://dmthbegins.forumactif.org/t3397-isobel-mayfair#73736 http://dmthbegins.forumactif.org/t3391-isobel-mayfair#73506 http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Ma pomme et personne d'autre. Attention, je suis venimeuse.
→ NUISANCE DEPUIS : 23 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : la magie du feu
→ ERRANCE : dans l'hôtel particulier où elle loge avec son père ou bien dans les entrailles d'un club mal famé
→ TROMPE L'ENNUI : Taper dans les comptes de papa, ça compte?
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Hautaine - Princesse - Dédaigneuse - Solitaire - Jalouse - Séductrice - Capricieuse - Briseuse de coeur et emmasculeuse - Irascible - Susceptible - Brisée - Rancunière - A peur de l’attachement - Marche sur les autres pour ne pas se faire marcher dessus - Impulsive - En plein déni


→ AVATAR : Madelaine Petsch
→ CREDITS : Little Liars + Azrapi + Eden Memories
→ MENSONGES : 188

†


MessageSujet: Re: Rouge poison ◊ Allegra&Isobel   Mar 21 Aoû 2018 - 14:11

J’sais pas, je viens à peine d’arriver et ne suis même pas sure de ce que je veux ! Allegra ne savait pas non plus ce qu’elle voulait. En fait, elle ne le savait que trop bien. Dualité en elle. Elle désirait de toute son âme retrouver Camille. Mais toute sa raison lui disait de trouver quelqu’un qui lui ferait oublier celle que son âme et son cœur quémandait. Un corps qui l’étourdirait suffisamment, le temps de réapprendre à respirer pendant une heure ou deux. Elle avait l’impression de se noyer, de se consumer, tout à la fois. L’absence rongeait ses os. Les ténèbres menaçaient de l’engloutir plus encore qu’auparavant. Que ne ferait-elle pas pour oublier tout cela ? S’enfoncer plus encore dans l’alcool et la drogue lui faisait peur... mais le sexe... Elle avait toujours aimé le sexe.

Mais pas avec l’homme qui cherchait à remonter le long de sa peau comme un cafard. Va jouer ailleurs. Heureusement, Isobel partageait son avis. Elle n’aurait pas supporté de le sentir ramper dans leur sillage, ternissant leur lumière si ténébreuse. Elle ne savait guère ce qu’elle voulait. Mais elle ne voulait pas ceux dont les corps lui étaient habitués. Elle ne voulait pas la même rengaine. Elle voulait quelque chose de différent, car elle savait que ses jeux habituels ne seraient pas suffisants. Comme un alcoolique qui finit par boire de l’alcool pur car les autres ne sont plus assez forts pour seulement l’étourdir. Et bien, trouvons ce qui te conviendrait ! Elle voulait quelque chose de fort... de si puissant qu’elle perdrait pied avec la réalité, que le temps n’aurait plus d’incidence sur son corps... Oh, elle l’avait trouvé... oui... quelque part à Downtown, Camille étalait peut-être sa chevelure dorée sous les rayons de la Lune, sur cet oreiller qu’elles avaient partagé. Pensait-elle à elle ? Effleurait-elle sa peau au souvenir de cette nuit passée ensemble ? Ou était-elle déjà passée à autre chose ?

Allegra se redressa, quitta la couche, pour s’enfoncer dans la foule. Ne pas rester plus longtemps inerte, pour éviter que les pensées ne prennent des directions indésirables. Hey, attends-moi ! Elle ne s’arrêta pourtant pas. Ses prunelles ravageaient les visages, les corps, en quête de celui qui l’étourdirait. Mais c’est qu’t’es pressée dis-moi… Alors, qu’est-ce qui serait plus à ton goût ?L’exceptionnel... souffla-t-elle comme un soupir au milieu des corps luisants. Elle n’accepterait rien d’autre ce soir que l’exceptionnel.

Avec Isobel à ses côtés, leurs regards semblaient s’attarder dans les mêmes directions. Une femme, au bar, bien trop plain. Un homme, seul, un verre à la main qui ne semble pas quoi faire de son corps. Il a l’air bien bâti, mais ce tempérament effacé n’est clairement pas ce qu’il lui faut ce soir. Elle ne veut pas d’un soumis, sinon elle ne sait guère jusqu’où elle serait capable d’aller pour ressentir. Des corps s’enlacent, s’entrechoquent dans un bruit de chair mouillée qui claque. Elle effleure là une cuisse, ici une chute de reins, mais rien ne l’électrise. Elle se perd dans la contemplation de cette danse effrénée, jusqu’à ce que Isobel ne lui secoue le bras. Elle papillonne des paupières, pour suivre la direction que son amie lui indique.

Face à la cascade d’or sur la peau claire, le cœur d’Allegra manque un battement, son souffle se bloque dans sa gorge... mais alors que ses prunelles glissent le long de la silhouette qui se déhanche avec grâce et érotisme, l’italienne se rend aisément compte que ce n’est pas celle qui avait affolé son cœur. Un soupir s’échappe d’entre ses lèvres. Il aurait pu être interprété comme de l’envie, du désir, mais ce n’était en vérité que du soulagement teinté d’une pointe de déception. Un peu de narcissisme par là… ça te dis pas ?Mmmh... ronronna-t-elle presque. Et, comme si la belle avait senti de nouvelles paires d’yeux sur elle, elle virevolta pour trouver les iris sombres d’Allegra. Ceux de la danseuse tiraient trop vers l’émeraude pour appartenir à Camille... et son sourire était bien trop carnassier... Néanmoins, les lèvres de la sorcière s’entrouvrirent sur un autre soupir. Oui, peut-être que celle-ci fera l’affaire, finalement. Elle hocha légèrement la tête, autant pour Isobel que pour l’inconnue. Allons donc faire la connaissance de cette orchidée rare... fit Allegra, glissant son bras sous celui d’Isobel avant de se remettre en mouvement.

La foule autour de la table basse s’effaça à leur arrivée, dévoilant des jambes interminables soulignées par le tissu presque transparent de la robe vaporeuse et une paire d’escarpins presque aussi vertigineux que ceux de la sorcière. Allegra laissa ses prunelles remonter langoureusement le long de la silhouette qui remuait à nouveau au rythme de la musique. Elle pencha la tête vers Isobel, sans pourtant quitter du regard la jeune femme qui dansait pour elles deux. Te fait-elle envie également ? Ou n’était-elle rien que pour moi ?

_________________
Rewrite the stars
You think it's easy
You think I don't want to run to you
But there are mountains
And there are doors that we can't walk through
I know you're wondering why
Because we're able to be
Just you and me
Within these walls
But when we go outside
You're going to wake up and see that it was hopeless after all
code: @DRAG ME TO HELL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t3085-let-the-world-burn-i-ll-feed-on-its-ashes-allegra http://dmthbegins.forumactif.org/t3095-allegra-formaglio#66379 http://dmthbegins.forumactif.org/t3094-hold-me-now-i-need-to-feel-you-allegra
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Rouge poison ◊ Allegra&Isobel   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rouge poison ◊ Allegra&Isobel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !
» Croix Rouge Haïtienne ou à l'haïtienne? La descente aux enfers.
» Carton rouge...
» Bouge ton boule, c'est pour moi qu'on déroule le tapis rouge... >>Libre
» Les rouge vs les bleu :Un jeune est assassiné à Montréal.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DRAG ME TO HELL | Begins. ::  :: Brightside-