AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur DMTH Invité envoi coeur
Adopte un scenario et gagne des amis pour la vie ! :caddy:
Trouve un partenaire de jeu rapidement ! :bouya:
Découvrez l' intrigue en cours ! :olala:
Inscrivez-vous à l' event Halloween ! :dieu:

Partagez | .
 

 Oh Sorry ! Really ! I am sorry! / Seth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
→ SOUS L'EMPRISE DE : 138 ans
→ ERRANCE : Vampirique(s)
→ TROMPE L'ENNUI : Centre ville
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Artiste du spectacle vivant

→ AVATAR : Naomi Watts
→ CREDITS : Pinterest et moi
→ MENSONGES : 150

†


MessageSujet: Oh Sorry ! Really ! I am sorry! / Seth   Sam 1 Sep 2018 - 22:47

AMBIANCE MUSICALE.
— Oh Sorry ! Really ! I am sorry! —


Une certaine douceur de vivre régnait sur les nuits de Caroline Balatta depuis peu. Elle se faisait peu à peu à la vie de l'Essaim. Elle, qui avait si longtemps été en compagnie d'un seul individu, reprenait goût à la vie communautaire. C'était comme faire un retour à la source pour cette vieille fille de dompteur. Elle apprenait ainsi à connaître ses frères et sœurs vampires, qu'elle avait si longtemps évité. La belle en venait à se demander pourquoi Zacharie les avaient ainsi tenu à l'écart de cet univers. Les raisons du Sire, mort, lui apparaissaient caduques à présent qu'elle m'épanouissait au sein d'un groupe de sa race.

A présent que Caro se sentait plus à son aise dans Bâton-Rouge Elle commençait à s'en approprier certains lieux. C'était par exemple le cas, du marché de nuit, installé dans le sud du quartier de Parc Vallée. Un endroit animé, plein de vie, de cris, de chaos. Elle s'y était tout de suite sentit comme chez elle. Aussi venait-elle s'y promener, qu'elle ait ou non, des emplettes à faire. Elle profitait simplement de l'animation, des odeurs, des couleurs, avec un plaisir simple. D'autres fois, elle fouillait chaque étables avec une fascination presque enfantine, comme en cette soirée d'été.

Une petite idée avait germé dans sa tête alors qu'elle installait sa chambrette à l'hôtel. Voilà, la blonde avait eu envie de bougies. Elle aurait pu aller dans le magasin le plus proche et en obtenir sans effort. Mais la Balatta n'achetait jamais ce qu'elle pouvait faire elle-même. C'était quelque-chose, qu'elle avait gardé de sa première éducation, celle au milieu des lions et des chapiteaux. Comme en plus, Caro détestait les produits artificiels, elle prenait le temps de rassembler les éléments de ses ambitions, dans la nature et dans les petits commerces cachés. Ce qui correspondait plus à ses idéaux.

Ce soir l'Accillas était arrivée juste après la fin du Crépuscule... L'esprit encore un peu enrubanné dans les lambeaux d'un étrange rêve. Elle s'était habillée, à la hâte, pour ne pas perdre une minute de la nuit. La robe à fleurs, les vieilles bottes de terre et le gilet de grosse laine, lui redonnaient cette allure de Gitane, dont Germain lui avait parfois donné honte. Caroline s'en moquait bien à présent, retrouvant en même temps que ses racines, toute une liberté dont elle avait jusqu'alors oublié la chaleur.

Le panier, qu'elle tenait contre sa hanche était déjà bien rempli, quand ses yeux dorés s'étaient arrêtés sur le stand d'un vendeur de meubles en bois brute. Caro s'était précipitée vers un coffret en bois en poussant une exclamation de joie. Elle avait glissé à genou sur le sol poussièreux, posant son panier derrière elle, pour avoir les mains libres. Ses mains avaient parcourus la surface du couvercle comme elles auraient caressé la peau d'un amant. Elles en découvraient les aspérités, pendant que ses yeux s'abreuvaient des dessins peints sur la matière.

Sentant le regard du vendeur, la blonde avait finalement relevé ses yeux brillants sur sa haute stature. Elle s'excusait d'un petit sourire timide avant de se remettre sur ses pieds.

- « Il est vraiment magnifique... » Soufflait-elle complètement séduite. Elle n'avait pas encore osé regarder le prix. Il serait de toutes les façons hors de ses moyens de vagabonde. Il fallait avant qu'elle retrouve une source de revenu stable. Pour cela elle devait avoir un travail. Se souvenant de son panier, Caro faisait volte-face pour le récupérer. Elle tombait alors nez à nez avec une barbe et des épaules de bûcheron.

Ses yeux papillonnaient de surprise, pendant que son augure lui révélait brusquement une aura de lycan. Si le sang avait encore circulé dans ses joues Caroline aurait rougie de confusion. Il était grand, intimidant, il sentait bizarre. Elle était trop proche pour ignorer sa présence ou encore pour fuir. Elle affichait un sourire un peu blanc.

« PARDON ! Je ne vous avez pas vu. » Puisque le mal était déjà fait Caro ne vit rien de plus à faire que de s'adresser à son ennemi héréditaire. Elle n'avait elle-même rien contre les autres races protégées par la Mascarade. Mais, elle avait souvent subi les effets des véléhités ancestrales. Aussi était-elle consciente, que malgré son pacifisme, elle devait s'éloigner de la menace. « Je reprend ça. » S'excusait-elle de nouveau en attrapant le panier d'un geste vif en le bousculant un peu. L'odeur de la cire d'abeille et de la lavande remontait dans l'air nocturne. « Et je m'en vais ! » Promettait-elle en obliquant sur la droite, avec tellement d'empressement qu'elle se cognait dans une table. « Aie. Ouille. Non. C'est bon... je n'ai rien ! » Rassurait-elle l'assistance en se frottant la hanche.

Caro contournait l'angle traite, distraite par la présence lyacane, sans voir qu'un chien courrait dans l'allée. Un gros chien noir et fou qui fonçait droit devant lui. Une nouvelle fois ses yeux s'écarquillaient et elle eu tout juste le temps de faire une jolie pirouette sur elle-même, pour éviter le l'animal. Sa silhouette faisait un quart de tour pour suivre sa course. Elle riait, de le voir si emballé, pas fâchée contre ce furibond sur pattes.

- « Il est splendide ! N'est-ce pas ? » Interpellait-elle l'inconnu pour le simple plaisir de partager son admiration.


_________________
Sur les rives du Mississpipi...
Les feux de la fête étaient devenus son soleil. Et les étoiles les lanternes de cette nuit infinie.
code: @DRAG ME TO HELL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/f29-welcome-to-hell http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/f34-fiche-de-liens http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Solitaire
→ NUISANCE DEPUIS : 80 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Manger?
→ ERRANCE : Chez Sia
→ TROMPE L'ENNUI : Garde-Chasse
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Casse-cou. Irrévérencieux. Instinctif. Brut. Végétarien. Libertin. Bagarreur. Protecteur. Je m'en foutiste. Indépendant.


→ AVATAR : Sullivan Stapleton
→ CREDITS : Me&Tumblr
→ MENSONGES : 160

†


MessageSujet: Re: Oh Sorry ! Really ! I am sorry! / Seth   Jeu 6 Sep 2018 - 9:31

Oh Sorry ! Really ! I am sorry!
‹ Seth Byrne & @Caroline Balatta


<<

Puisque la décision de s'installer avec la famille de la louve avait été prise, Seth reprenait gentiment ses marques à Bâton-Rouge. Il ne connaissait pas la ville sur le bout de ses doigts, mais il y avait fait suffisamment d'arrête pour au moins savoir où il pourrait trouver ce qui était nécessaire à sa survie. Comprendre par-là, où trouver de la bonne pitance et surtout, de la pitance en accord avec ses principes végétariens et de commerce équitable et bio. Pas le genre de truc ultra simple à trouver, surtout dans un pays comme les États-Unis, qui n'était pas encore à la pointe de ce genre de chose. Quand un légume coûtait presque dix fois le prix d'un Big Mac, il ne fallait pas s'étonner que les fast-foods aient la belle vie dans le coin.

Enfin, cette ville avait l'avantage d'avoir une communauté supernaturelle plutôt grande et hétéroclite, ce qui permettait de trouver des magasins, des marchés pleins de secrets, d'objets divers et variés, ainsi que de la bouffe parfois plus à sa portée. Le frigo devait être rempli, il n'était pas le seul morphale de la maison, Milan avait, lui aussi, parfois des fringales à cassée. Mais bon, ne nous leurrons pas, c'était clairement le glouton qui avait le plus besoin de pouvoir casser sa graine quand il le souhaitait.

L'avantage aussi des villes, encore plus dans ce pays, c'était bien les horaires dont tout le monde se foutait. Des magasins pouvaient rester ouverts jusqu'à des heures innommables, encore plus quand c'était les créatures de la nuit qui les tenaient. Et quel plaisir de trouver des marchés ouvert à la belle étoile.

Sac à dos pour porter ses courses, Seth se baladait entre les différentes étales, contrôlant la qualité des produits, marchandant avec les vendeurs pour obtenir des prix. Avec le temps, il avait appris à être un sacré négociateur et même si cela ne plaisait pas, qu'importe, il aimait le faire. Si son interlocuteur en face s'y montrait trop réfractaire et bien... il finissait par arrêter ou changer d'étale, ce qui était dommage, il pouvait se montrer très très bon client.

Alors qu'il était en train de ranger le fruit de ses achats dans son sac, quelqu'un manqua de lui rentrer dedans. Pas besoin d'un quelconque don pour savoir ce qu'il avait en face de lui. L'odeur de mort était suffisamment présente pour reconnaître un vampire à des kilomètres. Il n'avait pas peur d'eux, pas non plus d'avis définitif et carré sur eux. Il donnait toujours une chance.

- Ce n'est pas grave. Fit-il avec un petit sourire.

Elle avait l'air d'un coup extrêmement stressée, à croire que ses rencontres avec d'autres espèces ne s'était jamais réellement bien passée. Il la regardait faire avec un sourcil haussé, surpris de cette façon de faire. C'était rare qu'on fuie aussi rapidement sa présence. Une petite moue douloureuse marqua la rencontre de la hanche de la dame avec le coin de la table.

Le garou entendit le chien qui arrivait à toute bombe dans le coin et ne manqua pas de se dire que l'accident entre les deux êtres risquait d'être aussi cocasse qu'avec la table.

- 'Tention!

Mais les réflexes vampiriques étaient aussi présent et l'accident fût éviter de justesse, il garda un sourire en coin, tout en hochant de la tête.

- Ouais, et vous avez l'art et la manière d'éviter les collisions. D'un ton plutôt amical, qu'elle arrête de le fuir, il n'avait pas de raison de vouloir sa mort. Z'êtes acrobate?

Une pomme dans une main, il croquait à pleine dents dedans. Une petite pause sociabilisation avant de reprendre ses courses, y avait pas de mal à ça.
©️ Eden Memories

_________________
Tease me for fun
Glouton et garou, que pourrait-il arriver de mal?
code: @DMTH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t3464-seth-byrne-glouton-et-donc http://dmthbegins.forumactif.org/t3517-seth-byrne-j-aime-pas-les-pickpockets http://dmthbegins.forumactif.org/t3477-seth-byrne-garou-glouton-qui-a-parle-d-un-frigo-vide http://dmthbegins.forumactif.org/f37-louisiane-et-le-reste-du-mo
avatar
→ SOUS L'EMPRISE DE : 138 ans
→ ERRANCE : Vampirique(s)
→ TROMPE L'ENNUI : Centre ville
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Artiste du spectacle vivant

→ AVATAR : Naomi Watts
→ CREDITS : Pinterest et moi
→ MENSONGES : 150

†


MessageSujet: Re: Oh Sorry ! Really ! I am sorry! / Seth   Dim 9 Sep 2018 - 10:27

AMBIANCE MUSICALE.
— Oh Sorry ! Realy ! —



Caroline regardait encore un moment la silhouette canine, jusqu'à ce qu'elle soit emportée à l'horizon. Elle enviait un peu ces créatures de Dieu. Elles étaient libres, sans conscience pour leur rappeler les concepts de Bien et de Mal. Elles pouvaient vivre... sous le soleil, dans la lumière.

- « Merci Monsieur » Répondait-elle dans sa langue maternelle, le français, en esquissant une gracile révérence. Les pieds croisés à la mode des danseuses de classique elle exagérait la posture, pour lui donner un tour un peu plus léger, plus comique. Une vieille habitude qui lui venait de ses origines artistiques. Caroline n'était pas allée à l'école en tant qu'enfant. Ni même à des cours de quoique ce soit. C'était la troupe qui lui avait d'abord tout appris. Tout ce qu'elle avait besoin de savoir pour travailler sous le chapiteau. C'était Germain, son Sire, qui l'avait mise devant son ignorance... lui qui était si cultivé et si élégant. Elle l'avait profondément admiré pour ça.

- « Je le suis oui ! » Parler de sa passion rendait toujours la Balatta plus « lumineuse » et aussi plus sûre d'elle. Ses yeux dorés se mettaient à scintiller. Elle replaçait le panier contre sa hanche et traversait l'allée pour revenir du côté où se trouvait le Garou. Bien qu'elle conservait une légère distance entre eux elle ne le fuyait plus. « Vous avez l’œil. Je sais faire toutes sortes de choses... comme hum. »

Caro posait le panier à leurs pieds. Elle jetait un regard de droite à gauche pour chercher quelque-chose. « Ah voilà, ça ce sera parfait ! » Dit-elle en attrapant un jeu de quilles en bois sur l'étable juste à leur droite. Elle se reculait d'un pas, arborant sourire charmant de comédienne avant de jongler. Les six morceaux de bois se retrouvaient dans les airs. La belle augmentait le défi en entamant un tour sur elle-même. Un rire frais s'envolait avec les quilles alors qu'elle sentait la présence de quelques curieux. Elle achevait le numéro dans une charmante pirouette, adressant un clin d’œil complice au Bûcheron.

- « Oh oui, pardon, les voilà. » Rendant précipitamment le jeu en bois à l'artisan. Il reniflait de mépris, en marmonnant quelque-chose à propos de suceur de sang. Le sourire de la blonde s'estompait un peu. Mais, le nuage passait aussi vite qu'un éclair dans son regard. Elle retrouvait son sourire léger et revenait vers le mangeur de pommes. « Je sais chanter aussi... et danser ! » Elle se penchait pour parler plus bas. « Mais je ne suis pas certaine que le vieux monsieur là-bas apprécie. » Et elle rirait doucement.

- « Si vous aimez les fruits... Je connais une dame qui tient un verger. Elle ne jure que par le naturel. Ça faisait des années que je n'avais pas vu des pommes aussi saines. Je ne l'ai pas vue ce soir. Mais je peux vous donner son nom. Marie... De ... De Santis ! Oui c'est ça ! » Caroline et Mary s'étaient rencontrées un soir de pleine lune. Alors que la mortelle parcourait les bois à la recherche de plantes. Elle le faisait la nuit pour ne pas être déranger, lui avait-elle dit. La Balatta avait bien aimé discuté avec elle. Elles avaient beaucoup parlé... Surtout de Dieu, du Diable et des âmes perdues. Mais ça, elle ne le dirait pas au Garou. Ça risquait de gâcher la soirée ! « Elle est très gentille, vous verrez ! » Pour que Caro dise d'une mortelle qu'elle était « gentille » sans avoir eu envie de la croquer, c'était qu'il y avait sans doute un fond de vérité.

- « Je peux vous poser une question... ? » La malice qui se dessinait dans le sourire de Caroline s'apparentait plus à l'enfant, qu'à la manipulatrice. La transformation avait probablement renforcé des traits de personnalité. Germain les avaient d'ailleurs cultivés pour en faire une tueuse en or. Ce n'était cependant pas du tout l'optique de l'adolescente ce soir. Elle était devenue curieuse, plus depuis qu'elle savait qu'une vieille amie était elle aussi de ces créatures transformistes. « En quoi vous transformez-vous ? » Une curiosité mal placée peut-être... Personne ne lui avait encore clairement expliqué les règles de bienséance à l'encontre des autres races de la nuit.


_________________
Sur les rives du Mississpipi...
Les feux de la fête étaient devenus son soleil. Et les étoiles les lanternes de cette nuit infinie.
code: @DRAG ME TO HELL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/f29-welcome-to-hell http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/f34-fiche-de-liens http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Solitaire
→ NUISANCE DEPUIS : 80 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Manger?
→ ERRANCE : Chez Sia
→ TROMPE L'ENNUI : Garde-Chasse
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Casse-cou. Irrévérencieux. Instinctif. Brut. Végétarien. Libertin. Bagarreur. Protecteur. Je m'en foutiste. Indépendant.


→ AVATAR : Sullivan Stapleton
→ CREDITS : Me&Tumblr
→ MENSONGES : 160

†


MessageSujet: Re: Oh Sorry ! Really ! I am sorry! / Seth   Ven 14 Sep 2018 - 10:06

Oh Sorry ! Really ! I am sorry!
‹ Seth Byrne & @Caroline Balatta

Le choix de la langue de son interlocutrice ne surpris pas plus que cela notre garou. Déjà parce qu'ils étaient en Louisiane et que c'était l'un des langages de l'Etat, ensuite parce qu'ayant pas mal vécu en France, il le comprenait sans trop de problème. Ce fût donc avec un sourire qu'il prit les remerciements. Un sourire assez amusé finalement, en la voyant faire la révérence. Tous les vampires n'étaient pas des gens sérieux sans humour, c'était ça qui pouvait être surprenant, découvrir qu'ils ne collaient pas à l'image que l'on pouvait se faire d'eux.

Bon observateur, ou juste un mec qui était bon en devinette allez savoir. Il restait plutôt amusé et surpris de la voir lui faire une démonstration en pleine rue, se moquant bien des regards qu'on lui lançait. Il riait un peu, applaudissant pour le fun. Après tout, pourquoi s'en priver? La dextérité qu'elle démontrait était impressionnante, était-ce quelque chose qu'elle avait appris au fil du temps, ou le savait-elle déjà avant de se faire mordre? En tous les cas, l'expérience parlait pour elle.

- Wahou! Quel talent! Bravo!

Faisant un petit signe à l'artisan pour lui faire comprendre que ce n'était pas si grave, qu'il ferait même mieux d'en profiter, ça attirait les curieux près de son échoppe. A croire que certains ne savaient pas voir les possibilités qui se présentaient à eux. Bien dommage. Il baissa un peu la tête pour mieux entendre les chuchotements de son interlocutrice.

- Et vous n'avez pas encore ouvert un cabaret? Vous pourriez faire fureur, non?

Chez les humains, en tous les cas. Mais les vampires et autres créatures aimaient aussi se divertir. Certains, pas tous, mais la plupart quand même.

Croquant à nouveau dans sa pomme qui était déjà presque terminée, vu les morceaux qu'il prenait à chaque coup de dent, il écouta avec intérêt la "jeune femme" - parce qu'il se doutait qu'elle ne faisait clairement pas son âge - quand elle parla de verger et de pommes qui en valaient la peine. Honnêtement, s'il pouvait faire affaire avec des marchands et des paysans qui prenaient soin de la Terre et de ce qu'elle pouvait leur offrir, il était preneur. Direct, sans poser plus de question. Ça devenait tellement rare, que c'était plus que précieux de pouvoir rencontrer ce genre de personne.

- Vous venez tout juste de piquer ma curiosité, je serai ravi de rencontrer une telle personne!

Byrne ne s'embarrassait pas de timidité mal placée et cette vampire non plus d'ailleurs. Il hochait de la tête à sa première demande, qu'elle lui pose sa question, il verrait bien s'il y répondra ou pas. Et bam, direct les pieds dans le plat, un nouveau rire, il aimait bien cette spontanéité. Peut-être que d'autres auraient été offusqués, mais pas lui.

- Oh, curieuse en plus de cela. Tu me demandes mon animal, avant même qu'on se soit présenté. Tttt... avec sa petite mine taquine. Se moquant de rester plus longtemps au vousoiement, c'était pas trop dans ses habitudes, à part quand c'était nécessaire, mais entre eux... mon animal totem c'est le glouton. Tout sourire, avant de terminer sa pomme. Il n'en restait rien, même pas un trognon. Il la mangeait en entière, toujours et trouvait presque hérétique que les gens ne fassent pas de même. Moi c'est Seth, au fait, tendant sa main. Fais longtemps que t'es dans le coin?

Lui venant de s'installer depuis peu, il ne pouvait clairement pas savoir qui étaient les habitués et qui ne l'étaient pas. Il découvrait, peu à peu, comme le lui avait dit Sia, il ne fallait pas qu'il reste H24 à la plantation, cela ne leur apporterait rien.

Et encore, Seth ne savait pas que la vampire et son amie la louve, se connaissaient, elles aussi.
©️ Eden Memories

_________________
Tease me for fun
Glouton et garou, que pourrait-il arriver de mal?
code: @DMTH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t3464-seth-byrne-glouton-et-donc http://dmthbegins.forumactif.org/t3517-seth-byrne-j-aime-pas-les-pickpockets http://dmthbegins.forumactif.org/t3477-seth-byrne-garou-glouton-qui-a-parle-d-un-frigo-vide http://dmthbegins.forumactif.org/f37-louisiane-et-le-reste-du-mo
avatar
→ SOUS L'EMPRISE DE : 138 ans
→ ERRANCE : Vampirique(s)
→ TROMPE L'ENNUI : Centre ville
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Artiste du spectacle vivant

→ AVATAR : Naomi Watts
→ CREDITS : Pinterest et moi
→ MENSONGES : 150

†


MessageSujet: Re: Oh Sorry ! Really ! I am sorry! / Seth   Mer 19 Sep 2018 - 7:34

AMBIANCE MUSICALE.
— Oh Sorry ! Realy ! —


Caroline aurait continué à jouer toute la nuit si elle l'avait pu. Celle infime retour sur une scène, certes de rue, lui procurait un plaisir instantané. Le temps d'une seconde, l'idée du Garou, l'inspirait avec force. Les cabarets étaient des lieux de création perpétuels eux aussi. Même si le « menu » était moins varié qu'au cirque, une artiste comme elle aurait tout de suite trouvé du travail. Pourquoi n'y avait-elle pas pensé ?

- « Mais vous savez que vous avez raison ! » Avec une facilité, assez déconcertante, la belle se projetait devant le rideau rouge. Elle aurait été capable de lancer un numéro de claquette là sur le champ. Mais, elle sentait encore que leur petit spectacle indisposait les commerçants alentour. « Si je trouve une scène vous devrez venir me donner votre avis ! Puisque vous êtes à la source. » D'autant, qu'il y avait une chose que devait cultiver une artiste, c'était bien le sens de la critique et la modestie.

Quant à l'idée des emplettes biologique elle avait parue naturelle. Caro observait la façon dont ce Garou achevait sa pomme. Il avait un très bon appétit. On lui avait toujours dit que l'espèce était carnivore, de part son métabolisme et sa culture. Mais celui-ci semblait sortir du lot. Se pouvait-il que certains se soucis de diététique et d'équilibre alimentaire ?

- « Très bien ! Tentez, elle est souvent sur le marché central le matin. Dites-lui que vous venez de la part de Caroline. Elle vous fera un bon prix. » Vendre bio n'était pas facile à Bâton-Rouge. Ça ne faisait pas partie de la culture locale. Un nouveau client était toujours une très bonne nouvelle pour l'ancienne nonne. Oui, Mary ne parlait pas des Saintes Écritures par hasard. Elle avait rencontré le Seigneur tout Puissant sur son chemin. « Je suis une habituée maintenant. C'est chez elle que j'achète toutes mes plantes. Vous voyez ! » La Balatta penchait le panier pour en montrer le contenu. Une fois de plus les effluves remontaient.

- « C'est déplacé ? Oh pardon ! Je ne veux pas... haha. Parfois je suis bien trop directe. » Le Sire de Caroline l'associait toujours à un feu. Une flamme toute haute, toute vive et toute crépitante. Une métaphore qui ne s'était jamais faite contredire. Même la mort de ce dernier n'avait pas éteint les braises. Aussi on associait la jeune vampire à aux femmes enfants. Elle en riait beaucoup et elle en jouait encore plus. Ne dévoilant son véritable charme vampirique que quand elle en avait réellement besoin. Une image mentale de cet homme avec une énorme gueule et des ongles en acier, lui faisait perdre tout son sérieux. Elle se mettait à rire, aux éclats, fort. Au point qu'elle sentait ses côtes agitées. « Oh pardon ! Ce n'est pas contre toi. Je viens de t'imaginer en Wolverine poilus. C'est quelque-chose ! Pardon ! Vraiment ce soir je manque totalement de savoir-vivre. » Le rire passé Caro gardait son grand sourire. « Le glouton. C'est un animal dangereux ça... » Disait-elle avec un vague souvenir de documentaire animalier sur les animaux « les plus dangereux du monde ». Il ne fallait pas se fiait au gabarit de la bête, elle était féroce. Sûrement autant que le loup... ou même le Vampire, qui étaient eux aussi des prédateurs.

- « Ravie de te rencontrer Seth le glouton. » Entonna alors Caro avec effervescence. Elle avait pu prendre cette main sans réfléchir, sans avoir peur. A part avec la sclpteuse Française, ça ne lui était jamais arrivé. Comme la belle avait tendance à croire aux signes, elle se disait, une fois encore que la Louisiane était une bonne décision. « Moi c'est Caroline l’acrobate. » Elle n'avait pas envie de mettre en avant le fait qu'elle était une « non vivante ». Pas ainsi, avec un métamorphe qui avait l'air accessible et sympathique. En plus, il l'avait probablement déjà senti alors...

- « C'est amusant que tu demandes. En fait, non... je suis toute nouvelle. Je suis arrivée il y a à peine un mois. J'arrive du Canada. Et avant ça, de l'Europe, la France ! » La fin de la réponse était faite dans la théâtralité. Caro n'avait pas pu se retenir d'en rajouter un peu. Elle savait que son pays d'origine avait une sacrée image aux yeux de beaucoup d'étrangers. Elle aimait en jouer. « Et toi ? Tu as grandi au bord du Mississippi ? Je pariais que non ! » Seth, se disait-elle, depuis tout à l'heure, n'avait pas tout à fait l'aura des gens de la ville. Il y avait une nuance, même si elle ne saurait exactement dire laquelle. Pour ça, il aurait fallu qu'elle ait quelqu'un qui puisse encore la formée. Depuis que Zacharie s'était fait tué, elle devait tout apprendre par elle-même. Ce n'était pas évident. Mais peut-être qu'entrer dans un Essaim allait permettre à cette Balatta de reprendre son évolution.

- « Attention ! » Le chien qui avait failli bousculer Caro un peu plus tôt venait de passer juste à côté d'eux. « Tu crois qu'il tourne en rond ? » S'interrogeait la belle en suivant le bel animal des yeux.



_________________
Sur les rives du Mississpipi...
Les feux de la fête étaient devenus son soleil. Et les étoiles les lanternes de cette nuit infinie.
code: @DRAG ME TO HELL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/f29-welcome-to-hell http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/f34-fiche-de-liens http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Solitaire
→ NUISANCE DEPUIS : 80 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Manger?
→ ERRANCE : Chez Sia
→ TROMPE L'ENNUI : Garde-Chasse
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Casse-cou. Irrévérencieux. Instinctif. Brut. Végétarien. Libertin. Bagarreur. Protecteur. Je m'en foutiste. Indépendant.


→ AVATAR : Sullivan Stapleton
→ CREDITS : Me&Tumblr
→ MENSONGES : 160

†


MessageSujet: Re: Oh Sorry ! Really ! I am sorry! / Seth   Sam 29 Sep 2018 - 13:28

Oh Sorry ! Really ! I am sorry!
‹ Seth Byrne & @Caroline Balatta

Sia aurait été là, sans doute qu'il se serait fait directement charrier sur le fait qu'il avait eu, pour une fois dans sa vie, une bonne idée pour quelqu'un. Seth était presque surpris que cette vampire n'y ai pas pensé avant. Quand on était doué dans quelque chose, autant en profiter pour gagner sa vie, non? A moins qu'elle ait un pécule suffisant pour ne plus réfléchir à ce genre de problème. Mais même les créatures de la nuit avaient besoin de pouvoir vivre. Il eut un petit sourire.

- Ça m'arrive ouais. Taquin, avant de la fixer, toujours amusé. Oh vous savez, j'suis pas le meilleur des critiques, soit j'aime, soit j'aime pas. Faudra pas attendre plus. Mais ok, je viendrai vous voir.

Cela ne coûtait rien et si ça pouvait lui faire découvrir quelque chose, pourquoi pas? Hein? Après, il n'était ni critique d'art, ni de quoi que ce soit d'autre. La louve avec laquelle il se trouvait en colocation pouvait l'affirmer, ce n'était clairement pas vers lui qu'il devait se tourner quand elle avait des doutes sur ce qu'elle était en train de sculpter. Ses commentaires se résumaient très souvent à : "non mais c'pas si mal... c'quoi le problème?". D'une utilité à toute épreuve, non?

Le garou notait donc la bonne adresse et ce qu'il faudra qu'il fasse pour s'obtenir les bonnes faveurs de cette Marie. Il était presque surpris de voir qu'une vampire pouvait s'entendre avec une humaine, sans ressentir le besoin violent de la vider de son sang. Enfin, il avait parfois une vue un peu binaire de ces créatures. Son regard se portait sur le panier, il observait ce qu'elle avait déjà acheté.

- Et vous faites quoi avec tout cela?

Elle donnait un petit goût musqué au sang? Non vraiment, ça l'intéressait. Il gardait son petit sourire en coin, en voyant que sa taquinerie faisait mouche, sa pauvre interlocutrice courrait en plein dans le panneau. Car ce n'était clairement pas lui qui s'emmerdait avec un quelconque protocole. Bien au contraire.

- Je te taquine, je m'en moque bien. Avec un petit clin d'oeil, avant de tenter de comprendre pourquoi elle était prise d'un fou-rire si rapidement. C'était son animal qui l'amusait à ce point. Mmm... fais attention, les wolverines peuvent être sacrément susceptibles. Pourtant, il ne donnait clairement pas l'air d'être sérieux en disant cela. Encore une fois, il la taquinait, il s'amusait de voir ses réactions en fait, peu habitué à cela avec des gens de cette race. Oui, je pourrais bien t'avaler d'un coup si je crevais la dalle.

Ahhh Byrne était vraiment d'humeur taquine. Enfin, c'était ce qu'il était le plus souvent. Encore plus quand il trouvait que l'interaction avec l'autre se passait bien et que l'alchimie se faisait sans qu'ils n'y réfléchissent vraiment. Il n'y avait pas de silence étrange entre eux, ils échangeaient presque comme de vieux copains.

Ils se serraient la main tout à fait amicalement, Seth notait le frais de la peau, mais n'en fit aucune remarque. Pas besoin de rappeler les conditions de tout un chacun.

- Enchanté Caroline. Acrobate depuis toute petite alors?

Voilà qui était amusant, elle aussi venait de France. Quelque part, il aurait dû s'en douter avec l'accent flottant qu'elle avait. Il n'était pas plus touché que cela par l'effet théâtrale qu'elle avait mis dans l'effet. Il gardait juste son sourire amusé.

- La France hein? Amusant, j'en viens aussi. Non pas que je suis français, y a pas plus américain du nord que moi, mais une amie française m'a souvent permis de squatter son canapé. Je suis un pigeon voyageur. Un comble pour un glouton non?

Oui, Seth avait cette habitude de potentiellement passer pour un rigolo très rapidement. Mais c'était une façon comme une autre de faire la conversation et puisque cette femme ne semblait vraiment pas prise de tête et réceptive à la potentialité de son humour pourri, il n'allait clairement pas, ne pas en profiter.

- Je viens d'Alaska à la base. Si un jour le grand Nord t'intéresse, je suis ton guide.

Le chien revenait comme un fou. A croire qu'il avait beaucoup d'énergie à dépenser celui-ci. Seth haussa quelque peu les épaules.

- Aucune idée. Il s'amuse peut-être, qui sait. Va savoir ce qu'ils se passent dans leur tête et malgré tout, je ne parle pas le même langage. Reprenant une pomme, en tendant une à son interlocutrice, avant de se raviser, pas dit que ça l'intéresse vraiment en fait. Et la Louisiane te plaît? Ou tu n'es ici que pour une courte durée?
©️ Eden Memories

_________________
Tease me for fun
Glouton et garou, que pourrait-il arriver de mal?
code: @DMTH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t3464-seth-byrne-glouton-et-donc http://dmthbegins.forumactif.org/t3517-seth-byrne-j-aime-pas-les-pickpockets http://dmthbegins.forumactif.org/t3477-seth-byrne-garou-glouton-qui-a-parle-d-un-frigo-vide http://dmthbegins.forumactif.org/f37-louisiane-et-le-reste-du-mo
avatar
→ SOUS L'EMPRISE DE : 138 ans
→ ERRANCE : Vampirique(s)
→ TROMPE L'ENNUI : Centre ville
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Artiste du spectacle vivant

→ AVATAR : Naomi Watts
→ CREDITS : Pinterest et moi
→ MENSONGES : 150

†


MessageSujet: Re: Oh Sorry ! Really ! I am sorry! / Seth   Mer 3 Oct 2018 - 21:40

AMBIANCE MUSICALE.
— Oh Sorry ! Realy ! —


La blonde affichait un sourire plein de tolérance. Elle donnait souvent l'impression de ne se formaliser de rien. Germain avait bien tenté, pendant prés d'un siècle, de lui faire comprendre qu'il y avait des codes, un prestige de la race même. Mais Caroline avait plus admiré, qu'appliqué, l'élégance froide des buveurs de sang. Ses racines de Gitane étaient visiblement trop bien ancrées même dans la Mort !

- « Quand on est dans du spectacle vivant c'est ce qui compte le plus, charmer ou au contraire contrarier. Ne vous en faites pas du reste. »

A la question de Seth, elle sourit un peu plus. Ses yeux dorés contemplaient le matériel dans le panier. Heureusement, cette fois-ci, elle avait pensé à prendre sa liste avec elle. Il ne lui manquait plus rien pour commencer.

- « Je vais faire mes propres bougies. » Caro avait hâte de pouvoir écrire sous cette lueur particulière. « Vous en voudriez une? Je peux adapter la couleur et même le parfum si vous me dites ce que vous aimez. » Et elle avait déjà en tête de faire des cadeaux, à Vic bien sûr, à Alémia. Elle hésitait encore concernant « Yuri ». Il était tout de même le grand chef de la ville. Ça ne se faisait peut-être pas d'offrir des babioles à un vampire aussi haut placé dans la hiérarchie. Oui, depuis qu'elle était logée à l'hôtel, la Balatta se posait un peu plus de questions sur les Lois internes. Cela lui prenait même un peu trop la tête parfois !

Enfin, ce soir, elle était surtout rassurée de ne pas avoir braqué un Garou Glouton. Ils avaient beau plaisanter. Caroline savait que si le vent tournait, Seth pouvait ne faire qu'une bouchée de sa carcasse. Elle n'avait pas très envie de finir mangée. En fait, elle avait encore trop de choses à voir et à faire, pour finir en poussière. Elle espérait qu'il lui restait encore du temps, pas mal de temps, dans cette nuit éternelle.

- « Haha ! Oui alors j'espère pour toi que tu as les dents solides. Parce que c'est connu qu'on a la peau dure, très dure. » C'était désopilant de plaisanter sur leur condition avec un Garou. De mémoire d'hommes, jamais Caro n'avait fait ça.On lui avait dit que c'était impossible. Bêtement, elle s'était fiée aux Anciens. Tout justement parce qu'ils étaient les anciens. Ils devaient donc tout savoir. Mais, c'était quelque-chose sur lequel elle revenait doucement depuis le décès prématuré de son Sire. Sans guide, on devait bien s'en sortir seul et donc se faire ses propres opinions. Une indépendance qui était parfois effrayante, mais la plupart du temps tellement grisante.

- « Enchantée Seth le glouton mangeur de pommes. » Elle hochait vigoureusement du chef. « Oui ! On m'a appris à grimper à une corde, avant de marcher. J'ai dormi avec des tigres et des lions. Et j'ai appris à parler avec les clowns. Ça se voit non ? » Ponctuait-elle en faisant un pas grotesque. Tout avait plus de sens une fois que l'on se figurait quelle mortelle avait été la Balatta. Même si, maintenant qu'elle avait vécu au moins le temps de deux vies humaines, elle s'était un peu calmée.

- « On a le sens de l'hospitalité nous les Français. Ça ne m'étonne pas. Le pays t'as plut ? » C'était amusant d'avoir une vision d'un étranger de l'endroit où l'on a vécu. Ils remarquaient souvent des choses qu'un habitant ne voyait plus lui. Caroline pouffait alors de rire, ramenant sa main sur sa bouche en observant le Glouton. « Un glouton avec des ailes ça c'est détonnant ! » L'image de Seth devenait de plus en plus rocambolesque. Pour un peu la jeune vampire se demandait si cette opposition raciale n'était pas exagérée. A les voir, ils n'avaient pas de raison de se haïr et pourquoi en auraient-ils un jour ?

- « Ça serait dans mes projets oui, allez plus loin que Montréal. Écoute, je note ta proposition merci ! C'est gentil ! » Voyager seul pouvait être un plaisir. Mais c'était tout de même plus intéressant de partager. Étant donné le sens de l'humour de Seth l'ennui ne serait pas au rendez-vous. Tant mieux, Caroline aimait bien parler, partager ses impressions et ses ressentis sur ce qu'elle découvrait. «

Même si tu connais déjà la France la proposition tient dans l'autre sens. » Évidement.

Ils laissaient donc le canidé à son quart d'heure de folie. La belle gardant la remarque de son interlocuteur dans un coin de son esprit. Elle pensait beaucoup.

- « Hum. Oui ça me plaît assez. Mais c'est encore un peu trop tôt pour que je me décide sur quoique ce soit. Dans l'idée, je suis venue faire une enquête personnelle. J'imagine que selon le résultat je m'installerais ou pas pour un moment dans la région. » Ses yeux détaillaient tranquillement le gaillard. « Quelles sont tes premières impressions de ton côté ? Tu penses rester ? » Une conversation était comme une partie de ping-pong dans l'esprit de Caro. Elle aimait beaucoup avoir un retour, sans quoi les échanges devenaient rapidement plat et sans intérêt. Tandis que là par exemple, sa curiosité était attisée comme un feu de joie.



_________________
Sur les rives du Mississpipi...
Les feux de la fête étaient devenus son soleil. Et les étoiles les lanternes de cette nuit infinie.
code: @DRAG ME TO HELL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/f29-welcome-to-hell http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/f34-fiche-de-liens http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Solitaire
→ NUISANCE DEPUIS : 80 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Manger?
→ ERRANCE : Chez Sia
→ TROMPE L'ENNUI : Garde-Chasse
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Casse-cou. Irrévérencieux. Instinctif. Brut. Végétarien. Libertin. Bagarreur. Protecteur. Je m'en foutiste. Indépendant.


→ AVATAR : Sullivan Stapleton
→ CREDITS : Me&Tumblr
→ MENSONGES : 160

†


MessageSujet: Re: Oh Sorry ! Really ! I am sorry! / Seth   Sam 13 Oct 2018 - 10:10

Oh Sorry ! Really ! I am sorry!
‹ Seth Byrne & @Caroline Balatta

Seth préférait très clairement se retrouver avec des gens qui se moquaient de la bienséance et étaient naturels, plutôt que de se retrouver face à des êtres condescendants et bien trop au fait de ce que leur grande personne pouvait apporter au monde... il ne supportait pas ce genre de personnage. Caroline avait donc vraiment tout pour elle et pour lui plaire. Et qu'importe qu'elle porte des canines et boive du sang. Il gardait donc son air amical et amusé, tout en échangeant avec elle. Comme s'ils étaient deux bons vieux copains de longue date.

- Oki doki. Façon, j'pourrai pas faire autrement.

Le glouton était toujours assez dans la vérité brute. Il ne mâchait pas ses mots et ne faisait pas attention, toujours, aux répercussions que ses paroles pourraient avoir. Ce n'était pas lui le diplomate. Il n'aimait pas devoir faire des courbettes et faire attention à tout. Même si parfois, il s'obligeait à le faire, juste pour éviter de gros conflits, mais en général, c'était son honnêteté qui finissait par calmer les choses.

- Des bougies? Oh. Un petit rire se fit alors entendre. Il ne s'attendait pas à ça. Voilà un passetemps curieux. Et pourquoi pas? Je te laisse me surprendre, j'aime bien les surprises.

Oui stop au vous, ils en avaient assez fait. Et puis, elle lui était bien trop sympathique pour qu'ils gardent cette sorte de distance qui n'avait pas lieu d'être.

Ah voilà qu'il était déjà étiqueté, mais cela ne le dérangeait guère. En effet, c'était un mangeur de pommes, de fruits et de légumes en général. Ce qui surprenait souvent ses interlocuteurs d'ailleurs. Un garou qui ne touchait pas à la viande, jamais. Mis à part quand son glouton prenait le dessus, surtout les soirs de pleine lune, mais à ses yeux, c'était dans l'ordre des choses, il ne muselait jamais la bête. Mais quand il était aux commandes, il respectait Mère Nature dans tout ce qu'elle avait à lui offrir et il refusait catégoriquement de manger un être vivant. Ou mort-vivant même.

- Hum... je préférai quand même éviter d'en arriver là. La viande et moi... je préfère vraiment les pommes. Avec un petit sourire en coin.

Surtout que la viande de vampire ne devait clairement pas être super bonne. La chaire étant morte depuis longtemps... ce serait vachement faisander, à n'en pas douter.

- Plutôt oui. Tu as gardé toutes leurs bonnes habitudes. Taquinait-il. Oui et vous avez un certain chauvinisme culturel aussi. Quoi? Elle lui en faisait la preuve en se montrant ainsi fière de son pays. Mais il continuait sur le ton de la plaisanterie. Il ne voulait pas froisser son interlocutrice et il espérait qu'elle le voyait. Beaucoup oui, sinon je n'y reviendrai pas aussi souvent. Elle s'amusait de sa répartie et c'était très bien comme ça. Ouais je sais, je me fais souvent aussi la réflexion. J'crois que j'ai pas choisi le bon animal.
Bien, Byrne aurait donc peut-être la possibilité de jouer au guide. Tant mieux, une bonne excuse pour retourner un moment sur ses terres. Même si pour l'instant, il restait en Louisiane, surtout pour tenir compagnie à Sia et Milan.

- Je note, qui sait, tu pourrais me faire découvrir des coins de la France que je ne connais pas encore.

Même en 80 ans de vie, il n'avait pas encore tout vu et tant mieux! Il adorait découvrir encore des choses. Surtout dans les endroits qu'il connaissait. Parce que cela prouvait qu'on pouvait toujours être surpris. Et puis, le territoire français, comme d'autres, était grand. Il n'avait pas pris le temps de le parcourir de long en large, parce que c'était la planète qu'il parcourait de long en large, généralement.

- Une enquête hein? Ah elle venait de titiller sa curiosité, encore une fois. Mais tu peux me dire que ça ne me regarde pas et je continuerai à te poser des questions... s'amusa-t-il avant de croquer dans sa nouvelle pomme. Ouais, il lui faisait comprendre qu'il pouvait être un garou pénible parfois. Mais s'il déconnait pour le moment, il ne se montrerait pas insupportable à tenter de savoir des choses qui ne le regardaient pas. Il ne se mêlait pas des affaires des autres, tant qu'on ne lui mettait pas le nez dedans. Il savait respecter l'intimité des gens qu'il côtoyait. Ce ne sont pas mes premières impressions je connaissais déjà un peu le coin. Mais c'est un endroit que j'aime bien, peut-être parce qu'on peut plus facilement être ce que l'on est et rencontrer d'autres espèces. Mais l'humidité et la chaleur finissent toujours par me faire fuir finalement, j'aime les grands espaces et le froid polaire. Marquant un petit temps. Je resterai le temps que l'on a besoin de moi, ensuite je repartirai sans doute sur les routes, ça finira par me manquer de ne pas parcourir des kilomètres sans m'arrêter. J'ai trop la bougeotte pour me poser éternellement au même endroit. Après tout, vu la vie qu'on peut avoir, autant en profiter, tu crois pas?

Ils pouvaient vivre plus longtemps que la moyenne, ce serait dommage de se bloquer à un endroit, sans jamais en profiter. Enfin, ça, c'était sa façon de voir les choses. Il savait que tout le monde ne pensait pas comme lui et... heureusement!
©️ Eden Memories

_________________
Tease me for fun
Glouton et garou, que pourrait-il arriver de mal?
code: @DMTH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t3464-seth-byrne-glouton-et-donc http://dmthbegins.forumactif.org/t3517-seth-byrne-j-aime-pas-les-pickpockets http://dmthbegins.forumactif.org/t3477-seth-byrne-garou-glouton-qui-a-parle-d-un-frigo-vide http://dmthbegins.forumactif.org/f37-louisiane-et-le-reste-du-mo
avatar
→ SOUS L'EMPRISE DE : 138 ans
→ ERRANCE : Vampirique(s)
→ TROMPE L'ENNUI : Centre ville
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Artiste du spectacle vivant

→ AVATAR : Naomi Watts
→ CREDITS : Pinterest et moi
→ MENSONGES : 150

†


MessageSujet: Re: Oh Sorry ! Really ! I am sorry! / Seth   Mar 30 Oct 2018 - 16:18

AMBIANCE MUSICALE.
— Oh Sorry ! Realy !  —
 


La vie du marché nocturne reprenait, laissant à ces deux créatures tout le loisir de faire connaissance. Très vite se devinait une légèreté commune chez ces deux-là. Peut-être que vieillir dans un corps jeune aidait à conserver un esprit ouvert et curieux ? Que dire alors des Princes et Princesses engoncés dans leurs costumes poussiéreux qui ne voyaient plus comment marchait ce Monde ?

«  C'est parfait parce que moi j'adore faire des surprises. » Des surprises, des farces, des petites choses qui mettaient les gens devant l'inconnu. La Balatta conservait cette esprit joueur qu'avaient les gitans. Maintenant qu'elle se sentait plus à son aise à l’hôtel elle commençait à faire des petites plaisanteries aux autres. Il y avait Victorine comme première victime puisqu'elle était géographiquement la plus proche. Mais Amalia avait-elle aussi eu le droit à une ou deux frayeurs.

«  Je ne vais pas te cacher que ça m'arrange. » Opina la blonde avec bonne humeur avant de rire. De plus elle aimait l'idée qu'un Garou aille contre sa nature profonde. C'était anormal et encourageant en même temps. Ne plus avoir accès aux saveurs du palais était une chose très triste dans la vie vampirique. Caroline, en bonne et vraie épicurienne ne se faisait toujours pas à ce point noir. «  Ma mère faisait les meilleures tartes aux pommes du monde. » Rêvassait-elle avec une petite tendresse dans le regard.

«  Les pirs... et en plus ce qu'on revendique le plus a eu lieu il y a plus d'un siècle. » Disons qu'à force de voir la société avancer la belle artiste avait du mal à mettre cette civilisation sur un pied d'estale. Il y avait des conflits sur toute la planète. Elle était d'ailleurs dans un sale état. Caro était née dans la France de la Révolution. Elle avait bu ses premiers biberons dans la folie et l'espoir. Elle ne s'en souvenait pas. Mais, elle n'avait pas oublié l'allégresse de ses parents pendant ses premières années, jusqu'à la Grande Guerre. «  Est-ce que tu connais Nice ? » Lui demanda-t-elle curieuse de savoir ce qu'il penserait de sa région d'origine.

Les Garous choisissaient leur animal ? Alors la Vampire s'était toujours fait une fausse idée sur eux. Elle pensait qu'ils subissaient les choses, qu'ils étaient maudits... un peu comme eux. «  Ah ? Quel animal tu aurais choisi autrement ? » Elle l'aurait bien vu en... en Pandas ! Seth avait tout pour faire un fantastique pandas. S'il avait pu choisir Caro aurait aimé être... Non en fait, elle n'en savait rien. Il y avait beaucoup trop d'idées. Une chimère lui aurait bien été pour lui permettre de faire un mélange de ses animaux préférés.

Caroline ne pouvait pas savoir l'âge exact de son interlocuteur. Les garous vieillissaient plus lentement que les humains. C'était encore un point commun entre leurs races.

«  Hum. Non. En fait, c'est tout simple, je cherche mes descendants. » Lui avouait-elle, les yeux plissés par une douce malice. Elle considérait que les risques étaient tout de même très limités. Seth n'avait aucune intention de lui nuire visiblement. Caroline ne lui avait pas donné son nom de famille. Donc... «  J'aimerais retrouver mes racines. » Un besoin qui était venu après la mort de son Sire, jusqu'à prendre la forme d'une obsession. La solitude n'était pas faite pour tout le monde. Cette jeune suceuse de sang ressentait chaque jour le poids de l'absence de Zach. Il lui fallait un renouveau. «  Savoir si j'ai... une place quelque part. Quelque chose comme ça. Tu vois ? »

Mais visiblement le Garou et elle partageaient aussi le plaisir des grands espaces et des découvertes. C'était amusant de tomber ainsi sur quelqu'un qui vous ressemble. Elle lui indiquait une direction d'un geste du menton pour les inviter à reprendre une marche à deux.

«  Le froid polaire ? Comme chez les Inuits ? C'est vrai que tu n'as pas choisi le meilleure endroit. Tu viens de quel coin de l'Alaska ? » Lui demandait elle intriguée par cette région dont elle ne savait pas gand chose. Caroline souriait amusée, parce que les paroles de ce Glouton étaient tout à fait pertinentes à son oreille. En tant qu'artiste de Cirque elle avait été élevée comme une nomade, une sans terre. La sédentarisation n'était pas du tout dans ses habitudes. Et elle savait qu'elle ne resterait jamais très longtemps au même endroit non plus. «  Si. Si ! Je le pense aussi. Je fonctionne de la même façon que toi. Je n'ai jamais réussi à rester plus de deux ans dans la même ville. » Bien sûr la quête de Germain ne les avaient pas non plus aidés à se poser quelque part. Mais depuis dix ans qu'il était mort son Infante avait bien du mal à s'arrêter sur une terre.

«  Je me dis que ce monde est si vaste et si étonnant. Ce serait dommage de ne pas tout voir. Bon ce n'est pas très pratique pour créer des liens. Ça je te l'accorde. Mais de toute façon, c'est compliqué... quand on est comme nous. On s'attache à quelqu'un et à peine le temps d'un souffle il n'est plus là.   » Philosophait la Balatta d'une voix posée. «  Est-ce que tu as déjà trouvé des coins sympas ici. Je cherche des endroits où m'amuser. » Même si Victorine avait déjà donné une bonne liste à sa voisine toutes les sources étaient bonnes à prendre pour la belle Gitane.


_________________
Sur les rives du Mississpipi...
Les feux de la fête étaient devenus son soleil. Et les étoiles les lanternes de cette nuit infinie.
code: @DRAG ME TO HELL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/f29-welcome-to-hell http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/f34-fiche-de-liens http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Solitaire
→ NUISANCE DEPUIS : 80 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Manger?
→ ERRANCE : Chez Sia
→ TROMPE L'ENNUI : Garde-Chasse
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Casse-cou. Irrévérencieux. Instinctif. Brut. Végétarien. Libertin. Bagarreur. Protecteur. Je m'en foutiste. Indépendant.


→ AVATAR : Sullivan Stapleton
→ CREDITS : Me&Tumblr
→ MENSONGES : 160

†


MessageSujet: Re: Oh Sorry ! Really ! I am sorry! / Seth   Jeu 1 Nov 2018 - 20:10

Oh Sorry ! Really ! I am sorry!
‹ Seth Byrne & @Caroline Balatta

En effet, les deux créatures semblaient avoir de quoi s'entendre. Sans compter que l'une aimait surprendre et l'autre se faire surprendre. Non vraiment, il y avait de quoi établir un lien plutôt cool. Puisqu'en plus de cela, le garou ne jugeait guère à l'appartenance, mais bien à la personne. Et la personnalité de la vampire lui plaisait, donc...

- Alors on a un accord.

Et ils pouvaient donc continuer d'en avoir un, puisque Seth n'avait clairement pas dans l'idée de dévorer son interlocutrice. La viande très peu pour lui, encore plus si elle était rassie. Non parce que sans vouloir vexer quiconque, tout le monde savait que les vampires n'étaient clairement pas de la dernière fraîcheur.

- Rien de mieux que les petits plats des mères. Fit-il avec un petit sourire.

Sa mère était sans doute la meilleure pour la cuisine et il était toujours ravi de pouvoir se retrouver à sa table quand le temps le lui permettait. Elle lui faisait d'ailleurs souvent remarquer qu'il ne venait la voir que pour cela. De la taquinerie, encore et toujours entre eux, mais il aimait bien lui répondre qu'elle n'avait pas si tort que cela.

C'était bien de rencontrer des gens près à avoir le recul nécessaire sur leur propre pays, pour se permettre de le critiquer.

- Nice? J'ai dû y aller quelques fois oui, la Côte d'Azur c'est un peu trop chic pour un mec comme moi.

Bon certes, ça ne se résumait clairement pas à ça. Mais il avait plus l'habitude des Vosges où il allait squatter chez Sia. Plus humide, plus froid, plus comme il aimait aussi, en fait. Décidément, lui et la chaleur, ça ne faisait clairement pas deux et il finissait toujours par se retrouver dans des endroits comme ça.

- Oh si j'avais pu choisir... il se frottait légèrement la joue. Un Glouton quand même. J'crois que c'est ce qui me convient le mieux. La Nature fait bien les choses. Tout sourire.

Vu comment il s'entendait avec son pendant animal, Seth ne se voyait pas être autre chose et n'aurait pas voulu être autre chose. Le carcajou lui correspondait complètement. Il n'avait pas besoin d'être un autre.

Finalement, Caroline lui disait le but de ses recherches. La descendance. Vrai que pour des créatures comme elle, il y avait de quoi avoir un arbre généalogique. Surtout dépendamment son âge et quand elle était devenue une vampire. A sa tête, il se disait qu'elle n'avait pas dû réellement faire long feu en tant qu'humaine, mais depuis quand arpentait-elle la terre sous cette forme, il ne pouvait guère le dire.

- Oh. Ouais c'est long comme genre de recherches... et tu penses que tu en as beaucoup? Tu en as déjà rencontré? J'sais que ça s'fait pas de demander son âge à une dame mais... ça te fait combien de siècles? D'un ton plutôt taquin, autant le prendre ainsi, non? Puis si elle ne voulait pas le lui dire, elle en avait parfaitement le droit. Il se contenterait d'un non. Mmmm.... j'peux comprendre, mais j'estime qu'on a tous notre place. J'espère que tu trouveras ce que tu cherches.

Suivant le mouvement du menton, Seth embrayait sur la marche. Autant se dégourdir un peu les jambes et il n'avait pas fini ses emplettes, sans doute comme son interlocutrice. Mieux valait avancer. Il aurait pu lui proposer une bonne bière, mais il se rappelait - encore une fois - que ce n'était sans doute pas au goût de cette dernière, quelle tristesse de perdre ainsi le goût des choses en devenant un buveur de sang.

- Exactement! C'est bon d'être dans le froid. Ouais je sais, mais bon, parfois, on ne fait pas toujours totalement ce que l'on veut. J'm'adapte, même si je râle, c'est pas si mal. Amusé. Chuis de Fairbanks, c'est bien au Nord. Y a pas grand-chose, mis à part les pleines enneigées l'hiver et presque... neuf mois sur douze.

Décidément, nos deux protagonistes en avaient des points communs! Il n'était pas surpris que cette femme apprécie de bouger, elle semblait en effet, ne pas savoir rester longtemps au même endroit. Cette même envie de changer d'air devait les animer. Cela lui plaisait.

- Content de voir qu’y a pas que moi qui ne suis pas casanier. Avec un petit sourire en coin. Déjà fait un tour du monde?

Puisqu'elle devait avoir l'âge qui lui permettait d'avoir au moins parcouru le globe une fois. Il comprenait parfaitement la pensée de cette dernière. Il était difficile de s'attacher aux humains, voilà pourquoi le garou avait plus de contact chez les créatures, qui permettaient d'être côtoyées plus longtemps.

- Oui c'est pas toujours évident, mais parfois, les rencontres en valent la peine, même si ça ne dure pas. Et puis, certaines sont faites pour être éphémères aussi. Marquant un petit temps. Tout dépend ce que tu entends par t'amuser. Mais je ne connais pas encore très bien le coin, non. Je découvre tout autant que toi.
©️ Eden Memories

_________________
Tease me for fun
Glouton et garou, que pourrait-il arriver de mal?
code: @DMTH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t3464-seth-byrne-glouton-et-donc http://dmthbegins.forumactif.org/t3517-seth-byrne-j-aime-pas-les-pickpockets http://dmthbegins.forumactif.org/t3477-seth-byrne-garou-glouton-qui-a-parle-d-un-frigo-vide http://dmthbegins.forumactif.org/f37-louisiane-et-le-reste-du-mo
avatar
→ SOUS L'EMPRISE DE : 138 ans
→ ERRANCE : Vampirique(s)
→ TROMPE L'ENNUI : Centre ville
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Artiste du spectacle vivant

→ AVATAR : Naomi Watts
→ CREDITS : Pinterest et moi
→ MENSONGES : 150

†


MessageSujet: Re: Oh Sorry ! Really ! I am sorry! / Seth   Ven 2 Nov 2018 - 0:09

AMBIANCE MUSICALE.
— Oh Sorry ! Realy ! —


Caroline remarquait l'expression plus adoucie sur le visage de son interlocuteur lorsqu'ils mentionnèrent leur mère. La vision de cette grande baraque avec le sourire d'un fils la fit sourire à son tour. Il lui rappelait l'un des hommes du cirque. Celui où elle était quand elle était petite fille. Il l'impressionnait beaucoup avec ses grandes épaules et sa barbe touffue. Lucas n'aurait pas fait de mal à une mouche. Ce n'était pas pour rien qu'il était appelé « Gentil » par les autres.

- «  Non rien. » Pour sa part Caro avait été orpheline de mère tôt. Une maladie l'avait emportée pendant un hiver plus rude que les autres. Les médecins n'avaient rien pu faire. Elle voyait donc cette femme rebelle avec la nostalgie de l'enfance. «  Tu as encore tes parents ? »

Cette Fervente n'était plus une nouveau née depuis peu de temps. Elle chassait encore le sang frais par période quand la bête était assoiffée au point de prendre le dessus. Néanmoins, elle s'imposait un code de conduite que d'aucun trouverait tyrannique. Le profil des victimes était figé. Il fallait un mâle, avec un mode de vie destructeur, isolé et sans famille à qui manquer. Pour s'assurer qu'elle ne faisait pas d'erreur sur la personne elle avait trois questions rituels : Qu'aimes tu faire le soir ? Comment fais-tu l'amour ? Où est ta mère ? 

- «  Chic ? » Répétait la belle en écho tellement ce qualificatif ne correspondait pas à son avis. Elle marquait un temps pour étudier l'expression de Seth. Il était sincère et puis pourquoi aurait-il blagué sur ça ? La Balatta avait beau avoir suivi le déroulé du dernier siècle, elle oubliait parfois les changements survenus. Elle avait évité le sud de la France depuis sa transformation. Surtout parce quelle ne voulait pas rencontrer par erreur quelqu'un de son sang. Qu'aurait-elle dit ? « Bonjour, c'est moi, non je ne suis pas morte en fait je tue des gens pour exister.  » «  C'est vrai que je n'y ai pas remis mes pieds depuis un moment. Donc toi tu n'aimes pas le chic ? En même temps je peux comprends. J'imagine que ça colle mal avec ton côté animal, nature, pommes biologiques... Heureusement, il reste des coins sauvages. Le Cantal, le Juras, les Vosges par exemples sont encore pas mal. Là où l'Homme n'a pas encore trop mis ses sales pattes. Enfin... sans mauvais jeux de mot ! »

La réponse du Glouton allait avec ce que la blonde observait de lui. Il semblait en harmonie avec lui-même et avec le monde qui les entourait. Ce qui était une chance car ce n'était pas le cas de toutes les créatures des ténèbres. Loin de là. Beaucoup d'entre eux, que ce soit lycan, mages, vampires, se battaient contre leur nature.

- « Dans pas mal de cas c'est sûr. Il y a des exceptions. Mais oui... » Le sourire de la blonde était un peu moins appuyé. Elle était de ces vampires qui avaient compris quand il était trop tard tout le poids de son choix. Elle n'était pas certaine que la non-vie soit l'option la plus enviable dans les Ténèbres.

Les tabous ne faisaient pas parti du monde de Caroline. Elle n'en avait pas eu énormément dans sa vie humaine. Mais au moment de l’Étreinte tout avait disparu, plus de pudeur, de retenu, de remord à avoir. En perdant son âme elle avait aussi tout ce qui « retenait » les mortels. C'était la façon dont Germain lui avait expliqué les choses. Elle s'en était accommodé. A vrai dire c'était aussi une parfaire excuse pour toutes les bêtises qu'elle faisait.

- «  Non ça ne me gêne pas de le dire. J'ai 138 ans, autrement dit chez nous, je suis en pleine adolescence ! Et toi quel âge as-tu ? Je crois que vous aussi vous ne vieillissez pas comme les mortels ordinaires. » Elle scrutait les traits de Seth faisant un pari avec elle-même, pour le jeu. Mais, en réalité, elle n'en avait aucune idée. Il pouvait autant avoir quarante ans que soixante-dix. «  Je n'ai pas eu le temps d'avoir des enfants. J'étais une fille unique. Mais j'avais des cousines, des cousins, beaucoup même. Je pense qu'ils ont assuré une relève avec efficacité. Ils sont parti aux quatre coins de la planète un peu après la Première Guerre. Il y a une branche qui ce serait installée en Louisiane. Enfin de ce que l'on m'a dit. »

Les sources de la recherche étaient-elles fiables. La Balatta était quelqu'un de plutôt optimiste. Elle attendait de voir avant de se remettre en doute ce qu'on lui avait dit. Son premier avantage étant que l'immortalité lui accordait tout le temps qu'elle voulait. Tant qu'elle ne tombait pas sur un chasseur où autre ennemi.

- «  Fairbanks, si j'y passe un jour j'aurais une pensée pour toi. » C'était une promesse amusée et déjà un peu amicale. Caro n'avait pas besoin de plus qu'un sentiment de bien être pour mettre en place des liens. Elle était simple sans être simpliste. Si elle avait réussi à vivre dans un lieu elle n'aurait pas eu de peine à se faire des amis, tout comme son interlocuteur. « Pas encore non. Je me considère plutôt comme une européenne assez experte. Je suis sur ce continent que depuis... mmm dix ans environ. Et toi ? A la Jules Verne tu as fait tout le tour ? »

Caroline regardait assez vaguement le contenu d'une étale prés de laquelle ils passaient. En fait, elle était plus intriguée par la conversation qu'elle tenait avec ce Garou. Elle était contente de croiser quelqu'un qui n'ait pas encore le sang glacé par la mort ou encore un mortel mort de peur. Cela faisait du bien.

- « Tu as probablement raison sur ça. Au moins, tu es garou, je suis vampire nous deux nous n'avons pas trop à nous inquiéter du lendemain. Si tu restes un peu dans le coin aussi on va pouvoir se revoir. Enfin que la nuit mais vue que tu fais ton marché maintenant ça devrait aller non ? » Les tout dernier mots de l'Américain firent s'arrêter la blonde en plein dans son pas. « Mais oui, tu viens de me le dire. C'est idiot de te demander. Attends je sais, tu as un téléphone ? On pourra se conseiller des endroits comme ça quand on les aura découvert toi ou moi. C'est une bonne idée, non ? Qu'est-ce que tu en dit ? » Caro était plus dans le contact direct ce qui se percevait assez vite. Mais elle avait comprit tout le potentiel de ces instruments de communication moderne. Disons qu'elle aimait le côté pratique. Bien qu'elle regrettait parfois l'époque de l'encre et du papier. Il y avait quelque-chose de plus personnalisé dans cette forme de partage.

Sans prévenir, l'acrobate les attirait dans une allée sur la gauche au hasard des parfums.

_________________
Sur les rives du Mississpipi...
Les feux de la fête étaient devenus son soleil. Et les étoiles les lanternes de cette nuit infinie.
code: @DRAG ME TO HELL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/f29-welcome-to-hell http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/f34-fiche-de-liens http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Solitaire
→ NUISANCE DEPUIS : 80 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Manger?
→ ERRANCE : Chez Sia
→ TROMPE L'ENNUI : Garde-Chasse
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Casse-cou. Irrévérencieux. Instinctif. Brut. Végétarien. Libertin. Bagarreur. Protecteur. Je m'en foutiste. Indépendant.


→ AVATAR : Sullivan Stapleton
→ CREDITS : Me&Tumblr
→ MENSONGES : 160

†


MessageSujet: Re: Oh Sorry ! Really ! I am sorry! / Seth   Dim 11 Nov 2018 - 14:23

Oh Sorry ! Really ! I am sorry!
‹ Seth Byrne & @Caroline Balatta

Sa mère était un sujet à part entière. Un sacré numéro. Seth avait une relation toute particulière avec elle et il ne s'en était jamais senti honteux. Il aimait sa mère et la respectait profondément. Il avait toujours un profond plaisir à rentrer chez elle, à la voir, à passer du temps ensemble. Même si parfois elle lui tapait sur le système, mais c'était là le lot des relations parents-enfants. Il fit un petit mouvement de la tête.

- Juste ma mère, mais c'est suffisant.

Le père ne faisait guère parti de son environnement, il avait l'impression ne l'avoir jamais réellement connu. Il observait son interlocutrice, en se posant la même question, avait-elle encore ses parents? D'un côté, allez savoir son âge et puis, les vampires avaient tendances à couper tous les liens avec leur famille, surtout si la dite famille n'était pas au courant que ce monde de la nuit existait.

- Chic ouais, y a tous les riches de tous les coins qui viennent se poser là. C'est polluer, y a pas de respect de rien, bref... ça a bien changé depuis que tu y as mis les pieds sans doute. Fit-il en hochant légèrement de la tête.

Mais ce n'était pas le seul endroit en France qui était ainsi, ni le seul sur cette planète. Voilà longtemps que les Humains pourrissaient tout ce qu'ils touchaient. Il y avait de quoi être en colère. Et cela mettait le glouton en colère, lui qui voulait que sa planète reste propre, que cette Nature ne soit pas toujours mis à mal par ceux qui ne comprenaient pas qu'elle pouvait tout faire pour eux, si seulement ils arrêtaient de l'exploiter ainsi et de ne pas la respecter. Mais c'était sans doute trop en demander. Voilà pourquoi il n'avait jamais de regret à parfois prendre les armes pour se faire entendre avec un peu plus de... hargne.

- Non j'aime pas tout ce qui va à l'encontre de la Nature en général. Le chic, en soit, je m'en moque, mais bon... certains se croient au-dessus de tout et que tout leur est permis. Ça à tendance à me foutre en rogne.

Son regard scrutait le visage de son interlocutrice, il voyait bien qu'elle n'était pas entièrement d'accord avec lui. Il était curieux de savoir pourquoi. Lui était toujours ouvert à la discussion, même quand les avis divergeaient, parce que c'était ainsi, aussi, qu'on se forgeait un esprit plus critique.

- Quelle genre d'exception?

Bon elle n'était pas aussi vieille qu'il aurait pu l'imaginer. Car non, il ne se fiait pas à son physique, puisqu'elle ne vieillissait depuis sa transformation, mais plutôt à ce qu'elle disait, comment elle le disait, le phraser. Il avait bien fait de ne pas poser de questions sur ses parents, tiens.

- Oh tu les fais pas. Lâcha-t-il à nouveau un petit sourire, une petite boutade qui n'avait rien de méchante. 80 de mon côté, ouais on vieillit moins vite, mais on finit par mourir un jour quand même...

Ce qui n'était pas si dommage que cela. C'était dans l'ordre des choses, il fallait bien que les cycles prennent fin, pour recommencer à nouveau, ailleurs. L'immortalité des créatures aux dents longues était déjà plus une aberration à ses yeux, mais il ne se permettrait pas de froisser sa nouvelle amitié quand même. Il l'aimait bien cette Caroline.

- Je vois et tu vas faire comment pour les approcher? Sans risquer de vendre ton... petit secret? Cela ne risque pas de te faire un peu de mal de les voir sans pouvoir autant leur parler?

Parfois, mieux valait couper tout lien avec les siens. Comme l'avait fait Sia. Jusqu'à ce que se dévoile Milan. Mais il était le seul qui savait, le seul avec qui elle avait un contact et qui était venu avec eux, finalement. Pour le reste, ils menaient leurs vies de leur côté, en pensant que cette dernière avait bel et bien disparue.

- Fais seulement. Alors qu'elle parlait de penser à lui si elle passait par sa ville natale. Non pas à la Jules Verne, je ne suis pas aussi inventif, mais oui j'en ai déjà fait le tour, enfin je ne me suis pas encore arrêté partout mais... physiquement, j'ai fais le tour. Et je continuerai. Même si pour le moment, je vais me poser un peu par ici.

Il n'allait pas laisser tomber sa famille de coeur maintenant, l'installation était presque finie, mais tant que Byrne n'était pas certains que ses protégés n'étaient pas bien dans leur nouvelle vie, il ne partirait pas. Il suivait tranquillement les pas de son interlocutrice, observant aussi parfois les étals, sans pour autant s'arrêter sur des produits qui l'intéressaient vraiment, pour le moment.

- Pas de souci. Terminant de croquer dans sa pomme, il n'en restait à nouveau rien. Euh oui j'ai un vieux portable, mais je suis pas le mec le plus fiable avec ça. Enfin, je ferai l'effort de le regarder et de te répondre si tu me contactes. Lui donnant alors son numéro de téléphone. Hésite pas à insister avec les appels, perdu au fond de mes poches, surtout de mon sac, je l'entends pas toujours.

Quand ils bifurquèrent, il s’arrêta devant une étale qui vendait des piments. Ahh... là on lui parlait sérieusement. Il avait toujours aimé mangé épicé, alors s'il trouvait son bonheur par ici... cela ferait un heureux. Peut-être moins Milan et Sia mais... il leur ferait un plat à côté.

Se frottant les mains, il commençait donc un petit échange avec le marchand, pour découvrir peut-être des variétés qu'il ne connaissait pas et bien entendu, se mettre d'accord sur le prix.
©️ Eden Memories

_________________
Tease me for fun
Glouton et garou, que pourrait-il arriver de mal?
code: @DMTH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t3464-seth-byrne-glouton-et-donc http://dmthbegins.forumactif.org/t3517-seth-byrne-j-aime-pas-les-pickpockets http://dmthbegins.forumactif.org/t3477-seth-byrne-garou-glouton-qui-a-parle-d-un-frigo-vide http://dmthbegins.forumactif.org/f37-louisiane-et-le-reste-du-mo
avatar
→ SOUS L'EMPRISE DE : 138 ans
→ ERRANCE : Vampirique(s)
→ TROMPE L'ENNUI : Centre ville
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Artiste du spectacle vivant

→ AVATAR : Naomi Watts
→ CREDITS : Pinterest et moi
→ MENSONGES : 150

†


MessageSujet: Re: Oh Sorry ! Really ! I am sorry! / Seth   Dim 11 Nov 2018 - 21:19

AMBIANCE MUSICALE.
— Oh Sorry ! Realy ! —


Caroline était une femme ouverte d'esprit. Elle l'était devenue encore plus après sa transformation. Parce qu'elle avait subit de plein fouet une nouvelle sorte de racisme et de rejet à son encontre. Elle avait été forcée de prendre du recul pour essayer de comprendre. Alors elle écoutait toujours ce que les autres avaient à lui dire.

-«  J'en ai bien l'impression oui... vue le portrait que tu m'en fait. Je ne sais pas si ça me donne très envie d'aller voir en fait. » D'autant qu'il y avait des endroits qu'elle avait envie de voir. La terre natale ne serait donc pas une priorité pour la Vampire.

-«  Oui je comprends que ça te mette en rogne tout cela. » En tant que fille du Cirque la Balatta avait grandie parmi les vanupiers, les vagabonds, un peuple qui était regardait les gens de pouvoir se goinfrer depuis des siècles. On lui avait appris à prendre de la distance avec ces questions. Le plus important était de rester libre enfin de compte.

-«  Moi par exemple et d'autres créatures que j'ai pus croiser... on n'est pas tous certains que les choses se soient faites au mieux. » Il y avait la légende et la réalité. Comme partout les avis étaient partagés. Il y avait des vampires qui ne voulaient pas de cette presque mort. Il y avait des suicides aussi. Ce n'était pas une évidence pour tout le monde l'Immortalité. Caro avait plus appris à faire avec la donne de départ. Elle faisait beaucoup d'efforts pour ne pas impacter le monde de façon négative malgré sa nature.

- «  J'aurais dit une dizaine de moins. Je n'étais pas si loin ! Tu ne les fais pas non plus je te rassure. » Les paroles de bon sens du Garou laissaient alors la belle dans un silence songeur. Beaucoup de personnes parlaient de l'ordre naturel, de cycle de vie et Caroline se posait elle-même ce genre de questions parfois. «  Quand même oui... j'imagine que du coup... je fais partie des parasites à tes yeux ? » Lui demanda-t-elle d'une voix douce. Il n'y avait pas de reproche dans ses yeux non plus. En toute honnêteté Caroline était elle aussi très critique quant à leur façon de survivre. Elle comprenait donc que d'autres créatures ne les aiment pas. Ce qui ne justifiait pas les guerres intestines non plus.

- «  Si... c'est vrai. J'avoue que je suis un peu nerveuse. » C'était tout à fait le genre d'inquiétude qui la taraudait depuis qu'elle avait posé ses bagages. Elle avait bien entendu touché un mot à Victorine sa voisine de chambre à l’Hôtel. Celle-ci l'avait heureusement rassurée. «  Si c'est trop difficile je repartirais sans doute. Je reprendrais mes voyages. J'irais visiter l'Alaska par exemple. »

- «  Ça peut être confortable de se poser quelque part. Surtout que tu ais accompagné. D'autant que cette ville a quand même l'air plus accueillante que la moyenne. Je pense qu'on est bien tombés ici. » Oui Caro parlait pour deux. Ils étaient dans la même posture après tout. Seth avait un peu plus de bagage avec lui. Une prochaine fois, la jeune vampire aurait volontiers rencontré cette famille de cœur qu'il avait dit avoir.

-«  Haha ! D'accord. Je ferais attention pour que tu ais bien les infos. Et puis cette ville n'est pas très grande non plus. On devrait se recroiser, je pense. » Devinait-elle à la façon dont il lui présentait les choses. «  Haha ! D'accord. Je ferais attention pour que tu ais bien les infos. Et puis cette ville n'est pas très grande non plus. On devrait se recroiser, je pense. » Surtout si mister le Glouton faisait attention à sa consommation. Il allait probablement trouver les mêmes endroits que la Balatta. C'était amusant... Leurs races étaient redoutées par les humains, alors qu'ils étaient des éco-responsables !

Ils faisaient la fin de leurs emplettes côte à côte. Caro appréciait d'avoir une compagnie amicale pour finir de faire le tour du marché. Elle était comme qui dirait un animal social. D'ailleurs, elle commençait à se faire des connaissances par ci par là. Elles étaient indifférents de toutes les espèces, de tous les genres, de tous les âges, à l'image de ses troupes parmi lesquelles elle avait passé le plus gros de sa vie de mortelle.

- «  Regardes Seth... Ceux-là viennent de Mexico. » Elle se penchait pour parler moins fort et ne pas se faire entendre du marchand. « Tu peux lui faire baisser le prix d'au moins 4 dollars. » Lui assura alors la blonde avec un petit sourire. Elle relevait alors ses yeux d'or sur le marchand. Il avait peut-être compris ce qu'elle disait car son arcade sourcilière venait de monter de trois centimètres.

Caroline riait, sans moquerie, sans méchanceté aucune. Avec son éternelle entrain elle sélectionnait une poignée de piments verts et payait le vendeur avec ses pièces en stock. De quoi compenser la perte qu'elle aurait pu provoquer par sa malice.

-« Après le marché je vais dans un bar qui est fait pour nous tous. On m'en a souvent parlé. Est-ce que ça te dis de le découvrir avec moi ? Il paraît que la carte diversifiée et que le personnel est aux petits oignions ! Enfin c'est ce que l'on m'a dit ! » Mais, la vive Balatta avait plutôt tendance à l'optimisme.


_________________
Sur les rives du Mississpipi...
Les feux de la fête étaient devenus son soleil. Et les étoiles les lanternes de cette nuit infinie.
code: @DRAG ME TO HELL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/f29-welcome-to-hell http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/f34-fiche-de-liens http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Solitaire
→ NUISANCE DEPUIS : 80 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Manger?
→ ERRANCE : Chez Sia
→ TROMPE L'ENNUI : Garde-Chasse
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Casse-cou. Irrévérencieux. Instinctif. Brut. Végétarien. Libertin. Bagarreur. Protecteur. Je m'en foutiste. Indépendant.


→ AVATAR : Sullivan Stapleton
→ CREDITS : Me&Tumblr
→ MENSONGES : 160

†


MessageSujet: Re: Oh Sorry ! Really ! I am sorry! / Seth   Hier à 20:13

Oh Sorry ! Really ! I am sorry!
‹ Seth Byrne & @Caroline Balatta

- Bon après, rien ne t'empêche d'aller voir par toi-même quand même. Qui sait, j'en fais un mauvais tableau, mais c'est aussi ma perception des choses. P'têtre que tu le verras différemment? De nuit, tout change. Fit-il pour... la rassurer? Non ce n'était pas ça, mais il ne voulait pas non plus dégouter les gens, il estimait que c'était bien que chacun se fasse sa propre idée. Qui sait aussi, tu pourras peut-être me faire changer d'avis? Avec un petit sourire amusé.

Ça, il savait que ça serait impossible. Une fois qu'il s'était fait une idée sur un lieu, il était difficile de les faire voir différemment. Mais échanger sur des endroits connu des deux partis pouvaient amener des conversations intéressantes. Et il n'était jamais contre ça.

Seth était plutôt content de voir qu'une créature comme Caroline pouvait le comprendre. Ce n'était pas toujours évident de faire passer ses idées, surtout de faire comprendre que de mettre la terre en danger pouvait rendre un peu agressif. Les gens estimaient souvent qu'il faisait un peu de l'over réaction, alors que lui trouvait tout ceci normal. Encore plus quand personne n'était prêt à bouger son cul pour faire que les choses ne partent pas totalement en couille à force de ce "je m'en foutisme" général.

- Tu as voulu devenir ainsi? Ou c'est un... "accident"?

Le garou estimait que ceux qui avaient acceptés de se faire mordre, à devenir des créatures de la nuit de leur plein grés, n'avaient guère d'excuses maintenant pour dire qu'ils ne savaient pas, que ce n'était pas ce qu'ils voulaient. Mais si les choses ne s'étaient pas faites de cette façon, qu'ils avaient été attaqués, qu'ils n'avaient rien demandés, il pouvait comprendre et il soutenait. Après tout, c'était bien ce qu'avait vécu Sia. Jamais elle n'était devenue lycan par envie, mais bien parce qu'elle s'était retrouvée au mauvais endroit, au mauvais moment.

- Ouais je fais beaucoup de lifting. Lâcha-t-il pour plaisanter avant de secouer la tête. Non pas des parasites, je dirai pas ça. Mais c'est vrai que vous allez un peu à l'encontre naturel des choses... enfin, j'vais pas juger, j'suis qui pour me permettre une telle chose? Avec un petit sourire.

Cette vampire lui plaisait, parce qu'elle lui donnait l'impression de prendre les choses comme elles venaient, d'être capable de se laisser porter par le vent, de ne pas se laisser abattre par les murs qui pourraient se monter devant elle. Une force de caractère qu'il reconnaissait et appréciait. Il eut à nouveau un petit sourire à ses paroles.

- Oh oui, je ferai ton guide, pour te faire oublier tout le reste. Pourquoi ne pas aider ceux qui en auraient besoin? Comme dit, elle lui plaisait et il était prêt à faire pas mal de chose pour ceux qu'il considérait. C'est pas mal ouais, mais je sais que l'appel du large reviendra, je suis pas fait pour reste à un endroit toute ma vie. J'ai la bougeotte, c'est comme ça. Haussant un peu les épaules, avant de reprendre son sourire. Ouaip, la ville est cool pour le moment. J'ai pas trop à me plaindre de ce que j'y découvre.

Surtout quand elle était remplie comme elle l'était de créatures en tout genre. Il y avait moins cette problématique de se cacher et taire ce que l'on était. C'était même plutôt surprenant de risquer de croiser des personnes comme lui à presque chaque coin de rue.

- Pour sûr qu'on va se recroiser! Ça serait con que ça n'arrive pas quand même. L'écoutant alors avec une moue intéressée. Pas de doute que dès que l'on parlait de commerce équitable, bio, ou tout autre façon de pouvoir se procurer des denrées sans passer par les grandes chaînes de consommation lui convenait. Oh super ça! Ouais faudra vraiment que tu me donnes tes adresses. Au pire, je nous ferai les courses, si ce n'est pas ouvert la nuit. Autant se donner quelques coups de mains entre créatures, non?

Ils se retrouvaient donc à faire leurs courses ensemble. Il se marrait en écoutant sa comparse lui donner des trucs pour payer moins cher, mais il n'avait rien à réellement payer le prix aux marchands. Avec un grand sourire, il prenait sa marchandise et payait le prix demandé, que l'autre ne s'inquiète pas plus longtemps. Il rangeait le tout dans son sac à dos.

- Pourquoi pas? J'ai fini ici, donc faisons-nous plaisir. J'te suis.

Autant continuer la soirée sur cette bonne lancée!
©️ Eden Memories

_________________
Tease me for fun
Glouton et garou, que pourrait-il arriver de mal?
code: @DMTH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t3464-seth-byrne-glouton-et-donc http://dmthbegins.forumactif.org/t3517-seth-byrne-j-aime-pas-les-pickpockets http://dmthbegins.forumactif.org/t3477-seth-byrne-garou-glouton-qui-a-parle-d-un-frigo-vide http://dmthbegins.forumactif.org/f37-louisiane-et-le-reste-du-mo
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Oh Sorry ! Really ! I am sorry! / Seth   

Revenir en haut Aller en bas
 

Oh Sorry ! Really ! I am sorry! / Seth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Seth Tienyue (Serpentard)
» Technique Seth'Gya
» seth greko
» Seth a une soeur : Isis !
» Segment : Seth Rollins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DRAG ME TO HELL | Begins. ::  :: Valley Park-