AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur DMTH Invité envoi coeur
Adopte un scenario et gagne des amis pour la vie ! :caddy:
Trouve un partenaire de jeu rapidement ! :bouya:
Découvrez l' intrigue en cours ! :olala:
Inscrivez-vous à l' event Halloween ! :dieu:

Partagez | .
 

 Pause café [Ciàran Brady]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Shâmon-Haj aux pattes de velours

→ ORDRE CLANIQUE : la Horde
→ NUISANCE DEPUIS : 69 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Puma-garou; Shâmon-Haj
→ ERRANCE : Poste de police, la plantation, le camp gitan, en ville, en forêt
→ TROMPE L'ENNUI : Lieutenant de police
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Souriante . Ordonnée. Séductrice quand elle est motivée. Écologiste. Patiente. Zen. Fédératrice . Autoritaire . Maternelle . Tolérante . Bonne oratrice. Juste. Têtue. Combative. Forte . Minutieuse. Fidèle. Protectrice


→ AVATAR : Jessica Alba
→ CREDITS : Eden & tumblr
→ MENSONGES : 978

†


MessageSujet: Pause café [Ciàran Brady]   Dim 9 Sep 2018 - 9:17

Pause café
@Ciàran Brady &  @Zaria Sullivan


Je ne vais pas le nier, je suis heureuse de te savoir de retour. Cela dit, je comprends ton absence, ce besoin de t’occuper de ton jumeau. Je ne peux pas dire que je sais ce que c’est d’avoir une fratrie. Même si je considère les Gitans et la Horde comme ma famille, je suis fille unique. Je n’ai ni frère, ni sœur. Alors je ne peux qu’imaginer ce que ce lien a de sacré et intense, encore plus entre jumeaux. Et puis, j’ai eu de tes nouvelles par Danaé. Je sais ce qu’il en est dans les grandes lignes. Le reste ne me concerne que si tu désires me le raconter. Et je ne suis pas certaine que ce soit le cas. Du coup, j’ai travaillé avec ton remplaçant. Ce qu’il peut être compliqué de faire confiance à une nouvelle tête et de supporter les remarques sexistes d’un autre policier. Peut-être que je suis trop habituée à toi, et comme tout félin je n’aime pas trop le changement. Mais j’ai survécu. Et plus important le macho qui t’a remplacé aussi. Comme quoi quand je veux, je sais faire pattes de velours…

Avant de te rejoindre, j’ai préparé deux cafés. Je ne suis pas certaine qu’on en a besoin, mais en soi, je viens avec une offrande. J’espère que tu vas bien, que tu n’es pas épuisé et que ton frère va mieux. Je compatis sincèrement, parce que j’ai déjà vu ce que perdre son âme-sœur avait comme conséquence pour un des nôtres. J’ai préféré te proposer une rencontre avant de retourner au travail. C’est plus simple pour parler de ton état émotionnel, de ce qui s’est passé. Puis il faudra bien un jour qu’on se décide à parler entre chef de clans, plus qu’entre coéquipiers et amis. Mais je peine à poser une limite, à faire une différence surtout avec toi. Je te connais trop bien, on est trop proche pour cela. Mon Puma s’agite un peu alors que j’avance vers toi. Je t’ai proposé une rencontre un peu en dehors de la ville, sur le parking d’un parc naturel où on peut se promener. Il est peu fréquenter en général, et assez grand pour savoir s’isoler des oreilles indiscrètes. Puis hors de la ville, on respire mieux.

Et je te repère appuyé contre ta voiture à m’attendre. Ah oui, j’ai dix petites minutes de retard. Mon côté bohème, qui a le temps, ne s’arrange guère avec les années. Je gare ma voiture et je récupère mes deux mugs de voyage rempli de café avant de sortir. C’est tout sourire, que je me dirige rapide vers toi. « Ô mon dieu, que je suis contente que tu reviennes travailler ! », je déclare en guise de bonjour. Et sans demander la permission, je passe mes bras autour de ton cou pour une étreinte rapide. « Ce que tu m’as manqué! », j’ajoute en te tapant une bise sonore sur la joue avant de reculer de trois pas. Et je t’observe de mon œil de prédatrice aiguisé. Tu as l’air en forme, peut-être encore un peu fatigué. « Bonjour quand même. Et regarde, j’ai une offrande pour toi, fait maison par mes soins… », j’ajoute en te tendant un des deux mugs. « J’espère ne pas me tromper de mug, parce qu’on ne le boit pas vraiment de la même manière ! » J’ai une grimace, qui se veut comique, avant que je ne me décale pour m’asseoir sur le capot de ta voiture. « Alors, comment vas-tu ? Et Aodh ? », je demande doucement, plus posée et sérieuse d’un coup.
©️ Eden Memories

_________________
Chat sauvage

Les chats tout comme les roses ne griffent que ceux qui ne savent pas les prendre. # Inconnu
code: @DMTH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2433-zaria-joli-chaton-sauvage-en-cours http://dmthbegins.forumactif.org/t2439-inventaire-de-zaria#54527://dmthbegins.forumactif.org/t1776-inventaire-de-lla-shamon-hej-talia#37138 http://dmthbegins.forumactif.org/t2438-les-suspects-de-zaria
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : La Meute
→ NUISANCE DEPUIS : 65 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Loup-Garou, sous l'Auspice du Guerrier, Rahu
→ ERRANCE : Le Caern, Jefferson Place
→ TROMPE L'ENNUI : Lieutenant de police & Ulfric de la Meute
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Bagarreur, Belliqueux, Impitoyable, Sociable, Charmeur, Drôle, Loyal, Mélomane, Franc, Entier, Attentionné


→ AVATAR : Ben Barnes
→ CREDITS : endlessly epic/Pando
→ MENSONGES : 992

†


MessageSujet: Re: Pause café [Ciàran Brady]   Dim 9 Sep 2018 - 16:10

Pause café
@Ciàran Brady &  @Zaria Sullivan


Il est resté absent beaucoup trop longtemps... Il en a bien conscience et il va reprendre son poste dans quelques jours. Il a pris une disponibilité pour problèmes familiaux. Un frère gravement malade. Et c'est passé. Pas besoin de se faire porter pâle. Pas comme si ce n'était pas vraiment le moment avec tout ce qu'il se passait en ville évidemment et le chef n'a pas spécialement apprécié, mais entre les papiers faits dans ce but avec lettres de médecins dans la combine à l'appui, le fait qu'il n'est jamais absent d'ordinaire et le soutien de Zaria qui a proclamé qu'elle gérerait sans soucis et ses collègues aussi, il a eu le droit de pouvoir veiller sur son frère, quasiment jour et nuit, sans se soucier du boulot, de sa vie humaine. Il n'était pas vraiment en état de faire illusion et l'assumer, pas quand son loup hurlait de tout son être pour être près de son frère. Il n'aurait été que dangereux et instable et ses collègues n'avaient vraiment pas besoin d'un Ulfric dans cet état. Même si les humains ne sont pas sensibles à son aura, sa puissance a tendance à mettre mal à l'aise, sans bien comprendre pourquoi. Et cela aurait été pénible pour Zaria.

Le rendez-vous a été donné dans un endroit calme, à l'abris des regards et oreilles indiscrets. Cela n'est pas sans lui rappeler la petite conversation qu'ils ont eu quand Zaria est devenue Shâmon-Haj. Mais le cadre était alors beaucoup moins bucolique. Enfermés dans un ascenseur, il l'avait quelque peu acculée pour en apprendre davantage et comprendre ce qui la mettait dans cet état. La garou avait fait ce qu'elle avait pu pour masquer son mal, avant de s'abandonner dans les bras de son partenaire, l'espace de quelques minutes de confidences. Cette fois, c'est à lui de se montrer affaibli. Quelque chose qu'il n'accepte pas facilement de par sa nature et son statut. Cela va mieux, mais il garde les séquelles de ces semaines d'angoisse à ne pas dormir assez et à même oublier de se nourrir, son attention entièrement tournée vers son frère. La pression retombée, le contrecoup a été violent. Il crispe les mains sur le volant, avant de se forcer à souffler et de pénétrer dans le parking où il se gare tranquillement, descendant de la voiture et s'y adossant en attendant Zaria. Il jette un regard à sa montre. Il est arrivé quelques minutes en retard, mais à peine. Pour cette rencontre informelle, il porte un simple jean et un T-shirt. la température dehors demeure beaucoup trop élevée à son goût. Il n'aime vraiment pas l'approche de l'été en Louisiane. Qu'est-ce que cela va être dans quelques mois. Il gémit intérieurement rien qu'à y penser.

Cependant, il relève la tête en entendant une voiture se garer. Il sent l'odeur de Zaria dés qu'elle sort de l'habitacle, mais aussi celle du café. Il se fend d'un sourire quand elle l’accueille aussi chaleureusement, avouant son bonheur qu'il revienne bosser. Aussi rapidement qu'elle l'enlace, il passe un bras autour de sa taille pour la serrer contre lui, puis la laisse s'échapper. "Cela fait plaisir de te revoir." Il n'échappe pas à un petit examen en règles, qu'il laisse faire de bonne grâce. "Vraiment ? Merci." Du café maison quand même, cela ne se refuse pas. Elle doit vraiment être heureuse de le voir comme elle a dit. Il esquisse un sourire quand elle parle de la différence de leurs cafés et se saisit d'un des mugs, reniflant pour essayer de savoir si c'est bien le sien. "Tu m'as gratifié d'un irish coffee ?" Il est à moitié sérieux en posant la question. Il s'adosse de nouveau contre la voiture, alors que Zaria s'installe à côté de lui. "Ça va mieux. Il est réveillé et de nouveau totalement lui-même. Enfin..." Il soupire et lève la tête vers le ciel. "Quelque chose s'est brisé en lui... Il n'a plus le même feu qu'avant, plus la même rage de vivre... Son corps et son esprit sont là... Son âme et son cœur, pas vraiment. Pas entièrement. Je suis soulagé qu'il soit revenu, même si cela a été très long... Mais quelque part, je crains toujours que cela ne soit pas suffisant. Il m'a promis d'essayer de se battre pour vivre tu sais. Je n'ai pas pu exiger de lui davantage. Je n'imagine que trop ce que cela peut causer comme tourments de perdre une âme sœur... C'est déjà un exploit qu'il soit revenu de sa Rage..." Il baisse de nouveau la tête, pour regarder Zaria cette fois. "A ce propos, je ne pense pas t'avoir remercié comme il se doit pour m'avoir aidé ce jour là."
©️ Eden Memories

_________________
For the strenght of the Pack is the Wolf, and the strenght of the Wolf is the Pack.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t384-ciaran-brady-skoll-de-la-meute#2814 http://dmthbegins.forumactif.org/t1636-ciaran-brady-ulfrik-de-la-meute#33119 http://dmthbegins.forumactif.org/t402-ciaran-skoll-de-la-meute http://dmthbegins.forumactif.org/t402-ciaran-skoll-de-la-meute
avatar
Shâmon-Haj aux pattes de velours

→ ORDRE CLANIQUE : la Horde
→ NUISANCE DEPUIS : 69 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Puma-garou; Shâmon-Haj
→ ERRANCE : Poste de police, la plantation, le camp gitan, en ville, en forêt
→ TROMPE L'ENNUI : Lieutenant de police
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Souriante . Ordonnée. Séductrice quand elle est motivée. Écologiste. Patiente. Zen. Fédératrice . Autoritaire . Maternelle . Tolérante . Bonne oratrice. Juste. Têtue. Combative. Forte . Minutieuse. Fidèle. Protectrice


→ AVATAR : Jessica Alba
→ CREDITS : Eden & tumblr
→ MENSONGES : 978

†


MessageSujet: Re: Pause café [Ciàran Brady]   Mer 26 Sep 2018 - 16:44

Pause café
@Ciàran Brady &  @Zaria Sullivan


Je garde mon légendaire sourire, et mon aura sereine. Même en étant une Alpha et Shâmon-Haj, j’inspire toujours calme et sécurité aux autres. Cela doit venir de mon caractère bohème, et non pas de mon Puma. Je t’observe avec attention, m’assurant que tu es en pleine forme. En soi, ce n’est pas mon rôle, mais mon petit côté protecteur ressort même avec toi. Mais n’est-ce pas ce qu’on a toujours fait : veiller l’un sur l’autre au travail ? Nos statuts de chefs de clans n’ont pas à changer notre amitié, ni nos habitudes de coéquipier.  « Ô j’espère bien. Je redoute de devoir te réhabituer à mon sale caractère… Ton remplaçant ne s’y est jamais fait, lui ! », je commente en grimaçant.  « M’enfin, il vit toujours. Je n’ai même pas à te supplier de m’aider à faire disparaître un corps ! Je m’améliore, je trouve. », je plaisante bien sur. Mais le travail en duo a été compliqué et laborieux, et il a été très heureux de changer ce coéquipier. Mais certainement pas autant que je peux l’être de te retrouver.

Ensuite, je t’offre mon offrande de café amélioré. Je souris un peu plus quand tu devines ce que j’ai mis dedans. Ce qui veut dire que j’ai bel et bien mon Cappuccino en main.  « Ma foi, il doit être bon. Je l’ai préparé moi-même, et j’ai testé sur diverses personnes… Encore heureux qu’on n’est pas vite saoul, parce que j’avais la main trop légère sur les premiers. », je te raconte avec un léger rire avant de me percher sur ta voiture. J’observe le parc, cette immense zone hors de la ville, que je connais bien. Mais cela fait quelques mois que je n’y suis plus venu, pas depuis que nous avons pu réintégrer notre territoire ancestral du moins. Je bois une gorgée à mon mug tout en redevenant sérieuse. C’est que le sujet ne prête guère à rire en cet instant. Lentement, et avec précaution, je te questionne sur ton jumeau.

C’est un soulagement d’entendre qu’il va mieux, qu’il est revenu à lui-même en quelque sorte. La rage meurtrière est un état assez compliqué à gérer, et rares sont les Métamorphes qui réussissent à en revenir sans être quelque part brisé en eux.  « J’ai déjà vu ça. », je commente simplement. Je ne l’ai pas vécu. Je n’ai pas d’âme-sœur, et je doute que quelqu’un s’encombrera de se mettre en couple avec moi, puisque cela implique de devenir Shâmon-Ha. Mais le célibat me convient bien, je manque de temps pour tout, même pour dormir ces derniers mois alors… Mais j’ai pu voir à quel point ce lien pouvait être destructeur, quand on perd sa moitié d’âme. Je ne le souhaite à personne.  « Mais il est revenu. Certes il gardera quelque chose de brisé en lui, mais il est vivant et sa part humain existe à nouveau. », je murmure avant de boire une autre gorgée.

« Peut-être que le temps peut atténuer ce genre de perte aussi. », je ne fais que supposer.  « Laisse-lui du temps pour se reconnecter à la Meute et à sa vie d’avant, son job… », je propose doucement. Je ne suis pas une spécialiste, mais certaines choses demandent juste de la patience. Ce que tu ne possèdes pas en très grande quantité ! À tes remerciements, je souris un peu plus.  « Tu n’as pas à me remercier. Tu l’aurais fait pour moi. », je réplique en te donnant un coup d’épaule, qui ne te fait même pas bouger d’un millimètre. J’ai fait ce que j’estimais juste.  « Autrefois, enfin il y a encore quelques mois, c’est ici qu’on passait la pleine lune. Je connais ce parc par cœur… Alors on reste comme deux délinquants assis sur ta voiture ou on va marcher et on profite de la nature ? », je questionne en penchant la tête pour t’observer.  « Tu manques d’exercices physiques, ça se voit ! Et si tu ne peux plus courir, je vais faire comment avec nos suspects fugueurs ? », je te taquine en te tirant la langue comme une gamine.
©️ Eden Memories

_________________
Chat sauvage

Les chats tout comme les roses ne griffent que ceux qui ne savent pas les prendre. # Inconnu
code: @DMTH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2433-zaria-joli-chaton-sauvage-en-cours http://dmthbegins.forumactif.org/t2439-inventaire-de-zaria#54527://dmthbegins.forumactif.org/t1776-inventaire-de-lla-shamon-hej-talia#37138 http://dmthbegins.forumactif.org/t2438-les-suspects-de-zaria
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : La Meute
→ NUISANCE DEPUIS : 65 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Loup-Garou, sous l'Auspice du Guerrier, Rahu
→ ERRANCE : Le Caern, Jefferson Place
→ TROMPE L'ENNUI : Lieutenant de police & Ulfric de la Meute
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Bagarreur, Belliqueux, Impitoyable, Sociable, Charmeur, Drôle, Loyal, Mélomane, Franc, Entier, Attentionné


→ AVATAR : Ben Barnes
→ CREDITS : endlessly epic/Pando
→ MENSONGES : 992

†


MessageSujet: Re: Pause café [Ciàran Brady]   Dim 30 Sep 2018 - 18:54

Pause café
@Ciàran Brady &  @Zaria Sullivan


Il a un petit sourire quand Zaria évoque son sale caractère. Le sien n'est probablement pas mieux. Ciàran est quelqu'un de fier et têtu, parfois même obtus. Il a tendance à camper sur ses positions de prime abord, même s'il a tort et ne l'admet qu'une fois sa colère retombée. Ce n'est pas toujours évident de devoir composer avec quelqu'un de soupe au lait comme lui. "Il n'est pas resté suffisamment longtemps. Il m'a fallu plus de quelques semaines pour composer avec toi. Mais je n'ai pas été absent assez longtemps pour oublier." La légèreté de Zaria, le calme qui émane d'elle, sont autant de facteurs qui apaisent le loup. Il a tenu ce rôle auprès d'elle, en début d'année, même s'il n'a pas une aura aussi calme qu'elle. Un calme apparent, parce que les colères de Zaria ne sont pas si rares que cela et qu'elle reste une prédatrice dominante. Mais de façon un peu moins agressive que son collègue lupin. "Je suis heureux d'entendre que je demeure irremplaçable dans ton cœur ma chère." Il lui adresse un petit clin d’œil, avant de se saisir du café et de noter les traces d'alcool dedans, ce qui l'amuse autant que l'attention le touche. "Je ne me souviens plus de ma dernière cuite à vrai dire. Mon organisme est trop habitué." Il porte le café à ses lèvres et en boit une gorgée, doucement, alors qu'il est encore très chaud.

Son regard erre sur l'extérieur tandis qu'elle l'interroge sur son jumeau. Il lui parle sans fards, sans peur, avec une certaine pudeur cependant. Pas évident de livrer quelque chose d'aussi intime que la peur de perdre un jumeau. Surtout de cette façon. Mais Zaria est garou et sait ce qu'est la Rage. Comme elle sait que personne n'en revient indemne. Quand on en revient. "Oui. Et sa part humaine souffre. Comme sa part animale." Et il n'est absolument rien que Ciàran puisse faire contre ça... Hormis le soutenir, l'assurer de son amour fraternel. L'aider à puiser de la force dans ceux qui gravitent autour de lui et tiennent à lui. Parce qu'Aodh est loin d'être seul, quoiqu'il puisse en penser en ce moment. "C'est ce que je me dis. Ce à quoi je me raccroche." Du temps. Mais combien de temps ? Et cela suffirait-il seulement ? Normalement, le temps rendait le chagrin plus supportable. Cela avait été le cas avec la perte de leur Meute après tout. C'est toujours douloureux d'y songer, mais plus aussi suffoquant qu'auparavant...

Finalement, il la remercie pour l'aide apportée ce fameux jour et hoche la tête quand elle réplique qu'il aurait agi de même pour elle. Effectivement, il l'aurait fait et sans poser de questions ou demander des comptes. Il baisse le regard sur elle quand elle tente un petit coup d'épaule taquin avant de lui parler des anciennes pleines lunes sur ce territoire. "Hum, le choix est difficile... J'ai une âme de voyou." Et de sacré délinquant, alors que sa jeunesse a été émaillée de combats et de terrorisme dans sa bien aimée et tumultueuse Irlande. "Serais-tu en train de dire que je me ramollis ?" Il prend un air offusqué alors qu'il se redresse, décollant du capot de la voiture pour lui faire face. "Insolente. Tu ne digères pas que je tienne davantage la distance que toi." Il est de fait que s'ils sont sensiblement aussi rapides l'un que l'autre, le loup de Ciàran est capable de bien davantage d'endurance que le puma de Zaria. Mais ce qu'il gagne en endurance, il le perd en agilité alors que la jeune femme est capable de bonds puissants et de grimper dans des endroits improbables. "Serait-ce un défi, Zaria ?"
©️ Eden Memories

_________________
For the strenght of the Pack is the Wolf, and the strenght of the Wolf is the Pack.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t384-ciaran-brady-skoll-de-la-meute#2814 http://dmthbegins.forumactif.org/t1636-ciaran-brady-ulfrik-de-la-meute#33119 http://dmthbegins.forumactif.org/t402-ciaran-skoll-de-la-meute http://dmthbegins.forumactif.org/t402-ciaran-skoll-de-la-meute
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Pause café [Ciàran Brady]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pause café [Ciàran Brady]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pause café avant une journée bien remplie. [ PV : Keira A. Stevens ]
» Pause café entre collègues [Alexis - Terminé]
» ryan + rien ne vaut une pause café
» [TERMINÉ] [Event]Pause café... qui tourne bien, pour une fois! [PV Evelyne Salt]
» pause café (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DRAG ME TO HELL | Begins. ::  :: Flashback-