AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur DMTH Invité envoi coeur
Adopte un scenario et gagne des amis pour la vie ! :caddy:
La mission de juin est lancée !
Le groupe 1 va nous montrer de quel bois il se chauffe avec Des CESS en dentelles :classe:
Tandis que le groupe 2 va devoir survivre Alcatraz était une station balnéaire :cine:
N'hésitez pas à rejoindre le Flood endiablé pour discuter de la mission :brule:
Assistez au grand sabbat du solstice d'été. flying witch
Et rejoignez le flood entre deux sortilèges ! :bouing:

Partagez | .
 

 Type de sorcellerie † Les tisserands

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
DON'T PLAY WITH ME.


→ MENSONGES : 556
COMPTE ADMIN † NE PAS MP
COMPTE ADMIN † NE PAS MP


MessageSujet: Type de sorcellerie † Les tisserands   Dim 5 Juin 2016 - 0:38

Les artisans de la magie
Les enfants de Salem

Détails techniques

Origine Indo-européenne, celtique, greco-romain.
Légende Les sorciers de Salem.
Type de magie Tisserands.

Ceux qu'on appelle les Tisserands sont à proprement parler ceux pratiquant la forme de magie la plus moderne (usant le plus d'outils, de rituels, de sortilèges) et chez laquelle les différences entre magie blanche, noire ou rouge se brouille. C'est sans doute la forme de magie la plus aboutie car touchant à tous les domaines, et la plus facile d'accès, sans doute aussi parce qu'elle passe par l'écriture dans des grimoires ou la rédaction de sites Internet (pas pris au sérieux par la majorité des humains, forcément).

Les tisserands sont originaire d'Europe mais ont convergé ensuite vers l'Amérique lors des grands empires coloniaux. Ils deviendront tristement célèbre lors des chasses aux sorcières, et notamment avec la chute de Salem. A l'origine, c'est un mélange de la magie celtique et de la magie grec déjà modernisée par les romains avec une pointe de magie slave, en somme une mixité magique indo-européenne qui donne lieu à une diversité de magie assez impressionnante. Mais aux États-Unis, après Salem, les Tisserands commencent à vraiment se différencier. Ils abandonnent le culte des Dieux païens n'en conservant que les célébrations, se délestent des sacrifices humains (que certains reprendront plus tard à la fin du 19e quand ils toucheront au satanisme), et partent à la quête d'une puissance inégalée.

Être tisserand, c'est pratiquer une forme de magie moderne débarrassée de toute croyance hormis en la magie et en sa propre puissance. C'est être capable d'apprendre à partir des grimoires qu'on accumule, chercher à créer ses propres rituels, ses propres potions (on considère qu'un tisserands de bon niveau est capable de créer ses propres rituels), mais aussi chercher le développement personnel. Cela ne veut pour autant pas dire que les tisserands sont des solitaires! Si le développement de sa propre magie est très important (les tisserands développent des dons propres), il est également vital de faire partie d'une communauté et de participer à celle-ci activement. La communauté permettant de gagner en puissance mais aussi et surtout en connaissance. Les Tisserands ont été les premiers à chercher à régenter la magie (on dit qu'ils seraient à l'origine de la reorganisation du Magistère), les premiers à s'assembler en coven.

Chez eux le sabbath est très important, et se pratique en groupe, en coven, en cercle de sorcier. La pleine lune est le symbole à la fois de la toute puissance magique mais aussi de la féminité qui s'exprime dans la magie (celle-ci étant une force féminine par excellence). Ils franchissent allègrement les frontières entre la magie blanche (protéger l'équilibre), la magie noire (l'accumulation de pouvoir pour soi) et la magie rouge (l'utilisation des énergies sexuelles). Et ils n'hésitent pas à embrasser les différentes cultures, à s'intéresser à tout les types de rituels qu'ils adaptent à leur sauce.

Le nom tisserands vient du fil, des parques, et rappelle leurs origines, greco-romaines autant que leurs célébrations rappellent leurs origines celtiques. Ce sont surtout des artisans, des bricoleurs, qui trifouillent la magie dans des sortes de laboratoires, qui tentent le diable pour parvenir à leur fin, qui s'inspirent de tout ce qui a été fait, et tentent de créer la magie de demain. Un Tisserand ne connait aucune limite dans sa pratique de la magie si ce n'est que les sacrifices y sont assez mal vu, c'est un aveux de faiblesse chez eux. La magie est méritocratique dans leur art! Même si les lignées tentent d'imposer leur marque, il n'empêche que, les Tisserands sont bien les seuls à accueillir chaleureusement des humains voulant devenir sorciers. Et à dire vrai, c'est peut-être le seul type de magie qu'un humain pourrait pratiquer sans trop de difficultés.

Techniquement, un Tisserand développe sa magie à partir de grimoire qui lui donnent des indications, des formules magiques, des incantations à faire pour invoquer un esprit ou une forme de magie, des cercles, des pentacles à tracer dans le sol, usent d'outils lors de leurs rituels, de bougie, de gros sel, d'herbes magiques, d'artéfacts afin de cumuler la magie en eux. Mais un tisserand a aussi une magie propre à lui et la développe à travers des dons. Ces dons se développent logiquement selon la voie qu'il a adopté. Ainsi s'il parvient à maîtriser la télépathie, il est fort probable qu'il développera ensuite l'empathie, la lecture de l'âme. On peut acquérir ces pouvoirs par le travail, en façonnant la magie à l'intérieur de soi, mais cela peut prendre des années, des décades, et les plus pressés en passeront par des pactes avec des esprits (mais il y a toujours un prix à payer pour cela).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
DON'T PLAY WITH ME.


→ MENSONGES : 556
COMPTE ADMIN † NE PAS MP
COMPTE ADMIN † NE PAS MP


MessageSujet: Re: Type de sorcellerie † Les tisserands   Dim 5 Juin 2016 - 0:38

Les voies et les arcanes
Les pouvoirs développés

Les pouvoirs et les capacités des tisserands se développent généralement selon une direction qu'ils prennent dans leur enseignement, mais aussi dans leur vie. Ainsi, un tisserand se dirigeant vers la divination pourra difficilement changer de voie pour pratiquer la téléportation par exemple. Le tisserand choisi une voie et, en fonction de celle-ci, une inclinaison ainsi qu'une spécialité qui peut se développer par la suite.

La voie de l'illumination : Les tisserands se penchant sur les chemins de la destinée peuvent l'influencer. C'est la voie de la chance ou de la malchance, de l'intuition, pressentir les choses, qu'elles viennent du passé ou du futur, mais aussi influer la destinée ou bien la percevoir. Évidemment, leurs visions du futur sont l'une des nombreuses possibilités et parfois manipuler ce pouvoir, c'est précipiter un futur qui n'était qu'hypothétique. Il faut donc user d'adresse et d'habilité. Ceux maniant cette magie sont bien souvent lunatiques, du moins la tête dans la lune, pas réellement présents ou difficilement.

La voie de l'esprit : Ils cherchent à s'élever spirituellement, mais aussi à se connecter au monde éthéré comme au monde réel. Cela passe par une recherche d'une plus grande connexion avec les esprits des morts, mais aussi et surtout des vivants. La télépathie donc. Mais d'autres capacités peuvent se développer autour et en lien comme l'empathie, la manipulation des émotions, des phobies aussi bien que des rêves, et pousser jusqu'aux illusions.

La voie de la vie : En cherchant à manipuler la vie, on prend d'énorme risque, aussi cette voie-là ne suit en réalité que deux chemins : celui céleste et respecté des guérisseurs, qui modèlent la chair afin de la panser, et ceux, plus destructeurs, qui cherchent à blesser, à modeler la chair à leur souhait sans respecter l'ordre de la nature pouvant donner des créatures monstrueuses et hybrides. Ils peuvent aussi chercher à manipuler le sang, les organes, ils touchent au sacré, à la vie.

La voie de la matière : Manipuler la matière à plusieurs effets positifs : on peut s'en extraire, passer à travers. Ou au contraire la modifier : faire bouger les objets ou la matière inanimée, en modifier son essence ou sa forme, est un signe d'une grande puissance. Bien souvent, on se spécialise dans une matière précise ou un moyen de la déplacer, que ce soit de la télékinésie, de la magnékinésie ou bien de jouer au passe-muraille.

La voie du temps : Influencer le temps, doux rêve pour certains. Imaginez pouvoir résister à la force du temps, cesser de vieillir ? Ou bien pouvoir manipuler le temps ? Interrompre soudainement sa courbe ou bien simplement la ralentir, idéal pour pouvoir agir rapidement, mais vous pouvez aussi l'accélérer si vous vous ennuyez fortement. Manipuler le temps, pouvoir sauter dedans, s'y déplacer est un pouvoir immense mais aussi très rare. [Indisponible pour le moment]

La voie du Prime : La magie pure et dure, la voie de l'énergie magique. Une voie subtile et complexe qui permet à celui qui la maîtrise d'enchanter les esprits, de manipuler du mana pur, de ressentir les endroits où la magie est la plus forte mais aussi de concentrer la magie en lui. Absorber la magie des autres est un pouvoir redouté par exemple. Ressentir la magie présente en un lieu est un pouvoir recherché.

La voie de la force : Manipuler les énergies et la cinétique est une voie souvent sous-estimée. Ceux la pratiquant sont perçus comme des ersatz de superman et autres champions des comics mais en réalité pouvoir influencer des énergie pure exige un grand contrôle de soi-même. C'est la sagesse qui doit s'exprimer afin de pouvoir contrôler ainsi le feu, arrêter les balles, ralentir la course du léopard.

La voie de l'espace : Ceux la manipulant disent pouvoir visiter des dimensions parallèles, mais encore faudrait-il y croire, d'autant qu'une preuve matérielle n'en a jamais été apportée. Ils peuvent se téléporter n'importe où, se déplacer à une vitesse hallucinante ou au contraire à une lenteur exaspérante.

La voie de la mort : Ceux cherchant à manipuler la mort, que ce soit pour la tromper ou bien la manipuler s'exposent à de grands dangers. La voie de la mort et de la décrépitude donne accès à la nécromancie, de bannir ou relever les âmes, de créer des zombies… (voir les nécromanciens, groupe à part).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Type de sorcellerie † Les tisserands

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Type de sorcellerie † La magie élémentaire
» Type de sorcellerie † La magie tzigane
» Type de sorcellerie † L'alchimie
» Ce type d'insécurité pourrait être l’œuvre d’un groupe ...
» [Sorcellerie] Alexii (Procès accéléré)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DRAG ME TO HELL | Begins. ::  :: The Yellow Brick Road :: Annexes :: The Monster Book of Monsters :: Magic is our temple-