AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur DMTH Invité envoi coeur
Adopte un scenario et gagne des amis pour la vie ! :caddy:
Trouve un partenaire de jeu rapidement ! :bouya:
Découvrez l' intrigue en cours ! :olala:
Inscrivez-vous à l' event Halloween ! :dieu:

Partagez | .
 

 Relax and take it easy [Wendy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Solitaire
→ NUISANCE DEPUIS : 80 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Manger?
→ ERRANCE : Chez Sia
→ TROMPE L'ENNUI : Garde-Chasse
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Casse-cou. Irrévérencieux. Instinctif. Brut. Végétarien. Libertin. Bagarreur. Protecteur. Je m'en foutiste. Indépendant.


→ AVATAR : Sullivan Stapleton
→ CREDITS : Me&Tumblr
→ MENSONGES : 160

†


MessageSujet: Relax and take it easy [Wendy]   Dim 14 Oct 2018 - 22:05

Relax and take it easy
‹ Seth Byrne & @Wendy Charbonneau

L'Islande avait de ça qu'elle ressemblait, parfois, à son pays natal. En tous les cas, dans ses contrées les plus sauvages. Seth avait depuis longtemps un petit coup de coeur pour ce bout de pays. La langue était incompréhensible, les noms imprononçables, mais tout ceci l'amusait fortement. Il tentait tant bien que mal d'essayer de se fondre dans la foule, sans vraiment y arriver. Il avait quelques rudiments d'islandais, mais ce n'était pas encore suffisant pour pouvoir faire une vraie conversation avec un habitant d'un village reculé. Mais Seth faisait les efforts, il était donc apprécié des natifs d'ici. Il avait su s'intégrer, en buvant et mangeant avec plaisir ce qu'on lui proposait. Sans trop se prendre la tête. Il supportait comme n'importe quel habitant de cette ville les températures parfois froide et la météo capable de changer en un battement de cils. Bref, il était fait pour vivre dans les parages.

Mais s'il se retrouvait là pour cette fois, c'était parce qu'il fêtait une petite victoire avec des compagnons écolos. Dans la mer noire, cette bande de bras cassés, sur un petit zodiac, avait réussi à mettre en déroute un bateau de pêche industrielle. Même à cette époque, les dégâts étaient déjà parfois visibles. Alors avec d'autres, il s'était mis en tête de les emmerder, de les faire quitter les eaux, pour aller voir ailleurs si la mer était pas plus bleue. Ils les harcelaient sans relâche, sans pour autant y aller avec des armes, pas encore en tous les cas...

Et l'un des cargos avait finalement fait demi-tour. Comme l'on pouvait fuir certains moustiques, certaines guêpes, trop insistante. Une réussite! Et leur point de chute avait été l'une des villes côtières de l'île. De quoi fêter dignement, avec l'alcool du pays, cette petite victoire contre un gros mastodonte. Parce que chacune de ces réussites étaient importantes. Ce n'était qu'un pas de nain face à ces géants, mais c'était une bataille de gagnée. Et c'était ainsi que l'on pouvait gagner une guerre! Enfin, le voyait-il ainsi.

La fine était donc attablée dans un bar du coin, encore ouvert à une heure descente de la soirée, mais dans ces contrées, tout semblait fermer en même temps que les poules se couchaient. L'alcool avait déjà bien coulé à flot et il coulait encore. Et soyons honnête, l'alcool d'ici montait la tête en une gorgée. Il y avait de quoi se rouler sous la table sans plus attendre. Le Garou, de par sa constitution, réussissait pourtant à tenir plus facilement que ses comparses. Prenant son verre d'une main, il se levait en riant à une blague stupide, avant de retrouver la porte de sortie, pour aller se fumer une clope, il avait besoin de prendre l'air. La brume semblait être prête à tomber n'importe quand.

Glissant la clope entre ses lèvres, il sortait un briquet pour l'allumer, mais dans son geste un poil brusque, il shootait avec son coude dans le verre qu'il avait posé en équilibre et ce dernier allait s'écraser sur les bottes d'une inconnue qui semblait se demander s'il fallait entrer ou non... avec un pareil accident, le non l'emporterait sans doute.

- Oups... désolé... fit-il en anglais, avec un sourire qui ne semblait pas vraiment l'être en fait.

Non, il avait l'air de s'en amusé.
©️️ Eden Memories

_________________
Tease me for fun
Glouton et garou, que pourrait-il arriver de mal?
code: @DMTH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t3464-seth-byrne-glouton-et-donc http://dmthbegins.forumactif.org/t3517-seth-byrne-j-aime-pas-les-pickpockets http://dmthbegins.forumactif.org/t3477-seth-byrne-garou-glouton-qui-a-parle-d-un-frigo-vide http://dmthbegins.forumactif.org/f37-louisiane-et-le-reste-du-mo
avatar
« J’ai été interrogé par un employé du recensement. J’ai dégusté son foie avec des fèves au beurre et un excellent Chianti. »
→ ORDRE CLANIQUE : Solitaire pour le moment
→ NUISANCE DEPUIS : 51 ans
→ ERRANCE : Baton Rouge Country Club ou dans une boutique de luxe
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Arrogante – Individualiste – Insouciante – Indifférente – Cynique – Hyperactive – Intelligente – Débrouillarde – Méprisante – Attachante


→ AVATAR : Emma Roberts
→ CREDITS : Moi
→ MENSONGES : 133

†


MessageSujet: Re: Relax and take it easy [Wendy]   Mer 24 Oct 2018 - 21:46

Je n’ai pas vraiment de pays préféré, mais je dois avouer que l’Islande, avec ses paysages sauvages et quasi désertiques, avec son horizon et son firmament incroyable, ne me laisse pas indifférente. Et puis, la renarde n’attend que ça de pouvoir courir sur les fjords, même si elle aurait préféré qu’il y ait de la neige. Mais on reviendra, en hiver, et on ira se perdre pour de bon, au fin fond des terres, pour admirer les aurores boréales et pour qu’elle puisse se rouler dans la neige. Je lui ai promis. Du coup, elle se réjouit d’avance et me laisse un peu de répit. Mais qu’est-ce que je peux faire d’autre ? Si moi je m’inquiète et redoute autant cela qu’elle, je sais malgré tout que c’est… dans l’ordre des choses… Après tout, papa est plus qu’âgé et comme il le dit si bien, il a eu une vie incroyable, avec la femme qu’il a toujours aimée et deux enfants merveilleux. Surtout moi d’ailleurs il va sans dire. Mais… Comment lui faire comprendre à elle qui s’extasie devant chaque flocon de neige et qui n’a aucune conscience du temps qui passe ? Comment pourrait-elle accepter de voir l’homme qu’elle aime plus que tout s’en aller en la laissant ? J’ai déjà bien du mal à essayer de me convaincre et à prendre sur moi… Alors je fais ce que je peux, pour la protéger elle, à défaut de pouvoir réellement être utile, à mon père ou à ma mère, qui semble tellement désespérée elle aussi…  Je sais que perdre son âme sœur est difficile, mais elle nous a, nous sommes là, ce devrait être suffisant pour l’aider non ? J’espère que oui, même si tout ce que j’ai pu glaner à ce sujet ne me rassure nullement. Mais chaque chose en son temps ! Tout ira bien.

Et de mon côté, je m’occupe en prenant le relai, et c’est plutôt chouette. Pas aussi chouette qu’il y a quelques années, quand on voyageait tous ensemble, mais j’aime bien ce travail. Contrôler qu’un établissement fonctionne correctement, acheter et vendre des biens, gérer du personnel, m’assurer que tout va bien et se déroule comme il faut. Et puis, que demander de plus que de voyager et de séjourner dans son propre hôtel de luxe ?
Bon, si j’ai un point négatif à émettre sur ce pays, c’est le peu de grandes villes existantes… et la quasi-absence de grands magasins donc. Je sais bien que je ne suis pas là pour faire du shopping, mais tout de même, ce n’est pas si compliqué que ça d’avoir des boutiques dignes de ce nom ! Peu importe, en rentrant, je fais une virée dans les boutiques à Manhattan. Cette ville me manque. Son hyperactivité me manque. Le ciel pollué me manque. Bon, pas vraiment, mais… un peu quand même.

Mais pour le moment, je cherche une solution. Je soupire en regardant ma roue. J’aurais dû écouter papa et y aller en avion, ou en train à la rigueur. Y a-t-il seulement des voies ferrées ? Mais circuler sur ces routes était beaucoup trop tentant. J’aurais dû me douter que ça ne se passerait pas aussi bien, et je devrais sans doute m’estimer heureuse que la voiture n’ait pas décidé de faire pire qu’une roue crevée. J’ai une roue de secours. Mais cela implique de la sortir du coffre, et de la changer. Ce que, de un, je ne sais absolument pas faire. Et que de deux, je me refuse absolument de faire.

Encore heureux que je ne sois pas perdue au milieu de nulle part, pas vraiment, j’aurais réellement été obligé de le faire moi-même. Quelle horreur. Voilà donc comment je me retrouve quelques minutes plus tard dans les rues dans village somme toute paumé, à hésiter sur ce que je dois faire. Certains lieux sont encore animés, dont évidemment, le bar. Avec sans doute plus de mecs avinés que je n’ai besoin, mais d’un autre côté, ce n’est pas comme si je craignais quoi que ce soit. Et puis, peut-être certains se montreront-ils… serviables ? Je suis plus que sceptique à cette idée, mais ce n’est pas non plus comme si j’avais le choix.
Je stoppe pourtant quand l’un d’eux sort pour fumer. Je plisse le nez par réflexe, avant de plisser un peu les yeux. C’est bien ma veine. Un garou ? La renarde ouvre un œil et me confirme rapidement cela. Un garou qui se montre aussi maladroit qu’un enfant de 4 ans. Mes yeux s’écarquillent et je pousse un cri, sans avoir le temps d’éviter le pire. Mes bottines. Mes Vuitton ! Je relève les yeux vers lui alors qu’il s’excuse et j’ai soudainement envie de lui faire avaler son sourire.

« Désolé ? Avez-vous une idée du prix que m’ont coûté ces merveilles ? Avez-vous une idée ce que votre immonde alcool vient de faire ? » J’inspire profondément alors que je le dévisage, et je ferme les yeux un instant, avant de lever les mains d’un geste apaisant, plus pour moi que pour lui. « Ce n’est pas… Si, c’est grave, évidemment que si. » Je regarde mes bottes. « Mais peut-être sont-elles récupérables… » Je relève les yeux vers lui, alors que des paillettes dorées viennent s’y mêler et je me force à sourire. « Sans doute me rendrez-vous un service pour faire oublier votre… maladresse ? J’ai besoin d’un homme fort, et nul doute que vous l’êtes, n’est-ce pas ? »

Ne pas s’énerver trop vite, ne pas l’insulter de suite. Bouseux ou non, il est hors de question que j’ai à abîmer ma manucure en plus de ces magnifiques bottines qu’il vient de… Inspire, expire.

_________________
L'imperfection est beauté, la folie est génie et il vaut mieux être totalement ridicule que totalement ennuyeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2647-wendy-charbonneau-donnez-a-une-femme-de-belles-chaussures-et-elle-pourra-conquerir-le-monde http://dmthbegins.forumactif.org/t2670-wendy-charbonneau-pour-etre-irremplacable-il-faut-etre-differente http://dmthbegins.forumactif.org/t2669-wendy-charbonneau-being-normal-is-boring http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Solitaire
→ NUISANCE DEPUIS : 80 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Manger?
→ ERRANCE : Chez Sia
→ TROMPE L'ENNUI : Garde-Chasse
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Casse-cou. Irrévérencieux. Instinctif. Brut. Végétarien. Libertin. Bagarreur. Protecteur. Je m'en foutiste. Indépendant.


→ AVATAR : Sullivan Stapleton
→ CREDITS : Me&Tumblr
→ MENSONGES : 160

†


MessageSujet: Re: Relax and take it easy [Wendy]   Mar 30 Oct 2018 - 21:55

Relax and take it easy
‹ Seth Byrne & @Wendy Charbonneau

L'ivresse, même s'il la gérait mieux que le commun des mortels, lui tournait quand même un peu la tête. Seth était habitué à boire, mais ce genre d'alcool aussi fort, un peu moins. A croire qu'il était fait pour les créatures comme lui. Ce qui n'était pas un mal, bien au contraire. Il aimait bien cet état qui permettait de ne plus tellement se prendre la tête. Jamais il ne dépassait une certaine limite, mais heureusement, il avait l’alcool plutôt sympa. Sans doute de par sa nature et parce que le glouton ne tenait pas non plus à ce que tout parte en vrille, dès qu'il avait un verre dans le nez.

Bon pour le coup, rester discret était raté. Le cri que poussait la demoiselle ne manqua pas de lui faire hausser les sourcils de surprise. Ce n'était qu'un peu d'alcool, sur une paire de chaussure. Elle n'allait quand même pas lui taper une crise pour si peu quand même... si? A voir son regard noir, pas de doute qu'elle n'avait pas apprécié le petit accident... il comprit alors rapidement qu'en plus du reste, il avait affaire à une comparse. Entre Garous, on pouvait se la jouer cool, non?

Seth ramassait son verre, la clope toujours au bec, avant de se redresser sur toute sa hauteur et de l'allumer sans plus attendre. Elle pouvait bien parler, pour s'écouter, il se moquait un peu d'avoir pu faire boire la tasse à ses chaussures sans doute hors de prix. Quelle idée aussi, de venir dans ce bled paumé au milieu de nul part, ainsi fagotée.

- Bien trop cher pour une paire de grolles, sans aucun doute. Lâcha-t-il avec un petit sourire en coin, le verre posé à nouveau là où il se trouvait, tandis qu'il crachait un peu de fumée. Mmmm... Il leur a donné une nouvelle couleur, plus vive et plus intéressante. Maintenant, tu peux dire que ta paire de chaussure est unique en son genre. Taquin. Oh oui, l'alcool le rendait ainsi, il pouvait se montrer encore plus joueur dans ces cas-là. Le tutoiement était naturel chez lui, il n'avait pas besoin de se donner de grands airs, il préférait être chaleureux, que froid et distant.

Surtout que l'inconnue lui donnait envie de la titiller. Il sentait à son aura qu'elle pouvait être du genre bourgeoise se sentant au-dessus de la pauvre plèbe. De quoi amusé le garou qui avait une fâcheuse tendance à vouloir les faire sortir hors de leurs gonds. Pour le simple plaisir de leur montrer qu'ils étaient comme tout le monde finalement.

- C'est que de l'alcool, un bon coup d'éponge et hop, magique. Haussant un peu les épaules, comme si cela était d'une évidence crasse.

Il aurait pu continuer en lui faisant remarquer que bien évidement, pour cela, il fallait encore savoir se servir d'une éponge, voir savoir ce qu'était une éponge, mais il se ravisa à la dernière seconde. Peut-être qu'il ne fallait pas non plus balancer des litres d'essence sur le feu tout de suite.

- Pas besoin de me faire pardonner quoi que ce soit, pour rendre service. La fixant un instant. Surtout que c'pas trop le moment pour se perdre en pleine cambrousse, la brume tombe, on va bientôt plus pouvoir voir notre nez. T'as besoin de quel genre de service?

Pas farouche pour un sous, Byrne n'était jamais contre donner un coup de main. Même quand l'interlocutrice avait l'air insupportable. Sans doute les deux animaux qui estimaient qu'ils pouvaient s'entendre au moins un peu. Le glouton était de nature assez calme et ouvert, mieux valait donc en profiter.
©️️ Eden Memories

_________________
Tease me for fun
Glouton et garou, que pourrait-il arriver de mal?
code: @DMTH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t3464-seth-byrne-glouton-et-donc http://dmthbegins.forumactif.org/t3517-seth-byrne-j-aime-pas-les-pickpockets http://dmthbegins.forumactif.org/t3477-seth-byrne-garou-glouton-qui-a-parle-d-un-frigo-vide http://dmthbegins.forumactif.org/f37-louisiane-et-le-reste-du-mo
avatar
« J’ai été interrogé par un employé du recensement. J’ai dégusté son foie avec des fèves au beurre et un excellent Chianti. »
→ ORDRE CLANIQUE : Solitaire pour le moment
→ NUISANCE DEPUIS : 51 ans
→ ERRANCE : Baton Rouge Country Club ou dans une boutique de luxe
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Arrogante – Individualiste – Insouciante – Indifférente – Cynique – Hyperactive – Intelligente – Débrouillarde – Méprisante – Attachante


→ AVATAR : Emma Roberts
→ CREDITS : Moi
→ MENSONGES : 133

†


MessageSujet: Re: Relax and take it easy [Wendy]   Mar 13 Nov 2018 - 21:02

C’est bien ma veine. Pour une journée pourrie, c’est une journée pourrie. Non seulement, je tombe en panne sur une route déserte, mais en plus, il faut que je tombe sur un garou, à moitié saoul, qui ne sait pas se tenir correctement. Je sais bien que l’on est sans doute au fin fond du monde, mais tout de même, pourquoi se sentent-ils obligés de correspondre aux stéréotypes ? Et pire que tout, il parvient, en moins de cinq secondes, à m’abîmer une paire de bottes. Pire encore que la voiture qui me lâche à cette heure-là. Et promis, j’essaye de ne pas m’énerver et de relativiser. La renarde, se réveillant un peu face à un possible copain, m’aide un peu à cela, heureusement pour lui.
Je fronce malgré tout les sourcils quand il ramasse son verre et commence à répondre, non sans allumer sa cigarette. Mais comment fait-il pour respirer ça ?

« Pour vous peut-être. Et ce ne sont pas juste des grolles, mais je doute que vous sachiez faire la différence. » Mes lèvres se plissent en une moue mécon-tente alors que je croise les bras en le dévisageant. « Uniques ? Sérieusement ? C’est tout ce que vous avez trouvé ? Elles vont sentir la gnôle, le cuir est simple-ment foutu, et vous tentez de faire de l’humour ? »

Mon sourcil se hausse alors que je tente de savoir à quel point il se fout de moi, à quel point l’alcool y joue un rôle, et à quel point je peux lui en coller une. Après tout, il parle en anglais, ce n’est donc pas un indigène, je pourrais toujours arguer qu’il m’avait agressé et demander secours auprès des autres à l’intérieur. La renarde l’envisage aussi un instant, trouvant cela particulièrement amusant, avant de gentiment me rappeler que c’est aussi un garou. Je retiens un soupir en me demandant ce que cela peut bien changer étant donné son comportement. Je me crispe un peu alors qu’il reprend, comme si c’était aussi simple que cela.

« Vous avez une éponge sous la main ? » Je lève mon pied, le ten-dant un peu vers lui, le regard interrogateur. « Non, évidemment que non. » Je repose ma jambe et le fixe, le visage fermé. « Et l’alcool aura déjà marqué le cuir. Peut-être un cordonnier pourra-t-il les ravoir, et encore… »

Je suis de nouveau boudeuse, même si je souris un peu en lui demandant son aide. On ne pourra pas dire que je ne fais pas d’efforts. Je regarde autour de nous.

« Je n’étais pas censée me perdre ici, je ne faisais que traverser et… Peu importe. » Je soupire. « Ma voiture a crevé. J’ai besoin d’aide pour changer la roue. Si ce n’est pour vous faire pardonner, vous rendez donc service de bon cœur ? C’est parfait. J’oublierai peut-être de vous envoyer la note, concernant les chaussures. » Je tends la main et attrape la cigarette que je laisse tomber à terre avant de l’écraser. « Fumer est mauvais pour la santé, on ne vous l’a jamais dit ? »

Je lui souris doucement, alors que la brise se charge de chasser les relents de fumée. On respire déjà mieux non ?

_________________
L'imperfection est beauté, la folie est génie et il vaut mieux être totalement ridicule que totalement ennuyeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t2647-wendy-charbonneau-donnez-a-une-femme-de-belles-chaussures-et-elle-pourra-conquerir-le-monde http://dmthbegins.forumactif.org/t2670-wendy-charbonneau-pour-etre-irremplacable-il-faut-etre-differente http://dmthbegins.forumactif.org/t2669-wendy-charbonneau-being-normal-is-boring http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Solitaire
→ NUISANCE DEPUIS : 80 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Manger?
→ ERRANCE : Chez Sia
→ TROMPE L'ENNUI : Garde-Chasse
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Casse-cou. Irrévérencieux. Instinctif. Brut. Végétarien. Libertin. Bagarreur. Protecteur. Je m'en foutiste. Indépendant.


→ AVATAR : Sullivan Stapleton
→ CREDITS : Me&Tumblr
→ MENSONGES : 160

†


MessageSujet: Re: Relax and take it easy [Wendy]   Ven 16 Nov 2018 - 21:44

Relax and take it easy
‹ Seth Byrne & @Wendy Charbonneau

Garou et matérialiste, voilà bien une combinaison qui valait son pesant de cacahuète. Seth observait son interlocutrice avec un sourire amusé. Il n'y pouvait rien, il trouvait cette problématique tellement grotesque que le rire était bien sa seule et unique réponse. Allons, il ne fallait quand même qu'il ne la vexe trop rapidement. Même si ça devait déjà être fait. Sans compter que l'alcool n'aidait pas à ce qu'il se montre plus diplomate avec elle. Enfin, l'aurait-il seulement voulu? Là était toute la question.

- Ouais faudrait m'expliquer la différence. Après tout, c'est des machins qu'on fout aux pieds pour se protéger et qui se dégrade avec le temps. Même quand la paire coûte un loyer. Fit-il avec son désinvolte. Bon certes, les gens dépensaient leur fric comme ils le souhaitaient, ce n’était pas son problème. Mais quand on venait lui prendre la tête pour si peu... Bien sûr que je suis sérieux! J'ai pas l'air? Plus on se montrait désagréable et plus il avait la tendance à jouer aux cons. C'était sa façon de faire, pour ne pas que ça dégénère en quelque chose de plus violent. Enfin, dépendamment face à qui il se retrouvait, ça pouvait pourtant mal finir. Il ne le niait pas. Boh... mais non, mais non. L'odeur elle part et puis l'alcool ça fait pas de mal au cuir, ça le nourrit. Ok, il racontait sans doute n'importe quoi, mais... foutu pour foutu hein.

Il ressentait peut-être un peu l'hostilité qu'il inspirait à la garou, mais s'en moquait pas mal. Il se moquait de tout, souvent, en fait. Ce n'était qu'un peu d'alcool sur des chaussures, quoi qu'il arrive, elle s'en remettrait. Il n'en doutait pas.

- Oh... j'peux aller demander à l'intérieur, oui. Pointant avec son pouce la porte qui se trouvait derrière lui.

Vu les nouveaux amis qu'ils s'étaient fait avec son équipe, il trouverait bien un moyen de se faire comprendre et dire ce dont il avait besoin. Regardant alors la jambe qu'elle levait vers lui en haussant un sourcil.

Heureusement qu'elle la baissait assez rapidement, Byrne aurait très bien pu être capable de lui attraper le pied et de retourner à l'intérieur ainsi, en la trainant derrière lui. Oui bon... les connexions ne se faisaient pas complètement, vu l'alcool ingurgité. Elle lui disait alors le pourquoi de son arrivée dans les parages.

- Ah, pas top. Il hochait de la tête. J'peux voir à t'aider ouais. Riant un peu. Olha on se calme, la note... déjà faudrait avoir une adresse où l'envoyer. Et ce n’était pas demain que le glouton allait se poser.

Il n'eut pas le réflexe de l'empêcher de lui attraper la clope des lèvres pour l'écraser au sol. Ce qui ne manqua pas de le surprendre, elle se permettait vraiment tout, cette nana.

- HEY! Non mais... est-ce que je me mêle de ta vie moi? La fixant un instant avant de ramasser le mégot écraser et de le foutre dans sa poche. S'il ne pouvait pas s'empêcher de fumer, il faisait en sorte de ne pas laisser traîner les clopes, qui, il le savait, polluaient comme rarement. J'fais bien ce que je veux. Ressortant alors une nouvelle cigarette, qu'il s'allumait sous son nez. Ouais, là, il la cherchait très clairement. L'est où ta bagnole?

Ce n’était pas pour ça qu'elle était là à la base?
©️️ Eden Memories

_________________
Tease me for fun
Glouton et garou, que pourrait-il arriver de mal?
code: @DMTH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t3464-seth-byrne-glouton-et-donc http://dmthbegins.forumactif.org/t3517-seth-byrne-j-aime-pas-les-pickpockets http://dmthbegins.forumactif.org/t3477-seth-byrne-garou-glouton-qui-a-parle-d-un-frigo-vide http://dmthbegins.forumactif.org/f37-louisiane-et-le-reste-du-mo
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Relax and take it easy [Wendy]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Relax and take it easy [Wendy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» easy come easy go ♠ jesse st james
» [Clara / Wendy / Sylvette] Dans leur chambre
» presentation wendy
» Petits mais puissant ! ♥ [PV Wendy]
» 01.02/07.L.Purple Mood Bar - Relax, take it easy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DRAG ME TO HELL | Begins. ::  :: Flashback-