AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur DMTH Invité envoi coeur
Adopte un scenario et gagne des amis pour la vie ! :caddy:
Trouve un partenaire de jeu rapidement ! :bouya:
Découvrez l' intrigue en cours ! :olala:
Inscrivez-vous à l' event Halloween ! :dieu:

Partagez | .
 

 I looked for you everywhere (Lu') - Fashback

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Meute
→ NUISANCE DEPUIS : 60 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Loup blanc
→ ERRANCE : Forêt
→ TROMPE L'ENNUI : Sapeur-Pompier

→ AVATAR : Bazzart
→ CREDITS : Jason Momoa
→ MENSONGES : 59

†


MessageSujet: I looked for you everywhere (Lu') - Fashback    Ven 26 Oct 2018 - 17:32




I looked for you everywhere

Luaine & Lonàn
Avril 2017  




Lonàn s’accroupit pour prendre une poignée de terre meuble dans le creux de sa main. Il la portait à son nez sans quitter le lac des yeux. La terre de Louisiane était différente de celle de l'Alaska. La nature était plus généreuse et riche dans cette région du monde. Un pollen présent dans l'échantillon le fit éternuer. Il vida sa main sur le sol et la frotta contre son jeans. Il avait déjà retiré sa chemise pour essayer de supporter la chaleur de ce début d'après-midi. Ses épaules étaient maintenant exposées à la voracité des moustiques dont les cadavres s’amoncelaient à ses pieds. Il allait devoir s'y faire...

Cela faisait deux jours qu'il rôdait autour du Devil's Swamp Lake pour observer la vie de la meute présente sur le territoire. Il avait noté la présence de l'Alpha qu'il avait trouvé plutôt calme dans ses déplacements. Il étudiait la vie du Caern en essayant de se projeter dans cette communauté. C'était bien ce qui allait arriver si Luaine acceptait son retour dans sa vie. Luaine justement, il s'était d'abord renseigné sur la situation de la jeune femme. Elle était devenue Vagamore. Ce statut était important et il donnait beaucoup de responsabilités. Lonàn était fier de la voir ainsi s'investir dans l'organisation de la communauté.

Pour cette raisons et pour une bonne centaines d'autres Lo' retardait le moment des retrouvailles. Maintenant que le moment de vérité était là, lui Lonàn le sanguin se retrouvait aussi trouillard qu'un louveteau aux dents de lait. Il s'était refait ces retrouvailles des dizaines et des dizaines de fois dans la tête. Alors qu'il n'était pas un super cérébrale de nature. Mais revoir Luaine... C'était le but de sa vie depuis tellement longtemps. Il se relevait d'un bond, agacé de lui-même et descendait d'un pas svelte vers ce moment capital.

D'abord il entendit sa voix. Elle n'avait pas changée cette voix. Enfin, elle était plus posée, plus sûre aussi. Puis son regard avait trouvé sa silhouette. Et il dû faire un effort pour raccorder son esprit entre le souvenir et la réalité. Lonàn se souvenait de cette grâce délicate et de ses sourires, surtout des sourires. Il avait fait attention et choisi une chemise pas trop usée. Il avait attaché ses dreadlocks pour ne pas faire trop sauvage. Et comble de l'effort il portait des chaussures.

_ Lu' ? … Yeah salut...   Comme il avait trop peur de lire de l’incompréhension dans son regard, il lui précisa tout de suite. C'est Lonàn... ton frère. … Salut. Tu... Ça fait un bout de temps hein. Mince, il avait dit « hein » alors qu'il s'était promis de ne pas faire ce genre de truc avec elle. La vie de Cabot l'avait privé de pas mal de bonnes manières. Il avait au moins réussi à ne pas lui sauter dessus tout de suite, comme quand ils étaient des gamins. Mais, il était motivé, il allait faire des efforts maintenant pour elle sa petite sœur.

_ Si t'es pas trop occupée, on pourrait aller se poser quelque part ? En fait le plus dur était de savoir si sa présence était souhaitée ou non par la jeune femme. Il n'en savait rien. Si cela se trouve Luaine n'avait pas du tout envie d'être en contact avec un lui. Un Bridgestone, un frère, qui n'avait rien fait pour la retenir et qui n'avait pas su la protéger. C'était cela le plus grave. Un erreur que le lycan portait avec lui depuis le jour de son départ de leur meute. Alors, il s'était aussi préparé à la possibilité qu'elle le repousse. Son regard cherchait à identifier les émotions qu'elle pouvait ressentir. Il sentit le besoin de se justifier sur son retard à revenir auprès d'elle. J'ai mis un peu de temps à te retrouver. Tu étais bien cachée. Lonàn tenta un sourire complice. Ils en avaient eu beaucoup fût une époque. Il espérait, au plus profond de lui, que le lien n'était pas brisé et qu'il n'était pas trop tard.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/f29-welcome-to-hell http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/f34-fiche-de-liens http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
Vagarmor de la Meute

→ ORDRE CLANIQUE : La Meute
→ NUISANCE DEPUIS : 34 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Chamane amérindienne, Vagamor
→ ERRANCE : La forêt, Le caern , le parc... au milieu de la nature
→ TROMPE L'ENNUI : Photographe animalière
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Idéaliste. Imprévisible. Patiente. Dérangée. Fidèle. Pédagogue. Asexuelle . Protectrice . Tolérante . Rêveuse . Sure d'elle . Sereine . Apaisante . Câline . Écologiste


→ AVATAR : Mila Kunis
→ CREDITS : delusion angel, Tumblr
→ MENSONGES : 1040

†


MessageSujet: Re: I looked for you everywhere (Lu') - Fashback    Sam 27 Oct 2018 - 12:32


I looked for you everywhere
@Lonàn Bridgestone & @Luaine E. Bridgestone
Avril, mois du printemps, début de la renaissance de la vie. Un nouveau cycle commence. La nature s’éveille et sort de terre. Tout reprend vie et couleur. Et il fait déjà chaud. Et les moustiques commencent déjà à venir mordre et sucer le sang. Je crois que je ne m’y habituerais jamais. Tout comme un hiver sans neige me laisse toujours un peu tristounette. Je relève la tête doucement pour observer le ciel bleu. Je ferme les yeux. J’essaie de me débarrasser des dernières tensions liées au départ de Micah, qui me traversent encore. La Meute retrouve son équilibre. Le calme revient en mon âme. Je me débarrasse de mes chaussures d’un coup de talon. Et j’ouvre les bras pour accueillir sur ma peau la caresse du vent printanier. Il glisse sous mon T-shirt ample, frôle mes jambes nues sous mon short. Je savoure la communion avec la nature, que je retrouve. Il fait chaud ici comparé à l’Alaska.

Prise d’une certaine gaieté passagère, je me mets à chanter. Debout au bord du fleuve, à la lisière du Caern, je chantonne un vieux conte amérindien, que l’Ancien me contait enfant. Je poursuis les yeux fermés, me perdant dans mes souvenirs enfantins et doux, ceux d’avant mon départ. J’utilise toujours l’amérindien, ma langue maternelle. Elle m’est utile dans mes prières et rituels. Et parfois je m’octroie le droit de chanter des contes aussi. Je me laisse porter par ma propre voix, qui se mélange aux sons légers de la bise et aux chants des oiseaux. Je sens une présence, l’aura d’un Lycanthrope. Et je ne m’inquiète pas. Je suis proche du Caern. Mes frères et sœurs de Meute seraient très vite là, si quelque chose de mal devait m’arriver. Mais je ne redoute ni les Garous, ni les Loup-garous même Cabot . Je sais que j’ai un très bon contact avec eux, que ma présence apaise voire attire. Peut-être es-tu perdu ou cherches-tu la Meute ? Alors je te laisse le temps de t’approcher de moi à ton rythme.

Le surnom me surprend. Je garde mon sourire bienveillant quand je me tourne vers toi pour répondre à ton salut. Pourtant aucun son ne franchit mes lèvres. Combien de fois ai-je rêver de ce moment ? Combien des fois ai-je imaginé de retrouver les miens, ma famille de sang ? J’ai arrêté de compter. Je sais ce qu’être exclu d’une Meute signifie. Et je sais que si une autre m’a accueillie, ce n’est que parce que je suis Chamane, et que nous sommes rares. Je n’ai rien caché de mon histoire à l’ancien Ulfric, j’avais raconté les raisons de ce bannissement non lié à une faute. Et je sais quelles sanctions pesaient sur les miens, s’ils gardaient contact avec moi. Je ne vous en ai jamais voulu de respecter la Litanie et le choix de votre nouvel Ulfric. Mais je ne peux pas mentir non plus. Vous m’avez tous manqué, toi plus que les autres. Et je reste là, vide d’émotions pour le moment.

Puis c’est la tempête interne. J’ignore ce qui me bouleverse le plus. Il y a l’envie de rire, mais aussi celle de pleurer. Je crierais bien aussi, tout en me murant dans un silence. La joie, l’espoir, le soulagement, l’étonnement… Tout cela se mélange et perturbe mon âme. Et peut-être que la Meute le ressent, ce trouble, moi qui suis toujours si calme et posée pour ne pas les envahir avec mes émotions. Et je me rends compte quand tu parles à nouveau, que je suis restée sans réaction, figée là pieds nus dans le sol boueux, à t’observer le visage marqué par la surprise. « Lonàn ?!? », je répète sortant de ma torpeur passagère. Finalement je bouge.

Je suis moins rapide qu’un Lycanthrope, mais le mouvement doit te surprendre. Je te saute littéralement dessus. Mais en soi, tu es assez fort pour me réceptionner sans effort. Je passe mes bras autour de ton cou. « Oh Lonàn. Je suis trop contente. Je ne pensais pas te revoir. Oh … Et comment tu m’as trouvée d’ailleurs ? Depuis quand tu es là ? », je commence sans te lâcher, le menton posé sur ton épaule solide. « Oui, oui bien sur j’ai du temps ! Tu as prévenu Ciàran de ta présence ? C’est notre nouvel Ulfric ! J’ai plein de choses à te raconter… Et je suppose que toi aussi. On peut s’installer là. J’allais faire du feu et une tisane, t’en veux ? j’ai des biscuits amérindiens comme grand-mère faisait, si tu veux… » Je finis quand même par me taire pour reprendre mon souffle, toujours accroché à ton cou.

_________________
Folie douce
« La conviction tirée de la confiance est plus forte que toutes les assurances appuyées sur des preuves. » de Claire de Lamirande.
   code: @DMTH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t464-tout-n-est-qu-une-question-de-foi-luaine-vargamor-fini#4812 http://dmthbegins.forumactif.org/t2543-inventaire-de-luaine-vagarmor#56623 http://dmthbegins.forumactif.org/t476-contacts-de-luaine-vargamor http://dmthbegins.forumactif.org/f131-maison-de-luaine-e-bridges
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Meute
→ NUISANCE DEPUIS : 60 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Loup blanc
→ ERRANCE : Forêt
→ TROMPE L'ENNUI : Sapeur-Pompier

→ AVATAR : Bazzart
→ CREDITS : Jason Momoa
→ MENSONGES : 59

†


MessageSujet: Re: I looked for you everywhere (Lu') - Fashback    Mar 30 Oct 2018 - 18:48



Hello my li
I looked for you everywhere

Lunaine & Lonàn
Avril 2017



Le sourire de Lunaine lui fit un bien fou. Ce fût en la regardant venir vers lui que Lonàn comprit que sa quête prenait fin. Enfin comprit, non, il était dans un état plutôt second en réalité. Disons plutôt qu'il senti qu'un poids disparaissait. Cette énorme pierre qui écrasait ses tripes depuis tant et tant d'année. Celle qui faisait qu'il n'était pas tranquille et qu'il cherchait souvent la petite bête. C'était comme d'enlever une écharde du ventre. Très vite, ses gros bras s'écartèrent pour recueillir sa petite lune contre lui. Il referma ses mains dans son dos en faisant attention à maîtriser sa force. Le loup était en sommeil pour le moment. Mais lui Bridgestone l'homme était fort en lui-même. Ce qui était bien utile pour les travaux mais beaucoup moins dans les contacts humains. Sans meute pour l'accompagner dans son apprentissage, il avait dû apprendre tout seul à composer avec ses capacités hors du commun. Être un autodidacte n'avait fait que renforcer un tempérament abrupte. Heureusement Lo était un homme de bonne nature ce qui l'avait toujours poussé à se contrôler plutôt que l'inverse...

_ Moi aussi je suis content. Lui avoua-t-il, plus pudique qu'il ne l'aurait pensé. Avant leur séparation Lonàn et Lunaine étaient un frère et une sœur complice. Qu'ils n'aient pas les même parents n'avait pas empêché qu'ils soient très proches. Alors quand la jeune femme était partie, pour son propre bien, le louveteau s'était senti comme orphelin. Il remonta une main pour caresser sa colonne vertébrale tout en se retenant de rire à entendre piper ce joli oiseau. Il tenta de répondre au déluge de questions qui lui tomba dessus. Je suis dans le coin depuis... … depuis deux jours. Mais impossible, Lunaine était un trublion qui semblait incapable de s'arrêter. Lonàn se souvenait que la nervosité pouvait facilement rendre bavard. Mais il n'avait pas souvenir d'une sœurette nerveuse avec lui.

_ Non, je suis venu te... Il ria d'être encore coupé dans sa phrase. De quelqu'un d'autre cela aurait peut-être agacé ce sang chaud. Mais de la petit chamane c'était plutôt amusant, même attendrissant. Il finirait bien par lui dire tous ces détails techniques de toute façon. Mais à ses yeux c'était du secondaire. La seule chose qui comptait était de s'assurer que Lunaire allait bien, qu'elle était en bonne santé et heureuse. Le reste...

_ Ce serait parfait oui, merci. Assura-t-il une fois que le débit de mots se tari de lui-même. Il laissa un sourire taquin se former sur son visage. Pas le sourire qu'il réservait aux jolies danseuses de bar qu'il accostait de temps en temps. Le sourire qu'il avait pour cette fille-là, quand elle était petite et qu'elle était surexcitée. Ça fait longtemps que je n'en ai pas mangé. Partagea-t-il en se rapprochant de la berge. Il libéra son épaule d'un énorme sac-à-dos de randonnée. Celui qu'il traînait avec lui depuis le début de son road-trip. Il avait eu un pick-up pendant un moment. Mais il avait été obligé de le vendre pour avoir du cash. Ce n'était pas une grande perte. Lonàn aimait marcher. Il avait toujours préféré la marche aux machines à transport. Une fois le bagage balancé sur la terre meuble, il se laissa tomber dans un grondement de satisfaction. Depuis qu'on lui avait donné la piste de Bâton-Rouge le loup n'avait pas ménagé sa peine pour avancer vite et bien sur la terre de Louisiane.

_ Tu rayonnes... Lu'. Remarqua le grand frère. Il avança sa main pour caresser la joue de la jeune femme. Très naturellement, il retrouvait une douceur du geste. C'était comme si son corps se souvenait comment faire sans avoir à le lui demander. Il attira doucement Lunaine par la nuque et se pencha pour embrasser son front avec affection. En revenant en arrière il lui sourie. Comment tu as attérit ici ? Raconte-moi... Il le lui demanda tout en commençant à virer ses chaussures de marches et ses chaussettes. Il avait bien vu qu'elle était pieds nus. Un soupire de soulagement lui vint aux lèvres, agitant quelques poils de sa barbe. Il agita ses orteils avec un sourire heureux. Très vite Lonàn plongea ses pieds dans l'eau du lac. Il porta son regard sur le paysage le temps d'une pensée. Puis ses yeux se fixèrent sur la jeune femme assise à ses côtés.

_ La Louisiane... ça ne te ressemble pas trop. Tu aimes ? S'interrogea-t-il en se grattant la joue gauche à cause d'une démangeaison. Quand il avait trouvé cette piste au début il n'y avait pas cru. Neigeait-il seulement une fois l'an dans cet État ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/f29-welcome-to-hell http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/f34-fiche-de-liens http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
Vagarmor de la Meute

→ ORDRE CLANIQUE : La Meute
→ NUISANCE DEPUIS : 34 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Chamane amérindienne, Vagamor
→ ERRANCE : La forêt, Le caern , le parc... au milieu de la nature
→ TROMPE L'ENNUI : Photographe animalière
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Idéaliste. Imprévisible. Patiente. Dérangée. Fidèle. Pédagogue. Asexuelle . Protectrice . Tolérante . Rêveuse . Sure d'elle . Sereine . Apaisante . Câline . Écologiste


→ AVATAR : Mila Kunis
→ CREDITS : delusion angel, Tumblr
→ MENSONGES : 1040

†


MessageSujet: Re: I looked for you everywhere (Lu') - Fashback    Sam 3 Nov 2018 - 17:59


I looked for you everywhere
@Lonàn Bridgestone & @Luaine E. Bridgestone
Je te sers très fort. Enfin, je n’ai pas la force d’un Loup-garou, donc je risque peu de te faire mal, avec ma petite force humaine. Je suis heureuse. Parce que je tiens énormément à toi, tu es mon frère aîné après tout. Et que je n’ai jamais cru que je pourrais te revoir. Je remercie Mère Nature dans une prière muette d’être aussi généreuse avec moi. C’est un joli cadeau qu’Elle me fait et au moment où j’ai bien besoin de retrouver une présence fraternelle aimante et protectrice. Et je me concentre uniquement sur cette émotion douce et chaleureuse, qui réchauffe mon âme frigorifié par les derniers événements. Puis, je parle. Beaucoup. Sans te laisser en placer une. Je suis pire que Cillian pour le coup, et l’idée m’arracherait bien un rire. La joie me rend très bavarde, et moins posée dans mon débit de paroles. On dirait une rivière en crue, qui déverse toute son eau en quelques secondes à peine. Mais tu répondras je le sais, quand je me tairais. Et finalement, tu abdiques te contentant de me caresser le dos de manière apaisante, et attendant que le déluge verbal se tarisse.

Et forcément, je finis par me taire après t’avoir proposé de partager des biscuits faits maison et une tisane. Ce que tu acceptes à ma plus grande joie. Je t’invite de la main à t’approcher de mon tas de bois préparé pour le feu. Et je m’agenouille face à lui, avant de sortir deux silex de mon sac. Au passage je récupère une boite métallique, que je te présente. « C’est la recette de grand-mère ! », j’explique assez fière de mes biscuits amérindiens en général. Je souris en retour. « Tu m’étonnes ! Une recette traditionnelle venu du Grand Nord, ça ne se trouve pas en magasin ! », je réplique en penchant la tête. Je t’observe du coin de l’œil, te débarrasser de ton sac pour t’asseoir près de moi, alors que je frotte mes silex avec des gestes sures et vifs pour provoquer une étincelle.

Et j’ai un sourire doux. « Je ne dois pas rayonner beaucoup. Je peine à me remettre du changement d’Ulfric. », je te confie naturellement, consciente de mon aura vaguement triste et colérique, même si depuis la visite de Ciàran tout cela s’apaise naturellement. Le temps fait son œuvre. « Mais te revoir m’aide beaucoup. Comptes-tu rester avec la Meute ? » Il y a une vague nuance d’espoir dans ma voix. Ce serait tellement agréable de t’avoir près de moi, dans la même Meute comme avant. Je penche la tête dans ta main, tel un animal affectueux cherchant des caresses, quand tu viens la toucher. Je faisais déjà cela enfant. Et je ferme les yeux quand tu embrasses mon front. À part l’Ancien, tu as toujours été le seul à me donner cette marque d’affection.

Ta question me fait soupirer. « En voyageant. », je murmure doucement, alors que mon feu prend enfin, et que j’ajoute quelques brindilles et fines branches sèches pour le nourrir. « J’ai d’abord erré en Alaska, en allant vars le Canada. Puis j’ai passé la frontière. Durant tout mon voyage, j’ai aidé des petites Hordes ou Meutes sans Chamane, des Cabots… Et un jour j’ai soigné le mauvais Garou. », je ne compte rien te cacher de ce que j’ai vécu. « Ce n’est pas mon rôle de juger les actes des autres et de décider, qui mérite mes soins ou non. Alors j’ai soigné le Garou. Je ne savais pas qu’il avait tué un Chasseur de la Guilde. Je ne savais pas non plus qu’un autre Chasseur le traquait pour se venger. Finalement, il nous a trouvé pendant que je veillais le Garou. Il l’a tué assez rapidement. Moi, c’était autre chose… Mais je pense que son désir de vengeance avait brouillé son esprit. Manque de pot, j’ai toujours un couteau empoissonné sur moi, au cas où… Et le poison tue très vite les Humains. » Je fais un pause avec un froncement de sourcils avant de lancer un regard vers la rivière. Mon aura est peut-être un peu plus sombre depuis.

« J’ai été arrêtée par la Guilde. C’était de la légitime défense, surtout que je n’étais pas dangereuse. Mais ils m’ont quand même envoyée trois ans en prison pour CESS. J’avais 18 ans. Là-bas j’ai très vite rencontré un Lycan dominant. Il m’a prise en affection et m’a protégé des autres Créatures emprisonnées. C’est un très bon ami. Une fois libérée, j’ai cherché après une Meute. Et je suis arrivée ici en suivant des indications. Leur Vagarmor m’a accueilli, et elle a fini de m’apprendre ce que l’Ancien n’a pas pu. » Voilà la version courte de mon parcours jusqu’ici. J’ajoute quelques branches à mon feu naissant. Il grandit lentement. « Et toi, comment es-tu arrivé jusque Bâton-Rouge ? », je te renvoie la question réellement curieuse. Et je te regarde plonger tes pieds dans l’eau alors que j’attends que le feu soit assez important pour mettre à chauffer de l’eau. J’ai une moue boudeuse à ta question. « Cela manque de neige l’hiver, de gel aussi… Il fait toujours chaud ici. », je déclare dans un soupir de lassitude. « Il n’y a pas d’hiver blanc ici. Cela me manque. Mais… », je fais une pause tournant mon regard vers la lisière du Caern. «J’ai trouvé une famille dans la Meute. Et je me sens bien ici, mieux que seule sur les routes. Alors, je reste. Je te présenterais Ciàran. Oh tu sais ce qui est amusant ? Je lui ai parlé de toi il n’y a pas longtemps ! », j’ajoute avec un léger rire.


_________________
Folie douce
« La conviction tirée de la confiance est plus forte que toutes les assurances appuyées sur des preuves. » de Claire de Lamirande.
   code: @DMTH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t464-tout-n-est-qu-une-question-de-foi-luaine-vargamor-fini#4812 http://dmthbegins.forumactif.org/t2543-inventaire-de-luaine-vagarmor#56623 http://dmthbegins.forumactif.org/t476-contacts-de-luaine-vargamor http://dmthbegins.forumactif.org/f131-maison-de-luaine-e-bridges
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Meute
→ NUISANCE DEPUIS : 60 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Loup blanc
→ ERRANCE : Forêt
→ TROMPE L'ENNUI : Sapeur-Pompier

→ AVATAR : Bazzart
→ CREDITS : Jason Momoa
→ MENSONGES : 59

†


MessageSujet: Re: I looked for you everywhere (Lu') - Fashback    Sam 10 Nov 2018 - 16:08



Hello my li
I looked for you everywhere

Lunaine & Lonàn
Avril 2017



Bridgestone sentait le poids d'un long long voyage en train de partir. Ses épaules se redressèrent d'elles-mêmes. Le Lycan prenait toute son envergure dans un calme qu'il n'avait plus ressenti depuis ce qui lui parassait être une éternité. Lunaine avait toujours été celle de ses demies frères et sœurs qui avait la capacité de l'apaiser. Aprés son départ Lonàn avait perdu un équilibre. Il était devenu plus belliqueux, plus sombre et plus bagarreur.

_ Tu le connaissais bien ? C'est rescent ? La questionna-t-il tout de suite. C'était autant parce qu'il voulait se rendre compte de la peine de la jeune femme, que pour comprendre la politique interne à cette meute. Il savait bien qu'il allait devoir très vite signaler sa présence auprès des autres loups. Mais Lo n'aimait pas qu'on le force à faire les choses. Il estimait qu'il avait bien le droit de profiter de quelques heures en compagnie de sa petite sœur retrouvée avant. Personne n'allait s'envoler d'ici là. Alors il ferait les choses en temps voulu.

L'empressement de Lunaine à connaître ses plans fit sourire le Cabot. Cela ressemblait bien à la jeune femme qu'il avait vu s'échapper. Elle était curieuse. Lui aussi était un curieux. Ils avaient des points communs tous les deux. Seulement, il ne fallait pas mettre la charrue avant les bœufs. Lonàn sourit de toutes ses dents. Il se rapprocha de la chamane.

_ Ola je ne sais pas. Je ne sais rien. Mon seul objecif clair c'était de te retrouver toi. Je n'ai rien plannifié pour la suite. A quoi cela aurait-il servi de toutes les façons ? Quand rentrait dans la peau du vagabond on ne voyait jamais plus loin que l'aube suivante. C'était une façon d'envisager la vie qui convenait assez à cet homme. En tous les cas aujourd'hui il l'avait faite sienne. Il était le voyageur de passage partout où il allait. Il verrait bien, après sa présentation au chef, comment les choses allaient s'organiser. Quelle vie l'attendait. En fait, il ne voulait pas trop y penser pour le moment.

_ J'aurais dû être là pour te protéger. Ponctua-t-il aiinsi le récit de la nouvelle Vagamor. Il regrettait amerment que quitter leur foyer n'ait pas conduit à plus de liberté. Apprendre que Lunaine avait vécu toutes ces choses renforçait le sentiment de culpabilité fraternelle. En son fort intérieur Lonàn s'en voulait de l'avoir laissé partir sans lui ce jour-là. Maintenant qu'ils étaient réunis il ferait en sorte que plus personne ne puisse causer de tort à sa petite sœur. Plus personne ne pourrait lever la main sur elle.


_ Moi bah pas grand chose. J'ai quitté la meute pas si longtemps que ça aprés toi. Je ne m'entendais plus avec certains. Alors j'ai pris le large. Et puis je voulais te revoir. C'était une bonne façon d'adoucir les faits. Les mois qui avaient précédés cette décision avaient été durs pour tout le monde dans la meute. Lonàn était de plus en plus diffcile à gérer par les autres loups. Il était colérique. L'armertume du au départ de Lu et à sa solitude le rendait irracible. Les situations de conflits étaient de plus en plus fréquentes. Jusqu'à ce que cela provoque la fameuse nuit dans la forêt. Le loup blanc avait bien failli mourir ce soir-là. Sa chance fût que l'Ulfric  s'était montré plus sage que lui. Mais, il n'entrerait pas dans ce genre de détails. En tous les cas pas dans l'immédiat. Lonàn n'avait jamais été un grand causeur quand cela le concernait lui directement. Il souriait, faisait ne pirouette, une blague et détournait la conversation. Alors bah j'ai pris la route. J'ai été au plus logique. J'ai commencé à chercher ta piste. Au canada d'abord.
Il écouta la douce parler. Il comprenait parfaitement cette mélancolie du grand blanc qu'elle exprimait. Il la ressentait aussi de façon très forte. Le pire c'était le loupe. Il adorait courir dans la neige. Mais, ils n'avaient pas pu le faire depuis des années.

_ Oui c'est très bien que tu ais trouvé cette meute. Ça me rassure. Lui avoua-t-il en se grattant la barbe. Pendant le long chemin jusqu'ici beaucoup d'hypothèses s'étaient faites dans la tête de ce Lycan. La restitution que venait de lui faire Lunaine confirmait malheureusement que certaines s'étaient concrétisées.

_ Le nouveau Ulfric ? Et qu'est-ce que tu lui as dit ? Qu'est-ce que Lunaine Bridgestone pouvait bien raconter sur son demi-frère aux autres ? Lui ne parlait pas de sa famille aux étrangers. Il n'avait jamais dit que la femme qu'il cherchait était aussi sa petite sœur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/f29-welcome-to-hell http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/f34-fiche-de-liens http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I looked for you everywhere (Lu') - Fashback    

Revenir en haut Aller en bas
 

I looked for you everywhere (Lu') - Fashback

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Clefs et serrures
» « Last night, the moon watched the sea as he looked so sad » ► KII
» I was falling. And you looked the other way • Brooke

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DRAG ME TO HELL | Begins. ::  :: Flashback-