AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur DMTH Invité envoi coeur
Adopte un scenario et gagne des amis pour la vie ! :caddy:
Trouve un partenaire de jeu rapidement ! :bouya:
Découvrez l' intrigue en cours ! :olala:
Inscrivez-vous à l' event Halloween ! :dieu:

Partagez | .
 

 Though I am bruised, face of contusions, I don't mind at all.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

→ ORDRE CLANIQUE : Solitaire, Ex Calice de l'Essaim
→ NUISANCE DEPUIS : 27 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Perception et communication avec les esprits. Invocation des esprits. Visions des derniers instants des âmes. Perception des auras. Résistance à la plupart des dons psychiques.
→ ERRANCE : Chez son meilleur ami, au centre ville, à l'université...
→ TROMPE L'ENNUI : Livreur de sang déguisé en livreur de tacos/pizza
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Emotif - Hyperactif - Passionné - Fûté - Têtu - Bavard - Curieux - Sensible - Combattif - Sociable - Clownesque- Polyamoureux


→ AVATAR : Tyler Joseph
→ MENSONGES : 819

†


MessageSujet: Though I am bruised, face of contusions, I don't mind at all.   Sam 6 Oct 2018 - 19:31

Though I am bruised, face of contusions,
I don't mind at all lean on my pride
I'm A Lion.
Suite Event le voile déchiré, free for Elric, Thib, Marie & Lysander.

Ses pas sont lents, ce qui est loin de lui ressembler.
Etourdi et fatigué.

Ils sortent tous de cet endroit immonde ; à présent que cette silhouette se détache de l’ombre, il le reconnait… Il est déjà venu ici avec Mike. Il aurait bien besoin de son meilleur ami. Il n’aurait jamais du mettre les pieds ici, il n’aurait jamais du être envoyé au péril de sa vie. Qu’était-il venu représenter ? L’essaim. N’en avait-il pas fait la honte ? Il baisse les yeux sur l’herbe que ses pieds maladroits viennent écraser. Voila bien un souvenir qu’il aimerait effacer. Le bruit de son souffle bourdonne dans ses tympans et ses narines sont assaillies par cette odeur de sang. Ce nectar qu’il donnait au Prince l’ayant envoyé à cet abattoir. Son cœur de serre de désespoir. Le froid le ravive, s’engouffre un peu plus à l’intérieur de lui lorsqu’il constate que personne n’est venu le chercher. Après cette nuit de calvaire, après avoir franchi les limites.
Personne ne l’attend, personne n'est là pour frissonner à l’idée de le voir partir.

Il ignorait qui se préoccupait des possédés. Il n’avait pu offrir à son amie Annalisa qu’un regard affectif qui ne lui fut pas renvoyé. Il n’eu aucune attention envers Kael qui, comme en témoigne son bandage approximatif à la tête, en avait après lui. Ces nombreuses plaies et hématomes secondaires décoraient son corps. Cela ne représentait rien à coté des souffrances mentales qui derrière son front s’agglutinaient. Désormais, son regard embué se tourne vers Thibault et Elric présents à ses côtés. Enfin il sorti de son long silence d’une voix vacillante, faible et fragile.
« Ne me laissez pas rentrer chez moi ce soir… »
Appel à l’aide.

Il ne sait pas ce qu’il serait capable de faire s’il devait retourner au loft ce soir. S’il devait s’y retrouver seul, isolé face à ses angoisses et démons, il serait capable de se causer un mal irréparable. S’il devait faire face à Yuri, il ignorait quel type de crise il serait capable de faire, quels esprits il pourrait déchainer sous leur toit. Rentrer chez lui fera du dégât d’une manière ou d’une autre, la violence était la seule issue. L’amertume s’installait dans son cœur, peut-être fut-ce toute cette magie nauséabonde qui influençait son ressenti, mais rien ne semblait plus être pareil.
Probablement qu’elles ne le seront plus jamais.

Il lève les yeux vers un ciel aussi sombre que ses pensées. Les étoiles qui brillent sont floues, forment des tâches qui disparaissent sous ses paupières au cours d’un battement de cil qui semblent durer l’éternité. Ses doigts se sont accroché à un tissu abimé, quelque peu terreux, la veste du nécromancien qu’il ne voulait pas lâcher comme ça. Ils ne se connaissaient pas, d’ailleurs, tout semblait montrer qu’un univers entier les séparait. Pourtant, Yoric ressentait fermement le besoin de s’accrocher à celui-ci, à gagner son affection tout comme il avait gagné celle d’Elric. Oh le sorcier pourrait toujours prétendre le contraire, mais Yoric en devinait plus qu’il en avait l’air. Après tout, il avait vécu dix ans auprès de vampires qui sont par définitions des créatures complètement hermétiques aux sentiments, à côté d’eux, l’humanité entière était du gâteau.

Il se perdit dans le bleu des yeux d’Elric. Tel un océan de culpabilité envoyait ses vagues contre ses pupilles sombres. Sa voix, toujours ébréché demande, un sourire malade qui ne tient pas la route « On va prendre un verre ? » Histoire de fêter leur étonnante survie dans cette mission malsaine ? Est-ce que ça se fête ? Il n’en sait rien. Mais c’est le seul argument qu’il eut trouvé pour les retenir à lui, quitte à gâcher tant d’années d’abstinence. Qui est-ce que ça peut bien inquiéter ? Personne n’est venu ici pour s’assurer qu’il continue de respirer. Qu’est-ce qu’un verre après tant d’années ? Quelle importance ces efforts, après tout, de nouveau sa vie lui appartenait.
Ce sera fini bien assez tôt, pour chacun d’entre eux.

_________________

I know a thing or two about pain and darkness

Je me nourris d'émotions
Il y a un estomac à l'intérieur de mon cerveau
J'ai pris un peu de nourriture pour mes pensées
Quelque chose plus puissant que mon imagination

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t1231-everything-is-backwards-like-dream-out-there-is-the-true-world http://dmthbegins.forumactif.org/t1423-la-bat-cave-de-yoric-o-neil http://dmthbegins.forumactif.org/t1251-i-found-my-way-right-time-wrong-place-as-i-pled-my-case
avatar

I'M A THREE-LEGGED DOG ON THE ROAM
Yeah I've been down so long that coming up is giving me the bends. And I'm so goddamn lonesome, I count enemies as friends. And every day I chase my tail and wonder when it's gonna end. For this three-legged dog on the roam

→ ORDRE CLANIQUE : Aussi improbable cela puisse-t-il paraître pour quiconque connait un peu le sorcier, ce dernier à finit par céder à l'appel de la connaissance et du groupe, finissant par rejoindre le Coven après de longues années d'ermitage. Depuis, il y exerce le rôle d'Inyanga, mettant au service de la communauté sa magie, ses connaissances en botanique et en médecine moderne
→ NUISANCE DEPUIS : 35 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : la magie élémentaire terrestre
→ TROMPE L'ENNUI : Chirurgien
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : bougon | râleur | sang chaud | solitaire | vulgaire | joue les gros dur pour protéger ses fragilité | brisé | bourru | renfermé sur lui-même | loyal | peur de l'attachement | de mauvaise foi | têtu | borné | mauvais menteur | honnête


→ AVATAR : Tom Hiddleston
→ CREDITS : Eden Memories (avatar) & NyxBanana (signature)
→ MENSONGES : 202

†


MessageSujet: Re: Though I am bruised, face of contusions, I don't mind at all.   Dim 7 Oct 2018 - 12:36


Though I am bruised, face of contusions, I don't mind at all
[Marie] ξ [Lysander] ξ Yoric ξ Tibault ξ Elric

Secoué, on peut dire que le sorcier l’est. Il marche, mais sans vraiment se rendre compte de son environnement. Boitant lourdement, il sent pourtant à peine sa jambe pourtant habituellement douloureuse. Ses membres sont envahi de picotements alors qu’il reste perplexe par rapport à ce qu’il vient de vivre, par rapport à ce qu’il vient de sentir. Frustrant, c’est tellement frustrant. Le wiccan est de méchante humeur alors qu’il a envie d’insulter le monde autour de lui. Tant de puissance… Il a tenu dans de puissance au creux de ses mains et, maintenant, plus rien… Juste sa bonne vieille magie. Il devrait se montrer heureux et reconnaissant envers ses dieux pour avoir eu l’occasion de détenir en son sein tant de puissance magique pure, non altérée… Pourtant, il ne sent que la frustration de sa faiblesse actuelle. Plus fort, il doit s’entrainer pour devenir plus fort, plus puissant. Il veut à nouveau sentir la magie pulser avec force en lui, il veut la ressentir dans les moindre détail, la gouter toute entière, s’y noyer totalement. Oublié, Yoric qui a été salement blessé, oubliée Marie qui est tombée dans les vapes après sa possession… Le chirurgien est obnubilé par cette seule et unique chose, cette puissance à laquelle il veut gouter à nouveau. Déjà, il établit ses nouveaux plans d’études, la manière dont il pourrait parvenir à ne pas perdre trop de temps à cause de son travail pour s’y investir totalement. Redevenir le calice d’Alessandro et se laisser entretenir par lui pendant qu’il passe ses journées à étudier ses grimoires et à servir de poche de sang ? Il se bottera mentalement le cul plus tard pour cette pensée mais, actuellement, alors que les dernières décharges magiques électrisent encore son corps, il envisage sérieusement cette solution qui n’a, il faut bien l’avouer, rien d’une bonne idée. Le wiccan était sorti seul de l’asile, n’aidant pour ainsi dire personne. C’est déjà un miracle qu’il ait instinctivement suivit le groupe et ce soit éloigné de l’endroit où la faille s’est ouverte. Peut-être n’aurait-il pas dû ouvrir tant sa magie aux autres… Peut-être n’aurait-il pas été aussi retourné s’il n’avait pas tant fait don de ses compétences ce soir-là. A aucun moment le sorcier boiteux n’a pensé à aider les blessés et les sonnés à marcher, ni même à gérer leurs collègues possédés. Il était juste sorti, les yeux dans le vague et le pas un peu mollasson, clairement un peu confus.

Ce qui le tire de son obsession du moment, c’est la voix d’un certain médium. « Ne me laissez pas rentrer chez moi ce soir… » La remarque a le mérite de briser le silence, de le faire revenir à la réalité. Il frissonne alors qu’il réalise la température qui a bien chutée depuis leur arrivée. Le silence semble le transpercer de part en part alors qu’il se reconnecte enfin avec la réalité. Ce calme… Cela change tellement de ces derniers instants dans l’asile… Un regard incrédule se pose sur Yoric alors qu’il se rends à nouveau compte de l’état dans lequel son ami… sa connaissance… se trouve. Non, en effet, il ne vaut mieux pas qu’il rentre chez lui ce soir… Du moins, pas sans surveillance médicale. C’est un méchant coup qu’il s’est pris et, déontologiquement, le médecin se voit mal renvoyer chez lui quelqu’un qui a été autant secoué lors de la soirée.

Son regard croise celui de Yoric et il craint un instant ce qu’il est en train d’y lire. « On va prendre un verre ? » Les sourcils du wiccan se froncent avec colère alors qu’il observe l’andouille qui lui propose joyeusement de rechuter ensemble dans leur alcoolisme respectifs. Bien sûr, il meurt d’envie de se jeter un verre dans le fond du gosier… et de finir la nuit à biberonner une bouteille de whisky d’ailleurs… Ils ont vécus beaucoup de choses, cette nuit, eux tous… Et, vraiment, il aurait bien besoin d’un petit remontant. Mais l’anglais est buté. Sans pitié, il assène une tape amicale, mesurant tout de même sa force pour ne pas risquer de réellement faire mal au médium. « Hors de question. Une expérience de mort imminente n’a pas à te pousser à nouveau dans l’alcool. Et tu ne rentres pas chez toi ce soir. Je te garde en observation chez moi. Vu ton état, tu me donnes pas d’autres choix, enfoiré. Comme si j’avais que ça à foutre que de monitorer ta santé toute la nuit. Ca vaut pour toi aussi, balais-dans-le-cul. Toi aussi t’as manqué être enterré vivant. Je t’ai trouvé un peu molasson tout à l’heure… » Elric se pince l’arête du nez, se détestant un peu pour l’inquiétude qu’il ressent à l’idée de laisser les deux hommes rentrer chez eux sans surveillance médicale. Et ce n’est pas vraiment comme s’il pouvait les déposer aux urgences en déclarant à ses collègues qu’ils ont été enterrés vivants, ont pu être sauvé grâce à sa magie de sorcier élémentaire de la terre et que Yoric s’est en plus ramassé une chaise roulante dans la gueule. « Foutu serment d’Hippocrate… » soupire-t-il pour se donner bonne mesure. A vrai dire, pour bien faire, il devrait aussi prendre Marie et Lysander en observation… Il aurait la place pour chez lui… Mais il n’a absolument pas envie de voir son appartement se transformer en camp de réfugier magiques. Pour l’heure, il se contente donc juste de ramasser ceux qu’il a sous la main, espérant que les demoiselles se montreront plus discrètes sur leur état et n’attiseront donc pas ses inquiétudes, elles aussi.

_________________
hermit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2953-elric-people-think-i-m-damaged-cause-i-m-always-on-my-own http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/t2960-elric-i-confess-there-s-a-hole-in-my-chest http://dmthbegins.forumactif.org/t2961-elric-all-the-myths-are-true
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Le Coven
→ NUISANCE DEPUIS : Le 24 décembre
→ SOUS L'EMPRISE DE : La nécromancie
→ ERRANCE : Les cimetières
→ TROMPE L'ENNUI : Assureur
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Vile, lâche, égoïste, malhonnête, opportuniste et potentiellement indigne de confiance, très convainquant, bon négociateur.

→ AVATAR : Toby Schmitz
→ CREDITS : VTP - Rei
→ MENSONGES : 77

†


MessageSujet: Re: Though I am bruised, face of contusions, I don't mind at all.   Sam 10 Nov 2018 - 18:27

Nous revenons à peine de la voiture qui emporte loin de ce lieux maudit la VoodoQueen, nos n'avons qu'une envie, qu'une seule petit envie : nous glisser dans notre lit, dormir jusqu'à ce que cette sensation de puissance destructrice soit oublié, jusqu'à ce que nous n'en rêvions plus. Nous sommes à bout de force aussi, au passage. Mais ce n'est qu'un détail. La voix de la mascotte nous interpelle et nous posons notre regard sur lui. Quelle est cette supplique qui passe la barrière de ses lèvres ? Nous nous approchons de lui alors qu'il lève la tête vers le ciel. Il n'allait pas tomber inconscient tout de même ? Nous avons eu, sans ironie aucune, notre quota de gentillesse physique pour la soirée et pourtant, voilà que nos pas nous guidaient vers lui alors que ses paupières se ferment. Nous sentons le pan de notre veste inutilisable maintenant se mouvoir, comme si la brise l'avait fait s'envoler et suspendu dans l'air. Nous avisons la main du cœur brisé sans avoir le bon sens de nous détacher. D'autant plus qu'il nous propose un vers. Un bon bourbon hors-d'âge nous paraît effectivement approprié. Mais le sorcier ne l'entend apparemment pas de cette oreille. Nous en apprenons d'ailleurs plus sur ces deux être qui nous ont accompagné ce soir … Anciens Alcooliques. Pas que ça nous intéresse vraiment  les informations qui cours son bien plus appréciables.

Mais voilà que le sorcier se trouve une belle âme. Son idée ne nous enchante clairement pas, seule la solitude et le noir de notre antre sauraient nous faire du bien. Mais cet homme semble médecin et quoi que nous disions, nous les connaissons après tout … Quoique, surtout les légistes, leur serment est difficile à tenir et nous sommes bien content de n'être qu'assureur.

-Qui vous dit que nous ne sommes pas « Molasson » tout le reste du temps ?

Cette remarque pince-sans-rire ne nous a pas arraché un sourire mais nous savons parfaitement maintenant que nous avons besoin de repos et aller nous coucher est tout ce qui compte mais ce sorcier de malheur dont nous n'avons même plus le nom par manque d’intérêt ou d'attention. Qu'importe.

-Ceci dit, nous habitons pas loin, histoire de boire un verre, je vous propose une tisane, un thé. Quelque chose pour calmer les nerfs.


Nous avançons vers la voiture noire qui nous avait déposé ici, nous détachant par la même occasion de Mascotte avant de lui lancer le regard du « Suivez-nous ». Nous voyons bien qu'il ne faut pas le laisser comme ça, pas après sa demande donc bien que ca ne nous enchante pas, nous choisissons de faire les choses bien ce soir.

-Vous aussi, sorcier, vous avez une tête à faire peur, autant aller au plus court.

Nous ouvrons la portière arrière en invitation avant de nous asseoir le plus dignement possible -l'envie de nous vautrer est affreusement forte mais nous avons une réputation à entretenir- sur le siège passager avant de donner notre adresse au chauffeur et d'attendre que les deux autres se mettent en branle et nous rejoignent dans l'habitacle. Nous n'allions pas attendre longtemps, c'est bien notre seule certitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2595-death-is-a-good-friend?nid=11#58111 http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/t2617-les-liens-sont-fils-de-soie#58238 http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar

→ ORDRE CLANIQUE : Solitaire, Ex Calice de l'Essaim
→ NUISANCE DEPUIS : 27 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Perception et communication avec les esprits. Invocation des esprits. Visions des derniers instants des âmes. Perception des auras. Résistance à la plupart des dons psychiques.
→ ERRANCE : Chez son meilleur ami, au centre ville, à l'université...
→ TROMPE L'ENNUI : Livreur de sang déguisé en livreur de tacos/pizza
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Emotif - Hyperactif - Passionné - Fûté - Têtu - Bavard - Curieux - Sensible - Combattif - Sociable - Clownesque- Polyamoureux


→ AVATAR : Tyler Joseph
→ MENSONGES : 819

†


MessageSujet: Re: Though I am bruised, face of contusions, I don't mind at all.   Dim 11 Nov 2018 - 3:36

Ses doigts ne libéraient le vêtement froissé du nécromancien. Il ne savait pas s’il pourrait le retenir, après tout il n’était rien. Un médium de pacotille. Humainement sans intérêt. Un raté. Sur toute la ligne. Un échec, un minable. Il se sentait vide et sombre. Probablement fut-ce cette magie qui l’eut infesté. Empoisonné ses pensées. La sensation d ‘être au bord du gouffre. De ne rien avoir. Si ce n’est avoir tout perdu. Il  doutait désormais de tout. Etait-il capable de tenir le coup ? Devrait-il tout recommencer ou renoncer ? Le jeune homme était à bout. Quand il ouvrit les yeux, ce fut pour fixer ceux d’Elric. Il demande, à la personne qui sait, de le laisser briser tout ce qu’il était. Il comptait sur sa pitié, pour le tenir debout. Il comptait sur son jugement, pour l’enfoncer définitivement. L’alcool est son vieux fléau. Un douloureux fardeau au visage de la liberté, de l’oublie. L’alcool, sa bien vieille compagnie. La chaleur que l’on cherche dans la froideur d’une vie…

Le sorcier à tranché en faveur de ses efforts. Ce n’était pas ce soir qu’il redeviendrait alcoolique. Peut-être était-il sauvé, ou ce n’était qu’une partie remise. Le médium senti cette tape qui le fit légèrement tanguer alors que l’anglais assure que boire n’était pas une bonne idée. Le médium est cependant soulagé, il n’allait pas rentrer chez lui ce soir. C’était bien la première fois qu’il ne désirait pas retrouver son foyer. Les choses étaient à jamais brisées. Il n’en avait pas encore totalement conscience. Il écoutait à peine la suite. Le jeune homme avait besoin d’être chaperonné, il avait obtenu ce qu’il voulait. Probablement ferait-il n’importe quoi à présent, pourvu qu’on le guide. Jamais il n’aurait pu être davantage manipulable, mais la bonne nouvelle était qu’il était à priori entre de bonnes mains. Elric parla au nécromancien, l’obligeant également à lui tenir compagnie. Alors doucement il relâche ses doigts pour libérer cette manche. Yoric avait joué les bonnes cartes, alors qu’il aurait pu suivre une toute autre piste ce soir, tel un fou suicidaire…

Thibault et Elric semble s’accorder. Tous les sons arrivent en arrière plan… Ses pas suivent le mouvement. Une voiture les attendait… Il s’immobilise, la portière s’ouvre et il est incité à s’installé. Sur la banquette arrière, c’était comme être dans un cocon de douceur. Cette nuit lui avait rappelle à quel point un matelas confortable peut changer une vie. Le médium regardait fixement à travers la fenêtre, ignore les tremblements de son être. Il faisait si froid à l’intérieur de sa tête. Les cafards y grouillaient, Satan y fait la fête… Les paysages défilent devant ses yeux morts, puis ils arrivèrent dans un silence que seule la mécanique du moteur perturbait. Il s’est levé quand la portière s’est ouverte, il se retrouvait devant la maison de Thibault Jalor. Il n’était plus capable d’éprouver quoi que ce soit devant cette bâtisse, aucune impression… Il se contentait de suivre, déviant parfois sa trajectoire par maladresse, par suffocation mentale, quelques tapes sur son épaule suffisaient à le remettre sur la direction de la porte d’entrée. Ils étaient tout trois épuisés. Yoric ignorait par quelle force il pouvait encore marcher, on ne pouvait pas dire qu’il avait une grande volonté. Pourtant, il avait encore un désire à formuler… « Est-ce… Vous acceptez de dormir avec moi ? » Voila bien une chose qui ne saurait qu’être refusée, il n’en doute pas… Pourtant, il avait besoin de les sentir à ses côté, de se rappeler à la vie à laquelle il appartenait « J’ai… Je ne contrôle pas mon pouvoir. S’il vous plait, ne me laissez pas seul avec eux… » Avec les visions implantées dans son esprits, des visions qui pourraient à tout moment se manifester. Pourrait-il supporter ?

Il s’écroula à genoux, une main sur le parquet. Il ne savait plus quand quelle pièce il se trouvait, tout était assez vieillot dans cette maison. Le médium était épuisé, il n’avait plus assez d’énergie pour encore avancer. Son autre main fut rattrapée par une autre pour qu’il ne tombe pas à plat ventre le nez contre le sol. Cependant, au fond de sa poche cette main avait trouvé un petit dé qu’il avait emporté pour la mission, comme une sorte de porte bonheur puisqu’il n’avait aucune idée de son fonctionnement, celui-ci lui échappa pour rouler au sol. La rune qui apparut en face exposée fut celle du don. La rune s’illumina, irradiant une lumière dorée à travers la pièce encore sombre, cela durera quelques heures. Celle-ci avait pour faculté de faciliter les rapprochements… « Qu’est-ce que c’est ? » Demandait-il avec une naïveté si sincère, sentant une étrange chaleur le gagner… Une chaleureuse amicalité qui venait doucement prendre place dans la noirceur de son esprit. L’envie de se focaliser sur leur bien être, d’oublier sa propre peine réchauffait son pauvre cœur si meurtri.  


Explication HRP :
Alors j’ai utilisé un de mes objets magique : Un dé aux 6 surfaces gravées de runes. Volonté (focus de ses pensées); mort (changement); man (indépendance); la protection (se concentrer sur l'essentiel); les ancêtres (le passé); le don (facilite les rapprochements) Lorsqu'on tire le dé, la rune sur la face du dessus s'illumine, selon les runes gravés, la personne ayant tiré les dés est investi d'une émotion ou d'un sentiment, parfois d'une illumination qui la guidera dans ses prochaines actions, décisions. Ne dure que quelques heures. Une fois une rune utilisée, elle s'efface et perd de son pouvoir pour les prochains tirs.

Je tire au dé pour savoir qui est l’heureux élu qui a tiré au dé avec Yoric XD oui j’aime les dés, mais eux me détestent ! XD Donc en cas de chiffre pair c’est Elric, Impair c’est Thib !
Explication : Les deux mains ayant joué le dé, cela va vraisemblablement donner un coup de pouce important au destin entre ses les deux protagonistes qui vont se sentir fortement lié l’un à l’autre… Et probablement même les trois, car deux vont n’être finalement qu’amour et vont sentir un lien ou l’envie d’un lien avec celui qui a été spectateur du tir de dé…
Dites pas merci, j’avais prévu mon coup (a) j’vous love !

edit : bordel pourquoi j'ai pas fait 9 dans l'event :gni: XD

_________________

I know a thing or two about pain and darkness

Je me nourris d'émotions
Il y a un estomac à l'intérieur de mon cerveau
J'ai pris un peu de nourriture pour mes pensées
Quelque chose plus puissant que mon imagination



Dernière édition par Yoric Ó Néil le Dim 11 Nov 2018 - 3:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t1231-everything-is-backwards-like-dream-out-there-is-the-true-world http://dmthbegins.forumactif.org/t1423-la-bat-cave-de-yoric-o-neil http://dmthbegins.forumactif.org/t1251-i-found-my-way-right-time-wrong-place-as-i-pled-my-case
avatar
DON'T PLAY WITH ME.


→ MENSONGES : 975
COMPTE ADMIN † NE PAS MP
COMPTE ADMIN † NE PAS MP


MessageSujet: Re: Though I am bruised, face of contusions, I don't mind at all.   Dim 11 Nov 2018 - 3:36

Le membre 'Yoric Ó Néil' a effectué l'action suivante : Le sort en est jeté


'Hasard' : 9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Though I am bruised, face of contusions, I don't mind at all.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Though I am bruised, face of contusions, I don't mind at all.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A quand le reveil citoyen face a l'insecurite ?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» Maryse Narcisse aura sauvé la face , faute de sauver Fanmi Lavalas
» HAÏTI FACE À L'OBLIGATION DE L'ÉTAT
» Le président Martelly fait face à trois crises!LAVEZ VOS JUPONS ET MARTELLEZ LES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DRAG ME TO HELL | Begins. ::  :: Louisiane et le reste du monde-