AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur DMTH Invité envoi coeur
Adopte un scenario et gagne des amis pour la vie ! :caddy:
Trouve un partenaire de jeu rapidement ! :bouya:
Découvrez l' intrigue en cours ! :olala:
Inscrivez-vous à l' event Halloween ! :dieu:

Partagez | .
 

 Event Halloween - Le cauchemar de Beleth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
YOU WANNA BE MY DOG.


→ MENSONGES : 380
MAÎTRE DU JEU † BE BRAVE
MAÎTRE DU JEU † BE BRAVE


MessageSujet: Event Halloween - Le cauchemar de Beleth   Mer 7 Nov 2018 - 19:47


Le cauchemar de Beleth
Event Halloween
Petite musique d'ambiance

Beleth s’ennuyait depuis l’autre monde lorsqu’une porte s’ouvrit. Le prince démon s’avança vers la lumière pâle qui transparaissait, voyant de ses yeux peu habitués le monde terrestre des mortels. Cela faisait terriblement longtemps qu’il ne l’avait parcouru, et il était libre de donner aux mortels de terribles cauchemars, de leur faire vivre leurs pires terreurs. Justement, par jeu, il décida de donner de l’action à ses petites créatures cauchemardesques. Le premier a provoquer une crise cardiaque à sa victime aura gagné ! Ils avaient une nuit et pas plus pour remporter le jeu ! Beleh sentait qu’il allait s’amuser cette nuit là, d’autant qu’il avait prévu une petite surprise à ses victimes. Il allait leur donner l’occasion de pouvoir se défendre, s’ils en étaient capables !

Wolfgang dormait de son sommeil diurne, le coucher de soleil aurait dû l’éveiller mais une petite créature s’était déjà installée sur sa poitrine qui ne se soulevait. Pourtant, la petite créature daïmoniaque sentait qu’il était capable de rêve, tout vampire qu’il était. Et qu’à son jet de sable, il avait été aussi réactif que n’importe quel mortel, se rendormant aussitôt. La petite créature eut un sourire satisfait alors que son maître pénétrait l’esprit du vampire. Un immortel à offrir à son maître, quelle chance n’est-ce pas ?
Bien sûr, la petite créature ignorait qu’elle n’était pas la seule à avoir piégée un vampire. Dans la même ville, à quelques pâtés de maison de là, un autre vampire cédait à Beleth. Et il n’était pas le seul…
Peu à peu, les petites créatures trouvèrent leurs victimes, avant que minuit sonne, tous dormaient paisiblement, enfin tous, certains s’étaient endormis sur leur ordinateur, devant leur télévision ou même, dans les transports en commun. Qu’importait, seuls les dormeurs pouvaient voir les petites créatures posées sur la poitrine des dormeurs, et pour ceux couchés sur le ventre, accroché à leur dos.

Beleth a choisi d’invité ces dormeurs chez lui, dans une vaste demeure dont chaque pièce est le reflet de la pire terreur de chacun des dormeurs. Mais attention, comme dans les rêves, la cartographie des lieux est très variable, il n’est pas impossible qu’en ouvrant ce qui semblait être la porte des toilettes vous vous retrouviez dans l’espace ou en haut d’un puit. Quoi qu’il en soit, pour le moment, chacun des dormeurs est allongé dans une chambre. Chacune reproduisant exactement ce qu’il redoute de vivre, plongé dans un cauchemar impossible.
@Wolfgang Schimmel s’éveille dans un lit d’hôpital pour le moins étrange, où tous les symboles de la santé semblent avoir été remplacé par des symboles dédiés aux vampires. A son chevet, sa sire est présente, lui expliquant qu’il est mourant et que personne peut rien y faire. Cela semble l’amuser grandement. Le sang allant dans ses veines depuis une petite poche accrochée en hauteur a une odeur répugnante, est-ce vraiment du sang ? serait-ce du sang de mort ? Comme pour accentuer son cauchemar, un hurlement retentit.
@Kimiko Katsushiro est l’origine de ce hurlement, dans la chambre voisine de Wolfgang, elle est allongée elle aussi sur un lit mais le sien est celui d’une maison de fou. Elle est attachée à son lit, aux poignées, aux chevilles. A son chevet, un assistant social lui annonce qu’il va lui retirer la garde de ses enfants afin de les protéger d’elle.
@Maximilian L. Schimmel s’éveille quand à lui dans un cercueil. Au moindre geste pour en sortir, de la terre glisse le long des planches constituant le cercueil. Le jeune médium réalise vite qu’il est bel et bien enterré vivant. Au dessus de lui, il lui semble percevoir ses proches en pleurs, déplorant son trépas… Il l’ignore, ne pouvant les entendre, mais il se trouve dans la chambre voisine de Kimiko, à deux pas de celles de Wolfgang.
Juste en face, une rangée de deux chambres où reposent les deux mortels piégés par le prince démon, deux mortels qui jusqu’à présent, pensaient prouver que le surnaturel n’existait pas, que ce n’était qu’une farce. Le prince démon se réjouit particulièrement de leur prouver à quel point ils se trompaient.
@Nika Lepiokhine quant à lui est en plein diner, dans une suite luxueuse, accaparé par des beautés exotiques, pensant vivre un délicieux repas délectable lorsqu’il se sent soudainement affaibli. Les créatures exotiques se révèlent être des hérésies ayant contracté le sida et autres maladies, le vampire se voit couvert de cloques et de boutons, la petite variole, la syphilis, les voilà toutes réunies en son sein. L’envie de vomir le saisit mais son organisme est trop faible pour résister.
@Zoey Hamilton se situe juste en face de la chambre de Kimiko. Elle aussi se réveille dans une chambre d’hôpital psychiatrique. Un psychiatre vint lui annoncer qu’il veut qu’elle participe à une thérapie par les sports extrêmes. Il lui demande de choisir entre le saut à l’élastique et le saut en parachute.
@Finn Donovan s’éveille également dans une chambre blanche, mais d’hôpital. Il est totalement paralysé à l’exception de ses lèvres et de son visage, mais le reste de son corps, ne répond plus à l’appel. Tandis qu’une infirmière silencieuse d’affaire autour de lui, une petite araignée court sur le mur à côté de lui.
Au bout du couloir, illuminé d’une lumière rouge, se trouve les 2 Balatta. Chacun d’eux aurait le pouvoir de s’évader par le biais du vagabondage du cauchemar, aussi, le prince démon a prit ses précautions avec ces trois là, et a tracé sous le lit où ils sont un pentacle qui les prive de leurs pouvoirs et capacités extrasensorielles. Ils n’ont plus aucun talent magique, aucune faculté surnaturelle, aussi faibles et fragiles que des humains tant qu’ils seront dans le pentacle !
@Isabella Balatta est attachée à une chaise tandis qu’on lui projette des images de son fils, Sileas, soumis aux pires tortures. Elle n’a aucun moyen de s’en libérer, ni de savoir qui la détient, privée de ses pouvoirs. Pire, elle sent l’absence de la magie. Ce qui devrait la plonger dans le plus grand désespoir. Alors qu’elle lutte pour se libérer, elle réalise que ses liens sont en réalité des serpents…
@Gemma Balatta est dans une voiture qui a été accidentée, du sang s’écoule de son front, et elle réalise assez rapidement qu’elle est prisonnière de la carcasse qui par chance n’a pas encore prit feu. A moitié écrasée par le véhicule, elle panique en réalisant que non seulement, elle ne s’en sortira pas seule mais que la seule personne à ses côtés est le fantôme de son mari et que celui-ci paraît furieux. A ton tour de connaître la mort, toi qui m’a abandonné, qui ne m’a rendu visite, qui n’a vu ma mort arriver…

Indications MJ

Les personnes vous rendant visite ne sont que des avatars de Beleth. Ils ne vous seront donc d’aucune aide. Vos capacités surnaturelles vous sont encore accessibles à l’exception des Balatta coincés pour le moment. Maximilian ne peut toutefois pleinement profiter de ses dons puisque c’est le monde de Beleth et tout a la couleur, l’aura qu’il désire, le prince démon parvenant aisément à troubler les sens du médium. Quand à nos deux vampires, le prince démon vous ayant fait croire que vous êtes à l'agonie, vos pouvoirs de vampires sont aux abonnés absents, vous êtes considérablement affaiblis.

Rappel des règles:
• Vous ne devez pas dépasser les 600mots, pas de minimum exigé.
• Il n'y a pas d'ordre de passage mais essayez d'attendre que tout le monde soit passé avant de répondre.
• Essayez de répondre rapidement, si vous manquez de temps, vous pouvez faire plus court et surtout, prévenez à travers le flood de l'event ou par mp au MJ si vous avez des difficultés à suivre le rythme.
• Vous devez écrire un résumé de vos actions inclus dans un spoiler final à votre poste rp.
• Indiquez en gras les pseudos des personnages des autres joueurs avec lesquels votre personnage interagit.
• Mettez en une couleur de votre choix les paroles de votre personnage.
• Soulignez les lieux quand vous en changez.
• Seul le MJ peut interpréter l'action des dés que vous lancerez.
Vous pouvez taguer les personnages avec qui vous interagissez si vous le souhaiter ;)

Le mini flood qui vous permet d'interagir entre vous et avec le MJ mais aussi de planifier votre stratégie est ici.  :bigeyes:



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t125-demande-d-intervention-du-green-devil http://dmthbegins.forumactif.org/t125-demande-d-intervention-du-green-devil http://dmthbegins.forumactif.org/t125-demande-d-intervention-du-green-devil
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Essaim
→ NUISANCE DEPUIS : 416 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : daïmoïnon (LVL 3)
→ ERRANCE : A son abattoir, ou là où il peut avoir du bon sang
→ TROMPE L'ENNUI : Propriétaire d'un abattoir et nettoyeur pour l'Essaim
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Provocateur – Joueur – Cruel – Ne supporte pas la faiblesse – Froid – Hautain – Prédateur – Raffiné – Noble – Manipulateur – Observateur – Silencieux – Violent – Discipliné – Loyal jusqu’à sentir de la faiblesse de la part de son maître – Consciencieux — Poli à l’extrême – Se lasse vite – Patient seulement pour la chasse et la vengeance


→ AVATAR : Cody Fern
→ CREDITS : Azrapi (art by inked_bad_wolf) + Eden Memories + Tumblr
→ MENSONGES : 57

†


MessageSujet: Re: Event Halloween - Le cauchemar de Beleth   Jeu 8 Nov 2018 - 10:49

Il se souvenait s’être couché pour la journée, mais, alors qu’il ouvrait les yeux, Nika se découvrit attablé. Malgré sa mémoire qui lui faisait défaut sur son parcours jusqu’à ce dîner resplendissant, le doute fut bien vite chassé, comme seuls les rêves savent nous mettre en confiance. De radieuses créatures s’ouvrent avec grâce les veines pour déverser leur ichor dans un verre en cristal, se le passant joyeusement jusqu’à ce qu’il soit plein avant de le lui abandonner.

Il ne sut guère combien de temps dura ce petit manège. Il vidait sa boisson, avide d’en avoir encore. Le verre passa de mains en mains et, bien vite, le vampire s’était levé, pour le suivre dans une valse tout aussi éthérée que sanglante. Ses crocs aussi bien que ses longs doigts fins effleuraient la peau délicate, tantôt nacrée, tantôt dorée, des exquises créatures. Il se sentait doucement ivre, porté par le ballet des corps autour du sien et la texture savoureusement poisseuse sur sa peau.

Avachi au milieu de coussins, le vampire attira le poignet d’un jeune éphèbe vers ses lèvres. La beauté aux cheveux de jais, à la peau d’une douce teinte olive et aux yeux sombres lui accorda un sourire savamment dosé entre la timidité et le machiavélisme en suivant le mouvement induit à son poignet, pour venir se caler à califourchon sur le bassin du Russe. Ce dernier renifla le derme, le caressa du bout de son nez, lécha avec application les phalanges. Cette nuit n’était pas sans lui rappeler les magnifiques orgies qu’il organisait pour la cour de Vassily, excepté qu’il était le seul à en profiter. Son égoïsme s’en voyait ravi.

Ce manège aurait pu durer longtemps et pourtant, Nika désirait plutôt plonger ses crocs dans la jugulaire vibrante de son amant d’un soir. Cependant, il se rendit compte que son corps pesait bien lourd et que ses mouvements portaient moins de leur grâce habituelle. Il fronça les sourcils, leva un regard interrogateur et murmurant une rage à venir vers l’éphèbe. Celui-ci mena la main de Nika à son visage, l’y enfouissant dans la paume avant de suçoter chacun de ses doigts. Mais le vampire ne s’intéressait déjà plus à la créature : il avait repéré cloques et boutons sur sa peau si parfaite depuis quatre siècles. Un élan de panique le saisit, porté par la bile au fond de sa gorge.

Il ne vomirait pas. Il se l’interdisait. Mais, alors qu’il ressemblait de plus en plus au portrait désolé du maudit Dorian Gray, Nika ne put plus se retenir bien longtemps. Son corps ne lui répondait plus, échappait au contrôle de sa pensée qui le domestiquait d’habitude si bien. Il eut à peine le temps de tourner la tête sur le côté, pour déverser la bile mêlée de sang. Ça ne pouvait être que la faute de ces créatures. D’un autre regard courroucé, il chercha à déloger le jeune homme qui ondulait contre ses hanches, sans y parvenir. Panique et rage valsaient diablement dans son esprit privé d’un corps à manipuler comme il le souhaitait. Avec effroi, il se rendit compte qu’on lui avait attribué le rôle du jouet, et d’autres mains vinrent caresser son corps purulent, sans qu’il ne puisse rien y faire. Le viol n’était agréable que lorsqu’on endossait le rôle du violeur, se rendit-il compte. Mais il ne crierait pas. Pas encore. Le hurlement prenait néanmoins naissance au fond de sa gorge.

Spoiler:
 

_________________
I see hell in your eyes
Taken in by surprise
Touching you makes me feel alive
Touching you makes me die inside
code @ EDEN MEMORIES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t3805-nika-we-must-always-remember-that-the-devil-works-miracles http://dmthbegins.forumactif.org/t3808-nika-lepiokhine http://dmthbegins.forumactif.org/t3807-nika-even-the-devil-was-once-an-angel
avatar
Paria
→ ORDRE CLANIQUE : Gitans
→ NUISANCE DEPUIS : 46
→ SOUS L'EMPRISE DE : Vagabondage
→ ERRANCE : Dans sa Lincoln ou dans sa caravane
→ TROMPE L'ENNUI : Voyante
“I get this ache… And I, I thought it was for sex, but it’s to tear everything to fucking pieces.” - Ginger Snaps

→ AVATAR : Maria Grazia Cucinotta
→ CREDITS : Moi pour le découpage de la photo originale
→ MENSONGES : 140

†


MessageSujet: Re: Event Halloween - Le cauchemar de Beleth   Jeu 8 Nov 2018 - 13:38

Comment était-elle arrivée ici ? Isabella avait toujours eu le contrôle total de ses rêves, étant une vagabonde aguerrie depuis plus de 40 ans déjà. Ses yeux s’ouvrirent sur l’horreur d’un film de son fils se faisant torturer. Son corps souffrait de l’absence de magie. Elle était vide, elle était paniquée et lorsqu’elle baissa les yeux pour regarder ses liens elle vit de long serpents resserrer leurs étreintes autour d’elle à chaque mouvement qu’elle faisait.

Elle se mit à hurler. De longs cris entrecoupés seulement par des sanglots douloureux alors qu’une figure sombre était occupée à arracher chacun des ongles de son fils avec une pince. Elle n’arrivait plus à réfléchir. Son corps était si vide et sa douleur était si grande. À chaque sanglot qui secouait son corps, les serpents se resserraient contre elle. Elle hurlait encore et encore le nom de son fils, ses joues rougies et trempées par les larmes incontrôlables qui s’échappaient de ses yeux.

Lorsqu’elle était jeune, Isabella s’était retrouvé face à face avec un de ces fameux serpent d’eau qui vivent dans les marécages louisianais. Elle en avait alors développé une phobie profonde alors qu’elle n’avait échappé à la mort que par les bons soins de sa mère qui lui avait concocté un antipoison. Dans le présent, Isabella préférait affronter une horde d’une centaine de serpents que de voir son fils se faire torturer et d’être complètement impuissante.

Figée par la peur, par l’impuissance, la raison quittait progressivement l’esprit de la sorcière. Elle n’arrivait plus à contrôler ses sanglots et ses hurlements, les larmes coulant à flots sur son visage. Elle pourrait se débattre, faire tomber la chaise sur laquelle elle était, mais son corps refusait de répondre à toute pensé rationnelle. Elle ne répétait que le nom de son fils, encore et encore, en pleurant et en implorant quiconque pouvait l’entendre d’aller aider son Sileas adoré qui se faisait briser chacun de ses doigts sur vidéo. À chaque craquement, elle hurlait encore plus fort.


Spoiler:
 

_________________
The ghost who walks she's on the prowl
Wanders in the moonlight, she's crying to herself
Because his eyes never looked cruel
But the moon in the blade it shimmered like a jewel"
­The Ghost Who Walks ~ Keren Elson
code: @DMTH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t3628-isabella-balatta-la-matrona http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/f34-fiche-de-liens http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
We are the weirdos, mister.

→ ORDRE CLANIQUE : La grande famille des gitans
→ NUISANCE DEPUIS : 27 ans (18 Octobre)
→ SOUS L'EMPRISE DE : Précognitions. Perception des auras, Communication avec les esprits
→ ERRANCE : Sur le camp gitans, près du fleuve, au milieu de nulle part. Récemment se retrouve souvent fourré dans des bars un peu moyens du coin
→ TROMPE L'ENNUI : Guérisseuse du clan
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Sociable. Créative. Impulsive. Bienveillante. Directe. Têtue. Curieuse. Droite. Aventureuse. Fière.

→ AVATAR : Lily Collins
→ CREDITS : @me
→ MENSONGES : 281

†


MessageSujet: Re: Event Halloween - Le cauchemar de Beleth   Jeu 8 Nov 2018 - 21:34


Event

Le cauchemar de Beleth


Lorsque j'ouvre mes yeux je mets une seconde avant de comprendre ou au moins interpréter ce qui se passe. La vision du métal plié, la fumée qui s'engouffre par vague dans l'habitacle de la voiture dans laquelle je me trouve et cette odeur de chaud qui vient soudainement alimenter l'anxiété qui commence lentement a montée et me serrer la poitrine. Je ne comprends pas, je ne me souviens pas avoir pris la route…la dernière chose dont je me souviens est de m'être posé dans mon canapé avec un bouquin et Matt Damon et…rien…rien de plus. Comment ai-je bien pu me retrouver ici ? Je suis confuse, mais pas dénué de réflexes et bien vite j'essaye de bouger, mais rien ne se passe, je suis totalement enclavé entre mon siège et le tableau de bord qui vient appuyer contre ma taille. La porte quant à elle est incurver vers l'intérieur et ne bouge pas d'un iota lorsque d'un geste de la main j'essaye de l'ouvrir…ok je crois que maintenant je vais pouvoir paniquer…Je m'agite, essaye malgré tout de faire bouger la prison de métal qui m'entoure, sans succès bien sûr et un rapide coup d'œil autour de moi me fait réaliser que je suis complètement seule sur cette foutue route et que clairement là tout de suite j'aurai bien besoin d'un peu de chance, peu importe sous quelle forme elle pourrait bien se matérialiser tant qu'on vient me sortir de là…

Mon souffle s'accélère considérablement et j'essaye de réguler ma respiration : *ne pas paniquer, réfléchie Gemma…réfléchie !* Il doit bien y avoir un truc qui puisse me servir quelque part à porter de main…je me penche pour essayer du bout des doigts d'ouvrir la boite à gants, mais quelque chose vient soudainement troubler ma vision, d'un geste de la main je viens essuyer mon œil et me rend alors compte que mes doigts sont à présent d'un rouge carmin. Évidemment…

Je viens mécaniquement ajuster le rétroviseur intérieur pour pouvoir constater des dégâts, qui vu l'état déjà bien foireux de la situation, doivent être considérables, mais ce n'est pas vraiment sur la plaie qui barre mon front que je m'arrête, non c'est sûr ce que je vois dans le reflet du miroir…Je ferme les yeux, le souffle soudainement court, ce n'est pas la première fois que je crois le voir, mais ce n'est toujours que le fruit de mon imagination…mais pas cette fois, non cette fois lorsque je les ré-ouvre il est là, toujours là ; mon coeur s'emballe et ma gorge se serre, ce n'est qu'en cet instant que je remarque les traits enragés qui masque son visage d'habitude si souriant.  « A ton tour de connaître la mort, toi qui m’a abandonné, qui ne m’a rendu visite, qui n’a vu ma mort arriver… » Mes yeux s'écarquillent et je viens à secouer la tête. J'avais raison, depuis le début j'avais raison… « Non..les mots semblent se coincer dans ma gorge, mon coeur est en pièce et je ne sais même pas si je suis en mesure de me justifier, pourtant j'essaye parce que l'idée même qu'il puisse penser cela me dévore, parce que l'urgence me pousse à tout et n'importe quoi. Je t'ai pas abandonnée, jamais. Tout ce que j'ai essayé de faire depuis que tu es parti c'est te retrouver Nik… je suis désolée…les larmes que je ne peux retenir se mettent à couler le long de mes joues alors que je le supplie.Je suis tellement désolée...Pardonne-moi... »

Spoiler:
 


AVENGEDINCHAINS

_________________
Even if she be not harmed
her heart may fail her in so much and so many horrors; and hereafter she may suffer--both in waking, from her nerves, and in sleep, from her dreams.   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t3382-dare-to-dance-with-the-freaks-gemma-balatta#73218 http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/f34-fiche-de-liens http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord http://dmthbegins.forumactif.org/f86-zone-portuaire
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Solitaire
→ NUISANCE DEPUIS : 25 ans
→ TROMPE L'ENNUI : Chasseur de fantômes
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Enjoué, pragmatique, cartésien, têtu, astucieux, courageux, protecteur, cynique


→ AVATAR : Diego Barrueco
→ CREDITS : MDMW
→ MENSONGES : 133

†


MessageSujet: Re: Event Halloween - Le cauchemar de Beleth   Ven 9 Nov 2018 - 18:04

J'avais les paupières lourdes... C'était ce moment où on se réveille mais qu'on n'a pas envie de vraiment le faire, souhaitant se rendormir. Sauf que cet état ne pouvait pas durer éternellement. Je papillonnai des paupières, les refermant face à la luminosité. Puis les rouvris pour voir... un décor que je ne connaissais pas, mais qui était familier pourtant. Attends... J'étais où là ? Et pourquoi je n'arrivais pas à redresser la tête ? A bouger tout court ? J'avais beau essayer, pas moyen c'était comme si j'étais complètement sanglé de partout, ou que mon corps était aussi lourd que le plomb. Un vent de panique me traversa alors que j'essayais plus fort... Sans résultats. Dans mon esprit, je me débattais, mais mes membres refusaient de bouger. J'avais déjà entendu parler de la paralysie du sommeil, est-ce que c'était ça ? J'en n'avais jamais fait, mais vu que j'avais été secoué par mon accident... Je devais me calmer. Je devais vraiment me calmer. C'était un cauchemar, voilà tout... Mais je ne pouvais toujours pas bouger et mon cerveau turbinait à toute allure... J'étais à l'hôpital... Je m'étais endormi dans une chambre d'hôtel, à côté de Zoey et je me réveillais ici. Il s'était passé quoi ? Et si... Et si en fait, je ne m'étais pas réveillé de mon coma ? Si j'avais tout rêvé depuis l'accident ? Si en fait, je n'avais jamais réussi à sortir d'ici, à reprendre le cour de ma vie, avec Zoey avec moi ? Cette pensée me glaça le sang.

Et elle était où Zoey d'abord ? Si j'avais tout imaginé, au moins pouvais-je espéré qu'elle se trouve à mon chevet non ? Même si nous n'étions plus aussi proches qu'avant... du moins jusqu'à l'accident. Après... Nous nous étions rapprochés. J'avais merdé en couchant avec elle, cela avait cassé quelque chose mais nous avions appris à vivre avec et tout était redevenu normal... Non, en fait je l'avais inventé ça... "Zoey ?" Je ne pouvais pas bouger, mais je pouvais parler ! Et je me réjouissais de ça alors que j'étais... Oh pitié, non... Tout mais pas ça... Pas paralysé... Pourtant, les lésions avaient été importantes, j'aurais du mourir. Si la moelle épinière avait été sectionnée ? Que j'avais imaginé que ce n'était pas si grave, mais qu'en fait si... Je ne me rappelais plus de rien... Je perçus un bruit, espérant que ce soit Zoey, mais ce n'était pas elle. Une infirmière. "S'il vous plaît..." Elle ne semblait même pas m'entendre. Mon regard accrocha un insecte... une araignée. Je devais rester calme. Mais... "Pourquoi je ne peux pas bouger ? Qu'est-ce qui se passe ? VOUS ALLEZ ME REPONDRE BORDEL !" J'étais en train de totalement céder à la panique. Et la seule chose qui me venait à l'esprit, la seule personne à qui me raccrocher, c'était Zoey. "ZOOOOOOEEEEEEY !!!" Je hurlai, autant que je le pouvais, quitte à me briser la voix, contre toute logique, comme un enfant appelle sa mère après un cauchemar en espérant qu'elle viendra les chasser et le rassurer.

Spoiler:
 

_________________
Ghosthunter
“Il est bien peu de monstres qui méritent la peur que nous en avons.”
code: @DMTH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t3015-finn-chasseur-de-fantomes#64820 http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/t3029-finn-donovan-ghosthunter#65145 http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
"Redrum... Redrum... Redrum..."

→ ORDRE CLANIQUE : La Guilde
→ NUISANCE DEPUIS : 34 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Regard pénitent, maîtrise des armes blanches, occlumancie, lecture des auras et, plus rarement, conversations avec les esprits et compétences restantes de voleur.
→ TROMPE L'ENNUI : Détective privé
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Solitaire ▫ Malin, certains le disent calculateur ▫ Méthodique, voire maniaque ▫ Discret ▫ Courageux ▫ Droit ▫ Impulsif ▫ Méfiant ▫ Sans pitié


→ AVATAR : Max Riemelt
→ MENSONGES : 603

†


MessageSujet: Re: Event Halloween - Le cauchemar de Beleth   Ven 9 Nov 2018 - 23:46

Le cauchemar de Beleth
Event Halloween


Ce fut un frisson qui me réveilla, discret et pourtant si vivace le long de ma colonne. Les souvenirs embuaient ma mémoire, j’émergeai d’un sommeil sans rêve dont je peinai à me rappeler l’origine… Mes paupières encore closes se plissèrent, mes lèvres s’entrouvrirent pour laisser échapper un bâillement tandis que mes bras voulurent s’étendre telles les ailes d’un rapace avant de prendre son envol. Le choc, franc, accompagné d’un bruit mat et d’une émanation poussiéreuse me fit revenir à moi plus rapidement que je ne l’aurais cru. Ce furent des ténèbres insondables qui accueillirent le battement de mes cils et s’étendirent sous mon regard aveugle. Autour de moi, pas une raie de lumière, pas une once de couleurs vives, même pas une nuance de gris… Le néant, infâme et opaque, était tout ce que mon regard voulut bien m’offrir.

Mes mains plaquées contre les parois qu’elles avaient heurtées, j’en tâtai la consistance avant de prendre appui sur mes coudes pour me redresser. Nouvelle brusque rencontre, mon front heurta une plaque au-dessus de moi avant même que je n’ai pu m’asseoir. Putain de merde… Qu’était-ce que ce bordel ? Comment avais-je atterri là ? Dans l’obscurité totale, je me laissai retomber sur le dos tandis que mes paumes délimitaient l’espace restreint dans lequel je me trouvais : une armature capitonnée s’enfonçait sous mes doigts pendant que mon esprit s’éveillait soudain sous une angoisse pressante. Dans ma poitrine, mon cœur avait raté un battement. Les suivants marquèrent le début d’une course folle alors que je compris que j’étais bel et bien pris au piège dans je ne savais quel foutu merdier. Ce n’était plus de l’angoisse désormais, seulement une peur froide et blanche qui me glaçait les os. Je ne sus ce qui fut le déclencheur à l’horreur qui me saisit : les coulées de terre qui chutèrent sur moi lorsque d’un mouvement sec de la jambe j’envoyai mon genou buter dans la plaque qui me surplombait dans l’espoir de la faire céder, m’arrachant ainsi une quinte de toux de tous les dieux lorsque la poussière se répandit dans l’intérieur exigu, ou les voix étouffées qui bientôt firent entendre leurs lamentations par-delà la nuit qui m’engloutissait et m’enchaînait dans ce piège sordide. Ma mort, ils pleuraient ma mort. J’étais dans un cercueil.

Je me retrouvai saisi à la gorge, pris dans un maelström où la perte du contrôle était l’apothéose terrible. Quand l’intonation de mon père sembla résonner, je perdis le sang-froid qu’il me restait. Mes poings frappèrent le couvercle avec un désespoir effroyable sans parvenir à rien d’autre qu’à le faire vibrer suffisamment pour que de nouveaux jets de terre viennent glisser sur mon corps enfoui dans je ne savais quel fichu caveau.

▬ Arrêtez ! Arrêtez ! hurlai-je à m’en péter les poumons. ▬ Bon sang, ouvrez ! Je suis en vie ! Ouvrez ce putain de cercueil !

Mon cri résonna peut-être au-delà de cette tombe dans lequel ma carcasse avait été jetée à tort. Ou peut-être pas… Sous l’élan de ma respiration rapide impossible à calmer malgré la logique qui me répétait que la panique ne ferait qu’aggraver la situation, mes ongles s’attaquaient au couvercle au-dessus de moi. Ils se plantaient dans le capiton, en arrachaient la garniture, en grattaient le bois à s’en écorcher la chair. La douleur des éraflures n’avait aucun sens, elle n’était rien à côté de ce sentiment d’impuissance qui me cisaillait l’esprit et broyait toute rationalité. Plus qu’un être empli de terreur, le parfum de la noirceur avait un goût d’infini, une saveur de mort que je refusais de goûter sans me battre.


Spoiler:
 






_________________
Angst, Schrei und Tod
“La peur incite à la cruauté. Et il vaut mieux être le bourreau que la victime.” - Yvette Naubert -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t3283-maximilian-l-schimmel-bourreau-pour-la-guilde http://dmthbegins.http://dmthbegins.forumactif.org/t3300-maximilian-l-schimmel-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/t3287-maximilian-l-schimmel-le-bourreau-porte-generalement-un-masque-celui-de-la-justice http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar


→ MENSONGES : 40

†


MessageSujet: Re: Event Halloween - Le cauchemar de Beleth   Sam 10 Nov 2018 - 18:48

Zoey gardait les yeux fermés. Elle était habituée à se réveiller dans des endroits inconnus, d’aller de motels en motels lorsqu’ils ne dormaient pas dans le van. Mais là, c’était différent. C’était à la fois bien trop familier et bien trop étranger pour que sa nuque ne se hérisse pas. Une odeur de médicaments flottait dans l’air, lui rappelant des souvenirs peu agréable. Et elle n’arrivait pas à saisir pourquoi. Tout comme elle se refusait d’écouter ce que la voix cherchait à lui dire. Pourtant, elle parlait de saut en parachute ou de quelque chose de tout aussi ridicule. Elle, faire un truc dans le genre. C’était tout simplement improbable.

« Mademoiselle Hamilton ? M’avez-vous bien compris ? »

Finalement, ouvrir les yeux était plus difficile qu’elle l’aurait cru. Son regard se plissa en direction de l’homme en blouse blanche alors qu’elle essayait tant bien que mal de se remettre les idées en place. « Qui êtes-vous ? » Une questions simple, alors qu’elle essayait d’analyser où elle pouvait bien se trouver, comment elle avait pu arriver là.

« Vous le savez bien mademoiselle Hamilton. Nous devons parler de votre thérapie. Il est temps de faire face. De ne plus vous cacher derrière des faux semblants. »

Elle était assise dans un lit d’hôpital, portant une de ces affreuses chemises que Finn avait porté bien trop longtemps à son goût. Mais impossible de se rappeler quoi que ce soit qui lui permette d’expliquer rationnellement comment elle avait atterri ici. Sans même s’en rendre compte, elle s’était pincée la main, comme pour s’assurer de la réalité de la douleur. Qui était bien là donc. C’était idiot de faire ça, il n’y avait que les enfants et les imbéciles qui pouvaient croire que se faire mal pouvait aider à sortir d’un mauvais rêve. Ou à se replonger dans la réalité. « Laissez-moi sortir de là. »

Elle se releva, soulagée sans bien vouloir l’admettre de voir qu’elle pouvait se mouvoir à sa guise. Qu’elle n’avait pas les mains liées ou qu’elle n’était pas reliée à des fils quelconques. « Je n’ai rien à faire ici. » Le médecin, si c’en était bien un, esquissa un sourire.

« Vous savez bien pourquoi vous êtes là. Ne nous rendez pas les choses plus difficiles. Il faut choisir entre le saut à l’élastique ou le saut en parachute. »

Il avait levé deux doigts dans sa direction, comme pour accentuer ses propos. Et, avant qu’elle n’ait le temps de répondre quoi que ce soit, un cri déchira le calme relatif de la pièce. Impossible de comprendre ce que c’était, ni de savoir qui cela pouvait être, mais son coeur se serra. Il était bien trop familier, elle sentait qu’elle devait aller voir la source de ce cri. Si on la laissait sortir bien entendu. Sans compter le fait que rien que l’idée de devoir sauter dans le vide lui donnait déjà des sueurs froides. « Je ne le répéterais pas une nouvelle fois. Laissez-moi sortir d’ici. »

Et, sans attendre de réponse, elle se dirigea vers la porte d’un pas décidé, bien plus qu’elle n’était réellement pour être parfaitement honnête. Elle comprendrait plus tard, quand elle serait sortie de là et qu’elle aurait déterminé l’origine de ce cri. Ou de sa présence ici.

***
En attente réaction MJ suite au lancer de dés /o/

Spoiler:
 

_________________


Trust is a dangerous game...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/f29-welcome-to-hell http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/f34-fiche-de-liens http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
DON'T PLAY WITH ME.


→ MENSONGES : 937
COMPTE ADMIN † NE PAS MP
COMPTE ADMIN † NE PAS MP


MessageSujet: Re: Event Halloween - Le cauchemar de Beleth   Sam 10 Nov 2018 - 18:48

Le membre 'Zoey Hamilton' a effectué l'action suivante : Le sort en est jeté


'Hasard' : 6

MINI INTERVENTION MJ: La poignée tourne, et la porte s'ouvre, visiblement le verrou n'était pas mis.
Toutefois, il faudra attendre l'intervention MJ générale pour savoir ce qu'il se cache derrière... :jpc:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Solitaire
→ NUISANCE DEPUIS : 33 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : Animalisme
→ TROMPE L'ENNUI : Ancien Traqueur de la Guilde
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Droit, protecteur, passionné, brave, astucieux, tourmenté, manipulateur, sans morale, réservé, méfiant


→ AVATAR : Stephen Amell
→ CREDITS : Shadows
→ MENSONGES : 138

†


MessageSujet: Re: Event Halloween - Le cauchemar de Beleth   Dim 11 Nov 2018 - 22:56

J’ouvris les yeux avec difficulté. Tout semblait flou autour de moi, mais ce qui était certain, c’était que je n’étais plus au même endroit. Les machines autour de moi hurlaient à mes oreilles, me collant une migraine tenace de par leurs sons aigus à la régularité d’un métronome. Etais-je… Dans un hôpital ? Impossible. Je n’avais plus aucune raison de me trouver dans un lieu pareil. Pourtant, je sentis le renfort moelleux d’un lit et reconnus une blouse d'hôpital dont on m'avait vêti. J'heurtai de ma main le métal froid de barreaux le cloisonnant. Une sensation désagréable persistait à mon bras, celle d’une perfusion au liquide écarlate. L’odeur était… Infâme. Je redressai la tête dans une grimace horrifiée, alors qu’une figure familière glissait dans mon champ de vision.

Mon cœur déjà faible rata un battement, en découvrant le visage pâle et magnifique de ma Sire. « Impossible… Tu devrais être morte. La Guilde s'est débarrassée de toi. » Son rire moqueur ponctua ma remarque, m’arrachant un frisson désagréable. « Tu es si naïf, Wolfgang… Comme s’il était si facile de se débarrasser de moi. Tu devrais le savoir, depuis le temps. » Je luttai contre ce soulagement qui m’étreignait à la revoir, suscitant un profond dégoût en moi. Je ne pouvais oublier son sourire sadique, presque affectueux et toujours aussi dérangeant, qu’elle me renvoyait toujours. « Tu ne devrais pas bouger, Wolfgang. » Ce même sourire qui se mua en une moue faussement navrée, associée à son regard rieur. « Les médecins sont formels. Tu es mourant… Plus personne ne peut rien pour toi. » Ma bouche était sèche. Après m’avoir fait miroiter l’espoir d’être libéré de son joug, quelle nouvelle forme torture raffinée venait-elle d’inventer ?

Je restais interdit, avant de m’autoriser subitement à paniquer. Où que mon regard se promène, les indicateurs de mon état de santé me renvoyait des symboles étranges, tous en lien avec les vampires. J’arrachai d’un geste sec la perfusion à mon bras et tentai tant bien que mal de m’extraire du lit d’hôpital. Je chutai au sol, mes jambes trop fébriles pour me porter, sous le rire renouvelé de ma Sire. Les vertiges étaient plus violents encore. Je tentai de me rattraper aux barreaux du brancard, qui roula un peu plus loin, me laissant à nouveau choir au sol. Non, non, non… Je ne pouvais pas mourir encore une fois, pas à cause d’elle. « Qu’est-ce… Qu’est-ce que tu m’as fait ?! » Elle ne cessait de rire sans me répondre, me laissant faire mes propres conclusions. La poche de sang… L’odeur nauséabonde venait de là. Serait-ce du sang de mort ? Je restais à terre, accablé du poids de la vérité. J'allais mourir.

Combien de temps me restait-il ? Je me retins de lui poser la question, ma seule expression la ravissant déjà à un point innommable. Son rire s’interrompit lorsqu’un hurlement déchira l’atmosphère. Le cri de… « Kimiko ? » Ca venait de la chambre voisine. Je puisai dans mes dernières forces pour me relever, m’aidant du mur pour avancer. Ma Sire me suivit d’un pas léger, tout en continuant à distiller son venin. « Tu veux aller la voir ? Très bonne idée, tu dois avoir soif après tout. » Je la repoussai d’un geste de bras, bien trop mou à mon goût, pour gagner la porte. Je n’avais plus rien à perdre, hormis elle.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t3170-wolfgang-schimmel-une-vie-apres-la-mort http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/t3207-wolfgang-schimmel http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
« Coucou Chérie ! »
→ ORDRE CLANIQUE : Guilde
→ NUISANCE DEPUIS : 30 ans
→ TROMPE L'ENNUI : Prof d'arts martiaux / Bourreau de la Guilde
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Patiente – Apaisante – Consciencieuse – Bienveillante – Sportive – Posée – Intransigeante – Obstinée – Rigide – Discrète – Cérémonieuse – Désabusée


→ AVATAR : Shu Qi
→ CREDITS : Shereen
→ MENSONGES : 35

†


MessageSujet: Re: Event Halloween - Le cauchemar de Beleth   Lun 12 Nov 2018 - 22:14

Il vient de moi ce hurlement. Je ne m’en suis pas rendu compte, mais c’est bel et bien moi qui me suis ainsi époumonée. Ils n’ont pas le droit, ils ne peuvent faire cela, ce qu’il dit est impossible, totalement impossible. L’homme me regarde et reprend la parole après quelques secondes, calmement, comme si je n’avais pas hurlé, comme si je n’avais pas tenté d’arracher ces sangles. Des sangles. Pourquoi suis-je attachée ? Et comment suis-je arrivée ici ? Je ferme les yeux en inspirant lentement. Je ne me souviens pas.

« Ou suis-je ? Et où est mon père ? Vous ne pouvez pas faire cela, vous… C’est ridicule voyons. Les protéger de moi ? JE les protège, je les ai toujours protégés. Vous ne pouvez pas me les enlever, vous n’en avez pas le droit ! Où est mon père ? Où sont mes enfants ?! »

Malgré moi, je tire de nouveau sur les sangles qui m’entravent.

« Madame Schimmel, je vous l’ai déjà expliqué pourtant.  Ils sont en danger en restant à vos côtés. Vous vous voulez vraiment nous faire croire que vous ne vous souvenez pas ? Vous êtes dangereuse, et c’est mon métier de prendre soin des enfants, de les retirer aux parents qui sont incapables de prendre soin d’eux, ou pire, qui menacent leur sécurité. Comme vous. »

Fronçant les sourcils, je le fixe alors que mon cœur s’emballe. Dangereuse. J’ai l’impression d’être tétanisée, comme si une chape de plomb me tombait sur la poitrine. Mon visage se ferme et je cesse de bouger. Il sourit, prenant cela pour une reddition. Cela ne peut être vrai. Je réfléchis aussi vite que possible alors qu’il continue de parler, énumérant lois et autres ordonnances.
Je ne me souviens pas. De rien. Je ne sais pas ce qui m’horrifie le plus. Ne pas me souvenir de tout ce qu’il s’est passé ou d’avoir réellement mis mes enfants en danger. Leur ai-je fait du mal ? Non, jamais je ne pourrais, jamais je ne ferais quoique ce soit qui risquerait de les mettre en péril. Tu es bien allée chercher ton époux, que tu savais pourtant mort. N’est-ce pas les mettre en danger ? Te mettre en danger ? Je suis toujours en danger, c’est la base même de mon métier. Et s’il les avait retrouvés ? Je ferme les yeux. Non, il s’est éloigné pour ne pas nous faire de mal. Et moi, je lui ai stupidement couru après.
Et si j’avais perdu le contrôle ? Si j’avais commis un acte irréparable ?
J’ouvre les yeux et regarde autour de moi, sans rien reconnaître… Si ce n’est que la chambre ressemble à celle d’un asile. Je me force à inspirer lentement, essayant de rassembler mes souvenirs sans y parvenir. Les enfants vont bien, puisque cet homme est là. Pourquoi mon père n’est-il pas là ? S’ils veulent me retirer mes enfants, il devrait être là. À moins que ce ne soit lui qui ait demandé… Ou que ce ne soit à lui que j’ai fait du mal.

Non, si j’étais réellement dangereuse, je ne serais pas enfermée ici, mais au sein de la Guilde. Et enfermée serait un bien plaisant châtiment.
Cette sombre pensée me calme étrangement. Car ce n’est pas logique.

« Détachez-moi et laissez-moi sortir. »

Peut-être pourrais-je me détacher. Trouver ce qui cloche dans tout cela. Car cela ne peut être vrai.

Spoiler:
 

_________________

La force naît de l'adversité et des souffrances.


Dernière édition par Kimiko Katsushiro le Lun 12 Nov 2018 - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.fhttp://dmthbegins.forumactif.org/t3208-kimiko-katsushiro-le-courage-n-est-pas-l-absence-de-peur-mais-la-capacite-de-la-vaincre http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/t3218-kimiko-katsushiro-big-things-often-have-always-small-beginnings#68949 http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
DON'T PLAY WITH ME.


→ MENSONGES : 937
COMPTE ADMIN † NE PAS MP
COMPTE ADMIN † NE PAS MP


MessageSujet: Re: Event Halloween - Le cauchemar de Beleth   Lun 12 Nov 2018 - 22:14

Le membre 'Kimiko Katsushiro' a effectué l'action suivante : Le sort en est jeté


'Hasard' : 8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org
avatar
YOU WANNA BE MY DOG.


→ MENSONGES : 380
MAÎTRE DU JEU † BE BRAVE
MAÎTRE DU JEU † BE BRAVE


MessageSujet: Re: Event Halloween - Le cauchemar de Beleth   Mar 13 Nov 2018 - 22:35


Le cauchemar de Beleth
Event Halloween
Petite musique d'ambiance

Vos cris d’horreur et d’angoisse nourrissent Beleth et renforcent ses pouvoirs sur les mortels, étends son hégémonie sur la nuit et ses ténèbres. Plus vous vous débattez, plus vous donnez cependant du jeu aux petites mains du prince démon qui s’amusent à entremêler les fils et jouer avec vos émois. A présent, les cris de vos camarades vous les entendez distinctement, et plus ils hurlent, plus votre angoisse monte, plus elle enlace votre cœur et défait vos défenses.

@Wolfgang Schimmel tes sens ne te trompent pas, tu as bel et bien entendu Kimiko hurler à l’aide, comme tu entends à présent les hurlements de détresse de Maximilian. Pourtant, tes forces te manquent cruellement, et tu n’atteins même pas la porte que ta sire est à nouveau sur toi, pleine de venin à ton encontre. Les hurlements de Maximilian résonnent dans une direction opposée à ceux de Kimiko, tu réalises des deux portes, il te faudra choisir la quelle prendre.
@Kimiko Katsushiro tes efforts pour te détacher, plus le psychologue peu rassuré appelle à l’aide, des secours. C’est une petite armée qui pénètre dans les lieux. Mais te voilà défaite de tes liens, prête à te battre s’ils t’en laissent l’occasion. Tu entends depuis le début des hurlements, que tu croyais être ceux des déments logés ici, à présent, tu réalises que ce sont ceux de tes amis, de tes proches, tu reconnais ceux de Max comme de Wolfgang.
@Maximilian L. Schimmel plus tu t’agite dans ta tombe plus tu épuises tes forces, et au bout du compte, la soif finit par se manifester. Déchirante, elle te brûle les entrailles. Tu sens les canines sortir, et la force incommensurable te saisir, déchirer les planches de bois qui t’entourent. Tu es un vampire ! Mais une petite voix en toi s’interroge, pourquoi les planches n’ont pas céder avant ? La terre t’empêche d’entendre des hurlements, de toute façon, tu es déjà occupé par la soif qui te dévore les entrailles et te pousse à remonter jusqu’à la surface.
@Nika Lepiokhine alors que tu te sens pris au piège, plus qu’une victime entre des mains cruelles, tu sens une présence, un vampire. Son visage t’es reconnaissable entre tous. Vassily. Il est cruellement marqué, émacié, la peau grise. Et le pire, c’est l’odeur qui émane de lui. Une odeur de décomposition excessivement avancée. Les hérésies te délaissent alors que Vassily cadavérique s’approche, te susure les mots doux de la vengeance qu’il compte déchainer sur ta personne. Toutefois, des hurlements au lointain t’indique que tu ne serais pas le seul à souffrir ici, serais-tu enfermé dans un donjon masochiste ou une sorte de prison des plaisirs ?
@Zoey Hamilton la porte que tu tente d’ouvrir cède, et s’ouvre sur un gouffre de noirceur. Au bout d’un long couloir qui te paraît interminable, une seule porte. Fermée, mais illuminée avec accroché au dessus le nom de Finn Donovan. Et ses hurlements t’appelant au secours ne font que confirmer ce que tu soupçonnes déjà, Finn est derrière cette porte. Mais plus tu t’avances pour l’atteindre, plus elle semble s’éloigner, et un sentiment de vertige te prend au trippe t’empêchant d’avancer…
@Finn Donovan ta panique nourrit trop bien le prince démon, si bien qu’il se décide à d’accorder un surplus de frisson. L’infirmière silencieuse te répond que ton amie Zoey a bien précisé qu’elle ne souhaitait en aucun cas s’occuper de tout cela, qu’elle ne pouvais pas le prendre en charge. L’infirmière te confirme ainsi tes doutes, tu es bien paralysée à vie. Et qui pourrait bien vouloir prendre en charge un tel fardeau. Oui, cette infirmière est sadique et paraît se réjouir de tes souffrances. Tu l’ignores, mais chacun de tes cris résonnent par delà la porte, et Zoey peut les entendre… encore faut-il qu’elle réussisse à t’atteindre…
Si les deux Balatta sont privées de leurs pouvoirs et de leur sensorialité, en revanche, elles ne sont pas totalement coupées l’une de l’autre. Leurs chambres étant côte à côte, elles peuvent entendre désormais les hurlements de l’autre. Se sentir moins seule dans l’horreur, voilà ce qui pourrait remonter le moral, ou pas…
@Isabella Balatta tandis que tu te tords dans la douleur et l’angoisse, voici que Sileas à la peau dérobée, à la chair mise à nue, écorché vif par ses bourreaux, s’adresse à toi, t’accuse de l’avoir abandonné. Les serpents quant à eux te serrent, ce sont des boas, et leur particularité est la force dans leurs anneaux, capable d’étrangler quelqu’un, d’avaler des animaux en entiers, et l’un d’eux s’en est prit à ta cuisse menaçant de briser ta jambe en deux, tandis qu’un autre enlace ta gorge.
@Gemma Balatta la voiture a pris feu, soudainement, et l’urgence, la détresse de ta situation te saute désormais aux yeux alors que ton défunt époux continue de t’accuser, estimant que sa tombe n’est pas fleurie, que tu ne lui rends jamais visite, et que ce jour là, tu ne l’as pas sauvé en utilisant tes satanés pouvoirs, il te demande dès lors à quoi ils peuvent bien te servir s’ils ne peuvent sauver ceux que tu aimes. Au moins, ne doute-t-il pas de ton amour…

Indications MJ

Pour toute action, tirez le dé hasard. Et surtout, n’hésitez pas à toquer le MJ afin qu’il vienne vous donner les instructions du résultat des dés. Toutefois pour des actions sommes toute simples vous pouvez aussi décider de voir dans un résultat égal ou inférieur à 5 un échec plus ou moins cuisant, plus on se rapproche de zéro plus le désastre est grand. A l’inverse, plus vous arrivez vers 10, plus votre réussite est indéniable. Seul retenue, pour franchir les portes il vous faudra attendre le MJ pour savoir ce qu’il s’y cache ;)

Rappel des règles:
• Vous ne devez pas dépasser les 600mots, pas de minimum exigé.
• Il n'y a pas d'ordre de passage mais essayez d'attendre que tout le monde soit passé avant de répondre.
• Essayez de répondre rapidement, si vous manquez de temps, vous pouvez faire plus court et surtout, prévenez à travers le flood de l'event ou par mp au MJ si vous avez des difficultés à suivre le rythme.
• Vous devez écrire un résumé de vos actions inclus dans un spoiler final à votre poste rp.
• Indiquez en gras les pseudos des personnages des autres joueurs avec lesquels votre personnage interagit.
• Mettez en une couleur de votre choix les paroles de votre personnage.
• Soulignez les lieux quand vous en changez.
• Seul le MJ peut interpréter l'action des dés que vous lancerez.
Vous pouvez taguer les personnages avec qui vous interagissez si vous le souhaiter ;)

Le mini flood qui vous permet d'interagir entre vous et avec le MJ mais aussi de planifier votre stratégie est ici.  :bigeyes:



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t125-demande-d-intervention-du-green-devil http://dmthbegins.forumactif.org/t125-demande-d-intervention-du-green-devil http://dmthbegins.forumactif.org/t125-demande-d-intervention-du-green-devil
avatar
→ ORDRE CLANIQUE : Essaim
→ NUISANCE DEPUIS : 416 ans
→ SOUS L'EMPRISE DE : daïmoïnon (LVL 3)
→ ERRANCE : A son abattoir, ou là où il peut avoir du bon sang
→ TROMPE L'ENNUI : Propriétaire d'un abattoir et nettoyeur pour l'Essaim
→ PROFIL PSYCHOLOGIQUE : Provocateur – Joueur – Cruel – Ne supporte pas la faiblesse – Froid – Hautain – Prédateur – Raffiné – Noble – Manipulateur – Observateur – Silencieux – Violent – Discipliné – Loyal jusqu’à sentir de la faiblesse de la part de son maître – Consciencieux — Poli à l’extrême – Se lasse vite – Patient seulement pour la chasse et la vengeance


→ AVATAR : Cody Fern
→ CREDITS : Azrapi (art by inked_bad_wolf) + Eden Memories + Tumblr
→ MENSONGES : 57

†


MessageSujet: Re: Event Halloween - Le cauchemar de Beleth   Hier à 15:54

Nika frissonna, pris par l’effroi, devant le spectacle qu’offrait Vassily. Le hurlement mourait sur ses lèvres craquelées. L’état décomposé de son ancien Prince n’entrait en rien dans son angoisse. On pouvait taxer le vampire de superficiel, à le voir s’offusquer de ceux qui se complaisaient dans la médiocrité sous toutes ses formes — jusqu’à l’apparence —, mais la monstruosité ne lui avait jamais fait peur. Parfois, il y trouvait même une certaine élégance. Non, ce qui le faisait trembler, en plus des diverses maladies que les hérésies avaient imposé à son sang, c’était la vengeance que le Russe ne pouvait que désirer. Après tout, Nika avait été l’un des instruments de sa chute… s’il se trouvait ici…

La bouche approchée de son oreille ne fit que lui confirmer cette pernicieuse idée. Mon cher exécuteur… la mort définitive ne serait que trop douce pour toi. Avant cela, je te promets d’être à la hauteur de tes plus belles performances. Et, des performances, Nika en avait menées un certain nombre à bien, élevant la torture au rang d’art. Une langue, râpeuse de ne pas s’être gorgée de sang depuis trop longtemps, caresse sa nuque et l’enfant des Cauchemars frémit de dégoût et de crainte mêlée.

Pourtant, d’autres sons lui parvenaient. Au-delà des murmures et des gémissements lascifs des hérésies toujours proches de lui. Par-delà les doigts cadavériques de Vassily qui s’amusaient à faire exploser les cloques sur sa peau autrefois parfaite, dans un jeu épris d’une langueur sensuelle qui appelait la nausée au creux des entrailles du nettoyeur. Fermant les paupières avec force, Nika chercha à les identifier. Bien vite, il reconnut des hurlements. Cette fois, pourtant, il n’en tirait guère de plaisir. Non. C’était plutôt… une forme d’espoir. Il n’était pas seul. Là, à portée d’ouïe, d’autres souffraient.

Il serra les mâchoires et rouvrit les yeux, braquant un regard gelé dans les prunelles mortes de l’ancien Prince. Tu ne peux pas exister. J’ai vu la Mort t’emporter vers ta destination finale. Il détourna son attention du vampire mort, pour chercher par-delà sa silhouette une porte de sortie. Peut-être que, s’il l’ignorait, il disparaîtrait. Avisant un battant en bois sur sa gauche, Nika ferma à nouveau les paupières, tentant d’oublier la caresse des phalanges de Vassily sur sa chair cloquée. Il tendit la main vers ce qu’il espérait être la sortie, espérant pouvoir — à défaut de se relever — ramper vers elle. Si d’autres étaient enfermés avec lui, peut-être avait-il une chance de les alerter. Nika Lepiokhine, demander de l’aide ? Oui, il était tombé bien bas.

Spoiler:
 

_________________
I see hell in your eyes
Taken in by surprise
Touching you makes me feel alive
Touching you makes me die inside
code @ EDEN MEMORIES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t3805-nika-we-must-always-remember-that-the-devil-works-miracles http://dmthbegins.forumactif.org/t3808-nika-lepiokhine http://dmthbegins.forumactif.org/t3807-nika-even-the-devil-was-once-an-angel
avatar
DON'T PLAY WITH ME.


→ MENSONGES : 937
COMPTE ADMIN † NE PAS MP
COMPTE ADMIN † NE PAS MP


MessageSujet: Re: Event Halloween - Le cauchemar de Beleth   Hier à 15:54

Le membre 'Nika Lepiokhine' a effectué l'action suivante : Le sort en est jeté


'Hasard' : 3

Mini intervention Hélas, la porte tu n'atteins jamais. Se mettent sur ton chemin les hérésies, s'opposant entre toi et la sortie, enfin, si s'en est une. Les cris des autres te paraissent alors plus déchirant et d'autant plus inaccessibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org
avatar
Paria
→ ORDRE CLANIQUE : Gitans
→ NUISANCE DEPUIS : 46
→ SOUS L'EMPRISE DE : Vagabondage
→ ERRANCE : Dans sa Lincoln ou dans sa caravane
→ TROMPE L'ENNUI : Voyante
“I get this ache… And I, I thought it was for sex, but it’s to tear everything to fucking pieces.” - Ginger Snaps

→ AVATAR : Maria Grazia Cucinotta
→ CREDITS : Moi pour le découpage de la photo originale
→ MENSONGES : 140

†


MessageSujet: Re: Event Halloween - Le cauchemar de Beleth   Hier à 17:02

Quelque chose se brisa à l’intérieur d’Isabella alors que ce qu’il restait du corps de Sileas l’accusait de l’avoir abandonné. Elle regarda l’écran, la bouche ouverte. Elle n’arrivait plus à pleurer, elle n’arrivait même plus à crier. Elle n’arrivait pas à discerner si c’était le serpent qui menaçait de l’étrangler ou si c’était la surprise de voir son fils l’accuser de la sorte. Il avait pourtant raison, elle avait relacher la surveillance qu’elle lui avait prêtée pendant des années. Que lui était-il arrivé ? Il s’était fait attaqué par un vampire, était tombé amoureux, s’était fait accosté par une liche et maintenant ça.

Un second souffle envahit enfin la sorcière, si elle se laissait mourir ici, maintenant, elle abandonnait réellement tout espoir de sauver son fils même si, maintenant, il semblait trop tard pour faire quoi que ce soit. Sa jambe avait un angle franchement dangereux et le craquement fort de celle-ci alors que le serpent continuait à serrer, broyant son os, réveilla en elle son instant de survivante. Elle serra les dents avant de laisser s’échapper un long cri de colère. Elle allait finalement commencer à se battre, même avec une jambe complètement inutilisable.

Elle tenta de dégager ses mains, le souffle lui manqua de plus en plus. Elle cherchait son air, essayant tant bien que mal de tousser ou d’inspirer sans avoir aucun résultat. Elle plantait ses ongles dans la chaise en espérant blesser un des boas sans grand résultat hormis des éclats de bois, d’ongles et de sang qui tombaient au sol. Son fils continuait à lui cracher des insultes à l’écran alors qu’elle était sur le point de tourner de l’œil, ses Lèvres se teintant peu à peu de bleu. Elle tentait de s’étirer pour que son pied restant puisse toucher le sol. Elle finit par enfin y arriver et de la pointe des pieds, elle essayait de pousser la chaise dans l’espoir de tomber sur le côté et peut-être surprendre les serpents suffisamment pour qu’ils lui laisse un peu de latitude pour se défendre.

Les larmes qui coulaient maintenant sur ses joues irritées d’un rouge violacé n’étaient plus dues à la vision d’horreur qu’elle avait devant elle mais bien au manque de souffle et à la douleur de sa jambe droite qui se faisait broyer par le puissant animal. Isa n’était pas prête à mourir, pas maintenant. Elle avait encore trop à faire, la première chose était de sauver son fils. Elle n’entendait pas les cris des autres autour d’elle, le sang circulant de moins en moins bien dans son corps. De la pointe du pied, elle réussit à faire tanguer un peu la chaise, elle continua à pousser sur le sol chaque fois que son orteil entrait en contact avec le sol, espérant arriver à tomber et peut-être même, brises la chaise.


Spoiler:
 

_________________
The ghost who walks she's on the prowl
Wanders in the moonlight, she's crying to herself
Because his eyes never looked cruel
But the moon in the blade it shimmered like a jewel"
­The Ghost Who Walks ~ Keren Elson
code: @DMTH


Dernière édition par Isabella Balatta le Mer 14 Nov 2018 - 17:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org/t3628-isabella-balatta-la-matrona http://dmthbegins.forumactif.org/f133-inventaire http://dmthbegins.forumactif.org/f34-fiche-de-liens http://dmthbegins.forumactif.org/f38-carnet-de-bord
avatar
DON'T PLAY WITH ME.


→ MENSONGES : 937
COMPTE ADMIN † NE PAS MP
COMPTE ADMIN † NE PAS MP


MessageSujet: Re: Event Halloween - Le cauchemar de Beleth   Hier à 17:02

Le membre 'Isabella Balatta' a effectué l'action suivante : Le sort en est jeté


'Hasard' : 5

Mini intervention Tu tombe bel et bien, et le bois de la chaise émet un sinistre craquement, hélas, il résiste à la chute. S'il a morflé au passage, et ne résistera plus très longtemps, pour le moment, tu es toujours sur cette fichue chaise et couverte de serpent, ces derniers sont surpris par la chute et t'offre un maigre répit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dmthbegins.forumactif.org
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Event Halloween - Le cauchemar de Beleth   

Revenir en haut Aller en bas
 

Event Halloween - Le cauchemar de Beleth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» EVENT: Halloween Wedding [public]
» Event Halloween • Trick or Treat
» [Event Halloween] La fée des glaces et l'aiglon peureux
» [event halloween] Le bal des vampires
» [event halloween] Le rêve est-il la réalité déguisée, ou est-ce le contraire ? [JunHong Yoon/Bonnie Flinfletcher]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DRAG ME TO HELL | Begins. ::  :: Zone Event-